Inscrivez votre forum sur notre Top-Site !

L'histoire se déroule en Octobre 2013.

« Tant qu'il y a assez de place pour stocker les guimauves, tout va bien. »
par Valentine Bellamy dans You gave up the fight, you left me behind


Charming ೨ Henry ೨ Ruby ೨ August

Partagez | 
 

 Où est ma robe de mariée ?! (PV M. Gold)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Madeline Rosewood
Admin ೨ La dame blanche

✒ Curse :
39
✒ Coeur :
À tout jamais à Edward
✒ Personnage de Conte :
Melanie Ravenswood, le fantôme de la mariée, la dame blanche


MessageSujet: Où est ma robe de mariée ?! (PV M. Gold)   Dim 17 Avr - 21:23

  Ma robe de mariée est faite pour épouser tes regrets
Madeline & M. Gold

 
J’avais retourné l’ensemble du manoir, elle n’était pas là. J’avais fouillé pièce par pièce, placard par placard. Même mon grenier avait été retourné. Il y conservait des choses dont je ne soupçonnais même pas l’existence jusqu’à ce jour, comme les portraits de mon père et de ma mère. Dès que mon regard s’était posé sur le portrait d’Henry Ravenwood, j’avais jeté celui-ci par la fenêtre. J’allais le brûler. Il n’avait absolument rien à faire dans ma demeure. J’avais fait une croix sur lui dès le jour où j’avais su qu’il était responsable de la mort de mon pauvre Edward. Edward partit trop jeune, partit trop tôt, laissant sa malheureuse fiancée seule face à l’autel sans le vouloir. Ma haine envers mon géniteur était tellement grande que jamais elle ne cesserait d’exister. Combien de temps s’était-il écoulé depuis ce jour ? Plus de trente ans si on prenait en compte les vingt-huit années de malédiction. Trente ans et jamais je n’avais cessé de le haïr. À HalloweenTown, je le détestais encore plus car c’était de sa faute si je m’étais retrouvée coincée dans ce monde sans pouvoir en sortir. S’il avait laissé mon Edward en vie, jamais rien de tout cela n’aurait eu lieux.

Ces fouilles m’avaient permise de faire un grand rangement et plusieurs objets me rappelant mon père avaient fini par passer par la fenêtre. Quelque fois, en jetant ces objets, je m’étais prise à l’idée que ce misérable Prince Jean se trouvait en dessous et se retrouvait assommé par un de ces trucs. Me rongeant les ongles jusqu’au sang, j’avais fait les cent pas dans le manoir cherchant une possible idée sur l’endroit où ma robe de mariée pourrait se trouver. Elle ne pouvait pas avoir disparu ! Je la portais sur moi quand j’avais été emportée. Je possédais mon médaillon alors pourquoi est-ce que ma robe ne serait pas là ? Regina pouvait être aussi puissante qu’elle voulait le faire croire, la magie ne pouvait pas toujours tout effacer. La preuve : elle pouvait même être brisée ! J’aurais pu faire appel à une couturière afin qu’elle fasse une copie conforme de ma robe, mais il était évident que ce n’était pas pareil. Ma robe, c’était ma robe. Et non pas une pâle copie de ma robe. J’avais aussitôt rejeté cette idée à peine avait-elle effleuré mon esprit. Si seulement la magie était de retour, je pourrais partir d’ici et rentrer chez moi à Thunder Mesa. Je ne voulais pas vivre dans la copie de mon manoir. Mais en attendant, je n’avais nulle part d’autre où aller…

Dans mon jardin, j’avais allumé un feu, brûlant ainsi tous les objets que j’avais jeté dans mon jardin. Malheureusement, en les déplaçant pour former une magnifique bûcher, j’avais constaté que Littleking ne se trouvait pas là-dessous. Dommage… Ça m’aurait débarrassé de lui au passage. Enfin… les cafards étaient difficiles à éliminer. C’était un fait qu’on pouvait voir dans tous ces bouquins de biologie et documentaires télévisées sur ces gars qui venaient pour éliminer les parasites dans les maisons d’Amérique. Je vidais un bidon d’essence qui trainait dans ma cave et enflammais une allumette que je jetais. Aussitôt le feu prit et les objets se mirent à brûler. Le feu ne purifie pas, il noircit. J’en avais conscience. Mais ça me faisait un bien fou de voir tout cela partir en cendre. Ça allait faire un sacré trou dans mon jardin, mais rien qu’un bon jardinier ne pourrait réparer. Et puis, quelle importance si je regagnais mon monde ? Je restais plantée pendant des heures devant le feu. Jusqu’à ce que celui s’éteigne en fait. J’avais fini assise dans l’herbe à fixer les flammes sans les quitter un seul instant du regard. Heureusement pour moi qu’aucun gamin comme celui de l’autre jour n’était venu m’importuner. Je n’aurais pas été aussi clémente que la dernière fois.

Les cheveux empestant la fumée, j’allais tout de même prendre une douche. Je ne cessais de cogiter un seul instant. Ce fut pendant que je m’habillais que j’eus une soudaine révélation sur l’endroit possible où pouvait se trouver la robe. Si mes souvenirs étaient bons à propos de Storybrooke, celle-ci appartenait à un certain M. Gold. Je n’étais jamais sortie du manoir en vingt-huit ans. J’avais eu l’impression de le faire parce que la malédiction m’avait donné d’autres souvenirs mais ça n’avait pas été le cas. Néanmoins, je savais que le propriétaire de la ville tenait une boutique d’Antiquité et apparemment, celui qui cherchait quelque chose pouvait potentiellement le trouver chez lui. Peut-être possédait-il ma robe ? J’espérais qu’il n’avait pas eu la grande idée de la vendre à la première venue car sinon… Je le tuerai. C’était aussi simple que ça ! C’était ma robe de mariée ! Après m’être habillée rapidement, je quittais pour la première fois mon manoir. Sauf que ce ne fut pas aussi facile que ça en avait l’air parce qu’une fois arrivée au portail de mon domaine, je me figeais. Pendant des années j’étais restée à l’intérieur, à la sécurité que m’offrait ma propriété, et aujourd’hui, j’allais « m’offrir » au monde.

Après avoir pris une grande inspiration, je franchis le portail d’un pas et me retrouvais sur le trottoir. J’ajustais ma sacoche sur mon épaule et gonflais à nouveau ma poitrine. Un pas après l’autre, je m’éloignais de chez moi. Les rues de Storybrooke me semblaient tellement familières… Et pourtant je ne les connaissais pas. Je n’expliquais pas vraiment l’aisance avec laquelle je me dirigeais vers cette boutique d’antiquités. Certains habitants de la ville me dévisagèrent en me voyant passer et j’eus l’affreuse envie de fracasser leur tête. Néanmoins je me retenais en serrant les poings. Non, je ne pouvais pas les tuer tous. Et puis, on me tomberait dessus avant que je n’ai terminé. Je pris sur moi et continuais d’avancer jusqu’à la boutique. Une fois devant celle-ci, je restais plantée là quelques secondes, cherchant mon courage à deux mains. Ma main s’avança alors lentement vers la poignée de la porte et une fois que je l’ouvris, un carillon sonna. Je pénétrais dans la petite boutique sombre et m’avançais vers le comptoir.

 
(c) Colyn


Look at him, look at me. That boy is bad, and honestly he's a wolf in disguise but I can't stop staring in those evil eyes. That boy is a monster. He ate my heart - I love that girl - He ate my heart - Wanna talk to her, she is hot as hell - He ate my heart -I love that girl - He ate my heart - Wanna talk to her, she is hot as hell ©endlesslove.
MÉLANIE RAVENSWOOD
Revenir en haut Aller en bas
 

Où est ma robe de mariée ?! (PV M. Gold)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mathilda de Cologne ϟ « Le temps malgré tout a trouvé la solution malgré toi. »
» 02. Comme mère et fille.
» Krystal Ker'sinal
» Votre portrait Chinois
» Que tu es belle dans ta robe de mariée, prend ma main et laisse toi guider [En Cours]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon a Curse ::  :: Les Commerces :: Les Boutiques :: La Boutique de Mr Gold-