★ Coup de cœur Novembre 2016 de Disney World Pub
★ Coup de cœur Mars 2017 de Ouaf Ouaf Pub

Le forum fête ses 5 ans d'existence !
Venez ici nous laisser votre plus beau message !
Inscrivez votre forum sur notre Top-Site !

L'histoire se déroule en Octobre 2013.

« Tant qu'il y a assez de place pour stocker les guimauves, tout va bien. »
par Valentine Bellamy dans You gave up the fight, you left me behind


Charming ೨ Henry ೨ Ruby ೨ August

Partagez | 
 

 Première (voir dernière) journée de travail [Ruby]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
Invité



MessageSujet: Première (voir dernière) journée de travail [Ruby]   Ven 7 Déc - 20:53





Ruby & Thomas



♡ ❤ ♡

Tiiiit – Tiiiit – Tiiiit. Extirpant sa tête échevelée des oreilles, Thomas se retourna dans son lit et chercha à tâtons le bouton qui permettait de couper l'alarme de son réveil. Sa main vagabonda sur la table de nuit, sûrement un peu trop vivement puisque, d'un mouvement maladroit, il bouscula son réveil qui tomba sur le sol. Parfaitement réveillé à cause de sa bêtise, Thomas pencha sa tête et vit l'appareil avec un air désolé. Pour le coup, l'alarme s'était arrêtée, mais il n'était pas dit qu'elle fonctionnerait le lendemain après cette chute. Tant pis ! Un réveil cassé était peut-être le pris à payer afin que Thomas soit certain d'arriver à l'heure à son travail. Et oui : après quelques semaines pénibles, il avait enfin réussis à retrouver du travail. Chez Granny. Le jeune homme n'avait pas cru à sa chance lorsque la propriétaire du restaurant avait accepté – peut-être avec un peu de réticence – à l'embaucher. Il fallait dire que sa réputation d'employé maladroit et très étourdi avait fait le tour de la ville et les employeurs le voyaient toujours arriver avec appréhension. Thomas était donc extrêmement reconnaissant envers Granny de lui avoir offert cette chance. Et, pour ce premier jour de travail, il voulait faire bonne impression ; pour commencer, il voulait être parfaitement à l'heure (il lui était plusieurs fois arrivé d'être en retard à cause de pannes de réveils ou autres).
Sautant hors de son lit, non sans s'être emmêlé dans les draps, le jeune homme fila sous la douche. Les cheveux en bataille comme d'habitude, il enfila un pantalon marron et une chemise rouge à carreaux puis avala un rapide petit-déjeuner. Enfin, après avoir vérifié que rien dans son apparence était inhabituel (comme la braguette du pantalon pas fermée ou la chemise mise à l'envers), Thomas attrapa sa veste et sa sacoche et quitta son petit appartement.

N'ayant pas de voiture – il n'avait jamais réussis à avoir le permis – c'est à pied qu'il se rendit chez Granny. Consultant sa montre, il fut satisfait de voir qu'il était parfaitement à l'heure. Cette petite victoire lui fit monter le sourire aux lèvres. Avec ce sourire niais sur le visage, il sautillait plus qu'il ne marchait. Il était d'excellente humeur et saluait toutes les personnes qu'il croisait, ces dernières le regardant soit avec un œil méprisant, soit avec un sourire amusé. Au bout de quelques minutes, Thomas arriva enfin devant son nouveau lieu de travail. Après avoir été renvoyé maintes fois, il était quelque peu nerveux : il craignait de faire une mauvaise impression à sa patronne et d'être viré dans les prochaines heures. Néanmoins, il restait confiant ; qui sait, peut-être que cette fois-ci, il garderait son travail ? Avec entrain, il gravit les marches en bondissant... et s'étala de tout son long car ses pieds avaient glissé sur le bois. Il entendit alors un éclat de rire derrière lui et, tournant la tête, il aperçut une personne qui s'empressa de détourner le regard. Se grattant la tête avec un peu d'embarras, Thomas se releva vite. Allez, courage ! Prenant une grande inspiration, il poussa la porte d'entrée et pénétra dans le restaurant.
Il y avait déjà deux ou trois clients à l'intérieur. A son entrée, ils se retournèrent tous et Thomas les vit tenter de retenir un sourire : en général, lorsque le jeune homme était dans les parages, un accident ne tardait pas à arriver que cela soit la casse d'un objet ou une chute magistrale donc Thomas seul avait le secret. Tout joyeux, il les salua d'une voix sonore puis il chercha du regard Granny. Il ne la repéra pas mais, à la place, ses yeux se posèrent su Ruby, la petite-fille de la patronne, qui faisait des cafés. Dans sa tenue de serveuse très raccourcis et avec son maquillage très appuyé, elle était très séduisante. Comme tout le monde, elle l'avait repéré et l'observait en souriant avec amusement. La banane aux lèvres, Thomas se dirigea vers elle. Cependant, il se prit les pieds dans l'une des chaises du restaurant, battit des bras pour garder son équilibre et finit par se rattraper au comptoir, juste devant Ruby. Se dressant face à elle, le jeune homme lui adresse son plus beau sourire, celui qui le faisait passait encore plus pour un simple d'esprit.

« Bonjour Ruby ! Je suis prêt à commencer la journée ! »
♡ ❤ ♡




« I'm not stupid, I'm just a bit clumsy... »







© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première (voir dernière) journée de travail [Ruby]   Jeu 13 Déc - 23:46

Thomas & Ruby

6h30. C'est l'heure à laquelle Ruby posa la pencarte "open" du granny's dinner devant les marches du restaurant. Elle soupira en regardant autour d'elle. Il fallait toujours, toujours qu'elle se lève tôt pour seconder sa grand-mère. Elle avait une hâte folle du week-end, c'était invraisemblable ! Peut être qu'elle n'était pas faite pour les grandes responsabilités ? Non en vérité, c'était certain. Elle était littéralement incapable de gérer un restaurant, une boutique ou d’exécuter tout ce qui demandait du savoir faire. Dans peu de temps les clients commenceraient a affluer, la plus part prenant leur café avant de partir travailler. Saluant une ou deux personnes qui passaient sur le trottoir, Ruby ajustait sa chemise blanche qui n'arrêtait pas de remonter et plaqua son tablier contre son short rouge. Elle en profita pour faire un tour dans les toilettes et vérifier que son maquillage était bien mit. Ce matin elle s'était préparée en vitesse et avait enfilé sa tenue de serveuse blanche et rouge, ainsi que comme à son habitude des chaussettes blanches et talons hauts. Elle détacha ses cheveux retenus par un élastique, et attacha les mèches de devant en arrière. Elle aimait être présentable lorsqu'elle parlait aux clients, et interdiction d'être décoiffée ! En terminant, elle se rappela ensuite d'un détail dont lui avait fait part sa Grand-mère la veille. Aujourd'hui elles accueilleraient un nouvel employé. Il s'agissait de Thomas Strawman, où l'homme le plus maladroit de la ville. Sa maladresse et son air simplet avaient toujours amusé la jeune femme. De plus, il était original lui au moins, et n'avait pas peur de le montrer !

C'est lorsque le café était pleins que Thomas pointa enfin le bout de son nez. Lorsqu'elle l'entendit saluer la salle en chantonnant, la serveuse se retourna au comptoir. Elle était entrain de mener un combat contre la cafetière quelque peu défectueuse pour servir des boissons à temps. Elle s'arrêta alors et appuya ses coudes au comptoir lorsqu'elle vit le petit nouveau s'avancer vers elle. Elle se mordit la lèvre lorsqu'elle le vit trébucher dans l'une des chaises, mais fut soulagée de voir qu'il n'avait rien de cassé et s'était adroitement rattrapé au comptoir. Celui-ci se mit alors à sourire à pleines dents, puis la salua et lui indiqua qu'il était prêt.

« Bonjour Thomas ! Granny est sortie un petit moment, viens avec moi je vais tout t'expliquer ! »

Grand sourire aux lèvres, elle pivota sur elle-même et sans attendre se dirigea vers les réserves. Elle attrapa un tablier blanc dans une main, puis un calepin et un plateau de l'autre. Elle tendit alors le tablier blanc à Thomas.

« Tiens, met ça autour de ta taille. Y a pas de tenue particulière sinon, te prend pas la tête chemise et jean ça colle très bien ! »

Elle était mal placée pour imposer un code vestimentaire spécial à quelqu'un. Très mal placée. Mais au final, elle avait quand même un tablier ! Elle lui donna alors le plateau et le calepin en souriant sincèrement. Alors qu'elle allait sortir de la salle, elle se retourna à nouveau.

« D'ailleurs, cool ta chemise ! » dit-elle en le pointant de l'index. Elle adorait le rouge, c'était sa couleur préférée. Alors forcément, quand quelqu'un d'original en portait, c'était tout de suite plaisant ! Enthousiaste, elle retourna au comptoir. Elle lui montrerait les cuisines en temps venu, pour l'instant, elle voulait le voir à l’œuvre ! De plus, en général le matin les fourneaux étaient très rarement utilisés, les clients préféraient largement les chocolats chauds, les cafés et les pâtisseries plutôt que des gros plats consistants !

« Allez, va prendre ta première commande ! » Ajouta-t-elle. Au final, heureusement que Granny n'était pas là. Ruby préférait tout montrer aux gens, car sa grand-mère, bien que gentille, n'était pas des plus patientes et il lui arrivait de bousculer ses employés. Pour le peu qu'elle connaissait Thomas, elle pensait que c'était mieux qu'il n'ai pas affaire à elle le premier jour.

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première (voir dernière) journée de travail [Ruby]   Sam 15 Déc - 15:38





Ruby & Thomas



♡ ❤ ♡

Bien qu'il ne laissa rien paraître devant Ruby, Thomas fut plutôt soulagée que Granny soit absente. La vieille dame était certes très gentille mais elle pouvait également se montrer redoutable ! Lorsque le jeune homme était allé la voir pour lui demander du travail, la patronne l'avait détaillé de haut en bas avec un regard perçant et, même si elle avait rapidement accepté de lui laisser une chance, Thomas se doutait qu'elle l'aurait étroitement à l’œil et qu'elle l'attendrait au tournant. C'était donc pas plus mal qu'il puisse un peu exercer le métier de serveur avant de rencontrer d'affronter Granny. En plus, s'il devait débuter sa journée de travail sous la directive de Ruby, cela devrait bien se passer : la jeune femme avait toujours été gentille avec lui, il était donc certain de ne pas être stressé par sa présence. Thomas suivit la jolie serveuse jusqu'à la réserve et prit entre ses mains le tablier blanc qu'elle lui tendait.

« Merci ! »

Le jeune homme déplia le tablier et le passa autour de sa taille. Ses mains maladroites ne réussirent à former un nœud qu'au bout de trois essais et, tandis qu'il le serrait, il espérait que Ruby n'avait pas observé ses gestes malheureux. Il hocha la tête lorsque la jeune femme lui dit qu'il n'y avait pas de code vestimentaire particulier à respecter. Cela arrangeait beaucoup Thomas; tout d'abord parce qu'il n'avait pas de tenues neuves, la plupart était vieilles et recousues par endroits, et ensuite parce qu'il aurait été incapable de garder un tenue impeccable pour le travail (il était toujours en train de faire des trous en tombant ou des taches en se renversant des choses sur lui). Le jeune homme prit ensuite le plateau et le calepin qu'avait attrapé Ruby et la remercia d'un sourire. Lorsque celle-ci lui fit un compliment sur sa chemise Thomas, peu habitué aux compliments, sentit ses joues s'empourprer et bafouilla un "merci" gêné.
Les deux jeunes gens sortirent de la réserve et regagnèrent la salle du restaurant. A présent, il y avait plusieurs personnes. Certaines d'entre elles s'étaient attablées, attendant que l'on vienne prendre leur commande, et d'autres patientaient près du comptoir pour obtenir un café afin de filer au travail. Quelques-uns remarquèrent Thomas et celui-ci les vit échanger des commentaires à voix basse : si le jeune homme devait faire une bêtise, il allait avoir un grand public ce jour-là, ce qui n'était pas forcément pour lui faire plaisir. Ruby le fit sortir de ses pensées lorsqu'elle lui dit d'aller prendre une commande.

« Ah heu... Oui, j'y vais... tout de suite ! » Répondit-il d'une voix forte. Il adressa un sourire à Ruby, inspira à fond puis, son plateau et son calepin en main, il se dirigea vers une table où étaient assis un homme et une femme. Ils l'observèrent s'approcher d'eux - sans doute avec appréhension - aussi Thomas leur offrit un grand sourire. « Bonjour Madame ! Bonjour Monsieur ! Que désirez-vous ? » Le jeune homme était plein d'enthousiasme, content de travailler et c'est avec application qu'il nota les deux cafés et les viennoiseries que demandèrent les clients. Ce n'était pas beaucoup à se rappeler mais le jeune homme préférait prendre note : il était capable d'oublier la commande avant d'arriver au comptoir. Il pivota sur ses talons et repartit vers le comptoir, peut-être avec trop d'empressement car le plateau lui échappa des mains et roula à travers la salle. Thomas trottina après lui pour le rattraper sous les quelques rires des personnes présentes. Il se saisit du plateau et se redressa vivement pour aller se réfugier derrière le comptoir. Croisant le regard un peu inquiet de Ruby, il lui dit avec entrain : « Tout va bien ! T'inquiètes pas ! » Avec moins de précipitation et plus de délicatesse, le jeune homme préparer les boissons et les viennoiseries des clients. Il les plaça ensuite sur son plateau mais là, il dû affronter un problème de taille : comment arriver à garder tout ça en équilibre jusqu'à la table ? Thomas se observa quelques instants la commande sur le plateau puis, avec mille précaution, le souleva. Ce qui était dessus tremblota légèrement mais, lorsqu'il fut à peu près certain de son équilibre, il contourna le comptoir pour aller apporter le petit-déjeuner au client.

Malheureusement pour lui, il n'atteignit jamais la table. Thomas ne put voir si c'était un accident ou un acte délibéré, mais quelqu'un poussa son plateau bancal. Les viennoiseries roulèrent sur le sol tandis que le contenu des deux cafés chauds se renversa sur la chemise du jeune homme qui poussa un cri de surprise et de douleur. Il recula sous le choc et ses pieds rencontrèrent un obstacle. Perdant l'équilibre, Thomas s'écrasa sur le dos, sous les éclats de rires des gens. Se redressant tant bien que mal en position assise, sa chemise désormais marron et trempée, le jeune homme regarda en direction de Ruby et murmura, penaud : « Pardon Ruby... » Il avait fait très fort : en à peine cinq minutes, il avait renversé le contenu d'un plateau, s'était brûlé, était tombé douloureusement et s'était une nouvelle fois humilié en public. La journée commençait vraiment très mal.
♡ ❤ ♡




« I'm not stupid, I'm just a bit clumsy... »







© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première (voir dernière) journée de travail [Ruby]   Dim 16 Déc - 18:56

Thomas & Ruby


Acquiesçant, le petit homme prit son calepin et se dirigea vers une table. Amusée, Ruby posa un coude sur le comptoir et observait la scène. Tout paraissait bien se dérouler, jusqu'à ce qu'il laisse le plateau lui glisser des mains. Ruby sursauta puis gloussa en le voyant courir après l'objet. Mais elle paraissait tout de même légèrement inquiète. Si il ne savait pas tenir le plateau vide, qu'en serait-il lorsqu'il sera garni de tasses, verres et gros plats ? Ayant surement remarqué son inquiétude, le nouvel employé la rassura en souriant et lui assura que tout allait bien se passer. Elle lui sourit en retour. Il parti ensuite préparer les boissons et viennoiseries, beaucoup plus prudemment qu'avant.

Lorsqu'il eut terminé, il parut hésiter un instant. Quand il prit enfin le plateau dans sa main, tout commenca à trembloter légèrement. Réellement inquiète cette fois-ci, elle commença à se mordre les lèvres en levant la main vers Thomas. Lorsqu'il parut enfin avoir un équilibre, elle soupira de soulagement. Hélas, elle pensa visiblement trop vite. Quelqu'un donna un coup dans le plateau bancal, ce qui fit tout tomber. Les viennoiseries encore ce n'était pas très grave. Mais lorsque les cafés se versèrent sur le pauvre homme qui cria, Ruby, ébahit mit son poing devant sa bouche. Tout se déroula très vite ensuite. Voulant reculer, il se prit les pieds dans une chaise et tomba à plat dans le café. Sa chemise était toute marron et il était littéralement trempé. La salle riait aux éclats. Il s'excusa faiblement. Ruby ne savait plus où se mettre, il avait fait tellement de dégâts ! Les gens qui se moquaient de lui n'étaient vraiment pas sympathiques. Ruby, frustrée, les fusillaient tous du regard. Mais attendez une minute... Le pire c'est que ca n'était pas de sa faute ! Oui ! Le plateau n'était pas tombé tout seul, quelqu'un l'avait poussé, elle l'avait vu ! Et cette personne, assise confortablement sur sa chaise riait grassement en faisant des remarques vraiment pas cool du tout. L'expression de la jeune fille se renfrogna aussitôt. Elle regarda vivement autour d'elle et attrapa la première chose qui lui vint sous la main. C'est alors que depuis le comptoir, elle lanca le lourd torchon trempé d'eau sale sur le bonhomme, qui le reçut en pleine poire.

"STOOOOOOOOOOOP !" s'écria-t-elle tout en lançant l'objet. Sa voix hurlante retentit dans toute la salle.

Tout d'un coup, plus aucun bruit. Elle sorti hystériquement du comptoir et, les poings serrés, alla se placer devant l'homme qui la regardait d'un air frustré. Aussitôt, il se redressa. Le fait qu'il fasse environ deux têtes de plus qu'elle ne la dérangeait absolument pas. Son visage était trempé, ainsi que le haut de son tee-shirt.

"Ca vous fait rire d'embêter ce pauvre homme ? C'est pas une bête de cirque !"
hurla-t-elle en planta ses yeux dans les siens.

Les autres clients la regardèrent avec des yeux ronds, même le cuisinier sorti le sourire aux lèvres pour observer la scène. Ruby ne se laissait jamais faire. Heureusement que sa grand-mère n'était pas là au final, ca aurait posé quelques soucis. Elle n'aurait surement pas prit la défense de Thomas. Mais la serveuse s'en fichait. Chez elle, le client n'était pas roi. Du moins, pas tant qu'il agissait comme un pourri. Tout en se collant un peu plus sur l'homme, elle se mit sur la pointe des pieds et le regardait d'un air menaçant.

"Allez, dégage maintenant avant que je décalque ta tête dans le mur !"

Il ne protesta pas, mais souriait légèrement, ne voulant pas se faire humilier publiquement. Cependant, lorsqu'elle le fusilla encore plus du regard, son expression changea. Elle lui arracha des mains le chiffon et lui donna des coups avec. Celui-ci arrêta alors immédiatement de sourire et essayait de contrer les coups avec ses mains. Sans s'arrêter de le fouetter, elle le suivit jusqu'à la sortie comme une furie. Une fois celui-ci presque jeté dehors, elle sorti à moitié du Granny's et continua de crier en le pointant du doigt.

"Et que je ne vois plus jamais remettre les pieds ici tête de lard !"
cracha-t-elle d'un air autoritaire.

Elle ferma alors violemment la porte vitrée, la sonnette trembla. Lorsqu'elle toisa les gens autours d'elle, cela se remirent aussitôt à parler entre eux comme si rien ne s'était passé, ne voulant surement pas avoir affaire avec la jeune demoiselle. Sans se faire prier, elle se précipita vers Thomas et l'aida à se relever en lui attrapa délicatement le bras, et prit soin de bien garder l'équilibre malgré le fait que ses talons trempe dans le café.

"Je suis désolée, dit-elle, ce n'est pas de ta faute ca n'arrivera plus."

Une fois relevé, elle l'entraina dans les cuisines. Elle alla a l'évier, prit une éponge et s'empressa d'essayer de nettoyer les taches de la chemise de Thomas. Du moins le devant, parce que le dos... il aurait carrément fallu la laver à la machine. Poussant un juron en voyant que frotter avec une éponge et du savon ne servait à rien, elle parti rapidement dans la réserve et revint voir le jeune homme avec un nouveau tablier et une chemise blanche du restaurant qu'il restait en stock. Malheureusement, c'était la dernière.

"Prends ca, lui dit-elle en lui tendant la chemise, j'espère que c'est ta taille, on a plus que ça. Je suis vraiment désolée..."

Elle était assez gênée de la situation. Thomas était assez connu pour être maladroit, mais elle n'aurait pas pensé que des gens lui fassent des problèmes en amplifiant volontairement les choses ! Elle baissa alors ses yeux bleus en croisant les bras. Elle allait maintenant devoir tout nettoyer avant que la patronne ne rentre, sinon il passerait un mauvais quart d'heure ! Quoique, au final elle n'était pas obligée de lui dire la vérité ! Elle prendrait tout sur son dos en disant que c'est elle qui a tout nettoyé, et après s'être prit un long savon ennuyant, l'affaire serait close et Thomas serait toujours employé. Elle se tourna ensuite et s'éloigna de quelques mètres pour que le concerné puisse se changer tranquillement.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première (voir dernière) journée de travail [Ruby]   Mar 18 Déc - 14:16





Ruby & Thomas



♡ ❤ ♡

Thomas était habitué à ce que l'on se moque de lui; il ne se passait pas une journée sans qu'il ne fasse une gaffe, il était donc une parfaite source d'amusement. Cependant, il n'avait que rarement un aussi grand public et il était plus mal à l'aise car il mettait également Ruby dans l'embarras : quelle image devait-il donner à l'établissement et aux méthodes de recrutement de Ruby ? En quelques minutes, il avait réussis à faire une véritable cascade et a tout renversé ! Il jeta un bref regard aux personnes dont la commande se trouvait désormais sur le sol puis détourna les yeux en les voyant mi-grimaçant mi-rigolant. Pourtant, d'ordinaire, Thomas était certes gêné de sa situation mais, étant donné qu'il en était le seul responsable, il le prenait à la rigolade lui aussi. Or, cette casse était surtout due à un geste d'un client qui voulait sans doute amuser la galerie : il était évident que, bousculé, Thomas finirait par terre. Là, victime de cette méchanceté, même légère, c'était assez blessant. D'ailleurs, le jeune homme leva les yeux vers celui qui avait provoqué sa chute; l'homme avait éclaté d'un rire tonitruant et l'observait avec moquerie. L'amusement qu'il lisait d'ordinaire dans les yeux des gens ne le dérangeait pas, mais la moquerie... ça c'était autre chose...

Alors qu'il allait se relever de sa marre de café, un hurlement résonna dans le restaurant, coupant net les rires. Soudain, on aurait pu entendre une mouche voler. Thomas contempla avec surprise Ruby qui, dans un accès de rage, avait lancé un torchon dégoulinant sur la figure de l'homme. Le jeune homme se retint de sourire en voyant l'air éberlué de l'homme qui arracha le tissu sale de son visage. Ce qui suivit étonna beaucoup le jeune homme maladroit : contournant la comptoir, la jolie serveuse furieuse alla se planter devant le client et se mit à lui crier dessus. Tous les clients avaient cessé de regarder Thomas pour se concentrer sur la scène qui se déroulait, chacun se demandant comment ça allait se terminer. L'homme perdit son air fier lorsque Ruby commença à la frapper, le poussant vers la sortie en vociférant. Thomas, toujours par terre, avait la bouche entre-ouverte, témoignage de son étonnement : il savait que Ruby avait un caractère bien trempé et qu'il ne fallait pas la chercher, mais il ne pensait pas qu'elle irait jusqu'à frapper un client à coups de torchons !

Dès que la porte d'entrée se referma, tout redevint comme avant, les clients poursuivant leurs occupations. Ruby vint alors vers Thomas et celui-ci, s'accrochant à son bras pour ne pas trop glisser dans le café, se releva. Sa chemise était bien trempée et Thomas se demanda si le café partait facilement au lavage... La brûlure du café s'était un peu atténuée mais il sentait toujours la peau de son torchon chauffer. Le jeune homme voulut s'excuser de la pagaille qu'il venait de provoquer mais, avant qu'il puisse prononcer un mot, Ruby l'entraîna dans les cuisines. La jeune femme se mit alors à frotter sa chemise à grands coups d'éponge.

« Ah heu... Laisse, ce n'est pas grave... »Balbutia-t-il tandis que la serveuse s'acharnait sur les taches.

Ne parvenant pas à nettoyer le tissu, Ruby lâcha son éponge et s'absenta quelques instants pour revenir avec un tablier propre et une chemise. Lorsqu'elle lui précisa que, comme il n'y en avait qu'une, elle n'était pas sûre que cela soit sa taille, Thomas répondit avec un sourire :

« Merci, ça ira très bien. »

La jeune femme s'éloigna un peu et Thomas déboutonna maladroitement sa chemise trempée qu'il posa sur un meuble. Palpant son torse, il vit que sa peau était rougeâtre et grimaça légèrement. Il retira également le tablier marron qui avait un jour été blanc puis déplia la chemise que lui avait donné Ruby. Blanc... Il avait intérêt à faire attention : avec lui, les vêtements blancs ne le restaient pas longtemps ! Enfin... Il allait faire un effort, il pouvait déjà s'estimer heureux que la jeune femme lui ait fournit de quoi se changer. Il enfila la chemise et boutonna les boutons. Quelques mouvements des bras lui confirmèrent ce qu'il craignait : la chemise était trop petite ! Le tissu était tendu sur son torse et les manches étaient un peu trop courtes. Lui qui était plutôt maigre, il ne pensait pas tomber que une chemise de taille inférieure à sa taille habituelle. Il devrait s'en contenter. Il attacha aussi le tablier autour de sa taille puis se dirigea vers Ruby. Se passant la main dans les cheveux avec un peu de gêne, il dit :

« Pour... Pour ce que tu as fais... Je voulais te dire... Merci. » Il lui adressa un grand sourire naïf. « C'est... C'est la première fois que quelqu'un prend ma défense. Alors... Merci beaucoup. »

C'était vrai. Aussi loin qu'il s'en souvenait, jamais personne n'était venu à son aide lorsqu'il s'humiliait en public. Les gens préféraient rire de lui ou passer en baissant le regard, n'osant pas lui tendre une main secourable. Avec le temps, Thomas s'y était habitué mais, le fait que Ruby, qu'il ne connaissait pas beaucoup et qu'il venait de mettre dans l'embarras en salissant son carrelage, se soit dressé contre cet homme, cela l'avait étonné et beaucoup touché. Il adressa un nouveau sourire maladroit à la jolie serveuse.

« Voilà... Je vais aller nettoyer la salle. Promis, je ne ferais pas de bêtises ! »Ajouta-t-il avec un air malicieux et une voix enfantine.

Contournant Ruby, il regagna la salle et ramassa les viennoiseries et les débris des tasses étalées sur le sol puis les jeta à la poubelle. Il alla ensuite prendre une serpillère et un sceau et, tout en veillant à ne pas renverser le récipient rempli d'eau mousseuse, il nettoya avec application la mare de café.


♡ ❤ ♡




« I'm not stupid, I'm just a bit clumsy... »







© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première (voir dernière) journée de travail [Ruby]   Ven 21 Déc - 0:23

Thomas & Ruby

C'était assez dur de comprendre pourquoi les gens faisaient de la méchanceté gratuite. Cela leur apportait quoi au final ? Absoluement rien. Ruby l'avait bien compris lorsqu'elle avait décidé de couper les ponts avec Lya. Les mauvais tours sont seulement pour ceux qui le méritent. Et personnes d'autres. Pendant qu'elle attendait un peu plus loin, elle tourna inconsciemment la tête et vit Thomas lever sa chemise. Retournant aussitôt sa tête en se pincant la lèvre pour cacher son sourire, elle n'avait pas vraiment vu les brulures qui l'avaient marqué, mais plutôt son torse tout gringalet. Lorsqu'elle l'entendit venir vers elle elle se retourna et observa l'homme qui était visiblement gêné. Lorsqu'il lui apprit qu'elle était la première à le défendre elle ne put s’empêcher d'être frustrée à l'idée que les gens étaient tous des gros hypocrites avec lui.

« Derien, c'est normal. Faut pas te laisser faire comme ca. » lui répondit-elle d'une voix sereine.

Elle le détailla un instant et remarqua que sa chemise était loin d'être à sa taille et était un peu trop serrée. Espérons que ca tienne le coup pour aujourd'hui ! Lorsqu'il sourit à nouveau et parti nettoyer la salle avant que Ruby ne puisse rétorquer, ce fut en quelque sorte un soulagement pour elle. Elle s'appuya contre l'encadrement de la porte et le laissa faire tout seul le ménage, avec sa chemise qui le moulait un peu trop, pour la bonne distraction de la jeune femme. Il paraissait bien motivé et tenait vraiment à se faire pardonner donc elle ne préférait pas s'en mêler. En plus, obtenir un peu d'aide n'est jamais de refus ! Une fois qu'il eu terminer d'éponger la marre de café, elle se redressa et alla vers lui.

« Merci ! » lui dit-elle en lui faisant un bisou sur la joue.

Elle reparti alors au comptoir, et nota la commande de deux autres clients qui venaient d'arriver. Elle fit rapidement préparer les crêpes puis se dépêcha d'aller leur apporter. Hors, sur le chemin se trouvait un imprévu de taille que Ruby n'avait pas noté. Lorsqu'elle passa à l'endroit où le café fut préalablement épongé, le sol était encore humide. Malheureusement, ses talons ne supportèrent pas une nouvelle fois l'épreuve du sol glissant et, au contact de l'eau savonneuse la serveuse commença à perdre l'équilibre et alors qu'elle partait pour faire une redoutable cascade en arrière, elle fut retenu de justesse par un client, et se stabilisa, le plateau toujours droit entre ses deux mains crispées. Une fois relevée, elle sorti lentement de la zone à risque avec l'aide du client, et tout en servant les crêpes, lança un regard perplexe à Thomas.

Alors qu'elle retournait derrière le comptoir, elle lui lança un regard moqueur. "La prochaine fois, essuie !" lacha-t-elle d'une fois aussi moqueuse que son air. Elle appuya ses coudes contre le comptoir et soupira en lâchant sa tête dans sa paume. Bon... qu'allaient-ils pouvoir faire maintenant ? Les journées au Granny's étaient plutôt ennuyantes à force. Servir des boissons & repas, toujours et encore. Tandis que son regard divaguait vers les divers endroits de la pièce, ils se posèrent finalement sur tout les bocaux contenant des sucreries. Son visage s'illumina, et elle attrapa aussitôt la boite dans ses mains et en sorti une sucette. Elle coinça alors le bâton dans ses lèvres, et tandis le bocal à bonbons vers Thomas.

"T'en veux ? C'est gratuit !" lui-dit-elle la bouche pleine. "Et au faite, vu que tu bosses ici, ca te dirait une visite des lieux ?"

Ben oui, il ne fallait pas manquer la traditionnelle visite guidée du Bread & Breakfast ! Il avait déjà pû apercevoir la cuisine et la réserve, maintenant restait les autres pièces et surtout la gestion de l'hôtel -bien qu'entre nous, c'était généralement Granny qui s'en occupait, Ruby trouvait cela trop inintéressant et dur à gérer. Comme si elle était capable de gérer un hôtel ! Déjà qu'elle sait tout juste encaisser les clients...
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première (voir dernière) journée de travail [Ruby]   Sam 22 Déc - 23:56





Ruby & Thomas



♡ ❤ ♡

Avec énergie, Thomas plongea la serpillière dans le sceau, si bien qu'il aspergea une partie du sol autour de lui. Avec un peu plus de douceur, il la retira et se mit à frotter vigoureusement le carrelage en sifflotant. Avec ses mouvements vifs, le tissu de la chemise se tendait beaucoup sur sa peau et Thomas sentit les boutons s'étirer dangereusement ; il entendait presque leur protestation, comme pour signaler qu'ils étaient à deux doigts de céder sous la pression. Le jeune homme espérait ne pas entendre les fils craquer et les boutons sauter sous son nez : finir torse nu ne faisait pas partie de ses objectifs pour la journée ! Sifflotant gaiement, Thomas fit disparaître les dernières traces de café du sol et le contempla avec satisfaction : le carrelage était bien propre désormais ! Malgré toutes les bêtises et la casse qu'il pouvait faire, Thomas faisait toujours tout pour se rattraper et réparait ou nettoyait ce qui avait eu le malheur de subit sa maladresse. Cependant, la plupart du temps, il avait tendance à rendre les choses encore pire qu'auparavant... Par chance, ce n'était pas le cas aujourd'hui ! Empoignant son balai, il allait aller le ranger dans la réserve lorsque Ruby vint vers lui et, en le remerciant, lui déposa un baiser sur la joue. Rougissant jusqu'à la racine des cheveux, un immense sourire se dessina sur son visage.

« De... De rien ! » Bégaya-t-il.

Un peu confus, il se dirigea vers la réserve et manqua plusieurs fois de tomber en s'emmêlant les pieds dans la serpillière. A présent tout guilleret, il déposa le matériel ménager et revint dans le restaurant, sa honte d'être tombé quelques minutes auparavant désormais oubliée ! Faisant quelque peu diminuer son sourire, Thomas arriva à temps dans la salle pour voir Ruby glisser sur le sol, juste à l'endroit qu'il venait de nettoyer. Quel idiot ! Il avait mis tant de cœur à faire disparaître les taches qu'il n'avait pas penser à la marre qu'il allait former. Grimaçant et tendant les bras comme pour pouvoir la rattraper, il la vit perdre l'équilibre puis se redresser grâce à un client. Lorsque la jeune femme s'éloigna de la flaque d'eau et tourna les yeux vers lui, le jeune homme rentra la tête entre les épaules, comme un petit garçon surpris lorsqu'il venait de faire une bêtise. Qu'allait lui dire Ruby ? Lui qui faisait tout pour se rattraper avait manqué de faire faire une chute à la jolie serveuse qui venait de prendre publiquement sa défense ; il y avait mieux pour s'excuser. Cependant, Ruby ne sembla nullement contrariée et lui adressa seulement un sourire moqueur.

« Désolé Ruby ! Je ferai attention la prochaine fois ! »

Quel soulagement pour Thomas ! Il en connaissait plus d'un qui se serait mis en pétard pour avoir faillis faire une belle cascade par sa faute. Ruby était vraiment différente pour cela et cela faisait extrêmement plaisir au jeune homme. Certaines personnes la trouvaient trop provocante ou trop caractérielle (pour ce côté là, c'était peut-être vrai étant donné la façon dont elle venait de jeter le client dehors à coups de torchons) mais Thomas ne partageait pas cet avis. Il n'avait jamais vraiment eu l'occasion de parler avec Ruby jusqu'alors mais le peu qu'il avait vu d'elle lui prouvait qu'elle était très gentille. Elle semblait le supporter sans problèmes, ce qui relevait plutôt du miracle ! Soudain, alors qu'il souriait tout seul, la jeune femme tendit vers lui un grand bocal rempli de sucettes et lui proposa d'en prendre une.

« Oh oui! Merci ! » S'exclama-t-il avec enthousiasme.

Thomas plongea sa main dans le bocal et pris une confiserie qu'il fourra dans sa bouche. En parfait grand enfant qu'il était, le jeune homme raffolait des friandises et ses yeux pétillaient dès qu'il pouvait en manger quelques-unes. Le bâton de la sucette dépassant entre ses dents, il fit un grand sourire à Ruby. On aurait vraiment dit un enfant comme ça, avec son air gamin et son visage rayonnant pour un simple bonbon. Ruby lui proposa alors de visiter un peu plus les lieux.

« Avec grand plaisir ! » Répondit-il, tout content.

Bien sûr, en tant qu'habitant de Storybrooke, il n'avait jamais eu besoin de louer une chambre chez Granny mais il était très curieux de découvrir à quoi les chambres ressemblaient. Il se demanda même si, en dehors de Ruby et de sa grand-mère, des gens avaient déjà découvert le Bed & Breakfast ; après tout, il n'y avait jamais de nouvelles personnes qui venaient à Storybrooke. Alors qu'il allait suivre Ruby, Thomas se mit à sautiller sur place pour lui emboîter le pas. Cependant, cela ne du par plaire aux boutons de sa chemise trop étroite car l'un deux (celui du haut) se tendit à l'extrême avant de faire éclater ses coutures et de ricocher dans le dos de la jeune serveuse. A présent, le haut de la chemise était plus ouvert et l'on pouvait voir une partie du torse du jeune homme.

« Oh mince ! Heu... Dis Ruby, cette chemise n'appartient pas à quelqu'un au moins ? Parce que, à ce rythme-là, elle va finir encore plus mal que la mienne ! »
♡ ❤ ♡




« I'm not stupid, I'm just a bit clumsy... »







© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première (voir dernière) journée de travail [Ruby]   Ven 28 Déc - 3:22

Thomas & Ruby


Alors qu'elle allait donner le pas pour commencer la visite guidée de Thomas, quelque chose lui tapa dans le dos. Elle sursauta et lorsqu'elle se retourna, elle vit au sol un bouton de chemise. Elle s'accroupit alors pour le ramasser, puis se releva en regardant la chemise de Thomas. Elle fit rouler le bouton entre ses doigts et fit une grimace. Les coutures de celui-ci avaient lâché sous la pression, laissant apparaitre un peu plus le torse du jeune homme. A cette vision Ruby commença a esquisser un sourire malicieux sans détacher ses yeux de l'endroit à découvert. Malheureusement, c'était la dernière chemise en stock et il ne pourrait pas en avoir une autre avant un bon moment. Seulement connaissant Granny, il allait devoir venir avec ses propres chemises plutôt que de garder un petit décolleté. A croire que seules les serveuses devaient porter un short rouge ! Bon, certes les talons et la chemise relevée étaient une petite touche perso de la jeune femme, mais elle trouvait que ca rendait bien mieux comme ca ! Sinon, on aurait pu la prendre pour une infirmière en pause déjeuné, quelle horreur ! C'était un soulagement énorme que de revêtir ses vrais habits !

Lorsque Thomas lui demanda si elle la chemise appartenait à quelqu'un, la serveuse releva tout d'abord seulement la tête puis fini enfin par détacher les yeux de l'ouverture de la chemise, lâchant son sourire quelques secondes pour le reprendre en le regardant cette fois dans les yeux.

« Non, elle est à toi. Je peux te recoudre le bouton pour la prochaine fois si tu veux, mais tu devrais prendre quand même des tiennes parce que celle-ci risque de ne pas faire long feu ! »

Sautillant sur elle-même, elle lâcha un soupir enthousiaste et tel une grande enfant, prit le poignet de Thomas et le tira pour aller du côté de l’hôtel. Une fois dans le hall principal, elle le lâcha et passa derrière le comptoir en bois d'accueil. Toutes les cases derrière elle contenaient une clef. Aucune chambre n'était prise, si ce n'est la sienne et celle de sa grand-mère.

« Bienvenue dans l'humble Bed&Breakfast ! Reconnu pour son ambiance joviale et chaleureuse et attrayante ! » Commenca-t-elle à présenter, en montrant les lieux avec des gestes des mains. Son ton plus qu'ironique s'ajoutait à l'ambiance morne des lieux à perfection. Des couleurs froides, un calme plat. Même un rat n'y viendrais pas. Repassant devant le comptoir, elle s'appuya contre celui-ci pour expliquer un peu mieux la situation.

« T'aura presque rien à faire ici, voir rien du tout. Granny s'occupe toujours de l'accueil, puis du ménage avec moi. Ca se peut qu'on demande un peu d'aide, mais c'est rare. »

Regardant les escaliers derrière elle, elle repensa instinctivement à la chambre qu'avait louée Emma Swan il y a peu de temps. Elle était vraiment sympa et l'avait aidée à résoudre les problèmes de son amie Ashley avec Mr Gold, l'homme le plus pourri de l'univers. Même si elle n'avait pas vraiment compris son différent avec la maire hormis le fait que le centre du sujet n'était autre que le petit Henry, elle s'était bien attachée à la jeune femme et fut presque aussi peinée que sa grand-mère lorsqu'elles durent lui demander de plier bagage. C'était surement la première vrai cliente depuis des lustres, et voilà qu'on lui avait demandé de déserter.

« Personne ne viens à Storybrooke, donc personne ne vient ici si ce n'est les quelques amants se donnant des rendez-vous discrets. Pas de clients, pas d'argent. Pas d'argent, dettes. Ce n'est pas toujours simple de payer Mr Gold à temps. Le nombre de fois où nous avons failli perdre le batiment ne se compte plus, à cause de ses rappels mesquins. Comme si une semaine de plus allait le ruiner, lui le propriétaire de la ville... »

Ruby soupira. C'est vrai quoi, avec toutes les richesses qu'il récoltait, il continuait harceler les habitants et de venir leur rappeler avec intransigeance que tout lui appartenait. Si il n'avait pas le pouvoir de les virer, la jeune femme lui aurait déjà fait son compte ! Enfin... elle n'aurait pas pu faire grand chose. C'est vrai ca, au final Ruby n'était pas d'un grand support dans le commerce de sa grand-mère.

« Puis vu ce que j'apporte au commerce... C'est pas avec une bonne à rien que les choses vont s'arranger. »

Elle était tout bonnement incapable de prendre de si grosses responsabilités. Parfois, elle voulait se prouver le contraire. Un peu pour se rassurer. Mais Granny ne manquait pas de lui remettre les yeux en face des trous. Bonne a porter un plateau, c'est la seule chose à laquelle elle pouvait s'identifier. Jamais elle ne pourrait imaginer de faire un autre métier, ça serait bien trop difficile et humiliant. Pendant son court laps de temps de réflexion, elle failli oublier son ami. Lui, même si il avait la réputation d'être maladroit et se faisait régulièrement renvoyer, avait tout de même une palette de qualité. Elle releva la tête vers Thomas et lui sourit, avant de se décoller du comptoir.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première (voir dernière) journée de travail [Ruby]   Lun 31 Déc - 12:06





Ruby & Thomas


♡ ❤ ♡

Thomas ne fit pas attention au regard de la jeune femme qui se promenait sur son torse quelque peu découvert. Le jeune homme était trop inquiet à l'idée que cette chemise appartienne à quelqu'un. Déjà qu'il allait certainement l'agrandir et l'user par la même occasion à en juger par les coutures du vêtement tendues à l'extrême sur sa peau, mais en plus, voilà qu'il se mettait à faire sauter les boutons ! Cette chemise ne risquait pas de ressembler à grand chose d'ici la fin de la journée. Tout en posant sa question, Thomas leva les yeux et se rendit compte que Ruby avait les yeux fixés sur sa peau nue. Il baissa la tête sur son torse puis redirigea son regard sur la jeune femme et il se mit à rougir jusqu'à la racine des cheveux. Avec ses vêtements usés jusqu'à la corde, il était rare que l'on arrête son regard sur son corps, aussi le fait que Ruby fixait de la sorte le déstabilisait : c'était assez gênant d'être ainsi détailler ! Il fut donc très soulagé lorsque la jolie serveuse cessa de fixer son torse pour le regarder dans les yeux. Lorsqu'elle lui dit qu'il pouvait garder la chemise, Thomas poussa un soupir de soulagement; au moins, il n'aurait de comptes à rendre à personne ! Suivant le conseil de Ruby, le jeune homme se promit que, dès le lendemain, il prendrait deux chemises de rechanges. Inutile de se retrouver à nouveau dans cette situation ! Et dire qu'il n'était là que depuis une heure...

Ruby s'empara soudain de sa main pour le conduire à l'hôtel et Thomas la suivit en trébuchant. Lorsqu'ils furent dans le hall, le jeune homme jeta un regard circulaire. C'était la première fois qu'il venait ici. Il trouva dommage que l'endroit manqua d'un peu de chaleur. Il fallait dire que, vu le nombre de personnes qui devaient louer une chambre ici, Granny n'avait pas dû juger utile d'accorder beaucoup d'attention à l'entretien et l'apparence de l'hôtel. Le ton parfaitement ironique de Ruby fit émettre un petit rire à Thomas. La jeune femme déclara qu'il n'aurait sans doute rien à faire ici et le jeune homme en fut très heureux : il venait déjà de prouver qu'il n'était pas très doué avec un plateau chargé entre les mains alors il était sans doute capable de faire s'écrouler l'hôtel en moins de vingt minutes ! Non, il était vraiment préférable qu'il n'est rien à faire avec le Bed & Breakfast.

Ruby se mit alors à parler de Monsieur Gold. Cet homme était une vraie terreur pour toute la ville et, bien qu'il n'est qu'une vague conscience de tout ce qui concernait l'économie, Thomas s'était souvent demandé comment un seul homme pouvait posséder une ville entière. Sa fortune devait être astronomique ! Et malgré tout, il continuait de harceler tout le monde pour être payé dans les temps, et il n'accordait aucun délais ! Thomas en savait quelque chose : son appartement appartenait à Gold et, étant donné qu'il avait du mal à garder un emploi plus de quelques jours, il touchait rarement un salaire correct et avait donc bien du mal à payer le loyer. Plus d'une fois Gold l'avait mis en garde mais Thomas ne pouvait faire rien de plus : il ne pouvait pas faire tomber l'argent du ciel ! Jusqu'à présent, il avait toujours réussis à le payer à temps, et il espérait que ça continuerait ainsi.
Le soupir de Ruby fit relever la tête à Thomas; le visage de la jeune femme avait perdu son sourire et son expression s'était attristée.

« C'est dommage qu'il n'y est pas grand monde, s'il y avait des gens qui venaient, je suis sûr qu'ils seraient super contents de l'accueil ! » Tenta le jeune homme en souriant.

Si la décoration n'était pas des plus chaleureuse, Ruby et Granny, malgré l'aspect redoutable de la vieille femme, étaient charmantes et on ne pouvait qu'être heureux d'avoir ces deux femmes pour vous accueillir dans un hôtel. Sa remarque n'eut pas l'effet espéré car la jeune femme se mit à broyer du noir et à se traiter de "bonne à rien". Ce reproche fait à elle-même surprit Thomas : elle se voyait vraiment comme cela ? Comme si elle se rendait compte de ce qu'elle venait de dire, Ruby se tut et adressa un sourire au jeune homme. Ce dernier contourna le comptoir et, face à elle, il posa une main un peu hésitante que son épaule et la serra doucement en guise de réconfort.

« Tu n'es pas une bonne à rien ! » Déclara-t-il en la regardant dans les yeux. « Tu fais très bien ton boulot : tu sers bien les gens et tu es toujours accueillante... A quelques exceptions près. » Ajouta-t-il en souriant au souvenir de l'homme chassé à coups de torchons. « Moi je suis toujours content de venir ici, surtout quand je suis pas très en forme, parce que tu apportes de la bonne humeur ! Et puis, si tu étais vraiment une bonne à rien, tu crois vraiment que Granny te laisserait gérer le restaurant seule comme ce matin ? »

Retirant sa main, Thomas se passa nerveusement une main dans ses cheveux en bataille.

« Toi au moins, tu es douée dans ce que tu fais. Moi, je ne suis pas capable de porter un plateau sans le renverser deux mètres plus loin ! Et, comme tout le monde, tu sais que je suis incapable de garder un travail : à la poste j'ai mélangé toutes les lettres et j'ai fais faire une crise de nerfs à Marvin, j'ai saboté une émission télé en renversant tout sur mon passage et au zoo, j'ai même réussis à oublier de fermer la cage des lions...» Ce dernier souvenir fit grimacer Thomas. Bran avait bien faillit le lapider sur place ce jour-là. « Tout ça pour dire que, au final, j'ai dû être renvoyé plus de fois que tous les habitants de Storybrooke réunis ! Alors... S'il y a ici un bon à rien, ce n'est certainement pas toi Ruby. » Thomas adressa un grand sourire à la jeune femme.

♡ ❤ ♡




« I'm not stupid, I'm just a bit clumsy... »







© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première (voir dernière) journée de travail [Ruby]   Dim 13 Jan - 15:34

Thomas & Ruby


La serveuse fut très surprise lorsque elle vit Thomas contourner le comptoir et se placer face à elle. Il posa sa main sur son épaule et la serra doucement. Alors il planta ses yeux dans les siens et soutint son regard. Lorsqu'il lui dit qu'elle n'était pas bonne a rien, elle sourit, surprise, et son cœur se réchauffa. Pensait-il vraiment ce qu'il venait de dire ? Mais comment pouvait-il en être aussi sur ? Après tout, il n'était pas avec elle tout les jours ! Enfin, ca serait bientôt le cas maintenant qu'ils travaillaient au même endroit, et la serveuse s'en réjouissait à vrai dire. Elle aurait une personne de plus avec qui s'amuser. Quand il lui parla de son accueil et qu'il fit allusion au gros boulet de tout à l'heure, elle ne put s'empécher de rire légèrement. C'est vrai qu'elle y avait peut être été un peu fort, mais il l'avait bien mérité quand même !

Puis quand il passa à Granny, elle baissa la tête. La vieille femme était simplement partie faire des courses pour re-remplir les stocks du magasin, et avait laissé sa petite-fille tout gérer. Premièrement, elle ne faisait pas suffisamment confiance aux autres serveurs, et deuxièmenent elle ne pouvait pas faire autrement. Sinon elle aurait dû envoyer Ruby faire les courses et il ne le valait mieux pas essayer, ca risquait d'être désastreux. Puis de toute façon, il n'y avait rien de dur à servir des boissons et encaisser de la monnaie !

« Tu sais, il n'y a rien de compliquer à servir les clients... » Dit-elle doucement en baissant la tête.

Alors, Thomas la lâcha et se passa la main dans les cheveux. Quand il commenca à énumérer tout ses renvois et ses bêtises, elle releva la tête et, une lueur de gaieté dans les yeux, se retint de rire au passage des lions. C'est vrai que pour ce coup-ci, il avait fait fort ! Il avait été renvoyé énorménent de fois, ce qui ne faisait qu'augmenter sa renommée dans la ville. Il était connu pour sa maladresse et parce qu'il était qualifié comme quelqu'un de « drôle ». Ruby ne voyait pas pourquoi on se moquait de lui en permance. Certes il était drôle, mais surement pas une bête de cirque. Voyant qu'il se rabaissait à son tour, elle se redressa et contourna le comptoir à son tour. Elle s'assit au bord de celui-ci et se retrouva à côté de Thomas, laissant pendre ses jambes dans le vide. Il se rabaissait mais il souriait, c'était dingue ! Souriant en retour, elle lui mit la main sur l'épaule d'un air amical puis dans un soupir amusé ajouta :

« Que veux-tu, nous sommes tous les deux de vrais boulets ! »

Un petit silence s'installa et, toujours assise, posa innoncement sa tête contre le bras de son nouvel ami.

« Ne t'inquiètes pas Thomas. Je te jure que cette fois-ci, tu garderas ton travail. J'y veillerais. »

Quoi que dise Granny, quoiqu'elle fasse, Ruby ne la laissera pas renvoyer Thomas à cause de sa maladresse. Pour que les regards changent sur lui, il fallait qu'il commence par garder un travail plus d'un mois. Et si sa grand-mère ne voulait pas comprendre ca, elle s'enfoutait. Quitte à couvrir les bétises du jeune homme elle trouverais bien un moyen !

Redressant sa tête, elle s'avanca pour le regarder. Pour réconforter les gens non plus, elle n'était pas très douée. Alors lui vint une idée. Elle sortit de la poche de son short une sucette qu'elle avait prise un peu plus tôt dans l'intention de la manger, mais l'avait complètement oubliée. Alors, d'un sourire en coin, elle la tendit vers le jeune homme qui semblait adorer les sucreries encore plus qu'elle.

« Allez... on y retourne ? »


© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première (voir dernière) journée de travail [Ruby]   Mar 15 Jan - 19:28





Ruby & Thomas


♡ ❤ ♡

Le jeune homme jeta un coup d’œil à la serveuse en faisant la moue : se rabaissait-elle souvent de la sorte ? Thomas espérait sincèrement que non car il était certain que Ruby débordait de qualités, bien qu'elle n'en ai pas totalement conscience. Elle murmura qu'il n'y avait rien de compliquer à servir des clients. A cette remarque, Thomas ne put s'empêcher d'émettre un petit rire : cela n'avait peut-être rien de difficile pour elle mais, aux yeux du jeune homme maladroit, c'était une redoutable épreuve. Avant de devenir employé, il se rendait souvent au Granny, comme tout le monde - lui peut-être plus que les autres car il venait fréquemment manger là pour éviter de consommer le fruit de ses essais culinaires qui terminaient souvent en des choses noires comme du charbon - et, au vue du naturel des serveuses lorsqu'elles avaient un plateau entre les mains, il s'était dit que cela devait être un travail à sa portée. Cependant, après avoir fait le test quelques minutes plus tôt, Thomas avait du se rendre à l'évidence : même lui n'était pas capable de porter un plateau et son contenu jusqu'aux clients sans tout renverser. Désormais, il ne pouvait qu'admirer la grande facilité de Ruby à évoluer dans le restaurant avec son petit plateau. Retirant sa main de ses cheveux, en en dressant la moitié sur sa tête, il dit avec un air malicieux :

« Rien de bien compliqué... Toi tu ne te renverse pas le contenu de deux cafés sur toi quand tu fais le service ! »

Lorsque Thomas résuma ses expériences dans le monde du travail, il vit un sourire se dessiner sur les lèvres de Ruby, ce qui le rempli de joie : il était arriver à lui remonter le moral ! Ses pitreries et ses bêtises servaient à quelque chose finalement. Poussant une exclamation de joie, Thomas s'écria :

« Super, tu souris ! »

Comme Ruby se mit à hausser les sourcils, le jeune homme se sentit rougir et il baissa aussitôt la tête pour fixer le plancher. Il la redressa lorsqu'il sentit la main de la jeune femme se poser doucement sur son épaule. Lorsqu'elle les qualifia tout deux de boulets, il éclata d'un rire enjoué, comme l'aurait fait un enfant. Lorsque son rire se dissipa, un petit silence s'installa entre eux, durant lequel Thomas jetait des regards autour de lui. Le faisant légèrement sursauter, Ruby appuya sa tête contre son bras. Le jeune homme baissa les yeux sur elle, le parfum de son shampoing chatouillant agréablement ses narines. Sentant le rouge lui monter aux joues par ce contact, Thomas fut ravie que Ruby ne le regarde pas en cet instant. Ce qui dit ensuite la jolie serveuse toucha le jeune homme qui se mordit légèrement la lèvre pour que son émotion ne se lise pas sur son visage : c'était bien la première fois qu'on lui disait cela. D'ordinaire, les patrons étaient pressés qu'il déguerpisse de leur boutique.

« Me... Merci Ruby. C'est gentil. »

Voyant que la jeune femme se redressait, il inspira rapidement pour chasser toute trace d'émotivité de son visage et lui adressa un grand sourire. Contre son bras, il sentait encore la chaleur qu'avait diffusé le visage de Ruby. Cette dernière plongea la main dans sa poche pour en sortir une sucette qu'elle tendit au grand gourmand. Celui-ci la prit avec joie, ses yeux brillants de gaité et il bondit presque sur place lorsqu'il s'exclama :

« Merci merci ! »

Fourrant la sucette dans sa bouche, le bâton blanc dépassant entre ses dents, il prit la main de Ruby dans la sienne.

« Oui, au boulot ! »

Il pivota sur place pour prendre la direction du restaurant mais se prit de plein fouet le comptoir dans le ventre. Outch ! Se pliant en deux sous le choc, il jeta un coup d’œil à Ruby et rigola dans un air gêné.

« Hum... Je disais donc : allons-y ! »

Thomas entraîna la serveuse derrière lui d'un pas bondissant. Tout deux regagnèrent le restaurant où d'autres personnes étaient arrivées entre-temps. Faisant un clin d’œil à Ruby, le jeune homme, dont la chemise était trop serrée et qui avait perdu un bouton, reprit son plateau et alla prendre la commande d'un client, sous l’œil amusé des gens qui détaillaient sa tenue. Une vingtaine de minutes s'écoula sans que Thomas ne se fasse remarquer par sa maladresse. Il lui arriva de faire dangereusement tanguer son plateau au-dessus de la tête des clients mais, au prix de quelques zigzags et de grands mouvements de bras dont lui seul avait le secret, le jeune homme réussit à conserver les consommations sur le plateau de bois. Il en était d'ailleurs très fier !
Lorsqu'il revint près du comptoir où se trouvait Ruby, Thomas lui posa alors une question qui franchit ses lèvres, presque sans qu'il ne le veuille :

« Dis, tu... Tu es libre ce soir ? »

Comme s'il prenait soudain compte de ce qu'il venait de rire, le jeune homme ouvrit de grands yeux. Il agita rapidement la main devant lui.

« Heu... J'ai rien dis... Oublie ! »

Soudain très gêné, il se retourna mais fit tomber son plateau derrière le comptoir. Il se baissa aussitôt pour le ramasser mais, en se relevant, sa tête heurta le dessous du comptoir. Aïe ! Étourdi, le jeune homme se retrouve assis par terre, ne sachant plus trop où il se trouvait.
♡ ❤ ♡




« I'm not stupid, I'm just a bit clumsy... »







© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première (voir dernière) journée de travail [Ruby]   Dim 20 Jan - 22:49

Thomas & Ruby

Alors, il prit la main de Ruby dans la sienne et, plein d'enthousiasme se leva et se dirigea vers le restaurant, mais rentra en plein dedans le comptoir d'accueil de l'hôtel. Sur le moment, elle sursauta avant de rire légèrement le voyant plié en deux. Se reprenant, il se redressa et entraina la brunette cette fois-ci dans la bonne direction.

Quand ils regagnèrent le restaurant, d'autres clients s'étaient ajoutés aux tables précédemment vides. Thomas fit un clin d'oeil à la serveuse qui lui sourit joyeusement avant de reprendre le plateau et de se diriger droit vers un client. Il avait vraiment une drole d'allure avec sa chemise mal taillée ! Confiante, Ruby prit à son tour un plateau et prit d'autres commandes. A eux deux, les clients étaient rapidement servis ! De temps à autre elle le surveillait, veillant à ce qu'il ne fasse pas de maladresse et il semblerait que la conversation qu'ils avaient tenu quelques temps plus tôt avait fait son effet. Que demander de plus ? Pour une fois, elle avait servit à quelque chose, elle avait remotivé son ami ! Peut être que désormais il allait faire plus attention à ce qu'il faisait et pourrait prouver sa valeur à Granny. Une fois le service terminé, Ruby repartit derrière le comptoir et s'occupait d'essuyer les quelques tasses mouillées avec son fidèle torchon.

Sans qu'elle ne puisse s'y préparer, Thomas revint vers elle et lui demanda si elle avait prévu quelque chose ce soir. Surprise, cette remarque fit immédiatement relever la tête de la jeune fille qui haussa les sourcils, le sourire aux lèvres. Thomas équarquilla alors soudainement les yeux comme si il venait de se rendre compte de ses paroles, et tout en faisant des gestes, tenta de rattraper sa phrase comme si de rien était. Oh ca non, elle n'allait pas oublier ! Un sourire amusé se dessina sur son visage. Alors qu'elle allait lui répondre, Thomas visiblement très gêné, commenca à retrouver sa chère maladresse comme si il avait vraiment fait quelque chose de mal ! Il fit tomber son plateau et quand il se baissa pour le ramasser un gros bruit sourd retentit. La serveuse tressaillit et lorsqu'elle comprit qu'il venait de se fracasser la tête contre le bord du comptoir, elle dépécha de contourner celui-ci pour venir se poster en face de son ami. Quand elle le vit assis par terre tout étourdi, elle explosa de rire comme une gamine avant de s'accroupir, rassurée qu'il ne soit que sonné.

« Eh, ca va ? » dit-elle en étouffant un rire.

Elle continua de le regarder quelques instants, puis se calma. Il venait de lui proposer de sortir avec lui, et voilà qu'il s'était mit à stresser comme pas possible ! Il est était très émotif dis-donc, comme si la présence de la serveuse le rendait encore plus nerveux que d'habitude. C'était peu être ca, au fond ? La concernée esquissa de nouveau un sourire en pensant à cette possibilité. C'était loin d'être la première fois qu'un homme avait cette réaction avec elle, aussi avec Thomas, elle était plus amusée par la situation qu'autre chose. Qu'est-ce que ca allait être si ils se voyaient tout les jours ! Empoignant les mains du jeune homme pour l'aider à se relever pour la deuxième fois de la journée, elle lui dit d'une petite voix calme :

« Je serais très heureuse de passer là soirée avec toi, Thomas ! »

Souriant à pleines dents, la tête du jeune homme l'amusait beaucoup. Une fois qu'ils furent tout deux à nouveau debout, elle ramassa le plateau puise entraina le serveur derrière le comptoir et, tout en reprennant la tasse pour l'essuyer se tourna vers lui.

« Où veux-tu qu'on aille ? » dit-elle, enthousiasme

Elle n'avait pas honte de sortir dehors avec lui. C'était son ami et il était formidable ! Elle se fichait complètement des regards que les gens lui lancait lorsqu'il était dehors, et c'était bien le dernier de ses soucis. A cette proposition de sortie, elle y voyait une occasion grandissime de s'amuser entre ami, quelque soit l'endroit où il voudrait l'amener.

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première (voir dernière) journée de travail [Ruby]   Mar 22 Jan - 21:24





Ruby & Thomas


♡ ❤ ♡

Au moment où le sommet de sa tête heurta violemment le comptoir, Thomas eut l'impression que son crâne venait de se fendre en deux; la douleur fut immédiate. Il avait relevé la tête avec tellement d'énergie qu'il avait à présent la sensation que tout son squelette avait été secoué par le choc. Ce fut presque sans s'en rendre compte qu'il se retrouva assis par terre, particulièrement sonné. Levant une main tremblante, il la posa doucement sur sa tête, là où avait eu lieu le choc, mais la retira aussitôt : ça faisait vraiment mal ! Et dire qu'il pensait avoir bien maîtrisé sa maladresse depuis la fin de la pause... Comme le disait l'expression : "Chassez le naturel, il revient au galop !" Tout étourdi qu'il était, il aurait été bien incapable de dire si des gens avaient rit de son fracassage de crâne. C'est alors qu'il vit Ruby, ou plutôt ses jambes, se matérialiser devant lui. Levant les yeux vers elle, Thomas la vit éclater de rire, ce qui eut pour effet de le faire sourire : au moins, Ruby n'avait pas l'air désespéré du cas qu'était le jeune homme, mieux, il la faisait rire ! Certaines personnes se seraient sentis vexées mais ce n'était pas le cas du grand maladroit : entendre le rire de Ruby était avant tout un cadeau. La jeune femme s'accroupit devant elle et lui demanda s'il allait bien. Thomas lui sourit puis plissa soudain les yeux, l'air désorienté.

« Je crois que oui mais... J'ai plein d'étoiles qui dansent devant les yeux ! Et... Tu ne m'avais pas dit que tu avais une sœur jumelle ? »

Ce dernier point, il l'avait inventé. Certes il avait la vision légèrement brouillée par le coup mais sa vue n'était pas altérée à ce point. Le jeune homme avait juste envie de dire une idiotie supplémentaire - comme s'il ne ressemblait pas déjà assez à un clown- juste dans l'espoir d'entendre à nouveau le joli rire de Ruby. La belle serveuse le mettait mal à l'aise et c'était assez nouveau pour lui. Dans sa vie, il avait à de multiples reprises ressenti de la gêne parce qu'il s'était mis dans une drôle de situation; mais c'était la première fois que c'était une personne qui était à l'origine de son embarras. En même temps, avec son joli visage, ses lèvres souriantes, ses yeux brillants et sa gentillesse à son égard, il était relativement normal que Thomas soit gêné face à elle.

Tandis que Ruby lui empoignait les poignets, Thomas se sentit soudain idiot - plus que d'habitude - de lui avoir demandé si elle avait prévu quelque chose pour la soirée. La question était sortie de sa bouche presque sans qu'il ne le veuille et il s'en voulait un peu : comment une fille comme Ruby pourrait accepter de sortir avec lui ? Beaucoup d'habitants de Storybrooke le fuyaient, soit par peur de se retrouver dans les ennuis à cause de lui, soit - et c'était le plus fréquent - parce qu'ils avaient honte de s'afficher en public en sa compagnie. Ruby faisait-elle partie de cette catégorie ? Thomas doutait qu'une fille comme elle veuille s'embarrasser d'un boulet comme lui. Une fois debout, le jeune homme sentit la tête lui tourner mais cela finit par se calmer. C'est parce qu'il était toujours étourdi qu'il ne fut pas sûr de ce que Ruby venait de lui dire.

« Quoi ? » Thomas fixa la jolie serveuse en écarquillant les yeux. « Tu es d'accord, c'est vrai ?! »

Lorsque la jeune femme acquiesça d'une signe de tête, un immense sourire illumina le visage de Thomas qui sautilla sur place comme un gamin en poussant un cri de joie. Cependant, il dû bien vite cesser sa manifestation de joie car la migraine lui revint. Il perdit brièvement l'équilibre et se tint au comptoir pour ne pas se retrouver une nouvelle fois sur le derrière.

« Merci, merci ! »

Thomas battit des mains tellement il se sentait heureux. La jeune femme avait accepté sa proposition et, visiblement, elle l'avait fait de bon cœur, pas parce qu'elle s'y sentait obligée. Rien n'aurait pu lui faire plus plaisir ! En souriant, Ruby lui remit son plateau entre les mains, et le jeune homme faillit le refaire tomber tant il était fébrile. Il suivit Ruby derrière le comptoir et posa son fameux plateau pour ne pas commettre une nouvelle bourde. La jeune femme lui demanda alors où il comptait l'emmener. Ah ! Dans sa précipitation de lui proposer de sortir avec lui, Thomas n'avait pas du tout réfléchis à cela. Il n'en avait aucune idée ! Il n'allait tout de même pas lui proposer d'aller manger quelque part : elle travaillait dans un restaurant, elle voulait sans doute changer de décor ! Et puis il y avait deux ou trois endroits où Thomas ne préférait pas aller : ses anciens patrons ne le regardaient jamais entrer chez eux d'un très bon œil.

« Heu... Toi tu as une préférence ? Après tout, c'est toi la demoiselle, il est normal que tu choisisses ! » Ajouta-t-il en haussant brièvement les sourcils dans une intention d'avoir un air charmeur même si, sur son visage, cela devait être plutôt ridicule. Puis, Thomas se dit qu'il devrait tout de même faire une proposition d'endroit où aller. Presque spontanément, il demanda : « Tu aimes danser ? On peut aller en boîte si tu veux. »

Ruby avait l'air d'être une fille qui aimait vraiment s'amuser et faire la fête. Après, peut-être qu'elle ne voudrait pas aller danser avec lui, ce que Thomas pouvait très bien concevoir : il avait une façon de danser bien à lui...

♡ ❤ ♡




« I'm not stupid, I'm just a bit clumsy... »







© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première (voir dernière) journée de travail [Ruby]   Dim 3 Fév - 16:16

Thomas & Ruby

Thomas avait l'air surexcité à l'idée de sortir avec elle, car depuis tout à l'heure il sautait de partout. Comme un enfant auquel on avait promis un jouet, il était trop mignon ! Elle continua d'essuyer les tasses, laissant le jeune homme réfléchir à sa question, quand enfin il lui répondit que c'était à elle de choisir. Galant avec ca ! Amusée, elle tourna la tête vers lui et le vit faire une sorte de grimace en jouant des sourcils.

« Eh bien... Je ne sais pas trop... » Commenca-t-elle.

Ruby avait l'habitude de sortir faire la fête, hors elle ne savait pas vraiment les endroits que Thomas aimait fréquenter, et ne voudrait pas imposer. Elle, elle s'adaptait généralement un peu à toutes sortes d'endroits, ainsi aller dans un restaurant ne l'aurait pas dérangé plus que de sortir au casino ou une simple ballade au parc ! Mais bon, il valait mieux éviter le casino, Lya y était presque toujours et vu ce qu'il s'était passé la dernière fois, elle n'aurait plus le droit d'y retourner de si tôt ! Et puis de toute façon, elle n'avait pas envie de rencontrer à nouveau cette peste aux hormones en feu. Alors, Thomas lui demanda si elle aimait danser. Aller en boite semblait être une très bonne idée ! Elle y allait souvent après le travail ou bien le week-end, ca lui faisait oublier un peu tout ses soucis. Elle acquiesca d'un mouvement de tête vif.

« Ca marche ! »


Est-ce que Thomas savait danser ? Elle avait hâte de voir ce que cela donnait en tout cas, ils risquaient de bien s'amuser ! Etait-il autant maladroit sur la piste de danse ? Ou encore, est-ce qu'il tenait l'alcool ? La serveuse allait se faire un plaisir de tester sa résistance ! Le seul inconvénient, c'est qu'elle allait devoir se préparer très rapidement dès la fin de son service. Dans sa tête déjà, elle savait la robe qu'elle allait mettre et tout le reste. Le rouge était tellement une couleur magnifique et piquante !

Puis une question traversa son esprit. Comment allaient-ils s'y rendre ? Thomas n'avait pas le permis, ca elle l'avait constaté. Du coup, ca compliquait légèrement les choses.

« Et... il faut que je passe te prendre ? »


Sa phrase la gêna immédiatement. Généralement, c'était les hommes qui proposaient aux femmes de les conduires, et bien que cette sortie n'avait rien de galant, inverser les rôles reste toujours un peu bizarre. De plus, c'est lui qui lui avait proposé la sortie et du coup, la logique des choses aurait voulu que Thomas passe la chercher. Où bien ils pouvaient toujours y aller desuite à la fin du service, mais la serveuse doutait que son ami veuille sortir avec une chemise tachée de café ou une chemise blanche prête à craquer. Finalement, sa question commencait à prendre un peu de sens.

Elle se dirigea vers la caisse, encaissa un client puis une fois la monnaie rendue, rangea quelques patisseries sur les étagères derrière elle. Elle vérifia que chaque table fut bien servie avant d'enfin retourner derrière le comptoir. A eux deux, ils avaient fait un travail d'équipe d'enfer ! Quand Granny rentrera, tout sera parfait, et hormis la chemise du jeune homme, rien n'indiquera qu'il s'était passé des catastrophes en son absence. Hormis des clients un peu trop bavard, mais la serveuse espérait qu'ils sauraient tenir leurs langues après la démonstration qu'ils avaient eu de sa fureur précédemment.

Elle retourna alors en face de Thomas et posa un bras sur le comptoir en se tenant la hanche. Elle jeta un coup d'oeil à l'horloge en haut de la pièce, puis remporta son regard bleu une nouvelel fois sur son collègue. Si elle continuait à ce rythme, sa chemise allait vraiment craquer avant la fin de la journée, déjà qu'elle était pas mal ouverte, ca risquait de tourner au désastre. Il avait cet air ahuri vraiment mignon, qui rapellait en permanance un enfant, et les cheveux légèrement en bataille avec toutes les aventures qu'il lui était arrivée depuis ce matin.

« Granny ne va pas tarder à rentrer, ne soit pas surpris si elle déboule comme une furie, les courses l'épuisent ! »

En effet, la gérante du restaurant quand elle partait, elle avait pour habitude de revenir à une heure assez précise et lorsqu'elle partait la journée, il lui arrivait de s'énerver contre tout le monde. Espérons que cela ne sera pas le cas, Thomas risquerait d'être encore plus maladroit. Alors, elle reprit en main son chiffon et se mit à essuyer à nouveau des plats, et souriait en pensant à ce soir.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Première (voir dernière) journée de travail [Ruby]   Ven 15 Fév - 19:28





Ruby & Thomas


♡ ❤ ♡

En voulant se montrer galant en laissant à Ruby le choix de l'endroit où elle désirait passer la soirée, Thomas crut avoir commis une erreur : la jeune femme sembla hésiter avant de répondre. Peut-être était-ce à lui de proposer le lieu de rendez-vous ? Ou bien aurait-il du carrément lui faire la surprise ? Cela, le jeune homme l'ignorait totalement : la liste de ses rendez-vous avec des filles aurait pu tenir écrits sur un post-it ; aussi, la galanterie et les choses qu'un homme se devait de faire ou pas, il n'en avait aucune idée ! Bien sûr, cela restait un rendez-vous amical mais, tout de même, Thomas ne voulait pas faire une mauvaise impression à la jeune femme. C'est pour cela qu'il finit par proposer une virée en boîte de nuit. Lorsque la jolie Ruby accepta sa proposition avec enthousiasme, un immense sourire illumina le visage de Thomas. Il aurait presque levé les bras vers le plafond pour manifester sa joie mais, lorsque ses bras furent à l'horizontal – lui donnant l'apparence provisoire d'un épouvantail – les coutures de sa petite chemise se tendirent soudain et semblèrent protester. Thomas rabaissa aussitôt les bras afin d'éviter d'assister à un nouveau baptême de l'air d'un bouton.

La question que Ruby posa ensuite prit le jeune homme au dépourvu. Le transport... Il n'y avait pas vraiment pensé. Évidemment, il ne pouvait pas se proposer de passer prendre la jeune femme en voiture puisqu'il n'en avait pas ! Le jeune homme avait bien tenté de passer le permis, cinq fois... Mais, allez savoir pourquoi, les choses ne se passaient jamais très bon avec l'examinateur si bien que ce dernier, craignant à chaque fois pour sa vie, interrompait l'examen au bout de quinze minutes à peine... Bien sûr, Thomas aurait pu poursuivre ses tentatives mais, mine de rien, le permis était extrêmement cher et ses revenus plus que bancals l'avait dissuader de faire de nouveaux essais derrière un volant.
A dire vrai, Thomas aurait plutôt été du partie qu'ils se retrouvent directement sur place mais, la proposition de Ruby changea cette idée. Après tout, si la jeune femme passait le chercher, ils pourraient passer un peu plus de temps ensemble : lui ne voyait aucun inconvénient à ce que cela soit la jeune femme qui conduise ! Au contraire, il valait mieux que cela soit elle que lui et qu'ils finissent dans un lampadaire !
Après avoir encaissé un client, la jeune femme revint près de lui et Thomas lui adressa un sourire :

« Je veux bien que tu passes me prendre ! Mais seulement si cela ne te dérange pas ! »

Visiblement, Ruby n'y voyait aucun problème, ce qui ravis Thomas. Finalement, la journée qui n'avait pas commencé de la meilleure des façons allait très bien se terminer ! Enfin... S'il ne faisait pas fuir Ruby en boîte : le jeune homme adorait danser mais d'une façon bien à lui. Il se fichait de ce qu'on pensait de lui dans ces moments-là mais peut-être que la jolie serveuse ne serait pas très à l'aise d'être vu avec quelqu'un qui semblait s'agiter après s'être assis sur un porc-épic ! Enfin, il verrait cela dans la soirée. Le plus important était qu'il pourrait passer du temps avec Ruby, c'était tout ce qui comptait.

Cette dernière le prévint que Granny n'allait pas tarder à faire son apparition. Thomas redoutait un peu ce moment: la propriétaire du restaurant allait sans doute passer le lieu au peigne fin afin de vérifier que le jeune homme n'avait rien cassé. Quand elle verra que le Granny's n'a pas brûlé ou ne s'est pas effondré, elle sera sans doute rassurée ! Adressant un grand sourire gamin à Ruby, le jeune homme mit ses mains sur ses hanches et dit soudain avec enthousiasme :

« Il me tarde ce soir ! »

Alors qu'il disait cela, un petit bruit de déchirement se fit entendre et, sous les yeux de Ruby et de Thomas, deux boutons de la chemise du jeune homme volèrent par-dessus le comptoir et allèrent s'échouer sur le sol...

♡ ❤ ♡




« I'm not stupid, I'm just a bit clumsy... »







© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première (voir dernière) journée de travail [Ruby]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Première (voir dernière) journée de travail [Ruby]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Première (voir dernière) journée de travail [Ruby]
» Première journée de travail ... (Pv Vadim)
» » Après une dure journée de travail - PV EVAN
» L'argent dans l'Europe Mythique
» Le Sceau des Âmes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon a Curse ::  :: Les Archives :: Archives Storybrooke-