★ Coup de cœur Novembre 2016 de Disney World Pub
★ Coup de cœur Mars 2017 de Ouaf Ouaf Pub

Le forum fête ses 5 ans d'existence !
Venez ici nous laisser votre plus beau message !
Inscrivez votre forum sur notre Top-Site !

L'histoire se déroule en Octobre 2013.

« Tant qu'il y a assez de place pour stocker les guimauves, tout va bien. »
par Valentine Bellamy dans You gave up the fight, you left me behind


Charming ೨ Henry ೨ Ruby ೨ August

Partagez | 
 

 [Flashback] We are young, so let us have fun (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
Invité



MessageSujet: [Flashback] We are young, so let us have fun (libre)   Lun 2 Sep - 22:03




Savannah    Rowena    You ?




« La musique fait danser les consciences. »


- Tu veux une fraise Tagada dans ton champagne ?

Souvenirs, souvenirs... quelle bonne soirée vraiment ! Cette réplique lancée comme un cheveux sur la soupe pouvait paraître vraiment des plus incongrues. Mais après quelques verres, la miss ne s'opposait pas à ce genre de nouvelles expériences. Et pour le coup elle n'avait pas regretté, c'était un délice et elle avait pas mal déliré avec ces potes ce soir-là ! A entendre cela on pourrait penser que la jeune femme se remémorait une fête qui datait de quelques mois, voir semaines. Mais en fait c'était il y a deux soirs de cela ! Savannah se remettait très vite que se soit physiquement ou moralement parlant. Elle était une fille robuste et énergique en toutes conditions. Hélas, pour elle, ses amis, eux, mettaient plus de temps à se rétablir de longues et prenantes sorties ! Aussi quand la jolie brune avait envoyé un sms pour proposer une sortie le soir-même, aucun n'accepta son invitation. La plupart était K.O, d'autres avaient déjà des projets pour la soirée ou le lendemain matin. Quoiqu'il en soit, Savannah se retrouvait désespérément seule...

Ok ! Mais il en fallait beaucoup plus pour la démoraliser et lui faire changer d'avis. La jeune femme voulait sortir ce soir et s'amuser, alors il irait et ferait comme bon lui plairait ! Certes, c'était beaucoup plus plaisant et chaleureux d'y aller avec des amis, mais elle pouvait tout aussi bien s'y rendre seule. C'était décidé ! Savannah ouvrit son dressing et après de nombreux essayages et avoir passé quelques minutes devant sa glace pour mettre son plus beau maquillage, elle était fin prête. Habillée avec une robe bustier couleur prune et aux légers reflets aubergines sombres. Sa tenue était complétée par des talons aiguilles, plutôt haut, noir, et elle portait des collants couleur marron, qui s'accordaient parfaitement avec son teint naturel. Savannah avait ensuite entreprit de relever ses cheveux, dans une coiffure qui pouvait paraitre complexe, mais dont elle avait l'habitude et dont elle celle avait le secret. Elle attrapa un petit sac sombre, où elle y fourra son nécessaire pour parer à toutes les situations et combler ces besoins.

Dans celui-ci elle retrouva d'ailleurs la clé de sa voiture, qu'elle sortit et quelques minutes plus tard elle glissait celle-ci dans la serrure de son auto pour y mettre le contact. Le chemin fut vite parcourue, très certainement parce qu'elle en connaissait le tracé par cœur et qu'elle n'avait aucune difficulté à retrouver l'un de ses endroits préférés. Abandonnant son carrosse sur le parking, elle rejoignit la file d'attente qui se profilait déjà le long du resto-bar dansant l'Olympie. Jetant un coup d'œil à sa montre elle vit qu'il était un peu plus de vingt-trois heures, ce qui à son goût n'était ni trop tôt, ni trop tard. Une dizaines de minutes d'attentes furent nécessaires avant que la jolie brune ne puisse rentrer dans l'enceinte du bâtiment. Elle commençait à frissonner depuis deux ou trois minutes passées à l'extérieur. Mais une fois rentrée, elle regretta bien vite la fraicheur qu'il y avait au-dehors. Savannah ne s'en plaignit pas pour autant elle aimait cette chaleur, elle lui était familière, la musique qui était encore loin d'elle lui parvenait déjà sous forme de vibrations. La miss sentait son cœur commençait à s'accorder en rythme avec cette nouvelle ambiance, sa peau frissonnait légèrement tandis qu'elle descendait les quelques marches de l'entrée principale pour se rendre dans la grande salle. Une fois arrivée sur les lieux elle resta un moment perché sur les dernières observant comme à son habitude les accessoires, les gens qui dansaient, bavardaient ou s'embrassaient déjà. Elle regardait le jeu des lumières qui se baladaient dans le ciel, sentait les vibrations devenir plus fortes et la faire frissonner davantage. La jeune femme resta là un instant, un sourire déjà conquit, se dessinait sur son visage. Cette nouvelle soirée lui paraissait déjà pleines de belles promesses.

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] We are young, so let us have fun (libre)   Mer 4 Sep - 15:13


Savannah & Rowena
Sortir en douce de chez elle n’était pas dans les habitudes de Rowena, mais après une énième dispute avec sa mère, après toute la pression qu’elle sentait peser sur ses épaules, elle commençait à en avoir assez et l’envie de s’échapper devenait de plus en plus forte. Toute sa vie, elle s’était montrée obéissante, en grande partie par peur de blesser Gabriella qui tentait tant à elle, et avait tout fait pour elle. Mais plus le temps passait, plus elle se sentait prisonnière de sa propre existence, de cette maison, et même de cette ville. Elle avait sans cesse l’impression que ses faits et gestes étaient épiés et qu’elle était contrainte dans ses agissements. Elle rêvait d’indépendance, elle rêvait de liberté. Avoir son propre appartement était déjà une chose à laquelle elle fantasmait, même si malheureusement elle ne pourrait pas s’offrir grand chose. Et surtout, elle en avait assez de devoir aller encore et encore à ses rendez vous chez le psychiatre. Elle avait apprécié le Dr Hopper, mais le Dr Lynch ne lui inspirait pas la moindre confiance et lui faisait même froid dans le dos, sans parler des substances qu’il lui injectait et qui la mettaient dans un état qu’elle n’aimait pas.

Elle en avait assez et puisque sa mère semblait ne pas comprendre qu’elle avait besoin de liberté, et bien tant pis, elle prendrait quand même cette liberté, sans lui demander son avis ! Elle n’était pas vraiment certaine de ce qu’elle faisait, mais quelque part c’était plutôt excitant. Fouillant dans son placard, elle y trouva une jolie robe dont la couleur mettait en valeur ses grands yeux verts, puis enfila des chaussures à talons ainsi qu’une veste chaude. Puis, elle prit son sac et ouvrit la fenêtre. Une fois sur le rebord, elle entreprit de descendre le long de la gouttière, une entreprise pas si aisée que cela et au cours de laquelle elle faillit tomber. Heureusement, elle parvint à reposer les pieds sur le sol sans grand mal. Elle regarda autour d’elle, vérifiant que la lumière était éteinte dans la maison et que Gabriella n’était pas dehors, prête à lui hurler dessus. Mais non, la voie était libre. De peur de faire du bruit, elle n’osa pas ouvrir le portail qui grinçait, préférant l’escalader pour passer par-dessus. Une fois dehors, elle marcha aussi rapidement que possible. Ce n’est qu’une fois que la maison fut totalement hors de vue qu’elle laissa le soulagement la gagner.

Bon, elle devait bien admettre que les rues de la ville la nuit n’étaient pas franchement rassurantes, et elle se dépêcha d’autant plus. Elle savait où elle voulait aller : à l’Olympie, où elle n’avait encore jamais eu l’occasion de se rendre après le coucher du soleil. Et ce soir là, elle avait bien envie de danser et de se détendre un peu, pour une fois. Elle n’était plus une enfant mais une adulte et aurait aimé que sa mère le comprenne enfin. Une fois qu’elle y fut arrivée et poussa la porte, elle fut ravie d’avoir pris cette décision : il y avait du monde et l’ambiance était sympathique. Elle regrettait seulement de n’y connaître personne, quoiqu’elle n’aurait pas particulièrement aimé que quelqu’un glisse par inadvertance à Gabriella qu’elle s’était trouvée là ce soir. Mais la musique lui fit rapidement oublier toutes ses craintes et bientôt elle se sentit envahie par l'irrésistible envie de s’amuser. Se frayant un chemin jusqu’au bar, elle commanda un cocktail un peu au hasard et commença à le siroter, observant les gens qui discutaient et dansaient. Comment était-il possible que de toute sa vie elle n’ait jamais eu l’idée de sortir et de venir ici ? Elle n’était pas prisonnière pourtant, mais il lui semblait parfois qu’elle vivait comme telle, comme si elle se trouvait derrière des barrières. S’avançant un peu parmi les gens, elle bouscula malencontreusement une très jolie jeune femme brune, renversant une partie de sa boisson. Elle la regarda, se sentant coupable.

« Oh, je suis vraiment désolée ! J’espère que je ne vous ai pas tachée... »
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] We are young, so let us have fun (libre)   Sam 7 Sep - 16:57




Savannah    Rowena    You ?




« La musique fait danser les consciences. »
Après quelques minutes d’observation, elle descendit d’un pas léger, presque flottant, dansant, une à une les marches de l’escalier. Au milieu de la foule de personnes qui discutaient, se bousculaient et dansaient, la jolie brune se fraya un chemin en zigzagant avec une certaine aisance, fruit de son habitude. Savannah se dirigea automatiquement vers le grand bar qu’on ne pouvait manquer dans cette salle. Malgré le nombre de personnes qui attendaient au bar, avec un sourire charmeur, elle attira rapidement l’un des barmans à elle. Alors qu’elle allait lui passer sa commande on la bouscula et elle perdit l’attention du jeune homme qui déjà repartait servir d’autres clientes. Savannah tenta d’observa s’il y avait des dégâts à déplorer sur sa tenue, mais c’était difficile d’en juger avec le peu de lumière qu’il y avait à cet endroit-là. Selon toute logique elle aurait dû se mettre en colère mais en relevant le regard elle découvrit la jeune femme brune et son regard s’illumina ! Se ravisant elle lança gaiement :

- Je l’ignore. Allons résoudre ce mystère !

Savannah attrapa le bras de la demoiselle et bras-dessus, bras-dessous, elle l’entraina jusqu’à l’entrée des toilettes situés plus loin. Les deux jeunes femmes traversèrent quasiment toute la longueur de la grande salle de danse avant d’arriver à l’endroit que visait la brunette. L’entrée du lieu sélectionné était parfaitement éclairée, comme Savannah s’y était attendu ! Cette dernière pu donc scruter en détails l’état de sa tenue après l’incident. Elle put constater, hélas, qu’elle avait une petite tâche sur le bas de sa robe. Toujours ainsi accroché avec la miss qu'elle venait de rencontrer, elle conduisit cette dernière dans les toilettes, l’amenant jusqu’au lavabo le plus proche qui était libre. Là, elle fit couler l’eau du robinet, en mit sur ses doigts et entreprit de frotter la tâche pour la faire disparaître. Elle était bien loin de se dire que c’était gagné, qu’avec de l’huile de coude elle parviendrait à vaincre cette tâche, mais elle ne perdait pas espoir pour autant. Pendant ce temps elle demanda :

- Il y avait quoi dans ton verre ?

La miss avait très envie de savoir si cette tâche avait des chances de s’effacer de sa robe avec un peu d’eau ou pas. Certes au milieu de la piste de danse entourée par une bonne centaine de personnes, on ne verrait rien de cet incident et de ce qu’il avait engendré sur sa robe. Elle ne se souciait donc pas vraiment des conséquences que cela pouvait avoir pour sa soirée, ce qui la préoccupait davantage c’était de savoir si sa robe avait des chances de retrouver son état d’origine.

Ayant terminé d’asperger sa tâche avec de l’eau, elle referma le robinet et observa la demoiselle qui était toujours à côté d’elle. Elle s’appuya sur le lavabo, en posant ses paumes de mains sur le rebord de celui-ci. A bien la regarder elle se dit qu’elle ne l’avait jamais vu auparavant, ce qui était plutôt étrange puisqu’elle connaissait beaucoup de monde à Storybrooke. Sans compter qu’en plus la petite brunette semblait avoir le même âge qu’elle, peut-être que cette soirée serait l’occasion de faire plus ample connaissance avec la demoiselle. Savannah était venue seule, mais en était-il de même pour la jeune femme ? Pendant ce temps il y avait de nombreuses allées et venues dans les toilettes. C’était plutôt logique car c’était un lieu plutôt fréquenté surtout quand une soirée battait son plein, comme c’était d’ailleurs le cas ce soir même. La jolie miss ne put s’empêcher de regarder deux garçons bruns s’avancer dans la file d’attente naissante pour entrer ici. Ils étaient à quelques mètres des deux filles mais elle voyait que l’un d’eux au moins était mignon, elle lui lança d’ailleurs un sourire charmeur avant de reporter son attention sur sa première rencontre de la soirée. Elle lui fit un petit sourire et lui dit :

- Je crois bien que c’est la première fois que je te vois ! Moi c’est Savannah et toi ? Tu es venue seule ?

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] We are young, so let us have fun (libre)   Ven 13 Sep - 11:00


Savannah & Rowena
Voilà qui tournait plutôt mal en fin de compte. Elle avait espéré s’amuser, passer une bonne soirée, et la première chose qu’elle réussissait à faire, c’était bousculer une jeune femme et renverser le contenu de son verre. Elle n’avait plus qu’à espérer qu’elle n’avait causé aucun dégât sur sa tenue et surtout, que celle-ci ne lui en tiendrait pas trop rigueur. Elle s’était attendue à des cris, à des récriminations peut-être ou à de la nonchalance, mais certainement pas à la voir sourire aussi radieusement, comme si elle venait de lui faire un cadeau inestimable. Un peu perturbée par une telle réaction, elle ne sut pas quoi faire, ni quoi répondre. Elle n’aurait d’ailleurs pas eu le temps de le faire, car la jeune femme l’attrapa par le bras et l’entraîna parmi la foule. En un rien de temps, Rowena se trouva devant la porte des toilettes en compagnie de la jolie brune, qui commença à examiner sa robe pour y découvrir une tâche, ce qui mit la petite brune encore plus mal à l’aise. Elle y entra avec elle, toujours aussi surprise par une attitude aussi inattendue. Elle resta debout, la regardant nettoyer ses vêtements à l’aide du lavabo, en espérant qu’elle parviendrait à en venir à bout. Elle sursauta presque lorsqu’elle l’entendit lui poser une question après quelques longues secondes de silence.

« Euh... un gin tonic je crois.... »

Elle n’en était pas franchement certaine, ayant fait sa commande un peu au hasard, mais elle croyait se rappeler qu’il s’agissait heureusement de quelque chose de non coloré. Avec un peu de chance, ce serait le cas, et l’inconnue n’aurait aucun problème à nettoyer ses vêtements. Néanmoins, elle se sentait terriblement mal à l’aise et maladroite, et ce malgré le fait que la jeune femme n’ait semblé à aucun moment furieuse contre elle.

« Je suis vraiment désolée... Je paierai le nettoyage si c’est nécessaire... »

A l’instant où elle eut prononcé ces mots, la jeune femme se redressa, referma le robinet et la regarda. Se sentant scrutée, Rowena ne sut encore une fois pas vraiment comment réagir. Etait-elle donc un tel objet de curiosité ? Ou se rappelait-elle l’avoir vue quelque part ? Elle était certaine que non, cette jolie brune lui était totalement inconnue, elle aurait pu le jurer à présent qu’elle la voyait sous une telle lumière. Dans une petite ville comme Storybrooke, elle aurait pu croire qu’elle connaissait tout le monde, mais à croire que non. Elle ne fit pas vraiment attention aux personnes qui circulaient, même s’il lui sembla qu’à un moment, l’inconnue regardait quelque chose derrière elle. Ne sachant pas vraiment quoi dire, elle baissa les yeux, jusqu’au moment où son interlocutrice se décida de nouveau à parler. La banalité de la question la surprit presque et elle réalisa alors qu’elle n’avait même pas songé à lui demander son nom. Elle se sentit un peu idiote et se décida à répondre avec un sourire amical.

« Je m’appelle Rowena, enchantée Savannah ! Je suis venue seule, c’est la première fois que je viens par ici. J’avoue que je n’ai pas vraiment l’habitude de sortir... »

Et, étrangement, elle se demanda pourquoi. Pourquoi elle ne sortait pas plus souvent, ne se forçait pas à rencontrer des gens. Il ne lui vint pas à l’esprit que Gabriella ne l’aurait pas toléré. Elle était adulte après tout et elle avait parfaitement le droit de vivre un peu sa vie comme elle l’entendait, non ? Et ce soir, elle avait envie de découvrir ce nouvel endroit, de se faire peut-être une nouvelle amie, de connaître autre chose que les longues soirées passées à la maison, souvent à attendre sa mère qui travaillait tard ou à dîner avec elle puis à peindre dans sa chambre, seule. Se sentant de nouveau pleine d’énergie et plus assurée, elle poursuivit la conversation.

« Et toi, tu viens souvent ? » Elle avait l’air de bien connaître les lieux en tout cas, puisqu’elle l’avait menée directement ici. « Au fait, comment va ta robe ? »

« Oh, je suis vraiment désolée ! J’espère que je ne vous ai pas tachée... »
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] We are young, so let us have fun (libre)   Lun 23 Sep - 0:59




Savannah    Rowena    You ?




« La musique fait danser les consciences. »
Quelle heure pouvait-il bien être à présent ? Savannah avait beau l’ignorait tout son être lui disait qu’habituellement à cette heure-ci elle devait être en train de se déhancher sur le dancefloor. Et peut-être même aurait-elle du harponner du regard une potentielle cible pour sa soirée. En tout cas c’était ainsi que se déroulait une soirée type de la jolie et jeune brunette. Toutefois, très étrangement, rompre pour une fois avec ce rituel qui était devenu comme un automatisme, une seconde nature… ça ne la dérangeait pas plus que cela. Elle avait échangé que peu de paroles avec la jeune femme qui l’avait accompagné aux toilettes, ou plutôt qu’elle avait trainé jusqu’en ce lieu. Quoiqu’il en soit elle avait un bon feeling, elle sentait qu’elles pouvaient toutes deux bien s’entendre et Savannah en arrivait même à ne plus regretter que ces amis ne l’aient pas suivis ce soir-là.

Savannah avait parfaitement conscience qu’elle devait paraitre très étrange aux yeux de son interlocutrice, puisqu’elle la couvrait d’un sourire et d’un regard emplis tous deux de bienveillance alors qu’elle venait accidentellement de tâcher sa tenue. Très clairement la jeune femme avait une idée en tête, elle avait très envie de faire de la miss une nouvelle amie, même si pour cela il faudrait surement plus qu’une soirée. Pour commencer elle pourrait être son alliée, sa partenaire pour la soirée. Ainsi elles se sentiraient toutes deux moins seules et elles paraitraient plus attirantes aux yeux de la population masculine en étant ensemble plutôt que séparément. C’était un projet qui n’était pas à soumettre directement et dans l’immédiat, elle ne voulait pas effrayer la demoiselle avec des plans aussi développés et osés. Savannah devinait une certaine réserve chez la jeune femme, peut-être était-ce de la timidité ou comme elle le pressentait, la miss ne devait pas être habituée à ce genre d’ambiance, de lieu. Comme elle était elle-même une habituée des lieux, elle avait pris l’habitude de reconnaître les visages familiers au bar dansant l’Olympie et elle n’en faisait pas partie, pas encore en tout cas…

-Un gin tonic, c’est un excellent choix de boisson ! J’espère qu’il n’y avait pas trop de jus de citron dedans, car c’est la seule chose qui serait susceptible de résister à mon intervention, plaisanta-t-elle.

Plutôt confiante sur la possibilité de voir sa robe survivre à l’accident, Savannah ne se faisait plus vraiment de soucis pour elle. Un autre sujet préoccupait la jeune femme qui pourtant était radieuse, il s’agissait de la mine affligée de la demoiselle qui lui faisait face. Visiblement elle s’en voulait terriblement d’avoir provoqué cet incident et d’avoir commis des dommages. C’était d’ailleurs le cas puisqu’elle s’exprima en ce sens. Voulant immédiatement désamorcer le malaise avant qu’il ne les dévore et ne compromette leurs soirées elle répliqua vivement :

-Ce n’est vraiment rien du tout ! On dirait déjà qu’il n’y a plus rien du tout d’ailleurs, tu vois ?

En même temps qu’elle lui prodiguait ce discours elle apportait d’ailleurs les derniers soins à sa tenue, comme si elle avait l’habitude de ce genre d’évènement. Referment le robinet, elle se tourna ensuite vers le sèche-main. Elle se glissa sur la pointe des pieds, présenta le bout de tissu mouillé le plus près possible de la machine et laissa celle-ci faire son œuvre. Quelques secondes suffirent pour sécher au mieux la tâche, qui déjà semblait se déclarer vaincue et battre en retraite. Savannah reprit ensuite place, légèrement assise sur un bord du lavabo qui lui paraissait sec et propre. La réplique de la jeune femme confirma ses soupçons et elle ne put s’empêcher de s’exclamer joyeusement :

- Je l’avais deviné ! Une jolie et jeune fille comme toi devrait sortir plus souvent dans ce genre d’endroit, à part si cela n’ait pas dans tes goûts ? Questionna-t-elle à moitié.

Elle ne serait pas la première à décréter que ce genre d’endroit était vraiment nul et parfaitement déplaisant. Ou bien qu’elle n’aimait pas ou ne savait pas danser. A l’intérieur d’elle Savannah espérait que la raison était tout autre. En tout cas elle trouvait très courageux que Rowena soit ainsi venue seule ici, qui plus est pour sa toute première sortie du genre ! La demoiselle avait elle aussi de l’intuition puisqu’elle avait vu juste elle aussi en sous-entendant que Savannah était, elle, une habituée. Dans un large sourire elle lui apporta la confirmation qu’elle attendait :

- Oui j’aime bien cet endroit. Je suis venue seule moi aussi ce soir, mais je n’avais pas l’intention de le rester. On peut faire bande à deux si tu veux. Je te présenterai un peu les coins sympas et les ragots qui y sont rattachés ainsi que les personnes qui font partis des meubles.

Volontairement elle ne lui parla pas tout de suite de la partie danse, ou même de son envie de séduire quelques garçons, ou de s’amuser tout simplement en suivant le rythme de la musique qui vibrait dans le bar. Elle préférait aborder ces sujets après avoir obtenu son accord pour poursuivre la soirée en sa compagnie et puis peut-être que les deux filles feraient d’autres rencontres plus tard, qui sait…

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] We are young, so let us have fun (libre)   Mer 2 Oct - 14:42


Savannah & Rowena
Les choses n’avaient pas vraiment bien démarré, c’était le moins qu’on puisse dire, et elle ne pouvait qu’espérer que tout cela irait mieux par la suite. Etrangement, la jolie brune ne semblait pas en colère le moins du monde, même lorsqu’elle constata une tâche sur sa robe. Rowena ne pouvait que rester là, à la regarder nettoyer le vêtement, impuissante et profondément embarrassée. Peut-être que sortir seule n’avait pas été une si bonne idée finalement, peut-être qu’elle aurait mieux fait de rester chez elle, comme d’habitude. Et pourtant, l’inconnue avait l’air vraiment sympathique et elle n’avait aucune envie de s’arrêter sur l’incident qui venait d’avoir lieu. Elle aurait en revanche sincèrement aimé se rappeler du nom de la boisson qu’elle avait prise, si au moins ça avait pu aider la jeune femme à savoir comment nettoyer sa robe. Etait-ce vraiment un gin tonic ? Elle croyait bien s’en souvenir, mais on ne sait jamais.

« Euh, je n’en sais rien... Je l’espère aussi... » répondit-elle sur un ton hésitant et embarrassé.

Que pouvait-elle dire d’autre ? Elle s’était déjà excusée et malheureusement elle n’avait pas le pouvoir de nettoyer une tâche par la pensée. Même la plaisanterie de la jeune femme ne parvint pas à la dérider : si effectivement il y avait eu trop de citron, sa robe serait tout simplement fichue et elle n’aurait plus qu’à culpabiliser et peut-être payer le nettoyage. Heureusement, la jeune femme ne tarda pas à arborer un air triomphant, ayant visiblement vaincu cette tâche. Rowena ne put s’empêcher d’arborer un sourire qui témoignait de son soulagement. Elle regarda avec attention le bout de tissu que l’inconnue brandissait avant d’acquiescer d’un signe de tête, l’air satisfait et se retenant de pousser un soupir de soulagement. Ensuite, la jolie brune plaça le morceau de sa robe sous le sèche-main et attendit que le tout sèche afin qu’il ne subsiste plus aucune trace de l’incident. Vinrent ensuite quelques questions auxquelles elle répondit bien volontiers.

« Ce n’est pas que je n’aime pas ça, c’est juste que je n’en ai pas vraiment l’occasion d’habitude... » dit-elle, préférant rester vague.

Savannah, comme elle s’était présentée, lui semblait être quelqu’un qui aimait sortir, faire la fête et qui n’aurait peut-être pas vu d’un bon oeil le fait qu’une jeune femme ne sorte pas parce que sa mère n’y tenait pas vraiment. Elle ne lui dirait pas non plus qu’elle avait plus ou moins fait le mur pour éviter une confrontation. Elle commençait à en avoir assez de ne pas pouvoir mener sa vie comme elle l’entendait. Elle était adulte pourtant, depuis plusieurs années déjà, à l’âge où on est indépendant depuis un moment. Et pourtant, ce n’était toujours pas son cas, mais elle n’avait pas vraiment envie de penser à sa mère ou à son quotidien ce soir.
En tout cas, elle avait deviné juste : Savannah fréquentait régulièrement cet endroit. Face à sa proposition, elle hésita un instant avant de se décider à accepter.

« Et bien... d’accord, pourquoi pas. »

Oui, pourquoi pas. La jeune femme semblait bien connaître les lieux et elle avait envie d’en profiter un peu, de connaître quelque chose de nouveau et de différent. Elle sortit donc des toilettes en sa compagnie, impatiente que la soirée commence vraiment. Elle voulait s’amuser, ce qu’elle n’avait pas fait depuis... longtemps. Plus longtemps qu’elle n’aurait su le dire. Il était temps de se rattraper, non ? Et elle devait bien admettre qu’elle se sentait beaucoup plus à l’aise avec quelqu’un d’autre à ses côtés, pour la guider. Elle regarda tout autour d’elle la salle pleine de monde, de personnes qu’elle ne connaissait absolument pas.

« Alors, par quoi est-ce qu’on commence ? »

Danser ? Boire quelques verres ? Discuter avec des inconnus ? Elle n’en avait pas la moindre idée, mais elle se sentait prête à suivre Savannah partout où elle irait et peu importe ce qu’elle ferait, même si elle avait tout de même une certaine appréhension face à cette foule, dont certains semblaient particulièrement excités par l’ambiance de la salle.
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] We are young, so let us have fun (libre)   Ven 25 Oct - 21:17




Savannah    Rowena    You ?




« La musique fait danser les consciences. »
Les deux ambiances présentes dans les deux pièces que venaient de traverser les deux belles demoiselles étaient très différentes l’une de l’autre. Dans les toilettes il y avait une certaine effervescence, naissante, contrôlée, un calme assez étrange et quelques apparitions étranges… Dans la grande salle, l’ambiance était tout simplement transcendante, envoutante, enivrante même aux yeux de Savannah. Son cœur palpitait à chaque fois plus fort, s’imprégnant du rythme qui s’accélérait à mesure que la soirée avançait. La piste était loin d’être inoccupée, la musique gouvernait en maitre dans l’espace et faisait danser ses occupants comme des marionnettes. C’était un spectacle dont la jolie brune ne se laissait pas et il en serait ainsi un bon moment encore c’était certain. Parfois elle sentait qu’elle n’était pas vraiment à sa place ici, d’autres ambiances opposées lui convenaient tout aussi bien. Mais elle avait appris à côtoyer cet univers, à l’apprécier, à y trouver ces marques, ces habitudes, ce qu’elle pouvait en retirer pour elle-même et pour les autres…

L’incident qui avait provoqué leur rencontre était derrière elle à présent, dans l’esprit de Savannah il appartenait déjà au passé et l’absence d’une tâche sur sa robe semblait confirmer cette idée. Elle n’avait beau quasiment rien savoir au sujet de la jeune femme qui se tenait à ses côtés, elle avait n bon pressentiment la concernant. Son intuition lui disait que sous cette carapace de fille timide se cachait en réalité une femme fatale, qui aimait s’amuser et rigoler. Savannah n’avait aucune preuve de cela, mais elle avait bien l’intention de poursuivre cette soirée en sa compagnie et de découvrir par là-même si elle avait vu juste ou non.

Lorsque les deux sulfureuses brunes firent à nouveau leur entrée sur le dancefloor, les gens dansaient tous ou presque en rythme sur le titre « Scream and Shout » de Will.I.am et Britney Spears. Ce fut tout naturellement que Savannah prit une nouvelle fois la main de Rowena dans la sienne et l’attira dans son sillage d’un pas moins pressé cette fois-ci. Les deux miss se faufilèrent dans la foule comme si elles en faisaient naturellement parties. La demoiselle plus expérimentée que sa compatriote à ce genre d’évènement prit les devants. Elle connaissait  la réaction adéquate à tenir en conséquence, et elle prit le parti de donner le modèle d’action à adopter. Tout en avançant, elle glissait sur la piste en dansant, tournant parfois sur elle-même et entrainant la demoiselle qui la suivait dans sa figure. Savannah prenait aussi le temps de bien regarder les visages qui les entouraient qui les observaient ou non, elle n’était pas intimidée d’être scrutée en détails par un inconnu, de sentir un regard brulant sur sa nuque avait plus tendance à lui plaire que le contraire.

Il leur fallu bien trois quatre minutes avant qu’elles ne puissent arriver de nouveau près du bar. Le bar dansant c’était peuplé très rapidement depuis leur éclipse dans les toilettes rendant leur traversée plus longue et lente. Peu avant qu’elles atteignent le bar, une nouvelle musique avait enveloppé l’espace « Wake me up » d’Avicii. S’accoudant à un coin rare à présent du bar, un espace libre, elle se pencha en avant et lança un sourire charmeur à l’un des barmans. Ils étaient à présent deux et la miss avait volontairement choisi celui qu’elle trouvait le plus mignon pour les servir. Instantanément remarqué elle attendit juste qu’il termine une commande pour ensuite venir les servir. Savannah lui passa sa commande :

- Deux gins tonics !

Quelques secondes après leurs verres trônaient devant elles. Tendant un billet au barman, celui-ci lui répliqua : « la première tournée c’est pour la maison. Amusez-vous bien les filles ! » Il sourit à son tour dans sa direction et lança un clin d’œil à la demoiselle à ses côtés. Savannah fit un léger demi-tour sur la pointe des pieds et félicita Rowena :

- Tu vas faire des ravages ce soir !

Elle n’avait pas oublié sa promesse de lui faire visiter les lieux ce soir, mais avant tout elle avait envie de boire un verre. Comme elle n’avait pas pu le faire tout à l’heure il était grand temps de remédier à cela à présent. De plus elle avait très envie de trinquer à cette nouvelle rencontre ! Saisissant d’une main son gin tonic, elle le tourna vers sa complice de la soirée, un sourire aux bords des lèvres, elle lança en levant verre devant elle :

- A nous très chère ! Et à cette soirée, qu’elle soit pleines de promesses et de bonnes surprises !

Leurs verres s’entrechoquèrent, juste avant que les deux brunes ne déposent leurs lèvres sur un coin du verre, pour en déguster la boisson alcoolisée que chacun contenait. Savannah but deux ou trois gorgées avant de reposer le récipient sur le bar. Elle observa ensuite Rowena, voulant détailler son comportement face à un verre d’alcool. Ce qui lui rappela un réplique précédente de la demoiselle : « Ce n’est pas que je n’aime pas ça, c’est juste que je n’en ai pas vraiment l’occasion d’habitude… ». C’est ce qu’elle avait répondu au sujet du fait de sortir fréquemment dans ce type d’endroit. Savannah s’interrogea alors sur les raisons possibles qui pouvaient faire qu’elle n’en avait pas réellement la possibilité. Une multitude d’idées lui vinrent très rapidement à l’esprit et ne voulant pas faire des hypothèses au hasard, elle décida très simplement de relancer la conversation sur cette interrogation :

- Pourquoi n’as-tu pas réellement l’occasion de sortir t’amuser ?

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] We are young, so let us have fun (libre)   Sam 2 Nov - 18:10


Savannah & Rowena
Les deux jeunes femmes passèrent des toilettes lumineuses et calme à la salle principale du bar, bruyante et beaucoup plus sombre. Et pourtant, rien de tout cela ne l’ennuyait, bien au contraire. C’était aussi nouveau qu’excitant et elle avait hâte de pouvoir davantage découvrir ce monde de la nuit dont elle s’était jusque là toujours tenue très éloignée, en grande partie parce que sa mère lui en avait décrit en long, en large et en travers toutes les dérives. Mais elle s’apercevait qu’elle avait oublié de lui décrire à quel point tout ceci pouvait être amusant. Entraînée à travers la foule par sa nouvelle amie, Rowena oublia bientôt sa timidité pour se sentir entraînée par l’ambiance générale, presque aussi à l’aise qu’un poisson dans l’eau. Presque ceci dit, car elle n’était pas encore tout à faire habituée à avoir une telle proximité avec autant d’inconnus. Il allait falloir qu’elle s’y fasse, mais en attendant la voilà qui se faisait reconduire vers le bar.

Etre en compagnie de quelqu’un d’aussi aventureux et à l’aise qu’avait l’air de l’être Savannah avait quelque chose de grisant, comme si quelque part la jeune femme pouvait lui insuffler un peu de son énergie et la rendre aussi à l’aise qu’elle. Déjà, rien qu’à voir les gens se déhanchant sur la piste, elle mourait d’envie de faire pareil, mais sa compagne avait sans doute raison, un petit verre avant de se lancer ne serait pas de trop. L’incident de la robe était loin derrière elles à présent et elle pouvait d’ailleurs considérer que c’était plutôt un coup de chance étant donné qu’à présent, elle avait droit à une nouvelle amie, du moins, elle espérait que celle-ci le deviendrait.

Savannah commanda deux gin tonics lorsqu’enfin elles arrivèrent à se faufiler jusqu’au bar. Rowena ne put s’empêcher d’être à la fois impressionnée et admirative lorsqu’elle vit à quel point la jolie brune savait s’y prendre pour attirer l’attention et obtenir ce qu’elle voulait. Un regard, un sourire et elle put passer commande malgré le monde qu’il y avait autour d’elles. Et pourtant, au moment où elle voulut payer, ce fut à elle que le barman lança un clin d’oeil. A la remarque de Savannah, elle rougit fortement et fut soulagée que la lumière ne soit pas assez forte pour que cela se voit.

« Tu crois ? » lui demanda-t-elle, incertaine.

Elle n’était pas certaine d’avoir vraiment envie de « faire des ravages », mais elle ne pouvait nier que c’était agréable d’être remarquée. Elle n’en avait pas l’habitude et il lui semblait qu’à part son ami Thomas, personne ne l’avait jamais vraiment trouvée jolie. Elle sourit, flattée et leva son verre en même temps que la brunette, puis trinqua avec elle.

« A nous ! » répéta-t-elle avec enthousiasme.

Elle imita ensuite sa compagne et but quelques gorgées de la boisson alcoolisée. Elle avait déjà bu ce type de breuvage, mais jamais dans ce genre de lieu ou dans de telles circonstances. Elle était adulte pourtant, et elle sentait qu’il n’était pas vraiment normal qu’elle ne sorte jamais, ne s’amuse pas vraiment et continue de se laisser influencer par sa mère. Pourtant, elle était persuadée qu’elle pouvait difficilement faire autrement, mais elle avait l’impression que personne ne pourrait vraiment comprendre le lien qui l’unissait à Gabriella de l’extérieur. C’était compliqué et elle voyait difficilement comment parvenir à rendre tout ceci clair. Malheureusement, comme elle le redoutait, sa nouvelle amie décida de lui poser la question, lui demandant directement pourquoi elle ne prenait pas le temps de s’amuser. Le sourire de Rowena s’effaça. Si elle ne voulait pas le raconter, c’était parce qu’elle craignait ce que la jeune femme allait penser d’elle, une jeune adulte qui n’était même pas capable de s’imposer. Mais elle n’avait pas envie de mentir non plus, et d’ailleurs elle ne voyait pas très bien ce qu’elle aurait pu raconter.

« Je... je ne sais pas vraiment. » Elle hésita un instant avant de reprendre, cherchant ses mots. « Ma mère est quelqu’un de très inquiet et puis... Je n’y pense jamais vraiment je crois... »

Elle avait bredouillé quelques explications, n’étant absolument pas certaine que celles-ci pourraient être convaincantes, mais c’était tout ce qu’elle avait. Elle n’avait pas non plus envie de lui dire qu’elle avait fait le mur pour venir jusqu’ici. Elle but quelques gorgées de son cocktail afin de se donner une certaine contenance, et surtout un peu de courage.
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] We are young, so let us have fun (libre)   Dim 29 Déc - 18:41




Savannah    Rowena    You ?




« La musique fait danser les consciences. »
L’excitation qui gagnait peu à peu les deux jeunes femmes était palpable dans l’atmosphère. Leurs yeux pétillaient, elles étaient bien éveillées et avaient très envie de s’amuser et de profiter du moindre instant de cette soirée, agréable ou désagréable, chaque expérience était intéressante à vivre ! L’inconnu était leur seul horizon, mais cela ne l’effrayait pas du tout, elle aimait les surprises et avait envie d’en découvrir de nouvelles. Sa rencontre avec Rowena était déjà un joli présage de ce que pourrais devenir cette soirée. Même si à première vue la miss n’était pas très coutumière de ce genre de sortie et de l’attitude à adopter en conséquence. Mais Savannah n’était pas contre l’idée de la guider et de l’amener à s’éclater comme de nombreux jeunes de leurs âges. Sous des dessous un peu timide la belle fêtarde pressentait que sa nouvelle amie  cachait une personnalité bien différente, qui ne demandait qu’à s’exprimer.

Un verre à la main, Savannah ne pouvait s’empêcher de bruler d’envie de rejoindre la piste de danse et de se déhancher en rythme avec la musique qui enveloppait toute l’atmosphère et faisait vibrer chaque être de cette pièce, pour peu qu’il apprécie la bonne musique ! Elle dévora d’envie les quelques plus ou moins talentueux danseurs et danseuses qui se trouvaient à proximité. Savannah lança un clin d’œil à un garçon situé quelques mètres plus loin avec qui elle avait flirté il y a de cela quelques soirs auparavant. Il ne restait plus qu’à espérait que Rowena avait elle aussi très envie de danser. Car la miss se voyait supplier la demoiselle de l’accompagner, ou bien encore l’abandonner pour aller danser seule. Dans un cas comme dans l’autre, elle aurait été plutôt mal à l’aise d’agir ainsi.

La timidité dont faisait preuve sa partenaire de la soirée, pouvait être un atout certain auprès de la gente masculine, pour peu qu’elle sache en jouer et le doser à la bonne mesure. Savannah garda pour le moment ce conseil pour elle, décidant de voir comment la jeune femme allait se débrouiller par elle-même. Pour sa part elle songeait à quelques genres de petits, jeux, défis ou autres activités du genre elle pourrait soumettre son amie pour leur amusement à toutes deux.

L’énergie et le grand sourire qu’elle lui dévoila quand elles trinquèrent faisait vraiment plaisir à voir et laissait penser qu’aucune porte, de quelques activités possibles n’étaient à fermer pour l’instant. Savannah garda donc l’esprit et les yeux grands ouverts en attendant de découvrir la suite des évènements. Puis quand elle se décida à questionner la miss pour savoir pourquoi elle n’avait pas pris l’habitude de sortir ainsi pour s’amuser, elle nota immédiatement que l’expression toute entière du visage de la demoiselle s’assombrit et devint plus grave. Son sourire si éclatant l’instant d’avant disparut aussitôt que les lèvres de Savannah se refermèrent sur son interrogation. Aussi pendant le temps de silence qui s’ensuivit la jolie brune tenta le plus difficilement du monde d’empêcher son imagination de lui laisser monter et visualiser des idées toutes plus tristes et horribles les unes que les autres. La première étant qu’on la maltraitée… Pour la première fois de la soirée, le son enivrant de la musique ne lui parvenait plus comme avant, il n’était plus qu’un léger grésillement de fond, toute sa concentration était portée sur les lèvres de la miss et sur ce qu’elle allait bien pouvoir lui révéler. La seule chose qu’elle réussit parfaitement à contrôler en cet instant ce fut sa propre expression. Elle resta calme, ne laissant rien transparaître du trouble qui l’avait pris par surprise. Savannah arborait toujours un magnifique sourire et une confiance à toute épreuve, même s’il était visible qu’à présent son premier sujet de préoccupation était leur discussion et son envie de s’amuser avait été naturellement relégué au second plan. Le plus naturellement du monde Savannah s’entendit répliquer sans prendre le temps de réfléchir :

- Comment peux-tu ne pas penser à t’amuser ?

Question qui fut en plus ponctuée, malgré elle, par un petit rire sarcastique, comme si cette simple idée était déjà risible. A ses yeux c’était d’ailleurs le cas, elle avait du mal à concevoir cette possibilité comme étant une réalité pour certaines personnes. Savannah vit son amie boire une bonne partie de son verre d’un trait, comme si elle voulait se souler le plus rapidement possible, ou bien prouver quelque chose à quelqu’un. Avec un petit rire amusé par cette scène, la jeune femme la suivit et but d’un trait son verre, avant de faire claquer sèchement celui-ci sur le bar. A présent qu’elle c’était ainsi « éclaircit l’esprit » et surtout qu’elle avait pu repenser aux paroles de Rowena, elle rajouta :

- Tous les parents se font toujours un sang d’encre pour leurs enfants, à la moindre idée qu’ils se blessent ou qu’ils aillent explorer le monde, ils envisagent tout de suite le pire. Je pense que la clé pour avoir leur confiance, c’est de leur montrer que tu es quelqu’un digne de confiance, de responsable, dans le sens où tu sais faire des bons choix, pas dans le sens, ou tu vas rester spectatrice de la vie des autres.


Elles venaient à peine de se rencontrer, alors demander des confidences pouvaient paraitre assez mal venu. Quoiqu’à bien y penser cela pouvait présenter bien des avantages de se confier à une fille qu’on vient de rencontrer. Celle-ci ne va pas vous juger, vous dire qu’elle vous connait bien… il devait y avoir d’autres bons points à citer, mais Savannah n’avait pas envie d’en faire l’inventaire. Elle leva le bras en l’air, un peu à la manière d’une écolière qui voudrait donner la bonne réponse à la maitresse, quoique son geste fût bien plus énergique. Chanceuse, la miss put constater qu’il n’y avait pas trop de monde autour du bar à cet instant précis et elle fut vite remarquée par le barman, auprès duquel elle passa une nouvelle commande, en lui donnant cette fois-ci directement le billet pour le payer :

- On va prendre deux cocktails Olympie !

Comme son nom l’indiquait c’était la boisson signature de la maison, l’une des préférés de la miss. Dans celle-ci il y avait… non en fait pour le moment elle n’avait pas envie de révéler la composition de ce sympathique breuvage.

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] We are young, so let us have fun (libre)   Mar 14 Jan - 18:23


Savannah & Rowena
Peu à peu, Rowena sentait la magie de la soirée s’emparer d’elle. C’était comme si l’ambiance du lieu l’envahissait toute entière, allant jusqu’à lui faire perdre sa timidité et sa réserve habituelle, remplacées par une véritable excitation, celle d’une jeune femme ne souhaitant rien d’autre que s’amuser, danser et oublier toutes les responsabilités qui allaient s’imposer à elle dès le lendemain matin. Mais surtout, oublier la manière dont sa mère réagirait si jamais elle apprenait qu’elle était sortie en douce. Il valait mieux d’ailleurs que celle-ci ne le sache jamais, du moins pas avant que la jeune femme ait eu la certitude qu’elle était prête à faire des concessions sur ses exigences envers elle. Mais pour le moment, elle ne voulait pas y penser. Elle voulait seulement profiter de cette soirée, le genre d’événement qu’elle n’avait jamais vraiment connu et qui la remplissait d’un sentiment grisant, nouveau et qu’elle mourait d’envie d’exploiter.

Elle avait eu de la chance de tomber sur quelqu’un comme Savannah. Jamais elle n’avait rencontré personne qui lui ressemble, de près ou de loin. Elle la connaissait peu, voire pas du tout, mais déjà elle devinait en elle tout ce qu’elle-même n’était pas : sa nouvelle amie, du moins elle l’espérait, semblait aventureuse, prête à saisir chaque opportunité. Elle ne connaissait pas sa vie non plus, loin de là, mais quelque chose lui soufflait qu’elle n’aurait certainement pas laissé sa mère, ni personne d’autre lui dicter la conduite qu’elle devait tenir. Quelque part, Rowena l’admira presque immédiatement, et c’est sans doute pour cela qu’elle la suivit si facilement, sans hésitation ni méfiance alors qu’elle venait de la rencontrer. Peut-être parce que, quelque part, elle était tout ce qu’elle avait rêvé être. Si elle avait été un peu comme Savannah, nulle doute qu’elle aurait déjà quitté la maison où elle avait grandi pour prendre son indépendance.

Elle sentait qu’elle se débarrassait peu à peu de sa timidité, même si elle n’était pas forcément des plus à l’aise, surtout en comparaison de sa compagne qui semblait être complètement habituée à ce genre d’endroit. Elle avait espéré pouvoir oublier les soucis du quotidien, mais bientôt elle vit que la jolie brune s’intéressait peut-être d’un peu trop près à elle. Elle aurait volontiers éludé ses questions mais celle-ci n’avait pas l’air d’être du genre à renoncer si facilement. Il était évident qu’elle voulait des réponses et qu’elle était sérieusement intriguée au sujet du comportement de Rowena. Celle-ci ne savait pas franchement mentir, et d’ailleurs elle ne voyait pas tellement ce qu’elle aurait pu inventer. C’était sa vie, c’était comme ça. Elle avait peur d’être jugée, mais ce serait sans doute inévitable. Elle se rendait compte que tout cela n’était pas forcément normale à son âge, alors qu’elle était jeune adulte, mais que pouvait-elle y faire ? Bien sûr, face à ses réponses, la jeune femme fut sérieusement intriguée et très honnêtement elle avait bien du mal à savoir comment lui répondre.

« Et bien... j’ai beaucoup de travail et puis... je ne sais pas, je n’en ai pas vraiment l’habitude. »

C’était tout ce qu’elle trouvait à répondre et c’était le plus satisfaisant qu’elle puisse faire. En réalité elle ne savait s’expliquer comment tout ceci s’était fait, comment la situation en était arrivée à ce point. Elle baissa les yeux, ne sachant pas vraiment comment la jeune femme allait réagir alors qu’elle avait à peine évoqué sa relation avec sa mère, à peine mais suffisamment pour que celle-ci comprenne plus ou moins la situation. Et contrairement à ce qu’elle avait redouté, il n’y eut ni moquerie ni parole méprisante, mais des paroles criantes de vérité. Elle n’était plus tellement certaine que c’était préférable. Elle aurait souhaité que sa mère comprenne ses désirs d’indépendance. Et elle avait beau réfléchir, elle ne voyait aucune raison qui aurait pu la pousser à ne pas lui faire confiance. A part peut-être cette sortie en douce, mais en dehors de ça, elle s’était toujours très bien comportée, écoutant ce qu’on lui disait et se montrant prudente. Etre spectatrice de la vie des autres. Voilà quelque chose susceptible de lui faire peur, elle qui rêvait de vivre des aventures, de découvrir des choses par elle-même. Serait-elle donc condamnée à vivre éternellement dans cette maison, dans sa chambre, à peindre ce qu’elle voyait et imaginer ? Elle n’en avait pas vraiment envie.

« C’est un peu compliqué. Pour différentes raisons, elle a peur pour moi. Elle a juste... besoin de temps, j’imagine. »

Mais combien de temps ? Tout cela durait depuis son enfance. Durant combien de temps allait-elle continuer à régir sa vie sans qu’elle puisse avoir voix au chapitre ? Parviendrait-elle réellement à la convaincre un jour qu’elle était parfaitement capable de se prendre en charge ? Très honnêtement, elle n’en avait pas la moindre idée. Elle avait plutôt la nette impression que Gabriella campait sur ses positions et que leurs disputes ne menaient à rien. Elle devrait peut-être songer à changer de stratégie. Mais elle en avait assez de parler de ça. Elle voulait oublier le temps d’un soir, s’amuser d’une manière qui lui était totalement étrangère. Justement, les deux cocktails que venait de commander Savannah seraient les bienvenus. Le meilleur moyen de changer de sujet serait sans aucun doute de détourner la conversation en s’intéressant un peu plus à la jeune femme.

« Et toi, où vis-tu ? J’imagine que tu n’habites plus chez tes parents... » demanda-t-elle avec un sourire qui se voulait amusé.
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] We are young, so let us have fun (libre)   Sam 28 Juin - 17:41




Savannah Rowena You ?




« La musique fait danser les consciences. »
Avant même d’entre les réponses que lui fourniraient Rowena, la jeune femme c’était déjà fait sa propre idée d’une réalité pas très réjouissante. En un instant les différentes morceaux du puzzle s’étaient rassemblés dans son esprit pour constituer ce qui lui sembler être la vérité. La demoiselle très jeune, timide, mais qui pourtant n’avait pas pour habitude de s’amuser, elle paraissait être comme captive… Ce qu’elle avait tout d’abord prit pour de l’inquiétude de la part de sa mère, aurait pu être tout autre chose. Savannah avait déjà entendu parler de ces parents très autoritaire, surprotecteur, parfois violent. Le profil qu’elle connaissait de ce type de personnage collait étrangement bien au portrait qu’elle entrevoyait de la mère de sa nouvelle amie. Mais la jolie brune restait prudente, elle ne voulait pas non plus aboutir à une conclusion trop hâtive et qui se basait sur des preuves si faibles, proche de l’intuition même. Patience, serait l’option la plus sûr du moment en déduit-elle.

Certes les deux demoiselles s’étaient rencontrées il y a peu de temps et elles ne connaissaient que peu de choses l’une sur l’autre… Pourtant quand Rowena tenta de s’expliquer la miss eu comme un pressentiment. La jeune femme ne semblait pas lui mentir, ou si c’était le cas alors elle jouait vraiment bien ce rôle. Toutefois sans lui mentir, elle sentait en la regardant dans les yeux qu’elle ne lui disait pas toute la vérité. Etait-ce par pudeur ou timidité qu’elle dissimulait un pan de la réponse ? Ou était-ce plutôt par peur d’autre chose ou d’une personne en particulier ? Elle ne savait dans quel camp pencher. Aussi encore une fois elle garderait le silence sur ses déductions et spéculations, qui avaient fait écho à ses paroles. Elle continua à la regarder avec un léger air espiègle et lui communiqua un petit sourire complice, avant d’opter pour un choix de dernière minute :

- Tu fais quoi comme travail ?

La jeune femme avait comme ouvert une issue de secours dans la conversation et percevant déjà son malaise naissant Savannah avait préféré la suivre dans son idée et ainsi changer de sujet. La révélation qu’elle lui avait faite au sujet de sa mère la laissa vraiment perplexe : « pour différentes raisons, elle a peur de moi ». Elle avait beau observer très minutieusement la jeune femme qui était face à elle, Savannah ne voyait absolument pas ce qui pouvait être susceptible d’effrayer quelqu’un chez Rowena. Cette dernière était la douceur, la naïveté peut-être aussi, la jeunesse, la gentillesse même de prime abord. La seule réponse possible, si on croyait aux dires de la demoiselle, c’est que celle-ci renfermait une part d’ombre en elle, qu’elle ne devait montrer qu’à quelques personnes, volontairement ou non… Savannah n’avait pas peur de cela, mais elle n’était pas non plus une grande aventureuse dans l’âme et elle préférait ne pas creuser davantage, hormis si on l’invitait à le faire… Ce qui ne fut pas le cas !

Une fois que leur commande leur fut délivrée, Rowena s’engagea sur un nouveau terrain de discussion. Elle commença à vouloir en apprendre plus sur Savannah, ce qui fit grandement plaisir à celle-ci. Si elle avait douté un instant du fait que la jolie brune l’apprécie un peu, ou considère sa compagnie comme une prise d’otage, ce n’était à présent plus le cas. Le fait qu’elle cherche à connaitre quelques éléments de la vie de la miss montrait qu’elle lui accordait de l’importance et qu’elle s’intéressait un peu à elle. Savannah s’illumina d’un sourire tout neuf et s’empressa de répondre avec toute la franchise qui la caractérisait :

- Exact ! Cela fait quelques mois que je vis en colocation avec ma meilleure amie.

Indépendante était un trait de caractère qui était si marquée chez la jeune femme que ça transparaissait non sans mal, elle n’en était pas peu fière ! Savannah jetait des petits coups d’œil à la piste danse et observait envieuse les personnes qui se déhanchaient au son de la musique qui emplissait la salle. La jolie brune avait beau adorer cela, elle se surprenait à apprécier grandement les plaisirs simples de converser avec quelqu’un dont elle avait quasiment tout à découvrir. Elle leva son verre, empli du cocktail maison du bar et le bu d’un trait. La jeune femme fit ensuite claquer son verre vide sur le plan du bar et regarda fixement sa partenaire de la soirée. Lui faisant un léger signe de la tête pour l’inviter à l’imiter dans son attitude.

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] We are young, so let us have fun (libre)   Sam 26 Juil - 15:57


Savannah & Rowena
Elle était lucide. Elle savait parfaitement qu’elle avait peu d’amis, et beaucoup de mal à s’en faire de nouveaux. Ce qui n’était guère étonnant étant donné la vie qu’elle menait. Mais elle refusait d’en rendre Gabriella responsable, préférant se persuader qu’elle l’avait décidé tout autant qu’elle. Après tout, elle aimait rester chez elle. Elle aimait lire, peindre surtout et profiter un peu de la tranquillité qui régnait à la maison. Elle n’avait besoin que de cela, pas davantage. A quoi bon penser le contraire ? Et pourtant, elle se sentit gênée face à toutes les questions que lui posait la jeune femme, et à ses réponses qui lui semblaient creuses et vides, dévoilant qu’en réalité, son existence n’avait absolument rien d’extraordinaire ou de passionnant. Elle devinait que ce devait être bien loin de la vie d’une jeune femme comme celle qui se trouvait à ses côtés. A côté, elle se sentit incroyablement ennuyeuse, pour la première fois de sa vie. C’est à peine si elle osait répondre à ses questions sur sa vie privée.

Elle n’aima pas vraiment lui parler de Gabriella. Elle avait le sentiment que ses propos sonnaient faux, notamment lorsqu’elle parlait de l’inquiétude de sa mère. Une inquiétude qu’elle commençait à trouver de plus en plus lassante et étouffante, sans vraiment oser le lui dire, de crainte principalement de lui faire de la peine. De même qu’elle n’osait pas vraiment lui faire des reproches directs. Elle avait bredouillé quelques explications visant à justifier ses choix de vie, le fait que malgré son envie de partir et de découvrir autre chose elle était toujours coincée à Storybrooke, le fait qu’elle vive encore chez sa mère alors qu’elle était adulte et gagnait un salaire. Un salaire qui aurait pu lui permettre de prendre un appartement. Seulement, l’unique fois où elle avait tenté d’en parler, cela s’était soldé par un lamentable échec. La jeune femme fut donc soulagée lorsque Savannah décida apparemment de changer de sujet.

« Je suis coiffeuse dans un salon en ville. Et toi ? » demanda-t-elle avec un sourire.

La jeune femme semblait si pétillante et délurée que Rowena avait bien du mal à l’imaginer faire quelque chose de conventionnel. Non, elle la voyait plutôt danseuse, ou comédienne, quelque chose d’artistique. Mais ce n’était là qu’une simple impression, après tout elle la connaissait depuis trop peu de temps pour pouvoir se faire une idée précise de ce qu’était sa vie en dehors de cet endroit. En tout cas, elle était ravie de l’avoir rencontrée et de pouvoir partager ce moment avec elle. Lorsque leurs boissons arrivèrent elle but quelques gorgées de la sienne, qui était absolument délicieuse, tout en écoutant la réponse de la jeune femme à sa question. Elle ne put que l’envier et ne chercha pas à le cacher. Ce devait être incroyable d’avoir la possibilité de vivre avec une amie en toute indépendance. Quelque chose qu’elle n’avait jamais connu, n’ayant jamais eu que sa mère pour unique colocataire.

« Ca doit être génial ! Tu as vraiment beaucoup de chance. Et... ça n’a pas été trop difficile de trouver un appartement ? »

Si elle posait la question, c’était justement parce que les rares fois où elle avait regardé les annonces, elle avait été dépitée. Gabriella avait raison, Mr Gold avait augmenté les prix des loyers ces derniers temps. Si elle voulait vraiment trouver un endroit où se loger, elle devrait se tourner vers des quartiers que sa mère décrivait comme des coupe-gorge, ce qui ne lui disait rien qui vaille. Néanmoins, elle refusait de renoncer et de perdre espoir. Elle avait trop envie que les choses changent. Envie que sa vie prenne un nouveau tournant. Il suffisait seulement qu’elle trouve le bon moment pour en parler à sa mère, en espérant que celle-ci essaie enfin de comprendre ce qu’elle pouvait ressentir. Mais elle ne voulait pas s’appesantir sur les soucis quotidiens. Ce qu’elle voulait ce soir, c’était s’amuser. Imitant Savannah, elle termina son verre le plus rapidement qu’elle put et le fit claquer de la même manière, avant de se mettre à rire, amusée par cette situation.

« On dirait que tu as fait ça toute ta vie. » Il y avait en effet des codes qu’elle-même ne maîtrisait pas encore. « Alors, toi qui es une experte en la matière, qu’est-ce qu’on est censées faire à ce type de soirée ? » Demanda-t-elle avec un sourire.

Elle ne songeait pas un seul instant à rentrer, où à la possibilité que Gabriella puisse découvrir qu’elle était sortie sans la prévenir. Elle ne pensait plus à rien si ce n’est à l’alcool qui la rendait délicieusement heureuse et pleine d’énergie.
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] We are young, so let us have fun (libre)   Jeu 31 Juil - 18:22




Savannah    Rowena    You ?




« La musique fait danser les consciences. »

- Ah oui ?! C’est super ça, tu y travailles depuis longtemps ? Je ne t’y es jamais vu, je crois… Peut-être que je viens à chaque fois en dehors de tes heures de service. Moi je suis assistante à l’école, j’aide les maitresses et les maîtres, les enfants, parfois même les parents.

Visiblement ce terrain de discussion semblait beaucoup moins glissant et ardu pour Rowena. Il n’y avait qu’à voir son nouveau sourire se peindre sur son visage pour le comprendre. Elle savait pertinemment bien que la curiosité était un vilain défaut et que généralement il n’aboutissait pas à de bonnes choses. Mais c’était plus fort qu’elle, c’était dans sa nature, il fallait bien qu’elle possède quelques défauts comme pour tout un chacun. Il fallait tout de même noter que Savannah avait réussi le tour de force d’au moins pouvoir dériver sa curiosité, en passant à un sujet beaucoup moins épineux. Quand elles discutèrent de leurs logements, ou plutôt de celui de l’ex-indienne, Rowena semblait comme émerveillé par cette nouvelle. Elle était excitée comme une puce, ce qui fit sourire de plus belle la jolie brune en retour. Savannah répliqua vivement d’un ton tout aussi enjoué :

- C’est super oui ! Ça a été galère de nous trouver un appartement. Ils sont plutôt rares et coûteux dans le coin.

Vu l’intérêt que la jeune femme portait à ce sujet, Savannah en vint à se demander si elle ne cherchait pas à quitter le cocon familial et à se trouver un petit chez soi rien qu’à elle. Du coup elle décida d’apporter quelques éclairages supplémentaires en continuant :

- C’est pour cette raison qu’on a opté pour l’option colocation, le loyer est ainsi divisé par deux il est plus facile à payer. Sans compter que je ne vois pas comment je pourrai vivre sans Samara à mes côtés, elle m’est limite indispensable !

Il était clair qu’à ses yeux sa meilleure amie était vraiment un pilier dans sa vie, sans elle rien ne pourrait tenir ! Oui, elle était dépendante de Samara, elle arrivait parfaitement bien à se débrouiller sans elle parce qu’en fait dans son esprit elle était toujours là. Elle savait que son amie allait bien et elle la voyait tous les jours. Peut-être que Rowena aussi avait quelqu’un comme ça dans sa vie, si c’était le cas elle devrait chercher à vivre en colocation avec lui ou elle.

Une fois leurs verres de terminés, les deux filles pouvaient enfin reporter leurs attentions sur la piste de danse et l’ambiance qui les englobaient. Savannah brulait littéralement d’envie de se déhancher en rythme avec le son qui pulsait tout autour et avec lequel son flux sanguin c’était déjà accordé. Rowie paraissait bluffé par le jeu et l’aisance toute naturelle de l’ex-indienne dans ce type d’évènement. La jolie la remercia du compliment par un clin d’œil et un sourire déjà complice. Puis au lieu de se lancer dans un long discours sur ce qu’il convenait de faire ou de na pas faire à ce type de soirée, elle répondit :

- Suis-moi !

Elle tendit sa main droite en direction de la jeune femme et attendit que celle-ci glisse sa main dans la sienne. Puis Savannah fit volte-face et marcha droit devant elle, traversant d’un pas sûr la marée humaine de jeunes. Elle gardait leurs deux mains l’une dans l’autre levées en l’air, quasiment hors de portée de la foule. Comme si elles étaient ainsi reliées par un lien, un fil indestructible, ou du moins bien protégé par la déterminée et pétillante Savannah. Une fois parvenue presque au centre de la salle, là où l’énergie déployée était à son summum, elle relâcha la main de la demoiselle et se tourna à nouveau vers elle.

Sans ajouter un mot à ce qu’il fallait faire à présent, elle commença à danser, se lançant entrainer par le son qui les couvait, les gens autour d’elles, les vibrations, son degré d’envie de s’éclater à ce moment présent… En même temps elle regardait Rowena pour voir quelle attitude elle allait choisir d’adopter. Immobile, farouche et perdue ? Un pas de danse timide et des joues rougies ? Des mouvements frénétiques mais pas en accord avec le rythme imposé ? Se calquer sur les gestes et les expressions de sa nouvelle amie ? Vouloir rebrousser chemin et rentrer chez elle ? Jouer à l’original, se laisser porter ? Les possibilités étaient multiples.

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] We are young, so let us have fun (libre)   Lun 1 Sep - 18:03


Savannah & Rowena
« Oh, c’est étrange, j’y travaille pourtant à temps plein et depuis... aussi longtemps que je puisse me souvenir je crois. » Elle laissa échapper un léger rire. C’est vrai, elle ne se souvenait pas avoir jamais fait autre chose de sa vie. « Oh, ce doit être passionnant d’être en contact avec les enfants ! »

A vrai dire, elle était surprise de la profession de Savannah. Celle-ci semblait si pétillante et spontanée que d’instinct Rowena aurait plutôt imaginé qu’elle était artiste, danseuse ou comédienne, quelque chose de ce genre. Avec une vie trépidante et parfois difficile à suivre. Mais non, et quelque part, elle se sentait soudain plus proche d’elle, et peut-être même plus capable de, comme elle, prendre son indépendance, qui sait. C’était exactement ce qu’elle voulait : se sentir enfin adulte, enfin elle-même, et plus seulement la Rowena fragile et délicate, incapable d’affronter le monde extérieur. Elle l’avait toujours cru, elle avait toujours cru les paroles de sa mère et depuis quelques temps elle commençait peu à peu à penser que celle-ci n’avait pas forcément raison. Malheureusement les paroles de la jeune femme n’étaient pas très encourageantes et Rowena poussa un soupir.

« Je sais bien oui, c’est le problème. Je n’aurais pas les moyens de payer un loyer seule. La colocation a l’air d’être une bonne idée, mais je ne saurais pas à qui demander. »

Aucun de ses amis n’avait actuellement besoin d’un nouveau logement et elle se voyait mal leur demander de quitter le leur pour s’installer avec elle, ou pire, s’incruster carrément chez eux. Plus elle y réfléchissait, plus elle avait le sentiment de se retrouver sans cesse avec des bâtons dans les roues. C’était tout simplement décourageant, d’autant plus pour elle à qui l’on avait jamais dit qu’elle serait susceptible d’être assez forte pour affronter toutes les difficultés. Elle avait du mal à dissimuler son découragement et sa déception. Peut-être qu’elle n’y arriverait jamais. Elle n’était pas Savannah.

Elle décida de laisser ces mauvaises pensées de côté. Elle avait envie de passer une bonne soirée, pas de se morfondre. C’était après tout pour ça qu’elle avait fait le mur. Entraînée par le jeune femme, elle but une bonne partie de son verre et sentit l’alcool peu à peu la réchauffer et lui faire oublier tous ses problèmes. Elle le termina et demanda avec excitation ce qu’elles allaient ensuite faire au cours de cette soirée. Sans la moindre protestation, et même avec excitation, elle prit la main de la jeune femme et la suivit à travers la salle, faisant tout pour ne pas la lâcher.

Avant d’avoir eu le temps de dire ouf, elle se retrouva sur la piste de danse en compagnie de sa nouvelle amie. Elle enviait le fait qu’elle soit si sûre d’elle, et cela lui donnait envie de se dépasser, et pour le moment de danser. Ou peut-être était-ce en partie l’alcool qui lui montait à la tête. Et elle se mit à bouger au rythme de la musique, tout à côté de Savannah. Elle ne s’était plus sentie aussi bien depuis longtemps. Elle oubliait tout, et avait même presque le sentiment d’être quelqu’un d’autre. De n’être plus seulement elle-même, mais de faire partie de la foule, de tout ce qui se trouvait autour d’elles. Oui, pour la première fois depuis longtemps, elle s’amusait vraiment. Elle avait envie de profiter de l’instant présent et avait le sentiment de sortir enfin de la routine dans laquelle elle se sentait parfois emprisonnée. Elle n’était sans doute pas une très bonne danseuse, certainement un peu trop maladroite et timorée, mais elle s’en moquait éperdument. Il était probable qu’elle aurait eu davantage de difficultés à se lâcher de cette manière si elle n’avait pas bu d’alcool juste avant.

En revanche, lorsqu’un jeune homme tenta de l’accoster et de danser avec elle, elle se sentit immédiatement bien moins à l’aise. D’un coup, elle se raidit comme si elle était faite de bois et, d’un air gêné, fit un signe négatif de la tête en espérant qu’il n’insisterait pas davantage. Puis, elle se tourna vers son amie, à la fois embarrassée et désemparée. Ce n’était pas vraiment le genre d’attentions auxquelles elle était habituée, ni même dont elle avait envie d’ailleurs. Elle se sentait pourtant totalement idiote. Savannah allait finir par la prendre pour une véritable gourde et elle aurait raison.
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] We are young, so let us have fun (libre)   Mer 3 Sep - 23:53




Savannah    Rowena    You ?




« La musique fait danser les consciences. »

C’était effectivement étrange… Pourquoi Savannah n’avait jamais remarqué Rowena la coiffeuse ? Elle qui se rendait souvent à ce salon de coiffure justement. Peut-être était-ce dû au fait que lorsqu’elle était là-bas, elle passait le plus clair de son temps le nez fourré dans les magazines de modes et de ragots qu’offraient gracieusement la boutique à ses clients. Elle se promit secrètement que la prochaine fois qu’elle irait s’y faire un shampoing, une coupe de cheveux, un brushing ou autre chose, elle demanderait spécialement à ce que ce soit Rowena qui s’occupe d’elle.

Le contact avec les enfants, oh oui elle aimait beaucoup ça. C’était son élément, tout comme la nature, elle s’était sentie experte dans ces deux domaines depuis… toujours en fait. En tout cas depuis qu’elle pouvait s’en souvenir. Mais dans le fond ce n’était le métier de ses rêves. Non pas qu’il lui déplaise d’une façon ou d’une autre. Savannah avait un rêve. Quelque chose de plus grand. La jolie brune en avait parlé uniquement à sa meilleure amie, car elle craignait les réactions des autres. Son rêve c’était de devenir chanteuse ! Non ce n’était pas un rêve de gamine, ou d’adolescente frivole, c’était une passion qu’elle avait encore un peu de mal à assumer. La jeune femme chantait bien, mieux que ça même, elle avait déjà pleins d’idées de compositions et de paroles de chansons. Elle n’avait aucune crainte d’être face à un public, sur une scène, de s’exprimer avec un micro. D’ailleurs elle faisait très souvent des karaokés avec ses amis. Non, ce qui l’effrayait c’était la peur du vide à l’idée de faire ce grand saut. Ce qui l’empêchait de tenter cette aventure c’était de se dire sans cesse : « Et si je ne plaisais pas ? Si ma voix, mes chansons, ma musique, ne touchaient pas les gens ? » La miss s’en remettrait peut-être mais très très difficilement. Et puis surtout, elle avait une certaine réputation, une petite popularité plutôt et elle ne voulait pas perdre cela.

Ce fut avec un léger pincement au cœur qu’elle repensa à tout cela. Un jour elle se lancerait ! Et pour cela il faudrait surement qu’une ou plusieurs personnes la pousse en avant, pour faire le grand saut sur scène. Sans difficulté elle reporta son attention sur celle qu’elle considérait déjà comme sa nouvelle amie. Cette dernière exprima après un long soupir les difficultés qui l’empêchaient de prendre son envol vers la liberté, l’indépendance, la séparation temporaire avec le cocon familial. Pour lui venir en aide, Savannah tenta de démolir un à un les arguments qu’elle lui avait exposé et qui faisaient obstacles à son bonheur :

- Rien qu’avec ton salaire de coiffeuse, je suis sûr qu’il y a moyen de te dégoter un petit… elle insista légèrement sur ce mot en faisant baisser sa voix dans les graves. Puis elle reprit normalement : …nid douillet. Je pourrai t’aider à rechercher l’appartement qui te correspondrait. J’adore faire des recherches et aider mes amis aussi, ajouta-t-elle avec un clin d’œil complice. Et elle conclut sur : Pour le ou la colocataire, je suis sûre que tu dois avoir des amis qui vivent seuls et qui seraient enchantés de t’avoir comme colocataire. Sans compter qu’il paierait deux fois moins de loyer, finit-elle en riant.

La soirée était déjà bien avancée et l’affluence s’en ressentait. Il y avait du monde et c’était presque un euphémisme de dire cela ainsi. Mais ça, ce n’était pas matière à effrayer ou freiner miss Fox. Bien au contraire, elle était à l’aise comme dans son bain, ou le proverbe employait plutôt la formule « comme un poisson dans l’eau ». La jolie brune n’en oubliait pas pour autant d’observer le comportement de sa partenaire dans cette nouvelle configuration. Première surprise, la demoiselle savait bouger son corps et plutôt pas mal en plus ! Savannah constatait agréablement qu’elle se calait bien sur les pulsations dictait par la musique. Par contre, petit point négatif, il était visible qu’elle manquait de sensualité de ses mouvements. Ou plutôt elle manquait d’aisance, de confiance en elle, d’assurance en un mot. Ce pressentiment se confirma très vite quand Rowena fut abordé par un charmant garçon. Le rouge lui monta un peu au joue et elle répliqua par un signe de la tête, qu’elle trouva presque frénétique tellement il reflétait son envie de ne pas le rejoindre.

Puis comme pour retrouver un sas de sécurité elle la regarda à nouveau. L’ex-indienne sentait qu’elle avait envie de lui poser une question mais que cela avait du mal à sortir, aussi elle décida de prendre les devants. Tout en continuant de danser, mais en ralentissant ses mouvements, elle s’approcha sur le côté de Rowie pour venir lui parler au plus près de l’oreille. Dans ce genre d’endroit difficile de se faire entendre autrement, ou sinon il fallait crier.

- Tu aurais dû danser un peu avec lui, il était canon. En tout cas ne te gêne pas pour moi. Elle ponctua sa réplique d’un sourire complice juste avant d’ajouter : On est là pour s’amuser après tout, non ? On est jeune, alors autant en profiter…

La jeune femme allait poursuivre mais elle fut discrètement interrompue. Un garçon derrière elle, faisait mine de frôler ses épaules sans faire exprès, il était presque entièrement dos à elle. Cependant quand elle se retourna vers lui, elle vit un homme face à lui faire des petits signes comme pour dire : « c’est bon elle te regarde, tourne-toi ». Savannah s’arrêta de danser, elle se tourna vers les deux garçons, apparemment deux amis. Pour sa part elle se posta à côté de Rowena et ne prononça pas un mot, laissant cette initiative à sa camarade. Surtout qu’avec un malin plaisir qu’elle avait bien du mal à dissimuler, Savannah reconnu que le garçon qui ne l’avait pas abordé, était celui qui avait essayé un instant plus tôt de draguer Rowie. Voilà qui promettait une suite des plus intéressantes...

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] We are young, so let us have fun (libre)   Sam 13 Sep - 17:38


Savannah & Rowena
Rowena n’avait évidemment pas la moindre idée des désirs secrets de sa nouvelle amie concernant son futur professionnel. Elle ne savait pas à quel point elle était proche de la réalité en imaginant Savannah poursuivre une carrière artistique. Elle-même n’était d’ailleurs pas étrangère à ce domaine. Mais elle n’avait jamais considérée la peinture comme autre chose qu’un véritable plaisir. Jamais elle n’avait envisagé qu’il soit possible d’en faire un métier, tout comme elle n’avait jamais imaginé faire autre chose de sa vie que coiffeuse, même si parfois elle ne pouvait s’empêcher de vaguement y songer. Il faut dire qu’elle ne se souvenait pas avoir jamais fait quoi que ce soit d’autre de sa vie, ni même pourquoi elle avait choisi ce métier ci plutôt qu’un autre. Mais c’était le cas et elle ne voyait pas vraiment ce qu’elle aurait pu y faire. Et puis, ça ne lui déplaisait pas au fond.

Le seul problème était l’argent. D’après ce qu’elle avait cru comprendre elle n’aurait pas les moyens de payer un loyer seule pour un appartement qui ne soit pas un véritable trou à rats. Jusqu’ici elle n’avait jamais songé à la colocation, et elle se demandait bien pourquoi. Il était vrai que ce serait la solution idéale, à tous points de vue, d’autant plus que cela lui permettrait de ne pas vivre seule. Peut-être même que cela rassurerait sa mère et faciliterait la transition, surtout si elle choisissait quelqu’un que Gabriella connaissait et appréciait. Décidément, elle sentait que sa rencontre avec la jolie jeune femme serait plus que bénéfique. Le fait qu’elle lui propose de l’aider la rassurait encore davantage, elle n’était pas certaine de pouvoir y arriver seule, d’autant plus que c’était la première fois qu’elle considérait cette possibilité aussi sérieusement.

« Merci, ça m’aiderait beaucoup je pense. » dit-elle sur un ton reconnaissant. Elle n’en revenait pas : cette femme qui la connaissait pourtant à peine semblait sincèrement souhaiter l’aider. « Je vais demander autour de moi si quelqu’un est intéressé. Après tout, je n’ai rien à perdre. »

Elle avait même au contraire tout à y gagner. Qui lui disait que l’un d’entre eux ne serait pas tenté par cette possibilité ? Plus elle y songeait, plus elle trouvait que c’était là une excellente idée. Elle espérait seulement qu’elle trouverait quelqu’un. Certes, elle aurait également pu déposer une annonce dans le journal de Storybrooke, elle en avait déjà vu plusieurs à ce sujet, mais elle était beaucoup plus sceptique à l’idée de vivre avec quelqu’un qu’elle ne connaissait pas. Et pour le coup, elle était absolument certaine que sa mère s’y opposerait farouchement. Si elle voulait mener à bien ce projet, elle devait avoir les bonnes cartes en main et mettre toutes ses chances de son côté.

Mais pour l’heure, fini de parler d’immobilier, il était temps de danser et Rowena ne se fit pas prier lorsque Savannah l’entraina sur la piste. L’ancienne Indienne semblait y être comme un poisson dans l’eau et après quelques instants, elle dut bien admettre qu’elle s’y sentait plutôt à l’aise. Du moins, jusqu’au moment où un jeune homme s’approcha un peu trop près d’elle, manifestant clairement son envie de l’inviter à danser, ce à quoi elle ne sut comment réagir, préférant répondre de manière significative par un refus. Elle n’était pas certaine de ne pas le vouloir, mais pas non plus que ce soit une bonne idée. Sa réserve et sa timidité la paralysaient. Elle se donnait des excuses, comme celle de ne pas laisser sa nouvelle amie sur le côté. Mais celle-ci s’approcha d’elle et fit son affaire de lui donner sa bénédiction.

« Je sais mais... je n’ai pas vraiment l’habitude et... »

Elle ne parvint pas à terminer sa phrase et ne fut d’ailleurs même pas certaine que Savannah ait entendu ce qu’elle venait de lui dire. C’est alors qu’elle repéra son manège avec les deux garçons, dont celui qui s’était approché d’elle quelques secondes plus tôt. Déjà elle pressentait ce qui était sur le point de se produire et sentait qu’elle ne pourrait de toute manière pas l’empêcher. Elle se posta à côté d’elle, sans laisser le temps à Rowena de protester ou de dire quoi que ce soit. Et maintenant, qu’était-elle supposée faire ? Voilà bien le genre de situation qu’elle n’imaginait pas vraiment en général. Mais après tout, pourquoi pas ? Savannah avait raison au fond. Elle avait dit qu’elle souhaitait s’amuser, et ce n’était rien, juste une danse. Elle n’avait nul besoin d’être aussi réservée, cet homme ne l’avait tout de même pas demandée en mariage ! Donc, elle prit une profonde inspiration et cette fois-ci se laissa approcher. Elle lança un regard incertain à Savannah avant d’oser se lancer enfin et s’avancer à son tour. Elle était terriblement mal à l’aise au début, mais poussée par la musique et sans doute par l’alcool qui continuait de faire oeuvre dans son organisme, elle finit par se laisser un peu plus aller à danser avec cet inconnu, et elle devait bien admettre que ce n’était pas si désagréable au fond. Elle regarda vaguement du côté de la jeune femme qui semblait elle aussi bien s’amuser. Mais au moment même où elle se tourna vers son cavalier du moment, celui-ci se pencha sur elle et l’embrassa à pleine bouche. Elle fut si surprise qu’elle ne parvint pas à réagir, du moins au début. Les yeux écarquillés, elle repoussa le jeune homme, et quelque chose en elle sembla se réveiller puisqu’elle lui administra une gifle magistrale.
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] We are young, so let us have fun (libre)   Mer 17 Sep - 21:09




Savannah    Rowena    You ?




« La musique fait danser les consciences. »

La musique avait toujours eut cet effet magique sur miss Fox. Non pas de la transformer, mais de la transporter sans aucune difficulté. De lui permettre d’exprimer des émotions uniques, des sentiments qu’elle n’aurait pas su ne serait-ce que décrire avec des mots. Cela avait toujours été ainsi depuis aussi loin qu’elle puisse s’en souvenir, ça avait toujours fait partie d’elle. Jamais elle n’avait ressenti le besoin de réfléchir pour savoir comment se mouvoir avec aisance et grâce sur n‘importe quel type de musique. Attention, Savannah n’est pas pour autant une ballerine, ou une breakdanceuse. A la limite elle saurait esquisser quelques figures du genre mais rien de plus. Cependant, passez-lui un morceau de musique classique et elle saura vous étonner dans une danse, qui ne ressemble qu’à elle, à sa personnalité, son humeur, son énergie, son envie du moment.

Pour l’heure elle n’avait même pas besoin de faire preuve d’originalité. La musique diffusait dans le bar dansant l’Olympie était souvent la même de soir en soir, à quelques morceaux près. Savannah avait donc peu de chance d’être prise au dépourvue et pouvait ainsi se sentir davantage à l’aise qu’elle ne l’était de par sa nature. La danse avait beau être une activité physique intense, elle n’en ressentait aucune fatigue pendant son exécution. Cela arrivait bien plus tard, quand elle émergeait entre ses draps ou d’autres, là elle sentait généralement si elle avait effectué plus ou moins d’effort lors de sa sortie de la veille.

Pour l’instant elle se sentait extraordinairement bien, pleine d’énergie et de joie de vivres. Elle ne cessait de sourire et de plaisanter avec sa nouvelle amie tout en se déhanchant au rythme des mélodies et en effectuant quelques figures quand l’occasion se présentait. Un peu plus tard quand les deux femmes furent toutes deux faces à deux hommes qui les avaient abordés, il était palpable dans l’air de sentir que l’ambiance avait légèrement changé. En fait les sensations de chacune des demoiselles s’étaient amplifiées. Savannah qui s’amusait déjà beaucoup était à présent excitée comme une petite puce. Rowena sui était un peu sur la défensive, légèrement anxieuse et qui avait réussi à se laissé un peu aller paraissait à nouveau toute tendue.

Un court moment l’ex-indienne eut l’envie de prendre la main de Rowie dans la sienne pour lui montrer davantage son soutien, sans pour autant glisser le moindre mot à l’encontre des garçons. Ca elle lui en laissait le soin. Et après une brève réflexion, elle décida de faire confiance à la demoiselle et de la laissait se débrouiller sans signe supplémentaire de sa part pour l’encourager. Après tout, la jolie brune avait beau être un bout en train qui pousse les gens dans leurs retranchements, jamais au grand jamais elle ne poussera quelqu’un à faire quelque chose contre son gré !

Très honnêtement en tournant sa tête vers le visage de son amie elle s’attendait à voir sa peau pâlir et se préparait déjà à la fuite de la demoiselle. Alors que Savannah anticipait déjà cette réponse, elle songeait déjà à l’attitude qu’elle devrait ensuite adopter : la poursuivre, l’arrêter, la laisser s’enfuir ? Elle fut coupée court dans ses pensées ! En effet Rowie fit quelques pas, à peine hésitant, mais cela n’était vraiment presque pas perceptible, dans la direction du jeune homme qui l’avait abordé. Et sans autre préambule elle entama une nouvelle danse, en couple cette fois. La jolie brune laissa s’épanouir sur son visage un immense sourire, témoignant de sa surprise et de sa réjouissance devant la réponse de son amie.

Elle se retint d’applaudir des deux mains devant ce spectacle et se contenta d’imiter à moitié la jeune femme. Savannah sautilla en direction de son nouveau partenaire de danse et vint immédiatement glisser ses mains autour de la nuque du jeune homme. Très rapidement elle sentit que cela n’irait pas plus loin avec cet homme. Premièrement : son haleine empestait l’alcool, le scotch plus précisément. Deuxièmement : il était beaucoup trop collant à son gout, se scotchant à sa poitrine, bougeant à peine ses jambes sur le sol, se contentant de se pencher sur elle. Et dernièrement : il était bien trop pressé, à peine quelques secondes après l’avoir prise sous son aile, il voulut l’embrasser. Habituée à ce genre de comportement, elle sut y apporter la réplique appropriée. Se penchant de côté, riant tantôt, bavardant dans le creux de son oreille parfois, effectuant des figures qui nécessitait de prendre un peu de distance d’avec son cavalier.

Malgré le fait que le jeune homme était plutôt collant elle passait un plutôt bon moment. Mais peu de temps après elle vit que Rowie venait de repousser son prétendant et elle avait répliqué en lui lançant une puissante gifle. Immédiatement le couple qu’elle formait avec son cavalier ainsi que quelques curieux autours s’arrêtèrent pour observer la scène. Immédiatement Savannah décida de prendre la situation en main. Elle délaissa totalement son partenaire, l’abandonnant pour rejoindre son ami. Faisant face au garçon qui paraissait encore sous le choc de s’être fait ainsi giflé, elle se pencha sur lui et glissa tout contre son oreille, des mises gardes que surement lui seul du entendre :

- Que ça te serve d’avertissement pour la prochaine fois où tu voudras embrasser une fille sans son consentement. Je te conseille en tout cas d’en rester là. Car si ce n’est pas le cas tu auras affaire à moi. Ai-je été clair ?

Revenant ensuite aux côtés de Rowena elle vit le garçon faire un très lent et discret hochement de tête pour marquer sa soumission ou son approbation, le résultat était le même. Puis la jolie brune glissa sa main dans celle de Rowie et sans un mot, ni signal de départ elle l’entraina ailleurs. Plus précisément elle l’a ramena quasiment là où elle s’était rencontré, dans un coin du bar-dansant beaucoup moins peuplé, moins bruyant aussi. Une fois-là elle lâcha la main de son amie et l’observa avec un nouveau sourire et un regard émerveillé tout en lui déclarant :

- Ouah tu m’as impressionné ! On peut dire que tu as ton petit caractère Rowie.

Elle n’avait absolument pas envie de jouer le rôle de l’amie compatissante qui demande si elle va bien, si elle n’a pas envie de pleurer ou de crier. Après tout cet homme n’avait fait que l’embrasser, il n’y avait pas non plus là matière à faire tout un cinéma. Elle avait répliqué avec fougue et passion, une réponse qui n’avait pas du plaire au garçon, mais qui avait séduit amicalement miss Fox. Lui laissant le temps de se reprendre un peu et surtout de reprendre son souffle après la course qu’elle venait de leur faire faire à travers la foule. Savannah proposa peu après :

- On va se rafraichir et se remaquiller un peu ? Questionna-t-elle en  inclinant sa tête en direction des toilettes. Ou on se remet à danser ? Mais cette fois-ci je serai ton unique cavalière, jusqu’à ce qu’il y est un homme à ta hauteur qui vienne se présenter.

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] We are young, so let us have fun (libre)   Dim 2 Nov - 16:20


Savannah & Rowena
Rowena se sentait bien. Tout simplement. Elle qui s’était sentie réticente au début, voire même quelque peu agressée par la musique qui lui vrillait les tympans et la population trop nombreuse présente dans un espace bien trop réduit, voilà qu’elle s’était elle aussi laissée gagner par l’ivresse de la soirée, ivresse qui n’était pas seulement due à l’alcool qu’elle avait ingurgité. Non, il s’agissait d’autre chose. De la découverte. Depuis combien de temps n’avait-elle rien découvert de nouveau ? Mise à part sa rencontre plutôt mouvementée avec Eddie, elle n’avait pour ainsi dire rien vécu qui lui semble valoir le coup. Sa vie était la même, chaque jour. Elle travaillait, rencontrait les mêmes personnes chaque jour de sa vie, répétait les mêmes gestes, sans cesse. Elle s’était toujours satisfaite de ce quotidien. Et voilà que c’était en train de changer.

C’était simple pourtant : un soir, de la musique, une ambiance folle et une nouvelle amie qui venait à l’entrainer sur ses pas. C’était tout ce dont elle avait besoin. Elle se sentait libérée, non seulement hors de sa réserve habituelle, mais aussi libérée de toutes les tensions qu’elle venait à connaître dans sa vie quotidienne. Et il y en avait, à commencer par les incessantes disputes avec sa mère qui lui pourrissaient de plus en plus l’existence. Elle en venait à redouter la moindre discussion, de peur que cela finisse par dégénérer en dispute.

Elle se sentait juste bien. Bon d’accord, même avec quelques verres dans le nez, elle restait la même, cette jeune femme réellement timide qui avait du mal à s’exprimer et qui surtout n’avait jamais été du genre à draguer qui que ce soit, en particulier un jeune homme qu’elle n’avait jamais vu de sa vie. Quelque part, elle enviait l’assurance de Savannah. Elle était certaine que celle-ci était du genre à avoir le courage de faire ce qu’il fallait pour obtenir ce qu’elle voulait. Tout son contraire en fait. Tout ce qu’elle ne serait jamais. Et pourtant, elle se prenait à essayer de l’imiter, à suivre ses encouragements. Elle s’était finalement décidée à céder à l’invitation du jeune homme à danser. Elle ne s’était cependant pas attendue à ce que ce dernier se décide brutalement à l’embrasse sans prévenir, sans même qu’elle en ait envie. Après les premiers instants de stupéfaction, elle avait fini par réagir en le frappant. Le moins qu’on puisse dire, c’est que ses propres réactions la surprenaient elle-même ce soir.

Visiblement, la gifle eut l’effet escompté puisqu’il se recula et la regarda d’un air ahuri tandis qu’elle le foudroyait du regard. Mais une fois la fureur éprouvée, elle ressentit également une grande gêne vis à vis de ce qui venait de se passer. Que venait-elle de faire ? Avec surprise, elle vit l’ancienne Indienne se diriger tout droit sur lui et murmurer quelque chose à son oreille. La petite brune ne put comprendre de quoi il s’agissait, mais elle vit à l’air du jeune homme que ça n’avait pas dû être très agréable pour lui. Tant mieux. Et elle se sentait quelque part soulagée de se voir ainsi défendue, même par une jeune femme qu’elle venait à peine de rencontrer.

Elle se laissa attraper la main et entrainer loin de la scène et de la piste de danse. Elle n’était pas certaine de la manière dont elle était supposée réagir, ni de ce qu’elle ressentait. S’être fait voler un baiser sans l’avoir voulu n’était certainement pas une sensation agréable, et pourtant elle ne pouvait nier qu’elle éprouvait une petite pointe de fierté à l’idée qu’elle s’était défendue. Elle qui s’était toujours considérée comme quelqu’un de fragile en venait à croire qu’elle était peut-être très capable de s’en sortir seule. Et le regard admiratif de Savannah sur elle ne faisait que renforcer cette impression. Elle sourit, légèrement gênée.

« Oh euh... je sais pas trop ce qui m’a pris en fait, je n’ai pas vraiment réfléchi... »

Elle ramena une de ses mèches de cheveux en arrière. A présent que tout était terminé et qu’elle n’était plus entre les griffes de ce type, elle se sentait beaucoup mieux et la pression retombait peu à peu. Elle était un peu secouée, mais après tout, ce n’était pas si grave, si ? Il faut dire qu’elle n’avait pas forcément l’habitude d’être très approchée par la gente masculine... Cette fois-ci, elle en avait eu pour son argent, c’était le moins qu’on puisse dire. Elle n’oublierait certainement pas cette soirée de sitôt.

« On peut peut-être passer aux toilettes avant. Je t’avoue que je me sens un peu étourdie. »

Ce n’était pas l’effet de l’alcool, non, elle n’avait pas assez bu pour en souffrir dès maintenant. Elle avait seulement envie de s’éloigner un peu de la foule et surtout du bruit. Peut-être même de discuter un peu avec la jeune femme et d’apprendre à la connaître. Elle avait de plus en plus envie de s’en faire une véritable amie et espérait bien qu’elle la reverrait suite à cette soirée.  
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] We are young, so let us have fun (libre)   Dim 16 Nov - 14:17




Savannah    Rowena    You ?




« La musique fait danser les consciences. »

Passé ce moment de crise avec les deux hommes qui les avaient abordées, les deux miss étaient toutes deux nettement plus détendues après coup. Même si à l’intérieur d’elle Savannah se sentait telle une petit pile pleine d’énergie, prête à bondir en tous sens, et à danser encore pendant de longues heures. Elle n’avait pas encore réfléchi à comment pourrait se terminer cette soirée, pour la bonne raison qu’elle préférait laisser les choses se faire et voir où cela la mènerait. Elle se demandait cependant si Rowena était soumise à un couvre-feu en particulier. Et si c’était le cas est-ce que du coup elle partirait elle aussi, où est-ce qu’elle resterait encore s’amuser seule ou avec des nouveaux partenaires ?

Les deux brunes s’éclipsèrent en direction des toilettes, puisque c’était l’option qu’avait choisi sa nouvelle amie. Savannah ne répliqua rien, après tous les deux possibilités lui convenaient donc elle n’avait rien à ajouter. Pour la première fois de la soirée elle laissait la miss passer devant elle, étant donné qu’elles étaient déjà allées aux toilettes. Ainsi elle pourrait voir si Rowie se rappelait du chemin à suivre. Et pour la tout première fois aussi, elle ne lui prit pas la main, la laissant des libre de ses mouvements et de choisir quel passage emprunter.

Finalement les deux jeunes femmes arrivèrent sans encombre au point d’arrivée fixé. Et elles eurent la chance de ne pas avoir à faire trop la queue pour que ce soit leur tour, une dizaine de minutes tout au plus. Pendant ce temps elles bavardèrent de tout un tas de choses, apprenant à mieux se connaitre et à découvrir ce que pouvait être la vie de l’autre. En s’approchant des lavabos elles discutaient toujours avec animation. Savie guida son amie en direction du lavabo qu’elle trouvait le plus propre et elle actionna le bouton pour ouvrir l’eau du robinet. Puis elle laissa la demoiselle se rafraichir à sa guise, l’aidant après à procéder à une rapide retouche maquillage avec la trousse de beauté qui ne quittait jamais son sac à main.

Un petit quart d’heure plus tard elles regagnèrent la piste de danse pour se déhancher à leur guise. Savannah s’éclipsa à un moment, un court instant, sans cesser de veiller du regard la jeune femme, encore novice en ce domaine. Quand elle la retrouva deux minutes après, elle lui tendit un verre de vodka coca en espérant qu’elle aimerait cette boisson. Elles firent mines de trinquant en riant et avalèrent quelques gorgées de cette nouvelle boisson. La jolie brune poursuivit ensuite leur danse, tout en gardant à la main son verre. Il était évident que du coup Rowena devait réussir à faire de même, si possible en évitant de trop en renverser sur les gens autour d’elle. C’était là un moyen de voir si elle avait gagné en agilité et si à présent elle pouvait danser tout en jouant les équilibristes d’une certaine façon.

Le reste de la soirée se déroula sans grosse autre anicroche à noter. Savannah s’amusa beaucoup, se dépensa beaucoup et avant toute autre chose elle garderait en souvenir que cette soirée avait été celle de sa rencontre avec la très prometteuse Rowena. Une fille qu’elle considérait déjà comme une amie et qu’elle espérait bien revoir sous peu. En ville, dans un tout autre contexte, surement plus le jour que la nuit et ainsi elles pourraient aborder bien d’autres sujets et encore apprendre à mieux se connaître.

En quittant le restaurant-bar dansant l’Olympie, elle se retourna en glissa sur ses talons pour regarder une dernière fois encore ce soir, cet endroit. Puis elle tourna son visage vers Rowena et lui sourit. Savannah glissa son bras sous celui de la jeune femme et elles commencèrent à marcher un peu tout en bavardant toujours. Arrivé à un carrefour qui devait séparer leurs chemins respectifs pour regagner leurs demeures, Savie s’arrêta et lança :

« Tu veux que je te raccompagne jusqu’à chez toi ou ça va aller ? » Elle attendit la réponse de son amie avant d’ajouter. « On se revoit très vite Rowie ! J’ai ton numéro, tu as le mien, donc on s’appelle ! » Ponctua-t-elle d’un clin d’œil complice. Elles s’étaient effectivement échanger leurs numéros de téléphones au cours de la soirée. « Et promis, je passerai te voir au salon de coiffure maintenant que je sais à quelle heure tu y travailles. » Pour finir elle enlaça chaleureusement son amie.


Hj: Je pense que pour moi c'est la fin de notre Rp, je te laisse y apporter une dernière réponse si tu le souhaites Wink.

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] We are young, so let us have fun (libre)   Ven 19 Déc - 23:17


Savannah & Rowena
Rowena était plutôt secouée par ce qu’il s’était passé. On ne pouvait pas dire qu’elle avait eu beaucoup d’interactions de ce genre avec le sexe opposé, ou du moins pas depuis longtemps, et se faire embrasser contre sa volonté ne lui avait pas fait plaisir, loin de là. Même si elle avait tout de même éprouvé un malin plaisir en le giflant. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette soirée avait tenu ses promesses et avait été pour le moins exceptionnelle. En quelques heures à peine, elle avait non seulement vécu cette petite mésaventure, mais en plus rencontré une jeune femme qu’elle espérait voir devenir une amie avec le temps. Elle était de plus bel et bien décidée à réfléchir sérieusement à des projets d’avenir qui lui permettraient éventuellement de trouver un appartement, un logement à elle, de prendre son indépendance, enfin.

Elle exprima son désir de passer aux toilettes quelques minutes afin de se rafraîchir un peu, et surtout de se remettre de ses émotions. Elle eut la chance que Savannah se montre extrêmement compréhensive et accepte de l’y suivre. Une fois là-bas, elle se passa un peu d’eau sur le visage en faisant attention de ne pas endommager son maquillage. Ce temps loin du brouhaha de la foule et surtout en comité réduit lui fit beaucoup de bien. Tant de bien d’ailleurs qu’elle se sentit bientôt prête à retourner à la fête.

Quelques minutes plus tard, les deux jeunes femmes étaient de nouveau d’attaque sur la piste de danse. Cette fois-ci, loin de la menace masculine, Rowena parvint réellement à se lâcher et s’amuser. Elle en oublia tout, que ce soit ce qu’il s’était passé auparavant, ou même sa mère qui était à la maison, et qui, si elle se réveillait et s’apercevait de son absence lui ferait passer un sale quart d’heure. L’ancienne princesse n’y pensait même pas, ne s’en souciait pas, ce qui était une grande première, elle qui passait habituellement sa vie à se préoccuper de ce que Gabriella pouvait penser et de ses réactions. Elle verrait après.

Il n’empêche que la soirée passait, et lorsqu’elle s’aperçut de l’heure qu’il était elle jugea bon de rentrer, sachant qu’il vaudrait mieux qu’elle soit à la maison, dans son lit avant que son absence ne soit remarquée. Quitter Savannah la peinait, et elle espérait vivement la revoir. Elle quitta le bar-restaurant avec elle, bras dessus bras dessous, jusqu’à ce qu’enfin vienne le moment où elles durent se séparer. La petite brune lui sourit, ravie à l’idée qu’elles puissent effectivement se revoir à l’avenir.

« Non ça va aller, ne t’en fais pas. » Après tout elle avait déjà manqué d’assommer Eddie avec une poêle, elle s’en sortirait sans doute très bien. « Parfait, j’ai hâte ! »

Et elle était sincère. Après avoir rendu à l’ancienne Indienne son étreinte, elle tourna les talons et se rendit jusque chez elle. Elle courut, plutôt. L’excitation retombée, elle prit conscience de ce qui lui tomberait dessus si tout était découvert. Ce qui ne serait pas la meilleure façon de commencer les négociations pour un appartement. Elle parvint heureusement à se faufiler chez elle, jusqu’à sa chambre, sans fracas. Comme si de rien n’était.


THE END
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Flashback] We are young, so let us have fun (libre)   
Revenir en haut Aller en bas
 

[Flashback] We are young, so let us have fun (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» 06. Let's be young folks together - PV Santana
» [RP Flashback] Entre Nymphomanie et Psychopathie...
» IF I DIE YOUNG
» The Young And The Hopeless

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon a Curse ::  :: Les Archives :: Archives Storybrooke-