★ Coup de cœur Novembre 2016 de Disney World Pub
★ Coup de cœur Mars 2017 de Ouaf Ouaf Pub

Le forum fête ses 5 ans d'existence !
Venez ici nous laisser votre plus beau message !
Inscrivez votre forum sur notre Top-Site !

L'histoire se déroule en Octobre 2013.

« Tant qu'il y a assez de place pour stocker les guimauves, tout va bien. »
par Valentine Bellamy dans You gave up the fight, you left me behind


Charming ೨ Henry ೨ Ruby ೨ August

Partagez | 
 

 Bataille de peinture ! feat Liam Banning & Cloé Dusty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
Invité



MessageSujet: Bataille de peinture ! feat Liam Banning & Cloé Dusty   Jeu 3 Jan - 21:08






Bataille de peinture.


Diane ミ Cloé ミ Liam



La veille : 19 h
Alors que j’avais la tête enfouie sous une montagne de papier, j’entendis mon téléphone vibrer, mais sous cet amas de feuille je n’avais strictement aucune idée de là où il pouvait se trouver, soulevant les tas un par un à la vitesse de superman, je fis tomber les tas retraçant mes emprunts à la banque je pestais tout en mettant enfin la main sur mon portable.

-Allô ??

J’étais d’une humeur massacrante et tout en répondant je m’étais accroupie pour ramasser les documents au sol, j’en avais ras le bol de ces foutus papier pourtant le son de la voix a l’autre bout me calma instantanément.

-Cloé ? Cloé ! excuse moi je suis la tête dans les papiers et j’en ai ras le bol …..

Je m’avachis alors littéralement au sol, calant mon dos contre le mur, je soupirai, je ne faisais pas trop attention a ce que disait ma sœur jusqu’au moment où elle me demanda si elle pouvait venir me voir à l’aquarium.

-Venir ? bien sûr que tu peux venir et plutôt deux fois qu’une ! tu n’as même pas besoin de demander sœurette, je suis toujours ravie de te voir !!!

Nous discutâmes encore quelques minutes et fixèrent que Cloé arriverait à 10h le lendemain matin avant de raccrocher. Je prie mon courage a deux mains et rangeai les documents des emprunts et les replaçais sur le bureau. Je passai 3h supplémentaire à rangers l’ensemble des documents qui trainaient sur le bureau en tas distincts. Mon ventre réclama alors son dû et ce fut le signal de départ ! je rentrai chez moi et avalait un rapide diner et tombai rapidement dans le sommeil dés que je me fus allongée dans mon lit.

Aujourd'hui : 9h

Le réveil fut humide et pour cause Marlow me léchait le visage a grand coup de langue. Je la suppliai de stopper mais sans résultat aussi la soulevais pour la serrer dans mes bras. Je me levais et me lavai rapidement, ma sœur arriverait dans une heure à l’aquarium et j’avais intérêt à être à l’heure si je ne voulais pas la mettre en rogne et qu’elle s’en aille avant que je n’arrive.

Je pris les clés de ma mini et filai avec ma thermos de café. Je démarrai et m’arrêtai rapidement chez granny pour acheter deux bagels et me dirigeai ensuite vers l’aquarium. J’ouvris le bâtiment, j’avais changé les vitres des portes il y avait peu de temps mais cela lui donnait déjà une plus belle allure que quand je l’avais acheté. Je déposai ensuite mon sac sur le comptoir et installai immédiatement mon mp3 en liaison avec la chaine hifi. Même si Cloé venait je n’avais pas l’intention de rester à rien faire et je comptai bien que ma petite sœur mette la main à la pâte ou en l’occurrence à la peinture !

Elle arriva quelques minutes plus tard, souriante et ravissante, je ne l’avais plus vu depuis des semaines, elle observait tout autour d’elle et j’avais hâte de connaitre les sentiments qu’elle ressentait dans ce lieu. Dans ma salopette, une bretelle non passer et avec mon tee shirt déchiré je pouvais faire négliger mais pourtant je me sentais incroyablement a l’aise.

-Salut sœurette ! alors qu’est-ce que tu en pense ?

Je lui souris et la serrai ensuite dans mes bras avant de déposer un petit baiser sur sa joue. Je lui souriait je ne pouvais pas m’en empêcher c’était maladif et surement communicatif, surtout en présence de Cloé, je l’aimais d’une façon irrémédiable et incontrôlée, normal elle était la seule famille qui me restait et j’y tenais comme à la prunelle de mes yeux. La lâchant enfin je prit deux pinceaux et lançais une musique entrainante. Je lui montrais le bureau pour mettre ses affaires et lui tendit ensuite un pinceau.

-Aujourd’hui c’est activité peinture ! Prête ?

Je parti en dansant au rythme de la musique et mes propres pas me firent rigoler, je tournais la tête vers ma sœur et lui fit le signe de me rejoindre, aujourd’hui serait vraiment une bonne journée


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bataille de peinture ! feat Liam Banning & Cloé Dusty   Sam 2 Fév - 23:59






Life in technicolor...


Diane ミ Cloé ミ Liam



Elle ne savait pas vraiment pourquoi elle l'avait appelée la veille, d'habitude elle se contentait d'un texto rapide pour lui dire que tout allait bien. Diane était le genre de soeur ultra-protectrice qui s'inquiétait pour un rien et qui ne trouvait jamais la paix tant que la blondinette ne la rassurait pas un minimum. Pour lui éviter de se prendre la tête avec ses humeurs d'adolescente rebelle, Cloé lui glissait un message tous les jours, voilà tout. Pourtant, cette fois c'était elle qui avait fais le premier pas en l’appelant, elle ressentait le besoin de la voir, d'avoir sa soeur prés d'elle, elle ne saurait l'expliquer mais quelque part, au fond d'elle, elle savait que les récents évènements à l'orphelinat, notamment le prochain départ de Liam, allaient tout bouleverser, que le temps heureux où seules les punitions de Carmen venaient noircir le tableau serait aboli....Des jours sombres se préparaient pour Cloé, elle le sentait dans chaque parcelle de son corps, la peur s'insinuait dans son sang, la tétanisant lentement mais inexorablement...

Marchant dans Storybrooke, le col de son vieux manteau relevé pour se protéger du froid glacial qui régnait malgré le soleil radieux qui tentait en vain de la réchauffer, l'orpheline était matinale. Elle s'était levée très tôt pour filer hors de l'orphelinat aux premières lueurs du jour de peur que Carmen ne lui trouve une autre corvée à accomplir pour remplir tout son week end. Elle avait croisé Liam alors qu'elle sortait de la douche. Rougissants, les deux adolescents avaient balbutié quelques mots, les yeux baissés, avant de partir chacun de leurs côtés mais laissant tout de même le temps à la malicieuse Cloé de glisser le nom de l'endroit où elle se rendait, au cas où, juste au cas où....
Elle aurait aimé profiter davantage de lui, de sa présence qui la rassurait mais depuis la découverte de son lien de parenté avec le bijoutier de la ville, Cloé se sentait triste à ses cotés, un horrible sentiment s'emparait de son coeur, une impression de trahison qu'elle ne pouvait cependant en aucun cas lui imputer...C'était compliqué ! Devoir se séparer de lui la déchirait de l'intérieur mais pour ne pas lui infliger la même chose, elle faisait mine d'être forte et indifférente, un vrai paradoxe à elle toute seule !

La jolie blonde jeta un regard à sa montre et traversa la rue. Elle n'était pas en retard mais Diane devait sans doute déjà être là à l'attendre, sa grande soeur était un modèle de ponctualité. Cloé s'arrêta devant l'entrée de l'aquarium et leva les yeux sur la façade, elle était toujours aussi délavée pour le moment, Diane avait encore de gros travaux à faire avant de réaliser son rêve néanmoins, les vitres étaient toutes neuves et redonnaient déjà un coup de fraicheur à l'ensemble. Un petit sourire éclaira son visage de femme-enfant, un très beau jour elle partirait de l'orphelinat elle aussi, oui, dés que Diane serait à même de faire tourner son projet, elle pourrait demander sa garde, Cloé échapperait des mains de Carmen et elles pourraient enfin vivre toutes les deux comme une véritable famille...Un voile de tristesse vint se poser sur son regard et elle dut faire un effort considérable pour pousser les portes du bâtiment en feignant un sourire radieux.

-Salut sœurette ! alors qu’est-ce que tu en penses ?

La très jolie brune lui rendit son sourire en l'apercevant. Diane semblait de bonne humeur et respirait la joie de vivre dans sa salopette. Cloé fronça les sourcils en voyant sa tenue et jeta un coup d'oeil autour d'elle, sa soeur avait vraiment bien avancé, ça ressemblait un peu plus à l'idée qu'on pouvait se faire d'un aquarium public.

- Whaouu ! T'as pas chaumé ! Commenta alors l'adolescente avant de se faire ensevelir par les longs cheveux châtains de l'ex fée des eaux. Elles s'enlacèrent quelques secondes, sans doute sa sœur ressentit autant qu'elle le besoin d'exprimer plus chaleureusement l'amour qu'elles se portaient l'une envers l'autre, et pour une fois Cloé accueillit cet échange de bon coeur.

-Aujourd’hui c’est activité peinture ! Prête ?

L'enthousiasme débordant de Diane commença à déteindre sur Cloé qui posa son vieux sac en bandoulière sur le bureau, retroussa les manches de son chemisier et attrapa le pinceau qu'elle lui tendait sans même chercher à se dérober. Elle laissa même échapper un petit en voyant sa soeur se trémousser sur la musique qu'elle venait d'enclencher.
Cette embuscade amusa la blondinette, elle haussa les épaules et se dit "pourquoi pas, ça me changera les idées !". Elle soupira et suivit son ainée jusqu'au mur où elles devaient bosser...

Ce n'était pas la première fois que Cloé s'adonnait à ce genre d'activité manuelle, combien de fois avait-elle du arracher le vieux papier moisi de l'orphelinat pour en recoller une parcelle ? L'ensemble totalement désuni avec le reste, cela allait de soit, jamais Carmen n'aurait investi un seul dollar dans du nouveau papier. "Maitresse dans l'art de la restauration de vieux bâtiment", voilà comment elle se nommait quand Liam, les enfants et elle tentaient de réparer les dégâts du temps sur leur "maison". L'orpheline chassa l'orphelinat de son esprit d'un mouvement de tête et remonta ses longs cheveux blonds en un chignon totalement désordonné qu'elle fixa avec un crayon qui trainait dans sa poche de jeans, alors elle se saisit de son rouleau à peinture et commença recouvrir le mur de couleur. L'odeur de la peinture fraiche emplit ses narines, étrangement elle ne détestait pas ça, c'était signe de renouveau, repartir à zéro...Comme elle aimerait recouvrir sa vie d'une grosse couche de cette substance histoire de tout effacer, de cacher la misère et de recommencer...

Au bout d'une heure de travail acharné en silence, la chanson qui passa à la radio l'obligea à se dandiner en rythme avec sa soeur, elle ne voulait pas gâcher la fête, ainsi elle se laissa aller et lui donna un coup de hanche juste pour l'embêter tandis que son ainée se concentrait pour que la peinture soit bien répartie.

- Fais gaffe soeurette, un peu plus et tu allais en avoir dans les cheveux ! Sur ce, elle fit un mouvement du poignet pour que de la peinture gicle exactement à l'endroit désiré, autrement dit, sur les cheveux châtains de Diane.

- Hum...je doute que tu fasses sensation avec cette nouvelle couleur ! Cloé éclata de rire en voyant sa tête et commença à s'éloigner avec prudence pour ne pas subir des représailles toutes aussi colorées. Dans sa hâte, car elle sentait bien que sa soeur allait lui courir aprés, elle ne fit pas attention aux portes qui venaient de s'ouvrir, ni à la personne qui venait d'entrer, elle fonça droit dessus et ils se retrouvèrent par terre en moins de deux, l'un sur l'autre, son rouleau de peinture recouvrant le visage de l'inconnu...

- Oups...pardon...je... Ses grands yeux dorés s’écarquillèrent de surprise en découvrant qui se tenait sous elle. C'était ce qu'on pouvait appeler un sacré coup du sort...ou de pinceau...au choix !

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bataille de peinture ! feat Liam Banning & Cloé Dusty   Jeu 14 Fév - 0:16





Bataille de Peinture.








DianeCloéLiam

Cela faisait déjà deux ans que Liam avait pris l'habitude d'accumuler les petits boulots de toute sorte dans l'optique d'accumuler assez d'argent pour pouvoir s'assumer financièrement l'année prochaine et, ainsi, quitter l'orphelinat. Ainsi, il jouait au photographe pour les articles du Daily Mirror, il lui arrivait également de rendre des services chez les pompes funèbres mais il préférait de loin rester dans la partie du bâtiment où l'on vendait les articles mortuaires que celle où les défunts attendaient patiemment de se faire enterrer. Bien sûr, avec l'annonce récente selon laquelle il avait un père et devait déménager chez lui, il n'avait plus vraiment besoin d'enchaîner tous ces boulots... Mais Liam n'avait aucune envie d'aller vivre chez Sebastian Hopkins, aussi continuait-il à économiser ses salaires pour suivre son plan initial : vivre seul. Parmi les nombreux jobs qu'il avait décrochés, en plus des cours au lycée et de la vie à l'orphelinat, il y avait celui à l'aquarium où il aidait Diane à retaper le bâtiment avant qu'il ne soit prêt à accueillir des visiteurs et, surtout, des animaux.

Il allait à l'aquarium une à deux fois par semaine, selon les disponibilités que son emploi du temps déjà bien chargé lui laissait, et aujourd'hui faisait partie de ceux-là. En effet, ils avaient fixé l'heure deux ou trois jours plus tôt, en se croisant au détour d'une rue. Liam ne manquait jamais un rendez-vous professionnel, bien trop soucieux de ne donner aucune raison à ses divers employeurs de ne plus le rappeler. Il arriva donc à l'heure prévue devant le bâtiment mais, ne voyant personne dehors, il en conclut que Diane devait certainement déjà être à l'intérieur. Il se dirigea donc tout naturellement vers l'entrée principale et tira la porte d'un geste rapide. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il ne s'attendait pas du tout à ce que quelqu'un se trouve pile poil de l'autre côté de cette porte, et les deux individus se rentrèrent dedans magistralement. Du moins, ce fut la personne encore inconnue à cet instant, qui lui rentra dedans et le fit basculer en arrière en tombant sur lui. Tous deux se retrouvèrent par terre et le visage de Liam se retrouva recouvert de peinture car son assaillant mystère tenait dans sa main un rouleau qui, évidemment, vint s'écraser sur sa figure.

▬ Oups...pardon...je...

Son attaquant anonyme se redressa un peu mais Liam l'avait déjà reconnu à sa voix. Il en vint même à remercier la peinture de recouvrir son visage car, actuellement, il était plus rouge qu'une tomate. Cloé était allongée sur lui. Cloé. Allongée. Sur lui. Pour un peu, il en aurait fait une crise cardiaque !

▬ Je... Euh... Tu...

Mort de honte et à la fois sur un petit nuage d'avoir, pour ainsi dire, Cloé dans ses bras, Liam ne savait pas quoi dire. Il ne savait pas si trois secondes, trois minutes ou trois heures s'étaient écoulées lorsqu'ils bougèrent enfin. Cloé roula sur le côté pour laisser le rouquin libre de ses mouvements. Ce dernier se releva maladroitement et tendit la main à la blondinette pour l'aider à en faire de même. Le visage couvert de peinture, il ne voyait plus grand-chose, à vrai dire, et il se cogna les pieds dans un escabeau avant de poser la main sur un tissu, vraisemblablement un chiffon, dont il se servit pour se nettoyer la figure. Voilà qui était bien mieux ! Il lança un regard confus vers Cloé puis reporta son attention sur la troisième personne présente : Diane.

▬ Euh... Salut. Je suis en retard ?

Il ne savait pas ce qui le stressait le plus : le fait d'être peut-être en retard et donc de se faire mal voir par Diane, ou le fait que Cloé soit là aussi, chose qu'il n'avait absolument pas prévue... En plus, avec la grande sœur ultra-protectrice qu'était Didi, la situation était encore plus gênante, considérant les sentiments qu'il éprouvait à l'égard de la blondinette : il n'avait aucune envie de se faire repérer par Diane, qu'elle le prenne mal et qu'elle décide de le virer une bonne fois pour toutes ! Il se gratta un peu les cheveux, mal à l'aise. Son regard fut attiré par la chevelure brune de la propriétaire des lieux et il ne put s'empêcher d'esquisser un léger sourire.

▬ On dirait que Cloé t'a eue, toi aussi ! C'est à croire qu'elle a du mal à viser le mur...

Il ricana légèrement en faisant un clin d’œil à l'ex-fée des eaux, il ne pouvait pas s'empêcher d'embêter celle qui avait été Clochette dans une autre vie, dans le fond. Et puis, Diane avait beau être sa grande sœur, elle avait elle aussi passé pas mal de temps à l'orphelinat avec eux et elle savait donc quel genre d'amitié Cloé et Liam entretenaient : ils étaient toujours en train de se chercher des poux mais ce n'était jamais bien méchant. Il reprit son sérieux rapidement, cela dit, il était là pour travailler, non ?

▬ Alors... Quelle est ma mission, patronne ?

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bataille de peinture ! feat Liam Banning & Cloé Dusty   Jeu 21 Fév - 11:24






Bataille de peinture.


Diane ミ Cloé ミ Liam





Au bout d’une heure de travail nous avions déjà bien avancée, je continuai de me dandiner sur le rythme de la musique et eut bientôt le plaisir de votre ma sœur en faire autant, ca faisait vraiment du bien de la voir souriante pourtant je sentais que tout n’allais pas comme elle le voulait, je n’allais pas l’obliger à me parler mais je me doutais que ca avait un lien avec l’orphelinat, c’était toujours à cause de l’orphelinat de toute façon. Un jour j’aurais assez d’argent pour la sortir de cet enfer et nous vivrons ensemble comme une famille mais je n’avais pas encore assez d’argent pour cela, il fallait avant tout que l’aquarium fasse rentrer assez de sous dans mon portefeuille.
Tandis que je m’appliquais sur la peinture d’un poisson clown, je sentis un coup de hanche, faussement outrée je jetai un coup d’œil a ma petite sœur !

HEY !!!

Fais gaffe soeurette, un peu plus et tu allais en avoir dans les cheveux !
Elle fit bouger son poignet et je suivis du regard la trajectoire de la peinture qui atterrit sur mes cheveux, j’étais devenue châtain avec nuances de bleus.

OHHHH

- Hum...je doute que tu fasses sensation avec cette nouvelle couleur !

Ma petite sœur éclat de rire et commença à s’éloigner avec prudence et elle avait raison j’avais un pinceau plein de peinture orange que je venais tout juste de plonger dans le pot avant cette interruption.

Tu vas voir si je t’attrape ! Vengeance !

Je me mit a lui courir après armée de mon pinceau, je rigolais tout en la poursuivant jusqu'à ce qu’elle se dirige vers la porte de sortie, malheureusement elle me regardait et ne vit pas que Liam entrait. Je ne compris pas pourquoi il venait mais il me le dirait sûrement, à cet instant précis Cloé et lui se rentrèrent dedans et Liam se retrouva le visage couvert de peinture bleu. La situation était tellement comique que je ne pus m’empêcher de rire, les entendre balbutier des excuses me rendit encore plus hilare et je tachai de me calmer. Liam se remit debout et tendit la main a ma petite sœur pour l’aider, je me rapprochai d’elle et mit ma main sur son épaule pendant ce temps le jeune garçon trouva un chiffon et s’essuya le visage.

Rien de casser j’espère ?

▬ Euh... Salut. Je suis en retard ?


Liam semblait incroyablement gêné, mais pour le coup c’était moi qui était ennuyée pourquoi serait il en retard, je me souvins alors que nous avions convenu qu’il viendrait m’aider à peindre mais j’avais oublier de prévenir Cloé. Je fis celle qui n’avait pas oublier

Tu es pile a l’heure ne t’inquiète pas

Je vis bien qu’il était mal a l’aise ne serait ce qu’a l’attitude qu’il adoptait en présence de Cloé, lui qui d’habitude était si détendu le voila qui se mettait à bégayer dès que ma petite sœur était dans les parages, il y avait anguille sous roche, croyez en l’intuition d’une sœur. Je jetais un regard a Cloé mais celle-ci ne disait plus rien, Liam esquissa un sourire en me voyant et je vis qu’il se détendait un peu

▬ On dirait que Cloé t'a eue, toi aussi ! C'est à croire qu'elle a du mal à viser le mur...

Il me fit un clin d’œil et je me mit a rire franchement, j’avais peur que Cloé ne se mette en colère par cette pique aussi je profitais du fait qu’elle ne bougeait plus pour me venger. Je montai mon pinceau l’air de rien comme si j’allais me gratter la tête, puis feintait et allais faire un grand trait orange sur la joue de ma sœur

-Ca tu la dit Liam ! Moi par contre je sais parfaitement ou je vise !

Je m’éloignais d’un pas mais Cloé n’avais plus de pinceau aussi j’étais à l’abri, Liam avait ricaner mais il était redevenu sérieux, parfois je déplorai son professionnalisme, il était jeune et nous nous connaissions depuis de longues années, quand j’étais encore à l’orphelinat, je trouvai qu’il ne s’amusait pas assez

▬ Alors... Quelle est ma mission, patronne ?

-Peinture Bien sûr, avec toi à nos cotés nous irons encore plus vite et puis j’ai peur que Cloé dépasse si je lui confie la mission de peindre un poisson.

Je donnais un coup d’épaule à ma sœur pour la taquiner et retournai vers le mur, je plongeai mon pinceau dans la peinture orange avant de designer un autre pot de couleur verte à Liam, nous nous remîmes a peindre en silence puis quand tout me parut long, je me décidai à intervenir.

-Alors Soeurette, comment ça se passe à l’orphelinat ? Carmen à t-elle décider de devenir gentille ?

Je connaissais déjà la réponse à la deuxième question bien sur mais bon je voulais meubler le silence qui c’était installé depuis l’arrivée de Liam.

-Et toi Liam il parait que tu a trouver ton père, c’est qui ? tu va quitter l’orphelinat du coup ?

Je posais bien des questions et quand je me tournais vers mon pot je vis que les deux adolescents s’étaient arrêtes de peindre pour me regarder avec surprise.

-Ben quoi ? Ce n’est pas parce que je passe mes journées à l’aquarium que je ne n’entends pas les rumeurs qui circulent. Alors ?

Tout en attendant leurs réponses respectives je me remis à peindre au rythme de la musique qui passait c’était une vieille chanson de Pascal Obispo – Je suis tombée pour elle



© Méphi.



Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bataille de peinture ! feat Liam Banning & Cloé Dusty   Mar 26 Mar - 23:28






Life in technicolor...


Diane ミ Cloé ミ Liam



Rien de casser j’espère ?

La jeune fille laissa échapper un petit rire tout en hochant la tête de droite à gauche pour faire comprendre à sa soeur que tout allait bien, si on oubliait le fait qu'elle s'était retrouvée couchée sur Liam quelques secondes plus tôt. Penser à leur proximité si soudaine la fit rougir légèrement avant de détourner rapidement son regard de Diane, histoire qu'elle ne comprenne pas ce qui se tramait entre les deux adolescents. Depuis tout ce remue ménage à l'orphelinat, à ces paroles dans cette baignoire, à ces gestes tendres qu'ils avaient eu l'un envers l'autre, tout semblait différent et étrangement...normal. Quelque chose évoluait dans leur relation mais le reste du monde, lui, n'avait pas bougé...A moins qu'il n'ait justement trop bougé et que les deux orphelins tentaient de créer une certaine stabilité, une amitié éternelle, un amour fraternel...un amour tout court ! C'était ce que Cloé aurait souhaité mais ça, elle s'en gardait bien de lui dire et encore moins devant une Diane ultra-protectrice qui se serait jetée sur Liam telle une tigresse pour le menacer de mille morts s'il touchait à un cheveux de sa cadette.

Cloé ramassa sa brosse par terre et jeta un coup d'oeil interrogateur à l'ex-fée des eaux quand elle confirma à Liam qu'il était pile à l'heure, avant de soupirer un peu. C'était égoïste de sa part et totalement paradoxale lorsque l'on connaissait les sentiments qu'elle nourrissait pour le beau rouquin, mais Cloé croyait vraiment qu'elles passeraient la journée ensemble, juste toutes les deux, histoire qu'elle puisse un peu se livrer à sa soeur, tenter de trouver du réconfort auprès d'elle. Avoir Liam dans les parages la remplissait de bonheur mais aussi de tristesse, celle de le voir partir loin d'elle...L'ex-amie de Peter Pan sourit à peine aux vannes que ses deux acolytes s'envoyaient l'un à l'autre à son sujet, perdue dans ses pensée les plus sombres, elle ne vit pas le coup de peinture venir et poussa un petit cri de surprise et de protestation en sentant la mixture sur sa joue. Beurk, du orange en plus...Par jeu, Cloé tira la langue à sa soeur, elle l'avait évidemment mérité. Secouant la tête pour se donner de l'énergie, elle s'approcha du mur tandis que Diane expliquait à Liam ce qu'il devait faire non sans chambrer un peu plus la blondinette, décidément c'était sa fête aujourd'hui. Elle répondit au coup d'épaule de sa soeur en grognant, pinçant les lèvres pour exprimer son mécontentement même si une lueur d'amusement animait ses yeux dorés. Au lieu de riposter, Cloé plongea son rouleau-brosse dans le pot de peinture bleue et continua là où elle s'était arrêtée quelques minutes plus tôt. Liam, quant à lui, se posta prés d'elle pour partager le pot et peindre le reste du pan de mur. Le petit coeur de l'orpheline battait fort, de temps à autre, contre sa poitrine, lorsqu'elle l'observait discrètement si concentré sur sa tâche ou lorsqu'ils se baissaient en même temps vers le pot placé au sol, ce qui rendait le travail parfois gênant, amusant, fascinant...Bien sur, elle faisait comme si de rien n'était, comme s'ils ne s'étaient pas confiés l'un à l'autre dans cette baignoire, comme s'ils ne s'étaient pas enlacés désespérément de peur de se perdre, comme s'ils ne s'étaient pas... Cloé ne bougeait plus, observant le mur sans le voir, les joues en feu en repensant à cette scène. Malheureusement, elle ne vit que trop tard les grosses gouttes bleues qui tombèrent alors sur ses baskets.

- Roooo....Ma seule paire encore potable ! Grogna-t'elle pour elle-même.

-Alors Soeurette, comment ça se passe à l’orphelinat ? Carmen à t-elle décider de devenir gentille ?

Alors qu'elle observait ses chaussures, elle soupira un peu en entendant la question de sa soeur mais sans plus...C'était une question plutôt banale qu'elle posait régulièrement, histoire de redonner un peu le sourire aux orphelins, car imaginer une Carmen gentille et mielleuse n'était qu'une vaste blague entre eux. Cette femme était un démon que rien ne pourrait attendrir ! Cloé s’apprêtait à répondre mais Diane fut plus rapide qu'elle et continua sur sa lancée.

-Et toi Liam il parait que tu a trouver ton père, c’est qui ? tu va quitter l’orphelinat du coup ?

Cloé releva lentement la tête et ouvrit de grands yeux en observant Diane. Bravo, l'ex-fée des eaux venait d'illustrer à la perfection l'expression "mettre les pieds dans le plat". Si bien que la petit blonde n'osa même pas affronter le regard de Liam de peur de voir se refléter la tristesse qui l'animait à nouveau.

-Ben quoi ? Ce n’est pas parce que je passe mes journées à l’aquarium que je ne n’entends pas les rumeurs qui circulent. Alors ?

Les rumeurs...Pour le coup, elles avaient circulé à une vitesse vertigineuse, sans doute était-ce encore un coup de la diabolique Miss Time. Rien que d'y penser, Cloé en avait la nausée. Fronçant les sourcils, elle lança un regard noir à sa soeur même si ce n'était en aucun cas de sa faute et se tourna vers le mur qu'elle continua à peindre à grands coups de pinceaux nerveux, totalement aléatoires avec un acharnement qui traduisait sa colère, sa fureur pour toute cette histoire qui resterait encore bien longtemps en travers de sa gorge.

- Non ! Liam ne quittera pas l'orphelinat ! C'est une erreur ! Affirma Cloé sur un ton sec sans accorder la moindre attention aux deux autres qui devaient sans doute l'observer en ce moment.

- Et les gens devraient se mêler de leurs oignons plutôt que de répandre les rumeurs ! Raaa...Cloé Dusty n'était pas réputée pour son calme, sa patience et son sang froid, bien au contraire, elle était depuis sa plus tendre enfance, une véritable boule de nerfs, sans cesse sur la défensive, croyant que le monde entier passait son temps à la persécuter, ce qui n'était qu'à moitié vraie en réalité. Or, là, elle s'attaquait à la mauvaise personne, sa soeur. Elle n'y était pour rien et sans doute ne cherchait-elle que de simples réponses à ces questions mais les attendre sortir de sa bouche ne faisait que retourner le couteau dans la plaie et ça faisait mal ! Nom d'un chien, que ça faisait mal ! De rage, Cloé laissa tomber son pinceau qui avait encore une fois déversé du bleu sur ses baskets, s'éloigna de quelques pas, enleva ses chaussures et les jeta à travers la grande salle de l'aquarium en poussant un petit cri pitoyable. Elle grimaça en comprenant qu'elle se donnait encore une fois en spectacle devant les gens qu'elle aimait, même si c'était loin d'être la première fois et se retourna en les défiant du regard, toute rouge de honte de s'emporter pour si peu, les nerfs à fleur de peau.

- Bon ! Si on continue à se regarder dans le blanc des yeux, on ne finira jamais ! Quelle adorable compagnie que celle d'une Cloé en colère contre le monde entier ! Que de douceur et d'amabilité ! L'ex fée du Neverland n'avait pas perdu son sale caractère, loin de là et en faisait profiter son entourage pour leur plus grand plaisir.

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bataille de peinture ! feat Liam Banning & Cloé Dusty   Jeu 28 Mar - 22:37





Bataille de Peinture.








DianeCloéLiam

Liam avait subitement eu peur de s'être trompé de jour ou d'heure pour venir à l'aquarium en y découvrant Cloé mais Diane le rassura rapidement, et le lycéen put se détendre un peu. C'était étrange, il ne s'attendait pas à voir la petite blonde ici aujourd'hui... Bien sûr, il savait que les deux jeunes femmes étaient sœurs et donc qu'il était normal qu'elles passent du temps ensemble mais, justement, le fait qu'il se retrouve au milieu de l'un de ces moments était un peu bizarre. Il n'osa faire aucune remarque, évidemment, car après tout il n'allait pas se plaindre alors que la fille de ses rêves était là et qu'il allait être payé à la fin de la journée ! Échangeant quelques blagues avec la propriétaire des lieux, il décida de rester un peu en retrait quand cette dernière revint à la charge avec son pinceau, tartinant la joue de sa petite sœur. S'il pouvait éviter de se transformer encore en schtroumpf aujourd'hui, cela lui avait suffi la première fois ! Le rouquin enchaîna donc la conversation sur la raison qui l'avait amené dans le bâtiment en premier lieu : le travail qu'il devrait faire.

▬ Peinture, bien sûr ! Avec toi à nos côtés nous irons encore plus vite et puis j'ai peur que Cloé dépasse si je lui confie la mission de peindre un poisson.

Il vit Cloé grogner quand Diane lui asséna un petit coup d'épaule puis s'empara du pot de peinture verte que l'ex-fée des eaux lui avait montré. Les algues qu'il devait peindre se trouvaient près de l'endroit où Cloé était installé, ce qui n'était pas pour déplaire au lycéen. Déposant son pot à côté de celui de la blondinette, il lui adressa un sourire qui en disait long sur le fiat qu'il était heureux de la retrouver, tandis que, de son côté, celle qu'il appelait Didi quand il n'était qu'un enfant s'était remise à la tâche, totalement concentrée sur son poisson clown. Liam regarda les deux peintures à ses pieds et se rendit compte que ce ne serait pas vraiment pratique, au final, de commencer le vert alors que le bleu n'était pas terminé. Du coup, il prit un rouleau inutilisé et vint aider la jolie blonde à tartiner le mur aux couleurs de l'océan.

Si les adolescents avaient été seuls, nul doute que Liam aurait été beaucoup moins concentré sur le mur... Mais il connaissait assez Diane pour savoir qu'il y avait des choses qu'il ne valait mieux pas tenter en sa présence, surtout quand cela concernait Cloé ! Du coup, même si le silence régnait dans l'aquarium, le rouquin ne pouvait pas s'empêcher de zieuter de temps à autre sa voisine de peinture avec un léger sourire accroché aux lèvres. Beaucoup de choses avaient changé entre eux depuis le jour où il avait appris qu'il n'était pas si orphelin que cela, leur relation avait évolué mais il restait tout de même pas mal de zones floues qui empêchaient Liam de savoir ce qu'ils étaient devenus. Étaient-ils toujours amis ? Ou étaient-ils plus ? Et quel était ce plus, dans ce cas ? Ces instants passés dans la baignoire abandonnée de l'orphelinat avaient vraiment tout bousculé. Le jeune homme faisait tout de même de son mieux pour paraître calme et normal devant Didi, aussi mettait-il un point d'honneur à rester concentré sur son pan de mur. Il ne remarqua donc pas Cloé se figer et rougir subitement, et tourna la tête avec un regard interrogateur quand elle pesta par rapport à ses baskets. Il n'eut même pas le temps de comprendre ce qu'il se passait que, déjà, Diane décida de briser le silence avec une série de questions plutôt surprenantes.

▬ Alors sœurette, comment ça se passe à l'orphelinat ? Carmen a-t-elle décidé de devenir gentille ?

Liam grimaça simplement en entendant l'hypothèse selon laquelle la sorcière qui leur servait de directrice d'orphelinat pourrait devenir gentille... Autant dire qu'ils avaient plus de chances d'aller vivre sur la lune. Étant donné qu'il avait déjà la tête tournée vers Cloé, il put la voir soupirer à l'écoute des paroles de sa grande sœur. La grimace du rouquin se transforma en sourire triste, et dire qu'il allait devoir abandonner sa famille aux griffes de cette ignoble femme ! Abandonner Cloé... C'était sans doute la pire chose qui aurait pu arriver et, pourtant, il s'agissait bien de la réalité.

▬ Et toi Liam, il parait que tu as trouvé ton père, c’est qui ? Tu va quitter l'orphelinat du coup ?

Bon... Si le but de la propriétaire de l'aquarium était de rendre les deux adolescents très mal à l'aise, c'était réussi. Détachant son regard de Cloé, il se tourna vers Diane, un peu surpris qu'elle pose ces questions sur un ton aussi innocent. Cette dernière avait, jusqu'à présent, continué de peindre son poisson tranquillement. Elle se rendit compte qu'elle avait touché un point sensible en regardant les mines dépitées qui lui faisaient face. Comment lui expliquer que Liam aurait préféré tout oublier de cette histoire plutôt que devoir remuer le couteau dans la plaie une énième fois ? Surtout qu'elle avait vraiment bien choisi ses questions, pour le coup !

▬ Ben quoi ? Ce n'est pas parce que je passe mes journées à l'aquarium que je ne n'entends pas les rumeurs qui circulent. Alors ?

Elle les fixa quelques secondes supplémentaires puis se remit à peindre, simplement, comme si les sujets qu'elle venait d'aborder était banals. Liam fronça les sourcils, alors comme ça la nouvelle se répandait par des rumeurs ? Super, comme s'il avait besoin de cela ! Il baissa la tête, découragé mais aussi en colère contre cette ville qui n'avait pas daigné s'intéresser à lui sauf pour lui gâcher la vie au moment où il entrevoyait enfin un avenir encourageant ! Était-il vraiment condamné à voir ses espoirs réduits en fumée jusqu'à la fin de ses jours ? Le jeune homme était désormais le seul à rester immobile car Cloé venait de reprendre son activité. Enfin... Elle semblait plutôt s'acharner sur le mur en face d'elle, comme si son pinceau était devenu une lame et qu'elle poignardait de rage l'édifice. Soupirant légèrement, Liam se décida à desserrer les lèvres pour répondre à Diane.

▬ C'est Seba...

▬ Non ! Liam ne quittera pas l'orphelinat ! C'est une erreur !

Le rouquin écarquilla les yeux et fixa Cloé avec surprise lorsque cette dernière lui coupa la parole en explosant subitement de colère. Bien sûr, il n'avait aucune envie de partir et il était persuadé qu'il s'agissait d'un coup monté mais, pourtant, tous deux avaient discuté de tout cela, entre autres, le jour où Miss Time lui avait annoncé qu'il avait un père. Il n'avait pas d'autre choix que d'aller vivre chez le bijoutier et elle le savait tout aussi bien que lui !

▬ Et les gens devraient se mêler de leurs oignons plutôt que de répandre les rumeurs ! Raaa...

Sur ces mots, la blondinette laissa son pinceau tomber sur le sol et s'éloigna d'un pas enragé pour aller jeter ses chaussures à travers la salle, sous les yeux ébahis des deux autres personne présentes. Liam n'avait qu'une seule envie à ce moment là : aller la rejoindre et la serrer fort dans ses bras. Le problème, c'était que Diane était là et que, du coup, le jeune homme n'était pas certain que l'adulte accepte cette nouvelle proximité qui régnait entre les deux adolescents... Il se contenta donc de serrer les dents et se fit violence pour rester immobile, même si son regard était braqué sur Cloé. Cette dernière se retourna d'ailleurs vers eux, rouge comme une pivoine, et leur fit bien comprendre qu'il valait mieux ne pas faire de commentaire quant à cette petite crise de nerf... Liam lui adressa un sourire discret et soupira lentement.

▬ Bon ! Si on continue à se regarder dans le blanc des yeux, on ne finira jamais !

Secouant doucement la tête de gauche à droite, il détacha son regard de la pétillante adolescente pour croiser celui de Diane. Il haussa les épaules pour lui faire comprendre qu'il ne valait mieux pas insister et vérifia bien que Cloé ne s'apprêtait pas à lui couper la parole une seconde fois avant de reprendre :

▬ Sebastian Hokpins, d'après les registres de l'hôpital.

Faire une phrase complète ? Pas la peine, tous trois savaient pertinemment pourquoi Liam venait de prononcer le nom du bijoutier de la ville. Il adressa un regard gêné à Diane, sans doute comprenait-elle maintenant pourquoi Cloé s'était énervée : cet homme avait une très mauvaise réputation à travers la ville, il était loin du père idéal dont chaque orphelin pouvait rêver... Sans parler du fait que Carmen Time lui tournait clairement autour, ce qui rendait cette affaire vraiment suspecte ! Ne voyant pas quoi ajouter à cela, pour l'instant, il se retourna donc vers son mur et saisit son rouleau.

▬ Tu as raison, Clo, cet aquarium ne va pas se peindre tout seul !

Trempant le rouleau dans le pot de peinture bleue, il adressa un clin d’œil discret à la blondinette avant d'appliquer la couleur sur le mur avec application. Ah, si Diane n'avait pas été là, les deux adolescents ne seraient certainement plus en train de peindre... L'imagination de Liam vagabonda ainsi entre toutes les alternatives qui auraient pu s'ouvrir à eux si l'ancienne fée des eaux n'avait pas été dans les parages, et ces pensées avaient pour effet de faire flotter l'ombre d'un sourire sur ses lèvres. Ah Cloé, sa chère Cloé... Elle restait sa seule lumière dans ces moments troubles et remplis d'incertitude, quoi qu'on en dît !

▬ Au fait Didi, tu sais déjà quels poissons tu veux exposer ? Je suppose qu'il n'y aura pas que des Némo !

Le jeune homme tourna la tête en direction de la propriétaire de l'aquarium avec un petit sourire aux lèvres. Après tout, elle était en train de peindre un poisson clown dans l'entrée mais cela ne voulait pas dire que seuls les poissons oranges auraient le droit de résider ici !

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bataille de peinture ! feat Liam Banning & Cloé Dusty   Jeu 18 Juil - 22:54








Bataille de peinture.


Diane ミ Cloé ミ Liam




Alors que le jeune homme s’apprêtait à me répondre sur la question concernant son père, ma petite sœur haussa le ton en hurlant qu’il ne partirait pas de l’orphelinat. Je me retournais de mon ouvrage surprise de la tournure que prenait la discussion, pourquoi diable Cloé se m’était-elle en colère ?? Liam aussi semblait surpris de la réaction de Cloé, le pinceau de ma sœur tomba au sol et elle me hurla que les gens feraient mieux de s’occuper de leurs oignons, cette réplique me fit me refermer et je jetai un furtif regard noir à ma sœur, je n’avais voulu que détendre l’atmosphère au final peut m’importais qui était le père de Liam ! Cloé s’éloigna le visage rouge de colère, elle ôta ses chaussures et les lança dans la pièce, j’entendis le plouf distinctifs qui m’avertit que ses chaussures avaient atterris dans un bassin…

J’attendis un moment pour voir si ma sœur reprenait son monologue de colère mais elle se tut, je vins me placer à ses côtés et je lui donnais un petit coup d’épaule contre la sienne pour tenter de la calmer, puis je passais mon bras libre de mon pinceau autour de ses épaules.

-Bien sûr qu’il n’ira nulle part, n’est-ce pas Liam ?

Le jeune homme offrit un sourire discret à ma petite sœur et je la sentis se détendre immédiatement, la crise était passée, ouf ! Liam me jeta un regard tandis que Cloé suggérait qu’on se remette à peindre. Je les laissais un instant seul pour aller prendre  les chaussures de ma sœurette dans le bassin, je les posais sur un coin pour qu’elles sèchent tranquillement et retournais à mon poisson clown. Liam m’annonça alors que son père n’était autre que le bijoutier de la ville, ce n’était pas le meilleur homme qu’on puisse connaitre et je n’avais pas voulu m’adresser à lui il m’avait toujours fait froid dans le dos !  Au regard que me lança Liam je compris qu’il n’était pas franchement fier de l’identité de son père…

-Ba on ne choisit pas sa famille, c’est un fait … mais on peut choisir ces amis et cela devient une deuxième famille !

Je posais une main réconforte sur l’épaule du garçon et lui offrit un sourire avant de faire un sourire plus tendre à ma petite sœur. Liam confirma qu’il fallait se remettre à peindre, nous nous attelâmes à notre tache dans un silence seulement rompu par la musique qui sortait des enceintes de l’aquarium. Au bout d’un long moment Liam se décida à rompre la monotonie de notre travail.

Au fait Didi, tu sais déjà quels poissons tu veux exposer ? Je suppose qu'il n'y aura pas que des Némo !

-Ah ah non il n’y aura pas que des poissons clowns, je compte acquérir, des méduses, des tortues de mers, des poissons chirurgiens, j’envisage aussi de faire un bassin tropical avec des poissons exotiques… enfin tout ça c’est bien beau mais ça coute beaucoup d’argent …

La tension qui c’était envolée durant ces quelques instants m’envahit de nouveau et je me sentis suffoquer sous le poids des responsabilités que m’avait apportés cet aquarium et bien que cela m’inquiète chaque jour de plus en plus je ne parvenais pas à me dire que j’avais fait le mauvais choix. J’avais la gorge nouée et je ne savais plus quoi dire pour relancer la conversation, j’avais besoin d’une diversion pour les deux adolescents ne ressentent pas toute mon anxiété, je n’avais rien d’autre sous la main que mon pot de peinture.

Cloé et Liam peignaient avec beaucoup de sérieux, avec d’ailleurs trop de sérieux et je me prit à sourire en les regardant, je me saisit de mon pot de peinture à deux mains et fit comme si je le tenais pour éviter de me baisser, je le tins contre moi quelques minutes avant de me tourner en le tenant à pleine mains.

-Liam attrape !

Liam me regarda d’abord surpris et vit le pot de peinture arrivé sur lui, il s’esquiva au dernier moment et le pot atterri sur ma petite sœur l’éclaboussant de peinture orange sur tout le visage et le corps, je vis ses yeux s’ouvrirent sous la peinture et le O de sa bouche s’ouvrit pour inspirer. D’abord effarée par ce qui se venait de se passer, je commençais à rire sans pouvoir m’arreter, tout en me tenant les côtes je reculais je ne savais que trop que cet acte ne resterait pas impuni, je fis quelques pas en arrière en attendant la réaction de ma sœur, nul doute la dessus j’allai être servi !!!

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bataille de peinture ! feat Liam Banning & Cloé Dusty   Dim 8 Sep - 3:18








Life in technicolor...


Diane ミ Cloé ミ Liam



Comment faisait-elle pour sans cesse perdre le contrôle de ses émotions ? Pour être incapable de tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant d’exploser de fureur et de regretter presque immédiatement ses paroles et ses actes ? C’était éreintant cette constante colère, ces nerfs toujours à fleur de peau ! Quand allait-elle apprendre à contenir ce trop plein d’énergie qui semblait ne jamais la quitter ? Quand allait-elle grandir et arrêter d’agir comme une enfant capricieuse ? Elle ne l’était que lorsqu’elle s’énervait contre sa sœur ou Liam. Après tout, eux non plus n’avaient pas eu d’enfance heureuse, de quel droit leur imposait-elle ses humeurs ?

Cloé soupira légèrement, se sentant bien bête d’avoir encore piqué sa crise. Tout en se mordant la joue de colère contre elle-même cette fois, elle sentit la présence chaleureuse de sa sœur à ses côtés qui la consola d’une main placée sur son épaule.

"Bien sûr qu’il n’ira nulle part, n’est-ce pas Liam ?"

L’orpheline baissa le regard pour ne pas croiser celui de Liam ou de sa sœur. Ils étaient si prévenants avec elle, lui pardonnant ses crises d’adolescente stupide et elle, elle ne faisait que leur grogner dessus bêtement. Lorsqu’elle osa un regard vers celui qui faisait battre son cœur, il lui offrit un sourire désolé, alors la honte de lui imposer une chose pareille la bouleversa. Ce n’était pas à Liam de la consoler mais bien à elle de le faire. La blondinette donna un petit coup d’épaule à son aînée en signe d’affection et rejoignit le rouquin afin de continuer de peindre le mur. Tandis qu’il faisait tout pour réconforter la jeune femme, Cloé aurait voulu lui murmurer à quel point elle était désolée, mais quelque part, elle avait peur qu’il interprète mal ses propos et croit que tout ce qu’elle venait de dire était faux. Elle ne souhaitait réellement pas son départ, elle aurait voulu le garder prés d’elle pour toujours…L’ex fée Clochette laissa Liam révéler l’identité de son géniteur à Diane qui tenta de lui remonter le moral avec ces phrases toutes faites concernant les amis, la seule vraie famille que l’on choisit. C’était vrai, évidemment, mais cela ne remplaçait pas pour autant l’amour d’une mère ou d’un père, non ?

L’orpheline sourit faiblement à Diane…Sa sœur représentait la seule figure maternelle qu’elle connaissait mais cet espoir qu’elle gardait de retrouver leur mère énervait souvent Cloé. Comment pouvait-elle vouloir revoir celle qui les avait lâchement abandonnées, obligeant la belle brune à supporter le poids des responsabilités avant même d’être sortie de l’enfance ? Voilà la seule chose qui les opposait réellement, Diane avait acquis une paix intérieure alors que Cloé rageait contre le monde entier.

Alors qu’elle se perdait dans ses réflexions, ses deux camarades de chantier discutèrent des différents poissons qui navigueraient bientôt dans les bassins de l’aquarium. L’adolescente sourit en pensant au fait qu’elle et Liam pourraient un jour se balader gratuitement au milieu de ces superbes décors et quelque chose au fond d’elle se réanima…Une sorte d’espoir secret que leur situation pourrait évoluer, que tout ne serait pas forcement aussi noire qu’elle le voyait. Prendre l’air loin de l’orphelinat apaisait un peu son âme, il lui suffisait de croire aux rêves de sa sœur pour que tout semble plus beau.

- Je sais que tu y arriveras Diane ! Dit Cloé avec un peu plus d’enthousiasme tandis que son aîné désespérait d’y parvenir. Sa grande sœur restait sa seule fierté, quoiqu’il puisse arriver, elle au moins réussirait, c’était une certitude inébranlable dans l’esprit de l’orpheline.

- On pourra venir y faire un tour ou deux…Murmura la blondinette sans oser jeter un coup d’œil à Liam, les pommettes rosées par cette idée.

Les minutes passèrent ainsi, elle peignait en rêvassant, s’imaginant flirter avec le beau roux au milieu des méduses fluorescentes. Peut-être aurait-elle dû être un peu plus attentive à ce qu’il se passait autour d’elle, puisque sans prendre garde, alors qu’elle entendit Diane appeler Liam, elle se tourna dans sa direction et reçut un pot de peinture orange presque dans les bras, éclaboussant au passage son visage, son cou, son haut, en bref…rares étaient les endroits restés immaculés.

- Diane…tu…la peinture ça coûte cher…tu…
Totalement surprise par ce retournement de situation, elle resta tétanisée, presque choquée, ouvrant la bouche tel un poisson hors de l’eau. Finalement son esprit se remit en marche progressivement et un sourire espiègle accompagna un rire nerveux.

- Hum…VIENS FAIRE UN CALIN A TA SŒUR ADORÉE ! Morte de rire, Cloé se dirigea, les bras ouverts, vers une Diane fuyarde et décida de lui courir après. La petite blondinette était rapide et elle réussit bien vite à rattraper la propriétaire de l’aquarium, la serrant fortement contre elle, imbibant ses vêtements mais également son visage et ses cheveux de la mixture poisseuse orange qui aurait dû revêtir les murs plutôt que leurs charmants minois. Pour couronner le tout, l’orpheline déposa un doux baiser sur le nez de Diane, témoignant de toute l’affection qu’elle lui portait malgré son sale caractère. Alors que les deux sœurs s’enlaçaient, Cloé jeta un coup d’œil à Liam toujours prés du mur et murmura à l’oreille de Diane :

- Y’en a un qui est encore beaucoup trop propre, si tu vois ce que je veux dire…

Alors, d’un commun accord, les deux jeunes femmes se lancèrent des regards entendus et s’avancèrent à pas feutrés en direction du garçon. Cloé récupéra le pinceau qu’elle avait laissé par terre, le trempa dans la flaque de peinture orange sur le sol et menaça l’ancien Peter Pan avec.

- Liam…fais attention, tu pourrais te tâcher…Dit l’orpheline en prenant un ton sournois avant de secouer son pinceau. Le jeune homme leva les mains en l’air, piètre tentative pour se protéger contre l’assaut imminent de la peinture diabolique. Malheureusement pour lui, le jet couleur orange vint s’aplatir sur son visage et notamment sur ses yeux, faisant immédiatement regretter son geste à Cloé. Le beau roux laissa échapper un petit grognement de douleur sans oser rouvrir ses yeux.

- Arf…Pardon Liam ! Attend…Diane, vite, de l’eau ! Ah je sais, le bassin !

Aussitôt dit, aussitôt fait, avant de prendre le temps de réfléchir davantage ou d’écouter les conseils de sa sœur, Cloé kidnappa la main de Liam et l’emmena jusqu’au bassin le plus prés. Elle l’aida à se baisser jusqu’à ce qu’il puisse plonger ses mains dans le liquide…Bien vite, elle comprit son erreur en se penchant trop brusquement, elle perdit l’équilibre et tomba la tête la première dans le bassin, entraînant Liam dans sa chute.

- On peut dire…que je t’ai sauvé…d’une certaine façon non ? Demanda entre deux éclats de rire la lycéenne, une fois remontée à la surface. Cloé leva la tête et fit une grimace à sa sœur qui les observait.

-J’étais sure que je finirais à l’eau !

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bataille de peinture ! feat Liam Banning & Cloé Dusty   Dim 27 Oct - 19:01






Bataille de Peinture.









DianeCloéLiam

▬ Bah, on ne choisit pas sa famille, c’est un fait... Mais on peut choisir ses amis et cela devient une deuxième famille !

Ces paroles pleines de sagesse prononcées par la propriétaire de l'aquarium décrochèrent un sourire sincère à Liam. Elle avait entièrement raison, au même titre que tous les enfants vivant à l'orphelinat représentaient la seule vraie famille qui comptait aux yeux du lycéen, ils les avait choisi et s'était promis de ne jamais sortir de leur vie comme certains le faisaient quand ils quittaient l'établissement régi par Carmen Tide. Le problème, c'était que le rouquin ne se sentait pas du tout prêt pour tous les quitter maintenant, et cela faisait croître son ressentiment à l'égard de son géniteur. Heureusement que des personnes comme Diane vivaient dans cette ville, des gens toujours optimistes qui souriaient sans cesse et qui savaient rendre leur espoir et leur bonne humeur contagieuse !

Cependant, suite à la soudaine colère de Cloé, Liam préféra ne pas relancer le sujet et, lorsqu'il reprit la parole, ce fut pour questionner la plus âgée du groupe à propos de l'aquarium.

▬ Ah ah, non il n’y aura pas que des poissons clowns, je compte acquérir des méduses, des tortues de mers, des poissons chirurgiens, j’envisage aussi de faire un bassin tropical avec des poissons exotiques... Enfin, tout ça c’est bien beau mais ça coûte beaucoup d’argent...

Sans le savoir, le rouquin venait de refaire tomber l'ambiance et un silence gêné s'installa pendant quelques secondes. Le lycéen ne savait pas quoi dire pour aider Diane à relâcher la pression, il réalisait pour la première fois que, finalement, ce n'était pas parce que le jeune femme était toujours gaie qu'elle n'avait pas ses propres difficultés à surmonter... Heureusement pour l'ancien garçon perdu, ce fut la jolie blonde à ses côtés qui trouva les mots le plus appropriés pour rompre l'atmosphère tendue :

▬ Je sais que tu y arriveras Diane !

Liam appuya les dires de l'élue de son cœur en acquiesçant silencieusement puis tous trois se remirent à peindre sans rien ajouter pour le moment. Enfin... Presque. En effet, le rouquin put entendre le murmure de Cloé et il aurait sans doute profité de l'occasion pour s'approcher d'elle et lui prendre la main s'ils avaient été seuls, en guise de réponse. Au lieu de cela, il afficha un petit sourire en coin sans cesser de peindre, imaginant toutes les sorties qu'il pourrait faire en compagnie de l'ex-fée Clochette...

▬ Liam attrape !

Sans prévenir, Diane passa à l'attaque en lançant son seau rempli de peinture orange dans la direction des adolescents. Heureusement pour lui, le rouquin avait de très bon réflexes, mais le sort fut moins clément en ce qui concernait Cloé car cette dernière reçu toute la substance colorée de plein fouet. Tous trois se figèrent l'espace d'un instant, observant la peinture ruisseler sur la blondinette. La propriétaire de l'aquarium ne tarda pas à éclater de rire, de son côté, tandis que Cloé accusait le coup. Liam, lui, se recula de quelques pas, préférant se positionner en observateur dans la bataille qui se préparait entre les deux sœurs.

Lorsque Cloé se mit à rire nerveusement et se précipita sur son aînée en lui réclamant un câlin, Liam se félicita d'avoir eu le bon sons de s'écarter de sa trajectoire. En revanche, quand les deux filles commencèrent à lancer des regards entendus dans sa direction et qu'elles cessèrent de s'enlacer pour se lancer à sa poursuite, il se sentit tout à coup moins chanceux !

▬ Liam... Fais attention, tu pourrais te tâcher...

Menaçant le rouquin avec son pinceau, la blondinette ne tarda pas à remuer l'objet imbibé de peinture sous son nez et, malgré les gestes du lycéen exprimant son envie de se rendre, il reçut une traînée de substance orange dans les yeux ! Poussant un grognement de douleur, il porta ses mains à son visage, se frottant les mirettes pour essayer de se débarrasser de la brûlure que provoquait la peinture mais, malheureusement, ce réflexe ne servit qu'à étaler un peu plus l'épais liquide coloré.

▬ Arf... Pardon Liam ! Attend... Diane, vite, de l’eau ! Ah je sais, le bassin !

Rendu aveugle, Liam sentit la main de Cloé se glisser dans la sienne et l'entraîner à vive allure dans un autre coin de l'aquarium. Elle s'arrêta subitement et poussa Liam en avant. Sans trop savoir comment cela arriva, le rouquin fut subitement submergé dans le bassin. L'eau fit partir la peinture de ses yeux et, lorsqu'il remonta à la surface, il put constater que la jolie blonde était à l'eau, elle aussi.

▬ On peut dire… que je t’ai sauvé… d’une certaine façon, non ?

Tous deux éclatèrent de rire et, bientôt, Diane les rejoignit près du bassin. Cloé lui fit une grimace tandis que Liam continuait de s’esclaffer : quelle séance de travail mouvementée, vraiment !

▬ J’étais sure que je finirais à l’eau !

Le jeune homme se hissa sur le rebord du bassin avant de tirer la langue en direction de Cloé.

▬ Je te signale que tu nous y as précipités toute seule !

À ces mots, il se retourna vers Diane pour lui faire un clin d’œil, puis il tendit ensuite la main en direction de la lycéenne dans le but de l'aider à sortir de l'eau. Une fois les deux adolescents sur la terre ferme, Liam balaya la salle du regard et esquissa une grimace gênée.

▬ Quel bazar...

Il y avait des tâches de peinture partout sur le sol, et maintenant de l'eau s'ajoutait au mélange des couleurs. Liam s'apprêtait à proposer à la propriétaire des lieux de l'aider à remettre de l'ordre dans la salle lorsque la grosse horloge de la ville se mit à sonner. Oh non ! Le rouquin était officiellement en retard pour son rendez-vous avec Louna ! La journaliste voulait qu'il l'accompagne sur l'une de ses investigations pour qu'il immortalise les preuves qu'elle dénicherait et il lui avait promis de la rejoindre dans une quinzaine de minutes... Considérant ses vêtements totalement trempés, il faudrait qu'il fasse un détour par l'orphelinat avant de retrouver l'héritière Nerys.

Expliquant la situation aux deux sœurs, il s'excusa de ne pas pouvoir rester plus longtemps et, une fois que Diane l'eût rassuré en lui assurant qu'elle ne lui en voulait pas de partir comme un voleur, il leur dit au revoir. Bien sûr, il s'attarda un peu plus avec Cloé mais le jeune homme n'eut pas le temps de lui parler autant qu'il l'aurait souhaité que, déjà, il s'engouffrait par la porte principale du bâtiment et se mit à courir dans ses vêtements trempés en direction de l'orphelinat... Pourvu que Louna ne soit pas trop pressée !

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bataille de peinture ! feat Liam Banning & Cloé Dusty   Jeu 31 Oct - 12:27








Bataille de peinture.


Diane ミ Cloé ミ Liam



Cloé me regardait effarée, dégoulinante de peinture orange, ouvrant et fermant la bouche tel un poisson dans l’eau , comme ceux de mon aquarium. Je m’excusai sans cesser de rire, j’avais mal au côtes tant je riais, ma petite sœur bégayait une pathétique remontrance en évoquant le prix de la peinture, mais la tête qu’elle faisait valait tout l’or du monde pour moi. Mais bien vite elle changea de tactique, je le vis dans ses yeux et avant qu’elle ne réagisse je partis en courant dans la salle pour lui échapper.

- Hum…VIENS FAIRE UN CALIN A TA SŒUR ADORÉE !

Ma petite sœur c’était enfin mise à rire et c’était le son le plus doux et le plus adorable qui soit pour mes oreilles, j’aurai aimer qu’elle soit tout le temps heureuse et qu’elle n’arrête jamais de rire. Les bras grands ouverts elle se mit à poursuivre, mais bien vite je me retrouvai dans un cul de sac, complètement à sa merci, Cloé se jeta littéralement dans mes bras et se frotta avec force contre moi pour me colorer moi aussi de peinture orange, malgré la texture  poisseuse de la matière je ne put m’empêcher de la serrer dans mes bras, c’était tellement rare désormais qu’elle me laisse le faire. A ma grande surprise ma petite sœur se mit sur la pointe des pieds et déposa un baiser orange sur le bout de mon nez, je lui souris et d’un même mouvement on se mit à regarder celui qui pour l’instant était d’une propreté inégalée dans cette pièce. Cloé me murmura alors la même pensée que celle que j’avais eu un instant auparavant.

- Y’en a un qui est encore beaucoup trop propre, si tu vois ce que je veux dire…

Je fis un grand sourire à ma petite sœur, et un infime hochement de tête puis nous regardâmes à nouveau Liam qui nous observait également. Nous avançâmes à pas mesurés sans nous lâchés, tels des lionnes traquant leur proie, le sourire aux lèvres. Cloé récupéra le pinceau qu’elle avait laissé tomber et le plongea dans un flaque orange avant d’en menacer son ami, c’est vrai que les tâches étaient si vite arrivés dans cet aquarium que ça en devenait inquiétant.  Le jeune homme leva les mains en l’air en signe de reddition immédiate mais il en fallait plus pour faire lâcher l’affaire à ma petite sœur, celle-ci bougea son pinceau et la peinture s’envola pour atterrir dans les yeux de Liam qui lâcha un petit grognement de douleur.

- Arf…Pardon Liam ! Attend…Diane, vite, de l’eau ! Ah je sais, le bassin !

Je restai un moment pour voir si je devais également appeler un médecin, convaincue que non je partis pour aller chercher de l’eau. J’avais deux possibilités la bouteille d’eau dans mon bureau ou le seau que je pouvais remplir dans la douche.  Soudain je repensai à la fin de la phrase de ma sœur, avait elle vraiment évoquer un bassin de mon aquarium ??? Je vis demi tour et fut surprise de la scène qui se déroulait devant moi.  Liam et Cloé  rigolait de bon cœur, ils étaient tout les deux dans le bassin, ma petite sœur m’adressa une charmante grimace et je joignis mes rires aux leurs.

-J’étais sure que je finirais à l’eau !

▬ Je te signale que tu nous y as précipités toute seule !

Le jeune homme se hissa sur le rebord du bassin pour sortir et tira la langue à ma petite sœur ce qui me fit sourire, leur complicité et les sentiments qui devaient sûrement aller avec faisait plaisir à voir. Puis Liam se tourna vers moi et m’adressa un clin d’œil avant d’aider ma petite sœur à sortir de l’eau. Il n’était plus couvert de peinture contrairement à moi, sauf les cheveux de Cloé dans lesquels il restait des traces oranges. Je remarquai alors la grimace gênée de Liam.

▬ Quel bazar...

- Ne t’en fais pas, ce n’est rien qu’un peu de peinture tout cela sera nettoyer en un rien de temps.

Je lui sourit avec douceur, après tout ce n’était pas sa faute j’étais à l’initiative de la bataille qui avait dégénérée. Dehors on entendit l’horloge de la ville sonner et le visage de Liam se décomposa, une inquiétude concernant ses yeux m’envahit j’avais peur que la peinture ne l’eut blesser, mais au lieu de ça il s’observa des pieds à la tête avant de nous expliquer qu’il ne pouvait pas rester plus longtemps car il avait rendez vous avec Louna.

-Aucun problème Liam, file ! Je vais m’occuper du reste, bon courage et passe le bonjour à Louna pour moi !

Liam s’attarda un instant avec ma petite sœur et je fit mine de m’intéresser à autres choses pour leur laisser un peu d’intimité, puis j’entendis les portes de l’aquarium et lorsque je me retournai ma petite sœur était seule et dégoulinante d’eau de bassin.  Je m’approchai d’elle en songeant qu’elle devait souffrir de l’absence de son ami pour qui il semblait beaucoup compter, je passais un bras autour de ses épaules et posais ma tête sur la sienne avec tendresse.

-Et si on laissais tomber le nettoyage pour aller se changer et manger un morceau toutes les deux ?

Je laissais Cloé seule un moment pour aller chercher nos affaires dans le bureau, puis j’éteignis les lumières du bâtiment avant de fermer les portes. J’emmenai ma petite sœur jusqu’à ma voiture et déposais deux serviettes sur les sièges pour les épargner.  Je nous ramenai chez moi et filai directement à la douche pour ôter la peinture puis laissais la place à Cloé, je lui dénichais d’anciens vêtements à moi qui allait sûrement être un tout petit peu trop grand pour elle, puis lorsqu’elle fut prête je nous emmenais au restaurant. Pourtant je n’oubliais pas qu’il faudrait que je ramène Cloé à l’orphelinat ce soir et cela me compressait le cœur de me dire qu’elle retournait dans ce lieu de misère sans m’avoir à ces cotés.


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bataille de peinture ! feat Liam Banning & Cloé Dusty   Dim 6 Juil - 15:24








Life in technicolor...


Diane ミ Cloé ミ Liam



Des rires éclatèrent et rebondirent en écho contre les parois vides et creuses de l'aquarium de Diane. Cloé peinait à nager vers le rebord tant la vision d'un Liam complètement trempé et déconfis la rendait hilare. Ce dernier s'était déjà hissé hors de l'eau et tendait des mains secourables vers l'ex-fée Clochette afin qu'elle s'y agrippe avant de mourir noyée pour avoir trop ri.

▬ Je te signale que tu nous y as précipités toute seule !

Cloé ressorti du bassin en prenant soin de garder le contact de ses mains dans celles du beau roux le plus longtemps possible, sans qu'il ne s'en aperçoive bien sûr, et gloussa une dernière fois. Cette guerre de pinceaux, terminée dans l'eau froide, avait eu raison de sa mauvaise humeur habituelle. Ses pensées les plus sombres semblaient s'être envolées et la douce euphorie du moment la gagnait à présent. La blondinette aurait aimé passer des jours entiers comme celui-là, avec les êtres qu'elle aimait le plus au monde. Sans doute sa soeur pensait la même chose puisqu'elle n'avait l'air plus contrarié que ça en constatant les dégâts que leurs jeux d'enfants avaient provoqué. Elle semblait même aussi joyeuse que Cloé.

Néanmoins, toutes bonnes choses avaient une fin et encore une fois, c'était Liam qui partait. Telle une Cendrillon ruisselante, lorsque l'horloge de la ville se mit à sonner, l'ancien Peter Pan prit la poudre d'escampette, prétextant un rendez-vous avec Louna. L'orpheline soupira légèrement et croisa le regard désolé de Liam.

-Aucun problème Liam, file ! Je vais m’occuper du reste, bon courage et passe le bonjour à Louna pour moi ! Répondit Diane avec sa bienveillance naturelle avant de se détourner du petit couple.

- Bon...alors...euh...je rentrerai pour le couvre feu, peut-être qu'on se croisera...Murmura doucement Cloé en laissant apparaître tout de même un petit sourire. Elle comptait bien profiter des derniers jours de Liam à l'orphelinat avant de se morfondre complètement et de errer comme une âme en peine dans ce terrible institue. Le jeune homme hocha la tête et se hâta de disparaître par les portes battantes, laissant une Cloé un peu cafardeuse.

-Et si on laissais tomber le nettoyage pour aller se changer et manger un morceau toutes les deux ?

La douce voix de Diane et ses bras protecteurs enveloppèrent la lycéenne d'amour et de réconfort. Bien vite sa bonne humeur revint au galop. Il n'était pas question de gâcher cette journée avec sa soeur aînée, car rares étaient les fois où elles pouvaient se retrouver seules toutes les deux.

- C'est une excellente idée ! Admit Clo' d'une voix déterminée.

Ensemble, elles se rendirent chez Diane où l'adolescente pu profiter d'une bonne douche bien chaude, et non pas à moitié glacée comme celles de l'orphelinat. Les dernières traces de peinture disparurent avec le shampoing parfumé à la fraise et la blondinette attrapa une serviette avant d'aller rejoindre sa soeur dans sa chambre. La jolie brune lui proposait de vieux vêtements qu'elle avait porté autrefois. Naturellement Diane avait un corps de femme et les habits semblaient un peu trop grands pour la frêle Cloé mais en tant qu'orpheline, elle n'avait presque jamais porté de tenues à sa taille de toutes façons et ceux-ci étaient bien plus jolis que les trucs hideux qu'on leur distribuait à l'établissement.

Fin prêtes, les deux soeurs allèrent manger au restaurant, une occasion rare qui combla de joie l'ex-fée Clochette. Elles parlèrent de tout et de rien, évitèrent les sujets délicats tel que le départ de Liam ou les amours mystérieux de Diane et s'amusèrent des derniers exploits des soeurs Heelsman. Une fois sustentées, elles quittèrent les lieux. Exténuée par cette journée riche en émotion, la blondinette commença à s'assoupir dans la voiture de sa soeur tandis qu'elles prenaient la direction amer et douloureuse de l'orphelinat. Avant de replonger dans son triste quotidien, Cloé posa sa tête contre l'épaule de sa grande soeur et lui dit simplement :


- J'ai passé une super journée Diane, merci pour tout...


Il était temps de rentrer, toutes les bonnes choses avaient une fin. Et pour Cloé, la même fin l'attendait derrière un portail aussi noir que du charbon.

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bataille de peinture ! feat Liam Banning & Cloé Dusty   
Revenir en haut Aller en bas
 

Bataille de peinture ! feat Liam Banning & Cloé Dusty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Got my eyes on you ~ Feat. Liam
» Quand la musique sonne ... feat Peter Banning
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Mon Armée Peaux-Vertes!
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon a Curse ::  :: Les Archives :: Archives Storybrooke-