Inscrivez votre forum sur notre Top-site !


« Tant qu'il y a assez de place pour stocker les guimauves, tout va bien. »
par Valentine Bellamy dans You gave up the fight, you left me behind
L'histoire se déroule en
Octobre 2013.


Partagez | 
 

 C'est pour le loyer ? [ Pv Mr Gold]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
Invité



MessageSujet: C'est pour le loyer ? [ Pv Mr Gold]   Dim 6 Avr - 22:53

Mr Gold



C'est pour le loyer ?
L'argent ne rachète pas les erreurs
Un dernier geste de la main à Ruby et je quittais le Granny's Diner. Le déjeuner avait été très agréable, les merveilleuses lasagnes de Granny accompagnées du sympathique discussion avec ma serveuse préférée Ruby. Je passais la porte, le soleil m’éblouit durant un instant, il faisait de plus en plus beau. Le mariage Nerys-Knightwood devrait être ensoleillé, une bonne chose pour les futurs mariés. J'étais très content d'avoir été invité à la fête, un sourire se peignit sur mon visage. Je détachais Pongo, puisqu'il n'avait pas le droit d'aller à l'intérieur du restaurant, je devais l’accrocher dehors. Mon dalmatien et moi partirent en direction de mon cabinet, je n'avais pas de client avant 16h00, mais j'avais quelques dossiers à remplir. Et comme toute sorte d'administration, ce n'était pas le plus rapide à faire, sans parler de mes comptes que je devais finir avant le surlendemain. Autant dire que je n'allais pas m'ennuyer. Avec tout ça en tête, je ne pensais pas à la venue de Mr Gold pour le loyer.

Bref, je rentrais avec Pongo dans mon cabinet, libérait mon compagnon de sa laisse et me dirigeais vers mon bureau. Me mettant immédiatement au travail, je sortis un dossier spécifique celui du docteur Daniel Lynch. Je lui avais parlé la veille de ses petites activités, lui demandant d'aller se rendre dans les jours qui suivent sous peine de le faire moi-même. Je savais que je devais y aller avant qu'il ne s'enfuie, mais je ne pouvais m'empêcher de lui laisser un chance de se racheter, pour moi, tout le monde méritait une seconde chance. Je relisais ce que j'avais écrit sur lui, quand on frappa à la porte. Je me demandais qui cela pouvait être si tôt dans l'après-midi. Je ne me souvenais pas avoir un rendez-vous. Peut-être était-ce Ruby ? J'avais sûrement oublié quelque chose au Granny's Diner. J'avançais vers la porte et l'ouvrit et je fus légèrement surpris de voir Mr Gold. Me souvenant soudain que c'était le jour du loyer, mon visage fut moins surpris et plus amical. Je lui fis signe d'entrer et refermais la porte derrière lui. J'avais beau savoir que c'était lui qui avait fait enfermé Michael, il était bien trop puissant pour que je m'attaque à lui directement. Avec un peu...énormément de chance, j'arriverais à convaincre Lynch de témoigner contre Gold, mais je doutais de pouvoir faire ne serait-ce que déséquilibrer l'antiquaire.

« C’est pour le loyer, j'imagine. »

Ma phrase était évidemment rhétorique mais j'aurais préféré qu'il vienne pour se confier. Je me dirigeais vers  une autre pièce de mon cabinet, pris mon porte-feuille et en sortit l'argent que je devais au propriétaire. Je revins vers lui et lui tendis l'argent. Je cherchais dans ma mémoire mais n'arrivais pas à me souvenir comment Gold avait pu devenir l'homme le plus puissant de la ville. Henry m'aurait sûrement affirmer que c'était parce qu'il était le plus puissant et maléfique des sorciers dans le monde des contes. Et malgré le fait que je ne croyais vraiment à son histoire, je ne pus m'empêcher de penser que ce rôle allait bien à l'antiquaire. Mr Gold, avait cette espèce d'aura, ce charisme qui effrayait tout le monde en ville et qui je devais le reconnaître était assez effrayant et pendant quelques secondes la théorie d'Henry semblait la plus logique. Moi-même, il m'arrivait d'être effrayé par cet homme, qui me donnait l'impression d'être coupable. Je n'arrivais pas à cerner de quoi, mais lorsqu'il était présent, le poids de la culpabilité pesait sur mes épaules. Mr Gold prit l'argent et alors que je ne m'attendais pas à plus, il m'adressa la parole.

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Allan Gold
Habitant ೨ Rumpelstiltskin

⚔ Curse :
7401
⚔ Coeur :
A jamais fermé
⚔ Statut :
En affaires
⚔ Personnage de Conte :
Rumpelstiltskin


MessageSujet: Re: C'est pour le loyer ? [ Pv Mr Gold]   Dim 27 Avr - 13:34

Mr Gold



C'est pour le loyer ?
Une demande peut cacher plus qu'une simple question
La journée n’avait pas particulièrement bien commencé. On ne pouvait pas dire que la visite de Regina soit une bonne nouvelle et n’annonçait rarement un futur prometteur. Mais cela signifiait qu’il se tramait quelque chose et qu’il me fallait agir. Comment ? Je n’en savais rien encore mais cela viendrais. Il ne me manquait que quelques informations sur ce qu’elle préparait. Je finirais bien par le découvrir, peu de choses m’échappaient dans cette ville. Comme le fait qu’un petit groupe de personnes souhaite voir tomber le docteur Lynch. J’avoue que je ne savais pas trop quoi faire avec lui. Devais-je l’aider à s’en sortir pour qu’il reprenne du service ou bien devais-je laisser faire les choses ? Sachant qu’il serait toujours temps de le faire sortir de sa cellule avec l’appui du juge Fire, par exemple. Mais bon, je pouvais tout de même tenter une dernière action pour lui éviter ce genre de moment désagréable.

Je me m’y alors à réfléchir aux moyens que j’avais a ma disposition pour convaincre ce petit groupe de ne pas s’attaquer à plus fort qu’eux. Je pouvais me servir du patient qu’il a laissé échapper, Michaël pour m’en prendre à une autre personne. Les victimes potentielles étaient nombreuses, ceux du groupe anti-Lynch feraient les meilleures cibles mais laquelle serait la plus à même de décourager les autres. La victime parfaite était bien entendu le docteur Hopper, gentil et naïf, le cliché de la parfaite victime. Surtout que si lui reconnaissait la dangerosité de Michaël, il n’aurait plus vraiment d’arguments contre mon psychiatre préféré. Et ainsi je ferais d’une pierre deux coups, puisqu’après une telle attaque, il réintégrerait l’aile psychiatrique. Juste ce qu’il me fallait. Il me restait plus qu’à mettre ensemble les protagonistes de ma petite mise en scène. Il me faudra trouver le bon moment pour cela. Mais ce sera pour un autre jour.

La perspective de ce plan me remit de bonne humeur et le reste de ma matinée se déroula sans accroc. Je pus faire un peu de rangement dans ma boutique me laissant tout le temps pour réfléchir à ce que mijotait Regina. L’heure du déjeuner approcha et je remarquais la date d’aujourd’hui en passant devant le calendrier accroché dans mon entrée. Ainsi, cela me faisait une bonne raison, d’observer et de trouver un point faible ou au moins quelque chose qui me permettrait de l’amener où je veux au moment voulu. Après un bon repas, je pris donc la direction de l’appartement du docteur Hopper. Je frappais quelques coups à la porte avant qu’il ne vienne m’ouvrir en m’invitant à entrer.


« Bonjour, docteur Hopper. »

Ce n’était pas parce que j’étais l’homme le plus puissant et un propriétaire inquiétant que je devais me soustraire aux règles minimum de politesse. Un peu surpris par ma visite dans un premier temps, il se rappela ensuite la date et son sourire gentillet refit surface.

« C’est pour le loyer, j'imagine. »

Je hochais la tête avant qu’il ne passe dans l’autre partie de son appartement surement pour aller chercher l’argent du loyer. Je laissais trainer mon regard, avec l’indifférence de quelqu’un qui patiente. Même si les apparences étaient trompeuses, je cherchais et observais, voir ce qui pouvait m’être utile. Il revient ensuite, remarquant surement mon regard.

« Merci. Vous êtes sur un dossier important ? »


C’était une question toute simple et pourtant. Elle était inhabituelle, j’avais accompagné ma question, d’un geste vers le dossier ouvert sur la table. Je ne savais pas de quoi il était question mais le fait qu’il soit en cours et que le docteur y travaille sur l’heure du déjeuner me laissait supposer qu’il n’était pas insignifiant.

© Méphi.



_________________________


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est pour le loyer ? [ Pv Mr Gold]   Jeu 1 Mai - 15:35

Mr Gold



C'est pour le loyer ?
L'argent ne rachète pas les erreurs
Je travaillais sur le dossier de Lynch, depuis près d'une semaine, c'était quelque chose qui ne me lâchait pas. Javais beau avoir parlé au psychiatre, je devais préparer l'accusation, pour le tribunal. Mon dossier devait être en béton si je voulais faire tomber le serpent. Alors que je relisais mes notes sur le psychiatre, on frappa à la porte. Je me levais pensant que j'avais oublié quelque chose au Granny's Diner. Aussi, je fus surpris de voir M. Gold à ma porte. Je cherchais la raison de sa venue, quand soudain la date me revint à l'esprit, c'était le jour du loyer.

« Bonjour, docteur Hopper. »


Il était comme à son habitude poli, mais restait inquiétant. Tout le monde redoutait M. Gold et si j'avais tenu tête à Regina une fois, je n'étais pas certain de pouvoir en faire d même avec le propriétaire de la ville.

« Bonjour, M. Gold. »

Je lui rendis la politesse, poli et amical comme habituellement. Je lui fis un sourire en me souvenant de la date et demanda pour être certain et faire un peu la conversation :

« C’est pour le loyer, j'imagine. »

Comme l'antiquaire hocha la tête, je partis dans une autre pièce afin de prendre la somme convenue. J'aurais préféré qu'il soit venu pour me parler. Il était vrai que cela n'arrivait pas souvent mais  je l'avais trouvé...humain quand il était venu me parler de son fils. Il m'avait semblé comme tout le monde et cela serait mieux si il montrait plus souvent cette facette amicale de sa personnalité. Je ramenais l'argent et le donnait à Gold. Quand j'étais revenu dans la pièce, j'avais remarqué le regard de Gold sur le cabinet. Je trouvais ça étrange, j'espérais qu'il n’allait pas me virer pour pouvoir vendre l'habitation. Alors que je commençais à légèrement m'inquiéter pour mon travail, Gold, prit la parole :

« Merci. Vous êtes sur un dossier important ? »

Je me doutais qu'il était là pour autre chose que simplement le loyer. Il savait pour mes doutes à propos de Lynch. Gold savait que j'allais dénoncer le serpent s'il ne le faisait pas lui-même, il savait que je protégeais Michael avec l'aide de Regina, même si je ne savais pas vraiment, si elle connaissait tout ce qu'avait vécu le loup. De toute manière, l’antiquaire se débrouillait pour toujours tout savoir, ça ne m'étonnait donc pas. Je me dirigeais vers mon bureau ou était posé le dossier.

« Je suis désolé, je suis tenu au secret professionnel. Vous souhaitez parler ? »

Je rangeais le dossier de Lynch dans un tiroir avant de me relever et de proposer d'un geste du bras le divan. S'il voulait parler, ça ne me dérangeait pas, ça me permettrait d'en apprendre plus sur Lynch. Non, M. Gold était loin d'être idiot et étant donné ce qu'il savait si on parlait ça n'apporterait rien ni à l'un, ni à l'autre. J'étais certain que Gold savait que Michael était venu me voir et donc que j'avais un témoin. Alors que voulait-il ? Là était toute la question et avec une toute simple, le propriétaire avait réussi à me faire douter, à m'inquiéter. Il avait ce pouvoir,de trouver les faiblesse des gens, les exploiter à son avantage, quitte à faire souffrir, l'instrument, pour lui seul importait le résultat. S'il avait été là, Henry aurait sûrement dit que c'était le grand et puissant sorcier Rumpelstiltskin, qui avait causé beaucoup de malheur et était un des plus dangereux ennemis auquel Emma Swan pouvait être confronté. Je devais avouer que parfois Gold me donnait cet impression de grand sorcier maléfique agissant dans l'ombre pour arriver à ses fins, mais tout cela, ce n'est qu'un conte de fée.

© Méphi.





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Allan Gold
Habitant ೨ Rumpelstiltskin

⚔ Curse :
7401
⚔ Coeur :
A jamais fermé
⚔ Statut :
En affaires
⚔ Personnage de Conte :
Rumpelstiltskin


MessageSujet: Re: C'est pour le loyer ? [ Pv Mr Gold]   Dim 25 Mai - 16:08

Mr Gold



C'est pour le loyer ?
Une demande peut cacher plus qu'une simple question

Je me demandais bien ce qui pouvait valoir une telle attention de la part du psychologue même si je me doutais qu’il s’agissait du cas Lynch, qui n’était pas un patient ordinaire pour le Docteur Hopper. Comme si j’avais demandé une information top secrète ou que je demandais une chose que je ne savais pas déjà, il s’approcha de son bureau et rangea le dossier dans un tiroir, me confirmant par la même que c’était bien le dossier de celui auquel je pensais. C’était ce genre de petits détails qui faisaient tout et qui disaient beaucoup mais en même temps s’il ne l’avait pas fait, j’aurais pu tomber sur contenu et il n’aurait pas pu dire la phrase suivante.

« Je suis désolé, je suis tenu au secret professionnel. Vous souhaitez parler ? »


Je m’attendais à une telle réaction néanmoins, j’étais venu pour savoir dans combien de temps, il comptait agir, que je puisse avancer mes pions. Une erreur de tempo pouvait être risquée. Oh pas pour moi, bien sur mais je préférais assurer cette manche. La deuxième partie de sa question me surprit plus. Son bras m’avait indiqué la direction du divan qu’il utilisait avec ses patients, ce qui je n’étais pas vraiment. Il est vrai qu’une fois j’étais venu le voir pour discuter, pour parler de mon fils perdu mais je ne pensais pas qu’il s’en rappelait et surtout qu’il pense que je pouvais recommencer. Même si il est vrai aussi que je devais un dossier avec mon nom dessus dans l’un des ces tiroirs, je n’étais pas un patient. Et je n’avais pas envie de le voir ressortir, c’est comme si ce tiroir gardait tous les secrets des personnes avec une partie de leur souffrance, c’est toujours ainsi que j’imaginais le travail du docteur Hopper. J’en avais eu besoin mais je ne sais pas si je referais cette erreur. Et à son exact opposé, il y avait Lynch qui n’enlevais pas la souffrance, du moins pas celle de tous ses patients. Lui agit plutôt comme un moyen de transfert, il prend la douleur de certains pour la redistribuer à ses patients particuliers. Cette métaphore mise de côté, je répondis à Archie.

« Non, je suis simplement venu chercher le loyer, c’était une simple curiosité de ma part. Désolé si j’ai été déplacé. »


Je voyais se tracer sur le visage du docteur Hopper le marques du doute, ma visite suffirait-elle à le faire reculer et renoncer à son entreprise de faire tomber le docteur Lynch. Et dire que je me retrouvais à gérer dans l’ombre cette concurrence entre les deux médecins qui semblaient vouloir en venir à des solutions plus rapides pour se débarrasser de l’autre. Enfin surtout du côté de Hopper, c’est cela qui m’étonnait. Je ne pensais pas qu’il irait si loin pour empêcher Lynche de faire ce qu’il voulait avec ses patients. Au moins, il avait la sagesse de ne pas essayer de me faire tomber moi avec Daniel. De toute façon il n’aurait absolument aucune chance, il n’y avait rien qui me reliait à Lynch ou à la section psychiatrique, j’y avais veillé. Laisser une telle trace aurait été stupide et digne d’un novice, ce que j’étais loin d’être.

Je manquais encore de quelques informations sur le quand de son action et il fallait que je réfléchisse vite à une manière de lui faire lâcher un signal qui serait bien suffisant à mon action future. Le temps pressait car chaque minute que je restais accentuait l’anormalité de ma visite et la raison secrète que je gardais risquait d’apparaitre. Soudain, l’idée me vint, Venant d’achever mes excuses plus ou moins sincères mais que personne ne se risquerait à contester, je me dirigeais vers la porte du cabinet
.

« J’espère que ce cas se résoudra bientôt. »



© Méphi.




Hors rp:
 

_________________________


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: C'est pour le loyer ? [ Pv Mr Gold]   Sam 31 Mai - 11:38

Mr Gold



C'est pour le loyer ?
L'argent ne rachète pas les erreurs
Lorsque Gold s'intéressa au dossier ouvert qui était sur mon bureau. Je fus légèrement inquiet, je ne savais pas comment, mais lui savait que c'était le cas de Lynch qui était énoncé dans ce dossier. ET s'il y avait bien une chose que je ne voulais pas, c'est que M. Gold mette le nez dans mes maigres preuves contre le psychiatre. Je n'avais déjà pas grand-chose, le témoignage de Michael, l'enregistrement que j'avais eu et mes soupons, mais si en plus l'antiquaire, savait ce que je possédais, il trouverait (bien plus facilement) un moyen de me parer. Je savais qu'il était dans le coup, pour Michael, mais là, je n'avais encore moins de preuves. Juste le fait que Michael alors qu'il était drogué avait cru entendre la canne de l'ancien sorcier. Autant dire rien du tout. Juste des soupçons que je pourrais sûrement ne jamais confirmer. Bref, j'avançais vers mon bureau avant de ranger le dossier du serpent dans un tiroir et de dire à Gold que j'étais soumis au secret professionnel comme tout psychologue. Puis intrigué par le fait qu'il avait continué la conversation, je lui demandais s'il souhaitait parler. Après tout, il était déjà venu une fois, peut-être avait-il de nouveau besoin de se confier. D'après ce que je crus voir il fut surpris puis compris mon raisonnement. Cependant il me confirma que ces intentions ne concernait que le loyer et que c'est la curiosité qui l'avait poussé à me questionner. Même si je restais encore sceptique, je fis mine de le croire. Il s'excusa de sa « maladresse ». je lui répondis :

« Non, non, ne vous inquiétez pas, ce n'est rien. »


Je devais avouer ne pas être complémentent sur des intentions de sa venue. Après ce n'était peut-être qu'un malentendu mais le docteur Lynch m'avait appris à me méfier et avec l'antiquaire, j'avais toutes les raisons de le faire. Et même si je n'avais ni les capacités, ni les preuves, ni même de raisons de le faire tomber, j'allais rester méfiant envers lui et je n'allais pas oubliée qu'il y avait de très fortes probabilités pour que ce soit Gold qui ait commandité l'internement de Michael. Je cherchais encore ce qui pouvait pousser l'ancien sorcier à rester mais je n'arrivais à saisir ce que cela pouvait être. Soudain, me surprenant, l'antiquaire commença à se diriger vers la porte. Je le suivais, le raccompagnant. Avant de sortir, il exprima sa volonté que l'affaire sur laquelle je me trouvais se résolve bientôt. La seul chose que je pus lui répondre, fut :

« Je l'espère aussi. »

Après avoir échangé des « au revoir » de simple politesse. Gold me laissa seul dans mon cabinet à réfléchir à une visite qui pouvait être simple, mais qui soulevait plein de nouvelles questions dans mon esprit. J'allais vers ma fenêtre afin de laisser mon esprit s'évader. En général, cela m'aidait à réfléchir. Je ne savais toujours pas pourquoi Gold était venu mais sa venue ne m'avait pas ôté l'envie d'aider Michael et donc de faire tomber le serpent. Je retournais donc vers mon bureau sortant le dossier du psychiatre afin d'en faire la meilleure analyse, devant le shérif ou les tribunal. C'était un cas complexe qui reposait sur de faibles preuves, mais je n'avais pas le choix, j'avais promis à l'ancien loup de l'aider et je devais tenir parole. Après une heure passée sur ce dossier à rajouter des éléments qui m’apparaissaient plus clair désormais, il était l'heure de recevoir un patient plus commun. Je rangeais une fois de plus ce dossier dans le tiroir avant de sortir celui de mon patient suivant. J'allais ouvrir, et même si je l'écoutais avec attention, l'affaire impliquant Michael, Lynch et Gold, en quittait pas mon esprit. Tant pis, puisque le psychiatre avait choisi de ne pas se dénoncer. Le lendemain, j'allais aller moi-même au commissariat. J'avais laissé au serpent, une chance d'amoindrir ses torts, il ne l'avait pas saisi. Je m'en doutais mais au fond, j'aurais préféré croire qu'il allait saisir cette seconde chance. Lorsqu'il allait se retrouver derrière les barreaux le lendemain, il allait peut-être comprendre son erreur..

© Méphi.





HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: C'est pour le loyer ? [ Pv Mr Gold]   
Revenir en haut Aller en bas
 

C'est pour le loyer ? [ Pv Mr Gold]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon a Curse ::  :: Les Archives :: Archives Storybrooke-