★ Coup de cœur Novembre 2016 de Disney World Pub
★ Coup de cœur Mars 2017 de Ouaf Ouaf Pub

Le forum fête ses 5 ans d'existence !
Venez ici nous laisser votre plus beau message !
Inscrivez votre forum sur notre Top-Site !

L'histoire se déroule en Octobre 2013.

« Tant qu'il y a assez de place pour stocker les guimauves, tout va bien. »
par Valentine Bellamy dans You gave up the fight, you left me behind


Charming ೨ Henry ೨ Ruby ೨ August

Partagez | 
 

 J'avoue que là, t'as fait coup double ! ▲Lizzie&Ruby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
Invité



MessageSujet: J'avoue que là, t'as fait coup double ! ▲Lizzie&Ruby   Lun 3 Nov - 22:44

 

Tu veux fêter ça au champagne ? Ah oui... c'est vrai, pardon.

 


 
La porte du Granny's Diner claqua violemment. Or cette fois-ci, ce n'était pas à cause d'une énième dispute non, non ! C'était peut-être bien plus grave que ca ! Les talons de Ruby, qui n'avait même pas prit le temps de changer sa tenue de serveuse, martellèrent le sol et elle manqua de tomber en courant le plus vite possible jusqu'à sa voiture, les mains remplies de sacs en papier. Elle mit les clés sur le contact et démarra au quart de tour sans même faire attention à la circulation. Elle roula dangeureusement comme à son habitude, grillant tous les feux rouges et esquivant les piétons tout en s'excusant chaque fois par la fenêtre. Depuis qu'elle était avec Thomas et qu'elle s'était plus ou moins trouvée, elle était la majeure partie du temps plus calme. Mais là c'était impossible !

Plus tôt dans la matinée, alors qu'elle travaillait d'arrache pied à la cuisine suite à une soudaine horde de clients, l'ancien chaperon rouge n'avait pas son téléphone avec elle, bien trop occuper à aider le cuistot et servir les assiettes. En plus, avec une Granny stressée, mieux valait ne pas faire autre chose !  Mais, quand les choses s'étaient calmées et qu'elle était partie faire une pause d'une vingtaine de minute, elle fut très suprise de constater la quinzaine d'appels manqués de Lysebeth, puis des textos de panique. "J'AI FAIT LA PIRE CONNERIE DE MA VIE" "J'HYPERVENTILE" "PAS DE SACS EN PAPIERS"... Hein ?! Affolée, la serveuse répondit et sorti du Granny's à toute vitesse, en demandant rapidement à Jill d'assurer son service pour la journée et qu'elle lui serait redevable plus tard.

Si il y avait bien quelque chose avec laquelle Ruby ne  rigolait pas, c'était les amis. Pour elle, c'était la chose la plus importante de la terre, car c'est avec eux qu'on vit nos meilleurs moments. Ils sont nos confidents, nos frères, nos soeurs, la famille qu'on se choisit même si les liens du sang ne sont pas présents. Elle était toujours là pour ses amis, et pouvait vraiment tout faire avec une motivation extrême si l'un d'eux avait besoin d'aide. D'un simple service voir à carrément le couvrir ! Et Lysebeth, c'était une des amies les plus proches de la lycante ! La marieuse et elle avaient partagé beaucoup de moment, que cela soit dans les bars (surtout dans les bars...) ou ailleurs ! Et ainsi, suite aux sms totalement effrayants qu'elle venait de recevoir et s'en voulant à mort de ne pas avoir répondu, elle ne pouvait pas rester plantée dans sa cuisine sans rien faire. Qu'est-ce-qu'il pouvait bien lui arriver d'un coup ?! En plus, elle n'avait même pas répondu quand elle avait essayé de la rapeller,  c'était décidement de plus en plus stressant. Elle s'était coupée ? Faite larguée ? Avait fait une mauvaise compatibilité entre ses clients ? Elle avait eu un accident grave ? Elle s'était cassé un ongle ? Ruby posait des tas de questions, et ne demandait qu'à avoir des réponses.

La brunette arriva enfin devant la Résidence Dreamy, et se gara de travers sur le trottoir. Elle sorti de sa voiture rouge et monta les étages en trombe. Elle arriva finalement devant la porte de son amie et tambourina avec ses poings comme une folle. « LIZZIE, LIZZIE OUVRE-MOI ! » Elle tapa de plus belle, à bout de souffle d'avoir grimpé aussi vite les étages en talons, et s'écria de nouveau avant même que celle-ci n'ai fini d'ouvrir la porte « Quelle idée d'habiter aussi haut ! LIZ, QU'EST-CE-QUI CE PASSE ! POURQUOI T'HYPERVENTILE D'ABORD ? J'AI LES SACS EN PAPIERS !!! » elle tendit ses mains devant elle, tenant au moins cinq paire de anse dans chacune, elle n'avait pas vraiment compté. Prenant petit à petit son souffle, elle se jura d'étriper son amie si jamais elle lui annonçait qu'elle avait simplement mit sa robe préférée à la mauvaise température de lavage, ou qu'elle venait de casser sa manucure.


 
   

made by pandora.

   

 

 
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: J'avoue que là, t'as fait coup double ! ▲Lizzie&Ruby   Lun 29 Déc - 19:41

 

Tu veux fêter ça au champagne ? Ah oui... c'est vrai, pardon.


 


Un peu de retard ce ne devait pas être très grave, non ? Après tout, à son âge, on est plus très loin de la ménopause. C’est dur à admettre, mais Lysebeth ne rajeunissait pas. Ce n’était pas possible que ce soit… ça. Elle ? Enceinte ? Quelle idée ! Pourtant, la blonde se réveillait souvent avec des nausées, pensant que c’était juste une indigestion. Ses fringales monstres qui la faisaient manger deux fois plus qu’avant ? Surement un manque de vitamines. Et puis, il y avait les kilos en trop qu’elle accumulait soudainement. Ça ne se voyait pas encore beaucoup, mais pour une maniaque de la haute couture comme elle, chaque détail de son anatomie était soigneusement étudié devant le miroir à tous les matins. Elle travaillait beaucoup ces derniers temps, elle avait surement besoin de vacances... C’est donc ce qu’elle fit et pris conger pour le weekend, pensant être la cible de l’épuisement ou d’un drôle de rhume.

L’entremetteuse était peut-être dans un parfait déni, mais elle avait ses raisons. La blonde n’avait pas envie de se rappeler de cette étrange soirée qui avait suivi l’arrivée du dragon à Storybrooke. Beaucoup trop d’alcool et, surtout, beaucoup trop de Norman Flemming. Sa chance des derniers temps se résumait au fait que le chasseur ne s’était pas réveillé lorsqu’elle avait ramassé ses vêtements et quitté son appartement. Depuis, il semblait ne se rappeler de rien hormis quelques vagues images. Elle aurait été dans le même cas si elle ne s’était pas éveillée dans le lit du braconnier. Son imagination avait tôt fait de rassembler les informations manquantes par rapport à leur soirée…

En conclusion, pour les prochains jours, elle prendrait soin d’elle sans se soucier de rien. L’entremetteuse regardait la télévision emmitouflée dans sa robe de chambre en flanelle lorsqu’un épisode d’Amour Poire et Beauté vint implanter un doute dans sa tête. Au moment où un des personnages, enceinte de plusieurs mois, avait soulevé l’idée de mettre du chocolat sur un cornichon, la jeune femme s’était surprise à se demander quel gout cela pouvait bien avoir. Bref, quelque chose clochait et, déposant le bol de crème glacé à la fraise qui lui servait de petit déjeuner, Lizzie alla s’habiller. Ne voulant pas jeter ses nouveaux principes par la fenêtre trop vite, elle passa de longues minutes à se maquiller et à se coiffer. Par contre, son soutient-gorge lui parut très serré et son jean refusa carrément de la laisser respirer. Tant pis. Elle mis une robe et pris le chemin de la pharmacie. Entre un tube de rouge à lèvre et un sac de friandise, elle glissa le test de grossesse. Pour éviter tout commentaire de la caissière, elle fit mine de s’intéresser beaucoup aux hideuses lunettes de soleil vendues sur un présentoir non loin tout en priant qu’aucune de ses connaissances ne viendraient lui faire la conversation à un moment si critique. Une fois ses achats payés, elle se retient de ne pas courir en direction de son appartement. Elle referma brusquement la porte, lu les instructions du test de grossesse en un éclair. Et puis, vint le moment de l’attente. De longues et pénibles minutes que Lysebeth passa assise sur le sol à manger ses friandises tout en regardant avec gravité le test posé sur la table du salon. Ses pensées n’étaient pas logiques et les scénarios catastrophent s’enchainaient dans sa tête. Ensuite, un petit ''+'' apparu et Lizzie fondit en larme.

À qui pouvait-elle se confier ? Son premier réflexe fut d’appeler Ruby, mais personne ne décrocha au bout du fil. Elle écrit un sms alors que la panique la submergea, puis plus rien car ses yeux plein d’eau l’empêchaient de bien lire les mots. C’était un cauchemar, ce ne pouvait pas être vrai. Elle n’avait fait qu’un seul pas de côté et la voilà enceinte ! Avec le retour des souvenirs qui brouillaient déjà tellement les cartes, elle ne savait plus ce qu’il fallait faire. Sa vie en tant que Prudence lui semblait tellement loin, elle était différente aujourd’hui et, malgré le désert dans sa vie amoureuse, elle aimait son existence dans la petite ville de Storybrooke. Un bébé, ça allait vraiment tout chambouler… Lorsque la serveuse du Granny frappa à la porte, la blonde se releva en sursaut. Son mascara avait coulé et laissait de grandes traînées noires sur ses joues. Son poitrine se soulevait à cause des puissants sanglots qui la secouaient. Quand elle ouvrit la porte et se jeta contre son amie, les larmes redoublèrent.

« RUBYYYYYY QU’EST-CE QUE JE VAIS FAIREEEEE ?! »  Les sacs en papier voletèrent un peu partout autour d’elles avec ce brusque câlin. L’entremetteuse fini par desserrer son étreinte et referma la porte de l’appartement. Au bout d’un moment, les pleures furent moins intenses et elle réussit à remercier la brune d’être venue aussi vite. Cependant, en repensant aux raisons de sa visite, sa peine remonta et donna à sa voix des accents très aiguës de détresse. « POURQUOI MOI ? Avec le dragon, Oliver qui… Et Norman qui, mais…. Le retour des souvenirs et puis… Le bé… Le bébé... » Son discourt entrecoupé de sanglots se finie abruptement lorsque l'entremetteuse enfouie son visage dans un mouchoir et se moucha bruyamment.
 
   

made by pandora.

   

 

 
Revenir en haut Aller en bas
 

J'avoue que là, t'as fait coup double ! ▲Lizzie&Ruby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'avantage du coup de foudre, c'est qu'il fait gagner du temps. [pv Kirstie Montgomery]
» Le coup marketing de Leslie Voltaire ; un coq comme symbole électoral
» Coup raté, coup réussi, — “coup d’Etat” sans Etat
» aucun rapport j'avoue mais j'aime les pipes
» QUE FAIT L'ETAT?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon a Curse ::  :: Les Archives :: Archives Storybrooke-