Inscrivez votre forum sur notre Top-site !


« Tant qu'il y a assez de place pour stocker les guimauves, tout va bien. »
par Valentine Bellamy dans You gave up the fight, you left me behind
L'histoire se déroule en
Octobre 2013.


Partagez | 
 

 Il faut sauver le soldat Homard ! Feat Maddhen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
Invité



MessageSujet: Il faut sauver le soldat Homard ! Feat Maddhen   Sam 2 Fév - 16:04

Maddhen & Luz

Un anniversaire et pas le moindre celui de sa petite Maddy, d'habitude la voleuse aurait soit zapper ou alors voler un truc chez quelqu'un et lui aurait offert, enfin ça restait tout de même très rare, car il fallait vraiment qu'elle apprécie cette personne pour faire le sacrifice d'une babiole qu'elle avait volé. Enfin pour le coup elle avait fait un sacré effort pour sa coloc, l'invitée au restaurant et oui la veille elle avait volé dans la poche du propriétaire et ne lui ferait que rendre son argent, mais c'était un beau geste, déjà d'aller supporter tous ses nuls autour d'elles et puis de dépenser des sous même si d'une certaine façon ne lui appartienne pas. Après avoir fait la réservation et prévenu son invitée le matin même, elle était toute excitée de faire plaisir à la jeune femme, à tel point qu'elle avait été agréable avec tous les visiteurs du cimetière, eux-mêmes, on dut se demander ce qui se passait.

Quand la nuit tomba enfin, la blondinette alla se préparer, après une bonne douche, séchage de cheveux, vêtements toujours dans les couleurs sobres, elle était fin prête pour aller au restaurant où elle devait rejoindre Maddhen. Refermant la porte derrière elle, elle ordonna à Otite de bien garder la maison contre les fantômes et surtout de se méfier de Bernadette. Le cimetière était très calme comme la plupart des soirs d'ailleurs, elle appréciait beaucoup ce genre de silence presque macabre. Beaucoup de personnes ne vivraient pas de son lieu, elle s'était son moyen de s'évader de cette ville bien trop petite pour elle. Tous ses habitants étaient des incrédules, rêveurs, désespérant qui avait le don de l'épuiser. Archie lui disait toujours que c'était elle le soucie, mais elle restait persuadée que c'était les autres, il n'y avait pas plus normal qu'elle. Avançant dans les rues, elle croisa quelque personne dont elle ne connaissait que les surnoms qu'elle leur avait données, souvent dû à une de leurs habitudes ou toc ou simplement leur sale tronche. Leur vrai nom en fait elle s'en fichait, hormis ce qu'il possédait la personne en elle-même ne l'intéressait pas.

Arrivée devant le restaurant, elle passa pour une fois par la porte, ouai normalement il y avait une fenêtre derrière toujours facile à ouvrir et leurs frigos étaient une vraie merveille pour faire ses courses. Un homme la plaça près d'un aquarium, la table était parfaite et Luz se voyait déjà garder les couverts, en prenant un dans la main pour les examiner, une fourchette en argent, ah qu'est-ce qu'elle aimait ça ! Ce fut à ce moment-là qu'un mouvement dans l'aquarium attira son regard, posant la fourchette, un genre de poisson à pince la regardait. Tapotant sur la vitre pour le faire réagir, celui-ci s'amusa à faire claquer ses pinces, pire qu'une enfant elle se mise à rire et continua à frapper sur la vitre. Quand un serveur passa elle lui demanda ce que c'était et il lui répondit étonner de sa question que c'était un homard, faisant à grimace derrière son dos vu l'air qu'il avait pris, elle s'amusa de nouveau avec Monsieur homard, oubliant totalement que sa chère Maddy était encore en retard, mais bon elle avait trouvé un petit jeu. L'animal s'approcha plus près de la vitre et à présent collait sa pince au doigt de Luz, elle le trouvait vraiment adorable et flippant à souhait. Ce fut à ce moment-là qu'elle vit sa coloc arrivée, se levant sans prêter attention aux autres clients....

- JOYEUX ANNIVERSAIRE MADDY ! Les autres clients commencèrent à marmonner dans leur coin. Nos voisins de table sont tout sauf joyeux pour tirer la gueule ils peuvent le faire chez eux à mon avis.

La voisine s'offusqua, mais ne trouva rien à redire, du Luz tout cracher dire tout haut ce qu'elle pense, montrant la chaise à sa blondinette, elle tapa de nouveau de l'aquarium les yeux pétillant comme si c'était le saint Graal !

- Je te présente Monsieur Homard, il est mignon hein !


© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Homard ! Feat Maddhen   Ven 22 Fév - 22:27

Luz & Maddhen

Un anniversaire et pas les moindres, c'était le celui de Maddhen. Ce jour était très précieux pour cette dernière, il signifiait beaucoup pour elle. Le jour où elle avait la liberté de faire ce qu'elle voulait.
La journée c'était déroulé comme prévu, la blondinette avait passé l'après-midi au zoo, tout en évitant Bran bien sûr. Oui, elle lui en voulait toujours de lui avoir caché la vérité sur sa relation avec Lya. Il n'était pas le seul fautif, l'adolescente était de connivence. Depuis dès années, cette jeune femme avait ressenti un vide au fond d'elle, comme un manque qu'elle essayait de combler, hélas sans y arriver. La malédiction avait creusé ce gouffre qui s'était transformé en un sentiment d'abandon, un sentiment de rejet ... Bran et Lya n'avait pas arrangé les choses, bien au contraire.
Cependant, en ce jour d'anniversaire, cette jeune femme voulait faire des efforts, enterré cette hache de guerre. Enfin, même s'il ny a qu'elle qui faisait une guerre froide. Après avoir fait un tour au zoo, cette dernière avait atterri dans le manoir de Sasha et Lya, cela aurait été une bonne idée. Malheureusement, elle avait oublié que c'était un jour d'école et que tout le monde ne travail pas la nuit. Un regard à sa montre la rappela à l'ordre, elle était déjà en retard pour son dîner d'anniversaire. Luz l'avait agréablement surprise ce matin-là, en effet, la gardienne du cimetière avait réservé une table dans un restaurant. Une action qui avait réjoui Tide, car, les personnes qui connaissent bien cette femme, savent qu'elle est avare, égoïste ! Ce qui est quand même un paradoxe, puisqu'elle à souvent des nouveaux objets, de vêtements qui apparaissaient dans cette maison. Maddhen se questionnait sur ce point, lorsqu'elle ouvrit la porte. En jetant des regards furtifs, elle cherchait son amie. C'est alors qu'une voie assez aiguë suréleva celle des autres.

- JOYEUX ANNIVERSAIRE MADDY !

Maddhen se dirigeait vers sa table, le sourire au lèvre, tout en s'installant, elle observait l'espèce de crustacé qui nageait dans l'aquarium. Luz était obnubilé par lui, elle osait même dire que cette bestiole était mignonne. C'était n'importe quoi ! C'était juste un mini Zoidberg, avec des pinces qui doivent faire atrocement mal.

- Mignon ! Ce n'est pas tellement le mot que j'aurais dit.

Le serveur apportait les menus, il m'avait jeté un regard assez compatissant, comme pour dire, bonne chance pour vivre avec cette folle. Il la dévisageait, quel idiot, il ne sait pas combien cette femme était intelligente, c'est juste que ce soir-là, elle avait trouvé l'amour, celui du homard ! En parlant d'amour, Maddhen n'avait pas encore dit la vérité sur la relation de Bran et Lya, si elle voulait vraiment oublier tout ça, il faudrait que son amie la plus proche soit au courent. C'est ce qu'Archie lui avait conseillé de faire, parler de ça pourrait s'en doute la soulager. Depuis quand parler à une personne est bénéfique !

- Tu ne sais pas la meilleur ? Je t'ai déjà parlé de mon ... mes ... amis Bran et Lya ? Bien sûr que oui, je t'en ai déjà parlé. Je vais te remettre les idées en place, lui est le propriétaire du zoo et du refuge et elle, elle l'est au lycée et ses parents étaient les propriétaires du casino. Et bien, ils ont décidé de se mettre en couple, en couple, tu t'imagines ? Je ne savais même pas qu'ils se connaissaient et tac ils m'annoncent de but en blanc qu'ils sont en couples ! Ça sera quoi la prochaine annonce, qu'elle est enceinte !

Si seulement elle savait, Maddhen n'était pas très loin de la vérité en fait. Elle était véritablement enceinte, elle n'était pas au bout de ces surprises !

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Homard ! Feat Maddhen   Dim 24 Fév - 14:26

Maddhen & Luz

Monsieur le homard captivait totalement la gardienne de cimetière, jamais elle n'aurait pu avoir une meilleure table, au lieu d'être en tête-à-tête avec Maddy, voilà qu'ils seraient trois. La blondinette ne se doutait pas du tout, qu'en fait il était présenté dans cet aquarium, pour être vu par la clientèle qui voudrait le manger. On pourrait penser que pour une personne telle que Luz, cela ne la toucherait pas, mais vu le coup de foudre qu'il avait eu pour le crustacé, il valait mieux qu'elle ne l'apprenne pas.

Maddhen était arrivée avec un peu de retard, mais c'était son anniversaire après tout, elle avait le droit de faire ce qui lui plaisait. Même si cela voulait dire faire attendre la voleuse, au caractère bien spécial, mais l'ancienne sirène était là et c'était fait toute jolie. Luz cria haut et fort un joyeux anniversaire pour l'accueillir au désarroi de ses voisins. Quand son amie s'était installée à leur table, elle ne put s'empêcher de lui présenter monsieur homard et n'oublia pas de préciser qu'elle le trouvait mignon, oui ce mot-là existait dans le dictionnaire de Luz Daegan.

- Mignon ! C’est pas tellement le mot que j’aurais dit.

Fronçant les sourcils, elle observa le homard de son aquarium qui jouait toujours des pinces, le regardant de tout le côté... Si il était vraiment adorable, bien mieux qu'un lapin ou un vulgaire poisson. Ce fut à ce moment-là qu'un serveur vint apporter les cartes, la jeune femme tellement absorbé par son nouvel ami ne vit même pas que celui-ci la dévisageait. Fort heureusement, personne ne pouvait prévoir les réactions de la voleuse, elle aurait très bien pu lui dire haut et fort d'aller voir ailleurs si elle y était ou alors lui planter la fourchette dans la jambe, rien que pour avoir osé la regarder que quelques instants.

Tapotant une nouvelle fois sur la vitre, l'animal parti un peu plus loin. Haussant les épaules, elle attrapa sa carte pour regarder ce qu'il y avait d'alléchant, si le propriétaire des lieux savait qu'en fait il payait lui-même le repas des jeunes filles, Luz eu un sourire à cette idée.

- Tu ne sais pas la meilleur ? Je t’ai déjà parlé de mon … mes … amis Bran et Lya ? Bien sûr que oui, je t’en ai déjà parlé. Je vais te remettre les idées en place, lui est le propriétaire du zoo et du refuge et elle, elle l’est au lycée et ses parents étaient les propriétaires du casino. Et bien, ils ont décidé de se mettre en couple, en couple, tu t’imagines ? Je ne savais même pas qu’ils se connaissaient et tac ils m’annoncent de but en blanc qu’ils sont en couples ! Ça sera quoi la prochaine annonce, qu’elle est enceinte !

Les yeux grands ouvert, Maddhen venait de blablater une tonne de choses complètement, enfin comment dire ? Ouai complètement intéressant. Qu'est-ce que Luz en avait à foutre de savoir qui était avec qui ? Pour elle, l'amour n'était que maladie. Donc bon ok, ça devait dire qu'elle devait éviter la petite princesse à présent, sait-on jamais si c'était contagieux ! Puis en plus, elle connaissait très bien Lya, mais ce dénommer Bran, alors oui c'était un sacré spécimen. Un soir alors qu'elle avait voulu faire les courses chez lui, le secret du jeune homme lui avait été dévoilé, c'était un singe-garou ! Ouai, elle était tombée nez à nez avec un gros singe tout noir et pas franchement adorable, Luz s'en était jamais vraiment remis et d'ailleurs n'avait plus jamais mis les pieds là-bas. Le choc quand même... Devait-elle prévenir petite princesse des risques qu'elle courait ? Réfléchissant légèrement, non, la brunette était assez grande pour se débrouiller toute seule et puis si elle tombait enceinte et bah leur enfant pourrait couter de l'argent, ils devraient le cacher d'Az pour sûr. Son cousin adorait ce genre de truc rare. Levant le nez de sa carte, elle répondit tout de même à Maddhen. C'était son anniversaire, elle devait faire un effort de s'intéresser à sa vie.

- Ne te fais pas de mourront, Petite princesse n'est pas du style à aimer les hommes poilus, ça va pas durée et puis si elle tombe enceinte, elle pourra vendre ses petits !

Luz aussi pouvait être forte pour rassurer ses amis. Fière d'avoir trouvé la bonne phrase, ce fut tout sourire qu'elle continua à lire la carte, par contre elle espérait que Maddhen ne voudra pas un de ses singes-garou, car il fallait quand même le supporter en humain la plupart du temps. D'un coup, un menu l'interpella du homard, se penchant vers Maddhen elle murmura, pour surtout pas que Monsieur Homard l'entende...

- Tu as vu, ils osent manger les frères de monsieur homard ! Le pauvre il doit se sentir seul, au moins lui a été sauvé !

Frappant de nouveau sur la vitre, la bestiole était de nouveau présente. Le serveur revint vers elle pour leur demander si elles avaient fait le choix, Luz leva les yeux ciel et sans attendre posa son doigt au hasard sur la carte.

- Alors, goulash au boeuf, Elle n'avait aucune idée de ce que c'était hormis qu'il y avait du boeuf. Maddy n'es pas peur pour les prix, j'ai tout prévu !

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Homard ! Feat Maddhen   Dim 10 Mar - 14:22

Luz & Maddhen

Cette journée d'anniversaire vrillait de plus en plus mais, Maddhen n'allait pas laisser ce petit couple lui pourrir la vie, surtout pas en ce jour précis. Puis, Luz allait être de son côté, enfin, elle était très loin de se douter de ce qui allait se passer. Oui, son amie allait la soutenir mais, elle allait dire deux mots qui étaient très loin, de ce qu'elle s'attendait. Deux mots qui allaient la faire bouillir !

- Ne te fais pas de mourront, Petite princesse n'est pas un style à aimer les hommes poilus, ça ne va pas durée et puis si elle tombe enceinte, elle pourra vendre ses petits !

- Quoi ? Depuis quand tu l'appels petite Princesse ?!

Le mot Princesse résonnait encore dans sa tête, non mais de quel droit ! Cette dernière n'était pas très contente d'entendre ce mot, Lya lui volait Bran et maintenant, elle allait lui volait Luz. Bien qu'elle adorait Lya, s'en était trop !

- Attends, tu as parlé de vendre ces petits ? Hommes poilus ? Qu'est-ce que tu me racontes ?

Maddhen en avait presque oublié sa jalousie envers Lya, là, il y avait un gros problème, elle ne comprenait pas son amie. Bran était loin d'être aussi poilus et puis, bien qu'elle n'y connaisse rien, elle avait vu des reportages là-dessus. Vendre des enfants c'est interdit pas la loi et puis ces rare d'avoir des jumeaux, alors en avoir plusieurs ! Il faut mieux jouer au Loto, c'est plus marrant et c'est plus lucratif !
Luz c'était mis à chuchoter, ce qui fit redescendre Maddhen de ses réflexions.

- Tu as vu, ils osent manger les frères de monsieur homard ! Le pauvre, il doit se sentir seul, au moins, lui a été sauvé !

Luz était encore obnubilé par ce maudit crustacé, cette femme ne plaignait personne même pas un animal et là, elle était triste pour un maudit crustacé ! Apparemment, le jour d'un anniversaire fait des miracles, cette gardienne pourrait-elle avait un petit cœur qui bat au fond de sa cage thoracique ?
Maddhen n'avait pas envie de lui briser son sourire, sa joie. Pour une foi, cette dernière avait compris la vérité, ce homard avait une épée Damoclès sur la tête. Une personne dans ce restaurant allez le choisir pour le manger, quoi que, personne n'allait le choisir, car il était le dernier. C'est triste quand même, personne ne l'avait choisi. Ca lui faisait plaisir de la voir sourire, se réjouir pour un animal, ce n'était pas habituel. Depuis quand, elle était protectrice envers des animaux ? Surtout qu'elle venait de commander un bœuf ? Maddhen ne s'attardait pas sur les détails et essayait d’apprécier ce moment.

- Tu as tout prévu ? Oh ! Tu as fait des économies pour moi ? Tu es trop mignonne !

La jeune femme avait bien l'attention de profiter de ce repas, car après tout, Luz avait fait des efforts pour elle. C'est vrai qu'elle prit un peu de temps pour choisir, le serveur perdait patience mais, il allait attendre. C'était son anniversaire et Maddhen avait une règle ce jour là, mademoiselle faisait tout ce qu'elle voulait ! C'était devenu une tradition, comme regarder un film qu'elle connaissait par cœur avant de se coucher, ouvrir ces cadeaux le lendemain, pour prolonger sa bonne humeur ... Oui, elle aimait ce jour et elle voulait choisir le menu parfait. D'ailleurs, elle avait même une tradition pour son repas d'anniversaire, elle faisait juste languir le serveur. C'était une vengeance, ça lui apprendra de regarder son ami de cette manière. Tout en arrêtant ses petits bruits buccales, elle releva la tête vers ce homme et tout en souriant, elle prit enfin commande :

- Alors, je voudrais ... une part cheasecaecke, banane pslit et un milk shake vanille. Et en désert, je voudrais un millefeuille et je voudrais un icetea, merci !

C'est vrai que Maddhen avait des traditions très spéciales mais, c'était les siennes et elle adorait ça ! Le visage du type c'était décomposé, le pauvre, il n'avait pas fini sa soirée. Une vrai enfant, tellement, qu'elle n'avait pas commandé de l'alcool. Luz serait fière d'elle, elle ne boirait aucune goûte d'alcool. En parlant d'alcool, je ne l'avais pas non plus prévenu du délire de notre cher Bijoutier.

- J'ai oublié de te parler d'une chose énorme ! Mais, arrête de faire ça ! Le homard vas sortir de cet aquarium et il va te pincer tellement fort que tu vas pleurer !

Maddhen était peut-être une gamine mais c'était sans compter sur le fait que, sa camarade n'était pas mieux ! Comment Tide pouvait devenir moins stupide en compagnie de cette femme ? Il vrai que de nombreuses personnes peuvent croire que ces deux jeunes femmes sont sœurs, d'où leurs relations assez particulières. Ou alors, les personnes farfelus pourraient croire qu'elles sont en couples. Ces deux jeunes femmes ne s'en rendraient même pas comptes si elles étaient ensemble. En se concentrant sur le bijoutier, elle secouait sa serviette pour le mettre sur ses genoux, puis, elle exagérait tous les mots qui sortaient de sa bouche, c'était le seul moyen pour que son interlocutrice reste concentré sur elle, plutôt que sur son foutu homard. Attention, Maddhen pourrait presque être jaloux de ce crustacé !

- Le bijoutier croyait que j'étais la mère biologique de son fils et tu sais qui est son fils ? Le gamin qui est roux et qui porte un nom de famille étrange, Banning, ce n'est pas un nom de famille ça !

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Homard ! Feat Maddhen   Lun 11 Mar - 19:36

Maddhen & Luz

Pour la jeune voleuse, il était clair qu'elle avait réussi à changer les idées de son ami et donc quand celle-ci réagis sur la façon dont elle surnommait Lya, elle ne l'écoutait même plus, déjà,car le serveur arrivait vers la table et il fallait le dire le homard était tout de même plus intéressant que la petite princesse et son singe garou. Ouai, Luz avait un sacré toc de donner des surnoms à tout le monde, il n'y avait vraiment que ses proches qui avaient l'honneur de se faire appeler par leur prénom. Comme elle les voyait souvent, elle s'était habituée à se rappeler leur nom, mais il ne fallait pas non plus lui demander la lune pour se souvenir de tout l'annuaire de Storybrooke.

Après avoir choisi au hasard le repas qu'allait lui faire le cuisiner, le serveur n'attendait plus que la commande de Maddy, Luz lui précisa qu'elle pouvait prendre tout ce qui lui faisait plaisir. Finalement, alors que la blondinette avait l'art de faire patienter l'homme, la voleuse se remit à jouer avec monsieur Homard et fit obliger de chuchoter pour éviter que le serveur non sourire, entende ce qu'elle disait sur le crustacé enfermer dans l'aquarium. Son sourire éclaircissait son visage sauf que celle qui fêtait son anniversaire préféra complètement changer de sujet en revenant sur la phrase qu'elle avait dite avant. Cela eut l'effet d'un bug sur Luz, les mots étaient-ils vraiment sorti de sa bouche ? Faisant le poisson avec ses lèvres, non elle entendait très bien ce qu'elle faisait cela devait venir de cette très chère Maddhen.

- Tu as tout prévu ? Oh ! Tu as fait des économies pour moi ? Tu es trop mignonne !

Relevant son petit bout de nez, elle jeta un regard au serveur qui patientait toujours et encore... Elle avait tout prévu ? Oui ça restait vrai vu qu'elle avait volé l'argent au propriétaire, en fait c'était lui qui avait fait des économies pour sa blondinette. Si la définition était exacte c'était juste un partage sans qu'il le sache... De toute façon qui pouvait résister à faire plaisir à la petite bouille de son amie, qui en ce moment même s'amusait à faire de petits bruits avec sa bouche... Luz commençait vraiment à s'ennuyer à la voir regarder sa carte et préfère de nouveau jouer avec Monsieur Homard, sa nouvelle fascination. Pendant que Maddhen commençait enfin à dire sa commande de dessert, sans aucune honte la voleuse continua à frapper sur la vitre, avec une envie de mettre directement sa main dans l'aquarium pour le prendre... Fort heureusement que son amie se remit à lui parler ce qui lui enleva cette idée de la tête.

- J'ai oublié de te parler d'une chose énorme ! Mais, arrête de faire ça ! Le homard vas sortir de cet aquarium et il va te pincer tellement fort que tu vas pleurer !

Ce fut comme-ci elle venait de se faire ropester par sa mère, pas qu'elle se rappelle des moments avec ses parents, non la seule famille qu'elle était Azael et il n'y avait que eu son cousin. Qui d'ailleurs lui ne la reprenait jamais ainsi, lui lançant un regard perplexe très vite son air enfantin repris le dessus à l'évocation de voir Monsieur Homard sortir et venir l'attaquer..

- Me pincer, mais il est trop cool !

La douleur n'avait jamais effrayer, Luz, non elle trouvait cette animal de plus en plus cool en fait et se disait qu'il ferait bien avec Otite. C'était donc décider, à la fin du repas il allait les suivres au cimetière. C'était assez étrange la façon dont leur voisin de table les divisageait, il n'avait donc jamais vu deux blonde manger ensemble. Voyant que Maddhen installa sa serviette sur ses genoux, elle en fit de même. S'étant même résilier à laisser le homard tranquille, il fallait qu'elle fasse comme si elle s'en fichait pour qu'aucun doute n'aille sur elle à la disparition de celui-ci.

- Le bijoutier croyait que j'étais la mère biologique de son fils et tu sais qui est son fils ? Le gamin qui est roux et qui porte un nom de famille étrange, Banning, ce n'est pas un nom de famille ça !

S'il était tout de même difficile de captiver Luz Daegan, hormis si on était un billet d'argent ou une oeuvre magistrale, mais pour le coup les paroles de la danseuse de bolas avaient vraiment attiré son attention, la raison le bijoutier... Enfin pas l'homme en lui-même, mais tous les petits trésors qui se trouvaient dans sa boutique. Bon par contre qu'il avait un fils qui s'appelait Banning n'avait rien de très alléchant. Maddhen, maman, Luz n'avait jamais réfléchi à cette éventualité, Maddhen, maman d'un petit roux et le bijoutier Alcoolo était brun ! Pouffant un grand coup, cet homme était vraiment à l'ouest.

- Tu n'es pas rousse, tu ne peux être la mère ! Il faudrait qu'il arrête l'alcool, ça le fait divaguer...

Il était évident que c'était impossible, les gènes ne correspondaient pas du tout et oui la jeune femme avait regardé une émission médicale il y a de ça quelques jours, pour trouver de nouveaux symptômes à donner au Docteur folle-dingue. C'était devenu un de ses petits passe-temps quand elle trouvait le temps long dans la journée. Attrapant sa fourchette et son couteau, elle s'amusa à faire de la musique en attendant leur repas. Ça n'avait rien de bien symphonique, mais ce n'est pas pour cela qu'elle s'arrêta quand elle expliqua sa théorie sur la mère de l'enfant.

- Chrissie est rousse ça se trouve c'est elle... Si une amie ne dévoile pas ce secret, ça là où je devrais être vexé ? J'ai du mal avec les règles de l'amitié...

Chrissie était la seule rousse qu'elle connaissait dans cette ville, hormis Archie, mais il ne pouvait pas être la mère, ou c'est qu'il cachait bien son jeu. Toute en passant, un des serveurs lui fit les gros yeux, elle fit donc semblant de poser ses couverts pour taper encore plus fort quand il arrive un peu plus loin... L'amitié était un terme assez étrange pour elle, oui il y avait un tas de règle à respecter d'après ce qu'elle voyait à la télé... Genre sa meilleure amie ne lui avait pas dit : être mère, la voleuse devrait lui faire la tête juste au moment d'entendre ses excuses et qu'elle se pleure l'une et l'autre dans les bras. Et Après Chrissie ira rejoindre Az' et...et... Plongeant son regard surpris dans les yeux de Maddhen.

- Han tu es avec le bijoutier...moi qui le pensait avec son homme de ménage...c'est maintenant que je dois bouder. C'est ça ? Croisant les bras, faisant mine de bouder elle lui murmura quand même. Par contre, tu me diras quand je devrais arrêter !

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Homard ! Feat Maddhen   Sam 6 Avr - 23:07

Luz & Maddhen


De nombreuses épaules peuvent être présentes pour les petites blessures de la vie, elles vont et viennent. Une véritable amie, c'est rare et lorsqu'on la détient, on s'y accroche. Avec un peu de chance, cette personne vous accompagne à chaque moment passé sur cette terre. Quel que soit l'endroit où vous allez, vous savez que vous n'y allez pas tout seul. Personne ne possède toutes les réponses et quand vous pensez à l'avenir, c'est son visage que vous pouvez voir. Ça rassure, car vous savez que cette personne vous connaît mieux que les simples épaules présentes. Mais qu'est-ce qui se passe quand cette précieuse créature décide de vous tourner le dos ? L'avenir devient rapidement trouble, même si la famille est présente, elle manque à l'appelle.

La meilleure chose qu'il reste à faire est de pardonner, oublier tout ce mal qui était fait à l'une et à l'autre. Apparemment, certaines choses ne peuvent pas être surmontés et il est parfois trop tard pour améliorer certaines situations. Il y a un adage qui dit qu'on fait toujours du mal à ceux qu'on aime mais on oublie de dire qu'on aime ceux qui nous font mal. Quand on est accro à une personne et même si, la situation est la plus catastrophique au monde, décrocher peut faire encore plus mal mais, on le fait. Car l'acte d'amour le plus parfait est le sacrifice, alors lâchez prise est très souvent la meilleur des solutions.

Heureusement pour Luz et Maddhen, elles avaient ce lien spécial, indestructible. Bien que la malédiction avait été dévastatrice pour certains, elle avait été plus que généreuse pour ces deux jeunes femmes. L’ancienne sirène avait de la chance de l'avoir. Dans son monde, jamais elle n'avait ressentit un sentiment si fort et même si cette dernière ne pouvait pas mettre de mot sur cette sensation, elle était heureuse. A ce moment précis, ses yeux étaient rivés sur le visage de la gardienne de cimetière, comme-ci qu'elle ne voulait pas oublier les détails de son portrait. La vie peut réserver des surprises, les mauvaises comme les meilleurs. Le mot rousse la fit sursauter, pourquoi un roux viendrait dans ce moment parfait ? Ah oui, par qu'elle avait parlé de Liam.

- Tu n'es pas rousse, tu ne peux pas être la mère ! Il faudrait qu'il arrête l'alcool, ça le fait divaguer ...

Maddhen ne savais pas quoi répondre à ça, que pouvait-elle dire ? Cette nouvelle l'avait mise dans un état second, elle avait hurlé, elle était prête à pleurer, elle l'avait rendu colérique. Cependant, avec le recule, cette dernière pouvait être flatté. C'était à elle qu'il avait posé la question, à elle et non à une pouffe de bas étage ! La seule réponse qu'elle avait pu lui offrir, c'était un large sourire qui avait plissé ses yeux. La charmante compagnie de Luz n'était pas de tout repos, en effet, Mademoiselle Daegan avait décidé de faire de la concurrence à Beethoven. Toutes la clientèle se retournaient sur elles, toutes ces personnes étaient désespérés, les pauvres, la soirée n'était pas encore terminée !
Avec le brouhaha, Maddhen avait dû mal à tout entendre, mais elle avait entendu l'essentielle, Chrissie pouvait être la mère de Liam et quelques choses par rapport aux règles sociales. Lorsque cette folle dingue des couverts les reposa sur la nappe, sa tête avait encore l'impression d'entendre des tambourins, un peu de repos, enfin, c'est-ce qu'elle croyait.

Luz se mit à croiser les bras, puis elle chuchota quelques choses d'étonnant : Par contre, tu me diras quand je devrais arrêter. Ce qui était plus que sûr, c'est qu'elle était très étonnante ! Maddhen saisissait les mains de son ami, puis elle les déposaient délicatement sur ses oreilles. Avec quatre mains sur son appareil auditif, elle aurait du mal à bien entendre.
Tout en murmurant, Maddhen lui prononçait quelques mots, deux précisément, des petits mots qui sont très peu utilisé par ces deux femmes, deux mots qui ont énormément d'importance dans ce monde : Je t'aime. Cette femme était la personne la plus parfaite pour vivre avec l'ancienne sirène. Toutes les deux avaient des difficultés de vivres comme les autres citoyens, des difficultés à comprendre les règles de cette société et bien sûr, des difficultés à se faire passer pour des personnes saines d'esprits.

- Non, je ne suis pas avec Sebastian alors oui, tu peux arrêter de faire la mou ! Et puis, apparemment, toi aussi tu as des problèmes de calculs mentales ! Chrissie est beaucoup trop jeunes pour être la mère d'un gamin de 17 ans !

Cette idée la fit explosé de rire, elle et le bijoutier, une affaire qui ne marcherait pas, elle le tuerait ou peut-être l'inverse. Et puis, Maddhen ne voyait pas cette rousse être la mère de ce roux. De toute manière, qui voudrait être la mère d'un adolescent de ce genre ? En repensant à cette maternité quasi infaisable, Tide se mit à imaginer ses deux amis ensemble. Une autre idée qui la fit, encore éclater de rire. C'est alors que le serveur apporta les boissons et un de ses plats, le cheasecaecke.

- Oh vous êtes rapide ! Merci M’sieur !

Tout en tapant des mains, Maddhen se réjouissait d’avoir un anniversaire de ce type. Elle n’avait même pas attendu que Luz est son plat pour commencer le sien. Sa fourchette se plongea dans la crème, puis avec un geste rapide, ce morceau fut très vite avalé. Hum, il était crémeux, onctueux et tout ce qui s’en suit ! Le meilleur plat de sa vie ! Sans savoir pourquoi, elle se retourna vers le bassin d’eau, comme pour partager son bonheur ! Mais le homard n’avait guère envie de profiter du spectacle, il s’éloignait de la vitre.

- Luz, regarde, ton nouvel ami te tourne le dos, lui aussi fait la mou !

Vous imaginez, un homard faire la mou ! Ça vaut le coup d’œil, c’est surtout que c’est improbable mais, on peut toujours l’imaginer n’est-ce pas ?

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Homard ! Feat Maddhen   Mar 9 Avr - 13:44

Maddhen & Luz

Il est connu de dire qu'on est mieux servi par soi même, qu'un complice ouvre les portes de la trahison presque certaine. Le monde qui nous entoure est rempli d'imperfection, de doute en son voisin, un monde qui tient en équilibre pourtant, tel un château de carte qui semble si fragile et pourtant ne s'écroule pas quand on l'attend. On pouvait dire que la jeune voleuse qui paraissait forte en apparence, n'était qu'en fait une personne construite sur des blessures. Pourrait-elle les guérir un jour ? Cela semble peu probable vu qu'elle n'en a aucune idée, mais il est sûr que près de ses amis tels que Maddhen, la vie à tendance à lui sourire et près d'elle le lien d'appartenance existe. Oui l'ancienne sirène est comme une soeur pour elle et il est fou de croire que jamais rien ne pourrait séparer des soeurs. Mais pourtant cela pourrait être le cas, même si elle lui cache de nombreux secrets ce n'est qu'en fait pour la protéger, mais le temps est peut-être venue de tout lui dévoiler.

Assise toutes les deux au restaurant pour fêter l'anniversaire de la blondinette, Luz en était venu à faire style de bouder en croisant les bras, il paraîtrait que cela se faisait beaucoup entre amies, alors Luz n'allait pas sans priver, ne se rappelant même plus vraiment pourquoi elle devait faire la tête. De toute façon c'était le geste qui ne comptait rien de plus, sans comprendre ce qui se passait, Maddhen lui attrapa ses mains et les déposèrent avec douceur sur ses deux oreilles. Luz ne distinguait quasiment plus les bruits qui venaient du restaurant, ne quittant le regard de son amie, elle n'essayait même pas de saisir les mots que semblait murmurer Maddhen, cela avait été si bref comme si le vent lui avait volé les paroles de la jeune femme, ce n'était que justice après tout n'était-ce pas elle qui avait surement dérobé toutes les personnes qui se trouvaient près d'eux. Très vite, tout revenus au normal, les papotages des tables d'à côté, le serveur qui réclamait ses commandes.

- Non, je ne suis pas avec Sebastian alors oui, tu peux arrêter de faire la mou ! Et puis, apparemment, toi aussi tu as des problèmes de calculs mentales ! Chrissie est beaucoup trop jeunes pour être la mère d'un gamin de 17 ans !

Les éclats de rire de Maddhen la laissèrent perplexe. Comment pouvait-elle savoir que l'enfant en question avait dix-sept ans ? Et surtout était-ce encore un enfant à cet âge-là ? Oui il était assez grand pour se débrouiller toute seule et n'avait nullement besoin de parent, alors pourquoi sans soucier ? Les gens communs se prenaient vraiment la tête pour rien, Sebastian ne devrait pas chercher la mère du rouquin, mais bien la façon de s'en débarrasser. L'instinct maternel de Luz était inexistant, hormis pour le crustacé de l'aquarium dont elle ne prêtait plus un seul regard. Monsieur le serveur revint avec le premier dessert de la danseuse de bolas.

- Oh vous êtes rapide ! Merci M’sieur !

Telle une enfant, Maddhen frappa dans ses mains. Les deux jeunes immatures étaient destinées l'une à l'autre, aucun jugement n'y réprimande juste de la folie parsemée d'une nuance de vérité. C'était sans doute pour cela qu'elle semblait si étrange et surtout qu'on évitait la voleuse, très peu aimait savoir quelle image il montrait d'eux. À ce moment précis, Maddhen goûtait à son repas qui paraissait bien appétissant, pendant que la gardienne attendait toujours son plat.

- Luz, regarde, ton nouvel ami te tourne le dos, lui aussi fait la mou !

Regarder ou ne pas le faire ! Une légère hésitation la parcourait, si elle lui prêtait le seul moindre regard, cela voulait dire qu'elle s'intéressait à lui et il y aurait beaucoup de témoin pour prétendre que c'était elle qu'il l'avait volé. Il fallait le dire quand son cerveau s'activait en mode vol, il n'y avait pas plus intelligente et consciencieuse qu'elle. C'était le but de toute sa vie, son vrai visage dans l'ombre de la nuit. Voyant le serveur revenir, elle garda son regard perçant sur Maddhen.

- Oh, il doit faire la sieste !

Oui c'était certainement cela, même les homards devaient dormir. Puis son instinct devait bien lui dire qu'il serait bientôt libre. Elle venait de comprendre, il faisait comme elle et prétendant en avoir rien à faire des deux jeunes hommes. Un sourire apparut sur son visage à cette pensée et non parce que le serveur venait de placer son assiette devant elle. Le pavé de boeuf faisait mauvaise mine face au repas de Maddhen, puis Luz n'avait pas vraiment faim, non elle ne pensait qu'à la dernière mission qu'elle s'était imposée. Découpant quand même quelque morceau, elle en avala quelque boucher. D'ailleurs le serveur emmenait déjà le deuxième dessert de Maddhen et par la même occasion emmena monsieur Homard avec lui. Le coeur de Luz ce sera en voyant son nouvel ami emmené comme de la simple nourriture vers la cuisine, sans attendre elle se leva et murmura à Maddhen.

- Je reviens fini ton plat...

Il fallait qu'elle ne devienne qu'une ombre, que personne ne la remarque. Ce talent était inné chez elle, faisant style de vouloir aller aux toilettes, elle bouscula le serveur et d'un coup presque trop rapide pour être perçu attrapa monsieur homard et le glissa sous sa veste, sans vraiment réaliser que celui-ci pour la pincer sans déménagement. Sans attendre que le serveur réagisse, elle s'était déjà faufilé dans les toilettes attendant quelques secondes, il remarqua la bouche d'aération par laquelle elle rentrait assez souvent dans le magasin, l'ouvrant, elle y glissa monsieur homard en lui promettant de revenir. Alors que la porte s'ouvrit, Luz faisait style de ce recoiffer, le serveur semblait totalement paniqué d'avoir perdu le crustacé et alors qu'il allait poser une question, elle ne lui en laissa pas le temps en lui demandant l'addition. Toute contente de son petit coup, elle retourna vers sa table, attrapant son sac elle posa l'argent qu'elle devait dans le cendrier et déclara à Maddy :

- Tu me rejoins dehors !

Sans attendre sa réponse, elle sortit du restaurant, la nuit recouvrait toute la ville, observant bien les alentours, très vite elle se précipita vers la bouche d'aération dans laquelle elle se faufila, le homard avait lui-même un peu avancé. Retombant nez à nez, il fit claquer ses pinces, mais Luz ne le craignait pas, lui caressant le haut de sa tête elle le prit dans ses bras et fit marche arrière. Enfin retourner à l'extérieur, elle garda Monsieur homard bien camouflé dans sa veste pour attendre sa blondinette...

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Homard ! Feat Maddhen   Jeu 23 Mai - 2:39

Luz & Maddhen


Nombreuses sont les personnes qui ont une haute opinion d'elle-même. Elles sont prêtes à faire des sacrifices pour assouvir leurs soifs de reconnaissance, sauver leurs fiertés ... c'est ce qui dicte les conduites des êtres censés. L'opinion devient le fond de commerce des politiciens, des dilers, tous ceux qui doivent appâter des futurs clients. Pourtant, ce sentiment qui paraît si solide est seulement une apparence, car elle est facile à détruire. Rien est inébranlable et tout est réparable. Les Hommes sont prêts à tout pour leurs images personnelles, alors, comment ces mêmes personnes réagissent face aux jugements des autres ? Le personnel se fait écraser et laisse place au doute, la confusion. Seul un moral d'acier peut lutter contre les autres.
C'est à ce moment qu'on peut emprunter une fameuse phrase de Luz : le monde qui nous entoure est rempli d'imperfection, de doute en son voisin, un monde qui tient en équilibre pourtant, tel un château de carte qui semble si fragile et pourtant ne s'écroule pas quand on l'attend.

Maddhen a toujours eu une idée d'elle-même, elle se modifie selon le temps et les épreuves. Cependant, elle reste fidèle à elle-même, ignore les sentiments des autres et ne cherche pas les connaître. A quoi ça lui servirait ? Son moral est loin d'être en acier trempé, il est aussi fragile que sa voisine. Cette dernière à juste fait un choix, profiter de chaque moment que la vie lui offres sans ce soucier des autres. Même si parfois, son immaturité lui porte préjudice et qu'il faudrait sérieusement penser à mûrire. Cependant, il faudrait déjà qu'elle commande des repas moins enfantin.

En parlant de nourriture, le serveur déposait le bœuf charcuté sur la table, rien que son odeur lui donnait des frisons dans le dos. Heureusement que son deuxième dessert arrivait, ça lui remontait le moral. Tellement qu'elle ne remarquait pas l'absence de la bête. En même temps, il faisait parti de la décoration et Maddhen était comme une enfant, elle se lassait très vite des choses. Cependant, elle remarqua son changement de comportement, puis en un éclair, elle lâcha une phrase à la va vite et s'évapora dans la vaste salle !

- Je reviens fini ton plat...

Luz avait disparu dans la pièce voisine, d'ailleurs où allait-elle ? Et puis, depuis quand elle bousculait les gens ? Elle qui détestait les contacts humains et puis, elle avait été trop rapide pour avoir été au toilette. Or, pendant ce cour lapse de temps et face à toute cette agitation, Maddhen commençait son deuxième plat, la tarte citron meringué. Un délice de première catégorie mais son espèce de pavé de bœuf lui donnait des hauts de cœur. Comment on pouvait manger une telle horreur ? Son appétit ne sera pas gâcher, c'est pour ça qu'elle déposa sa serviette sur cette immondice. Le serveur avait l'air perdu, le contact de Luz l'avait si perturbé que ça ? En même temps, il y a de quoi avoir la mouche en la voyant ! En parlant de ce canon, elle déposa de l'argent avant de s'enfuir comme une voleuse et ainsi de l'obliger à sortir. Elle n'aurait pas pu attendre l'autre dessert ? Et puis, qu'est-ce qui aurait bien pu se passer dans les toilettes pour qu'elle décide de fuir de cette manière ? Rien de grave, sinon elle n'aurait pas eu un sourire aussi large ! Étrange n’est-ce pas ?

En dégustant une autre bouchée, Maddhen restait très perplexe. Cette femme était tellement mystérieuse, cachottière, en fait, le mot qui la définissait parfaitement était énigmatique ! C'est comme-ci elle avait une double vie. Une pendant la journée et une autre pendant la nuit. En réalité, c'était les émissions de télé qui lui montaient la tête. Il y a que dans les reportages, où ont voit des personnes communes avoir une double vie, comme une femme qui était chauffeuse de taxi, avec un mari aimant, des enfants et la nuit c'était une prostituée. Son visage avait été floué pour garder son anonymat, pour protéger sa famille et pour garder son secret. Cependant, il ne doit pas y avoir beaucoup de femmes qui ont le même métier et qui disparaisse la nuit pour porter le nom de Crystal. Quoiqu'il en soit, ce nom est très prévisible, c'est comme une princesse qui se nomme Elizabeth, c'est devinable. Enfin bon, on s'égare, ce n'était pas le véritable sujet ! Maddy pensait à un tas d'autres métiers et oui, elle avait envisagé le tapinage. Après tout, il n'y a pas tant de profession de nuit. Luzette ne pouvait pas bosser dans le casino, ni entant que streaptiseuse sinon, elle l'aurait remarqué. Oui, cette gardienne de cimetière était un vrai casse tête chinois. Sauf qu'elle n'était pas chinoise et qu'elle ne cassait pas véritablement des crânes.

Le serveur avait cherchée sous les tables, apparemment, le homard avait disparu. Comment un crustacé pouvait se faire la malle ? De toute manière, elle n'avait pas le temps de potasser sur ce sujet, le dernier morceau était dans sa bouche. Une fois toute ses affaires sur le dos, elle quitta ce restaurant et pas de bon cœur. Luz n'était pas très loin et la surprise qu'elle lui réservait était loin de lui plaire !

- Tu peux me dire pourquoi tu as Zoidberg dans les mains ?

Qu'est-ce qu'elle avait dit ! Cette femme était énigmatique et tellement imprévisible, une vraie tornade ! Il était là le petit homard et dire que le serveur le cherchait partout. C'était incompréhensible, comment il aurait pu atterrir là ? Surtout qu'il n'aurait pas réussi à marcher avec ces petites gambettes sans se faire remarquer. En le regardant de plus près, elle compris ce qui s'était réellement passé, Luz l'avait ramassé par terre et hop, elle était partie avec ! Et après on dit que c'est elle la voleuse compulsive, Archie devrait sérieusement revoir son jugement ou changer de métier.

- Tu l'as volé ? Pourquoi tu as volé ce truck gluant avec ces grandes pinces ?

Sans blague, ce truck fait peur ! D'un seul coup de pince, il peut faire un trou dans la peau. En plus, il n'y a plus de place pour lui et il était hors de question qu'il skoite ses bocaux. Ce rôle est déjà attribué à quelqu'un et cette personne est nulle autre que Maddhen. Sans compter qu'il mangerait poisson un, poisson deux et Big Ben. Non, c'était décidée, cette chippeuse de homard devait rendre son butin. C'était soit elle, soit ce monstre !

- Han ! Tu as sauvé la vie d'une vilaine bebette ! Toi, Luz Daegan ! Décidément, tu m'étonnes de jour en jour.

Il est vrai que Luz n'était pas qu'une voleuse à l'étalage, cette femme était celle qui avait fait couler beaucoup d'ancre. Elle était la voleuse qui faisaient trembler les riches, qui exacerbaient ses victimes, qui fatiguait le Shérif et qui excitaient les journalistes. C'était la grande trouble faite de StoryBrook et personne ne s'en doutaient. Alors, comment Maddhen aurait pu deviner la véritable nature de son amie ? Après tout, la petite blonde avait seulement sauvé un animal, cela ne voulait pas dire qu'elle volait tout ce qui lui plaisait.

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Homard ! Feat Maddhen   Sam 1 Juin - 13:42

Maddhen & Luz

Calme parmi la nuit étoilée, Luz Daegan tenait son homard tout juste volé, personne ne pouvait lire sur son visage son méfait, vu que dans son esprit, elle n'avait rien fait de mal. Le homard vint à lui prendre un de ses doigts avec ses pinces, mais fort heureusement ne la pinça pas, comme avait prétendu Maddhen dans le restaurant. Pourtant, la voleuse aurait trouvé ça plutôt drôle, si on oublie la douleur de ce geste. Attendre n'était pourtant pas son fort, mais pour son amie, elle était prête à le faire si elle ne dépassait pas les cinq minutes, mais par chance ce ne fut pas le cas, la jolie blondinette sortit du restaurant, tel un ange qui descendait du ciel. Il fallait se demander pourquoi certaine personne avait toujours un effet éblouissant, Maddhen était toujours souriante, rayonnante, distribuant sa joie de vivre avec son grain de folie. Il était sans conteste que les deux jeunes femmes formaient une paire bien assortie.

- Tu peux me dire pourquoi tu as Zoidberg dans les mains ?

Comment osait-elle appeler monsieur Homard, Zoidberg, il n'avait rien à voir avec ce homard géant de ce dessin animé irréaliste. Même Luz savait que tout ce qui faisait dessin n'était pas réel, rien à voir avec les films, mais elle avait l'occasion avec Maddhen de devoir en regarder certain et pouvait se complaire à les critiquer. Resserrant le homard contre elle, espérant qu'il ne s'offusque pas à cette insulte, pour la peine elle ne lui répondit même pas. Zoidberg, c'était fort quand même, comme-ci qu'elle appelait ses poissons Moby Dick.

- Tu l'as volé ? Pourquoi tu as volé ce truck gluant avec ces grandes pinces ?

D'un air boudeur, Luz prêta un regard à son nouvel ami, il n'avait rien de gluant et elle l'avait volé, car elle le voulait. Cela n'arrivait pas souvent que la jeune femme s'attache à un animal, même si elle se faisait petit à petit à otite, le lapin de la maisonnée. Oui, Monsieur homard ferait un bon compagnon de jeu pour otite et peut-être que grâce à lui, il arriverait à tenir ses oreilles droites.

- Car c'est mon ami.

Un mot qu'elle ne disait pas souvent et pourtant pour raison bien mystérieuse elle estimait que ce homard et elle étaient liés, un genre de coup de foudre. Encore, elle ignorait où il allait finir, loin de penser qu'on pouvait manger un homard qui se tenait tranquille dans son aquarium avant que le serveur le prenne. Oui sans le savoir elle lui avait évité de finir dans une assiette d'un gros lard certainement, qui aurait mordu a pleine dent dans les pinces de l'animal.

- Han ! Tu as sauvé la vie d'une vilaine bebette ! Toi, Luz Daegan ! Décidément, tu m'étonnes de jour en jour.

Surprise, elle ouvrit grand les yeux, des fois elle avait vraiment du mal à suivre Maddhen, comme ci un de ces neurones s'était déconnecté un bon secouage de tête serait nécessaire pour la remettre en phase avec lui-même-même Fermant sa veste pour cacher le homard, elle commença à avancer dans les rues de Storybrooke, rester près de restaurant n'aurait pas été une bonne idée, surtout qu'il était sans doute encore recherché, bientôt elle trouverait des affichettes recherchées mort ou vif, c'était une certitude et même pour une grande somme, elle ne le rendrait pas, enfin tout dépendant tout de même ou alors elle pouvait toujours voler la récompense. Pourquoi chercher quand on peut tout avoir.

- Je ne lui ai pas sauvé la vie, je l'ai vu et pris.

Maddhen n'était pas au courant de sa double vie, pour la seule raison que de le savoir ne lui apporterait rien. Ce n'était pas parce qu'elles vivaient quasiment sous le même toit, qu'elles s'aimaient comme des soeurs qu'elles partageaient leur télé qu'il fallait qu'elles se disent tout, il était sûr que la danseuse de bolas avait des secrets et ça n'intéressait pas Luz à les savoir. D'un coup, alors qu'elle avançait d'une allure normale, elle s'arrêta.

- Tu crois qu'il faudrait que je trouve un aquarium ?

Il lui fallait forcément un endroit où vivre pour qu'il soit à l'avoir bridé fantômes d'otite et surtout d'az, son cousin serait bien capable de le rendre pour recevoir la rançon. Arf, elle allait aussi devoir piéger l'aquarium avec une serrure à code et tout ce qui serait nécessaire, peut-être même des lasers ou des mines. Cherchant dans son esprit, elle se rappela d'une maison où elle allait faire souvent ses courses, cette vielle vivait quasiment que la nuit et cela donnait toujours un peu de piment à la voleuse qui devait éviter de tomber dessus.

- Je sais la dernière fois que j'ai rendu visite a miss chouette, elle en avait un dans son garage, il faudrait qu'on y fasse un tour, c'est bien trop lourd pour que je le prenne toute seule. Tu viendrais m'aider ?

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Homard ! Feat Maddhen   Sam 31 Aoû - 21:44

Luz & Maddhen


Luz avait un certain don pour mimer les bouderies en tous genres. Une comédienne née avec un humour bien noir. Il y avait une question qui persistait, comment avait-elle réussi à garder l'amitié de cette femme ? Elle avait toujours l'air d'être détaché des autres personnes, contrairement à Maddhen qui avait besoin de beaucoup de sociale pour être vraiment heureuse. Chaque "amis" était une mine d'or pour elle et Dieu sait combien elle en avait. La gardienne de cimetière pouvait conter les siens sur une main, voir sur les deux ... C'est pour cela que Maddy fut étonnée d'entendre cette phrase : car c'est mon ami. Depuis quand pouvait-elle ressentir de l'amitié en moins d'une heure ? Elle devait sûrement couver quelques choses, trop de gentillesse doit être un symptôme de la malaria ou de la rubéole.

- Je ne lui aie pas sauvé la vie, je l'ai vue et pris.

Quelle drôle façon de penser, elle qui était devenue une héroïne, elle se justifiait bizarrement. « Je l'ai vu et pris », Maddhen reconnaissait que trop bien cette phrase. Celle-ci l'utilisait fréquemment pour se justifier, voler des nains n'était pas de tout repos. En enfin, c'est la phrase type de toutes les personnes souffrantes de cleptomanie. Était-elle schizophrène ? Avec une double personnalité ? Ce qui expliquerait son côté mielleux, le restaurant ... C'était un soir de pleine lune, Luz serait-elle comme les loups-garous ? Sauf qu'elle ne se transforme pas à l'extérieur, mais à l'intérieur. Ceci serait une autre question à étudier!

- Tu crois qu'il faudrait que je trouve un aquarium ?

Sûrement, il avait bien vécu dans un bassin, ça serait logique qu'il continue. Maddy ne prit pas le temps de répondre, elle lui avait simplement souri. Elle continua jusqu'au moment où le mot Chouette avait été dit. Il y avait vraiment une dame qui avait ça comme nom de famille ? Cette ville abritait des personnes aux noms de famille étranges. Vraiment très étrange ...

- Bien sûr, il n'est pas trop tard pour aller lui demander, s'il est dans le garage, c'est qu'elle ne l'utilise pas.

Maddhen tira le bras de Luz, tout en évitant soigneusement les pinces de Zoidberg. Même à travers une veste, il pourrait la blesser. Cet animal pouvait-il transmettre la rage ? Elle se voyait déjà avec de l'écume aux lèvres, la bave dégoulinant sur son coup. Mon Dieu, elle eut un bref frison qui se balada de la tête à ses deux pieds et qui refit le trajet inverse. Avec une grimace qui ferait hurler de peur un clown, elle la lâcha. En relevant la tête, ses yeux pouvaient voir les étoiles, il y a peu de temps, une étoile filante avait traversé le ciel. Son voeu n'avait pas encore pointé le bout de son nez. Dommage, car il était vraiment bien. À force de se perdre dans les astres, Luzette avait pris la tête et Madette était à la traîne ... Son estomac réclamait le reste de son dîner, maudit homard, de sa faute, elle avait encore faim. Jamais son repas d'anniversaire n'avait été aussi espéré. Peut-être que sa colocataire lui avait fait une surprise chez cette fameuse Madame Chouette. Une fête préparée à l'avance, avec ses amis les plus proches, autant dire la moitié de la ville. Maddhen avait le don d'apprécier tout le monde, dans ce mot, il fallait exclure le petit rouquin. Lui était loin d'être son ami, il était sans doute la seule personne qu'elle ne pouvait pas voir en peinture.

En marchant derrière Luz, elle s'imaginait voir une table remplit de gâteau appétissant. De plus en plus qu'elle imaginait des morceaux dans sa bouche, de plus en plus son estomac criait famine. Cette blondinette se demandait combien de bougie qu'il y aurait. Seront-ils tous comme Sebastian qui avait oublié son âge ? Mademoiselle Tide n'avait jamais eu la notion du temps, combien de temps avait-elle marché ? Savait quel goût un homard ? Elle n'avait jamais mangé de crustacé, d'ailleurs, il va engloutir quoi ce Zoidberg ? De la même nourriture que poisson 1, poisson 2 ou de Big Ben où allait-il les manger eux ? Il est vrai qu'elle paniqua légèrement, ce qui la fit courir pour rattraper son retard. Or, avant d'arriver à son amie, celle-ci s'arrêta. Elles étaient arrivés chez Madame Chouette et il n'y avait pas de quoi se réjouir dans cette maison. Elle faisait très peur ! Alors que Maddhen allait se diriger pour sonner à la porte, elle fit interrompue par un nain de jardin qui gardait la maison.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Homard ! Feat Maddhen   Mer 4 Sep - 16:37

Maddhen & Luz

La soirée d'anniversaire venait de prendre un tout autre tournant, déjà, cela était surprenant que Luz l'est invité au restaurant. Était-ce sa faute si elle venait d'avoir un coup de foudre pour un homard ? Il était si peu commun qu'elle ne pouvait que l'apprécier. Monsieur Homard allait avoir une nouvelle vie et devenir le compagnon de la gardienne de cimetière et bien meilleur destin que d'être mangé. Si cela continuait ainsi, on trouverait plus d'animaux que de mort dans ce lieu de recueil. Mais ce n'était pas de sa faute, c'est Maddy qui avait ramené ses poissons, puis décider qu'elles garderaient Otite, le crustacé méritait lui aussi d'avoir sa place dans cette famille bien décalée.

Homard, cachée sous sa veste, une pensée lui vint. Monsieur Homard avait besoin d'un endroit où vivre, un endroit sécurisé pour tous ceux qui ne se nommaient pas Luz, donc tout le monde ! Demandant à Maddhen si un aquarium serait utile, elle se rappella de la veille chouette qui en avait un tout poussiéreux dans son garage, cette femme ne bougeait plus de son lit, mais il lui arrivait souvent d'ouvrir les yeux et les tourner telle une chouette, un peu toc que Luz adore observer, elle ne l'avait jamais vu agir autrement et ne se posait même pas la question de la façon où elle vivait sa vie tous les jours, elle avait seulement une seule certitude, Madame chouette ne devrait plus mettre longtemps à rejoindre sa cour parmi les tombes.

Le seul souci pour récupérer l'aquarium, c'est qu'il serait beaucoup trop lourd, au moins qu'elle s'aide d'une brouette comme elle avait fait avec le sarcophage volé au musée et oui personne ne l'avait remarqué quand elle avait fait cela, elle n'était pas qu'une voleuse extraordinaire, elle était aussi très chanceuse. Mais elle pouvait aussi très bien demander à Maddhen de l'aider, après tout cela n'était pas plus difficile que de prendre des nains de jardin. Luz n'avait jamais compris ce qui l'intéressait dans ces objets de décoration et surtout à quoi ça lui servait, ces bidules ne valaient rien du tout et faisait clairement moche. Décidée, elle parla de Madame chouette tout en proposant de venir l'aider à prendre l'aquarium.

- Bien sûr, il n'est pas trop tard pour aller lui demander, s'il est dans le garage, c'est qu'elle ne l'utilise pas.

Certes, elle ne lui avait pas précisé que jamais elle n'irait quémander l'avis de la chouette, puis elle ne connaissait pas le langage de regard qui tourne. Tenant toujours Monsieur Homard près d'elle, il semblait serein et ne bougeait pas forcément. Même quand son amie lui tira le bras, c'était fou, il avait vraiment confiance en elle, si une personne l'avait prise ainsi, elle aurait tout fait pour fuir à la première occasion. Luz en revenait pas, c'était certain elle avait trouvé son âme soeur, comme dans toutes ses chansons débiles. D'ailleurs, elle ne comprit pas la réaction de Maddy, celle-ci se recula d'un coup en grimaçant, comme-ci elle était prise d'une crise, surement un de ces plats qui étaient mal passés, voilà pourquoi elle ne la ramènera jamais au restaurant. Elle ne voulait pas voir sa soeur de coeur devenir folle, la prochaine fois, elle lui préparait un repas elle-même, cela sera mieux.

N'ayant pas le temps d'attendre qu'elle se remette, Luz pressa le pas pour arriver au plus vite chez Madame Chouette. La maison de celle-ci semblait déjà abandonnée, une des fenêtres claquait à cause du vent, des toiles d'araignées partout sur le porche. La voleuse ne prit pas la même direction de Maddy, étant loin d'imaginer que celle-ci pourrait aller sonner à la porte. Non elle avait parlé de garage et non de la maison, cela semblait normal qu'elles aillent vers l'endroit qu'elle avait cité. Heureusement qu'elle porta un regard en arrière, pour la voir se prendre un nain de jardin.

- Mais qu'est-ce que tu fais ? Viens !

Elles n'avaient pas le temps de s'amuser, leur mission était importante et pas impossible, vu qu'il s'agissait seulement d'ouvrir la porte du garage et de dérober l'aquarium. Arrivée, Luz s'abaissa au niveau de la serrure et laissa Monsieur Homard, posé sur ses genoux. Elle avait besoin de ses deux mains, attrapant ses ustensiles cacher dans un de ses bracelets, elle ne mit pas longtemps à crocheter la serrure et fièrement repris son animal dans ses bras, tout en ouvrant le passage. L'état des objets étaient lamentables, un vrai débarra.

- Si quelque chose t'intéresse sers-toi ! La chouette a les ailes coupées et n'avance plus, elle n'ira pas te courir après !

Éclatant de rire, elle savait qu'ici elle ne risquait rien. Surtout que sa voiture ne se trouvait plus ici, Luz savait pertinemment qu'elle n'était pas la seule voleuse du coin, mais quand même faire quitter le milieu naturel d'une voiture, ce n'était pas faire-plaît. Enfin, elle trouva ce qu'elle était venue chercher, un gros aquarium qui aurait besoin d'un bon coup de chiffon, posant monsieur Homard à l'intérieur, elle regarda autour d'elle et posa aussi une corde qui lui serait utile. Se plaçant d'un côté de l'aquarium.

- Tu me feras signe quand on pourra y aller, tu n'auras qu'à prendre l'autre côté !
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Homard ! Feat Maddhen   Sam 26 Oct - 18:43

Luz & Maddhen


En temps de guerre, Maddhen aurait pu faire perdre de nombreuses batailles. Cette femme est influençable et facile à corrompre, un seul nain peut lui faire perdre la tête. Elle était capable de faire une et miles folies pour en obtenir un. Ces petites figurines étaient sans doute le seul sujet qu'elle connaissait parfaitement. Elle était capable d'apprendre des thermes imprenables pour ses petites choses, comme le mot nanopabulophobie. Un terme imposant pour une peur des plus stupides, avoir peur des nains à brouette est la plus inutiles des peurs. Elle se pencha d'une rapidité extrême pour le ramasser. En se relevant, elle entendit Luz l'appeler, n'avait-elle pas vu qu'elle était très occupé ? Le petit objet dans les mains, elle se traînait discrètement derrière elle. La sauveuse d'homard était en train d'ouvrir le garage avec des pinces, n'avait-elle pas les clés ? Cette dernière lui sourit habilement et la précéda, il y avait un sacré bazars.

- Si quelque chose t'intéresse sers-toi ! La chouette a les ailes coupées et n'avance plus, elle n'ira pas te courir après !

Une chouette aux ailes coupés ? Mon dieu, qu'elle était cette idée saugrenu ? Maddhen essayait de comprendre, tant bien que mal, la signification de ces dires. Voulait-elle dire que sa précieuse amie était paralysée ? Pourquoi des ailes d'ailleurs ? C'était très étrange comme situation, et puis cette femme me paraissait des plus qu'étrange, les relations de Luz étaient des plus incongrue. Puis, rien ne l'intéressait, c’était une vraie brocante ou un vide grenier, que des affaires qui pourraient l'encombrer. Sans oublier, que la chouette n'était pas son amie.

- Tu me ferais signe quand on pourra y aller, tu n'auras qu'à prendre l'autre côté !

Cela avait sans doute pris du temps, la route avait été longue, tumultueuse et semé d'embûche, mais Maddhen avait enfin trouvé la voie de la raison. Cette jeune femme emplit de malice avait compris. Elle se sentait comme le héros d'un film, trouvant la solution à la dernière minute et qui sauve toutes la population. Tous les indices qu'elle n'avait pas vus autrefois s'assemblaient un par un et qui, au bout de long moment, ce forme en une vérité inébranlable. Le soleil retrouvait sa lune, les nuages s'unifiaient aux étoiles ... comment un tel secret pouvait-elle lui échapper ? À présent, ses yeux ne pouvaient voir que cela, comme le nez d'un orang-outang. Quelque part, elle ressentait aussi de la culpabilité, c'est deux blondes vivaient ensemble depuis des mois. Comment avait-elle louper une telle chose ? Était-elle aussi nombriliste que ce maudit rouquin ? Luz était une cachottière, mais cela n'excusait pas tout. D'ailleurs, pourquoi devrait-elle s'en vouloir de ne pas avoir deviné ? C'était elle la fautive, c'était elle qui gardait des secrets, elle qui l'a mené en erreur. En se remémorant la scène du restaurant, Maddhen se sentait comme un nain avec des échasses. Elle déposa ses deux nains dans l'aquarium, elle fit une triste mine, prête à en lui vouloir. Toutefois, en voyant son aire non chaland, son sourire délicat et son regard enfantin,elle ne put s'y résoudre.

- Heureusement qu'on ne devrait pas avoir de secret entre amie. C'est décidé, je te boude jusqu'au cimetière et on a intérêt à allez super vite, ce truc à l'air de peser une tonne ! Tu veux pas mettre cette bête dedans ?

Maddhen coinçait ses longs cheveux dans un élastique trop détendu, elle ne voulait pas avoir des mèches se baladant devant ses yeux. Elle ne voudrait pas que la maison de Zoïdberg tombe et ce brise en éclat sur le sol. Ses mains se placèrent sur le rebord de cet objet et avec un grand soupir, elle porta la nouvelle lubie de Luz. Les deux compères s'en allèrent le plus discrètement possible, en évitant soigneusement la pelouse humide. L'ancienne sirène n'en revenait pas, son amie était liée à des gens vraiment étrange, c'est bien plus grave qu'apprendre qu'elle volait des garages et peut-être bien plus de choses. Toutes les deux avaient énormément de point commun, bien plus qu'elles ne l'imaginaient. Maddhen était cleptomane et Luzette était une voleuse, spécialisé dans plusieurs domaines apparemment. Bien évidemment, leurs sentiments n'étaient point les mêmes, pour une, elle se sentait obliger de prendre un objet et pour l'autre, elle ressentait un grand plaisir.

La vie de ses deux femmes étaient loin d'être banale, mais c'était les leurs, la vie était plus folle lorsqu'elles étaient ensemble. Elles étaient le Champomie dans la fête des enfants, le vermicelle dans les soupes, les pétales d'une fleur. Luz était son coup de foudre amical.
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il faut sauver le soldat Homard ! Feat Maddhen   
Revenir en haut Aller en bas
 

Il faut sauver le soldat Homard ! Feat Maddhen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Scénario] Il faut sauver le soldat Ryan
» Il faut sauver le soldat Rheryn ! [PV Alford]TERMINE
» Il faut sauver le soldat Kylian [Skade, Cynoë, Fabius, Verith, Kylian]
» Il faut sauver le roliste Philippe...
» Présentation Stx0

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon a Curse ::  :: Les Archives :: Archives Storybrooke-