Inscrivez votre forum sur notre Top-site !


« Tant qu'il y a assez de place pour stocker les guimauves, tout va bien. »
par Valentine Bellamy dans You gave up the fight, you left me behind
L'histoire se déroule en
Octobre 2013.


Partagez | 
 

 La rancune ronge les sens (pv Elvira)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Mary Margaret Blanchard
Admin ೨ Blanche-Neige

⚔ Curse :
10065
⚔ Coeur :
Mariée à son Prince Charmant
⚔ Statut :
Enceinte de trois mois
⚔ Personnage de Conte :
Blanche Neige


MessageSujet: La rancune ronge les sens (pv Elvira)   Mer 2 Déc - 12:06





Elvira & Snow



Une main posée sur mon ventre encore relativement plat malgré le petit être qui commençait à grandir en moi, je marchais tranquillement dans les rues de Storybrooke. Dans cette ville créée de toute pièce par la malédiction de Regina, la vie avait pris un tout autre tournant. Elle ne ressemblait en rien au Storybrooke qui existait lorsqu’Emma est arrivée en ville. Emma. Emma était sans aucun doute ma plus grande fierté. Nous avions décidé de confier nos vies entre les mains de ce tout petit être que j’avais eu la chance de mettre au monde et nous avions pris la bonne décision. Elle était devenue une femme merveilleuse et je ne cesserai jamais de la tarir d’éloge. À présent, nous étions réunis et ce, pour toujours. J’avais retrouvé ma petite fille, bien que suite à la malédiction, elle soit plus âgée que moi. Néanmoins, j’étais certaine que David et moi avions encore tant de choses à lui apporter. La différence de nos parcours faisait qu’il était possible que le jour de demain, lui et moi serions amenés à être les parents que nous avions toujours souhaité être pour elle. Mais je ne me faisais pas trop d’illusion non plus. Nous avions loupé plein de choses à son propos. Ses premiers mots, ses premiers pas, ses premiers sourires… Toutes ses premières fois nous avaient échappé et c’était sans aucun doute ce que je regrettais le plus. C’était pour cette raison que je me réjouissais de cette grossesse surprise. Et David était, bien évidemment, tout aussi enchanté que moi par cette opportunité d’être père à nouveau.

Parents d’Emma, nous ne l’avions été que pendant cinq minutes… Alors si la chance nous offrait la possibilité de pouvoir être de vrais parents pour un petit être innocent, il ne faisait aucun doute que nous la saisirions sans réfléchir plus en avant. Je n’avais que deux mois et demi de grossesse et pourtant, je ne pouvais pas m’empêcher de penser déjà aux préparations pour son arrivée parmi nous. Il faudrait sans aucun doute repenser à la disposition de l’appartement. Peut-être même déménager ? Je ne savais pas trop ce que nous allions faire pour le moment. Pour l’instant, ma seule priorité était d’aller prendre rendez-vous pour ma future échographie. Je n’avais jamais pu voir Emma lorsqu’elle était encore dans mon ventre, alors je me faisais une joie de voir à quoi ressemblait un fœtus. Mon fœtus. Notre fœtus. J’attendais les premières photos de l’échographie pour l’annoncer à mon aînée. J’étais certaine qu’elle se ferait une joie d’avoir un petit frère ou une petite sœur bien qu’elle ait aujourd’hui vingt neuf ans. Et Henry ! Henry aussi serait content, j’en étais certaine. Garder ce secret était beaucoup plus compliqué que je n’aurais cru. Surtout qu’à chaque fois que je voyais les membres de ma famille, je me mordais la langue pour ne pas lâcher l’information. Heureusement que je pouvais compter sur Charming pour m’aider à tenir. L’attente ne serait plus très longue ! Tout du moins, c’était ce que j’espérais parce que si les personnes s’occupant de la section échographie avait déserté… Et bien qu’à cela ne tienne, j’irais moi-même à sa recherche !

Je passais devant la libraire et saluais Belle qui en sortait. Je ne la connaissais pas plus que ça, mais je l’avais trouvé fortement sympathique les quelques fois où nous nous étions croisées. Je n’avais jamais mis les pieds à la bibliothèque, bien que je n’avais aucun souci avec la lecture. Mais la bibliothèque que possédait l’école où je travaillais était suffisante pour moi pouvoir travailler car malgré tout, être institutrice prenait beaucoup de temps libre. Il fallait tout préparer afin de donner un cours et ça prenait parfois des heures. C’était pour cette raison qu’Emma et moi étions devenues des spécialistes du plateau-tv très tard le soir car depuis qu’elle était devenue Shérif, il lui arrivait de rentrer à des heures pas possibles. Je dépassais la bibliothèque, me rapprochant de plus en plus de l’hôpital. Au loin, une silhouette se dessina et mes pas ralentir lorsque je reconnus la propriétaire de cette silhouette. J’ignorais son nom dans la forêt enchantée, mais je savais qu’à Storybrooke, on la connaissait sous le nom d’Elvira. Dans la forêt enchantée, nous avions été rivale pendant quelques temps puis nos routes s’étaient séparées. Mais à Storybrooke, Elvira avait travaillé avec Regina pour nous empêcher, David et moi, de nous côtoyer et de nous ‘remettre’ ensemble, brisant ainsi le but de la malédiction de ma belle-mère. Dans un premier temps, j’ignorais comment réagir à sa présence mais avoir pris une grande inspiration, je pris sur moi et fis comme si de rien était. C’était stupide, surtout qu’en tant que Mary Margaret, j’avais mille et une raisons de lui reprocher de s’être mêlée de notre relation à David et à moi, mais en tant que Blanche-Neige, j’étais tout à fait disposée à passer à autre chose et à oublier le passé. Mais peut-être n’était-ce pas le cas d’Elvira ?




_________________________

 
I make a mistake

   

« I thought we were doing something brave for our child. And we were brave… but we weren’t king. We were selfish. If anything, we are not heroes anymore… »© Eöl
 
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: La rancune ronge les sens (pv Elvira)   Sam 5 Déc - 0:40
Encore une matinée ennuyante à en mourir, Elvira en avait vu le temps passer...Personne ne s'était présenté à la bijouterie, les gens à venaient rarement de toute façon. Depuis la fin de la Malédiction tout était on ne pouvait plus calme professionnellement parlant. A l'occasion quelqu'un se présentait mais ce n'était jamais quelqu'un de relativement intéressant. Et par intéressant elle entendait quelqu'un de qui elle pourrait tirer un bénéfice certain, quelqu'un qu'elle pourrait utiliser, quelqu'un de financièrement pertinent. Il fallait qu'elle retrouve ses anciens alliés, où étaient-ils ? Pour le moment la belle n'avait pas réussi à les retrouver malgré ses diverses explorations de la ville, avaient-ils trouvé un moyen de rester dans la Forêt Enchantée ? Elle en doutait, il était impératif qu'elle les retrouve pour lancer ses opérations le plus rapidement possible. Toute seule contre toutes les légions de héros prêts à lui fondre dessus, elle ne tiendrait pas sans magie. Peut être arriverait-elle à jouer sur le passé de chacun de manière psychologique, après tout Regina avait réussi à le faire pendant toutes ces années sous la Malédiction...Regina, à cause cette femme elle était coincée dans ce monde sans magie, à cause d'elle elle avait perdu ses pouvoirs, il ne valait mieux pas qu'elle croise la route de Madame la Mairesse sinon elle ne répondrait plus de rien et deviendrait une véritable furie. Regina, Méchante Reine et Maire de Storybrooke ? Bien grillée, s'il vous plait.

Quant à celui que tout le monde connaissait sous le nom du Ténébreux, ou Rumplestiltskin, c'était inutile d'aller le voir pour le moment, pas tant qu'elle n'avait pas retrouvé ses autres partenaires du côté obscur. De toute façon, que lui donnerait-elle ? Et pourquoi l'aiderait-il ? Elle pourrait s'avérer être une bonne alliée, le fait de semer le trouble en ville ne lui posant absolument aucun problème. Mr.Gold, comme on l'appelait en ville, craint de tous de par son air de requin, possédant presque tout les bâtiments, en faisant grincer des dents plus d'un. Si elle arrivait à se tenir en compagnie du Ténébreux face aux bonnes petites têtes d'anges qui siégeaient sur les bancs des héros de l'histoire, elle reprendrait du poil de la bête et on se remettrait à trembler en entendant parler d'elle. Ah...Les bons vieux jours où elle était capable de déferler des torrents de flammes et de feux follets sur des gens affolés, détruisant leur maisons, leurs vies et leurs espoirs...Qu'est ce qu'elle donnerait pour pouvoir retrouver toute sa puissance ! Elle bouillonnait perpétuellement, ruminant son malheur.


Quelqu'un. Perdue dans ses pensées, elle n'avait pas remarquée qu'une ombre s'était formée devant-elle, quelqu'un arrivait dans sa direction. Un de ses alliés ? La providence et la chance avait-elle décidé de se manifester de les mettre sur sa route ?

*Qui est...?*

Mary-Margaret Blanchard. Elle ne s'attendait pas à ça. Une alliée, oh non certainement pas ! La relation des deux femmes n'avait jamais été de tout repos. Dans la Forêt Enchantée, plutôt tout feu tout flamme depuis leur première rencontre, une tension enflammée, une némésis comme on en faisait plus. A Storybrooke ? Elvira avait été chargée par Regina d'empêcher la demoiselle brune de côtoyer son Grand Amour, David Nolan. En y repensant, c'était plutôt amusant. Mary-Margaret ne serait certainement pas ravie de la revoir, mais la matinée d'Elvira n'était pas totalement perdue. Quitte à n'avoir aucun signe de ses alliés, autant s'amuser un peu avec une ancienne adversaire.

- Madame Blanchard ! s'écria Elvira, un grand sourire carnassier sur ses lèvres laissant apparaître son éclatante dentition, quel plaisir de vous voir ici. Ça faisait longtemps. Vous avez l'air radieuse, comment vous portez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Mary Margaret Blanchard
Admin ೨ Blanche-Neige

⚔ Curse :
10065
⚔ Coeur :
Mariée à son Prince Charmant
⚔ Statut :
Enceinte de trois mois
⚔ Personnage de Conte :
Blanche Neige


MessageSujet: Re: La rancune ronge les sens (pv Elvira)   Dim 13 Déc - 22:57





Elvira & Snow



Il n’y avait rien d’exaltant à prendre un rendez-vous à l’hôpital pour une échographie, mais j’avais vraiment hâte de la faire. J’espérais que Charming serait présent. En fait non, il se devait d’être présent. Et je savais qu’il le serait. Jamais il ne manquerait un tel événement. Avec ce que nous avions vécu pour Emma, il était évident qu’avoir un deuxième enfant était une seconde chance qui nous était accordée et cette fois-ci, nous ne laisserions personne nous retirer nos enfants. Même si Emma était adulte et une magnifique jeune femme, elle restait ma fille et j’avais vraiment un devoir de protection envers elle. J’espérais qu’elle me laisserait la chance d’être une mère pour elle. Même si j’avais été absente pendant ces dernières vingt-huit dernières années, je serais assurément présente pendant les vingt-huit prochaines et bien après ! Seulement voilà, je n’avais pas l’impression qu’Emma me laisserait faire. Après tout, suite à la malédiction, j’avais vécu vingt-huit années en conservant l’âge de vingt-cinq ans, elle était donc plus âgée et elle avait dû se débrouiller seule pour grandir, en allant de famille d’accueil en famille d’accueil. Elle avait toutes les raisons du monde de m’en vouloir, de nous en vouloir pour ça mais il fallait qu’elle comprenne que si son père et moi nous étions résignés à l’abandonner ce n’était pas parce que nous ne voulions pas d’elle mais plutôt pour qu’elle nous revienne et qu’on soit enfin réuni.

Enfin, j’aurais tout le temps de m’occuper d’Emma le moment venu. J’attendais simplement le bon moment pour qu’on puisse discuter posément. Avec Charming, nous avions eu l’occasion d’en discuter à quelques occasions et il était beaucoup plus confiant que moi en ce qui concernait notre fille. Moi, j’avais l’impression que nous n’étions pas au bout de nos peines avec elle. Mais j’espérais vraiment me tromper parce que la seule chose que je désirais, c’était que nous formions une vraie famille. En plus de ça, nous allions bientôt avoir un nouveau membre dans notre famille. J’avais hâte de connaître toutes les joies que m’apporteraient cet enfant que j’allais élever. Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas sentie aussi heureuse. Sauf que mon bonheur sembla de courte durée car alors que j’approchais de l’hôpital, une silhouette familière se dessina et s’approchait de moi. Techniquement, je n’avais aboslument rien à craindre et ce de personne. La magie n’était pas de retour à Storybrooke et s’il fallait se défendre, j’étais certaine d’y arriver ! J’avais passé plus d’un an sous la peau d’une voleuse et j’avais appris à combattre pour survivre. Je reconnus Elvira et soudainement, tout mon corps se mit sur ses gardes à cause de notre passé commun. Que ce soit dans notre monde ou dans celui-ci, Elvira et moi n’avions pas entretenu de bon rapport. Finalement, je me décrispais et décidais de faire comme si de rien n’était.

Il n’y avait pas de raison pour que cela se passe mal. Nous n’étions plus dans notre monde et puis, à présent, elle ne devait avoir grand chose à faire du lien qui nous unissait, David et moi. Regina était hors course à présent. J’étais bien décidée à continuer ma route jusqu’à l’hôpital, mais il semblerait qu’Elvira ne soit pas de cet avis car elle m’interpella, m’offrant un sourire qui n’augurait absolument rien de bon. Un plaisir. Était-ce vraiment un plaisir ? J’en doutais fortement. Néanmoins, polie, et n’oubliant pas ma décision de tourner la page concernant le passé, je m’arrêtais. Cependant, Elvira n’obtint de moi qu’un visage fermé parce que malgré tout, je m’attendais au pire.

- Je me porte à merveille, merci, répondis-je.

Je n’allais pas plus loin dans ma réponse car je doutais fortement que mon état l’intéressait. Et puis, j’étais tellement sur la défensive que je l’imaginais déjà complotant pour me retirer ce bébé qui allait venir illuminer nos vies. Cependant, était-elle méchante à ce point ? J’avais envie d’en douter. Nul ne semblait être plus diabolique que Regina étant donné qu’elle était la seule méchante à avoir osé lancer un sort noir.

- Et vous ? Comment se passe votre acclimatation ? Vous profitez de l’absence de vos capacités magiques, j’espère ?

Oui, c’était un coup bas de ma part, je devais bien le reconnaître. N’étant pas une adepte de la magie, j’ignorais complètement ce que ceux qui la pratiquaient avaient perdu en arrivant dans un monde où la magie n’existait pas. Sauf que voilà pour certain, c’était une grande faiblesse ! Sans magie, ils étaient complètement perdus. Était-ce le cas d’Elvira ? Ou bien était-elle contente d’être redevenue normale ? Je l’ignorais.




_________________________

 
I make a mistake

   

« I thought we were doing something brave for our child. And we were brave… but we weren’t king. We were selfish. If anything, we are not heroes anymore… »© Eöl
 
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La rancune ronge les sens (pv Elvira)   
Revenir en haut Aller en bas
 

La rancune ronge les sens (pv Elvira)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le début d'un amour... à sens unique ! [ PV Anna ]
» SOS RPG[à sens unique]
» Elvira Von Kilmt, élémentaliste de Glace
» Mathilda De Cologne ♠ « Écrase d'un poing rageur ton œil humide Le temps ronge l'amour comme l'acide. »
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon a Curse ::  :: Les Archives :: Archives Storybrooke-