★ Coup de cœur Novembre 2016 de Disney World Pub
★ Coup de cœur Mars 2017 de Ouaf Ouaf Pub

Le forum fête ses 5 ans d'existence !
Venez ici nous laisser votre plus beau message !
Inscrivez votre forum sur notre Top-Site !

L'histoire se déroule en Octobre 2013.

« Tant qu'il y a assez de place pour stocker les guimauves, tout va bien. »
par Valentine Bellamy dans You gave up the fight, you left me behind


Charming ೨ Henry ೨ Ruby ೨ August

Partagez | 
 

 Intrigue bonus ೨ Sud du nuage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue bonus ೨ Sud du nuage.   Jeu 27 Juin - 11:48








Triste Sire


••••••••••••••••••••••••••••••

≯ Les armes ou les mots ne peuvent rien face à la fureur des éléments.





Les évènements s'enchaînaient, prenant une tournure de plus en plus tragique. Ne laissant aucune place à la réflexion mais plutôt à l'instinct. Triste Sire détestait çà. Il avait toujours su garder une certaine distance avec les choses pour mieux les analyser. C'est ce qui lui permettait de commettre les pires trahisons tout n'en ayant pas à subir les protestations d'une conscience bien inutile. Mais ici... tout çà était impossible.

Le conseiller doutait sérieusement sur leur chance de survie avec ces tornades. La suite semblait vouloir lui donner raison puisqu'un grognement se fit entendre devant eux. C'est alors que la demoiselle eut alors une réaction complètement absurde : elle lâcha la chaîne pour aller à la rencontre des loups ! Ce réflexe était certes étrange mais le plus bizarre dans cette histoire était le comportement de ces animaux féroces qui s'approchaient de la chaîne, les entourant en un cercle affamés. Essayant d'ignorer les babines retroussées et la lueur d'avidité et de famine qui brillaient dans les yeux des bêtes, Triste Sire plissa les yeux pour essayer de mieux discerner les mouvements des loups malgré le sable qui l'obligeait parfois à détourner le regard. C'était vraiment curieux... on avait l'impression que les loups n'étaient nullement gênés par les tornades, comme si elles n'existaient pas.

Avant qu'il ne puisse tirer des conclusions de cette remarque, il fut percuté de plein fouet par quelque chose. Ou plutôt quelqu'un. Pendant un très bref instant, n'ayant pas vu Dorothée venir, le conseiller avait craint qu'il s'agissait d'un des loups. Heureusement, ce fut la jeune fille qui était partie devant. Quoi que... vu le discours qu'elle lui tenait en lui agrippant sa veste, peut-être aurait-il préféré que se soit un de ces animaux furieux qui soit responsable de sa chute dans le sable.

- Par tous les arc-en-ciel de Kensas, si je meurs, dîtes à l’épouvantail que ses blagues me manqueront, dites au bûcheron de fer blanc de prendre soin de ce dernier comme il sait si bien le faire et dites au lion de ne pas avoir peur…Je vous en supplie monseigneur !

"D'accord. d'accord. Je vous le promets." Dit-il plus pour qu'elle arrête de le secouer que pour la réconforter ou encore dans le but de tenir cette promesse.
Un épouvantail ? Un bûcheron de fer blanc ? Un lion ? Mais de quoi pouvait-elle bien parler ? Triste Sire n'en avait pas la moindre idée. Il savait juste que ce petit empêchement pouvait signer leur perte s'ils s'attardaient trop en retrait.

Alors qu'il essayait de calmer tant bien que mal la demoiselle apeurée afin de pouvoir se relever, un petit détail se rappela à son bon souvenir. Malgré le fait qu'ils avaient tous deux lâcher la chaîne, ils n'avaient pas été emporté par les vents. Triste Sire redressa la tête pour constater que les tornades semblaient se maintenir à présent à distance. Il comprit rapidement que Rumpelstilskin était à l’œuvre. Le conseiller aurait pu en être reconnaissant mais il s'inquiétait surtout pour le prix que demandera le sorcier pour payer cet exploit. Sa chute et le discours de Dorothée l'avait empêché de suivre les derniers évènements.

Finalement, Dorothée se décida à se relever, l'aidant au passage. Le conseiller étouffa son premier réflexe à refuser cette main tendue et accepta finalement cette aide. À peine fut-il debout qu'un cri retentit. Les loups s'étaient jetés sur le sorcier et la reine Blanche-Neige. Plus que la disparition de cette dernière, c'était la mort du ténébreux qui lui semblait surréaliste. Comme avec son ennemi juré, il aurait dû se réjouir de voir son pire cauchemar périr devant ses yeux. Sauf que, tandis que son regard avait bien du mal à se détacher de ce macabre spectacle, il se demandait plutôt ce que deviendrait sa dette et surtout le pacte qui en découlait puisqu'il n'avait le sorcier venait de trépasser avant que le conseiller n'ait pu payer la magie utilisée. Quelque chose lui disait que ce qu'il devait à Rumpelstilskin n'avait pas disparu avec la mort de celui-ci. çà semblait trop simple. Or, çà ne l'était jamais avec la magie. La simplicité qu'avaient les sortilèges pour résoudre vos problèmes n'était qu'un leurre. Ce qui n'avait rien de rassurant.

Malheureusement, avec cette perte, ce n'était pas seulement les réponses que pouvait détenir le magicien qui disparut mais aussi l'aide qu'il apportait en repoussant les tornades. À nouveau, les vents rugirent tandis que les bêtes affamées étaient toujours occupées à leur lugubre repas. Le premier réflexe de Triste sire fut une tentative pour refaire la chaîne mais alors qu'il allait prendre la main du ménestrel, il hésita. La situation lui apparaissait très claire : très peu d'entre eux allaient survivre. Et même si son ancien ami survivait, c'était la mort par pendaison qui l'attendait à leur retour. Puisque le musicien était condamné de toute manière, pourquoi essayer de le sauver ? Ne serait-il pas injuste que le conseiller meurt et que l'autre survive ? Il n'eut pas longtemps à se torturer l'esprit. Son hésitation avait scellé le sort du musicien qui fut emporté par le retour des tornades.


*Mieux vaut qu'il soit emporté par une tornade que manger par les loups.*
Songea-t-il alors qu'il retournait vers les survivants de son groupe.

Triste Sire avait confié à Sally dans une lettre qu'une mort rapide était tout ce qu'il pouvait encore donner à Charivari. Il le pensait sincèrement et venait d'appliquer sa promesse.


« Il faut qu'on rejoigne cette foutue dune et vite. Les loups ne se satisferont pas de ce festin »


Triste Sire acquiesça en silence. C'était vrai. Ils n'avaient pas le loisir de pleurer ou de se réjouir des disparus, ils devaient se presser tant que les bêtes étaient occupées. Sans attendre, Dorothée l'agrippa par sa veste (entre elle et Robin qu'avait-il tous à le prendre par ses vêtements ?) et Triste Sire lui prit le bras pour assurer sa prise. Cela ne lui plaisait pas de se retrouver en bout de fil mais il n'avait ni pas vraiment le luxe de protester. Le temps jouait contre eux. Au moins pourrait-il jeter la demoiselle au loup si ceux-ci les rattrapaient. Cela n'avait aucun sens, s'il faisait çà, il y avait plus de chances d'être emporté avec elle mais c'était une pensée rassurante de pouvoir encore sacrifier d'autres personnes pour assurer sa propre survie. Et il en avait décidément bien besoin en cet instant.


- Dépêchons nous, nous ne sommes plus très loin, regardez !


Alors qu'ils continuaient leur route, Triste Sire regardait en direction de la dune que Dorothée avait pointée du doigt. Ou du moins, ce qu'il pouvait en voir à travers la tempête. Il était de moins en moins certain que la solution se trouve à son sommet. Les tempêtes. Les loups. Les choses semblaient s'empirer depuis l'instant où ils avaient décidé d'aller vers cette maudite dune de sable noir et le tout aussi inquiétant nuage qui la surplombait toujours. Était-ce un signe qu'ils faisaient mauvaise route ou bien quelque chose tentait de les empêcher d'arriver à destination ? À nouveau, le temps n'était plus à la réflexion. Les loups ne resteraient pas occupés très longtemps, comme l'avait si bien déclaré le dénommé Pierre. Le conseiller accéléra son pas autant que le lui permettaient le vent et le sable. Même s'il craignait de plus en plus ce qui les attendait au sommet, il devait continuer à avancer.

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue bonus ೨ Sud du nuage.   Jeu 27 Juin - 14:08



ღ Jiminy Cricket





▣ Un mort qu'on abandonne est mort deux fois

Tout allait bien trop vite à mon goût, la téléportation dans le désert, la présence de Damien, Blanche-Neige et Rumpelstiltskin, sans parler de cette dune de sable noir qui ne présageait rien de bon mais semblait être notre destination. Le dénommé Robin, qui semblait avoir une force de leader, incita les autres à le suivre afin que nous puissions trouver une solution à notre présence en ces lieux. Je me demandais si ce que je voyais était l’œuvre de la malédiction de Régina quand l'archer me sortit de mes pensées en me demandant où nous étions. Je voulus lui répondre que cela ressemblait au désert d'Agrabah  en plus...noir, mais l'arrivée d'un nouvel arrivant me coupa dans mon élan. Il s'approchait en nous disant :

-Si je puis me permettre nous devrions prendre garde à ce qui se présente sous nos yeux.

Ce dernier semblait connaître le sorcier maléfique et lui lança un regard meurtrier, il reconnut aussi notre Reine Blanche-Neige en lui faisant la révérence, ce qui fit faire le même mouvement à la fille qui venait sûrement d'Oz d'après ses dires.Ma Reine le connaissait aussi je décidais donc de lui faire confiance mais ma méfiance était surtout déjà tournée vers Rumpelstiltskin. Notre groupe était plutôt garni, je ne savais cependant pas que son nombre allait grandement diminué. C'est donc sans m'y attendre que je sentis le vent déjà présent dans la désert s'intensifier. Je sentais déjà le vent m'emporter quand Blanche-Neige me saisit et me déposer sur son épaule où j'étais protégé du vent par son capuchon. Cette femme était vraiment la plus généreuse que je connaissais, elle pensait toujours aux autres avant elle.

Soudain me sortant des mes pensées, j'entendis la jeune femme d'Oz hurler l'arrivée de tornades. Je regardais comme je pus la source du désespoir de la brune, en effet d'immenses colonnes de sable se formaient derrière nous et utilisait la force du vent pour nous emmener en leur sein. Le dénommé Pierre que la Reine connaissait, ordonna de se couvrir le visage ce qui semblait être plutôt une bonne idée. La Reine et moi-même l'entendirent demander de l'aide mais cette requête s'adressait au Ténébreux. Il lui tendait la main pour créer une chaîne humaine, mes doutes se confirmèrent quand je vis tout le monde s'affairer afin de ne former qu'un et pouvoir lutter contre ces trombes d'air et de sable. Un regard de Blanche-Neige me demanda d'approuver ce qu'elle allait faire et ne sachant que dire, je ne fis qu'approuver d'un mouvement de la tête. Elle hurla afin de se faire entendre de tous :

-Que personne ne se sépare du groupe, sinon, c’est la mort assurée pour l’un d’entre nous.

Si seulement nous savions à quel point, elle avait raison, nous aurions peut-être été plus combatifs, plus déterminés...C’est donc sans savoir comment que je vis l'archer se faire entraîner par le vent vers une mort quasi certaine. J'essayais de penser à autre chose mais j'étais toujours très touché face à la mort depuis cet horrible...acc...ce fichu cauchemar. Perdu dans mes souvenirs, je n’entendis pas le commentaire vaguement triste du ménestrel. Ce que j'entendis ce fut un grognement, je ne reconnus pas tout de suite quelle sorte d'animaux s'étaient mais je n'étais pas le seul. La fille d'Oz crut reconnaître son chien et elle...lâcha la chaîne humaine. Je crus d'abord qu'elle allait se faire emportée par les tornades mais un coup de vent la ramena vers Damien, lui évitant ainsi de se faire dévorer par...une meute de loups enragés. Face à cette apparition, je vis le visage de Pierre se crisper. Il était familier de ce genre de bêtes, je le notais dans un coin de ma tête sans vraiment y faire attention, je me concentrais plutôt sur le sorcier qui proposait d'aider grâce à la magie mais sans rien en retour. Cela me paraissait étrange mais s'il acceptait de le faire autant en profiter. Je le vis lancer sa magie sur les tornades même si je trouvais plus senser de l'envoyer sur les loups. Après tout on ne pouvait plus se défendre mais on pouvait courir.

La force du vent diminua pour revenir à la légère brise de notre réveil. Cependant les loups continuaient d'approcher et n'étant pas du tout un guerrier , je n'étais pas rassuré. Et j'avais raison un des loups nous sauta dessus, la Reine et moi. Inquiet, je voulais aider Blanche-Neige, sans vraiment savoir quoi faire mais contre toute attente, c'est elle qui me saisit et m'envoya au loin sur le sable noir de ce désert. Encore un peu sonné, c’est le regard troublé que je vis ma Reine se faire dévorer par les loups sans que je puisse rien faire. Je réussis à peine à crier :

« Blanche-Neige, NOOOOOOOOOOOOONN ! »

Sans que je sache pourquoi, le vent redevint de plus en plus fort. Je m'accrochais au sol comme je pouvais. Je voulais mourir, j'avais encore laissé quelqu'un de bien mourir par ma faute. Je n'avais rien fait pour la sauver si j'étais mort à sa place peut-être qu'elle serait encore en vie. J'hésitais à lâcher les grains de sable (énormes pour ma taille). Si des innocents mourraient par ma faute était-ce utile que je continue à vivre mais d'un autre coté, le suicide est une forme d’égoïsme, je laisserais comme un lâche, Gepetto et Pinocchio, tristes une fois de plus par ma faute et je ne supporterais pas de refaire du mal à mon ami. Je m'agrippais au sable comme à ma vie, ma pire peur m'agressant mentalement.

Quand, comme pour me sortir de mon désespoir, la jeune fille d'Oz, me saisit m'empêchant de m'envoler rejoindre la Reine. Elle me plaça dans son décolleté d'où je m'enlevais vivement, me posant dans une des ses poche : lieu plus sur et bien moins gênant. Les larmes coulant toujours sur mes joues de criquet, j'observais le groupe très diminué. Rumpelstiltskin et le ménestrel avait disparu avec Blan....avec elle. Mon cerveau marchait à toute vitesse, le sorcier ne se serait pas laissé tué si ça ne servait pas son intérêt et si la dune n'était qu'un leurre. Le Ténébreux avait-il trouvé une autre sortie, je gardais cette solution dans un coin de ma tête et regardais le petit groupe de trois se battre pour atteindre cette dune qui se rapprochait avec espoir. J'entendais la brune confirmer ce que me disait tous mes sens. Je tentais de me reprendre et d'une voix forte, je dis :

« N'abandonnez pas, tenez bon. La dune est à quelques mètres. »

Je savais que mes encouragements semblaient étranges étant donné que moi-même je ne marchais pas mais je ne savais rien faire d'autre qu'âtre une conscience alors je décidais de la faire de toutes mes forces et les aida au moins dans leur esprit.

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Intrigue bonus ೨ Sud du nuage.   Jeu 27 Juin - 16:02







ϟ Once Upon in... Nightmare



ϟ South Team


D'habitude les mystères avaient raison de la curiosité de Pierre. L'inconnu peut faire peur, mais il a néanmoins une part de charme, un pouvoir d'attraction inexplicable sur les pauvres êtres qu'il capture dans ses funestes filets. Le secret qui l'entourait, les énigmes, les questions n'apportant aucune réponse, tous ces détails accaparent alors notre esprit et cela nous semble tellement naturel. Mais aujourd'hui, ce même mystère, cet inconnu n'est plus un objet de fantasme pour Pierre. Non, cet inconnu qui se dresse devant lui et ses compagnons, est une effroyable peur sans borne qui ne semble n'avoir que pour conclusion une fin bien malheureuse pour les protagonistes de l'histoire.
Oui les mystères pouvaient attirer et exciter les curiosités, mais lorsque l'on est constamment confronté à la mort, l'excitation laisse place au doute, à l'insécurité et l'inconnu devient irrémédiablement une peur que l'on ne peut dompter.

Hormis l'incontrôlable peur, le temps semblait lui aussi être un paramètre difficile à contrôler. Tous, loin d'être naïfs, mise à part la jeune femme au discours décousu, savaient qu'ils manqueraient tôt ou tard de temps. Ils étaient lucides sur leur condition et savait que d'ici peu, ce temps qu'ils n'avaient plus, les priveraient tout simplement de vie. Pierre était le premier à avoir assimilé ce paramètre, lui qui ne craignait pas la mort, lui qui l'avait même attendu, la voyait désormais on ne peut plus proche. Était-il le prochain ? Peut-être, peut-être pas. Voulait-il mourir ? Certainement pas en ces lieux. L'instinct de survie est un mécanisme bien complexe qui surpasse de loin la peur de mourir. Même si Pierre avait à de nombreuses reprises espérait sa mort arrivée, ça n'est pas en ces lieux qu'il souhaitait l'accueillir.

Ainsi les loups avaient trouvé en Blanche-Neige et en Rumpelstiltskin deux proies de choix. La fin funeste de ces deux êtres sonnait faussement aux oreilles de Pierre, qui aurait néanmoins voulu se réjouir de la mort de son ennemi. N'aurait-il pas préférer le vaincre par lui-même ? N'aurait-il pas préférer lui briser les os et se délectait de l'effroyable son produit par ce geste ? N'aurait-il pas apprécié de lui arracher les entrailles de ses mains, en le regardant pousser son dernier raille ? Oui, en effet Pierre aurait largement préféré offrir le coup fatal « au Ténébreux », mais il ne pouvait se résoudre à lutter contre les violentes rafales de vent, ni contre ses congénères affamés. Alors, il devait accepter les choses telles qu'elles se présentaient à lui et avancer malgré sa vengeance non assouvit.
Le petit groupe s'était considérablement alléger depuis l'arrivée en ces lieux obscurs. Plus rien ne semblait avoir de sens, tout semblait si abstrait en ces lieux pourtant bien réels. Pourtant, Pierre ne pouvait s'empêcher de remettre en question la réelle existence de ces lieux et le fait d'avoir aperçu une ombre dans les nuages, renforçait son hypothèse. Quelqu'un se jouaient-ils d'eux ? Était-ce un test ? Pierre garda pour lui ses interrogations, il sentit alors une main crispée se posait sur son bras. Il releva la tête et lança un regard à son compère d'en face. Lui-même était tenu fermement par la jeune fille au discours excentrique. Il remarqua notamment la présence du conseiller royal de feu Blanche Neige. Le criquet avait semblerait-il trouvé refuge dans le décolleté plongeant de la jeune ingénue. Pierre échangea un regard, furtif, mais réel à son homologue masculin. Les deux hommes, aussi ignobles l'un que l'autre, savaient que le temps jouait contre eux et qu'il était fort possible que les loups les rattrapent dès leur festin terminait. La demoiselle représentait donc une alternative non négligeable à la survie des deux hommes, qui en a un regard s'était comprit.

« Dépêchons-nous, nous ne sommes plus très loin, regardez ! » s'exclama Dorothée qui pointait du doigt la dune qui se dressait face à eux. Le sable noir continuait de rendre la tâche ardue, mais ils y étaient presque et ne devaient relâcher leur effort. Pierre ne cessait de penser à ce qui pouvait bien les attendre sur cette dune. Les épreuves cesseront-elles ? Le temps n'était néanmoins plus à la réflexion, il faillait accélérait le pas et avançait encore et encore. Triste sir marquait la cadence, lui aussi était bien décidé à stopper toutes ces catastrophes.

« N'abandonnez pas, tenez bon. La dune est à quelques mètres. » Lança alors le Criquet qui peinait à se faire entendre du décolleter de la jeune Dorothée.

« Plus facile à dire qu'à faire pour vous » rétorqua Pierre d'un ton tranchant.
Les effets qu’engendre la peur, diffèrent selon les individus. Certains se rongent les sangs, d’autres ne cessent de pleurer et enfin certains laissent la colère prendre le dessus. Pierre était en colère…


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

The Fairytale Book
Bouquin Chieur ೨ Voix de la sagesse

✒ Curse :
275


MessageSujet: Re: Intrigue bonus ೨ Sud du nuage.   Ven 28 Juin - 18:41


Darkness unleashed !

೨ L'aventure du Sud s'achève !
Pierre, Triste Sire, Jiminy & Dorothée ont rejoint la dune ! Ce RP est désormais clos et les quatre survivantes du sud doivent continuer l'aventure en postant dans le RP principal, déverrouillé depuis leur arrivée au pied de l'étrange montagne de sable noir.

Si vous voulez RP votre mort et que vous n'en avez pas eu l'occasion avant la clôture du topic, écrivez votre message puis prenez contact avec un admin qui déverrouillera le sujet le temps pour vous de poster votre réponse !

© Macha
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Intrigue bonus ೨ Sud du nuage.   
Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue bonus ೨ Sud du nuage.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Intrigue bonus ೨ Ouest du nuage.
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» 2# Entrainement de Nuage de Framboise [A votre avis !]
» Entrainement de Nuage de Nenuphar n°1
» 2ème entraînement de Nuage Capricieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon a Curse ::  :: Les Archives :: Archives Intrigues-