★ Coup de cœur Novembre 2016 de Disney World Pub
★ Coup de cœur Mars 2017 de Ouaf Ouaf Pub

Le forum fête ses 5 ans d'existence !
Venez ici nous laisser votre plus beau message !
Inscrivez votre forum sur notre Top-Site !

L'histoire se déroule en Octobre 2013.

« Tant qu'il y a assez de place pour stocker les guimauves, tout va bien. »
par Valentine Bellamy dans You gave up the fight, you left me behind


Charming ೨ Henry ೨ Ruby ೨ August

Partagez | 
 

 « Des partitions dans la neige. » {Even & Sun}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
Invité



MessageSujet: « Des partitions dans la neige. » {Even & Sun}   Sam 12 Jan - 17:09




Des Partitions dans la neige











Even ☸ Sun







« Where do we belong, where did we go wrong… If there's nothing here, why are we still here? »

Une voix s’élevait dans l’air calme de Storybrook, la jolie brune avait un mince sourire sur les lèvres en regardant ce paysage gelé, mais splendide de la neige fraîche qui recouvrait absolument tout. Les écouteurs de son mp3 sur les oreilles, la barmaid chantonnaient doucement ce qu’elle entendait sans se soucier qu’on puisse l’écouter, ça lui changait les idées… L’après-midi était bien avancé et le soleil paresseux d’hiver réchauffait à peine les quelques passants dans la rue. En fait, les lampadaires déjà allumés annonçaient une noirceur précoce à cause de la saison. Une traînée d’empruntes de pas dans la neige apparaissait à partir du bâtiment des arts jusqu’au parc. Des pas légers et lents qui menaient à une jeune femme bien emmitouflée dans son manteau rouge vif. Even sortait d’une de ses longues et fatigantes pratiques de chant, son professeur n’avait pas été de tout repos avec elle. Détestant son choix de chanson qu’il trouvait trop nostalgique et ses prouesses vocales trop rock’n’roll pour les goûts plus conservateurs du vieil homme grisonnant. L’ancienne rôdeuse soupira, expulsa un nuage de condensation entre ses lèvres toutes aussi rouges que son manteau. Elle tenait un dossier sous son bras qui contenait ses devoirs, mais aussi des partitions et des chansons qu’elle avait écrite elle-même dans ses temps libres. Certaines parlaient de son enfance au royaume des contes, pas textuellement, mais on y relevait des doutes, de la peur face à des accusations et bien sûr, la culpabilité. D’autres racontaient ses aventures, ses rencontres en quelque sorte, les textes n’étaient pas toujours une série de notes ou des mots, mais plutôt des brouillons furieusement raturés avec des rimes tantôt bancales ou sublimes dépendamment de son inspiration. Quand la fantaisie la prenait vraiment et que la jeune femme se mettait à rêvasser, Even dessinait des choses qu’elle avait vue avant comme des trolls, des licornes et même qu’elle traçait parfois un semblant de carte de lieux précis de l’autre monde.

« It's another time, it's another day… Numbers they are new, but it's all the same… Running from yourself, it will never change… If you try you could die. »

Even s’enfonçait dans le parc de la ville, ne s’arrêtant pas de chanter en traversant les chemins enneigés entourés d’arbres. Elle arrivait au même endroit que c’était tenu le festival des mines quelques temps auparavant. Il n’avait pas été facile de retomber sur des visages à la fois si connus et si étrangers durant la fête, mais au moins, ils étaient tous ensembles. La jeune femme replaça une de ses mèches couleur encre qui se souleva avec la brise. Quelque chose de froid lui toucha la main, levant son regard clair, Even remarqua qu’il neigeait et que le soir était bien installé. Encore cette mauvaise habitude de vagabonder au lieu de se rendre directement chez elle, car contrairement aux travailleurs pressés de cette si ennuyante petite ville, la chanteuse aimait prendre son temps. Elle n’était pas la Rôdeuse pour un rien...

« Leave it by it's pain, leave it all alone… If I never turn, I will never grow… Keep the door ajar when I'm coming home… I will try, can't you see I'm trying. »

Une ombre attire son attention, la faisait se retourner vivement, des réflexes qui refaisaient surface parfois. Un pigeon en quête de chaleur quitta un buisson pour se poser près des lumières des lampadaires. Even resserra son manteau rouge autour d’elle, le vent s’était levé. Soudain son dossier s’ouvrit et laissa s’échapper plusieurs feuilles de papier dans les airs. Partitions, brouillons et gribouillis s’envolèrent pêle-mêle et retombèrent quelques mètres plus loin. Jurant avec plus ou moins de charme, Even se précipita pour les ramasser avant qu’une autre rafale ne les emporte. Ses écouteurs n’étant plus sur ses oreilles, arrachées dans la précipitation, mais dans la confusion, elle n’entendit pas que quelqu’un d'autre approchait...

« Vraiment... C'est mon jour de chance !» déclara-telle sarcastiquement pour elle-même.




« Des souvenirs sur papier. »


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Des partitions dans la neige. » {Even & Sun}   Lun 14 Jan - 21:21




Des Partitions dans la neige











Even ☸ Sun







La neige avait pris le contrôle de la ville. Cela faisait déjà bien longtemps que la jeune kiné n'en avait pas vu. Comme souvent depuis son arrivée à Storybrooke, les souvenirs de cette vie qui paraissait bien lointaine et surtout sonnait comme un rêve, revenait à elle. Ne pas savoir qu'elle est la vérité était sans doute ce qui l'énervait le plus. Mais pourquoi ses souvenirs de cette vie en Alaska lui étaient inconnus ? Était-ce vraiment à cause de cette voiture qui l'a percuté ou alors la malédiction de cette Régina ? Tant de questions sans réponse. Pourtant, elle essayait de vivre la vie de Sun et ne plus penser à celle de Mulan, mais c'était très dur, surtout quand elle croisait des visages familiers qu'elle avait déjà croisés dans cette forêt enchantée. Si les gens savaient, ils la penseraient surement folle, c'était bien pour cela qu'elle n'avait soufflée mot à personne et même pas à Amy, qui pourtant devenait un élément important dans sa vie jours après jours.

Morose, elle continuait d'avancer sans vraiment regarder les personnes alentour. Sa journée de boulot avait été comme toutes les autres, rien de bien aventureux. C'était surement pour cela qu'elle préférait la vie de Mulan, le combat pour la justice, les voyages et toutes les personnes qu'elle avait rencontrées, une vie plus passionnante. Un léger vent frais vint lui picoter le visage, pour se protéger elle glissa son nez sous son écharpe, la neige donnait certes un paysage splendide, mais ça voulait aussi dire accident, cela ne l'étonnait même pas que son bipeur vibre d'un moment à l'autre. Tout doucement la nuit prenait place alors que Sun rentrait dans le parc, petite raccourcie pour regagner sa demeure qu'elle partageait avec Amy. Pour une fois, elle ne se dépêchait pas à rentrer, savourant un peu le silence qui l'entourait, même si elle adorait vivre en colocation, la solitude lui manquait à l'occasion. Regardant autour d'elle, la neige tombait de nouveau ce qui eut l'effet de la faire s'arrêter et resta là au bien milieu du parc plonger dans ses pensées. Aspirant un grand coup, elle ferma les yeux, l'évasion totale juste au moment où elle entendit une personne chantée, une voix plus que mélodieuse.

Intriguée, elle se mit à chercher d'où cela pouvait bien venir, se laissant guidée par elle, elle vit au loin, une jeune femme avec un long manteau rouge, éclairée par les lampadaires du parc. Sun ne voulait pas l'effrayer, mais se mit seulement à la suivre, rien que pour l'entendre chanter, d'un coup elle vit des feuilles en papier, voler dans tous les sens et la chanteuse essayant de les ramasser avec beaucoup de mal à cause de vents qui les éloignaient toujours plus loin.

« Vraiment... C'est mon jour de chance !» [i]

Voyant bien que la jeune femme avait l'air désarmer contre le vent, elle la rattrapa aussi vite qu'elle le pouvait

- Attendez je vais vous aider !

Sun se mise à courir derrière les dernières fugueuses et ne put s'empêcher de regarder un des croquis qui lui rappelait trait pour trait un paysage de ses souvenirs, beaucoup n'auraient vu qu'une forêt, mais la forme de ses arbres leur disposition ne la trompait pas. Le trouble refit surface, levant le regard quel ne fut pas surpris de reconnaitre une autre personne, étaient ceux de l'espoir qu'elle ressentait ? Comme avec tous les autres visages familier, elle fit comme si de rien, lui rendant ce qu'elle venait d'attraper.

- Vous êtes très doué autant pour le chant que pour le dessin !




« Des souvenirs sur papier. »


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Des partitions dans la neige. » {Even & Sun}   Ven 18 Jan - 6:58




Des Partitions dans la neige











Even ☸ Sun







Ses doigts ne souffrirent pas du froid, malgré ses efforts pour récupérer le contenu de son dossier, ses gants en cuir lui sauvèrent cette peine. Sa poigne sur le papier était ferme, mais pas trop pour ne pas les froisser inutilement. De la neige s’était posée sur les partitions, la jeune femme espérait que cela ne ferait pas trop couler l’encre et soupira à l’idée de travail supplémentaire pour réécrire tout cela. Even avait du mal à contenir toutes ces feuilles dans ses bras, un gros paquet uniforme qui menaçait de s’envoler de minute en minute, mais ne les ayant pas toutes rattrapée, la chanteuse ne pouvait pas simplement s’arrêter pour les remettre au bon endroit. Elle entendit des pas rapide s’approcher, puis une proposition retentit derrière elle, une femme venait se joindre à elle dans cette course aux partitions. Even se figea quelques secondes et fronça les sourcils, elle connaissait ce timbre de voix, mais la belle brune préféra ne pas se retourner tout de suite. Un nom se formait doucement dans son esprit, mais ce n’était probablement pas le même que portait l’inconnue qui approchait. La sœur des corbeaux préférait retarder cet instant où son regard croiserait à nouveau un visage familier bien qu’il serait aussi froid que tous les autres. Quant à la rodeuse, le capuchon de son long manteau rouge était retombé sur ses épaules, dévoilant son visage pâle un peu rougit par le froid et l’effort.

« Merci, merci beaucoup !» dit-elle un peu essoufflée d’avoir couru dans tous les sens.

La jeune femme lança un regard aux alentours, la neige tombait toujours à gros flocons et les lampadaires faisaient miroiter leur lumière sur ce linceul blanc qui recouvrait le parc. Even ne voyait plus de feuilles aux alentours, bonne ou mauvaise chose, c’était encore incertain. Priant pour que le compte soit bon, elle se retourna vers la nouvelle arrivante. Comme avec toutes ses autres rencontres déchirantes et dénudées de souvenirs, la barmaid afficha ce sourire aimable, mais contrit par ce qu’elle savait, mais que les autres ignoraient. Prenant le dessin des doigts de la jeune femme, Even l’ajouta au tas entre ses bras et se dirigea vers un banc de parc non loin. Elle échappa un bref remerciement de plus à celle qui avait bien voulu l’aider. Le regard fuyant, la demoiselle essaya pendant un instant de tourner le dos à cette ombre du passé, mais c’était inutile, elle l’avait reconnu. Avec sa main, la rodeuse enleva la neige d’un des coins du banc en bois, déposant le tas de feuilles et en le tenant en place avec ses doigts, elle réussit à en faire une pile plus ordonnée, puis les remis dans son dossier. Sans se retourner, la jeune chanteuse entama la conversation…

« Votre visage me dit quelque chose, nous sommes nous déjà rencontré ? »

Elle faisait partie de l’opération Cobra après tout, partir sans avoir rien tenté ce n’était pas son genre. Son désir de retrouver l’ancien monde était beaucoup plus fort que le malaise de l’oubli. Mulan… Even se mordit les lèvres, les souvenirs affluaient dans sa tête. Étrange qu’elle ne l’est pas recroisée plutôt, que lui était-il arrivé ? Quel genre de chimères avait implanté la reine maléfique dans le cerveau de l’ancienne guerrière ? Elle portait trop d’affection pour son ancienne compagne de voyage pour passer son chemin et s’emmurer dans le silence… C’était si loin à présent. Une sorte d’idée absurde qui ne s’effaçait jamais, mais pourtant, Henry et quelques habitants de la ville avaient bien compris que ces pensées aux allures irréelles n’étaient pas que des rêves. Prenant sous courage à deux mains, la jeune chanteuse mis son dossier sous son bras et décida de faire face à Mulan. Elle allait jouer le jeu, avançant chaque pièce avec prudence...

« Merci du compliment, mais les dessins ne sont rien de plus que des gribouillages, même que les proportions sont rarement respectées… »

Autrefois, c’était la rumeur d’un sorcier puissant dans les parages qui avaient amené la rodeuse dans la zone de guerre. Les gens d’un village voisin prétendaient qu’il transformait parfois les humains en animaux, l’inverse était-il possible ? Peut-être, mais peu importe, Loreleï n’avait jamais trouvé cet être aux obscurs pouvoirs. Autre chose avait retenu la sœur des corbeaux près de la frontière d’un royaume inconnu, une femme en armure qui respirait à peine… En fermant les yeux, la jeune rodeuse pouvait revoir tout ce sang sur ses mains lorsqu’elle avait tenté de la transporter en lieu sûr… Aucun détail ne faisait défaut dans sa mémoire, le contraire sévissait probablement dans les souvenirs de son amie malheureusement. Malgré sa connaissance des impacts de la malédiction, le manque de réaction de son interlocutrice lui fit tout de même un pincement au cœur... Une idée surgis soudainement dans l’esprit de la barmaid et farfouillant dans ses feuilles pourtant si bien rangées, Even ressorti un bout de papier. Elle le tendit à Mulan.

« Une épée à peine droite, c’est le comble ! Je ne saurai même pas dire de quelle arme il s’agit…» renchérit-elle en riant, feignant la plaisanterie.

En fait, c’était une colle. Sur le papier était grossièrement dessiné un couteau de chasse volontairement penché et non une épée courbée. Un outil utile pour préparer la viande d’un gibier, pour faire dévier une lame ennemie et même assez longue pour trancher la gorge d’un ogre facilement malgré leur peau épaisse. Loreleï en possédait un qui lui avait été très pratique lors de ses voyages, un coup de chance que ce soit Mulan qui lui apprit à les fabriquer ! Even releva un regard plein d’espoir sur la jeune femme qui examinait son dessin. Un pareil souvenir, c’était peut-être beaucoup demander en une seule fois, mais cela valait la peine d’essayer, ne serait-ce que pour éveiller la curiosité de Mulan. La chanteuse ne se rendit pas compte qu’aucune des deux ne s’étaient encore présentée, mais ça lui était égale, ne se connaissait-elle pas déjà ?






« Des souvenirs sur papier. »


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Des partitions dans la neige. » {Even & Sun}   Lun 21 Jan - 22:02




Des Partitions dans la neige











Even ☸ Sun







La neige continuait sa danse avec la brise de vent, Sun aurait pu rester à admirer cela, si elle n'avait pas encore rencontré un visage familier. Une nouvelle fois un flot de souvenirs lui revint en tête, mais elle ne se faisait pas d'illusions cette jeune femme serait comme tous les autres et ne lui apporterait aucune réponse à ces questions. Une de ces clientes lui avait dit dans la journée qu'il n'était pas facile de se battre quand on ne savait pas quel destin on avait, pour Sun c'était à cause de son passé incertain qu'elle ne savait plus pour quelle raison combattre, car si ses souvenirs étaient faux, elle devrait tout faire pour retrouver la mémoire, mais s'il se relevait que Mulan était son passé, c'était la malédiction qui devenait son combat. Sauf que pour l'instant, elle n'avait pas choisi quel chemin prendre et Amy y était sans doute pour quelque chose.

La jeune chanteuse qui tenait à présent tout son paquet de feuilles se dirigea vers un banc, d'où elle enleva la neige qui s'y était reposé. Sun hésita un instant entre repartir et laisser cette personne derrière elle ou alors en apprendre davantage sur elle. Elle avait bien remarqué le regard fuyant de la jeune fille et pensa qu'elle l'avait surement intimidé d'une manière et d'une autre. Sa vie devenait de plus en plus grotesque, même la question, rester ou partir ? Lui faisait fumer le cerveau, elle était comme figée dans un temps qui continue à avancer. La voyant toujours de dos, la brunette rangea sa pile dans son dossier.

« Votre visage me dit quelque chose, nous sommes nous déjà rencontré ? »

Elle ne pouvait pas voir son visage, mais dans le regard de Sun une lumière d'espoir apparut et si elle se souvenait aussi, mais très vite elle pensa être folle, qu'elle l'avait sans doute croisé en ville à un moment ou un autre. Enlevant quelque flocon qui s'était installé sur son visage, elle décida de ne rien changer à ses habitudes, c'est-à-dire faire comme ci sa vie était la plus normale possible.

- Je suppose qu'on a déjà dû se voir !

Bien sûre qu'elle aurait voulue tout lui dire, car pouvoir parler de ce qu'elle avait en mémoire à haute voix, était surement le remède à ses maux. Mais elle en avait pas encore eu le courage, chose assez drôle quand on sait qu'en fait Mulan ne reculait devant rien et ne se laissait pas déstabilisée par ses sentiments. Elle avait rencontré Loreleï (oui c'était le nom de la jeune chanteuse enfin celui dont elle se rappelait) alors qu'elle venait d'être blessé gravement par un Ogre, si celle-ci ne l'avait pas trouvé et soigner, elle aurait surement trépassée, car elle avait senti la mort venir à ce moment-là. Devant beaucoup à la jeune femme, Mulan avait décidé de l'aider dans sa quête pour retrouver ses frères, mais ça n'avait jamais rien donné. Elle sortit de ses pensées, une envie de voir plus de ses dessins la tirailla, car celui de la forêt était si ressemblant.

- Vous avez tout de même un sacré talent, c'est à peine si j'arriverais à dessiner ce banc.

Pour le coup la Kiné trouvait sa phrase inutile, mais cela eut l'effet de faire retourner la chanteuse.

« Merci du compliment, mais les dessins ne sont rien de plus que des gribouillages, même que les proportions sont rarement respectées… »

Sun n'en restait pas moins épatée, c'était bien une partie de talent cacher qu'elle ne connaissait pas chez Loreleï, ce qui restait la preuve pour elle que son imagination était bien trop débordante, la magie. C'était la seule chose à laquelle elle devait croire en fait, un seul mot qui a tant de répercussions sur le monde qui les entourent. Sans savoir pourquoi, elle vit la jeune fille fouiller dans son dossier, pour enfin lui tendre un de ses dessins. Au moins elle pouvait en voir un autre ce fut donc en gardant son plus grand calme qu'elle lui prit des mains.

« Une épée à peine droite, c’est le comble ! Je ne saurai même pas dire de quelle arme il s’agit…»[i]

Elle répondit au rire de la jeune femme par un simple sourire, mais ces paroles vinrent picoter sa curiosité et ce qu'elle vit dessiner ne put que la troubler encore plus et sans vraiment réfléchir, elle répondit à l'interrogation de la jeune femme.

- Ce n'est pas une épée mais un couteau de chasse, une arme autant subtile que dangereuse pour une personne qui sait s'en servir !

N'ayant pas levée le regard du dessin, elle était comme hypnotisée par les moindres détails du dessin en oubliant presque qu'à la base elle devait se protéger et non sortir des phrases de Mulan, car c'était une lutte quotidienne de devoir renfermer une partie de soi. Passant la main sur le dessin, elle eut l'impression de pouvoir toucher la lame tranchante et se rappelait très bien que c'était elle-même qui avait appris à Loreleï à en fabriquer un. Relevant la tête, elle tomba droit dans le regard de la chanteuse et réalisa enfin que Sun ne devrait sans doute pas reconnaître la différence entre une épée et un couteau.

- Je viens d'Alaska et la chasse à toujours fait partie de ma vie.

C'était la seule chose qui lui était venue, car elle ne savait même pas si elle chassait dans son pays natal, de toute façon sa vie là-bas n'était que Mystère, redonnant le dessin à la jeune femme.

- Je m'appelle Sun, je suis la nouvelle Kiné de la ville... Vous avez peut-être entendu parler de moi ? Je me suis faits renverser par une voiture, alors que je venais tout juste d'arriver. Ça ne fait que quelques semaines que je vis ici.

D'être une nouvelle en ville avaient éveillé pas mal de questions de certains habitants, car d'après ce qu'elle avait compris cela n'arrivait que très peu, mais après tout Emma Swan, le shérif était une nouvelle habitante aussi et était même arrivé avant elle.




« Des souvenirs sur papier. »


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Des partitions dans la neige. » {Even & Sun}   Mer 6 Fév - 2:52




Des Partitions dans la neige











Even ☸ Sun







Une petite bourrasque de vent incita la jeune femme à bien refermer les pans de son manteau autour de sa silhouette élancée. Parmi les arbres assombris par l’humidité de l’hiver et dans la blancheur de la neige, comme son vêtement rouge devant détonner subitement ! L’image vue de loin aurait pu être splendide, rappelant vaguement le chaperon rouge qui traversait les bois rejoindre sa mère-grand, craignant de tomber sur un loup affamé au passage… Even jeta un regard par-dessus son épaule ? Devait-elle craindre une oreille ennemi de les écouter ou un regard scrutateur de trop ? Qui sait si la reine maléfique n’avait pas encore une nuée d’espion à ses ordres... N’empêche un sourire de plus vint se dessiner sur ses lèvres à sa comparaison avec Red. Le monde des contes lui manquait avec ces paysages grandioses et cette ambiance presque ''magique'' qui régnait constamment dans l’air. Ici, dans ce monde, on se lassait vite de la sensation d’être enfermé dans notre quotidien. Malgré tout, la jeune chanteuse gardait espoir, son éternel optimiste et sa détermination ne s’effaçaient pas facilement, d’ailleurs on l’a traitait souvent d’obstiner, une qualité important quand on passait ses nuit à résonner les ivrognes du bar.

Son regard s’alluma soudainement à la mention du couteau de chasse, la jeune femme devant elle semblait savoir de ce dont il était question. C’était gagné, elle avait enfin trouvé une faille dans la malédiction, comme quoi, pour une raison ou une autre, des fragments du passé revenaient toujours hanter leur propriétaire ! On avait oublié, mais rien n’était effacé ! Even sentit ses joues lui faire mal tellement elle souriait le regard posé sur son amie qui scrutait attentivement le dessin… Comment oublier sa compagne de voyage ? Elle se revoyait marchant dans les bois, parlant du meilleur moyen de tailler une lame, riant devant une anecdote et se consolant quand leur quête respective venait à être plus difficile que prévu… La barmaid entrouvrit les lèvres prête à l’appeler par son véritable prénom, prête à prendre le risque de la confondre avec une autre et finalement, prendre une chance de retrouver un être cher, mais soudain…


« Alaska !? » s’écria-t-elle surprise. « Ah… Hem… C’est loin ! Je ne suis jamais sortie de ce trou perdu alors… » Essaya-t-elle de se rattraper, gênée d’avoir crié.

Oups. Sa voix avait été plus violente que prévu, preuve de son étonnement qui se changeait déjà en amer déception. Son sourire s’était évanouit comme la petite flamme dans ses yeux. Mulan aussi semblait bien loin dans l’instant... Sun ? Kiné ? Et la chasseuse d’ogre qu’elle aimait tant ? C’était injuste ! À croire qu’elle était condamnée à devenir folle, seule, et désillusionnée à force d’être bercée par ses souvenirs disparus... Even serra les poings, se disant que si Regina avait la bonne idée de passer dans le coin, elle lui ferait un plaisir de le lui coller en plein visage. La Rôdeuse devenait de moins en moins tendre avec le temps, un oiseau en cage qui se refusait à chanter et à jouer la comédie comme tous les autres habitants de Storybrook. Ses jointures se relâchèrent au moment d’attraper le dessin que lui tendait Sun.

« Non, jamais entendu parler. Avec tous les accidents de voiture qu’on a dans le coin… Les gens ne savent plus conduire de nos jours ! Enfin, je suis désolée pour ce qui est arrivée. Vous n’avez pas été trop blessée ? Kiné ? Intéressant, j’aurai dit soldat. Votre maintient est plutôt… rigide. Un peu comme le duo de marines qui habitent pas loin… Enfin, ce n’est que mon opinion, ne vous vexez pas ! »

Avoir déjà vu Mulan en ville ? Probablement pas, elle s’en serait souvenu autrement. La jolie chanteuse se refusait à appeler la jeune femme par ce prénom aussi faux que tout le reste. Mulan restait Mulan, tant pis si elle aurait l’air encore plus cruche si elle devait se tromper durant leur conversation. Si seulement, la guerrière pouvait se souvenir de ce qu’elle était, la cause en gagnerait un allier important ! Aussi, Even ne lâcherait pas le morceau si facilement, l’occasion était trop belle pour ne pas tenter sa chance à nouveau…

« On marche ensemble un moment ? Au fait, vous chassiez quoi en Alaska ? À part des banquises, il doit ne pas y avoir grand-chose… »

C’était dit sur le ton de la plaisanterie, inutile d’être impolie, même si la situation l’irritait quelque peu. Even se mit doucement à marcher dans la neige avant même que son interlocutrice lui réponde, cela lui donna quelques secondes pour réfléchir. Even secoua la tête pour faire tomber les flocons de sur son capuchon rouge, mais aussi, pour se changer les idées… Que faire ? Elle sentait qu’elle allait finir par craquer, déjà que ces propos étaient de moins en moins subtiles... Courage, dans le pire des cas, ce n’était que partie remise, non ? Minute, avait-elle dit qu’elle était arrivée récemment ? Pourtant, personne ne venait jamais à Storybrook, quoique, miss Swan semblait être une exception alors, c’était peut-être possible...

« Je ne me suis pas présentée, mais je n’aime pas beaucoup mon prénom, je sais que ça a l’air d’un caprice, mais je préfère ne pas le dire… Je n’ai pas l’impression qu’il est fait pour moi…»

Se présenter comme une autre que Lorelei aurait pu être une erreur. Elle espérait faire revenir Mulan, pas lui faire réaliser qu’elle discutait avec une parfaite inconnue... Elle replaça le dessin du couteau de chasse dans le dossier sous son bras, farfouillant dans son contenu, espérant trouver une meilleure idée que d’avoir l’air d’une originale qui ne voulait pas se faire connaitre.

« Si je changeais, quel nom m’irait le mieux selon vous ? »







« Des souvenirs sur papier. »


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Des partitions dans la neige. » {Even & Sun}   Mer 6 Fév - 22:09




Des Partitions dans la neige











Even ☸ Sun







Certains pensent que l'intuition est un don, mais cela peut aussi être une malédiction. Une voix nous appelant à certains endroits qui seraient préférables de ne pas connaître. Un écho de souvenir qui ne mourra jamais. Peu importe l'énergie que nous donnons pour tenter de les oublier. Un moindre mot pouvait ranimer les souvenirs lointains de la Kiné et son intuition lui disait que la jeune chanteuse voulait la mener sur ce chemin. Sun ne croyait pas vraiment que ses souvenirs étaient réels, alors pourquoi vouloir l'y pousser ? Ce fut surtout la surprise de la jeune femme quand L'ancienne guerrière avait parlé de l'Alaska, son soi-disant pays natal, qui eut l'effet de cette conclusion. Ne voulant surtout pas être une nouvelle fois déçue de comprendre qu'elle se trompait encore et que c'était son subconscient qui la poussait à croire que la brune savait les réponses à ses questions, elle préféra d'un coup se présenter en expliquant que son arrivée était assez récente et n'omis pas de lui parler de l'accident de voiture, si après ça celle-ci lui rappelait toujours la vie de Mulan, elle agirait en conséquence.

« Non, jamais entendu parler. Avec tous les accidents de voiture qu’on a dans le coin… Les gens ne savent plus conduire de nos jours ! Enfin, je suis désolée pour ce qui est arrivée. Vous n’avez pas été trop blessée ? Kiné ? Intéressant, j’aurai dit soldat. Votre maintient est plutôt… rigide. Un peu comme le duo de marines qui habitent pas loin… Enfin, ce n’est que mon opinion, ne vous vexez pas ! »

Une nouvelle fois, elle venait d'émettre une suggestion qui concernait Mulan. L'anxieuse ne montra pas son trouble, pourquoi cette jeune fille connaissait tant de détails ? c'était vrai qu'elle avait la démarche militaire, beaucoup lui avaient déjà dit, mais pourtant venant de la jeune chanteuse ça sonnait autrement. Comme si elle voulait attiser cette vie dans la forêt enchantée, une vie qui lui appartenait et qu'elle ne devrait pas connaitre si ce n'était pas la vérité. Ne préférant pas souligner le dernier détail, elle lui répondit en souriant :

- Je suis restée une semaine dans le coma, mais bon après, Je m'en suis remise assez vite, en fait !

C'était vrai qu'en y repensant, même après une semaine dans le coma, toute avait été vite, sa place à l'hôpital, son début de vie avec Amy. Comme si on la poussait dans cette vie toute tracée bien loin de ce qu'elle était véritablement. Si au moins Sun laissait ses doutes de coter et luttait comme elle savait si bien le faire, la vérité éclaterait au grand jour.

« On marche ensemble un moment ? Au fait, vous chassiez quoi en Alaska ? À part des banquises, il doit ne pas y avoir grand-chose… »

Même si cela avait l'air d'être une plaisanterie, ça n'arrangeait rien la situation de la Kiné, vu que pour elle, l'Alaska n'était qu'un simple nom de pays. Alors, est-ce qu'il y avait de la banquise ? Bonne question, la jeune femme qui s'était mise à avancer devant sans doute avoir plus d'informations qu'elle a ce sujet. Il fallait vraiment qu'elle se renseigne à fond pour ne plus jamais se retrouver dans ce genre de situation. Alors qu'elle était restée sans bouger, la belle au manteau rouge avait déjà pris un peu d'avance, à tel point que Sun fit obliger de faire de grandes enjamber pour la rattraper.

- J'en serais honorée ! Et je ne pense pas que ma partie de chasse soit un sujet très intéressant !

Et voilà comment archiver un sujet dont on ne voulait pas parler. Non mais il fallait imaginer qu'elle commence à parler de cerfs et qu'il n'y en avait même pas en Alaska, bon il y en avait sans doute partout, sauf sur de la banquise. Arf son cerveau travaillait beaucoup trop. La neige ne s'arrêtait toujours pas de tomber, c'est vrai que pour le coup elle avait dit oui pour aller se balader sans penser à Amy qui devait forcément l'attendre, mais une chose la retenait près de la chanteuse.

« Je ne me suis pas présentée, mais je n’aime pas beaucoup mon prénom, je sais que ça a l’air d’un caprice, mais je préfère ne pas le dire… Je n’ai pas l’impression qu’il est fait pour moi…»

Elle comprenait toute a faite où elle voulait en venir. Sun avait toujours sonné faux et même maintenant depuis tout de même quelques semaines ou tout le monde l'appelaient ainsi, elle ne s'y faisait pas. Surement, car elle connaissait beaucoup plus Mulan que la Kiné. Replaçant de nouveau ses mains dans ses poches pour éviter que le vent se faufile par les manches. La brune, elle rangea le dessin qu'elle lui avait montré dans sa sacoche.

« Si je changeais, quel nom m’irait le mieux selon vous ? »

Tournant la tête vers la jeune femme, bouche ouverte ! Quel était encore ce nouveau jeu ? L'ancienne guerrière n'était pas très patiente et en plus tout se resserrait, sentant bien qu'un jour elle devrait dévoiler ce qui lui traversait l'esprit, lui parler de la rencontre avec Loreleï, lui dire qu'elle n'avait jamais retrouvé ses frères transformés en corbeau. La magie, mais qui croyait encore en la magie, hormis les enfants. Faisant mine de réfléchir, elle se décida de toujours se protéger.

- Je dirais Nora !

À peine avait-elle répondu, qu'elle se prit le pied dans une racine d'un arbre, camouflée par la neige et se rattrapa à temps au tronc pour ne pas s'étaler par terre. Levant les yeux au ciel, cela eut l'effet de lui faire réaliser qu'elle faisait sans doute une très grande erreur. Depuis le temps qu'elle voulait savoir ce qui se tramait, elle avait enfin l'occasion d'avoir des réponses et elle prenait la fuite, alors que c'était une combattante. Gardant appuie sur l'arbre, elle prit une grande aspiration et laissa Mulan prendre le contrôle.

- Vous me montrez d'abord un dessin que vous dites être épée alors qu'à mon avis vous saviez que c'était un couteau de chasse, ensuite votre étonnement sur le pays d'où je viens, les faites que j'ai l'allure d'un soldat et pour finir vous me demander qu'elle est votre nom. À quoi vous jouez ?

Le ton se fit plus dur qu'elle l'aurait souhaité mais c'était souvent le cas quand elle laissait son côté guerrière parler. Loreleï avait toujours été une amie et Sun regrettait déjà ses paroles et s'était en ses remémorant tout ce qui venait de se passer qu'elle avait enfin compris. D'un coup son masque tomba, son air se fit plus triste pour avoir osé hausser la voix.

- Je suis désolée Lorelei, la malédiction est vraie n'est-ce pas ? Je n'ai jamais vécue en Alaska ?




« Des souvenirs sur papier. »


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Des partitions dans la neige. » {Even & Sun}   Mer 13 Fév - 3:26




Des Partitions dans la neige











Even ☸ Sun







D’une oreille distraite, la barmaid entendit les pas rapides de Sun s’enfoncer dans la neige. Lorsque la demoiselle arriva à sa hauteur, le sujet de la chasse ne semblait pas vouloir s’étendre, mais qu’importe, ce n’était pas ce qui intéressait la sœur des corbeaux. Sa dernière question, par contre, faisait son petit effet. Une expression de surprise se dessina aussitôt sur les traits de la jolie Kiné. La chanteuse l’avait prise au dépourvu, mais dans ces circonstances, n’importe quel habitant de la ville aurait pu réagir de cette façon à sa demande inhabituelle. Après tout, l’élément de surprise et le fait de choquer les autres étaient un comportement courant pour la belle brune au style vestimentaire peu routinier. Cependant, de toute sa vie, elle ne se souvenait pas être aussi impatiente de connaître une réponse, hormis l’endroit où se trouvaient ses chers frères. La tension était palpable, Even massait nerveusement ses mains, son regard clair planté dans celui de sa compagne de promenade.

Enfin, un nom tomba et la Rodeuse fronça les sourcils, ne sachant pas trop quelle réaction adoptée face à sa nouvelle tentative ratée. Elle eut un petit pincement au cœur, le sentiment d’échec prenait doucement possession de son organe si fragile et un soupir s’échappa d’entre ses lèvres peintes en rouge. De toute l’opération Cobra, à croire qu’elle était le membre le plus inutile ! Elle avait perdu Lowell et maintenant, elle perdait Mulan derrière le rideau de mensonges de la reine infernale... Sa malchance lui collait à la peau, finalement, elle était peut-être belle et bien maudite depuis sa naissance… Nora. Cela n’était pas laid comme prénom, mais ce n’était aucunement la réponse que la jeune femme espérait. Soudain, Sun se prit les pieds dans une racine d’arbre ensevelit sous le linceul hivernal et se rattrapa de justesse contre le tronc. Even, de par ses anciens réflexes, avait posé l’une de ses mains sur l’épaule de la guerrière pour la rattraper avant qu’elle ne chute.


« Vous me montrez d'abord un dessin que vous dites être épée alors qu'à mon avis vous saviez que c'était un couteau de chasse, ensuite votre étonnement sur le pays d'où je viens, les faites que j'ai l'allure d'un soldat et pour finir vous me demander qu'elle est votre nom. À quoi vous jouez ? »

La chanteuse se mordit les lèvres très fort, si elle écoutait ce qu’il restait de Loreleï en elle, Even aurait hurlé la vérité à qui voulait bien l’entendre. Mais c’était trop risqué d’un coup, Sun pouvait aussi bien prendre ses jambes à son cou pour la traiter de dingue dans toute la ville et ce, jusqu’à l’oreille de madame le maire. Prudence, après tout, le bien triomphait toujours du mal, non ? Elle commençait à douter… Oh, Mulan, s’était tellement plus qu’un simple jeu ! Si la tristesse de Lorelei était profonde, soudainement, comme un poison, elle semblait se rependre jusqu’au visage de son amie. Pourquoi ? Et surtout, cette mascarade ne prendrait-elle jamais fin ?

« Je suis désolée Loreleï, la malédiction est vraie n'est-ce pas ? Je n'ai jamais vécue en Alaska ? »

Avait-elle bien compris ? Son ouïe ne lui jouait-elle pas un mauvais tour ? La barmaid se figea, sa main toujours posée sur l’épaule de son amie se crispa sur ses vêtements. Le temps s’était arrêté pendant un instant, même la neige qui tombait sur leurs silhouettes ne semblait plus exister. La lueur d’espoir se ralluma enfin au fond de ses yeux pairs, mélangeant le feu à des teintes de bleu et de vert. Un voile de larme vient troubler la vision de la sœur des corbeaux et sa voix se fit tremblotante sous l’émotion.

« Mulan, c’est toi ? C’est vraiment toi ? »

Sa main incita Mulan à se retourner pour lui faire face et Even lui fit son premier véritable sourire depuis longtemps. Cela faisait tant d'années que la belle faisait semblant d’être une autre…Tant de visages passaient près d’elle tous les jours sans la reconnaître, mais la guerrière, elle, se souvenait et c’était tout simplement merveilleux ! Des larmes de joie roulèrent sur ses joues et la chanteuse les essuya avec le bout de sa manche. C’était bien Mulan, il n’y avait aucun doute possible, elle la reconnaîtrait entre mille !

« Oui. Non. Enfin, ne t’excuses pas, mais oui, la malédiction est vraie ! Nous sommes tous emprisonnés dans ce piège cruel à cause de Regina. Elle ne sait pas pourtant que certains d’entre nous ont été moins influencés par sa magie noire… Oh, Mulan je suis si contente ! »

Sur ces dernières paroles, la Rôdeuse pris son amie entre ses bras, du moins, ce fut son intention, mais la racine d’arbre toujours aussi mal placée les fit basculer toute les deux dans la neige. Les flocons et les partitions virevoltèrent à nouveau autour des deux jeunes femmes. La chanteuse ne put se retenir plus longtemps et éclata de rire. Ensuite, Even cessa d’écraser sa camarade de voyage sous son poids et s’assit dans la neige. Elle attrapa quelques partitions entre ses doigts, puis les relança en l’air... Comme toutes ses feuilles lui semblèrent illusoires tout à coup ! Aucunes ne contenaient autant de bonheur que ces retrouvailles !

« Pardon » dit-elle en reprenant un peu de sérieux. « Nos aventures m’ont manqué, tu sais ! Et te croiser ce soir c’était l’occasion rêvée de voir si le sortilège t’avait affecté comme les autres. »

Even avait tellement de choses à lui raconter sur leur vie passée respectives et celles qui les emprisonnaient à Storybrook. Pour le moment, la demoiselle se releva et épousseta la neige de sur ses vêtements. Elle tendit la main pour aider Mulan à se relever, puis repris sa chasse aux feuilles de musique dans le vent, profitant aussi de l’occasion pour regarder autour une autre fois. Histoire de s’assurer que personne n'écoutait, mais non. La nuit était tombée sur la petite ville et la neige avait probablement découragé les fêtards. Quand, à bout de souffle, elle eut rattrapé toutes les feuilles, la chanteuse se retourna vers son amie et lui raconta la suite à voix basse.

« Mulan, il faut faire quelque chose pour les habitants de cette ville… Il faut qu’on rentre chez nous… Tu connais la prophétie peut-être ? Seule l’enfant de Blanche Neige et de son prince peut briser la malédiction. Elle est ici, la fin du règne de terreur de Regina arrive, mais les choses sont compliquées... C’est grâce à Henry que j’ai cessé de me croire complètement folle, comme bien d’autres d’ailleurs... »





« Des souvenirs sur papier. »


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Des partitions dans la neige. » {Even & Sun}   Jeu 14 Fév - 12:14




Des Partitions dans la neige











Even ☸ Sun







Ce n'est jamais simple de devoir lutter contre soi-même, Sun avait tant combattu pour enfouir la mémoire de Mulan, qu'elle s'était perdue en chemin. Elle n'avait jamais été aussi heureuse que dans les bras d'Amy, alors il avait été facile de se dire que la malédiction n'était due qu'à trop d'imagination. Mais il fallait compter sur sa rencontre avec une personne de son passé, pour comprendre qu'il était temps de se réveiller, car agir comme elle le faisait n'était nul autre que de l'égoïsme, ne se souciant pas vraiment de ce qui pouvait arriver. Ce temps-là fut fini au moment même où elle dévoila le vrai de nom de Lorelei et qu'elle lui demande si la malédiction était vraie. La jeune chanteuse avait toujours sa main posée sur son épaule, vu qu'elle avait empêché Mulan de tomber quand elle s'était prise la racine de l'arbre. La guerrière n'osait la regarder par peur de découvrir qu'en fait il en était rien et que la personne qui se tenait près d'elle n'était pas son amie de toujours,. Le temps parut comme figer, comme pour lancer la réponse en suspens.

« Mulan, c’est toi ? C’est vraiment toi ? »

Entendre ce nom lui fit fermer les yeux. Depuis combien de temps ne l'avait-elle pas entendu ? "Mulan", cela semblait comme une musique lointaine, presque oublier. Juste au moment où une personne monte le son. D'une main la brunette, la força à la regarder, Mulan pouvait lire l'espoir dans son regard et le sourire de la jeune femme, lui rappela doublement celle qu'elle avait connue dans la forêt enchantée. L'émotion était au maximum, elle savait enfin la vérité et ne pensait pas encore au problème que cela allait provoquer par la suite, non elle était seulement heureuse d'être enfin elle et de ne plus avoir à douter de sa personnalité. Les larmes de Lorelei la touchèrent, qu'avait-elle vécu durant leur séparation ?

« Oui. Non. Enfin, ne t’excuses pas, mais oui, la malédiction est vraie ! Nous sommes tous emprisonnés dans ce piège cruel à cause de Regina. Elle ne sait pas pourtant que certains d’entre nous ont été moins influencés par sa magie noire… Oh, Mulan je suis si contente ! »

À peine avait elle eut le temps de bien mémoriser ce qu'elle venait de dire que sans vraiment comprendre, elle se retrouva affaler dans la neige avec Lorelei sur elle. Cette racine d'arbre était vraiment destiné à faire des victimes, tout comme les partitions de la jeune femme à virevolter avec le vent. Le vrai mot de la soirée était vraiment destiné. Le rire de la soeur au corbeau était contagieux vu que Mulan s'y mise aussi. Le voile sur sa vie avait été enfin brisée et cela lui faisait un bien fou. Pour finir, la chanteuse se redressa pour libérer la guerrière et s'assit dans la neige. Sun prit une grande aspiration avant de s'asseoir aussi. Le bonheur de Lorelei était un vrai bouffer d'air frais.

« Pardon ! Nos aventures m’ont manqué, tu sais ! Et te croiser ce soir c’était l’occasion rêvée de voir si le sortilège t’avait affecté comme les autres. »

Ce fut à ce moment-là qu'elle pensa à Aurore et surtout à leur relation qui s'était développé. Son regard s'attrista un moment, secouant la tête il ne fallait pas qu'elle y pense maintenant. Non pour le moment Lorelei devait lui expliquer les petits détails qui lui manquaient surement, d'un simple haussement d'épaules elle répondit :

- Le sort m'avait bien donné une nouvelle identité mais sans les souvenirs qui vont avec.

À ce moment-là, Lorelei se releva et l'aida à se remettre sur ses jambes. Et alors qu'elle se mit à la poursuite de cette partition, Mulan posa sa main sur l'arbre, même si elle ne voulait pas y penser tout se compliquait à présent avec Amy, c'était une princesse qui avait un prince et pourtant son coeur ne pouvait s'empêcher de l'aimer. Qu'allait-elle faire ? La vérité était souvent à double tranchant car même si elle s'était retrouvée, c'était Amy qu'elle allait perdre. Aspirant un grand coup, complètement perturbée par tous ses flots de sentiments, elle appuya son dos contre l'arbre presque gelé, elle n'avait même pas pris la peine d'enlever la neige qui se retrouvait sur elle. Le coup de la révélation était plus dur qu'elle l'aurait pensé. Ce fut le retour de son ami avec toutes ses feuilles en main qui lui fit enlever l'ombre dans son regard, surtout quand celle-ci se mit à murmurer :

« Mulan, il faut faire quelque chose pour les habitants de cette ville… Il faut qu’on rentre chez nous… Tu connais la prophétie peut-être ? Seule l’enfant de Blanche Neige et de son prince peut briser la malédiction. Elle est ici, la fin du règne de terreur de Regina arrive, mais les choses sont compliquées... C’est grâce à Henry que j’ai cessé de me croire complètement folle, comme bien d’autres d’ailleurs... »

C'était beaucoup de choses en même temps, bien sûr qu'elle avait entendu parler de la prophétie bien avant que la malédiction frappe, d'ailleurs pour l'avouer elle n'y avait pas forcément cru. Mais ce qu'elle pouvait lire en Lorelei lui faisait penser croire le contraire. Donc celle qui devait les sauver était arrivée, il ne lui fit pas longtemps pour comprendre que c'était Emma, en même temps c'était la seule nouvelle, hormis elle qui venait d'arriver en ville. Est-ce son amie avait compris qu'elle n'était pas restée 28 ans bloquer à storybrooke ? Toutes ces dernières paroles se répétaient dans sa tête et ce fut un nom qui lui fit froncer les sourcils.

- Qui est Henry ? Loreleï je ne t'ai menti en te disant que je viens d'arriver, je ne suis au courant de rien ce qui se passe ici !

Les premiers jours de sa présence ici, elle avait l'impression d'être entouré que de monstruosité et s'était mis à croire que c'était son accident qui avait provoqué cette perte de mémoire. Mais à présent elle avait saisi qu'il n'en était rien, le collier de docteur Facilier était toujours autour de son cou, elle s'assura tout de même de sa présence. Son regard se fit plus triste, car elle venait de penser à la forêt enchantée, enfin surtout à ce qui en restait.

- Notre monde n'est plus que ruine, j'ignore pourquoi mais certains d'entre sommes restés bloqué alors que vous avez été emmené ! Les ogres ont tout ravagé et très peu ont survécu. Je ne voulais pas venir ici, mais je dois trouver quelqu'un pour sauver un ami. Moi et Aurore ont à utiliser la magie pour venir et je pense que j'ai dû me faire percuter par la voiture à mon arrivée et que la malédiction à essayer de me frapper, sauf que j'étais bien Sun avec les souvenirs de Mulan. J'étais vraiment perdue avant notre rencontre...

Elle venait enfin de dire à voix hautes ce qu'elle avait sur le coeur. Un petit sourire apparut tout de même quand elle mentionna leur rencontre, pour dire cela faisait deux fois que Lorelei la sauvait du néant. Mais comment la jeune femme prendrait la nouvelle de savoir leur monde dévaster, oui elle n'aurait sans doute dû ne pas le mentionner, mais elle avait une confiance aveugle envers elle.

- Régina a-t-elle toujours ses pouvoirs ? La magie est-elle présente ici ?




« Des souvenirs sur papier. »


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Des partitions dans la neige. » {Even & Sun}   Dim 24 Fév - 3:06




Des Partitions dans la neige











Even ☸ Sun







Even était aux anges ! Elle était si fébrile d’avoir trouvé une faille dans le mauvais sort qui planait sur la ville, mais son sourire facile et sa bonne humeur contagieuse ne semblèrent pourtant ne plus avoir d’effet sur sa compagne. La neige était plus que la couleur qui les entourait, car son amie avait l’air de ressentir l’hiver jusqu’au fond du cœur soudainement. La demoiselle s’était appuyée à un arbre noirci par le froid et la jeune chanteuse remis alors les pieds sur terre. Des retrouvailles s’étaient bien jolies, mais la sœur des corbeaux ne venait-elle pas de pousser son amie dans une nouvelle guerre contre les forces du mal ? Un coup dure pour quelqu’un qui s’était habitué à la vie routinière de Storybrook. L’Opération Cobra était une cause importante, mais dépourvue d’effectifs réels et d’armes. Ce n’était pas une guerre comme on les avait connu autrefois… Mulan sembla sous le choc, était-ce dû au fait de retrouver la mémoire ? Probablement, mais après tout, Even ignorait bien ce qui se tramait dans la vie de l’ancienne guerrière pour pouvoir bien juger de sa réaction...

Les feuilles de musiques furent une fois de plus enfermées dans son dossier après la course-poursuite sous la lumière fantomatique des lampadaires du parc. Elle tenait l’objet fermement entre ses doigts, jamais deux sans trois, mais de courir après les partitions, s’était plutôt lassant –et fatiguant- au final. De plus, il y avait plus important à faire, comme rallier Mulan à la cause par exemple et de découvrir comment elle était arrivée jusqu’ici tout en gardant ses souvenirs d’avant... Dans son cas, la sœur des corbeaux soupçonnait le château de verre, probablement enchanté ainsi placé sous la lumière des étoiles, de l’avoir protégé du maléfice. Cependant, la guerrière souleva quelques interrogations au passage.


« Henry, c’est le fils d’Emma. Il a ramené sa mère en ville pour briser la malédiction, hélas, elle ne croit pas du tout en la magie et tout ce qui va avec. Les contes, nos vies, ne sont encore pour elle que des histoires imprimées dans les bouquins. »

Un fait intéressant, Mulan n’était-elle pas parmi les habitants depuis 28 ans comme les autres ? Peut-être était-elle dans le coma tout ce temps ? Sa compagne pris la parole à nouveau, mais ses mots firent perdre définitivement le sourire de la Rodeuse. Ce monde qui l’avait vu grandir et s’épanouir au rythme de ses voyages tous plus extraordinaires les uns des autres, ce monde qui lui manquait tant avec ses paysages grandioses et le chant de ses oiseaux, ce monde magique où la triste réalité ne brisait pas tous vos espoirs d’une vie meilleure. Ce monde-là, n’était… plus ? Du moins, il n’était plus le même qu’elle avait connu autrefois, mais sur le coup, c’était bien moindre comparé à l’idée affreuse qui venait de faire une brèche dans son cœur.

« Il ne reste presque plus rien ? Tu crois que… Tu crois que mes frères sont… sont… » sa gorge se serra, elle ne pouvait pas le dire, c’était ruiner trop de ses rêves au même moment. Sa vision s’embrouillait à nouveau. « Ils sont ici avec nous, pas vrai ? Ou ils ont survécus, il le faut ! »

Elle avait raison, toutes les chansons et partitions qu’elle avait écrite était soudainement bien illusoires. La jeune femme s’était peut-être créée un mur de mensonges depuis le début, ses frères pouvaient tout simplement avoir disparu à jamais depuis longtemps, mais pendant des années, la sœur des corbeaux avait bien voulu croire, qu’hormis la mort, rien ne la séparerait jamais de sa famille. Voilà que cet ennemi invisible semblait si proche et avoir un influence incommensurable avec l’aveu de sa compatriote. Y avait-il encore de l’espoir de retrouver sa famille saine et sauve une fois que tout serait fini ? Certainement. Even serra les poings, déterminée à ne pas laisser ses espérances se briser facilement. Elle avait échappé à la lune et au soleil, défié des trolls et manger à la table de nombreux rois, la Rodeuse avait fait ses preuves. Rien ne l’arrêterait, même la mort des autres n’était rien, seule sa propre fin la limitait !

« Non, ils sont toujours vivants, je le sens au fond de moi, mais… C’est tout ça ! » dit-elle en gesticulant comme pour pointer tous ce qui les entouraient. « Cette malédiction a le don de me faire douter, même le destin est traite. Imagine, tu aurais pu n’être qu’une inconnue ce soir, mais il en a voulu autrement. »

Les larmes coulaient encore sur ses joues, mais ses yeux brillaient de détermination. Elle n’aimait pas avoir l’air de la demoiselle en détresse, ses pleures l’embêtaient un peu, mais elle était libre, que ce soit dans un univers fantastique ou ici, elle décidait d’éprouver toutes les émotions qui lui chantait d’avoir. Si l’amour ne se mettait pas en cage, alors pourquoi la colère ne devrait-elle pas le faire aussi ? La reine noire n’avait pas encore gagné et la chanteuse n’avait pas encore rendu les armes. Il n’y avait aucune preuve que ses frères étaient morts, pas plus qu’était impossible la fin de la malédiction !

« Non, il n’y a aucune magie ici. Regina reste puissante malgré tout, elle est maire et a de nombreuses personnes qui travaillent pour elle en ville… Qui est Aurore ? Tu as gardé contact avec elle ? Elle se souvient elle aussi ?»

La neige avait cessé de tomber sans que la sœur des corbeaux ne s’en rende compte. La jeune femme épousseta du revers de la main la poudreuse qui s’était posée sur les épaules de son amie. Son regard clair parcourra les étendus blanches, se disant que cela faisait un paysage moins festif sans les flocons. Un paysage figé et sans chaleur, comme Storybrook.

« Nous, les gens qui se souviennent et qui veulent changer les choses, font partie de l’Opération Cobra qui essai de ramener les souvenirs à leur propriétaire, mais comme on soupçonne Regina de constamment surveiller ce qui se passe, on ne peut pas agir au grand jour. » fini-t-elle par dire avant de soupirer, elle-même frappée par le peu d’options qui s’offraient à elle dans ce combat. « Tu vois… C’est compliqué…Trop peu de gens se souviennent. Si seulement il y avait un moyen de convaincre Emma de nous croire ! Une preuve, n’importe quoi ! »

Une idée, une simple idée ferait l’affaire. Comme une étincelle dans le brouillard qui régnait sur les esprits prisonniers de la ville. Ô, il y avait bien des manières violentes qui donnaient des idées à Even, mais c’étaient probablement que des plans foireux vu qu’au fond, ce n’était que ses envies de violence qui parlaient…






« Des souvenirs sur papier. »


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Des partitions dans la neige. » {Even & Sun}   Mar 26 Fév - 11:20




Des Partitions dans la neige











Even ☸ Sun







Il n'y avait rien d'étonnant que la sauveuse ne croit pas à la malédiction, même elle avait douté alors qu'elle venait de ce monde magique, alors pour une personne qui n'a grandi qu'ici et connaît leur histoire que par des livres, devait bien se dire que cette Henry avait bien trop d'imagination. La guerrière ne l'avait pas du tout côtoyé et ne pouvait donc pas se faire de réel avis sur elle, si cela se trouvait, elle ne valait rien du tout et ne briserait même pas la malédiction...De toute façon fallait-il la briser ? Vu qu'ils n'auront nuls endroits où aller, vivre avec deux vies dans sa tête pouvait rendre fou n'importe qui... Par chance Mulan n'avait eu que des flashs de la vie de Sun et déjà cela l'avait perturbé... Comment dire à son amie qu'ils seront peut-être toujours bloqués ici ? Cela faisait déjà très longtemps qu'elle n'était plus optimiste, depuis qu'elle avait été trahie par Shan-Yu en fait, l'ombre qui avait tué une partie d'elle...

D'un regard triste, elle raconta à Lorelei ce qui restait de la forêt enchantée, des ogres qui étaient devenus plus fort... S'il y avait bien une chose que la guerrière n'appréciait pas vraiment c'était ces monstres et pourtant elle avait eu l'occasion de croiser plusieurs fois leur route... Le choc apparut sur le visage de son amie, comme-ci toutes ses espérances venaient de se volatiliser en un éclat, Mulan ne savait comment réagir face aux questions de celle-ci, il était normal qu'elle s'inquiète du sort de ses frères, cela avait été le but de sa vie, mais la guerrière n'arrivait pas à trouver le bon mot pour la rassurer... Ne sachant pas du tout ce qui était advenu d'eux, elle n'était pas du style à bercer d'illusions les personnes qui l'entouraient... Non, pour elle il fallait ne pas se voiler la face et combattre l'adversité. Par chance, la rôdeuse se ressaisit seule face au silence de la Kiné et même si des larmes coulaient sur son visage, la détermination qui animait son regard ne pouvait la tromper... Elle allait lutter comme elle l'avait toujours fait et Mulan devrait sans doute faire de même face à Amy, lutter pour qu'elle aussi se rappelle de leur vraie vie et surtout la ramener à Phillip, même si cela lui brisait déjà le coeur. C'est en pensant à Phillip qu'elle pensa qu'il lui fallait de la magie et s'informa près de la chanteuse :

« Non, il n’y a aucune magie ici. Regina reste puissante malgré tout, elle est maire et a de nombreuses personnes qui travaillent pour elle en ville… Qui est Aurore ? Tu as gardé contact avec elle ? Elle se souvient elle aussi ?»

Son visage se décomposa encore plus, face à cette réalitée. Comment faire pour sauver Phillip si la magie n'était plus ? C'était la raison de sa venue ici, trouver ce Rumpelstilskin un sorcier qu'elle avait toujours éviter et d'ailleurs maudissant de plus profond de son coeur ces deals, ne comprenant même pas pourquoi des personnes en venaient à de tel acte..Alors, on pourrait se dire pourquoi plier ? C'était simple, Aurore, oui elle ferait n'importe quoi pour elle. Rien qu'en pensant à elle son regard s'illumina comme si mille étoiles venaient de se poser dans ses yeux.

- Aurore, c'est une princesse de notre monde qui avait subi le sort du sommeil, avant que Phillip la réveil et disparaisse à son tour... La malédiction lui a enlevé tous ses souvenirs et nous a joué un bien vilain tour...

La fin des paroles resta bloquée dans sa gorge. Il était clair pour Mulan que sans la malédiction les sentiments qu'elle portait pour sa belle ne serait pas si fort... L'amour n'était que sacrifice et elle allait encore en payer le prix, sans doute n'était-elle pas destinée à l'avoir sans souffrir. La neige ne tombait plus sur les deux jeunes femmes, Lorelei vint frotter ce qui en restait sur l'épaule de Mulan, la remerciant par un sourire. Il y avait autant du bon et du mauvais dans les révélations de la soirée, elle venait de retrouver une ancienne amie.

« Nous, les gens qui se souviennent et qui veulent changer les choses, font partie de l’Opération Cobra qui essai de ramener les souvenirs à leur propriétaire, mais comme on soupçonne Regina de constamment surveiller ce qui se passe, on ne peut pas agir au grand jour. Tu vois… C’est compliqué…Trop peu de gens se souviennent. Si seulement il y avait un moyen de convaincre Emma de nous croire ! Une preuve, n’importe quoi ! »

Il y avait donc une bataille qui agissait dans l'ombre, son instinct de guerrière venait d'être piqué au vif, elle n'avait encore jamais refusé de se joindre à de telles causes et pourtant une chose la retenait... Surement le manque d'information et surtout de savoir que Régina vivait en maîtresse des lieux, elle devait avoir placé ses pions, d'ailleurs ça ne l'étonnerait même pas que Daniel Lynch travaille pour elle. Attrapant les bras de son amie, elle lui fit comprendre qu'il fallait qu'elles avancent, pour faire le moins suspecte possible. Comment persuader Emma ? C'était pire qu'un casse-tête, d'air air plus pensif, elle déclara seulement :

- Ce n'est pas facile de trouver une preuve, Régina doit avoir le contrôle sur tout. Moi-même, je ne sais pas comment raviser les souvenirs d'Aurore et pourtant il le faut...

D'ailleurs, la jeune femme devait surement l'attendre bien au chaud chez elles, loin de se douter de ce qui se tramait... Il était impossible de revenir en arrière... Les pas des jeunes femmes s'imprégnaient dans le sol dû à la neige qui s'y était posé... Plus elle y réfléchissait, plus elle se disait qu'elle ne pouvait pas rester les bras croisés, il lui fallut pas très longtemps avant de prendre sa décision.

- Je serai plus que ravit de t'aider dans cette lutte, mais promet de ne dire mot à personne de moi et surtout de ce qui reste de notre monde. Personne ne doit perdre espoir et je préfère agir dans l'ombre et le secret, il y a tellement de choses à réparer ici...

Délivrer Belle de l'asile était certainement la première chose qu'elle effectuerait, à présent qu'elle savait la vérité, la princesse n'avait vraiment aucune place auprès de ce serpent. Passant la main sur son visage, à présent tout n'allait être que discrétion et elle devrait continuer à jouer le rôle de Sun, la kiné de la ville... Pas que ça la réjouissait, mais elle n'avait pas le choix... Pourquoi Régina avait fait cela ? À quoi la malédiction était utile ? Personne n'avait vraiment l'air malheureux, hormis ceux qui savaient... Il manquait vraiment des détails utiles et surement la seule personne qui pourrait avoir les réponses, restait la pire menace de tous les royaumes confondus. La guerrière n'avait aucune confiance en lui, mais un deal restait un deal.

- Le dénommer Rumpelstilskin a-t-il ses souvenirs ?




« Des souvenirs sur papier. »


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Des partitions dans la neige. » {Even & Sun}   Mer 13 Mar - 3:34




Des Partitions dans la neige











Even ☸ Sun






Croire qu’il restait de la magie dans ce monde sans lumière était un espoir de fou. Probablement que les membres de l’opération Cobra auraient déjà été au courant si cela avait été le cas, ne comptaient-ils pas des fées et des magiciens puissants dans cette ville ? Au-delà de quelques tours de passe-passe, des pouvoirs surnaturels n’auraient pas passé inaperçu même pour une simple mortel comme elle. On pourrait se sentir bien petit face à une malédiction si puissante et des ennemis si imposants, pourtant, la jeune femme ne se sentait pas moins compétente que n’importe quel être humain. Il y avait des armes bien plus fortes que les ténèbres, plus que l’acier et plus que la souffrance. Chaque individu naissait avec sa part égale de capacité à aimer, ce qui nous limitait, s’était ce que l’on en faisait. Alors, par amour pour son ancienne vie, ses anciens proches, ses anciens rêves, Even et Lorelei allait combattre. Aussi, la sœur des corbeaux espérait énormément que la guerrière se joigne à elle dans cette cause.

Sa compagne lui pris le bras et la força à avancer dans la neige, il est vrai que cela faisait un moment que les deux jeunes femmes faisaient du surplace. La nuit s’était belle et bien installée sur la petit ville du Maine, les étoiles brillaient dans le ciel et paraissaient terriblement loin à la chanteuse. La lune pointait aussi son nez peu à peu, les nuages qui avaient fait pleuvoir la neige s’étaient dissipés avec la brise, mais l’astre nocturne ne brillait pas suffisamment pour éclairer leur route, seuls les lampadaires remplissaient fidèlement ce rôle. À l’annonce de l’absence de magie dans ces lieux, le visage de son amie se crispa à nouveau, cela désola Even qui ne sembla pas pouvoir donner une seule bonne nouvelle à sa compagne de promenade. Le cas d’Emma la préoccupait également. Cette tête blonde était aussi têtue qu’une mule apparemment, ça expliquerait sans doute les sautes d’humeurs de la mairesse à son égard, ça et le doute de la victoire du bien contre le mal qu’annonçait son arrivée ou plutôt, son retour parmi les siens. Bref, les choses allaient changer d’une façon ou d’une autre.

« Tu trouveras un moyen pour Aurore j’en suis sûre, s’il y a ne serait-ce qu’un minimum d’affection entre vous, ce sera possible, mais il faut être patiente. Une autre vie dans un autre monde, ce n’est pas facile à avaler, toi et moi en savons quelque chose…»

Elle n’insinuait absolument rien par rapport à la relation qu’entretenait son amie avec la princesse. Affection pouvait aussi signifier amitié, sentiment d’appartenance, lien de parenté, etc. Even n’avait pas vraiment connue d’autres sortes d’amour alors elle aurait du mal à desceller des sentiments amoureux chez les autres, enfin, lorsque ce n’était pas aussi évident que Thomas l’empoté qui faisait les yeux doux au petit chaperon rouge qui travaillait au restaurant du coin. Even regagna enfin son sourire, finalement, s’il y avait des avantages à trouver à cette prison qu’on avait nommée Storybrooke, ses nouvelles rencontres en étaient surement le meilleur. Sa joie était également alimentée par le fait que Mulan, ou Sun, avait accepté de l’aider dans cette guerre improvisée. La sœur des corbeaux hocha de la tête en signe d’assentiment.

« Tu as ma parole, je ne dirais à personne de ce qu’est advenu notre monde. Dit-moi Mulan, tu as un numéro de téléphone avec lequel je peux te joindre ? Au cas où j’aurai besoin d’aide ou que tu aurais envie d’une autre promenade… et vice versa. » demanda-t-elle avec un sourire polit.

L’ancienne rodeuse sortit son propre portable de la poche de son grand manteau rouge vif, prête à taper les chiffres que lui dirait son interlocutrice. Il était hors de question que cette rencontre au hasard soit la seule occasion de revoir son amie. Elle ne supporterait pas de l’indifférence totale sachant qu’elle avait retrouvé une de ses connaissances de son passé si lointain. Après tout, faire semblant lui était de plus en plus difficile avec le temps qui filait… La dernière question de la guerrière lui fit arquer un sourcil. Even n’avait pas songer une minute au sombre sorcier que tout le monde craignait autrefois, mais bon, comme elle ignorait jusqu’à son apparence, elle n’aurait su dire de qui il s’agissait… Quoique… Autre que madame le maire, il y avait bien une personne qui créait de l’effroi à Storybrooke. Ce pouvait être lui possiblement.


« Rumpelstilskin ? Le Ténébreux ? Je l’ignore, car je ne saurai dire de qui il s’agit. Cependant, il existe bien une personne dans cette ville qui possède bon nombre d’objets qui proviennent de notre monde. Peut-être y a-t-il un objet magique là-bas qui pourrait nous être utile… Enfin, si ce genre de magie fonctionne… Il faudrait aller voir dans la boutique de Monsieur Gold, en bas de la rue. Mais te tourner vers cet homme n’est peut-être pas la solution la plus prudente, non ? Il est dangereux. »

C’était une idée comme une autre. Un geste facile en principe que même la barmaid pourrait accomplir. Néanmoins, s’il s’agissait du Ténébreux, il fallait se montrer méfiante, d’autant plus s’il avait gardé ses souvenirs d’avant. Mais, tant qu’elles n’auraient pas essayé, qui sait ce qu’elles pourraient trouver derrière la vitrine de ce vieil avare… Le regard clair de l’ancienne rodeuse se posa sur les traits fins de la guerrière. Mulan avait toujours eut une expression plutôt dure sur son visage, probablement un restant de sa vie dans l’armée, sauf qu’aujourd’hui, voilà plusieurs émotions qui trahissaient sa belle amie…

« Tu as l’air préoccupé, quelqu’un t’attend peut-être ? Je ne voudrai pas te retenir, ce serait suspect pour ton entourage peut-être, même-ci, ça été une bonne chose au final. Maintenant, tu sais qui tu es vraiment... »






« Parce que toi et moi, on vient de loin... »


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Des partitions dans la neige. » {Even & Sun}   Sam 16 Mar - 14:56




Des Partitions dans la neige











Even ☸ Sun







Rejoindre l'opération Cobra n'était pas une mince affaire, c'était sans doute pour cela que Mulan avait préféré n'être qu'un agent dans l'ombre, il était sûr qu'elle allait leur prêter main-forte, mais ce n'était pas pour cela qu'on pourrait dire qu'elle ferait partie du groupe, non elle avait tant de choses à faire, que chercher à ramener les souvenirs de la ville et les ramener dans un monde qui ne pourrait plus rien leur apporter. Enfin il était vrai que pour le moment, elle était complètement perdue, la révélation était trop récente, la nuit se révélait importantes pour prendre des décisions sur ses futurs combat et tout cela dépendra aussi d'Amy, si elle lui disait ou pas. Pour sûr les prochaines semaines seront déterminantes.

La soeur des corbeaux lui avait demandée son numéro de portable. Le petit appareil qu'elle avait toujours tendance à oublier et avait encore bien du mal à se servir, pour le coup les pigeons voyageurs lui manquaient ou encore les colombes, certes ça mettait beaucoup plus longtemps à arriver que les messages qu'on pouvait taper sur cette machine, mais c'était tellement plus simple de déposer la lettre sur les pattes d'un volatile. À peine lui avait-elle demandé son numéro que Lorelei avait sorti son portable de sa poche prête à taper les nombres que lui soufflait la kiné... Oui même si elle n'arrivait à se servir de cet objet de torture, mémorisait des chiffres n'étaient pas sorciers. Au moins elles garderaient contact et ne se perdraient pas du vu... Combien de temps avaient-elles misent à se croiser dans une si petite ville ? Beaucoup trop au goût de la guerrière, tellement de situations auraient pu être évité si elle l'avait reconnu avant, mais bon ce qui était fait ne pouvait être changé et a présent, elle savait la vérité, tout cela grâce à la chanteuse.

Ce fut sans savoir d'où sa venait qu'elle lui posait la question sur Rumpelstilskin, en même temps, elle était venue à Storybrooke pour le trouver, sans se douter de ce qui l'attendait réellement.

« Rumpelstilskin ? Le Ténébreux ? Je l’ignore, car je ne saurai dire de qui il s’agit. Cependant, il existe bien une personne dans cette ville qui possède bon nombre d’objets qui proviennent de notre monde. Peut-être y a-t-il un objet magique là-bas qui pourrait nous être utile… Enfin, si ce genre de magie fonctionne… Il faudrait aller voir dans la boutique de Monsieur Gold, en bas de la rue. Mais te tourner vers cet homme n’est peut-être pas la solution la plus prudente, non ? Il est dangereux. »

Qui pourrait l'aider à savoir qui est le ténébreux ici ? Elle ignorait totalement à quoi il ressemblait, vu qu'elle n'avait jamais croisé sa route et pourtant ils avaient des connaissances en commun, le premier nom qui lui vint en tête : Triste Sire, celui-ci prenait la fuite peur des répercussions de son pacte avec le sorcier et s'il n'avait pas payé sa dette et que l'homme qu'elle cherchait se souvenait de sa vie d'avant, il voudrait surement récupérer sont dût.. Oui elle allait devoir surveiller le psy de très près pour voir s'il pouvait le guider à Rumpelstilskin.

- Dangereux ! Surement, mais à cause de sa magie, s'il n'y a plus de pouvoir, il y a peut-être une chance minime qu'on soit supérieur à lui... Enfin je vais y réfléchir je n'ai jamais fait appel à lui et je ne sais pas si je suis prête à commencer maintenant.

Oui, elle ne voulait pas mettre en danger la jeune femme pour ces histoires. Elles avaient un combat en commun, certes. Mais Lorelei se devait de retrouver ses frères et pas l'aider à sauver Phillip. L'amitié qu'elle avait à son égard la poussait à vouloir la protéger, c'était donc seul qu'un jour elle irait voir ce fameux Mr Gold, voir les objets qu'il pouvait avoir de leur monde, surement qu'elle y trouverait son bonheur et peut-être trouverait telle aussi un qui appartenait à Aurore et l'aiderait à la croire. La nuit était vraiment installée ce qui voulait dire que sa belle brunette devait déjà l'attendre et commencerait vite à s'inquiéter.

« Tu as l’air préoccupé, quelqu’un t’attend peut-être ? Je ne voudrai pas te retenir, ce serait suspect pour ton entourage peut-être, même-ci, ça été une bonne chose au final. Maintenant, tu sais qui tu es vraiment... »

S'arrêtant de marcher, elle se posta devant son ami et lui posa sa main sur l'épaule. C'est vrai que c'était une bonne chose, à vrai dire la jeune femme lui avait rendu sa vie et surtout sa raison, quelques jours de plus et Mulan aurait surement viré complètement folle et même si ce n'était pas facile à accepter pour certain détailles, elle était enfin elle-même et prête à combattre, comme elle l'avait toujours fait.

- Tu viens une nouvelle fois de me sauver et je t'en remercie. Tu as raison je vais devoir filer avant que mon amie envoie le shérif à ma recherche... Je suis contente de t'avoir revu.

La serrant dans les bras pour lui dire en revoir, elle vérifiait en même temps que ce n'était pas une illusion, que toute la scène précédente avait bien eu lieu. Toute en s'éloignant elle hocha la tête avec un sourire, un geste qu'elle avait toujours effectué dans la forêt enchantée.

- Si un jour c'est urgent, vient à mon bureau prétend un mal de dos il n'y a rien de louche qu'une patiente vienne voir son médecin...

Oui c'était sans doute la meilleure idée, vu que ce n'était pas sûr que Mulan est toujours son portable sur elle, après avoir prononcé ses paroles, elle se retourna pour s'enfoncer dans le parc loin des lampadaires, oui en suivant la voix de la chanteuse elle s'était détournée du chemin qui la menait au manoir. Main dans les poches, à présent elle se préparait à tout dévoiler à Amy.





« Des souvenirs sur papier. »


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Des partitions dans la neige. » {Even & Sun}   
Revenir en haut Aller en bas
 

« Des partitions dans la neige. » {Even & Sun}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LES CHEVREUILS DANS LA NEIGE / GUSTAVE COURBET
» Pique-nique dans la neige [PV]
» Un souffle dans la neige... [Syndrell, Snow]
» A l'abris de la neige. [Privé]
» Deux bonshommes de neige plus tard...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon a Curse ::  :: Les Archives :: Archives Storybrooke-