Inscrivez votre forum sur notre Top-site !


« Tant qu'il y a assez de place pour stocker les guimauves, tout va bien. »
par Valentine Bellamy dans You gave up the fight, you left me behind
L'histoire se déroule en
Octobre 2013.


Partagez | 
 

 La nuit au musée ~ Ruby ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
Invité



MessageSujet: La nuit au musée ~ Ruby ♥   Ven 26 Avr - 23:54




La Nuit au Musée

A whole night with you ♥


Thomas avait l'impression de voler tandis qu'il marchait d'un pas sautillant le long de la rue. Non, en vérité, il ne marchait pas, il courrait plus tôt ! Il ne cessait d'accélérer le pas, tombant presque à tous les coins de rue, manquant de se prendre un lampadaire ou d'embarquer un passant qu'il avait frôlé de trop près. Le jeune homme était tellement excité qu'il aurait voulu crier sa joie au monde entier ! Ce qu'il aurait fait s'il n'avait pas eu peur de réveiller toute la ville. Pourquoi une telle explosion de bonheur me demanderez-vous ? C'est bien simple : Thomas avait rendez-vous. Mais pas avec n'importe qui ! Avec la plus belle et merveilleuse jeune femme qu'il lui avait été donné de voir dans sa vie entière ! Vous avez deviné de qui il s'agissait bien sûr : Ruby Granny, la ravissante serveuse travaillant chez Granny. Pour Thomas, cela avait été quasiment le coup de foudre : il rougissait en la voyant, se précipitait pour aller lui parler dès qu'elle entrait dans son champs de vision... et enchaînait les gaffes et les chutes (oui, la présence de Ruby avait aussi pour effet secondaire de le rendre encore plus maladroit que d'habitude, alors, tous aux abris !). Jusque-là, le jeune homme n'avait pas eu l'impression que ses sentiments étaient réciproques puisque la belle serveuse savait toujours conserver une distance avec lui, mais cela ne lui empêchait de répondre toujours présente lorsque Thomas l'invitait à sortir. Et là ! Là, ce dernier était certain de faire un coup de poker ! Lors de leur première sortie en boîte de nuit, il lui avait promis de l'emmener dans un endroit original et, après des heures et des heures de réflexion, il avait enfin trouver le lieu idéal ! Un lieu qui, il en était certain, plairait beaucoup à Ruby et où, en plus, ils ne seraient dérangés pas personne – enfin, si tout se passait comme prévu -. Et, avec un peu de chance, il parviendrait à lui déclarer clairement ses sentiments, même s'ils étaient clairs comme de l'eau de roche ! Mais bon, l'étape de la déclaration était encore à voir ; il ne pouvait garantir que sa timidité ne le rattraperait pas au dernier moment !

Après plusieurs minutes de marches laborieuses ponctuées d'obstacles et de chutes, Thomas arriva devant le Granny's, là où ils devaient se retrouver. Le jeune homme n'avait pas dis à Ruby où ils devaient se rendre, il voulait à tout prix garder la surprise jusqu'au bout ! - en espérant que cela soit une bonne surprise pour la belle -. La jolie serveuse n'était pas encore là, normal me direz-vous puisque Thomas avait vingt bonnes minutes d'avance. Son excitation avait était telle qu'il n'avait pas pu attendre plus longtemps et s'était donc précipité hors de chez lui. Profitant de l'absence de Ruby, le jeune homme décida de procéder à une rapide inspection de sa personne : veste sans trop de faux plis, chemise rouge (la couleur préférée de Ruby) bien propre, pantalon miraculeusement pas déchiré et chaussures intactes. Une main passée rapidement dans ses cheveux lui indiqua que, malgré ses aventures vécues en chemin, il avait réussis à ne pas trop se décoiffer. Bons points partout ! Il était plutôt fier de lui ! Il avait essayé de soigner son physique au maximum pour ce rendez-vous qui se devait d'être exceptionnel ! Il avait même pensé à amener un petit bouquet de roses rouges... Ah ! Malédiction ! En tombant, il ne s'était pas rendu compte qu'il avait à moitié écraser les fleurs ! Pris de panique, Thomas observa la bouquet et essaya de trouver une ou deux fleurs qui avaient échappé à la bataille ; finalement, une seule rose tenait encore la route et le jeune homme dû jeter le reste. Une rose, c'était mieux que rien ! Il ne fallait pas se miner le moral pour si peu !

Soudain, un claquement de talon régulier retentit derrière Thomas qui fit aussitôt volte-face pour découvrir Ruby qui avançait vers lui, un grand sourire aux lèvres. Le jeune homme sentit aussitôt son cœur cogner fortement contre sa poitrine, comme s'il voulait en sortir. Elle était magnifique, comme d'habitude. Un immense sourire fendit le visage de Thomas qui s'avança vers elle, en manquant de se casser la figure car il s'était emmêlé les pieds.

« Tu tu tu tu es superbe ! » Bégaya-t-il en guise de salut. « Oh, tiens c'est pour toi ! » Il brandit la rose rouge et, au moment où Ruby la pris entre ses mains, un pétale se détacha et vient se poser à leurs pieds. Thomas émit un petit rire embarrassé. « Hum... Hé hé, elle a peut-être un peu manqué d'eau... Désolé ! Bon, allons-y mademoiselle ! »

Offrant galamment son bras à Ruby, Thomas entraîna la belle jeune femme loin du restaurant et remonta la rue. Durant le trajet, il refusa de répondre aux questions de son amie qui essayait de deviner où est-ce qu'il l'emmenait. Ce petit interrogatoire fit sourire le jeune homme. Il était tellement impatient ! Il était tellement confiant qu'il ne doutait pas un instant que l'endroit plairait à Ruby. Il avait tout fait pour trouver un lieu original, un lieu où l'on n'avait pas l'habitude de se rendre ! Enfin... Dans un certain contexte ! Son enthousiasme se lisait clairement sur son visage et il se surprit à exécuter quelques petits pas de danser sur le trottoir. C'est un dangereux dérapage qui manqua de l'entraîner, lui et Ruby, au sol, qui le ramena sur terre et l'interdit de faire une nouvelle fois preuve de son talent de danseur. Arrivé à un angle de rue, Thomas s'arrêta soudain et se tourna vers sa compagne.

« A partir de là, est-ce que tu pourrais fermer les yeux ? » Thomas se doutait que Ruby ne serait pas très confiante à l'idée de se laisser guider par l'homme le plus maladroit de la ville, aussi il insista. « S'il te plaît ! Je ne veux pas que tu reconnaisses le chemin, je veux que ce soit une vraie surprise ! Et puis, tu n'auras à marcher que quelques minutes à l'aveugle ! En plus, tu n'as rien à craindre, puisque je suis là, je te guide ! »

Cette dernière remarque n'était peut-être pas son argument le plus percutant mais Ruby accepta de fermer les yeux. Sautant presque sur place tellement il était surexcité, Thomas agita la main devant la jeune femme pour être sûr qu'elle ne trichait pas puis, lui prenant la main, il la guida, lui parlant sans cesse, l'avertissant dès qu'il y avait le moindre obstacle. Lui-même fut extrêmement prudent ; il ne voulait pas se casser la figure ou bien ne pas voir un lampadaire que Ruby pourrait se prendre ! Après dix minutes de marche, ils arrivèrent enfin à destination. Sa voix tremblant d'enthousiasme, Thomas murmura à la jeune femme :

« C'est bon, tu peux ouvrir les yeux. » Il recula d'un pas pour que Ruby puisse voir où ils se trouvaient puis il s'exclama soudain en écartant les bras : « Tadaaaa ! Mademoiselle, je vous offre en exclusivité une visite de nuit du Musée de Storybrooke ! »

Le musée. Voilà enfin la réponse à la question de Ruby. Thomas avait pensé que visiter ce lieu de nuit pouvait être un moment unique à partager avec la jeune femme. Serait-elle de cet avis ?



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit au musée ~ Ruby ♥   Sam 27 Avr - 4:00

La Nuit au Musée

A whole night with you ♥


Allongée sur son lit, Ruby fixait le plafond, perdue dans ses pensées. Elle n'avait pas arrêté de penser à une seule chose depuis trois jours. D'une seule personne qui sans qu'elle s'en rende compte avait commencé à prendre une place très importante dans sa vie et dans son cœur. Il s'agissait en effet de Thomas. Ils s'étaient vraiment rapprochés lorsque le jeune homme avait travaillé au Granny's sous les commandement de sa Grand-mère, et la jeune femme l'appréciait beaucoup. Il était original, marrant, étonnant et très gentil, c'est surement pour cela que la serveuse s'attacha très vite à lui. Dès les premiers instants, elle avait cependant remarqué qu'il n'était pas insensible à ses charmes et essaya tant bien que mal de garder une petite distance, ce sentiment n'étant absolument pas réciproque. Ruby voyait jusque là Thomas comme un ami, un simple ami et ne voulait pas risquer de le blesser en lui donnant de faux-espoirs. Cependant, les choses commencèrent à changer lorsque d'autres personnes s'en mêlèrent. Il y eu tout d'abord Becky, la grande amie de Ruby mais aussi sa collègue de travail qui s'était mise en tête de caser les deux jeunes gens ; Even sa meilleure amie ; ainsi que Walgrim, grand ami de l'ex-épouventail qui était venu carrément jouer l'espion en lui posant toutes sortes de questions. Ruby avait même fini par croire qu'il s'était intéressé à elle. La jeune femme se mit à rire en repensant à cet affreux malentendu qu'elle avait provoqué ! C'était assez déstabilisant d'avoir tout ces regards tournés vers soi, lorsque la personne concernée rentrait dans la pièce et qui vous regardent comme si le poids du monde reposait sur vos épaules. Beaucoup de gens étaient bizarrement persuadés qu'ils formaient le couple idéal, alors qu'elle ne le voyait pas du tout de cet oeil là. Elle avait souvent nié les faits, bien déterminée à ce que Thomas reste un ami. Elle n'étais pas du tout prête pour une relation à long terme avec quelqu'un qui plus est.

Mais les choses avaient encore prit de l’ampleur lorsque Granny décida de renvoyer au bout de quelques jours le nouveau serveur. La brunette lui avait promis qu'elle l'aiderait à garder un boulot, à se sentir confiant en lui. Elle lui avait promis des épaules sur lesquelles s'appuyer en cas de coups durs, et sa grand-mère avait littéralement tout gâché en le renvoyant sans-gênes, à cause de sa petite maladresse. Depuis ce jour au restaurant, rien n'allait plus ! La petite famille ne faisait que se disputer et il ne se passait pas un jour sans qu'on entende pas les deux femmes à fort caractère crier toujours l'une plus fort que l'autre. Elles qui laissaient d'habitude leurs problèmes personnels en cuisine, pour Ruby ce fut la goutte d'eau qui avait fait débordé le vase. Un jour, alors qu'elles se disputèrent violemment devant toute la clientèle, Ruby rendit son tablier sous l'air abasourdi de sa grand-mère. C'était bien fait pour elle ! La chose à laquelle l'ex-serveuse n'avait pas réfléchi, c'était où elle irait. Alors qu'elle attendait désespérément à un arrêt de bus, Mary Margaret & Emma se proposèrent pour l'héberger quelques temps, et elle avait accepté avec plaisir ! C'était d'ailleurs chez elles qu'elle se trouvait en ce moment, et Thomas, qui lui avait donné rendez-vous devant le Granny, l'ignorait totalement. Elle avait préféré se taire à ce sujet, et lui annoncer au bon moment, pour qu'il ne pense pas que c'était de sa faute. De toute façon, il était hors de question qu'elle retourne vivre chez Granny. Elle avait osé reprendre sa liberté, ce n'était pas pour la perdre si vite !

En parlant de rendez-vous, habiter chez ses deux amies avait permis à Ruby de faire le ménage dans tête, et elle s'était rendue compte que la présence du jeune homme lui manquait. Ne plus le voir tout les jours, ne plus rire devant ses cascades, ne plus sortir avec lui le soir... Tout lui manquait. Elle avait continué de refouler ce sentiment au fond d'elle un long moment, jusqu'à n'en plus pouvoir. Il fallait l'avouer, il provoquait un énorme vide en elle. Un vide comme très peu de personnes l'avaient fait auparavant.  Elle avait donc saisi son téléphone plutôt dans la matinée pour proposer au jeune homme une sortie. Lors de leur première soirée en discothèque -d'ailleurs mémorable- Thomas lui avait promis qu'il l'emmènerait un jour dans un endroit "spécial". Elle lui avait donc très sobrement parlé de son envie de le voir et il avait accepté sans aucune hésitation, tout en gardant l'endroit secret. Quand elle avait reçu le sms positif, elle se sentit comme sur un nuage et voulait sauter de partout ! Alors, elle avait passé les deux dernières heures à se préparer. Mais cette fois-ci, elle s'habilla plus simplement. Elle laissa ses longs cheveux bruns onduler légèrement jusqu'au creux de ses reins, masquant partiellement ses mèches rouges; et se vêtu d'un slim rouge et d'un haut noir, sans plus d'excentricité que cela. Elle avait bien entendu garder ses légendaires talons mais, cette fois-là, ne se maquilla que très peu, seulement pour souligner de noir ses yeux bleus. Ce soir, elle n'avait pas envie. Elle voulait rester simple.

Ruby tourna la tête vers le réveil sur la table de chevet, et se redressa immédiatement du lit lorsqu'elle vit qu'il ne lui restait que quelques minutes pour arriver devant le Granny's ! Elle attrapa son long manteau noir et ses clés, puis elle parti. De loin, elle aperçut le restaurant qui pour elle ne représentait désormais plus rien. Une boule se forma dans sa gorge. Que pouvait bien faire Granny à ce moment-ci ? Elle secoua immédiatement la tête, chassant ces questions idiotes de son esprit. Ce n'était pas le moment de penser à cela ! Sur le trottoir, elle pouvait déjà apercevoir son ami sur le lieu de rendez-vous, lui souriant jusqu'aux oreilles. Il s'était fait tout beau, et comme presque à chaque fois qu'ils se voyaient, portait une chemise rouge. Ce détail fit sourire la jeune femme, qui trouvait les efforts de son ami vraiment mignons ! Il s’avança vers elle, un grand sourire aux lèvres et se mit à bégayer.

« Merci beaucoup ! » lui répondit-elle, gênée. Et là, Thomas brandit devant elle une splendide rose rouge, légèrement abimée. Surprise, l'ex-chaperon l'attrapa délicatement entre ses mains et la porta à son nez pour en humer le parfum. Là, un pétale se détacha et alla se poser sur le sol. « Elle est magnifique... » dit-elle doucement. « Merci ! » Et elle se hissa sur la pointe des pieds pour lui faire un bisou sur la joue. Sans attendre, il lui offrit son bras pour commencer la route. Amusée par tant de galanterie et de confiance en lui, l'attrapa et se laissa guider. Mais où pouvait-il bien l'amener ? De toute façon, elle allait bien reconnaître le chemin !

« Alors, où est-ce qu'on va ? » s'enthousiasma-t-elle. Et pour seule réponse, elle eut le bruit du vent. « Thomas ? Allez, dis-moi ! » Mais de toute évidence, il était bien décidé à garder l'endroit secret jusqu'au dernier moment ! Pendant le trajet, il se mit à danser et dérapa sous la plus grande peur de Ruby qui manqua de dégringoler et faire un plat sur le sol. Au bout d'un moment, il s'arrêta soudainement et se retourna vers Ruby qui arqua un sourcil.

« Euhm... j'..tu es sur ? » Fermer les yeux ? Était-ce une bonne idée ? Pas qu'elle n'ait pas confiance en Thomas, mais il était tout de même assez maladroit, et elle ne voulait pas se risquer à prendre un arbre en pleine poire en cours de route !Mais quand il la supplia, elle accepta. « Bon, d'accord ! » C'est vrai après tout, c'était son ami et elle lui faisait confiance, il n'y avait pas à douter !

C'est avec prudence que Ruby ferma ses paupières et se laissa guider à travers la nuit par Thomas. Elle prenait le temps de tout écouter autour d'elle, c'est dingue comme en fermant les yeux tout ses sens paraissaient décuplés ! Aussi, elle sentit la main de Thomas saisir la sienne. A ce surprenant contact chaud, elle fut parcourue d'un frisson de la tête aux pieds. Il était ses yeux. Après une dizaine de minute, la marche s'arrêta, et elle entendit Thomas murmurer doucement le signal.

Alors, Ruby ouvrit les yeux. Elle regarda quelques secondes autour d'elle, avant de poser ses prunelles bleues sur ce qui se trouvait en face: C'était le musée Municipal. Ça pour être une surprise, s'en était une ! La jeune femme avait imaginé toutes sortes d'endroits comme le bowling ou bien le refuge pour animaux, mais jamais elle n'aurait penser qu'il l’emmène faire une ballade au musée...de nuit ? L'agréable surprise se lisait surement sur son visage tout souriant et étonné. « Whoa ! Ça c'est une surprise ! » s'exclama-t-elle tout en regardant le musée. Peut être avait-il envie de lui montrer de passer une soirée à contempler l'art et la culture ? C'est sur que ça changeait beaucoup des discothèques et gueules de bois, mais tant qu'elle passait du temps avec son ami, Ruby acceptait. De plus, elle n'était pas souvent allée visiter le musée, et adorait découvrir de nouvelles choses ! Elle tourna la tête vers Thomas : « Tu es vraiment un chef pour penser à des endroits comme ça ! » lui dit-elle avec un sourire enthousiaste. Puis elle se retourna vers le musée, en fronçant les sourcils. « Mais... je ne savais pas que le musée était ouvert à cette heure-ci ? » s'étonna-t-elle. Généralement, les lieux municipaux fermaient bien plus tôt, aussi elle commença à se demander si ils avaient rallongé les horaires ou si elle avait manqué quelque chose... En tout cas, il n'y avait l'air d'avoir absolument personne aux alentours !



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit au musée ~ Ruby ♥   Ven 24 Mai - 22:42

La Nuit au Musée

A whole night with you ♥


Thomas rayonnait. Il était tellement impatient de dévoiler à son amie l'endroit où ils se rendaient ! Il fallait dire qu'il avait tout fait pour trouver un endroit original, mais aussi un lieu qui plairait assurément à Ruby. Pour montrer à quel point il s'était investit dans la préparation de ce rendez-vous, il avait pris une journée pour faire un tour complet de la ville et avait noté tous les commerces et endroits susceptibles d'être amusants. Il avait ensuite élaboré un inventaire de leurs qualités, puis avait procédé à plusieurs éliminations ; la boîte de nuit avait été vite barrée – il ne se souvenait que trop bien de son abominable mal de tête du lendemain qui l'avait cloué au lit pendant trois jours (il ne décuvait vraiment pas vite) – ainsi que les lieux trop bondés : le jeune homme voulait un rendez-vous en tête à tête avec la belle serveuse. Au final, seuls quelques noms étaient restés sur sa liste et, allez savoir pourquoi, Thomas avait tout de suite été attiré par le musée. Pourquoi ? C'était un lieu pas mal fréquenté et très culturel et il n'y avait pas forcément matière à beaucoup s'amuser ; surtout que les employés voyaient les visites du maladroit d'un mauvais œil depuis qu'il avait été employé... Quelques désavantages, mais qu'en était-il du musée la nuit ? Si cela pouvait paraître étrange voir morbide pour certains, le jeune homme était certain que Ruby ne serait pas effrayée par les momies et les regards des personnalités sur les nombreux tableaux. Pour sa part, ce n'était pas le genre de chose qui lui donnait des frissons dans le dos. Et puis, qui sait, il y avait sans doute matière à s'amuser dans un musée désert ! Oui, ça ne pouvait qu'être une excellente idée !

Aussi, c'est trépignant d'impatience que Thomas guetta la réaction de Ruby qui ouvrait ses yeux magnifiques et découvrait leur destination. Qu'allait-elle en penser ? Ne serait-elle pas déçue de voir que ce n'était pas le cinéma ou la boîte de nuit ? Non. Le jeune homme eut la réponse en voyant l'expression à la fois souriante et étonnée qui se dessinait sur le visage de son amie. Cela lui plaisait ! Quel bonheur ! Et l'étonnement sur son visage ne faisait qu'ajouter au plaisir de Thomas : il l'avait surpris ! Et dans le sens positif du terme ! Il marquait déjà un bon point – un deuxième si on comptait la rose qui avait également plu à Ruby (il avait encore le teint rose de son petit baiser sur la joue). Bien, il fallait que cela continu dans cette voix. La jolie jeune femme le complimenta sur le choix du lieu de leur rendez-vous et Thomas répondit, tout sourire : « Hé hé ! Je t'avais promis un endroit original non ? » Alors, comme dans les moments où il ressentait une émotion particulièrement forte – ici, la fierté – il fit un pas de côté et perdit soudain l'équilibre. Il réussit à se redresser à temps mais son déplacement en crabe le fit se prendre un lampadaire. Se massant vigoureusement l'arrière du crâne, là où avait eu lieu le choc, le grand maladroit adressa un sourire rassurant à Ruby : comparé à ces cascades habituelles, ce petit choc contre le lampadaire n'était rien du tout !

Soudain, Ruby fronça les sourcils, une lueur de doute dans les yeux, avant d'exprimer sa surprise quant à l'ouverture du musée à une heure si tardive. « Ah... oui... » Thomas ouvrit un bref instant la bouche avant de la refermer, la joie quittant soudain son visage ; il n'avait pas vraiment songer à la façon dont il allait annoncer à la jeune femme qu'il prévoyait de rentrer dans le musée en douce. « L'ouverture du musée... C'est-à-dire que... » Il s'emmêlait les pinceaux devant la jeune femme. Elle semblait tellement contente et impressionée quelques instant auparavant, il n'avait pas envie qu'elle change brusquement d'avis en apprenant que le musée était bel et bien fermé, et décide de rentrer chez elle. Mais Ruby attendait toujours et il fallait bien qu'il dise quelque chose. Inspirant à fond, il fit face à son amie et déclara : « En fait, le musée est fermé... Le principe d'une sortie originale c'était ça... Aller dans un endroit où on pourrait s'amuser tous les deux tout seuls... Et je pensais que le musée serait sympa comme idée... ? » Thomas leva timidement les yeux vers le visage angélique de Ruby, guettant sa réaction. Qu'allait-elle lui répondre ? Serait-elle déçue de cette idée qui pouvait sembler un peu étrange ? Il était vrai qu'il n'y avait que Thomas pour penser à de tels lieux de rendez-vous ! Sur le visage de Ruby, le doute persistait. Mais, peut-être que ce n'était pas l'idée qui posait problème ? Peut-être pensait-elle simplement qu'ils ne pouvaient pas rentrer dans le musée de nuit ? Cela, Thomas allait vite lui prouver le contraire ! « On peut rentrer sans problèmes tu sais ! Il y a une porte de service derrière et je peux nous faire rentrer ! Et puis, on ne risque pas de se faire prendre : les personnes qui s'occupent de l'entretien sont parties depuis longtemps et il n'y a qu'un seule gardien de nuit qui passe plus de temps à dormir qu'à surveiller le musée d'ailleurs... Allez, viens, tu vas voir ! » Sans même attendre son accord, le jeune homme prit doucement la main de Ruby dans la sienne et l'entraîna vers l'arrière du musée.

Les deux amis arrivèrent devant la porte de service que Thomas avait mentionné. Ce dernier se tourna vers Ruby et dit avec un petit sourire confiant : « C'est fermé mais je vais l'ouvrir dans la minute, tu vas voir ! » Le jeune homme plongea la main dans sa poche et en sortit un trombone avant de s'accroupir devant la porte. Là, il entreprit de crocheter la serrure. Se doutant que Ruby allait trouvait ça vraiment bizarre, il s'empressa de dire : « Ça marche ce truc, tu vas voir ! Je l'ai déjà fais une ou deux fois. » Il adressa un clin d’œil à son amie avant de se concentrer sur la serrure. Il glissa le trombone à l'intérieur et tenta de débloquer le mécanisme. Tandis qu'il bataillait un peu avec ses mains maladroites, il tenta de combler le silence établit. « J'ai travaillé au musée, il y a quelques mois. J'étais gardien de salle mais j'ai réussis à casser des objets de grandes valeurs alors – hum - ils m'ont mis à la porte au bout de deux mois... » Thomas rit un instant en repensant aux conservateurs du musée qui s'étaient arrachés les cheveux à cause des catastrophes qu'il provoquait, puis reprit : « C'est pour ça que je sais qu'on ne se fera pas prendre si on rentre incognito. Ah ! Ça y est ! » Il y eut un cliquetis, Thomas actionna la poignée et la porte s'ouvrit doucement.

Fier de lui, le jeune homme se redressa et se tourna vers Ruby qui n'avait pas dit un mot depuis qu'il l'avait amené là. La main sur la poignée, Thomas regarda son amie et dit avec le plus grand sérieux : « Je me doute que tu dois me trouver bizarre entre t'emmener ici alors que le musée est fermé ou entrer en douce par derrière... Tu sais, moi je... Je veux juste passer un bon moment avec toi. J'ai des idées bizarres, je le sais, mais bon... Je suis comme ça, c'est ma façon d'être... Si tu veux qu'on aille ailleurs, tu me le dis, ça ne me posera pas de problèmes ! Je ne veux pas te forcer à aller à un endroit où on ne devrait pas être. Tu peux même me dire que tu veux rentrer chez toi, je le comprendrais... » Au fur et à mesure qu'il parlait, la voix de Thomas était devenue de plus en plus silencieuse et ses yeux s'étaient baissés. Il regardait à présent le sol, craignant de croiser le regard de Ruby et de voir dans ses yeux le regret d'avoir accepté de sortir avec un homme aussi bizarre que lui.


©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit au musée ~ Ruby ♥   Mer 19 Juin - 20:25

La Nuit au Musée

A whole night with you ♥


Il faisait noir, et tout était très calme autour d'eux. Seule la lumière d'un lampadaire les éclairait devant le Musée. Quelle ne fut pas la surprise de Ruby de voir le fameux endroit où son ami avait choisi de l'emmener ! Ce qui étonnait également la jeune femme, était la soudaine habileté de l'ex-épouventail qui, d'habitude adroit comme s'entendait chien et chat, faisait preuve ce soir d'une adresse remarquable. Il l'avait guidée alors qu'elle avait les yeux fermés, prudemment, sans tomber une seule fois. C'était exceptionnel, et inexplicable ! Visiblement, Thomas fut heureux de la réaction de la brunette, et afficha une attitude particulièrement fière avant de perdre l'équilibre et se diriger vers le lampadaire. Quand il le prit en pleine face, Ruby se crispa mais retrouva vite le sourire quand il se redressa comme si de rien était, tout souriant. Comment se faisait-il qu'il soit toujours entier, après toutes les cascades qu'il faisait tout les jours ?

Puis elle avait mentionné le fait que le musée était fermé. N'y avait-il pas réfléchi avant ? Ou alors avaient-ils des programmes de nuit ? La serveuse, qui n'avait pas l'habitude d'aller en ces lieux, n'en savait par conséquent rien sur les horaires et l'organisation. Si ils avaient eu à rebrousser chemin, elle aurait été réellement déçue ! Notamment car cela aurait gâché la surprise qu'avait préparé Thomas, mais également car depuis qu'elle habitait chez Mary Margaret et Emma suite à sa dispute avec Granny, elle ressentait un manque étrange au fond d'elle. Elle n'arrivait pas à expliquer pourquoi, mais il y avait vraiment un vide. Un vide qui s'accentuait chaque fois qu'elle repensait à l'ex-épouventail, injustement renvoyé du restaurant. Elle s'était alors rendue-compte qu'elle avait besoin de le voir, pour se changer les idées et combler ce manque un moment.

C'est la voix de Thomas qui la ramena à la réalité. Il parut hésiter un peu, comme si il avait oublié de lui mentionner quelque chose. La serveuse fronça les sourcils, se demandant pourquoi il hésitait autant, et le scrutait avec ses grands yeux bleus. Il lui annonça alors que le musée était fermé, et qu'il n'y avait personne à l’intérieur. Ils seraient là dedans, rien que tout les deux, sans personne pour les déranger. Et dieu seul savait combien elle aimait sortir avec Thomas, et encore plus lorsque les regards n'étaient pas posés sur eux, les deux personnalités opposées qui trainaient ensemble ! C'était parfaitement ce qu'avait besoin la jeune femme à ce moment précis, et c'était une très bonne idée !

"C'est même une idée géniale !" lui dit-elle d'un air enjoué, pour le rassurer.

Mais cependant, alors qu'elle se réjouissait, un détail releva son attention. Comment allaient-ils faire pour rentrer ? N'y avait-il tout de même pas des gardiens de nuits à cette heure si tardive ? Comme si il avait lu dans ses pensées, le petit maladroit lui révéla l'existence d'une porte de service à l'arrière par laquelle ils pourraient rentrer en douce. Une poussée d'adrénaline monta chez Ruby. Elle adorait défier l'autorité et désobéir aux règles, c'était tellement excitant ! En plus, ils devraient éviter l'un des gardiens. Braver l'interdit procurait chez elle cette sensation intense, qui lui faisait apprécier la vie. Les gens qui restaient droits dans leurs obligations tout le temps ne profitaient pas, et rataient d'innombrables choses. Et encore une fois, ce sentiment sans qu'elle ne puisse expliquer pourquoi, s'accentuait lorsqu'elle avait Thomas à ses côtés.

Et soudainement, sans qu'elle ne puisse dire quelque chose, Thomas saisit délicatement la main de la serveuse et l'entraina vers la porte d'entrée. Au contact des deux peaux, un frisson glacial la parcourut. Ainsi elle se laissa une nouvelle fois guidée, mais cette fois les yeux ouverts, et ils arrivèrent devant la porte fermée. Ruby qui tenait toujours sa rose dans la main, arqua un sourcil et fut extrêmement surprise de voir le jeune homme s'accroupir, trombone dans la main, et tenter de forcer la serrure. Elle ne l'aurait jamais cru capable de pouvoir faire ca ! Son air si maladroit, son visage doux aux très innocents... personne n'aurait pu penser que le jeune homme s'y connaitrait dans la matière ! Même elle, elle n'avait jamais forcé de serrure. Enfin... peut être une ou deux tout compte fait... mais ce n'était pas la question. Savait-il néanmoins ce qu'il faisait ? La serveuse resta silencieuse, n'osant pas parler et laissant ainsi prospérer le doux silence de la nuit et des rues désertes. Comme pour se justifier, il lui annonça qu'il avait été employé du musée il y a quelques temps, mais qu'il s'était fait virer au bout de deux mois. Décidément, il était irrécupérable ! Le rire de Thomas fit sourire Ruby, qui secoua la tête sans le quitter des yeux. Puis, un cliquetis retentit. Ca y est, ils allaient rentrer.

La porte s'ouvrit doucement, et Thomas se releva face à la brunette. Mais sans qu'elle n'ai pû comprendre pourquoi, il eut une réaction étrange. Il la fixait d'un air sérieux, et commença à parler. C'était comme si il avait changé d'humeur en un éclair, comme si toute sa joie de vivre et son enthousiasme avaient été remplacé par ce qui semblait être du doute et du manque de confiance en soi. Comment ca elle le trouvait bizarre ? Si c'était le cas, elle n'aurait pas accepté de sortir avec lui ! C'était justement pour ca qu'elle aimait tant passer du temps avec lui ! Parce qu'il était différent, et que malgré les critiques et les moqueries autour de lui, il continuait d'être lui-même. Elle l'écoutait, de plus en plus outrée par les propos qui sortaient de sa bouche. Elle adopta une expression impassible. Qu'ils aillent ailleurs ? Mais que lui prenait-il tout à coup ?

Elle savait pertinemment que leur vision de chacun était différente. En effet, si Thomas avait un faible pour Ruby, celle-ci le considérait comme l'un de ses meilleurs amis avec qui elle adorait passer du temps. Et si elle l'avait recontacté ce soir, c'était justement car elle voulait le voir. D'ailleurs, si ses amis auraient été au courant de ce rendez-vous, elle se serait faite harceler de SMS ! Entre Even qui avait mit main à la pâte au festival et Becky qui la harcelait sans-cesse vis à vis de Thomas, elle avait sa dose ! Elle ne comprenait pas pourquoi on pouvait tant s'acharner sur eux, et elle avait toujours nié éprouver des sentiments pour lui. Justement, elle faisait toujours attention pour ne pas le blesser ! Elle se sentait un peu vexée quand il lui dit qu'elle pouvait rentrer chez elle si elle le voulait. Sérieusement ? Après le rendez-vous devant chez Granny, la rose, la marche guidée, et le déverrouillage de porte ? Croyait-il réellement que si cela ne lui aurait pas plus elle ne serait pas partie ? Mais au final, elle le connaissait bien et savait que ce changement de comportement n'était rien d'autre que du manque de confiance en soi. Comme le premier jour où il est venu travailler au Granny's, et qu'ils s'étaient réconfortés mutuellement à cause de ce gros défaut qu'ils avaient tout les deux.

Elle regarda silencieusement son ami pendant quelques secondes, et gardait son air impassible. Quand elle le vit regarder le sol, elle eut un réflexe immédiat et non-réfléchi. Elle s’avança vers lui et lui saisit le bras, puis pencha alors la tête vers lui pour capter son regard. Il fallait vraiment qu'il arrête de douter de lui comme ça, ça lui faisait plus de mal qu'autre chose ! Plongeant son regard dans les yeux chocolats du maladroit, elle le fixa intensément quelques secondes sans rien dire avant de briser le silence étrange d'une voix douce et claire.

"Thomas." dit-elle pour capter son attention. "Ne crois-tu pas que si je n'aimais pas ta façon d'être, je serais déjà partie ?" Elle s'arrêta une seconde avant de reprendre: "J'adore cet endroit, j'adore cette surprise ! Et le plus important, j'adore être avec toi !" ajouta-t-elle pour le rassurer, un sourire aux lèvres.

Quelque chose de vraiment étrange ce passait ce soir. Elle qui d'habitude avait une sorte de sixième sens pour les sensations, elle se sentait un peu perdue. Ayant toujours été très tactile, c'est donc d'un geste spontané et irréfléchi qu'elle le prit dans ses bras et le serra contre elle pour le réconforter. Un frisson la parcourut de nouveau, encore cette sensation ! Gênée, elle mit fin à l'étreinte avec son ami, et repensa à la rose qu'elle avait dans la main. Cela n'allait pas être pratique si elle devait la tenir toute la soirée ! Elle regarda alors vivement autour d'elle, et fini par la déposer délicatement sur le muret à sa droite, pour revenir la chercher lorsqu'ils sortiraient.

"Je la laisse là, je la reprendrais en sortant." expliqua-t-elle.

Puis, elle se retourna de nouveau vers Thomas. Il était si mignon quand il était content ! On aurait dit un enfant, toujours gentil et innocent. Sans mot dire, elle s'avanca vers lui et lui prit doucement la main. Un sourire se dessina sur ses lèvres.

"Alors, on y va ?" dit-elle d'une voix douce.




©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit au musée ~ Ruby ♥   Mar 25 Juin - 0:07

La Nuit au Musée

A whole night with you ♥


Thomas ne savait pas exactement ce qui l'avait poussé à perdre son air enjoué pour devenir si sérieux, ni à parler de cette façon à la jolie brune. Il arrivait toujours à surprendre son entourage avec sa personnalité assez lunatique; il pouvait se conduire comme un vrai gamin et sauter partout puis, dans la seconde qui suivait, devenir extrêmement sérieux et posé. Lui-même ne comprenait pas cet aspect si instable de son caractère; les expressions de son visage et son attitude suivaient le fil de ses pensées, tout simplement. Dans le cas présent, c'était le tourbillon de ses pensées et aussi les battements rapides de son cœur qui l'avaient conduit à la parler de la sorte. Son affection pour Ruby était si grand que le jeune homme avait l'impression que tout son corps vibrait rien qu'en étant près d'elle. Cette nuit représentait le plus grand objectif de sa vie, mais il craignait tant que la jeune femme ne ressente pas plus que de l'amitié pour lui, qu'il avait besoin de se rassurer, d'entendre que Ruby était heureuse de partager ces moments avec lui. Malgré sa grande naïveté, Thomas avait parfaitement conscience que la jolie serveuse attirait bien des regards masculins et que lui, même pas musclé, ni très futé et encore moins capable de garder un travail plus de deux mois, n'avait pas beaucoup d'atouts comparés aux autres hommes de Storybrooke. Néanmoins, il voulait tenter sa chance et avait besoin d'encouragements, même inconscients, de son amie pour se lancer.

Les yeux fixés vers le sol, Thomas attendait une réaction de son amie, réaction qui ne tarda pas. La jeune femme lui saisit le bras, contact qui fit frissonner le maladroit qui garda pourtant les yeux baissés, sans doute un peu gêné par les mots qu'il venait de prononcer. Il dû pourtant croiser le regard de Ruby lorsque celle-ci pencha la tête vers lui. Elle avait des yeux si beaux... En avait-elle seulement conscience ? Les mots de la jolie serveuse réchauffèrent aussitôt le cœur du jeune homme dont les lèvre s'étirèrent en son habituel sourire radieux. "C'est vrai ?" Demanda-t-il avec un petit voix d'enfant. "Merci Ruby !" Il lui adressa un grand sourire avant de se redresser. Son air embarrassé avait déjà déserté son visage pour laisser place à sa bonne humeur de tous les jours. Cette bonne humeur s'accentua lorsque son amie le prit dans ses bras; geste qui poussa le cœur de Thomas à battre de façon folle. Il serait bien resté ainsi pour la reste de la nuit mais Ruby mit fin à leur étreinte. Avait-elle senti les battements endiablés de son cœur ? Le jeune homme avait l'impression qu'il était extrêmement bruyant !

Intrigue, il suivit son amie du regard lorsqu'elle déposa la rose - qui faisait autrefois partie d'un bouquet - sur un muret. Thomas hocha la tête lorsqu'elle lui expliqua qu'elle récupèrerait la fleur à la sortie. Elle revint ensuite vers lui et lui prit la main. Avant de répondre, le jeune homme observa quelques instants la jeune femme avec des yeux tendres. Puis, soudain poussé par une impulsion, il serra la main de Ruby dans la sienne puis la porta à ses lèvres. Il les pressa contre la main de la jeune femme, un bref instant, sans la quitter des yeux. Puis, avec un sourire, il murmura : "Allons-y ! De sa main libre, il poussa la porte entre-ouverte et entra, Ruby derrière lui, sa main toujours dans la sienne.

Les deux jeunes gens se retrouvèrent dans un couloir. Guidés par Thomas, ils longèrent le mur avant d'entrer dans une pièce où plusieurs casiers étaient alignés contre les murs. C'était en quelque sorte les vestiaires des employés du musée. Toujours en marchant vers une autre porte, il se tourna vers Ruby. "Il ne faut pas faire trop de bruit. Normalement, le gardien est dans le hall mais on ne sait jam..." BANG ! Comme il ne regardait pas où il allait, Thomas rentra dans un des casiers avec un grand bruit. "...Jamais..." Termina-t-il en grimaçant. Inquiet, il tendit l'oreille mais aucun bruit ne lui indiqua que le gardien avait entendu ce chambardement. Avec un petit rire, il murmura à Ruby : "En gros, ne fais pas du tout comme moi, et on ne sera pas repéré !" Il adressa un clin d’œil à la belle jeune femme avant de l'entraîner hors du vestiaire.

Après avoir parcourut un ou deux couloirs, ils arrivèrent dans une salle où les employés venaient prendre le café. Là, Thomas s'arrêta net car, devant eux, dans un fauteuil, se trouvait le gardien, profondément endormi et la bouche grande ouverte. Il ronflait avec force et rien ne semblait pouvoir le tirer de son sommeil. Exactement ce que Thomas espérait ! Tout se passait comme sur des roulettes !Portant un index à ses lèvres, le jeune homme indiqua à Ruby de rester silencieuse et ils traversèrent doucement la pièce. Une fois la porte passée, il murmura à son amie : "En plus, il est un peu sourd alors on devrait être tranquilles !" Puis il l'entraîna à travers d'autres couloirs.

Enfin, Thomas poussa une lourde porte et les deux jeunes gens se retrouvèrent dans le hall du musée. Lâchant la main de Ruby, il bondit jusque devant l'immense squelette de tyrannosaure qui trônait dans le hall et, écartant vivement les bras, il dit à voix haute : "Le musée est à nous !" Il se tourna vers le reste du dinosaure et dit avec un petit rire : "Quand je travaillais là, j'ai faillis faire tomber le squelette après une chute... Je pense que c'est ça qui a motivé le directeur à me renvoyer... Maintenant, à chaque fois que je viens, les employés m'interdisent de m'en approcher !" Il adressa un clin d’œil à Ruby puis se rapprocha d'elle. "Je devrais en faire autant cette nuit, inutile de se faire remarquer !" Thomas se racla ensuite la gorge et, avec un ton de guide touristique, il dit à la jeune femme : "A présent, mademoiselle, que souhaiteriez-vous voir ? Des maquettes, des tableaux, des sculptures ? Une époque en particulier ?"

Tout en parlant, le jeune homme entraîna Ruby vers la salle la plus proche, celle des animaux sauvages. En entrant, Thomas observa la pièce déserte et, poussé par une envie enfantine, il couru à travers la pièce avant de s'élancer sur le sol. En une glissade, il traversa toute la salle. Arrivé au bout, il éclata d'un grand rire, et s'exclama à l'intention de Ruby : "J'ai toujours rêvé de faire ça ! Volontairement je veux dire !"


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit au musée ~ Ruby ♥   Dim 28 Juil - 1:28

La Nuit au Musée

A whole night with you ♥


Ruby avait toujours été le genre de personne qui avait besoin des autres. Besoin des autres pour aller mieux, besoin des autres pour s'évader de chez elle. Toutes les fois où elle avait juré se sentir mieux en partant à Boston, où elle aurait souhaité faire sa vie loin d'ici, les nombreuses fois où elle s'était décidée à quitter la ville... Tout ceci n'était que fantaisie. A chaque fois, le visage de toutes les personnes à qui elles tenaient revenaient dans son esprit. Mais pour une raison qu'elle ignorait, Thomas était toujours le portrait qui restait le plus longtemps. Sa mine enfantine, ses cheveux en batailles, et ses yeux noisettes qui la fixaient d'un air profond. Comme si il refusait qu'elle parte, comme si il était déçu et triste. Et à chaque fois, son cœur se resserrait et elle se résignait, retournant au granny's car elle ne pouvait pas les décevoir. Elle ne pouvait pas l'abandonner.

Thomas la toisa quelques instants encore avant de lui baiser la main. Ce geste, aussi anodin soit-il pour toute autre personne, ne l'était pas pour la jeune femme. Elle avait réussi a le réconforter et à lui prouver qu'elle prenait du plaisir à être içi avec lui. Elle savait très bien qu'il était amoureux d'elle et qu'il avait peur de ses réactions, néanmoins Thomas était loin d'être ridicule, et ce soir plus particulièrement. Mais le regard qui lui avait lancé juste avant, un regard doux et amoureux, un regard qui déconcertait totalement, lui fit un énorme pincement au cœur qui se renforça lorsqu'il pressa sa main dans la sienne.

Sans attendre un instant de plus, il passa la porte et les deux amis, main dans la main, se plongèrent dans une atmosphère où l'adrénaline et le gout du risque montait à une vitesse folle. Entrainant Ruby dans son parcours, le jeune homme ne tarda pas à atteindre les vestiaires du personnel. L'endroit était plein de casiers, comme le sont les couloirs du lycée. Sans s'arrêter de marcher, Thomas indiqua à la jeune femme que le silence et la discrétion étaient primordiaux pour ne pas se faire remarquer. Génial ! Les choses allaient se corser, et peut être qu'ils allaient devoir jouer les agents secrets ! Braver l'interdit était tellement plus excitant lorsqu'on avait peur de se faire attraper, et lorsqu'on était deux ! Mais le jeune homme n'avait pas eu le temps de terminer sa phrase qu'il se cogna de plein fouet contre un casier, en provoquant surement le plus gros fracas possible.  Ruby se crispa une nouvelle fois, resserrant plus fort sa poigne.

"Outch... Ca va ?" murmura-t-elle en se penchant vers lui, inquiète.

Mais elle retrouva vite son air serein lorsqu'elle le vit rire, et rit à son tour. Thomas ne se faisait jamais mal, c'était ca le plus surprenant.  ! Et heureusement ! Elle esquissa un sourire rassuré quand il lui fit un énième clin d'oeil. Comment faisait-il pour toujours si bien prendre ses cascades ? Certes, il devait en avoir l'habitude mais il y avait certainement des jours où il devait en avoir marre de tomber à chacun de ses pas et finir à l’hôpital au moins dix fois dans le mois ! Surtout avec les moqueries qu'il suscitait... Ruby détestait ca. Thomas n'était pas une bête de foire, et se moquer de lui jusqu'à provoquer volontairement ses chutes était quelque chose qu'elle ne pouvait pas accepter et quand cela se passait en sa présence, elle ne pouvait s’empêcher de remettre les fautifs à leur place. Et ce si bien que généralement, ils ne remettaient pas les pieds au Granny's pendant les heures de la demoiselle. Cela la mettait totalement hors d'elle !

Se laissant entrainer à nouveau à travers les couloirs du musée, la jeune femme profitait de chaque moment passé aux côtés de son ami. Étrangement, cela faisait un long moment qu'elle ne s'était pas sentie si bien et si... épanouie. C'était bizarre dit comme ca, mais elle se sentait un peu comme dans un cocon. En sécurité. Avec quelqu'un qu'elle aimait. Elle avait tellement eu besoin de le voir ces derniers jours que du coup tout semblait parfait ! Surement car ca l'était. Pour rien au monde, elle n'aurait échangé sa place ce soir. Pour rien au monde elle retournerait en arrière pour revenir chez Granny, et pour rien au monde elle ne voulait partir. Perdue dans ses pensées, elle se disait qu'elle passerait avec lui surement la meilleure soirée qu'elle avait passé depuis un moment.  Les deux acolytes arrivèrent ensuite dans une salle, devant laquelle Thomas stoppa net sa course. Ruby dans son élan, eut un peu plus de mal à s'arrêter et rentra dans son ami avant de reculer en s'excusant doucement. Elle leva la tête par-dessus son épaule, et put apercevoir le gardien qui dormait sur sa chaise, tel un gros ours en pleine hibernation.

"Aussi gracieux qu'une baleine !" ajouta-t-elle d'un air moqueur.

Ruby hocha la tête d'un air concentré lorsqu'il lui intima le silence pour traverser. Cependant, les talons de la jeune femme ralentirent un peu la mission. En effet, si elle traversait trop vite, ses chaussures risquaient de claquer sur le sol et de faire un vacarme impossible ! Elle avança donc minutieusement, et surveillait la tête du gardien à chacun de ses pas, ne voulant surtout pas gâcher la soirée surprise que lui avait organisé son ami.

A peine eut-elle traversée la pièce qu'elle se fit une nouvelle fois entrainée dans les profondeurs sombres du musée. Ce silence, ce sentiment d'apaisement était perceptible dans tout le couloir. Il fini par arrêter sa course et poussa une grande porte. Là, une immense salle s'ouvrait à eux. Grande, spacieuse et toujours lumineuse. Une grande pièce au plafond immense, et parmi tout les objets historiques des lieux, la chose la plus imposante de la pièce était surement le squelette de Tyrannosaure devant lequel Thomas venait tout juste de bondir, lâchant ainsi la main de sa compagne. Celle-ci sursauta quand elle sentit que le lien qui les unissait s'était rompu, et que tout de suite, son corps se refroidit pour reformer un vide en elle. Elle sentit des picotements dans sa main, intenses et forts, comme si le seul moyen de les faire cessé était que leurs mains se joignent à nouveau. Étonnée, elle regarda sa main quelques instants. Pourquoi se sentait-elle si bizarre ce soir ? Elle n'avait jamais eu tant de sensations accumulée, surtout en la présence du jeune homme. Peut être car elle était heureuse d'être là avec lui ? Oui, c'était surement ca. ?! Elle n'eut pas le temps de réfléchir plus longtemps que la voix résonnante de Thomas la fit sursauter. Ils avaient chuchoté jusque là, et le changement brusque l'avait surprise ! Mais... une minute... c'était vrai ca ! Le musée était à eux ! Quand Thomas commença à parler de son travail, la serveuse commença à se rapprocher de lui.  Comme elle s'en doutait ! Évidemment que si Thomas avait déjà bossé ici, le squelette était surement la chose la plus susceptible d'être sa victime ! Et le fait que même aujourd'hui il ne devait plus l'approcher ne faisait qu’accroitre le côté comique de la chose. Mais bizarrement ce soir, Ruby ne savait vraiment pas quoi dire. Mais heureusement pour elle, le jeune homme lui adressa une nouvelle fois encore un clin d'oeil avant de se rapprocher d'elle, et de lui dire qu'il allait respecter ces règles pour ce soir. Elle fronça le nez et le pointa du doigt.


"Bonne résolution monsieur Strawman !" s'exclama-t-elle en lui rendant un clin d'oeil. En effet, ce serait bête que le musée tombe en ruine ce soir ! Même si ça serait extrêmement drôle, elle doutait que le gardien reste insensible au vacarme de tout un ossement géant qui s'écrase au sol, et elle doutait aussi que cela fasse rire les employés demain matin !

Puis Thomas se mit tout à coup dans la peau d'un guide touristique et s'adressa finement à la brunette qui lui joua le jeu et lui saisit le bras d'un air enjoué et marcha à ses côtés, se laissant entrainer vers la salle la plus proche. Cela lui rappelait vaguement le premier jour de travail de Thomas, lorsqu'elle lui avait fait une visite guidée de l'hôtel !

"Et bien... Je ne doute pas de vos talents de guide cher monsieur ! Je vous laisse donc décider du programme de la soirée, et je suis sûre que vous allez nous emmener dans un endroit très intéressante !" dit-elle d'un air joueur, la tête haute.

C'est les bras emmêlés qu'ils entrèrent dans la salle. Ruby avait retrouvé la sensation de bien-être qu'elle avait perdu en lui lâchant la main tout à l'heure. Cependant, les picotements désagréables étaient toujours là. Elle resserra alors l'étreinte au bras de son ami, et glissa sans le vouloir l'un de ses doigts dans un petit trou du tissu. Et là, les picotements s'arrêtèrent. Le contact de leurs peaux, la chaleur humaine du jeune homme, tout ça lui provoquait une sorte d'extase de laquelle elle ne voulait plus sortir. Était-ce possible qu'avec un simple contact, une personne puisse nous faire oublier tout ce à quoi on pense, jusqu'à ce qu'elle occupe toutes nos pensées ? C'était ce que sentait la jeune femme en ce moment. Mais elle fronça cependant les sourcils. C'était... comme si rien ne pouvait plus l'atteindre tant qu'elle le tenait. Agréable et étrange à la fois, elle n'y trouvait aucune explication. Elle savait simplement que, d'habitude très tactile avec ses amis, aucun ne lui avait fait ressentir ca, et encore moins comme ça, d'un seul coup.

Elle fut sortie de ses pensées lorsqu'elle sentit que soudainement Thomas la lâcha de nouveau pour s'élancer à toute vitesse dans la pièce et qu'il glissa sur le ventre à travers toute la salle. Surprise d'avoir perdu le contact, elle afficha finalement un grand sourire amusé avant de se mettre à courir en suivant le jeune homme, dans un pur moment d'adrénaline et de bonheur. Elle courait d'un pas léger, et entendit son cri résonner contre les parois du bâtiment. A ce moment-ci, elle était persuadée qu'il n'y avait pas plus heureuse qu'elle. Ce sentiment de joie inexplicable, de dangerosité. Ils n'étaient pas non plus entrain de braquer une banque ou d'escalader une falaise, mais dans le cœur de la brunette, cette sortie était aussi riche en sensations. La seule chose qu'elle n'avait pas prévu, c'était le sol glissant de la pièce, venant surement tout juste d'être nettoyé. Elle commença alors à perdre l'équilibre sur ses talons hauts, et agitant les bras tant bien que mal, elle finit par déraper totalement et tomber monumentalement en arrière. La chute ayant été faite avec élan, elle continua alors de glisser sur les fesses avant de percuter pour la deuxième fois Thomas, qui lui confia qu'il avait toujours révé de faire cela, toujours au sol.

Dans un élan de bonheur, Ruby éclata de rire en réalisant dans quelle situation absurde ils étaient. Ils avaient glissé tout les deux à travers le musée, comme deux enfants sortant de classe à l'heure de la récréation. Deux enfants, un garçon et une fille, qui s'étaient tenu la main pour sortir, et qui s'étaient lâché au dernier moment. Comme ce qu'il venait de se passer. Comme eux. Toujours contre Thomas, Ruby qui continuait d'éclater de rire, s'arrêta aussi sec lorsque ces images lui traversèrent l'esprit quand son regard croisa celui de l'ex-épouventail. Ses yeux, cherchant tout d'abord un endroit où se poser, alternaient chaque œil du jeune homme, avant de stopper leur danse frénétique pour se plonger dans le regard noisette devant eux. Ruby se sentit alors captivée. Elle avait l'impression que Thomas lui avait jeté un grappin dessus, pour qu'elle ne détourne plus son regard de lui. Car à cet instant, c'était tout bonnement impossible. Elle s'était perdue, dans l'immensité de ses iris chocolat, et ne pouvait plus s'en détacher. Et ne voulait plus s'en détacher. La lueur innocente qui brillait dans ses yeux, l'intensité de son regard, celle qui vous donnait une sensation de douceur et de bien-être infinie, tout ceci lui paraissait réellement magnifique. Encore plus beau que les étoiles brillant de mille feux dans un ciel de pleine lune, encore plus beau que tout ce qu'elle n'avait jamais contemplé. Elle sentit alors les battements de son cœur s'accélérer, et frapper contre sa poitrine comme si il voulait sortir à tout prix. Elle se sentait en sécurité, rien qu'en sachant son regard sur elle. Comme si ils étaient dans une bulle, une grande bulle, et que rien d'autre ne pouvait entrer. L'envie de se blottir contre lui, entourée de ses bras, comme dans un nid, comme dans un cocon, était de plus en plus irrésistible. Le silence était grand, mais pas pesant. Il l'isolait encore plus dans ses pensées, en réalité. Tellement qu'au final, si Thomas lui aurait parlé, elle n'aurait absolument rien entendu. Elle se sentait si bien, à cet instant précis, que rien n'aurait pû la perturber. Ni même le tonnerre, ni même Granny lui hurlant dessus, ni même les jacassements de Becky si elles les aurait vu maintenant. Rien, absolument rien. Enfin presque...

Un bruit inattendu vint couper ce silence, brisant littéralement ce moment magique. Brisant la corde du grappin qui les reliait, brisant l'emprise qu'avait eu les yeux du jeune homme. Tournant vivement la tête vers la source du bruit, la serveuse se rendit compte que la source du bruit n'était autre qu'un loup noir empaillé et mécanisé dans la vitrine, qui s'était enclenché tout seul et avait poussé un hurlement. Comme ceux qu'ils poussaient à la pleine lune. Hochant négativement la tête d'un côté à l'autre, l'animal poussa un grognement, avant de s'arrêter subitement.

Ruby retourna vivement son regard vers Thomas, avant de baisser les yeux vers sa main posée sur la sienne. Elle lui avait attrapé la main et ne s'en était même pas rendue compte ! Totalement perturbée, elle retira vivement sa main avant de se remettre debout, époussetant son pantalon. Son regard fuyard essayait de trouver un point à fixer, sans croiser celui de Thomas, mais elle porta sa main à son front lorsqu'elle se sentit éprise d'un léger vertige. Que venait-il de se passer ? Elle-même ne saurait l'expliquer. Elle ne savait pas ni pourquoi, ni comment. Était-elle malade ? Peut être que le fait d'avoir quitté la maison de sa grand-mère, et toutes les autres choses l'avaient chamboulé ? Mais ce n'était pas bon du tout. En quelques instants, elle avait ressenti une succession et une accumulation de sensation qu'elle n'avait jamais senti avant. Elle ne savait même pas combien de temps avait duré ce silence et cet échange de regard. Mais tout ce qu'elle avait pû penser à ce moment-là, même avec Bran cela ne lui était pas arrivé. Et Bran avait été la seule fois où elle était vraiment tombée amoureuse. Alors... elle pouvait-être rassurée. Ce qui c'était passé là, n'était pas de l'amour. Even, Becky et tout les autres avaient tord ! C'était fort et incompréhensible certes, mais ce n'était pas de l'amour ! Non, sinon elle l'aurait déjà ressenti ! Enfin... du moins l'espérait-elle... Cependant, elle s'en voulait énormement. Qu'avait pensé Thomas pendant tout ce temps ? Ce moment où leurs regards s'étaient figés l'un dans l'autre, et où leurs mains s'étaient jointes ? Ce qu'elle s'était promis en devenant amie avec Thomas, c'était de ne jamais le faire souffrir. Hors, elle était peut être totalement entrain de lui faire rater sa promesse.

Encore chamboulée, Ruby revint cependant à la raison et frotta son bras en cherchant quoi dire d'un air timide. « Je... c'est... c'est le loup. Il m'a effrayée, pardon. » Pfff, tu parles d'une excuse ! Elle était lamentable... Elle espérait vraiment que Thomas n'allait pas partir, car elle ne voulait pas que la soirée qui s’annonçait si bien prenne fin... Pas après un moment si embarrassant et plaisant à la fois ! Elle avait besoin de lui, besoin de l'avoir près d'elle.

Alors, d'un faible sourire, Ruby se dirigea vers le jeune homme et lui tendit la main en le regardant avec des yeux tendres. « Et maintenant, Monsieur le Guide, qu'allons-nous visiter ? Les momies et leurs catacombes, le remake de la guerre de sécession ? Ou encore les mystères de l’astronomie ? Je vous suis ! » ajouta-t-elle d'une voix solennelle, se reprétant au jeu. Mais soudainement, son regard s'illumina : « Oh oui, les étoiles ! La lune ! Y a-t-il un endroit pour ca ? On peut y aller ?! » renchérit-elle tout en enchainant ses questions. Elle adorait vraiment observer les étoiles, et surtout la lune. Ruby sortait souvent dehors le soir lorsqu'elle ne se sentait pas bien afin d'observer la lune. Elle avait l'impression d'être réconfortée, comme si elle veillait sur elle. C'était complètement fou, mais c'était ce qu'elle ressentait. Elle jeta un regard enfantin et enthousiaste vers Thomas, comme à un gosse à qui on aurait promis un ballon, et lui ressaisi une nouvelle fois le bras, ressentant alors son estomac se nouer. Elle fronca les sourcils, perturbée, avant de secouer la tête pour chasser ces idées de sa tête et se concentrer sur le moment présent.




©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit au musée ~ Ruby ♥   Lun 5 Aoû - 22:49

La Nuit au Musée

A whole night with you ♥


Enfin, les deux amis se trouvaient dans le hall du musée ! Thomas avait beau avoir pris un air assuré en affirmant à Ruby qu'ils ne devraient pas avoir trop de difficultés à passer devant le gardien qui avait la manie de s'endormir au lieu d'inspecter le musée, cela n'avait été qu'une façade. En vérité, il avait craint qu'ils se fassent surprendre et qu'ils soient obligés de rebrousser chemin, gâchant totalement la soirée prévue par la jeune homme. Mais, la chance était de son côté ce soir-là puisqu'ils n'avaient eu aucun mal à atteindre le hall et, comble de bonheur, le gardien avait commencé sa nuit dans la salle de repos du personnel, si bien que Ruby et lui n'auraient pas le problème d'éviter certaines salles. En somme, Thomas ne voyait que des bons points jusqu'ici et, maintenant qu'ils étaient dans le grand hall, uniquement surveillé par l'imposant squelette du T-rex, le musée s'ouvrait à eux !
Désireux de retourner près de Ruby dont il avait lâché la main pour pousser une exclamation ravie et victorieuse, le grand maladroit fit quelques pas vers elle et endossa le rôle de guide touristique pour l'amuser. Tout en lui demandant ce qu'elle désirait voir dans le musée, Thomas lui présenta son bras, voulant retrouver contact avec elle. Maintenant qu'il lui avait tenu la main pendant plusieurs minutes, il lui avait été difficile de la lâcher pour embrasser du regard le hall. A croire qu'il avait besoin d'avoir Ruby tout près de lui, de serrer doucement sa main dans la sienne et de sentir son doux parfum en permanence. Aussitôt qu'elle saisit son bras, Thomas sentit ce manque disparaître, pour laisser place à une douce sensation de bien-être. « Parfait, dans ce cas nous visiterons tout ce qu'il y a de mieux à voir dans ce musée ! Après tout, nous avons la nuit devant nous ! » Répondit-il, toujours avec cette fausse voix professionnelle, et un sourire en coin sur les lèvres.

Mené par le jeune homme, ils atteignirent la salle des animaux sauvages, une salle qui avait toujours beaucoup plus à Thomas. Ce dernier, sentant Ruby resserrer son étreinte autour de son bras dû se contrôler pour conserver son rôle de guide car, s'il avait écouté son cœur, il aurait déjà pris son amie dans ses bras, désireux de se rapprocher plus d'elle. Tandis qu'ils faisaient quelques pas au centre de la vaste pièce, le jeune homme frissonna soudain en sentant un doigt de Ruby entrer en contact avec la peau de son bras, à travers un petit trou de sa chemise. Il avait tenu la main de la jeune femme quelques minutes auparavant et, pourtant, ce contact inattendu le rendit quasiment euphorique. C'est sans doute cela qui le poussa, en une grande impulsion enfantine, à briser ce contact pourtant si agréable pour s'élancer à travers la salle et la traverser en une seule glissade. Thomas se reprocha mentalement de s'être dégagé si brusquement de l'étreinte de son amie mais cette soudaine poussée d'adrénaline produite par ce simple contact avait eu besoin d'être extériorisée et il n'avait rien trouver de mieux que de faire une superbe glissade dans le musée.

Au terme de sa glissade, Thomas entendit le claquement des talons de Ruby et s'esclaffa en découvrant que la jeune femme s'était mise à galoper derrière lui pour l'imiter. Elle faisait partie des rares personnes à suivre le jeune homme dans ses moments de gamineries et, à la grande joie de Thomas, elle avait l'air de s'amuser comme une folle, loin de le trouver niais et ridicule, contrairement à d'autres. Le grand maladroit s'arrêta soudain de rire lorsqu'il vit que, perchée sur ses hauts talons, son amie perdait l'équilibre et tentait de se maintenir droite en faisant des moulinets avec les bras. Malheureusement le sol glissant fut traite car Ruby finit par tomber par terre et fit une belle glissade pour terminer sa course contre Thomas. « Tu ne t'es pas fais mal ? » L'éclat de rire de cette dernière lui indiqua que ce n'était pas le cas et il en fut soulagé. Le jeune homme se contenta de sourire avec bonheur, écoutant le rire joyeux de son amie résonner contre les murs du musée, et admirant son beau visage riant. Comme il aimait la regarder ! Plus particulièrement lorsqu'elle riait ; elle respirait tant le bonheur dans ces moments-là, et elle était si belle !

Tandis qu'il l'observait, Ruby tourna son visage vers le sien et Thomas put observer son merveilleux regard, si envoûtant. Ces iris gris-vert, il avait la sensation de les connaître par cœur, imprimant leur image dans son esprit à chaque fois qu'il croisait le regard de la jeune femme. Oui, il connaissait bien leur couleur, les différentes nuances de ses yeux ourlés de grands cils noirs et, pourtant, il ne se lassait jamais de les regarder. Et il savait qu'il ne s'en lasserait jamais. Le jeune homme se rendit compte que le rire de Ruby s'était interrompu, depuis combien de temps, il n'aurait su le dire, tant il était obnubilé par le visage de la jeune femme. C'était comme si son ouïe ne fonctionnait plus, tout ce qui importait était devant lui. Pendant un bref instant, il se demanda pourquoi Ruby avait une mine si sérieuse tout à coup tandis qu'elle le regardait. L'instant d'après, il quittait la vague colorée de ses yeux pour détailler chaque centimètre de son visage. Un visage si parfait à ses yeux. Un regard si envoûtant qui l'avait attiré dès qu'il l'avait aperçu pour la première fois, une chevelure bouclées qui sublimait son visage, son maquillage léger sur les yeux... Thomas savait que certains hommes ne tournaient autour de Ruby que pour ses tenues très suggestives ou pour son maquillage voyant mais le jeune homme n'avait que faire de cela ; son amie n'avait pas besoin de mettre des vêtements courts ou une tonne de maquillage pour être belle. Elle était déjà magnifique sans tout cela. Thomas observa la peau claire de la jeune femme, si lisse, elle devait être si douce. Sa main fut parcourut de picotement et il se rendit compte que, malgré lui, il avait légèrement levé sa main vers le visage de Ruby, dans le but de caresser sa joue. Il avait besoin de la toucher, de sentir sa peau contre la sienne. Les battements de son cœur s'affolèrent tandis qu'il avançait une main hésitante vers elle...

Un hurlement de loup fit soudainement tressaillir Thomas, détruisant le moment magique entre les deux jeunes gens. Pendant que Ruby observait la source du bruit, le jeune homme baissa vivement sa main et fermement brièvement les yeux, quelque peu dépité. Il se rendit soudain compte que, dans la surprise, son amie avait saisie sa main. Ruby sembla réaliser elle aussi son geste puisqu'elle retira vivement sa main avant de se relever précipitamment. Un peu déconcerté, Thomas ne bougea et garda ses yeux fixés sur la main qu'il avait tendu vers le visage de Ruby. Elle tremblait légèrement, représentant l'état d'esprit du jeune homme en cet instant. A vrai dire, il ne savait pas trop ce qu'il ressentait ; ce moment unique l'avait plongé dans un délicieux sentiment de bien-être mais, d'un autre côté, il était à la fois déçu de ne pas avoir caresser la joue de son amie, mais peut-être aussi un peu rassuré. Ruby avait semblé totalement déconcertée par ce moment et Thomas ne savait pas si une caresse aurait été bien accueillie...

La jolie serveuse tendit soudain sa main. Thomas leva les yeux vers elle et il tenta aussitôt de balayer ce sentiment de trouble qui occupait son esprit. Ce n'était que le début de la soirée, une belle soirée en compagnie de la jeune femme qui hantait son cœur, il était hors de question qu'il s'encombre l'esprit avec des idées sombres. Il ne voulait pas tout gâcher. Peut-être que ce n'était pas encore le bon moment, peut-être cela serait un peu plus tard. Attrapant la main tendue, Thomas se remit sur ses pieds tremblants – sans doute à cause de l'émotion – et adressa un sourire à Ruby. « Moi aussi il m'a fait peur la première fois ! Il a hurlé juste devant moi et j'ai fais un tel bond que je finis les quatre fers en l'air ! » Dit-il avec un petit rire, tentant de détendre l'atmosphère. Visiblement, Ruby voulait rétablir un climat normal et Thomas la suivit dans cette voix.

« Vos désirs sont des ordres Mademoiselle ! Suivez le guide vers les étoiles ! » S'exclama-t-il avec un sourire tendre. Il présenta une nouvelle fois son bras à Ruby qui s'y agrippa, telle une enfant impatiente de se rendre dans son lieu favoris. Thomas la conduisit à travers quelques salles avant de s'arrêter devant une grande porte sur laquelle était écrit "Astronomie". Le jeune homme posa sa main sur la poignée et déclara : « Mademoiselle, bienvenue dans l'espace ! » Il ouvrit la porte et laissa Ruby passer devant lui. Il la suivit à l'intérieur tout en manquant de peu de se coincer la main dans la porte. Alors, il regarda avec émerveillement la pièce dans laquelle ils se trouvaient. La salle était plongée dans une semi-obscurité et le plafond avait été aménagé de sorte à représenter la voute céleste avec les étoiles scintillantes et la lune brillante. On aurait pu croire que la salle était à ciel ouvert. De part et d'autres de la salle, des couloirs menaient à des pièces concernant le système solaire. Après avoir contemplé le plafond, Thomas s'approcha de Ruby et l'observa avec tendresse : l'émerveillement se lisait sur son beau visage.

« Magnifique... » Murmura-t-il. Avant que Ruby ne tourne son visage vers lui, il reporta son attention sur le plafond, faisant mine d'avoir dit cela par rapport aux étoiles alors que c'était de la jeune femme qu'il parlait. Après quelques minutes, tout en observant les différentes constellations représentées, Thomas prit doucement la main de son amie dans la sienne et mêla ses doigts aux siens. Simplement, en silence. C'était comme s'il ne pouvait plus rester même quelques instants sans la toucher et il espérait qu'elle ne se dégagerait pas.

Le jeune homme finit par se tourner vers Ruby et demanda avec une voix aussi calme que possible : « Tu veux aller voir les planètes à côté ? La reproduction qu'ils ont faite du système solaire est vraiment sublime ! » Soudain, quelque chose d'étrange se passa dans la tête de Thomas. Était-ce cette proximité retrouvée ? Cette enchanteresse  ambiance étoilée ? Ou bien le beau visage de Ruby éclairé par les reflets de la fausse lune ? Ou encore un regain de confiance de Thomas ? En tout cas, le jeune homme ne put retenir son geste. Il leva doucement sa main valide vers le visage de Ruby et, du bout de ses doigts tremblants, il caressa doucement sa joue. C'était comme effleurer de la soie; si douce et si agréable. Des fourmillements parcoururent le bout des doigts de Thomas et remontèrent dans son bras, délicieuse sensation. Avec une infinie douceur, il poursuivit sa caressa le long du menton de la jeune femme, puis quitta son visage pour passer sa main dans ses boucles brunes. Enfin, et à regret, le jeune homme retira sa main et murmura avec une voix chargée d'amour : « Alors ? On y va ? »



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit au musée ~ Ruby ♥   Sam 28 Sep - 19:57

La Nuit au Musée

A whole night with you ♥


Tout ce qui venait de se passer était allé si vite. Si vite mais si long à la fois... Elle n'y avait absolument rien compris, mais s’efforçait de passer à autre chose pour passer une bonne soirée. Il fallait l'avouer, notre petite serveuse était bien mauvaise en amour... Ce qui venait de se produire, Ruby ne pouvait l'expliquer, et c'était surement ce qui l'effrayait le plus ! C'est ainsi qu'après une glissade amusante, ils s'étaient retrouvés nez à nez, plantés l'un devant l'autre pendant plusieurs secondes, voir minutes, à se fixer sans mots dire. Mais lorsque le loup empaillé avait hurlé en brisant le long moment intense dans lequel ils s'étaient plongés tout les deux, la serveuse avait reprit conscience, et avait mit un terme à cette proximité dangereusement agréable. Muette et gênée d'avoir mit Thomas dans une situation étrange, elle fut soulagée quand il tenta de détendre l'atmosphère en parlant du loup. S'était-il rendu compte de ce qu'il s'était passé ? Avait-il senti le temps se ralentir ? Etait-il lui aussi gêné ?

Mais la jeune femme n'y réfléchi pas plus longtemps. Elle avait eut soudainement besoin de changer de sujet, d'atmosphère et revenir au climat normal d'une simple sortie entre amis. Alors, elle avait demandé à son ami quelle serait la prochaine visite guidée, et s'emballa à l'évocation des étoiles. Le ciel nocturne l'avait toujours passionnée. L'espace, le noir, le silence, l'immensité. La liberté.  Elle s'était donc une nouvelle fois accrochée au bras du maladroit  par réflexe, qui la conduisit jusqu'à devant la porte. Là, il s'arrêta et regarda Ruby, silencieuse, qui posa une nouvelle fois ses yeux dans les siens, plus qu'impatiente. Puis, il ouvrit les immenses portes de bois. Ils se retrouvaient désormais dans un tout autre monde. Ruby franchit alors la porte, Thomas à sa suite, et ne put détacher ses yeux du plafond, émerveillée par ce qui se trouvait sous ses yeux. Au-dessus d'elle, se trouvait une palette d'étoiles scintillantes, qui semblaient réelles et magnifiques, comme des diamants brillants de milles-feux. La serveuse tourna sur elle-même pour observer tout ce qui se trouvait au-dessus de sa tête, le sourire aux lèvres, et continua sa marche de quelques pas avant de s'arrêter. Là, elle était là... La lune. Ronde, pleine, et envoutante. Le cœur de la jeune femme se serra, et elle ne put s’empêcher de laisser s'échapper un soupir de joie. Cela paraissait si réel, voir même plus beau que le vrai ciel  ! On aurait pû retirer le toit, personne n'aurait rien remarqué. Ils étaient dans une salle parfaite. Soudainement, une voix s'éleva dans la pièce. Ou plutôt, un murmure doux, l'extirpant de sa bulle un instant.

La jeune fille se surpris à sursauter légèrement avant de tourner la tête vers son ancien collègue qui regardait le plafond, d'un air émerveillé. « Oui, c'est époustouflant ! » C'est vrai ! Il avait raison ! Les étoiles étaient magnifiques   !  Elle souria tendrement en le regardant quelques instants, et en détaillant malgré elle son visage. Il paraissait détendu, serein et heureux. Ses traits doux réchauffèrent le cœur de la jeune femme, qui fini par lever la tête pour reporter à son tour son attention sur les constellations qui possédaient toutes des formes plus belles et insolites les unes que les autres. Tout à coup, elle frissonna en sentant un contact charnel se créer. Thomas venait de rompre de nouveau la barrière invisible qui les séparait, en lui prenant délicatement la main pour entremêler ses doigts aux siens, ce qui lui rappela le moment gênant quelques instants plutôt. La brunette baissa la tête pour regarder ce geste, mais ne bougea pas. Et ne se dégagea pas. Son cœur se mit à accélérer la cadence à la prise de ce contact simple mais rassurant. Oui, elle se sentait rassurée. Elle se sentait de nouveau dans un cocon protecteur, et l'ambiance de la pièce en rajoutait certainement une couche. C'était eux, eux deux, face aux étoiles et au doux rayonnement de la lune.

Ruby releva la tête vers Thomas en même temps que celui-ci se retourna vers elle. Un mouvement synchronisé et parfait, comme si ils étaient en connexion, avant qu'elle ne soutienne son regard. Il lui demanda alors si cela l'interessait d'aller voir le système solaire. Elle continua de le regarder fixement quelques instants. Elle n'était pas vraiment ravie à l'idée de quitter cette pièce magique. En réalité, elle avait peur. Peur de perdre ce sentiment d'envoutement et de bien-être, mais se rapella rapidement que le jeune homme la tenait et que tant que cela serait le cas, rien ne se perdra. Et puis de toute façon, il lui avait fait la surprise de l'enmener au musée, alors elle n'allait pas faire sa difficile ! Tout les endroits conviendraient, tant qu'ils seraient tout les deux.

Tandis qu'elle s’apprêtait à lui répondre positivement, Thomas leva sa main libre en sa direction, et se demandant ce qu'il allait faire, elle coupa son élan et ne bougea plus. « Je... » La main du jeune homme s'approcha de plus en plus, jusqu'à ce que ces doigts vinrent effleurer son visage. Elle tressaillit. Que faisait-il, pourquoi faisait-il ca ? Elle se contenta uniquement de planter ses yeux dans les siens, en rougissant. C'était doux, délicat, et agréable. La serveuse ne tarda pas à avoir la chair de poule, lorsqu'elle sentit que le jeune homme continua son geste. Elle continua de le regarder, les yeux encore brillants d'émerveillement, avant de clore ses paupières et d'inspirer silencieusement quand il passa ses doigts dans ses cheveux. Elle resserra la main du jeune homme, pour être certaine que même en fermant les yeux, il la tenait toujours. Son estomac se tortillait dans tout les sens, sensation à la fois agréable et détestable. Elle profita de chaque secondes de ce moment qui parut durer des heures, mais qui restait bien trop court à son goût. Son attachement au jeune homme commençait à l'inquiéter, mais elle ne pouvait pas résister à rester près de lui. Elle avait déjà essayé, mais n'y étais pas parvenue.

Elle réouvrit les yeux lorsqu'elle ne sentit brutalement plus de contact. Elle parut déconcertée quelques secondes avant de rougir encore plus quand son ami lui parla comme si de rien était. Les yeux brillants comme les étoiles, la demoiselle lui adressa un énorme sourire.

«  Oui, allons-y  !  » dit-elle d'une voix convaincue.

Sans attendre un instant de plus et sans lâcher sa main, Ruby l'entraina calmement dans la pièce annexe qui se trouvait sur le côté. Cette fois-ci, la lumière était un peu plus prononcée. Au-dessus de leur tête, il y avait un immense plafond, où étaient suspendues de majestueuses reproductions de planètes. « Wow. » laissa-t-elle s'échapper de ses lèvres. Elle observait silencieusement les planètes, et finit par se serrer contre Thomas inconsciemment, « Elles sont vraiment splendides ! » dit-elle doucement en parlant des planètes. « Il ne nous manque plus que l’apesanteur, et on pourrait vraiment s'y croire. Cette salle est ma favorite ! » ajouta-t-elle en riant en pensant à ce que donnerait le duo si leurs pieds ne touchaient plus le sol ! Thomas serait surement encore plus maladroit que d'habitude, et ils devraient trouver des points d'accroche pour ne pas détruire la salle ! Ils seraient comme deux astronautes, perdus dans l'immensité de l'espace infini. Et leur seul moyen de rester l'un près de l'autre, serait de toujours se tenir la main. Éternellement.

Mais elle n'était pas sûre. Tout ce qui se passait ce soir la rendait euphorique et effrayée à la fois, sans qu'elle ne puisse donner d'explication. Elle savait juste que au fur et à mesure que la soirée progressait, elle se sentait de plus en plus proche de son ami. Comme si un lien les unissait. Comme si le destin jouait avec eux. Elle savait que ce qu'il lui faisait ressentir, cela ne lui était jamais arrivé auparavant. Son ventre continuait de se tordre, et à chaque seconde son esprit s'égarait vers une autre imagination. Lâcher sa main paraissait presque impossible, et elle ne le voulait pas. Mais pourtant, il le faudrait bien un jour.

A contrecœur, elle se détacha de Thomas et lui lâcha lentement la main. Le lien était brisé. Maintenant, ils étaient deux astronautes séparés dans l'immensité de l'espace, s'éloignant lentement l'un de l'autre dans le vide. Elle alla alors s'adosser contre un mur, et arrangea brièvement sa chevelure bouclée, avant de jeter un regard amusé vers son ami. « Mieux vaut rester sur terre si nous ne voulons pas tout détruire ! » lanca-t-elle. « Tu imagines la tête du gardien ? » Etant rentrés de nuit et sans payer, il était certain que leur présence ne serait pas appréciée et devait rester secrète. Cependant, si ils venaient à casser quelque chose involontairement, c'est plus qu'un détour au commissariat qu'ils allaient faire !

Le jeune homme en pinçait pour elle depuis le début et rien n'était plus voyant ! Lorsqu'il était à ses côtés, il rougissait, tombait, et était de plus en plus maladroit. Bien que Ruby l'avait clairement compris, elle avait toujours déclaré les sentiments du jeune homme comme non-réciproques, et s'était toujours efforcée de faire un maximum pour ne jamais le blesser. Et lorsqu'elle coucha sans le savoir avec son meilleur ami, Robin, elle s'était sentie affreusement mal et avait dû faire tout un stratagème avec ce dernier pour sortir sans que la colocataire ne le découvre. De plus, lors du Festival de la Mine, elle avait embrassé Thomas sous l'impulsion d'Even et du vin chaud. Ils n'avaient jamais reparlé de ca mais bien qu’extrêmement gênant, ils avaient continué de se voir.

« Tu partirais toi ?» dit-elle en brisant le silence, avant de reprendre. « Enfin... Si tu pouvais partir d'ici pour aller vivre dans l'espace ? Ou même dans une autre ville, loin d'ici. Le ferais-tu ? »

Depuis le mur, elle le regardait. Sa chemise rouge, ses cheveux ébouriffés et son air maladroit et innocent, tout ceci le rendaient irrésistiblement mignon et, bien qu'elle se surprit à penser cela, elle commença enfin à comprendre. A comprendre que tant qu'il serait là, rien n'aurait plus d'autre importance.




©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit au musée ~ Ruby ♥   Lun 4 Nov - 23:22

La Nuit au Musée

A whole night with you ♥


Tandis que la jeune femme entrait avec enthousiasme dans la salle, les yeux levés vers le plafond étoilé, Thomas s'avançait à pas plus lents à sa suite. Tout comme son amie, il appréciait la beauté de cette salle, la parfaite représentation des étoiles scintillantes ; il prenait toujours beaucoup de plaisir à se rendre au musée rien que pour cette merveilleuse salle. Or, cette nuit, ces petits diamants scintillants et la lune ronde et pleine paraissaient bien fades aux yeux de Thomas. Pour lui, les astres n'avaient que peu d'attrait comparé à Ruby. La beauté de son visage était rehaussée par la clarté mystique que diffusait la lune dans la salle et les étoiles se reflétaient dans ses yeux envoûtants. Subjugué par cette délicieuse vision, Thomas se rendit compte qu'il avait retenu son souffle, comme si elle menaçait de s'échapper. Inspirant à fond, il franchit les quelques pas qui le séparaient de Ruby. Près d'elle, il se laissa une nouvelle fois aller à la contemplation du visage de la jeune femme et laissa échapper un murmure d'admiration. A l'instant où Ruby tourna la tête vers lui, il leva les yeux vers le plafond afin qu'elle ne se rende pas compte que le compliment lui était adressé. Pendant quelques instants, il sentit le regard de la demoiselle sur lui mais il n'osa pas pas bouger, soudain intimidé par l'idée de croiser son regard. Néanmoins, le besoin d'établir un contact avec elle se faisait pressant, aussi il prit doucement la main de Ruby dans la sienne, sentant des frissons le parcourir au contact de sa peau douce. Il garda les yeux rivés vers les étoiles, n'osant pas observer la réaction de la jeune femme face à son geste. Le cœur battant, Thomas guetta le moment où elle allait se dégager de cette étreinte... Mais rien ne se passa. Il ressentit alors un immense soulagement et son sourire s'étira sur ses lèvres.

Thomas finit par se tourna vers Ruby dans le but de lui poser une question, mais celle-ci fit le même mouvement que lui exactement au même moment. Son regard tombant aussitôt dans les yeux de la jeune femme, le grand maladroit se sentit soudain désarmé et peina à reprendre ses esprits. Enfin, il reprit le contrôle et réussit à lui demander si elle désirait visiter la salle du système solaire, attenante à celle-ci. Ruby ne répondit pas tout de suite, se contentant de le fixer cependant que Thomas laissait son regard se promener sur le visage de la jeune femme. Soudain poussé par une impulsion - et peut-être aussi par un peu d'audace – le jeune homme leva une main légèrement tremblante à hauteur du visage de Ruby et caressa doucement sa joue, du bout des doigts. C'était si merveilleux et délicat comme contact ! Le cœur de Thomas s'accéléra cependant qu'il délaissait le visage de son amie pour mêler ses doigts aux boucles brunes de sa chevelure. Aussi douces que du velours, leur contact avec la peau du jeune homme était aussi léger qu'une caresse. Se mordant la lèvre avec appréhension, Thomas osa observer la réaction de Ruby et il fut à la fois surpris, infiniment soulagé et extrêmement heureux de réaliser que son amie n'était pas rebutée à ce contact, au contraire elle avait l'air d'apprécié ?! Une pression dans sa main lui confirma que le cœur de la jeune femme battait probablement aussi fort que le sien en cet instant. Elle avait les yeux clos et, pendant un instant, Thomas fut tenté de rapprocher son visage du sien pour embrasser ses lèvres roses. Il en avait tellement envie... Mais il avait aussi tellement peur... Il préféra renoncer.

Persuadé que son cœur allait finir par éclater sous le coup de l'émotion, Thomas finit par retirer sa main. Ruby ouvrit les yeux et leur regard se rencontrèrent. Avec cette facilité déconcertant qui surprenait la plupart de son entourage, le jeune homme réussit à adopter un ton neutre, comme si ce geste tendre n'avait pas eu lieu, et réitéra sa question. Il fut éblouit par le merveilleux sourire que lui adressa la jeune femme. C'est à peine s'il entendit sa réponse.

Doucement, sans lui lâcher la main, Ruby l'entraîna vers la porte suivante qui menait à la salle du système solaire. Comme flottant sur un nuage, Thomas suivit son amie, serrant toujours avec affection cette main qu'il ne voulait plus lâcher. La demoiselle poussa la porte et ils passèrent dans la salle suivante. Quoique différente de celle qui faisait office d'observatoire des étoiles, celle-ci n'en était pas moins spectaculaire. Gigantesques, les planètes mêlant couleurs chaudes et froides tournaient lentement autour du soleil. Thomas sourit de l'admiration de son amie. « C'est beau, hein ? » Soudain, le faisant se figer, Ruby vint se serrer contre lui. Son cœur se mit à battre à un rythme effréné, comblé par cette étreinte inattendue. Le visage au niveau des cheveux de Ruby, il put s’enivrer de son doux parfum. Jusqu'à présent, c'était lui qui avait fait quelques pas vers son amie, qui avait fait preuve de gestes tendres. Mais là, cela venait entièrement d'elle ! Que penser de cela ? Avec toutes ces questions qui se bousculaient dans sa tête, il faillit ne pas entendre la remarque de la jeune femme.

« C'est vrai que ça serait fantastique comme sensation ! Mais.... Me connaissant, il vaut mieux que j'évite l'expérience. C'est déjà assez périlleux quand j'ai les pieds sur terre, inutile de rajouter de l'apesanteur ! » Dit-il avec un petit rire. Un grand sourire illumina ses traits lorsque Ruby déclara que cette salle était sa favorite. « Je t'avais bien dis qu'elle était superbe ! »

Soudain, Ruby défit leur étreinte avant de rompre le lien qui les unissait. Bien que ce geste se fit en douceur, cela fut tout de même violent pour Thomas qui avait la sensation que Ruby lui avait volé une partie de lui-même en lui lâchant la main. Inspirant à fond, il tâcha de se ressaisir et observa la jeune femme qui alla s'adosser contre un mur de la salle. Bien que toujours distrait par la rupture du lien, le maladroit se mit à rire en imaginant quelle tête ferait le gardien s'ils fracassaient tout à cause de l'apesanteur. « Hum... Je pense que le directeur m'imposerait un périmètre de sécurité autour du musée à ne pas franchir ! » Fit-il en souriant.

Thomas prit conscience qu'il ne cesser de serrer et de déserrer la main qui avait accueilli celle de Ruby, comme s'il s'agissait d'un manque. Ne sachant que faire de ses mains, il les enfonça dans les poches de son pantalon et adresse un sourire à son amie. Elle était si jolie. Sa beauté, il l'avait remarqué dès leur première rencontre, comme tous les hommes de la ville sans doute. Mais, contrairement à ces hommes-là, il avait la sensation que son cœur avait commencé à émettre les palpitations de l'amour dès qu'il avait posé les yeux sur elle. Il n'avait jamais ressenti cela auparavant. Il voulait la voir chaque jour, passer de merveilleux moments en sa compagnie, prendre sans cesse ses mains dans les siennes, caresser son doux visage et embrasser ses lèvres. Il l'aimait ! Il l'aimait tellement ! Il n'y avait qu'elle à ses yeux ! Mais quand était-il de Ruby ? Elle avait foule de prétendants, tous plus beaux et charismatiques les uns que les autres ! Thomas se sentit bien misérable à côté d'eux et, pourtant, il avait espoir qu'il parviendrait à toucher le cœur de la jeune femme. Et il espérait de tout son cœur que ce moment arriverait cette nuit.

La belle brune brisa soudain le silence en posant une question. Thomas dressa la tête, se demandant pourquoi elle demandait cela. Néanmoins, il n'hésita pas à répondre et, tout en parlant, il fit quelques pas pour se rapprocher de son amie : « J'ai toujours été curieux de voir le monde ! Enfant et adolescent, je regardais beaucoup les livres qui contenaient des photos spectaculaires sur des villes et des pays incroyables ! J'avais même fais une liste des lieux que je voulais visiter une fois adulte ! Mais... C'est différent maintenant. » Thomas s'interrompit un instant. Il avait cessé d'avancer et il était à présent juste en face de Ruby, à moins d'un mètre d'elle. Le jeune homme savait ce qu'il voulait dire mais il avait soudain besoin de courage. Il prit une profonde inspiration et poursuivit : « Quand je regardais ces lieux extraordinaires, je pense que je cherchais la beauté, j'étais en quête d'idéal. Et puis, tout a changé quand... Quand... Quand je t'ai rencontré, Ruby. » Bien qu'il fut terrifié de ce qui allait se passer par la suite, Thomas savait que, maintenant qu'il avait commencé, il devait aller jusqu'au bout. D'une main tremblante, il caressa avec tendresse la joue de la jeune femme. « C'est toi, mon idéal. Depuis que je te connais, la seule chose dont j'ai envie, c'est d'être là où tu es. Et si tu devais partir dans une autre ville ou dans un autre pays, je ne voudrais plus rester à Storybrooke. Je serai obligé de te suivre ! Parce que... Parce que... » Son cœur cognait si fort dans sa poitrine que cela en était presque douloureux. Sa respiration était saccadé et il avait l'impression qu'il allait s'évanouir d'un instant à l'autre. Pourtant, poussé par un courage insoupçonné, Thomas encercla doucement le visage de Ruby dans entre ses mains et plongea son regard dans le sien. « Parce que je t'aime. » Ayant peine a réaliser qu'il avait enfin avoué son amour, Thomas regarda alors les lèvres de la jeune femme et, ne pouvant plus contenir ses sentiments, il l'embrassa avec une immense tendresse.



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit au musée ~ Ruby ♥   Ven 27 Déc - 15:19

La Nuit au Musée

A whole night with you ♥


Avait-elle posé cette question par hasard, ou est-ce que son esprit l'avait inconsiemment méditée    ? Elle n'aurait sû le dire, mais c'était sorti tout seul, sans qu'elle ne puisse le retenir. Là, adossée contre le mur, elle attendait anxieusement la réponse de son ami, avec un immense sourire aux lèvres. De son côté, elle avait toujours été convaincue qu'elle aurait tout fait pour partir d'ici. Elle avait d'ailleurs essayé à de nombreuses reprises mais toujours, abandonna lachement au dernier moment. Comme si chaque fois qu'elle se retrouvait devant ce fameux panneau « Leaving Storybrooke », des chaines s'emmélaient à ses poignets et la retenaient. Mais depuis quelques temps c'était bien plus fort que ca. Une force, au fond d'elle, l'en empéchait. Chaque fois, elle en revenait à penser à Thomas. Et, aujourd'hui il ne lui était plus du tout envisageable de partir. En tout cas, pas sans lui.

Elle le regarda s'approcher lentement, son cœur s'accélérait et tapait contre sa poitrine comme si il voulu en sortir. Il lui répondit alors que comme elle, il avait toujours voulu voir le monde. Elle devina sans mal que l'homme si passionné qu'il était avait des rêves pleins la tête, et qu'un jour, il partirait surement pour réaliser ses rêves, car contrairement à elle, il n'avait pas de grand-mère malade sur le dos. Et il était évident que Thomas n'était retenu par absolument rien. Son cœur, serré à l'idée qu'il s'en aille un jour définitivement de la ville, se dénoua cependant à cette simple phrase. "C'est différent maintenant." « Ah oui.. ? »  L'expression de la serveuse se changea alors en surprise. Il était désormais tout prêt d'elle, une lueur d'amour dans les yeux et Ruby redressa légèrement la tête et planta son regard plein de douceur dans le sien, attendant impatiemment sa justification. Puis, il continua de lui répondre.

Il lui dit que lorsqu'il l'avait rencontré, tout avait prit un tournant différent. Un frisson la parcouru de tout son être au moment où il lui caressa la joue, et elle ne put s’empêcher de fermer les yeux quelques secondes pour savourer ce moment. Elle rouvrit ensuite les yeux, pour les replonger immédiatement dans ceux de son ami. Lui, n'avait pas cessé une seule seconde de la regarder. Son cœur s'accélérait d'avantage, et accéléra de nouveau la cadence quand elle entendit sa voix de nouveau. "C'est toi, mon idéal" cette phrase raisonnait dans sa tête, contre ses tempes, et lui fit perdre tout ses moyens. Jamais, non jamais elle n'avait été confrontée à une telle situation, et elle ne s'était encore moins sentie comme cela. Une voix douce, rassurante et étonnamment sûre d'elle. Jamais elle n'avait entendu la voix de Thomas si affirmée. Au fur et a mesure de sa déclaration, le regard de la serveuse gagnait des étoiles. Elle le regardait avec admiration, timidité, et envie. Jamais on ne lui avait dit quelque chose comme cela.

Au moment où il hésita et qu'un autre silence se forma, le souffle de l'ancienne louve se coupa et elle poussa une grande inspiration, avant d'adopter un souffle saccadé. Elle était littéralement hors d'haleine, et ne pensait plus à rien. Hormis à Thomas, et au mot qu'il s’apprêtait à dire. Il encercla le visage de la jeune femme qui ne bougea pas et se laissa faire. Elle tressaillit de nouveau quand il plongea son regard dans le sien, submergée par toutes les émotions du monde. Elle sentait sa chaleur sur ses joues, leurs têtes étaient tellement proches que leurs deux souffles chauds se frappaient l'un a l'autre. Elle savait au fond d'elle ce qu'il s’apprêtait à dire mais ne le réalisait pas encore. Et, brisant d'un seul coup le silence, il lui dit. "Parce que je t'aime". Puis il plaqua ses lèvres contre les sienne dans un élan d'amour.

Le sol semblait tout simplement s’effondrer sous ses pieds. Tout d'abord surprise par ce geste direct, elle était maintenant enivrée par toutes les sensations du monde. Elle sentait son estomac faire des tours et des tours dans son ventre comme si il jouait aux montagnes russes, et frissonna de bonheur. Jamais un baiser ne l'avait autant faite sentir vivante. Ces sensations étranges et agréables à la fois, elle s'était laissée faite embrasser, sans bouger. Ses douces lèvres, sa délicatesse... tout était parfait.  Ils finirent alors par mettre fin à leur baiser, et tout doucement s'écartèrent.

Front contre front. Ruby planta ses yeux dans ceux de Thomas pendant quelques secondes qui semblaient durer des heures. Ils se regardaient, le souffle coupé. C'était un long silence certes, mais en aucun cas pesant. Et puis actuellement, l'ex-louve était tout bonnement incapable de dire quoi que ce soit. Que devait-elle dire d'ailleurs ? Que devait-elle faire ? C'était tellement nouveau pour elle qu'au final, elle ne savait pas comment réagir. Alors, elle écarta lentement son front et se contenta de le regarder pendant plusieurs secondes en essayant tant bien que mal de ne pas paraitre absurde.

« J-je... »

Soudainement, toutes les lumières de la pièce s’éteignirent dans un grésillement, et ils se retrouvaient tout deux plongés dans le noir complet. Mais la serveuse ne broncha pas, et continuait de regarder Thomas, et à détailler sa silhouette dans l'obscurité.  

Et elle comprit.  Elle comprit que, tout ce temps à chercher l'aventure, tout ce temps en quête de bonheur et de liberté, tout ça n'avait plus d'importance désormais. Car elle était avec lui. Ruby avait beau avoir de nombreuses déclarations au Granny's, celles-ci étaient toujours faites par des beaux-parleurs cherchant simplement une conquête de plus. La jeune serveuse, de par son style extravagant et sa personnalité fêtarde, avait toujours cherché à s'amuser et à se divertir de plusieurs manières, mais n'aimait pas vraiment ce genre d'homme qui l’exaspéraient plus qu'autre chose. Et elle s'était rendue compte aujourd'hui que, si elle couchait souvent avec les hommes l'espace d'un soir, c'était pour combler un manque qu'elle n'arrivait pas à guérir. Un manque qu'aujourd'hui, Thomas avait fait disparaître. Jamais, non jamais on ne lui avait fait de déclaration si merveilleuse, et jamais elle n'était tombée amoureuse. Pour la première fois de sa vie, quelqu'un s’intéressait à elle pour ce qu'elle était vraiment, et non pour ce qu'il voulait qu'elle soit. Pour la première fois de sa vie, Ruby se sentait importante. Importante pour quelqu'un.

Au moment où celui-ci commença a éloigner sa tête, elle l'attrapa d'un coup d'une main par la chemise et le tira contre elle, avant de plaquer à son tour ses lèvres contre les siennes. Elle passa ses bras autour de son cou et resserra son étreinte comme si elle ne voulait qu'il ne s'éloigne jamais d'elle. Et tout recommença. Leurs deux corps l'un contre l'autre, elle pouvait sentir le cœur affolé du jeune homme battre contre sa poitrine. Elle passa sa main dans ses cheveux, et entremêla ses doigts dans ceux-ci. Dans cette douce et passionnée étreinte, Ruby sentait le sol s'enfoncer, comme si d'un moment à l'autre elle allait tomber. Mais si elle devait tomber, elle tomberait avec lui, et il serait là contre elle pour la retenir.  

Elle se sentait vivante, et parfaitement heureuse. L'espace d'un instant, elle lâcha les lèvres tendres de l'ex-Epouventail, et murmura entre deux souffles: « Je t'aime aussi. » avant de reprendre son baiser.





©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit au musée ~ Ruby ♥   Mer 2 Avr - 18:33

La Nuit au Musée

A whole night with you ♥


Ce fut tout naturellement que Thomas approcha son visage de celui de Ruby pour l'embrasser. Il venait de lui ouvrir son cœur et, si jamais la réponse de la jeune femme devait s'avérer négative, il voulait au moins une fois goûter au bonheur de prendre possession de ses lèvres douces. Enfin, il embrassait la personne dont il était fou depuis des mois ! Le sentiment qu'il ressentit au contact de ses lèvres fut indescriptible ! Des frissons le parcoururent de la tête aux pieds et il eut soudain la sensation qu'un feu d'artifices éclatait dans son estomac, chaque explosion des feux étant comme une explosion de bonheur qui l'inondait dans tout son être. Il lui avait fallut un courage infini pour dévoiler à Ruby tout ce qu'il ressentait pour elle et, maintenant qu'il avait prononcé le fameux "je t'aime" qui lui brûlait les lèvres depuis des jours, il se sentait extraordinairement léger. Il éprouvait toujours cette même crainte que ses sentiments ne soient pas partagés mais, paradoxalement, le simple fait d'avoir réussis à se livrer le remplissait de joie. Cet éternel gamin avait soudain la sensation d'être un homme pour avoir accomplit cela. Si seulement Ruby éprouvait la même chose que lui, il serait comblé...

A regret et inquiet de découvrir la réaction de la jeune femme , Thomas finit par mettre fin à leur baiser. Les yeux fermés, il ne la regarde pas tout de suite. Ruby était restée parfaitement immobile cependant qu'il l'embrassait et le jeune homme craignait d'avoir tout raté. Peut-être que pendant qu'il l'embrassait, la jeune femme était en train de chercher un moyen de le repousser sans trop le vexer. Cette idée chassa une partie du bonheur qu'avait ressentit le maladroit, remplacé par une profonde inquiétude. Son front contre celui de la belle serveuse, il finit par ouvrir les yeux, pour découvrir que Ruby le regardait intensément. Un silence s'établit. Un silence qui semblait bien long pour Thomas. Enfin, Ruby recula légèrement la tête. Un air d'enfant dans le regard, le jeune homme l'observa, attendant les mots qui allaient peut-être changer sa vie. Enfin, une bredouillement s'échappa des lèvres de la jeune femme qui s'interrompit soudain.

Le jeune homme eut vaguement conscience que les lumières autour d'eux s'étaient brusquement éteintes. Il n'y fait guère attention, tant il était concentré sur le magnifique visage de Ruby et sur ce qu'elle allait dire. Thomas vit dans ses yeux qu'elle réfléchissait intensément et, à chaque seconde qui passait, il sentait son espoir diminuer. Sans doute avait-il été trop optimiste, trop fou même pour croire qu'une personne comme Ruby pourrait sincèrement s'intéresser à lui... Elle l'appréciait, de ça, il en était certain. Mais de là à éprouver les même sentiments que lui, un grand gamin qui ne tient pas sur ses pieds et qui ne sait garder un travail plus d'une semaine... Thomas finit par se convaincre   qu'il été complètement à côté de ses baskets. Il détourna le visage, prêt à s'excuser auprès de Ruby et à rentrer chez lui, lorsque soudain la jeune femme l'empoigna par la chemise. Poussant une exclamation de surprise, Thomas fut attiré contre Ruby. La seconde d'après, et à sa grande surprise, il était à nouveau en train d'embrasser la femme de ses rêves.

Le cœur du jeune homme s'emballa aussitôt, tambourinant sa poitrine avec force. Ayant peine à croire ce qui se passait, Thomas répondit avec passion au baiser de Ruby qui se collait à lui. Ce n'était plus lui qui attirait la jeune femme contre lui mais l'inverse ! Elle ne le rejetait pas ! C'était même tout le contraire ! S'il n'avait pas été en train de l'embrasser, nul doute que Thomas aurait laissé éclater sa joie ! D'une main, il caressait la joue de la serveuse tandis que l'autre reposait sur sa taille fine. En cet instant, Thomas ne se souciait plus de où ils étaient, il ne se souciait même pas du gardien qui pouvait débarquer d'un moment à l'autre pour sa tournée. Seule Ruby comptait. Cette dernière interrompit un instant leur étreinte pour murmurer : « Je t'aime aussi » avant de l'embrasser à nouveau. A ces mots, ce fut comme si un éclair frappait Thomas. Cette phrase inattendue était la plus douce des mélodies à ses oreilles.

Ils mirent un instant fin à leur baiser. Thomas serra étroitement Ruby contre lui, savourant ce contact. Depuis des semaines il rêvait d'un pareil moment et, enfin, il le vivait ! Elle l'avait dit, il l'avait entendu. Elle l'aimait ! Lui ! Elle l'aimait ! Elle l'aimait ! « Elle m'aime !! » S'exclama soudain Thomas à haute voix. Au sommet du bonheur, il se sentait sur un nuage. Et même le sol avait la texture d'un nuage... Emporté par l'émotion, le jeune homme perdit soudain l'équilibre et bascula en arrière, entraînant Ruby dans sa chute. Dans un réflexe, il étreignit Ruby de telle sorte à ce qu'elle ne se fasse pas mal en tombant. Poussant une légère exclamation, Thomas atterrit sur le dos, Ruby sur lui, mais c'est à peine s'il sentit le choc. D'un coup d’œil, il vérifia que la belle jeune femme n'avait rien.

« Tout ne peut pas être parfait. » Dit-il sur un ton d'excuse. Avec douceur, il écarta une mèche de cheveux tombée devant les yeux de Ruby. « Il fallait bien que ça arrive de toute façon ! Ça faisait bien 10 minutes que je n'étais pas tombé, un vrai record ! » Ajouta-t-il en riant.

Ne faisant aucun geste indiquant qu'il allait se relever, Thomas observait la belle dans la semi-obscurité, peinant à réaliser ce qui était en train de se passer. Peut-être n'était-ce qu'un rêve ? Le plus beau des rêves en tout cas. Soudain à nouveau submergé par ce sentiment de bonheur, le jeune homme se mit à rire de bon cœur pendant quelques instants. Lorsque son rire fut apaisé, il caressa la joue de Ruby. « Tu m'aimes vraiment ! » Murmura-t-il, débordant de bien-être. Redressant la tête, il planta un baiser sur les lèvres de Ruby avant de lui caresser les cheveux avec douceur. « Ma Ruby... »

Soudain, les lumières se rallumèrent d'un seul coup. Face aux éclairages, Thomas fut un instant ébloui et papillonna des paupières pour retrouver une vue correcte. Quelques minutes après, des bruits de pas se firent entendre non loin de là où Ruby et Thomas se trouvaient, toujours à terre. Ils se figèrent tout deux, comprenant que c'était le gardien qui approchait. « C'est le moment de décamper ! » Murmura précipitamment Thomas. Ils se mirent rapidement debout et, sur la pointe des pieds, quittèrent la salle. Dans l’entrebâillement de la porte qu'il refermait en vitesse, le jeune homme vit le gardien qui avançait dans la salle des planètes en fronçant les sourcils. Et il se dirigeait droit vers eux ! Se tournant vers Ruby, Thomas murmura : « Il faut s'éloigner, et vite ! » Main dans la main, ils s'éloignèrent rapidement, mettant le plus grand nombres de salles possible entre le gardien et eux. Enfin, après quelques trébuchements de la part Thomas, ils s'arrêtèrent dans un couloir et s'adossèrent contre un mur.

« C'était moins une ! » Lança-t-il, essoufflé. « La prochaine fois, je te donnerai peut-être rendez-vous à des heures plus légales ! Ou peut-être que tu préfères continuer à braver les interdits ? » Ajouta-t-il en souriant à Ruby, serrant sa main dans la sienne.



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit au musée ~ Ruby ♥   Mer 2 Juil - 21:14

La Nuit au Musée

A whole night with you ♥


Des frissons parcouraient entièrement son corps, provoquant une chair de poule progressive ouvrant les portes à toutes les sensations du monde. Un nuage de papillon se tordait dans son ventre, faisant s'étirer ses lèvres sans qu'elle ne le décide. Elle souriait bêtement sans pouvoir rien n'y faire, et aurait pû se sentir idiote de réagir ainsi devant n'importe qui. Mais pas de Thomas. Il lui serrait les hanches avec douceur, tandis qu'elle avait enroulé ses bras autour de son cou. A cet instant, la jeune demoiselle se serait crû dans le plus parfait des rêves, et ne voulait jamais être reveillée sous peine d'étriper son dérangeur. Thomas serra étroitement Ruby contre lui, qui pouvait sentir leur deux cœurs battre l'un contre l'autre à vitesse éclaire. Il mit soudainement fin à leur baiser et s'exclama euphoriquement comme si il ne revenait pas de ce qu'il venait de se passer. La brunette ne put s’empêcher de rire, les larme aux yeux « Oui ! Oui, je t'aime ! » commenta-t-elle avec amusement. Jamais elle ne s'était sentie aussi vivante de sa vie qu'en cette soirée, et plus particulièrement en ces quelques dernières minutes.

Mais comme un Thomas sans chute n'était pas Thomas, le jeune homme surement troublé par le flot d'émotions qui venait de les enivrer, dégringola en arrière, emportant avec lui la jolie serveuse dans sa chute qui poussa un petit cri de surprise. Elle se retrouvait désormais littéralement sur lui, et se mit à rougir. « Crois-moi si, tout est parfait. » répondit-elle avec douceur tandis qu'il replaca l'une de ses mèches. « Ahah, j'avoue que je commencais à me poser des questions ! »

Dans l'obscurité, les deux s'observaient silencieusement sans bouger un cil. Ensuite, il se mit soudainement à rire ce qui fit sourire la jeune femme. Il avait le plus beau des sourires ! Elle pouvait le contempler là pendant des heures entières sans se lasser. Elle se laissa doucement caresser la joue à ce contact, fermant les yeux pour profiter au maximum ; et se laissa finalement embrasser de nouveau, renouvelant ainsi l'explosion dans son corps. Désormais, elle n'avait plus peur. « Merci, d'avoir osé. Je n'en aurai jamais été capable toute seule ! »
Elle n'avait plus peur ni de l'avenir, ni de Granny qui l’oppressait. Elle n'avait plus peur de se sentir inutile et inintéressante ; car elle se savait importante à ses yeux. Elle n'avait plus peur de rester dans cette ville, si ca signifiait rester avec lui. En cet instant, tous les gros problèmes de Ruby semblaient s'être envolés, et elle se sentait totalement confiante et en sécurité dans les bras de celui qu'elle aimait et qu'elle contemplait avec passion. Oui, pour la première fois que sa vie, elle avait confiance en elle ! Et elle espérait vraiment que l'ex-épouventail ressentait la même chose, et si ce n'était pas le cas et bien, elle allait l'aider à garder confiance !

Les lumières de la pièces se rallumèrent au même instant où leurs lèvres se touchèrent. Aveuglée par la lumière, le visage de la brunette se crispa et elle se protégea les yeux avec sa main le temps de s’habituer. Elle lâcha un petit rire, et se figea en même temps que lui en entendant des bruits de pas. Le gardien s'était réveillé ! Ils se remirent tous deux debouts et quittèrent rapidement la salle. Thomas lui dit que le gardien se rapprochait d'eux, et qu'il fallait donc repartir ! Ils continuèrent leur course un petit moment, avant de s'arrêter dans un couloir sombre et étroit où ils s'adossèrent chacun contre un mur. « Oui ! » dit-elle amusée, en reprenant son souffle. « Tout me va! Mais j'avoue que l'interdit est beaucoup plus excitant et passionnant qu'une simple sortie banale ! » répondit-elle en se rapprochant de lui, comblant ainsi la distance qui les séparaient. Elle releva légèrement la tête. « Mmh... je te propose de revenir içi un soir ou l'autre, histoire de montrer à ce gardien de quoi on est capable ? » ajouta-t-elle en regardant les lèvres de son amant, avant de poser ses mains sur son torse et de l'embrasser tendrement.

Cette soirée était tellement magique ! Un claquement de porte raisonna au loin, mais cela ne la fit pas réagir brusquement pour autant. Avec délicatesse, elle décolla ses lèvres de celles de Thomas et murmura : « Je pense qu'il faudrait rentrer maintenant, Mary Margaret & Emma doivent surement m'attendre avec impatience ! » puis elle se rapella qu'elle ne lui avait pas dit. « Ah oui j'ai oublié de te dire, je suis partie de chez Granny après une dispute, et elles ont bien voulu m'héberger le temps que je trouve un appartement. Mais je pense qu'avec ce qui s'est passé ce soir, je peux retourner au Bed & Breakfast et présenter mes excuses. » Oui, car cette soirée lui avait fait comprendre qu'elle avait déjà beaucoup de chose, et que désormais grâce au maladroit, elle avait enfin murit et savait où était sa place. C'était derrière le bar de ce restaurant à aider sa grand-mère qui, bien que très énervante, lui manquait beaucoup. Elle reprit la main du jeune homme. « Tu me raccompagne ? »




©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: La nuit au musée ~ Ruby ♥   Sam 12 Juil - 14:13

La Nuit au Musée

A whole night with you ♥


C'est à peine si Thomas sentit la douleur quand son dos entra brutalement en contact avec le sol. A vrai dire, il était si euphorique qu'il y aurait pu y avoir une tremblement de terre sans qu'il s'en rende compte ou s'en inquiète. Seule comptait la jolie jeune femme qu'il avait tenu serré contre lui afin qu'elle ne se blesse pas dans leur chute. Néanmoins, il s'excusa de sa maladresse auprès de Ruby. Il était décemment irrécupérable : même dans un moment aussi romantique et agréable que celui qu'ils partageaient, il fallait qu'il se débrouille pour finir par terre ! Cependant, la belle brune ne sembla pas partager son avis et lui assura que tout était parfait. Il la gratifia d'un grand sourire. « Ouf ! Me voilà rassuré ! Enfin... Il faut que je fasse attention quand même : ça serait bête que l'un de nous deux se casse quelque chose dans un moment pareil ! » Ajouta-t-il en riant.

L'amusement passé, Thomas retrouva sa tendresse et, tout en effleurant la joue de la jeune femme de ses doigts, il répéta les paroles d'amour qu'elle lui avait adressé, savourant ces mots, aussi doux que du miel, qui faisaient battre son cœur à cent à l'heure. Il embrassa une nouvelle fois Ruby, s'émerveillant de la facilité de ce geste. Il était débutant en amour : il n'avait jamais eu de petite amie et ignorait tout des gestes tendres, des paroles douces et de la façon d'effleurer les lèvres de la personne aimée. Avant ce rendez-vous, il angoissait, craignant que son manque d'expérience lui fasse commettre une gaffe. Pourtant, il fut surpris de son aisance tandis qu'il serrait Ruby contre lui. C'était si simple et naturel que même lui, le plus maladroit des êtres vivants, y arrivait. Il eut un sourire en écoutant les paroles de la jeune femme. « Crois-moi, je suis le premier surpris de ce que je viens de faire ! J'étais tellement anxieux avant de venir te chercher : une vraie pile électrique, encore pire que d'habitude ! Et je crois que ça fait trois jours que je n'ai pas eu une nuit complète tellement cette soirée m'obsédait ! J'ai faillis me dégonfler plus d'une fois ! Mais bon... Ça en valait largement la peine ! » Conclut-il avec tendresse avant de l'embrasser.

Autour d'eux, les lumières se rallumèrent soudain. C'était le signal de départ pour les tourtereaux qui s'empressèrent de quitter la pièce, suivis de près par le gardien qui semblait avoir émergé de son profond sommeil. Enfin, lorsqu'ils eurent mis suffisamment de distance entre l'homme en uniforme et eux, Thomas les conduisit dans un couloir sombre où, adossés chacun à un mur, ils purent reprendre leur souffle. Il émit un petit rire devant la remarque enthousiaste de Ruby quant aux interdits qu'ils bravaient ensemble. « Oulà mais ça me met la pression ! J'ai intérêt à être inventif pour notre prochain rendez-vous ! » Répondit-il d'un air faussement inquiet avant de lui adresser un clin d’œil. « En tout cas, je peux t'assurer qu'avec moi, tu ne tomberas jamais dans le conventionnel ! Mais tu dois déjà le savoir. » Lorsqu'elle s'approcha de lui, Thomas posa les mains de part et d'autre de la taille de Ruby et l'attira contre lui. « On remet ça quand tu veux... » Acquiesça-t-il avant de se laisser emporter par leur baiser.

Ruby finit par mettre un terme à leur étreinte, lui suggérant de quitter les lieux. Il hocha doucement la tête, encore émerveillé par leur baiser, et mit quelques secondes à assimiler les paroles de la jeune femme. Lorsqu'il comprit, il haussa les sourcils, surpris. « Mary-Margaret et Emma ? Mais pourtant, je suis passé te prendre au Granny's... » La belle lui expliqua alors qu'elle avait eu une dispute avec sa grand-mère et avait choisi partir. N'ayant pas eu vent de cette histoire, Thomas fut plus qu'étonné : quel avait bien pu être le sujet de leur altercation pour que Ruby décide de quitter le Granny's ? Cependant, avant qu'il ne puisse formuler cette question à haute voix, la jolie brune déclara qu'elle allait retrouver sa grand-mère et s'excuser auprès d'elle. Aussitôt, le jeune homme lui sourit avec joie. « Tu as raison ! C'est important la famille et Granny est quelqu'un de bien ! Je l'apprécie même si je dois mettre un gilet pare-balles quand je croise sa route... ! » Ajouta-t-il, fidèle à ses gamineries.

La jeune femme lui demanda alors de la raccompagner au restaurant. Bien que regrettant un peu que leur soirée touche à sa fin, Thomas serra sa main dans la sienne et déposa un baiser tendre sur son front. « Allons-y. » Guidé par le jeune homme - qui se trompa une fois de chemin - ils regagnèrent les vestiaires du personnel, veillant à ne pas se retrouver nez à nez avec le gardien. Ils atteignirent ensuite la porte de service par laquelle ils étaient entrés. « Oh attends ! » S'exclama-t-il soudain. Il baissa les yeux et ramassa ce qu'il cherchait. « Ta rose. » Dit-il en souriant en tendant la fleur à Ruby. Ne pouvant résister, il s'approcha d'elle et l'embrassa une nouvelle fois avec passion. Il avait encore la sensation que, le lendemain, il croirait avoir vécu un rêve. Il finit par s'écarter d'elle puis, main dans la main, ils s'éloignèrent du musée que Thomas ne verrait jamais plus de la même façon.



©BlackSun
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nuit au musée ~ Ruby ♥   
Revenir en haut Aller en bas
 

La nuit au musée ~ Ruby ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Flash back - Erwin Dog & Cloé Bellavi - Une nuit au musée
» La Nuit au Musée
» La nuit du renouveau.
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» Ce soir, tous les musées sont gratuits !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon a Curse ::  :: Les Archives :: Archives Storybrooke-