Inscrivez votre forum sur notre Top-Site !

L'histoire se déroule en Octobre 2013.

« Tant qu'il y a assez de place pour stocker les guimauves, tout va bien. »
par Valentine Bellamy dans You gave up the fight, you left me behind


Charming ೨ Henry ೨ Ruby ೨ August

Partagez | 
 

 Soirée Ménage ! ▲ Rebecca Doll

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
Invité



MessageSujet: Soirée Ménage ! ▲ Rebecca Doll   Mer 6 Mar - 20:55




Soirée Ménage !




« Rebecca & Ruby »

La nuit était déjà là depuis quelques heures lorsque le Granny's ferma enfin ses portes. Tout le petit monde était enfin parti, retournant à ses activités habituelles. L'un rentrait chez lui après une dure journée de travail, l'autre allait rejoindre sa femme, ses enfants ou peut être même son amante. Être serveuse possédait de nombreux avantages ! Cela permettait de savoir toute la vie des gens, d'entendre des rumeurs et des faits actuels. Mais on entendait aussi les nombreuses plaintes des gens déprimés. Quoiqu'il en soit, après un bon repas au cher restaurant de la Grand-mère, tous partaient rejoindre leurs occupations. Et qu'en était-il de Ruby & Rebecca ? Et bien elles, elles passeraient le reste de la soirée à ranger le restaurant et faire un grand nettoyage, pour que tout soit à nouveau propre le lendemain lorsque le premier client posera son pied dans la pièce, et cassera sans scrupule tout le travail fourni par les demoiselles la veille avec sa semelle crasseuse et pleine de terre. Gestes répétitifs, cercle vicieux interminable.

La journée avait été plutôt bonne, comme tout les jours pratiquement. Les gens aimaient beaucoup se rendre dans ce lieu calme et chaleureux, c'était un peu devenu le repère de la ville ! Après tout, normal que les gérants sachent tout, si tout le monde s'y donnait rendez-vous ! Cependant, il y eu un petit incident en cuisine. Le premier depuis que Thomas s'était fait viré. Le cuistot, distrait par la conversation que lui avait engagé la fan du rouge, n'avait plus surveillé la cuisson de sa viande qui avait littéralement prit feu dans la poêle. Heureusement, il a réussi à l'éteindre immédiatement !

Astiquant abondamment chaque table du Granny's dinner, Ruby souffla lorsqu'une mèche de cheveux lui tomba sur le visage, avant de la remettre derrière son oreille. D'un geste, elle plongea l'éponge dans le seau rouge à ses pieds, et la pressa dans ses mains pour l’égoutter avant de se remettre à frotter. Rebecca était de ménage avec elle ce soir, et c'était une bonne nouvelle ! Au moins, elle ne serait pas toute seule à s'ennuyer un soir alors qu'elle aurait pu sortir en boite ! Mais d'ailleurs, Becky était une super collègue. Hormis son obstination à vouloir teindre son short en vert, elle la trouvait carrément cool ! Quand elles étaient de service toutes les deux, elles ne s'ennuyaient jamais et papotaient d'un peu tout et de rien.

Et en parlant de sortie, Ruby était vraiment en manque. Hier, elle avait dû aller chercher des médicaments à la pharmacie de l'autre côté de la ville pour sa grand-mère, avant-hier elle avait fait les courses et le jour d'encore avant elle avait tenu le restaurant seule toute la journée. Elle n'était pas sortie faire la fête depuis ce qui lui semblait être des siècles, et se tâtait bien à rappeler Zack ou même Robin pour une nuit ou deux... Mais en attendant, une idée lui dérangeait l'esprit. Elle releva alors la tête et chercha son amie du regard.

« Dis Becky, ca te dirais qu'on sorte après le nettoyage si on est pas trop fatiguées ? » dit-elle enthousiaste.

Quoi de mieux pour se détendre ? S'accordant une petite pause, elle jeta l'éponge dans le seau dont l'eau au contact de l'objet, éclaboussa légèrement le sol. Elle se dirigea alors vers le bar et passa derrière le comptoir. Là, elle s'empara d'une bouteille de champagne et de deux verres, puis les posa sur le comptoir. Elle ouvrit la bouteille dont le bouchon de liège émit un bruit sourd lorsque il fut retiré et servit les coupes en prenant bien soin de ne pas faire déborder la mousse. Elle attrapa son verre par le pied et le tendit vers Rebecca une seconde.

« A notre soirée serpillère & chiffons ! »

Et le renversant d'un coup sec dans sa bouche, avant de le reposer sur le comptoir en soufflant. Le champagne n'était vraiment pas sa boisson favorite ! De plus, le boire d'une traite n'était pas une bonne idée lorsqu'on ne tenait pas à avoir la langue en feu juste après ! Elle grimaça fortement et mit son verre dans l’évier.

Tournant la tête vers la porte, elle se rendit compte qu'elle n'avait pas tourner la pancarte et s'empressa alors de tourner le "Close" contre la vitre et ferma le store blanc. Puis, elle repartit vers son seau et recommença à astiquer des tables. Lorsqu'elle se baissa pour imbiber l'éponge d'eau, elle ne put s’empêcher de poser une question indiscrète à sa collègue.

« Alors avec Owen, ca avance ? » lanca-t-elle sur un ton qui se voulait moqueur.

Elle ne savait pas trop ce qui se passait dans cette résidence, mais d'après ce que la brunette lui racontait, ils étaient tous très bons amis. Owen était un très bon ami de Rebecca, mais elle lui parlait de lui et de leurs soirées tellement de fois que l'ex-chaperon se demandait si il ne commençait pas à se passer quelque chose entre eux. Ruby aimerait si fort avoir son appartement ! Quelque chose entièrement à elle, qu'elle pourrait décorer comme elle voulait et non avec les objets moyenâgeux de son ancêtre à lunette ! Et une colocation serait drôlement chouette pour ne pas s'ennuyer ! Fut un temps elle aurait bien voulu emménager avec Even, mais celle-ci abritait déjà quelqu'un. Quoi qu'il en soit, elle tenait à savoir exactement TOUT ce qui se passerait secrètement dans la résidence Dreamy. Et Rebecca pourrait être une bonne informatrice !



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soirée Ménage ! ▲ Rebecca Doll   Mar 12 Mar - 22:14



I will do what I want to



Ruby ۞ Rebecca
Un long soupir de soulagement s'échappa d'entre les lèvres charnues de Rebecca. Le dernier client venait de passer la porte du Granny's ce qui signifiait que la journée était presque terminée. La dernière d'une longue semaine de travail : le lendemain elle allait enfin pouvoir dormir jusqu'au déjeuner... Et jouer à la console avec Walgrim ! Peut-être même qu'elle réussirait enfin à terminer la robe sur laquelle elle travaillait depuis trois mois dans les rares moments qu'elle avait de libres et où elle n'était pas en train de squatter chez les garçons et inversement. Pile à temps pour qu'elle puisse la mettre pour son anniversaire. Mais pour le moment, elle savourait cette agréable sensation de liberté car certes elle n'avait encore fini mais le plus dur était fait. De joie, la jeune serveuse envoya valser son carnet et son chiffon aux quatre vents et se laissa tomber sur l'une des banquettes. Était-elle petite ou bien la banquette trop grande ? En tout cas, seuls ses pieds dépassaient dans l'allée entre les tables, trahissant sa présence. Enfin elle ferma les yeux et retira le crayon qu'elle avait coincé derrière son oreille et le posant entre son nez et ses lèvres comme une enfant qui jouait à se faire une moustache.

Ce fut ainsi que la découvrit Ruby. Une ombre passa sur les paupières closes de Becky et elle sut qu'en ouvrant les yeux elle verrait son amie, poings sur les hanches, attendre qu'elle se relève pour commencer à nettoyer le diner. Un nouveau soupir se fit entendre, fatigué celui-là. Elles avaient bientôt fini, et ce fut sur cette pensée qu'elle se redressa et, après avoir tiré sur son short dans une énième vaine tentative pour l'agrandir et rangé son crayon et son calepin dans son tablier guère plus long que son uniforme, ramassa son chiffon sur la table voisine et débarrassa les dernières tables qui ne l'étaient pas. Ceci fait, les deux amies sortirent les éponges et se mirent en tête de nettoyer les traces sucrées de soda ou encore les quelques gouttes de sauce qui avaient coulées des couverts de clients trop impatients de goutter la cuisine du Granny's comme s'ils ne la connaissaient pas déjà. Tous les jours les mêmes visages, les mêmes commandes.

Marvin était de loin le plus régulier. L'excentrique voisin et ami de Rebecca se montrait jour après jour au diner avec la déconcertante ponctualité qui le caractérisait. Un peu plus tard dans la journée, Owen était passé prendre un café en se rendant à son travail et la serveuse avait vaguement sentit le regard de sa collègue de travail qui ne l'avait quitté que lorsque le jeune homme était parti. Enfin, Emilia avait fait un arrêt sur le chemin de l'hôpital pour sa traditionnelle tarte aux fruits rouges avant de prendre son service de nuit. Et d'autres encore, anonymes dans la foule, des gens qu'elle connaissait sans connaître. L'avantage de travailler pour la vieille Granny était que l'on faisait plus de rencontres que la plupart des gens. Ça et l'animation... Quand Thomas travaillait encore avec elles, Ruby et Rebecca riaient beaucoup de voir le jeune homme tenter de s'en sortir – enfin, jusqu'à ce qu'elles réalisent que c'étaient à elles de réparer ses bêtises derrière lui – mais depuis qu'il avait été renvoyé les distractions s'étaient faites un peu plus rares. Et par distractions, elle entendait accidents comme celui qui avait eu lieu un peu plus tôt dans la journée lorsque Ruby avait distrait le cuisinier qui avait laissé brûler de la viande le tout sous l’œil désapprobateur de leur patronne.

Becky lança un regard à sa collègue qui était, comme elle, en train de nettoyer les tables du diner. Elle adorait cette grand brune indisciplinée et excentrique. Lorsqu'elles travaillaient ensemble, c'était comme si elles étaient dans la tête l'une de l'autre, se passant ce dont elles avaient besoin, se croisant sans jamais se bousculer et surtout, se transmettant des remarques peu professionnelles d'un simple regard. Elle rinça son éponge et reprit son nettoyage en prenant bien soin de ne pas salir son t-shirt préféré, blanc avec un crâne coiffé d'une perruque de Marilyn Monroe, celui qui faisait toujours grincer des dents à la vieille Granny. La jeune Doll continuait de frotter les tâches collantes de café lorsqu'elle entendit Ruby s'adresser à elle. Sortir ? Elle n'avait rien contre, mais si elle avait de nombreux points communs avec son amie, leur définition d'une bonne soirée n'en faisait pas partie. La grande brune était du genre à boire et danser toute la nuit, alors que l'ancienne poupée de son préférait de loin prendre quelques verres au bar du coin et faire un poker avec les autres clients. Mais pourquoi pas ?


''Je ne dis pas non, mais je ne resterai pas jusqu'aux aurores, je ne tiendrai jamais jusque là. Tu pourras dormir chez moi si tu veux : Emilia est de garde cette nuit.''

Sûrement sa cousine n'y verrait pas d'inconvénient, que pouvait bien être un squatteur de plus ? Reprenant son travail, Rebecca vit Ruby lâcher son éponge de se diriger vers le comptoir d'où elle sortit une bouteille de champagne qu'elle ouvrit sans le moindre remord avant d'en verser dans deux coupes et de lui en tendre une. Elles trinquèrent à leur soirée 'serpillière et chiffons' selon l'expression de la jeune Granny et Becky but quelques gorgées, laissant une large marque de rouge à lèvre sur le verre, avant de reprendre son travail. Non pas qu'elle ne buvait jamais, mais les bulles au travail elle préférait éviter. Elle venait de terminer de nettoyer les tables de sa section quand la voix de sa collègue s'éleva de nouveau.

''Alors avec Owen, ça avance ?''

Instinctivement, Becca leva les yeux au ciel. Ruby cherchait désespérément à la caser avec le jeune homme depuis si longtemps qu'elle ne se souvenait même plus quand cela avec commencé. Tout cela était ridicule : Owen était son meilleur ami depuis la petite école et elle n'avait jamais ressentit le moindre désir pour lui. Elle l'aimait oui, pas comme elle aimait Emilia bien sûr, mais pas non plus comme elle aimait Ryan Gosling ou Bradley Cooper. Elle l'aimait comme... Comme elle aimait l'amour. Les deux étaient pour elle comme l'air : indispensables pour vivre et elle ferait toujours tout pour protéger l'un comme l'autre. Ils étaient les constantes dans sa vie, et étrangement dans sa tête l'un n'allait pas sans l'autre. Elle croyait à ces histoires de prince charmant et d'amour véritable, parce qu'elle savait qu'un jour Owen ferait un parfait prince charmant pour une jeune femme qui aura bien de la chance.

Mais pas elle. Il était inutile d'essayer d'expliquer cela à Ruby, celle-là pouvait n'entendre que ce qui l'arrangeait quand elle le voulait. Tête de mule ! Avec un sourire, Becky se dit que c'était un des points qu'elle avait en commun avec la jolie serveuse.


''Oui, on va se marier le mois prochain parce qu'on languit de pouvoir procréer avec la bénédiction de l'église. Et toi et Thomas ? On peut faire un double mariage si tu veux.''

Elle adressa un clin d’œil à son amie avant d'aller chercher le balai et de mettre un peu de musique. Les premiers accords de Hypocrite de Skye Sweetnam résonnèrent dans le diner et, prise d'une soudaine inspiration Rebecca se retourna vivement vers Ruby, ses longues boucles brunes volant autour d'elle, et se mit à chanter en se servant du manche comme d'un micro. Il leur arrivait souvent de jouer les rock stars à l'abri des regards indiscrets, c'était une façon comme une autre de se défouler. Déhanchement, sautillement sur place, secouement de tête à en perdre un œil, elles avaient tous les mouvements. La chanson passa rapidement, trop selon la serveuse, et très vite elles durent se remettre au travail. Profitant de ce que le calme était revenu, Becca tenta une approche plus en douceur auprès de sa collègue. Si Owen et elle n'étaient pas faits l'un pour l'autre, Ruby et Thomas par contre étaient nés pour s'aimer. Ils avaient simplement besoin d'un petit coup de pouce.

''Sérieusement, comment va Thomas ? Je ne l'ai pas vu depuis son dernier jour ici. Il t'a appelé ?''

Voyant la tête de Ruby, Becky se dit que non, ce n'était pas d'une coup de pouce dont ces deux-là avaient besoin, c'était d'un grand coup de pied aux fesses. S'il fallait en arriver là, l'ancienne poupée de son allait devoir se dévouer. Par pure amitié bien sûr...

« I will do what I want to »



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soirée Ménage ! ▲ Rebecca Doll   Lun 15 Avr - 15:47




Soirée Ménage !




« Rebecca & Ruby »

Becky avait accepté sa proposition de sortir, au plus grand plaisir de la jeune femme. Évidemment, il n'était pas question de rester toute la nuit ce soir là ! Elles étaient vraiment épuisées. Quand celle-ci lui proposa de dormir chez elle ce soir en rentrant, Ruby sourit et accepta joyeusement.

« Oh oui, merci beaucoup ! Tu ne sais pas ce que tu m'épargnes ! »


En effet, chaque fois qu'elle rentrait tard le soir, voir au petit matin, sa grand-mère se trouvait devant la porte prête à la sermonner. Dormait-elle seulement une fois ? Ou était-elle l'une de ces espèces de Vampires comme dans les films, qui n'avaient pas besoin de dormir ? En tout cas, contrairement à eux, Granny ne restait pas impeccable à ses nuits blanches et l'âge n'y était surement pas pour rien. C'était toujours très agréable de rentrer avec la gueule de bois et de voir un zombie vous crier dessus toute la journée. Ruby essayait de s'échapper de tout ca comme elle pouvait, mais l'ancêtre ne semblait pas comprendre. Elle avait 23 ans, c'était une adulte ! N'avait-elle jamais été jeune ? Où était-ce à une époque si lointaine que Storybrooke n'était constitué que de champs et rivières ? Bref. Au moins, même si elle allait se prendre un savon en rentrant, elle serait tranquille.

Quand Ruby avait posé sa fameuse question concernant Owen, Rebecca leva les yeux au ciel. Elle cherchait désespérément à nier les faits. Mais ca sautait aux yeux ! Deux colocataires depuis longtemps, amis depuis toujours, vivant presque l'un chez l'autre. C'était comme si les deux appartements ne faisaient qu'un. Forcément, il se passait quelque chose ! Ruby lui lança un regard malicieux qui s’effaça immédiatement lorsqu'elle entendit sa réponse.

« Haha, très drôle. » lanca-t-elle, cinglante. « Tu sais très bien que c'est pas réciproque. » ajouta-t-elle en tournant les talons.

Elle lui fit un clin d’œil, la brunette lui répondit par un regard meurtrier. La musique se déclencha alors et Becky se retourna soudainement vers l'ex-chaperon en se mettant à chanter avec son micro-balais. Tout de suite réceptive, Ruby attrapa un balais posé contre le comptoir et chanta en cœur avec son amie. C'était quelque chose qui leur arrivait souvent, lorsqu'elles s'ennuyaient ! Elles se mettaient à danser, chanter, comme de vrais rock stars sur scène. Elles se déchainèrent alors sur ce son qui étaient un des favoris de Ruby. Le son s'arrêta alors, pour passer à une autre musique bien plus calme. Ruby fit une mine dépitée, et retourna à son seau et son éponge, quand une voix l'interpella.

''Sérieusement, comment va Thomas ? Je ne l'ai pas vu depuis son dernier jour ici. Il t'a appelé ?''

La concernée se retourna, et croisa les bras sous sa poitrine. Elle inspira.

« Et bien... il va bien je présume. La dernière fois que je l'ai vu, c'était au parc, on a passé l'après-midi ensemble. Oh, ça oui il m’appelle ! » fini-t-elle en riant. « Je suis contente que notre amitié ne s'en tienne pas qu'à de simples ex-collègues de boulots. D'ailleurs, il passe presque tout les jours ici, ca m'étonne que tu ne l'ai pas revue ! »

Elle se retourna une nouvelle fois pour saisir l'éponge dans le seau et après l'avoir essorée, se remit à astiquer tout en continuant. Elle prit cette fois une voix plus terne.

« Mais tu sais... Ça devient vraiment difficile de supporter Granny. Depuis qu'elle l'a renvoyé, je me sens un peu trahie. Il n'avait rien fait de mal, et son seul tord était d'être maladroit. Je voulais lui prouver qu'il pouvait garder un emploi, mais elle a tout gâché. Elle savait très bien que c'était un vrai ami, j'ai l'impression qu'elle a fait ca exprès pour me mettre des bâtons dans les roues ! Si elle venait à te virer toi aussi, je lui pardonnerais jamais. »


C'était vrai que depuis le renvoie de Thomas, c'était très tendu entre les deux femmes. Elles essayaient de mettre leurs soucis familiaux de côté durant le service, mais la jeune fille avait peur que cela commence à se ressentir. Elle ne sait pas si elle tiendrait encore longtemps. Elle la critiquait sans cesse. Sur sa façon de s'habiller, sa manie à sortir, à ne pas rentrer le matin, et aussi à propos des hommes qu'elle ramenait. D'ailleurs, elle n'avait toujours pas compris ce qu'il se passait entre elle et Zack, mais Granny semblait encore plus menacante que d'habitude lorsqu'elle le voyait. Et renvoyer Becky serait une chose horrible ! Mais mieux valait ne pas y penser, il fallait changer de sujet, peut être que son amie n'inssisterais pas après tout !

« Aufaite, j'ai bien envie de me faire un tatouage ! » déclara-t-elle vivement. Il était vrai que l'idée lui trottait en tête depuis un moment déjà. « Enfin... un autre. » ajouta-t-elle pour elle-même. Mais peut-être l'avait-elle dit trop fort. Elle lanca un sourire gêné à son amie, et essaya tout de suite de se rattraper. « Genre dans le dos, ou au poignet... » Mais il était peu probable qu'un final elle en fasse un. Elle ne savait pas encore ce qu'elle voudrait faire, et Granny pèterait un plomb. Son tatouage actuel, peu de gens l'avaient vu. Et encore moins étaient au courant. Du coup, elle ne savait pas si elle l'avait déjà mentionné à Becky, et mieux valait passer à autre chose parce que sinon elle risquait de vite se faire harceler ! Déjà que le sujet de Thomas a tendance à beaucoup revenir sur le tapis, il ne faudrait pas lancer de nouvelle polémique. Pourquoi tout le monde s'obstinait-il à voir les deux amis en couple ? C'était désespérant.




© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soirée Ménage ! ▲ Rebecca Doll   Sam 4 Mai - 0:46



I will do what I want to



Ruby ۞ Rebecca
L'air soulagé qu'afficha Ruby lorsqu'elle proposa de l'héberger pour la nuit amusa grandement Rebecca. Elle ne savait peut-être pas ce qu'elle épargnait à son amie mais elle en avait une vague idée. La vieille Granny était l'image même de la grand-mère gâteau : bienveillante, souriante, bonne cuisinière... Malheureusement elle était ainsi avec tout le monde sauf sa propre petite-fille. Les deux femmes avaient beaucoup de mal à communiquer c'était le moins que l'on puisse dire. Tout Storybrooke savait que les relations entre les deux Granny étaient loin, très loin d'être au beau fixe. Si l'une disait blanc, l'autre disait noir, et c'était toujours ainsi. Même au diner devant les clients elle n'hésitaient plus à régler leurs comptes à coup de commentaires blessants devant leur public silencieux et mal à l'aise. Becca essayait toujours de détourner l'attention des gens dans ces moments-là, mais c'était bien plus facile à faire lorsque Thomas travaillait encore avec elle.

Ne rajoutant rien, elle s'évertua à rendre les tables de sa section impeccables. Une fois ceci fait, le sujet de conversation favori de Ruby revint sur le tapis : Owen et Rebecca. L'ancienne poupée de son ne comprenait pas cette fixation que faisait son amie sur leur amitié qui selon elle cachait quelque chose de bien plus croustillant. Ils étaient simplement amis, des amis très proches depuis de nombreuses années, mais seulement des amis. Le jeune homme était peut-être discret, timide, et faible en apparence mais il était un pilier dans la vie de la serveuse, l'appui dont elle avait toujours besoin pour avancer. Alors oui, il était la personne la plus importante à ses yeux, mais cela ne voulait pas dire qu'elle en était amoureuse.

Et comme la meilleure défense était l'attaque – ou peut-être était-ce l'inverse ? – Becky répondit à la jeune Granny en mentionnant Thomas. Ruby et Thomas, voilà un couple qui ferait plaisir à voir ! Elle les avait observé quand ils pensaient être à l'abri des regards. Thomas qui ne pouvait détacher ses yeux de la ravissante brune n'était pas très discret, mais ladite brune en revanche attendait toujours d'être d'arrière le comptoir en allant récupérer les commandes pour regarder le jeune maladroit. Et des regards comme les leurs, Reb' les connaissait bien : dans les films ils précédaient toujours une scène poétiquement dénudée. Sauf si c'était dans la série
Sex & The City, là du coup ça virait limite au porno. Seulement ces deux-là se contentaient de la version tout public ce qui la désespérait. Pourquoi Ruby perdait-elle son temps avec Zack alors que Thomas n'attendait qu'un mot d'elle?

''Haha, très drôle. Tu sais très bien que c'est pas réciproque.''

Dans l'optique de sauver une vie et de ne pas finir en prison, Rebecca décida de ne pas tuer tout de suite son amie. Elle se contenta donc de lui lancer un regard noir. Ruby était peut-être une pro du sexe, mais elle n'entendait rien à l'amour. A chacune son domaine d'expertise.

Mais la musique l'arrêta de ruminer ses pensées et bien vite les deux acolytes s'adonnèrent à leur jeu favori : ''Faisons tout sauf notre boulot''. Bien que ce n'était pas la chanson qu'elle préférait de Skye Sweetnam, celle-ci ferait amplement l'affaire. Dans une autre vie elles auraient pu être des rock stars. Dans une autre ville, dans un autre monde elles auraient pu être qui elles voulaient et pas simplement des serveuses. Becky aimait bien son boulot, mais elle se demandait pour combien de temps encore ça serait le cas. Et puis elle se voyait mal à cinquante ans porter le même uniforme – même vert elle n'en voudrait plus. Peut-être devrait-elle économiser pour prendre des cours du soir ou peut-être ouvrir son propre business ? Après tout, elle faisait déjà des petits travaux de couture alors pourquoi s'arrêter là ?

Mais penser à l'avenir la mettait mal à l'aise. Cela lui rappelait sans arrêt qu'elle n'avait pas fait d'études et que ses seules compétences se résumaient à la couture et aux jeux vidéos. Et puis elle avait bien le temps de penser à l'avenir. Il lui paraissait si flou, si abstrait.

La chanson laissa place à une nouvelle. Le rythme traînant, la voix mélancolique. Becca baissa la radio. La conversation revint sur Thomas et Ruby lui dit qu'il l'appelait et venait souvent. Étrange, Rebecca ne l'avait pourtant pas aperçu. Elle haussa les épaules, sans doute qu'il s'installait toujours dans la section de la jeune Granny du coup ce n'était pas étonnant qu'elle ne l'ait pas vu.


''Je regarderai mieux la prochaine fois.''

Son amie reprit la parole. Becky sentit un sourire attendri étirer ses lèvres et, cessant de balayer un instant elle regarda la brunette. Comment pouvait-elle ne pas s'entendre ? Une femme qui parlait ainsi d'un homme ne pouvait pas ne pas l'aimer. Sans le savoir, elle venait de confirmer une nouvelle fois les soupçons de l'ancienne poupée de son quand à ses sentiments pour Thomas, et ce même si Ruby n'avait pas encore pleinement réalisé la nature de ces-derniers. Bien entendu, Reb' aurait aimé qu'il reste travailler au diner, après tout les voir se tourner autour sans jamais s'approcher l'amusait beaucoup, sans compter qu'un employé de plus signifiait faire moins d'ouverture pour la jeune femme. Malgré tout, elle ne pouvait reprocher à la vieille Granny le renvoi du serveur. Après tout le diner était un business et Thomas commençait à coûter plus d'argent qu'il n'en rapportait, sans compter le temps perdu à réparer ses maladresses. Non il ne faisait pas exprès, oui il était adorable... Mais pas indispensable.

''Surtout, ne me lapide pas tout de suite, mais objectivement parlant je comprends pourquoi elle l'a viré. Je ne dis pas que j'approuve, mais je comprends. Je suis sûre que quand le temps sera venu, il trouvera un boulot dans lequel il excellera mais ici, ta grand-mère doit faire du profit. C'est pas exactement comme si on pouvait compter sur les touristes, pas vrai ?''

Rebecca adressa un sourire amical à Ruby avant de reprendre le balayage. Ce n'est qu'une dizaine de secondes plus tard qu'elle réalisa quelque chose.

''Attends, comment ça 'me virer' ? Elle t'a dit quelque chose ? Parce que si c'est encore à propos de ce commentaire sur les petites mains de David, je ne m'excuserai pas !''

Le balayage s'éternisait, mais Becky s'en moquait. Elle avait beau être pressée d'avoir fini, elle était bien avec son amie. Amie qui venait de changer de sujet et elle comprenait pourquoi. Un tatouage ! Oui, Reb' ne voyait rien contre, ça irait totalement avec la personnalité et le look de Ruby de toute manière. Puis elle sous-entendit qu'elle en avait déjà un ce qui stoppa net la jeune Doll une nouvelle fois. Elle ne lui connaissait pourtant pas de tatouage... La plus jeune sembla réaliser ce qu'elle venait de dire et tenta tant bien que mal de détourner son attention mais elle n'en démordrait pas. Où était ce tatouage ? Elle aurait pu demander à Zack, mais elle ne voulait pas entendre les très nombreux détails graveleux qu'il ne manquerait certainement pas de mentionner pour lui raconter comment il en était venu à découvrir le fameux dessin. Surtout qu'étant donnée la longueur des vêtements qui constituaient la garde robe de Ruby, il ne restait que peu d'endroits où il pouvait se trouver...

''Attends, reviens en arrière deux secondes. T'en as déjà un ? Où ça ? C'est quoi ? Tu l'as fait quand ? Et pourquoi tu l'as jamais dit ? Je peux le voir ? Je veux le voir !''

Mentionner un détail aussi croustillant à Becky, c'était un peu comme laisser entendre à un enfant qu'il y avait des friandises cachées dans la pièce : elle ne lâcherait pas l'affaire jusqu'à ce qu'elle trouve enfin ce qu'elle cherchait. Même s'il lui fallait déshabiller Ruby pour cela.

''Si tu me montres le tien, je te montre le mien.''

Elle n'avait pas honte. Et puis elle connaissait trop bien son amie pour savoir qu'elle se laisserait aller à sa curiosité. Elle n'aurait pas besoin de la déshabiller elle-même en fin de compte. La jeune Doll espérait seulement que sa patronne ne débarquerait pas au mauvais moment...

« I will do what I want to »



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soirée Ménage ! ▲ Rebecca Doll   Dim 16 Juin - 18:09




Soirée Ménage !




« Rebecca & Ruby »

Objectivement parlant, Becky avait raison. Thomas était vraiment maladroit et à force, racheter de la vaisselle commençait à revenir cher au restaurant, qui n'avait déjà pas assez de revenus pour payer le loyer au redoutable Mr Gold. Cependant, la serveuse était convaincue que, si on aurait laissé sa chance plus longtemps à Thomas, il aurait fait de sérieux progrès. Maintenant qu'il bossait pour Bran -son ex-, les conditions de travail étaient surement différentes. Ruby s'était toujours efforcée de masquer les bêtises de Thomas à Granny, mais il en faisait trop pour que tout passe inaperçue. Peut être qu'au final, elle avait raison... Mais pourquoi pas le réembaucher plus tard ? Lorsqu'il aurait gagné en adresse et en équilibre ? Elle était persuadée que cela pourrait arriver ! Mais Becky se rendit compte de l'allusion qu'avait fait l'ex-chaperon sur une licencie imaginaire.

« Mais non, t'inquiète pas ! C'était juste une sorte d'hypothèse... » mais la dernière remarque de la jeune femme la fit sourire. « D'ailleurs pour les mains de David, c'était bien trouvé ! » pouffa-t-elle. « Puis de toute façon, Granny ne va pas te virer pour dire la vérité ! Je le fait tout le temps. A son sujet. »

Elle avait jeté un regard complice à son amie, avant de reprendre le nettoyage des tables, décidant en même temps de changer de sujet. Peut être aurait-elle mieux fait de trouver un sujet mieux que celui ci ? En effet, si la louve avait mentionné son envie de se faire un autre tatouage, elle s'était aussi cramée toute seule en disant "un autre tatouage". Elle avait envie de se taper la tête contre un mur, quand elle vit Becky arrêter une nouvelle fois de balayer. C'était maintenant sur, elle ne lui avait pas dit ! Honteuse, elle tenta de faire comme si de rien était.

« Hein ? Mais de quoi tu parles ? Non ! »

Sans succès. Elle n'était vraiment pas douée pour faire diversion ou mentir devant ses vrais amis, et c'était bien dommage. Becky ressemblait maintenant à un chien à qui on allait donner une friandise. Mais elle n'avait vraiment pas envie de parler de ca, c'était bien trop personnel ! Qui l'avait déjà vu d'ailleurs ? Elle n'était même plus sure de l'avoir lorsqu'elle était encore avec Bran, mais ce qui était sur c'était que Zack le connaissait. La serveuse commença à rougir à cette pensée. Zack, et surement Robin si il avait fait attention... Et peut être d'autres. Bon, d'accord,  pas un si petit nombre de personnes que ca au final ! Even aussi, devait surement être au courant, étant donné qu'elle était sa meilleure amie. Mais honnêtement, elle ne savait plus. Rebecca insista une nouvelle fois, mais cette fois-ci elle mentionna quelque chose d’intéressant.

« Non, non et non ! »
dit-elle, le visage aussi rouge que son short. D'ailleurs en parlant de short, c'était vrai que vu tout les endroits dégagés de sa tenue, il ne restait que très peu d'endroits où il pouvait être. Mais soudainement, Ruby fronca les sourcils. « Attends, comment ca "le tien" ? » dit-elle d'un air perplexe. « Tu ne m'en a jamais parlé ! »   ironie du sort, Rebecca avait également un tatouage caché. Ruby posa l'éponge sur la table et plaça ses poings sur ses hanches, tout en fixant son amie. Il fallait se rendre à l'évidence, elle l'avait eut.  « ... Je suis prise au piège, c'est ca  ? » dit-elle en la fusillant du regard. Elle repris alors l'éponge, et fit dos à son amie. « Je te haie. » Simple et clair. Elle ne voulait pas perdre une nouvelle bataille contre la serveuse à cause de sa curiosité !

Si ça se trouvait, Becky, qui était extrêmement futée, s'était inventé un faux tatouage pour avoir l'attention de la jeune femme et lui faire cracher le morceau. Évidemment, elles seraient à égalité. Mais à trop hésiter, Ruby ne venait que de confirmer le fait qu'elle en possédait belle et bien un autre. Rah ! C'était pas possible de se vendre toute seule comme ca ! Elle se retourna une nouvelle fois vers elle, méfiante. « Qu'est ce qui me dit que tu as vraiment un tatouage, mh ? »

Elle était vraiment décidée à savoir la vérité et du coup, à garder son tatouage secret le plus longtemps possible. Elle savait bien que Rebecca n'allait pas en démordre, mais elle non plus ! C'est bien pour cela qu'était réputée la petite serveuse non ? Pour son caractère de chien ! Qui plus est, elle avait toute la soirée pour découvrir la vérité. Au final, peut être qu'elle allait réussir à faire céder Rebecca avant elle, il ne fallait pas perdre espoir, même si le pourcentage de chance que les choses se déroulent dans cet ordre était quasi nul.

De plus en plus curieuse, l'ex-chaperon cherchait un moyen pour prendre l'avantage sur Rebecca. Peut être en lui piquant son téléphone ? Ou en disant une rumeur sur elle à Owen ? Hum... Tout pouvait s'avérer être utile. Peut être qu'après leur petit tour en boite, Rebecca lui montrerais facilement son tatouage ? La serveuse essayait tant bien que mal d'échapper au questionnement de l'ex-poupée. Tout en gardant son éponge à la main, elle lui lanca un regard joueur.

« Je veux voir le tiens avant. »

Elle était bien décidée à fermer sa bouche tant qu'elle n'aurait pas eut ce qu'elle voulait. Et pour la faire céder, Rebecca devrait s'y prendre avec des pincettes ! Seul le chantage pouvait faire céder la jeune femme autre que sa curiosité, et il fallait pour cela trouver la bonne chose à dire.


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soirée Ménage ! ▲ Rebecca Doll   Lun 9 Sep - 22:04
Gage: Placer les mots et expressions qui suivent dans le RP
_Pet de lapin qui sent la carotte
_Tête d'endive
_Léguman
_YMCA
_Salad Fingers



I will do what I want to



Ruby ۞ Rebecca
Becky trépignait désormais d'impatience, le ménage oublié depuis longtemps. Elle voulait voir le tatouage de son amie, et elle le verrait. De gré ou de force, mais elle préférerait autant ne pas avoir à déshabiller elle-même Ruby, surtout sachant que la vieille Granny ou même Zack pouvaient arriver à tout moment. Quoi que Zack pourrait lui être d'une certaine aide si elle formulait bien sa demande. Son amie pouvait bien dire ce qu'elle voulait, le fait était que le jeune homme faisait absolument ce qu'il voulait n'en déplaise à sa jolie maîtresse. Alors certes il était peut-être très obéissant lorsque lui et Ruby se retrouvaient seuls – il pouvait nier autant qu'il le voulait mais Rebecca savait que la serveuse menait la danse dans leurs moments intimes – mais quand il s'agissait de dévêtir quelqu'un, il n'y avait plus de loyauté envers qui que ce soit. Y compris envers Becca elle-même, ce qui la poussa à rayer l'idée d'utiliser Zack de sa liste d'idée. Non, définitivement non, ce gars-là était un vrai cadeau empoisonné. Ou un ''pet de lapin qui sent la carotte'' comme le dit si bien la patronne !

Les deux serveuses se faisaient face désormais, sans plus la moindre intention de finir le ménage qu'elles avaient si bravement commencé. Ruby tenta passablement et pitoyablement de clore la conversation sur un refus de montrer son fameux tatouage, avant d'assimiler totalement ce que lui avait dit la jeune Doll. Cette dernière d'ailleurs s'installa tranquillement sur une table face à son amie qui fronçait des sourcils avant de reprendre la parole pour lui reprocher de ne pas lui avoir dit pour son propre tatouage. Vérifiant ses ongles avec indifférence comme elle l'avait vu si souvent dans les films, Becky répondit:


''Tu te trouves bien placée pour parler ?''

L'ancienne louve prit une pose qui ressemblait étrangement à celle de sa grand-mère lorsqu'elle toisait sa petite-fille avant de la gronder comme une enfant ce qui amusa grandement l'ancienne poupée de son.

''... Je suis prise au piège, c'est ça ?''

Satisfaite d'elle-même, Becky adressa un grand sourire à Ruby et hocha fièrement la tête. La réponse ne se fit pas attendre puisque déjà la plus jeune déclara la haïr. Aussitôt, la serveuse prit un air choqué et blessé pour la blague. Toutes deux savaient que jamais l'ancienne louve ne serait capable de détester Rebecca et inversement, elles s'aimaient beaucoup trop pour cela. Méfiante, la jeune Granny mit en doute le fait que sa collègue ait bel et bien un tatouage elle aussi. Haussant innocemment des épaules, cette-dernière descendit de son perchoir et reprit son balai comme si le sujet ne l'intéressait déjà plus ou beaucoup moins. Elle répondit avec désinvolture tout en reprenant son ménage.

''Rien, mais ça te tuera de pas savoir pour sûr.''

Et voilà comment Rebecca allait réussir à voir ce qu'elle voulait voir. Car elle avait le dessus : si Ruby ignorait encore si son amie mentait ou non, Becky pour sa part savait déjà que la jeune femme était tatouée. L'ancienne poupée de son savait également que la plus jeune était en train d'imaginer les plans les plus farfelus afin de lui tirer les vers du nez et cela l'amusait grandement. Contrairement à elle, Rebecca n'avait pas peur de tomber l'uniforme pour prouver quoi que ce soit, tant que la patronne ne se joignait pas à elles. Ou Gold. La brunette réprima un frisson à cette pensée. Le propriétaire de la ville lui donnait des sueurs froides avec son air étrange. Pas effrayant non, il en fallait plus pour lui faire peur, mais dérangeant. Un peu comme Salad Fingers !

Mais elle voulait voir celui de Ruby d'abord. Elle n'aimait pas perdre et ne perdrait pas ! Quitte à la faire boire plus que d'habitude – ce qui était déjà plus que de raison – et la ramener sur son dos jusqu'à chez elle puisque plus aucun taxi en ville ne les acceptait au sortir d'une soirée arrosée. Elles n'auraient peut-être pas dû se mettre à danser YMCA en soutien-gorge sur le toit de leur carrosse en sortant du bar le soir de l'anniversaire de Ruby... Ce qui avait à l'époque semblait être une bonne idée les avait fait inscrire en tête de liste des clients à éviter passer deux heures du matin. Rebecca était même certaine que c'était la raison pour laquelle les deux derniers taxis qu'elle avait appelé ne s'étaient pas présentés chez elle.

La jeune Granny la ramena à la réalité lorsqu'elle tenta de la convaincre de lui montrer son tatouage la première. Balayant toujours tranquillement, Becky déclara le plus tranquillement du monde:


''Des clous : mon chantage, mes règles ! Montre-moi sinon il se pourrait que la vieille doivent se rendre à la réserve la prochaine fois que toi et Zack vous vous éclipsez. Ou bien Thomas. Ou même les deux !''

Aussitôt les années passées à regarder tous les films sur lesquels elle pouvait mettre la main furent mises à profit pour imaginer le scénario le plus ridiculement catastrophique qui soit. Se servant de son balai comme d'une canne de présentateur, elle se mit à mimer la scène devant l'air ahuri de l'ancienne louve tantôt couvrant sa bouche d'une main, choquée, tantôt portant à son cœur un poing serré de douleur.

''Imagine : mémé qui ouvre grand la porte et qui reste pétrifiée sur place, comme dans Harry Potter, et Thomas qui se précipite pour l'aider en espérant rentrer dans ses bonnes grâces pour un jour revenir au Granny's... Pour toi. Et là : il t'aperçoit en plein faisage de pouet pouet avec l'autre tête d'endive et décide que vous formez un joli couple, trop pour continuer de t'aimer. Il choisit donc de te laisser vivre ton bonheur avec Zack et toi tu penseras que Thomas ne t'aimait pas au fond, du coup tu laisses faire.''

Elle prit alors un air douloureusement déçu, secouant les longues boucles qui encadraient son visage. Finalement elle se laissa tomber sur la banquette la plus proche, une main sur le front dans une parodie de pose tragique

''Jusqu'au jour où Léguman te larguera parce que tu seras toute desséchée du vagin et tu te retrouveras seule avec tes regrets, tout ça parce que tu n'auras pas voulu me montrer un pauvre rikiki minuscule petit tatouage.''

[i]Becky se releva brusquement comme si de rien n'était et continua sa tâche et son monologue comme si elle parlait du temps dehors. Pourtant elle aperçut l'expression de son amie qui trahissait la nature de ses propos et cela l'amusa tellement qu'elle faillit en lâcher son balai.


''Si Shakespeare était vivant, il écrirait une tragédie sur votre histoire. Comme dans ce film, Never Let Me Go : tu serais Tommy, Zack jouerait Ruth et Thomas c'est Kathy. Sauf qu'à vous on vous pique pas vos organes quoi.''

Enfin, la jeune Doll termina avec le balai et sorti la serpillière du placard d'entretien toujours dans une indifférence calculée. Elle rempli un seau d'eau et de produit et commença à laver le sol tout en terminant sur ces mots:

''Tout ça pour dire que tu as le choix hein, je suis pas un monstre !''

« I will do what I want to »



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soirée Ménage ! ▲ Rebecca Doll   Ven 27 Déc - 16:40




Soirée Ménage !




« Rebecca & Ruby »

Ruby se sentait totalement menacée. A cause d'elle-même,  elle se retrouvait désormais dans une impasse, dans un piège où sa jeune collègue tirait les ficelles. Et malheureusement, lorsque Becky se mettait quelque chose en tête, rien ni personne ne pouvait l’empêcher de l'exécuter. A moins de sortir en courant et prendre le premier taxi qui passait, le chaperon n'avait absolument aucunes chances pour finir la soirée habillée.

La répartie et la ruse de sa collègue la dépassait totalement, et avoir le dessus était une chose presque impossible  ! Mais si Ruby se laissait si facilement abattre, elle n'obtiendrait rien non plus  ! Becky avait parlé d'un tatouage caché elle aussi, mais à l'inverse de la fêtarde, elle n'avait pas affirmé ses propos. Et elle savait pertinemment que Ruby détestait ca, et que sa curiosité prendrait le dessus. Elles se connaissaient pratiquement par cœur, enfaite  ! Ensembles, elles formaient un duo redoutable, mélangeant puérilité et moqueries, gamineries et conneries. Si elles devaient écrire un livre sur toutes les conneries qu'elles ont fait ensemble, dans 10 ans il ne serait toujours pas terminé  ! C'était comme, entre-autre, cette fois où elles s'étaient retrouvées déchirées dès 20h, et qu'elles étaient passées devant une boutique de déguisement. Jusqu'à six heures du matin, les gens réveillés par le bruit et qui se mettaient à leurs fenêtres, voyaient passer en courant et gueulant dans la rue deux fées rouges et vertes qui sautaient autour des lampadaires et lançaient des confettis. Elles avaient fini par lancer une pierre dans la vitrine de gold en pensant qu'il passerait à travers la vitre sans rien casser grâce à un sortilège. Heureusement pour elles, même ivres elles courraient assez vite  !

Mais revenons à nos moutons. Visiblement, la poupée de son n'était pas décidée à lui céder, et se mit à lui faire du chantage sur la réserve. Quand elle évoqua Thomas et Zack, elle ne put s’empêcher de réprimer un rire gêné et lui donna un coup de torchon sur le bras.

«  Pfff  ! N'importe quoi  ! Et puis comme si j'avais besoin de toi  !  »


Mais petit à petit, la serveuse mettait en place son stratagème. Alors, elle se mit à faire une mise en scène digne des plus grands comédiens, et lui raconta la scène qui se passerait si Becky ne montait pas la garde. Au fur et à mesure qu'elle imaginait la scène se dérouler sous les mimes de son amie, les joues de Ruby devenaient assorties à son uniforme. Tellement, qu'elle n'osa même pas tourner la tête vers sa tortionnaire qui venait de se laisser tomber lourdement sur la banquette. Mais c'était quoi ces histoires dingues  ?! Granny qui la surprendrait dans la réserve avec Zack, ok ca serait super glauque.  Mais pourquoi intégrait-elle toujours Thomas dans ses menaces  ? Et puis quoi de toute façon, Ruby pouvait bien trainer avec qui elle voulait  ! Certes elle ne voulait absolument pas blesser Thomas car elle savait qu'il avait le béguin pour elle, mais cela s'arrêtait là  !

«  C'est bon, t'as fini ?  » lâcha-t-elle finalement le sourire au coin des lèvres, poings sur les hanches.

Cependant, à l'évocation de «  Léguman  », Ruby ne put s'empécher de faire une tête innexpréssive quelques secondes pour finalement exploser de rire, en imaginant Zack débarquer avec des courgettes à la place des bras. Au moins, peut être arrêterait-il de se les déboiter... Comme si de rien était, son adversaire se releva et continua son monologue. Lorsque Becky partait dans ses délires, c'était juste impossible de l'en faire sortir. A moins de faire ce qu'elle voulait. Et quand la concernée partit chercher la serpillière, l'ex-chaperon en profita pour filer derrière le comptoir, nettoyer les tasses restantes. Et alors qu'elle pensait être tranquille, Becky renchérit en affirmant son statut angélique.

« Ouiiii bien sûr ! T'es juste la pire des tortionnaires. » renchérit-t-elle.

Lorsqu'elle saisit le torchon humide entre ses mains, cela lui rappela la fois où elle avait défendu Thomas lors de son premier jour de travail, contre un client hostile et qu'elle lui avait balancé l'objet à la figure. Elle pouffa légèrement toute seule a cette idée. Mais cela la fit également repenser à ce qu'avait dit sa collègue plutôt sur Granny, Zack & la réserve. Et au fond d'elle, elle savait pertinemment qu'elle était capable de monter un tel scénario juste pour se venger ! La voilà de nouveau piégée... Que dirait Thomas si il la surprenait avec Zack ? Il était tellement gentil et attendrissant, il lui ferait la tête c'est sur ! Ruby grommela et laissa tomber ses bras sur le bord de l'évier.

« Bon, c'est bon ! C'est bon ! T'as gagné !  » dit-elle d'un air résigné, s'avouant vaincue. « Pas un mot à Thomas !  »

Elle lacha donc la tasse et, d'un pas lourd se traina jusqu'à devant son amie, le chiffon toujours en main. Elle la fusilla du regard. « T'es vraiment une peste, je suis sûre que t'en a pas toi en plus ! » Car oui, Becky était le genre a faire du chantage qui au final, ne se réalisait pas de son côté. C'était déjà arrivé et franchement, il n'y avait rien de plus frustrant ! Elle empoigna, dégoutée de cette soumission trop facile, le bout de son short. « Tu vas me le payer plus tard ! » s'exclama-t-elle en faisant la moue.

Mais la serveuse n'arriva jamais à la fin de son geste. En effet, elle préféra largement jeter le torchon lourd et trempé au visage de son amie, avant de détaler en courant dans la cuisine. « Si tu crois que je vais me laisser faire, tu te trompes ! » hurla-t-elle en riant. La guerre étai déclarée désormais, et Ruby avait interêt à bien se planquer si elle ne voulait pas finir nue et/ou trempée avant la fin de la soirée ! Tandis que les portes de la cuisine battaient toujours, la serveuse essaya de se trouver un endroit où se planquer. D'un coup de jambe, elle se débarrassa de ses talons et continua sa course, jusqu'à arriver devant le meuble où l'on rangeait les ustensiles de cuisine. Elle ouvrit la porte et se glissa à l’intérieur, pliée en quatre, se planquant une main devant la bouche pour s’empêcher de rire et de respirer trop fort.



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Soirée Ménage ! ▲ Rebecca Doll   Mar 25 Fév - 0:55



I will do what I want to





Ruby ۞ Rebecca
Dire que Rebecca prenait le plus grand plaisir à embêter son amie serait un doux euphémisme. Elle était littéralement en train de jubiler en son fort intérieur. Elle n'était pas une fille méchante, elle ne menaçait pas les gens à tout va simplement parce qu'ils n'abondaient pas dans son sens ou parce qu'elle prenait plaisir à les effrayer. On pourrait le croire, mais ce n'était pas le cas. Non, ce qu'aimait Becky c'était réussir à amener les autres – comprendre ici Ruby – à faire eux-même ce qu'ils se refusaient à faire uniquement en les manipulant un tantinet, quitte à mettre ses menaces à exécution. Bon sauf qu'elle, elle appelait ça les convaincre... Et elle sentait que si son amie n'était pas encore tout à fait convaincue, elle le serait bien vite.

Son monologue allait bon train, l'ancienne poupée de son ne manquait pas d'imagination et mettait celle-ci à profit en fusionnant des références de films, de websérie et autres médias. Elle ne prêta pas la moindre attention à Ruby qui tentait de la faire taire à lui demandant si elle avait terminé. Non elle n'avait terminé : elle ne terminerait qu'au moment où elle aura vu le mystérieux tatouage de la serveuse. Mais elle pouvait aussi continuer ainsi indéfiniment si la jeune Granny décidait de ne pas le lui montrer. Vraiment, Becca lui laissait le choix ! Cela ne la dérangeait pas d'ajouter cela à la liste de choses à lui balancer à la figure dès qu'elle en avait l'occasion, liste qui comportait les pauses dans la réserve avec Zack et ses sentiments naissants mais reniés pour Thomas. C'était incroyable quand même de voir à quel point ces deux-là étaient aveugles parfois. Ils ne reconnaîtraient pas leur amour même s'il leur mordait les fesses ! Il faudrait qu'elle voit avec Owen un moyen de les obliger à ouvrir les yeux...

Rebecca tira la langue à sa camarade lorsque cette dernière la traita de tortionnaire. Le silence avait repris sa place dans le restaurant désert. Chacune s'attelait à sa tâche avec un dévouement qui était loin de leur ressembler. La jeune Doll aimait son travail oui : parler avec les clients, se promener entre les tables comme si elle possédait le diner. Car après tout, ce n'était pas la patronne qui prenait les commandes et qui servait les repas. La vieille avait beau avoir son nom écrit en lettres lumineuses sur la devanture, elle ne servait pas à grand chose concrètement. Et puis Ruby aussi s'appelait Granny, et quand la vieille mourrait ce serait elle la nouvelle Boss Lady. Les deux brunettes régneraient en maîtresses incontestées sur ce sanctuaire de la nourriture qu'était le Granny's. Et la première chose que demanderait Becky sera de changer la couleur de leur maudit uniforme !

Elle fut tirée de sa rêverie par les grommellements peu élégants de la brunette. Elle capitulait ? Déjà ? L'ancienne poupée de son se dit que décidément, elle était trop forte pour les pauvres mortels de Storybrooke ! Excitée comme une puce, elle hocha frénétiquement la tête avec un sourire enfantin lorsque la serveuse lui fit promettre de ne rien dire du tatouage à Thomas. Becca trépignait d'impatience, elle en avait lâché son balai tant elle était pressée d'avoir le fin mot de cette histoire. Ruby râla de nouveau, mettant en doute jusqu'à l'existence d'un tatouage sur la peau de l'ancienne créature d'Halloween Town ce que celle-ci ne releva pas ni ne prit la peine de nier ou de confirmer ses affirmations. Même lorsqu'elle menaça de le lui faire payer plus tard Ruby n'obtint aucun réponse. Reb' était bien trop occupée à scruter la peau de sa collègue à la recherche de la moindre petite trace d'encre.

Mais elle n'eut jamais l'occasion de trouver le dessin car elle reçut un objet non identifié sur le visage. Un objet non identifié et humide. Rebecca sentit l'eau couler sur ses joues cependant qu'elle se débarrassait du torchon dans l'évier où la vaisselle venait d'être faite. Les boucles qui encadraient son visage étaient mouillées. Ah oui, la jeune Granny n'allait pas se laisser faire ? Eh bien l'ancienne poupée de son allait arrêter d'être gentille et obligerait à son amie de lui montrer son tatouage ! Elle entra en trombe dans la cuisine où elle savait pertinemment que la brunette s'était réfugiée. Elle mit un dixième de seconde à repérer la cachette de sa camarade – vraiment, c'était le seul meuble assez grand pour contenir une personne entière sans avoir besoin de le vider au préalable ! – et à trouver la lourde pelle à four dans un coin de la pièce.

Comme pour l'encourager à agir, les portes battantes la heurtèrent, la faisant avancer. Becky enjamba les chaussures, non les échasses de son amie. Comment pouvait-elle travailler avec ça aux pieds ? Attrapant d'un geste la pelle, elle s'approcha d'un pas de prédatrice de la cachette de Ruby et une fois devant le meuble passa difficilement le manche dans les poignées des portes. Une fois satisfaite de son œuvre Reb' s'assit sur le meuble, tapant du talon contre la pelle. D'un geste elle attrapant un torchon propre qui traînait par là et commença à sécher ses boucles brunes tout en prenant la parole.


''Alors Einstein et maintenant ? Tu connais l'expression 'être fait comme un rat' ?''

Les paroles de la jeune Doll semblèrent faire réfléchir sa prisonnière qui, comprenant enfin sa situation, tentait désormais de se libérer sans succès. Elle entendit la voix étouffée de Ruby s'énerver et exiger d'être libérée sur le champs, mais Becca continuait de se sécher tranquillement.

''Le truc, c'est que je veux voir ton tatouage. Juste le voir, un petit coup d’œil tout ce qu'il y a de plus innocent mais toi tu en fais tout un pataquès.''

Les bruit des ustensiles de cuisine que l'on frappait résonnait depuis l'intérieur du meuble qui commençait à remuer sérieusement. Pour tenter de calmer sa collègue, Rebecca envoya un grand coup de talon dans la porte contre laquelle elle savait que la serveuse poussait. Cela eut l'effet escompté et les mouvements d'animal en cage de Ruby cessèrent bien que ses plaintes et menaces se faisaient toujours entendre plus ou moins intelligiblement. Satisfaite de l'état de ses cheveux, l'ancienne poupée de son passa ses doigts dans ses mèches en guise de peigne de fortune afin de les coiffer un minimum avant de passer un coin du torchon sous ses yeux pour effacer totalement toute trace de maquillage qui aurait coulé.

''Alors je suis sympa, je te laisse le choix, mais pas le même que toute à l'heure parce que tu m'as quand même balancé un torchon à la figure ! Donc, soit tu sors et tu me montres gentiment ce que je veux voir, soit tu restes ici toute la nuit et demain quand j'ouvre le diner je te laisse à nouveau le choix. Et tu sais que j'en suis capable.''

Après quelques instants de silence le plus complet dans lequel Rebecca aurait presque pu entendre tourner les rouages du cerveau de son amie, cette dernière prit une décision. De nouveaux grommellements se firent entendre – vraiment, c'était quoi cette manie ? – et la couturière su qu'elle avait gagné. Retrouvant son sourire d'enfant au matin de Noël, elle glissa de son perchoir et se baissa pour attraper le manche de la pelle non sans préciser que Ruby n'avait pas intérêt à s'enfuir une nouvelle fois si elle ne voulait pas que la vieille apprenne d'une source anonyme que sa petite-fille était tatouée. Les portes libérées s'ouvrirent sur une jeune Granny au visage furieux même si cela lui passerait bien vite. Aidant sa camarade à sortir et à se relever, Becky la regardait avec insistance, impatiente. Enfin la serveuse s'avoua finalement vaincue avant d'enlever son vêtement, libérant ainsi, enfin, le dessin de sa prison de tissus.

La couturière se pencha pour mieux observer le motif qu'elle complimenta à voix haute sans même s'en rendre compte. Oui, c'était définitivement le tatouage parfait pour Ruby ! A bien y réfléchir, Reb' s'étonna de ne pas s'en être doutée, ou peut-être l'avait-elle su sans même le savoir car vraiment à ses yeux son amie aurait pu tout aussi bien arborer le symbole toute sa vie. Elle résista à l'envie de tracer les contours du bout des doigts et se redressa plutôt, les yeux rieurs.


''Un deal est un deal, une chance que je ne sois pas rancunière.''

Rebecca se déshabilla à son tour et exhiba fièrement son propre tatouage. Elle n'avait pas menti, il existait bien et sa collègue en avait désormais la preuve sous les yeux. Une fois leur curiosité mutuelle satisfaites, les deux amies se rhabillèrent dans la joie et la bonne humeur se retournèrent en salle pour finir leurs corvées du soir avant de finalement pouvoir quitter le Granny's. Enfin libres, Becca se tourna vers Ruby et demanda:

''Le Rabbit Hole ? C'est ma tournée.''

La jeune Granny acquiesça et les inséparables prirent le chemin du bar, bras dessus bras dessous comme si rien ne s'était passé. Elles s'étaient fait promettre de garder le secret de leur tatouage et elles savaient qu'elles pouvaient avoir une totale confiance l'une dans l'autre.


« I will do what I want to »



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soirée Ménage ! ▲ Rebecca Doll   
Revenir en haut Aller en bas
 

Soirée Ménage ! ▲ Rebecca Doll

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Une soirée à l'auberge (libre)
» Tarte de ménage au corin de prunes
» Fin de Soirée improvisée Sophie /Virginie
» 2eme soirée "So glam" [ ouvert a tous ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon a Curse ::  :: Les Archives :: Archives Storybrooke-