Inscrivez votre forum sur notre Top-site !


« Tant qu'il y a assez de place pour stocker les guimauves, tout va bien. »
par Valentine Bellamy dans You gave up the fight, you left me behind
L'histoire se déroule en
Octobre 2013.


Partagez | 
 

 It's just me, thinking of you. Feat Luz Daegan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
Invité



MessageSujet: It's just me, thinking of you. Feat Luz Daegan   Jeu 20 Déc - 12:15




Luz & Leydan



♡ ❤ ♡
C’était encore une de ses journées comme les autres, les clients étaient rares et malgré le beau temps je n’arrivai pas à me sortir de mes idées noires et des préoccupations de mon esprit. Depuis cet événement lors du festival de la mine, c’était toujours la même chose qui me turlupinait : Elle ! Je ne l’avais guère revu depuis notre petite escapade nocturne au magasin de musique mais pourtant elle était toujours là, je la voyais parfois de loin lorsque je me rendais sur la tombe de ma femme et de mon fils. Parfois je lui faisais un simple signe de tête tandis que d’autres jours je filais mon chemin sans même un regard pour elle, je n’avais pas besoin de la regarder car elle était toujours dans ma tête à mon grand désarroi.

Ce jour là je fermais plus tôt que d’ordinaire la boutique, de toute façon personne ne viendrait plus ça j’en étais certain, baissant les stores je jetai un coup d’œil à l’extérieur. Devant moi une famille marchait main dans la main, le père et la mère entourant leur enfant qui souriait et riait. Cette scène me ramena à la naissance de William moi aussi j’avais marcher ainsi. Me secouant je sortis de mon souvenir pour me diriger vers l’appartement, je saisis ma nouvelle guitare et montait dans le salon. Là je m’installai sur ma chaise haute et callai mon instrument sous mon bras, faisant glisser mes doigts sur les cordes les notes sonnèrent comme une baume apaisant pour mon esprit. Je jouai d’abord une musique rythmée et entraînante me permettant d’évacuer toute la rage et la frustration qui m’habitait. Mais bien vite mes doigts retrouvèrent le rythme familier de la chanson que j’avais écrite à la mort de ma famille, cependant pour la première fois ce n’est pas eux qui apparurent dans mon esprit pendant que je jouais, c’était elle. Grimaçante, souriante avec son verre de lait, voltigeant dans ses cabrioles. Je m’arrêtais immédiatement de jouer et décidai d’essayer de dormir pour oublier, une fois allongé je sombrai derechef dans un sommeil profond.

Ce n’est que lorsque 22h sonna que je me réveillait, mon sommeil ponctué de rêves, je passais mes mains sur mon visage tout en soufflant, je m’extirpai du lit et me dirigeai dans la salle de bains pour me passer de l’eau en espérant faire sortir tout ça de ma tête. Je passais ensuite mon bonnet noir je n’avais guère envie d’attacher mes cheveux ce soir, mon ventre réclama alors son dû. J’allais à la cuisine, dehors la nuit était tombée évidemment, je me fit un rapide sandwich tout en zappant devant la télé. Mais bientôt mes sombres pensées revinrent m’assaillir et je me retrouvai au dépourvu ne sachant plus que faire pour songer à autre chose. J’attrapai finalement ma veste noir et sortit dans la nuit sans but précis. Je déambulai lorsque je me rendis compte que j’étais arriver devant le cimetière, bien sûr il était fermé mais ce n’était pas ça qui m’arrêtait d’ordinaire. Je montais le parapet et me hissais par-dessus le parapet, je passais ensuite devant la maison de la gardienne en tachant de ne faire aucun bruit. Même dans le noir je connaissais le chemin par cœur aussi arrivais –je rapidement devant la tombe qui m’intéressait, là je m’assis et soupirais, mais qu’est ce que je faisais ici bon sens ?

Soudain j’entendis une mélodie qui retentissait, tournant la tête j’appercu l’éclat du faible lumière au loin. La voix que j’entendais n’était pas totalement juste mais la mélodie, elle, était calme et belle. Me relevant je me dirigeais discrètement dans sa direction, me cachant derrière les arbres je vis qui chantait, bien sûr c’était en même temps celle que je ne voulais pas voir et qui pourtant hantait tout le temps mes pensées, la gardienne du cimetière et voleuse professionnelle : Luz. Elle se tenait là avec une pelle à la main, chantant tandis qu’elle enlevait de la terre, un chandelier calciné à ses pieds. Je m’y du temps à comprendre qu’elle essayait de l’enterrer, je levais les yeux vers elle et lorsque mon regard se posa sur son visage angélique je me sentis réchauffer de l’intérieur, comme si le simple fait de la voir pouvait m’ôter tous mes problèmes. Malgré le fait qu’elle chantonne, je remarquait avant tout et surtout les larmes qui coulaient sur son visage, pourquoi pleurait –elle ? Quelqu’un l’avait il blesser ? Je la détaillai de la tête au pied mais elle semblait en un seul morceau, la colère qui était monté à cette pensée se mua immédiatement en un instinct de protection irrémédiable. J’avais envie de la consoler et de la protéger, ces sentiments je ne les avaient pas ressentis depuis la mort de Lena aussi me prirent ils au dépourvu. Pendant que je réfléchissais Luz continuait sa tache, je prit alors la décision de me signaler.

- Bonsoir, c’est une bien étrange nuit pour enterrer quelque chose non ?
♡ ❤ ♡




« Fuit moi je te suis, suis moi je te fuis. »







© Méphi.







Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: It's just me, thinking of you. Feat Luz Daegan   Mar 1 Jan - 22:46




Luz & Leydan



♡ ❤ ♡
Tout n'était que terreur autour d'elle, elle voulait crier de dire aux personnes ne bloquer qu'elle allait les aider, mais comme à chaque fois son corps restait stoïque face à cette maison en feu, la chaleur réchauffait son visage et les larmes qui coulaient sur ses joues. Son souffle était saccagé, elle n'avait pas simplement peur elle était anéantie par cette scène. Une scène qu'elle ne comprenait pas et alors que le feu consumait les chaumières et que les personnes cessèrent tout bruit, elle se retrouvait seule au milieu de la nuit se demandant combien de temps elle était restée là sans rien dire. Normalement son rêve aurait dû se couper depuis longtemps, mais sans savoir pourquoi elle n'avait pas rouvert ses yeux dans sa chambre, prenant enfin le courage de rentrer la chaleur restée intense et par terre elle découvrit un chandelier qu'elle connaissait bien, les mêmes traces de feu, entendant des pas derrière elle, son coeur se sera et en se retournant elle vit un couple de jeunes gens à moitié brulé qui n'arrêtaient de lui dire que tout cela était de sa faute.

Sans était trop, elle se réveilla en sursaut dans son lit, Les Larmes aux yeux, ses cauchemars devenaient de plus en plus précis depuis ces séances avec Archie, mais par la même occasion, il la rendait encore plus folle. Comme le chandelier qu'elle avait vu se trouvait juste en face d'elle sur une étagère, elle l'avait toujours possédée. Se Levant doucement, elle leprit dans ses mains pour l'examiner, il était tout froid et pourtant elle eut l'impression qui la brulait. Elle n'arrivait plus à se contrôler les larmes ne voulaient cesser, rien n'arrivait à la toucher autant que ses brides de rêve. C'était souvent demandant souvent pourquoi il venait la troubler. Le pire du tout, c'est qu'elle ressentait de la peur et surtout de la peine, deux sentiments qu'il ne fait pas partie de sa vie. Ne lâchant pas le chandelier, une idée lui vint et si le chandelier était possédé, pourtant elle était presque sûre de l'avoir roulé dans le sel, pour chasser les esprits. Il n'y avait qu'un seul moyen pour que celui-ci ne tourmente plus personne, enfilant un jean et un manteau, elle sortit de sa maison. Maddhen n'était pas chez elle se soir, elle pouvait donc faire son oeuvre sans être dérangé, allant prendre une pelle qui était posée sur la tombe de la tueuse de chats.

Faisant un tour sur elle-même, elle trouva l'endroit propice entre deux gros chênes. La lune était déjà haute et éclairait le cimetière. La sensation de perte ne la quittait pas, les larmes étaient toujours les plus fortes et alors qu'elle commença a creusé elle repensa à c'est deux personnes qu'elle avait vue, leurs visages lui étaient familiers et pourtant elle n'arrivait à leur donner une identité étant juste sur d'une chose, il la faisait souffrir et c'était pour eux qu'elle pleurait... Pour se rassurer, elle se mit à chanter une berceuse qu'elle avait toujours aimé, ne sachant pas du tout qu'elle venait de sa mère.

- Bonsoir, c’est une bien étrange nuit pour enterrer quelque chose non ?

Elle ne l'avait même pas entendu approcher, arrêtant de suite de chanter, elle leva sa pelle comme si elle voulait le taper !

- J'enterre ce que je veux quand je veux !

Leydan était un homme dont elle n'arrivait à définir leurs relations, comme avec beaucoup d'autres personnes. Mais voir quelqu'un ce trimbaler dans son cimetière en pleine nuit, était fort désagréable. Il n'avait donc aucune manière de savoir-vivre, de rentrer sans permission.

- Qu'est-ce que tu fais là ? Tu veux me voler n'est-ce pas ?

Pour Luz, il représentait toujours une menace pour son trésor qu'elle avait mis des années à construire. D'accord ils avaient fait quelques coups ensemble, mais pas assez pour tout partager.
♡ ❤ ♡




« Fuit moi je te suis, suis moi je te fuis. »







© Méphi.



Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: It's just me, thinking of you. Feat Luz Daegan   Mer 2 Jan - 15:39




Luz & Leydan



♡ ❤ ♡
- J'enterre ce que je veux quand je veux !
-Du calme je ne t’agresse pas !

Et voila en deux secondes elle m’avait foutu en rogne, elle avait cesser de chanter ce qui eut pour effet de faire retentir le silence.

- Qu'est-ce que tu fais là ? Tu veux me voler n'est-ce pas ?

Ca réplique me fit me détendre, pourquoi parlait elle toujours de vol ? ca c’était un mystère

- Moi ? te voler ? Quoi ton chandelier tout rabougri ou ta pelle toute rouillée ?

La dessus je fis un pas en avant, un seul comme si Luz était un animal sauvage que je ne voulais pas effrayer. Quand je vis qu’elle m’observait sans bouger je me permis d’avancer plus en avant d’elle. Je m’approchais et observais son œuvre nocturne elle n’avait pas vraiment avancé, ou alors elle venait juste d’arriver.J’allais me placer juste à côté d’elle, et la poussait délicatement sur le côté.

- Allez laisse-moi faire… ca ira plus vite si je t’aide

Je posais ma main sur la pelle et elle glissa délicatement sur celle de Luz. Je savais que la jeune femme n’appréciait pas les contacts physiques même infimes, mais à moi ca me fit du bien. Une fois que j’eu la pelle en main, elle se recula et j’otais ma veste dévoilant ainsi mes bras, je la jetais au pied d’un arbre et me mit à pelleter le sol.

-Et si je suis là c’est parce que …. A vrai dire j’en sais rien du tout, je marchais dans la rue et je suis arrivée ici, un point c’est tout.

Je n’allais tout de même pas lui avouer qu’elle me trottait tellement dans la tête que mes pieds m’avaient amener jusqu’à chez elle. Rapidement des gouttes du sueur perlèrent sous mon bonnet et commencerent à me picotter la peau, m’arretant j’otais mon bonnet et l’envoyai rejoindre ma veste. Mes cheveux tombaient librement sur mon visage, tout en me remettant a pelleter je jetai un coup d’œil à Luz. Elle attendait que j’ai terminer, elle devait osciller entre patience et énervement mais ne laissait rien paraitre. J’avais envie de la questionner pour savoir pourquoi elle pleurait mais je me doutais que si je lui en parlais elle allait se refermer comme une huitre et que la soirée serait finie. Ca bien sur je n’en avais aucune envie, avec elle je me sentais mieux que dans toute ma journée et meme si enterrer des objets en pleine nuit n’était pas une de mes activités favorites il n’en restait pas moins que je me sentais heureux à cet instant précis. J’enlevai une dernière pelletee de terre et l’envoyait sur le coté, je relevais la tête et me recoiffait d’une main.

-Vas y c’est assez profond maintenant.

Elle placa le chandellier dans le trou, et je me repris mes pelletes dans l’autre sens, pour ensevelir l’objet. La terre cliquetais sur le metal, on entendait le bruit régulier de la pelle et mon souffle qui s’accélérait sous l’effort.

-Je peut savoir pourquoi tu souhaitais enterrer ce chandelier Luz ?

Après tout j’avais le droit de savoir vu que je l’aidais. Peut etre avait elle tuer quelqu’un avec qu’en savais-je ? mais meme l’idée qu’elle soit une meurtriere ne pouvait me faire changer d’avis sur elle. Sur son visage il restait une unique larme, je m'approchai et l'otai avec un de mes doigts et la montrait à Luz avec un petit sourire d'excuse.

- Et pourquoi pleurais tu ?

♡ ❤ ♡




« Fuit moi je te suis, suis moi je te fuis. »







© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: It's just me, thinking of you. Feat Luz Daegan   Jeu 3 Jan - 14:40




Luz & Leydan



♡ ❤ ♡
- Moi ? te voler ? Quoi ton chandelier tout rabougri ou ta pelle toute rouillée ?

Comment osait-il insulter son chandelier ? Est qu'elle critiquait sa guitare elle. Celui-ci s'approchait doucement d'elle, tenant toujours sa pelle prête à l'attaquer, elle ne bougeait pas d'un cil. C'était bien la première fois qu'elle ne trouvait quoi répondre, hormis dans sa tête. Il avait un pouvoir sur elle qu'elle n'arrivait à saisir tout comme celui du chandelier qu'elle voulait voir disparaitre. Mais qu'est qui se passait autour d'elle ses jours-ci ? Surtout qu'il eut l'audace de la pousser.

- Allez laisse-moi faire… ca ira plus vite si je t’aide

déjà tourmenter par son rêve, il fallut qu'ils veuillent prendre sa pelle et surtout touche sa main. À la normal, elle aura réagi en lui donner un vrai coup de pelle, mais la sensation de ce geste eut l'effet de la rassurer et ce n'était pas aussi désagréable qu'à l'habitude. Pour finir il lui prit la pelle des mains et elle se recula simplement toujours muré dans son silence. Le regardant enlever sa veste et la jetée plus loin, genre creuser un trou est fatigant. Mais les mots restaient toujours bloqués dans sa gorge. Sacre bleu elle ne voulait pas que la vie change, elle voulait rester celle qu'elle était et pas celle qui se tenait au côté de Big Ben.

-Et si je suis là c’est parce que …. A vrai dire j’en sais rien du tout, je marchais dans la rue et je suis arrivée ici, un point c’est tout.

Haussant simplement les épaules pour toutes réponses, à vrai dire en y pensant c'était bien le dernier de ses soucis qu'ils se trouvent ici. Plaçant les mains dans ses poches, elle essayait de ne plus penser aux visages bruler des personnes qui avaient apparu dans son rêve. Son chandelier reposait toujours au sol et elle avait du mal à en détourner le regard, cherchant les secrets qu'il pouvait refermer. C'est en voyant le bonnet de l'oranger rejoindre sa veste qui lui fit relever le regard vers lui, il était tout en sueur et elle se surpris à aimer regarder ses cheveux libres bouger avec la brise de vent. Pour ne plus y penser, elle regarda le trou qu'il creusait.

-Vas y c’est assez profond maintenant.

Pour le coup ses sûrs que c'était profond, il lui jeta un regard plein de moquerie.

- Non mais c'est un chandelier pas un corps qu'on enterre !

Elle prit tout de même le chandelier à terre et se mit accroupie pour le mettre dans le trou. Rien qu'avec ce geste son coeur se sera de nouveau, une nouvelle larme coula sur son visage. Se relevant elle regardait le chandelier disparaître sous la terre toute en entendant me souffle de l'homme s'accélérer. Il aurait peut-être dû la laisser faire, car elle en avait l'habitude, qui creusait les tombes ? La seule réponse était une pelleteuse mais c'était elle qui faisait tout marcher quand même !

-Je peut savoir pourquoi tu souhaitais enterrer ce chandelier Luz ?
Le chandelier avait disparu mais n'avait pas emporté avec lui ses tourments. Levant la tête vers Big Ben. Elle ne pouvait lui dire pourquoi, car elle ne le comprenait même pas elle-même. Puis de toute façon ça n'avait pas marché sa culpabilité n'était pas partie. Il s'approcha de nouveau très près d'elle, pour approcher sa main de son visage pour lui enlever une larme,elle aurait eu le temps de s'éloigner, mais le laissa faire. Plongeant son regard dans le sien, elle ne répondit pas à son sourire, gardant son air neutre.

- Et pourquoi pleurais tu ?

Ce fut la question de trop, elle s'éloigna brusquement et son regard devient plus dur. En quoi cela l'intéressait. Jamais elle ne s'intéressait aux larmes des autres et trouvait d'ailleurs cela très désagréable, donc lui rappeler qu'elle avait pleuré était très désobligeant.

- Je ne viens pas t'interroger quand tu pleurniches sur les tombes de ta famille, car ce sont tes problèmes et je m'en fous, alors fait pareil avec moi !

Il était très rare de la faire sortir de ses gonds, cela prouvait qu'il avait touché un point sensible, Luz n'avait encore pas souri de la soirée et son éternel enthousiasme avait aussi disparu remplacé. De nouveau elle eut l'impression que son souffle se coupait, comme s'il n'y avait plus d'air autour d'elle, paniqué elle lui piqua la pelle des mains, avec grande rapidité, utilisant son talent de voleuse et se remit à creuser. Et comme si elle était envoûtée, elle se mit à délirer.

- Il faut que je le reprenne, il peut plus respirer là-dessous. C'est de ma faute pas de la sienne !

En pleine crise de panique, les larmes refirent surface et elle avait beaucoup de mal à reprendre son souffle. Elle avait l'impression de se trouver en plein cauchemar et ne remarqua même pas qu'elle venait de jeter de la terre sur Leydan, tellement obséder par l'idée que le chandelier allait l'emporter avec lui dans le néant. Comme si un lien existait entre eux. Quand elle le revit enfin, elle tomba à genoux et donna enfin une explication à Leydan sans le regarder.

- Ce chandelier est comme ta guitare, il referme des sentiments douloureux, je pensais qu'en l'enterrant il les emmènerait avec eux mais ça ne marche pas ainsi n'est-ce pas ?
♡ ❤ ♡




« Fuit moi je te suis, suis moi je te fuis. »







© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: It's just me, thinking of you. Feat Luz Daegan   Jeu 3 Jan - 22:21




Luz & Leydan



♡ ❤ ♡


- Pleurnicher moi ? non mais m’as-tu un jour vu pleurer ? ce n’est pas moi qui essaie d’enterrer mon passé dans un cimetière il est venu s’y mettre tout seul !!! Mais arrête de t’énerver bon sens tu vas nous faire remarquer !!!

Ah elle commençait sérieusement à m’énerver pour une fois, il en fallait beaucoup pour elle mais le fait qu’elle se braque a tout bout de champ m’agaçait au plus haut point, après tout je ne lui voulais rien de mal !

- JE NE TE VEUX AUCUN MAL ENFIN !

Cette fois c’est moi qui criait presque, je respirais profondément pour me calmer. Je voulais qu’elle se confie a moi et ce n’est pas en montant la voix contre elle que j’y arriverais. Elle m’arracha alors la pelle des mains, son souffle était saccadé comme si elle suffoquait et elle se mit a creuser avec rapidité et adresse, en faite elle n’avait pas besoin de moi c’était plutôt moi qui avait besoin d’elle. elle parlait mais elle ne s’adressait pas à moi, j’avais l’impression qu’elle n’était même plus avec moi à cet instant.

- Il faut que je le reprenne, il peut plus respirer là-dessous. C'est de ma faute pas de la sienne !

- C’est un chandelier luz ! Ca ne respire pas cet un objet !

Je parlais à un mur, les larmes se remirent à couler sur son beau visage et je me sentis désemparé que pouvais-je faire pour l’aider ? je regardais à droite à gauche mais je ne savais pas quoi faire. Je reçu un pelletée de terre sur le visage, je toussais un peu de poussière en regardant éberluée par l’attitude de Luz.

Lorsqu’enfin le chandelier refit surface Luz en tomba a genoux et sans me regarder elle s’expliqua un peu.

- Ce chandelier est comme ta guitare, il referme des sentiments douloureux, je pensais qu'en l'enterrant il les emmènerait avec eux mais ça ne marche pas ainsi n'est-ce pas ?

Alors je compris que cet objet était son tourment tout comme ma guitare était ma vie, mais qu’elle ne pouvait s’en séparer comme on jetait une ordure à la poubelle. Je m’approchais d’elle et m’agenouillait à ses cotés, je sortis alors le chandelier et l’époussetait avant de lui tendre.

-Non ce n’est malheureusement pas comme ca que ca marche, Luz. Le passé c’est douloureux et on ne peut pas le choisir mais on peut essayer de vivre avec comme on peut et chercher la cause de nos tourments. Mais parfois on a besoin d’un peu d’aide pour y arriver…

De l’aide oui voila ce que je voulais lui apporter, aide, protection et soutien, ca et d’autres choses pour lesquelles Luz n’était pas encore prête.

-Je peux peut etre t’aider si tu me laisse le faire ? me laisserais tu te soutenir luz ?

Je la regardais et la j’eu envie de tenter un peu plus ma chance, j’avais réussi à la toucher à multiples reprises ce soir et peut etre me laisserait encore un peu de marge de manœuvre, j’ouvris alors les bras et l’attirait à moi.

-Viens là, calme toi, tu n’es plus seule …

Je la sentis se raidir et elle me repoussa derechef en me frappant le torse, l’instant fut de courte durée mais m’emplit de bien être mais celui-ci fut vite remplacer par un irrésistible sentiment de rejet. Je savais que ce n’était pas son intention mais je ne pouvais cependant ne pas le prendre pour moi, je me levais d’un bond et m’éloignais alors de quelques pas.

-Tu as besoin d’aide pour te lever ou pas ?

Ma voix s’était faite beaucoup plus froide et dure que je ne l’aurais voulu mais en sa présence j’avais du mal a contrôler mes émotions. Comme si celles-ci étaient amplifiées dès que Luz était dans les parages.

♡ ❤ ♡




« Fuit moi je te suis, suis moi je te fuis. »







© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: It's just me, thinking of you. Feat Luz Daegan   Dim 13 Jan - 13:24




Luz & Leydan



♡ ❤ ♡
Elle se trouvait à genou x, près du trou qu'elle venait de recreuser pour pouvoir laisser de l'air à son chandelier maudit. En pleine crise de panique, les larmes avaient repris le dessus, ce mal ne voulait pas la quitter. Comme si c'était une punition pour un acte qu'elle avait commis. Luz avait même oublié quelques instants que monsieur Ronchon se trouvait près d'elle. De toute façon, il ne devrait même pas être là, vu l'heure. Sa vie tournait en vrai cauchemars, enfin surtout de surprise en surprise, car les visiteurs nocturnes se multipliaient dans son cimetière. Les gens n'avaient donc plus peur des fantômes. Regardant le chandelier toujours dans le trou, elle expliqua à Leydan que cet objet était son fardeau et qu'elle pensait se débarrasser de ses tourments en l'enterrant. Sauf que malheureusement ça ne marchait pas ainsi. L'homme s'agenouilla près d'elle pour récupérer le chandelier et lui tendit. Frottant ses yeux pour enlever le surplus de larmes, elle le prit ensuite et le sera très fort contre elle, comme pour se faire pardonner d'avoir voulu sans séparer.

-Non ce n’est malheureusement pas comme ca que ca marche, Luz. Le passé c’est douloureux et on ne peut pas le choisir mais on peut essayer de vivre avec comme on peut et chercher la cause de nos tourments. Mais parfois on a besoin d’un peu d’aide pour y arriver…

Tournant la tête vers lui, pour une fois elle l'écoutait et ne trouvait rien à redire, il avait raison hormis pour un point, elle n'avait pas de passer juste des sentiments étranges envers cet objet. Mais comment lui expliquer et surtout pourquoi le ferait-elle ? Elle allait déjà voir Archie pour arranger ses soucis, pas besoin d'un deuxième psy.

-Je peux peut etre t’aider si tu me laisse le faire ? me laisserais tu te soutenir luz ?

Leydan agissait bien bizarrement pour elle. Pourquoi avait-il l'air de vouloir l'aider ? Elle préférait vraiment l'entendre crier que faire ce drôle de regard, une chose était différente, mais elle n'arrivait pas à saisir quoi. Il y avait tellement de phrases sanglantes et véridiques qui apparaissaient dans sa tête, mais dans son état de vulnérabilité elle les laissa s'échapper, n'ayant même pas la force d'être elle-même. Sans vraiment comprendre, elle sentit ses bras l'attirer à lui.

-Viens là, calme toi, tu n’es plus seule …

Un frisson la parcourut et se raidit de suite, beaucoup trop de proximité pour elle. Ce n'est pas parce qu'elle avait pleuré ou pleurait peut-être un peu encore. Qu'il fallait qu'il se permette des choses insensées. Tout son mal-être fit remplacer par une certaine colère. Pour seule réaction un geste de Big ben, elle le frappa au torse pour le repousser.

- Non mais je ne suis pas une poupée.

Réellement pour elle poupée voulait dire prostituer, en même temps il n'y avait qu'elle qui faisait ce genre de petits câlins et en plus elle savait que Leydan n'avait pas un sou. Il ne sentait pas vraiment l'alcool donc il agissait normalement. Lui aussi devrait vraiment consulter Archie, car plus elle le croisé, plus elle en convenait. Luz redevenait petit à petit elle-même.

-Tu as besoin d’aide pour te lever ou pas ?

Ah lui aussi avait l'air d'aller mieux, son air d'homme froid venait de réapparaitre à son plus grand soulagement, ne pouvant s'empêcher de le regarder d'un air perplexe elle lui balança toute en se relevant toujours en tenant le chandelier près d'elle.

- Un petit moment de mou de ma part et tu deviens une vraie loque !

Son petit sourire malicieux apparut sur le visage de la voleuse. La crise était finie et pour elle tout était en ordre, hormis l'homme qui se trouvait qui paraissait toujours aussi étrange. Était-il malade ? Posséder par un fantôme ? Avait-il rencontré l'esprit de la télé ? Le tapant avec le chandelier qu'elle tenait dans la main pensant que cela allait le ressaisir.

- Ça va aller tu sais ! tu vas t'en remettre. Moi aussi je l'ai croisé l'esprit de la télé, il n'est pas si atroce que ça !

Il fallait vraiment être dans la tête de la blondinette pour pouvoir la suivre, l'esprit de la télé, n'était nul autre que Matthew, un homme qui animait des émissions pour enfants et pour une raison bien étrange Luz restait persuader que c'était l'esprit de la télé. Inspectant son cimetière du regard, toute avait l'air en ordre hormis une seule chose.

- Toi qui m'as proposé de m'aider, je veux bien que tu rebouches le trou, ça serait bête que tu tombes dedans doués comme tu es, ah pauvre Big ben !

Posant le chandelier près d'un arbre, elle se retourna près à aller chercher la pelle et lui donner.
♡ ❤ ♡




« Fuit moi je te suis, suis moi je te fuis. »







© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: It's just me, thinking of you. Feat Luz Daegan   Lun 14 Jan - 13:49




Luz & Leydan



♡ ❤ ♡


- Un petit moment de mou de ma part et tu deviens une vraie loque !
Elle avait beau plaisanter je n’en étais pas moins blesser et même le fait qu’elle se remette à sourire ne pouvait faire partir le sentiment de rejet que j’avais ressenti lorsqu’elle m’avait repousser. J’étais pourtant habitué, ma froideur et ma stature ne donnaient pas vraiment envie de s’approcher de moi et cela ne m’avait jamais dérangé, jusqu’ici… Alors que je la fixais toujours elle me frappa le bras avec son chandelier, ma main monta plus par réflexe sur la zone que par douleur pour tout dire je n’avais strictement rien sentie.

- Ça va aller tu sais ! tu vas t'en remettre. Moi aussi je l'ai croisé l'esprit de la télé, il n'est pas si atroce que ça !

-Mais de quoi tu parles encore ? soufflais-je

J’étais exaspérée de la voir ainsi se remettre, m’étais-je imaginer un rapprochement entre nous ou était ce réellement arrivée ? Je la regardai un moment en me demandant ce que pouvais bien être l’esprit de la télé puis je fis les fines traînées que ces larmes avaient laissée sur son visage et je fut convaincu que je n’avais pas rêver. Luz regarda tout autour d’elle, que cherchait elle ? le maire de la ville peut être ? Je n’avais plus envie de parler non la j’avais surtout besoin d’un verre ou de taper sur quelque chose ou même quelqu’un pour évacuer la frustration qui ne voulait plus partir.

- Toi qui m'as proposé de m'aider, je veux bien que tu rebouches le trou, ça serait bête que tu tombes dedans doués comme tu es, ah pauvre Big ben !

Ben voyons, exploitons le pauvre Big ben qui s’est pris pour une âme charitable l’espace d’un instant, elle me demandait de l’aide, se moquait de moi et me donnait un sobriquet dans la même phrase, oui elle allait mieux. Big ben, voila comment je me nommais pour elle je devais sûrement ressembler à la grosse horloge de Londres. Luz posa son chandelier au pied d’un arbre et se retourna pour aller chercher la pelle que j’avais mise contre un autre arbre. Je ne savais que faire j’avais envie de faire une chose qui a coup sur risquait de mal se terminer mais quand je la vis dos à moi près de l’arbre mon impulsion l’emporta sur ma raison, je fis deux grandes enjambées et la rejoignis, la retournant d’un mouvement brusque je la plaquais contre l’arbre. Je me plaçais devant elle appuyant mes mains a plat sur le tronc et bloquant ces jambes avec les miennes, elle était à ma merci. Je scrutais son regard mais ce qui me décontenança plus et me fit redescendre sur terre, elle paraissait surprise mais aussi effrayée comme si j’avais pu la blesser volontairement. Otant une de mes mains je soupirais, que m’arrivait il à la fin ?

-Excuse moi

Je levais les yeux vers elle, guettant une réaction de sa battre, j’aurais aimer qu’elle me frappe ou qu’elle hurle mais au lieu de ca elle pleurait en silence. Je ne savais plus quoi faire pour qu’elle ne pleure plus me laissant guider par mon instinct je passais mon pouce sur sa joue pour essuyer des larmes, il descendit ensuite sous le menton et je relevait son visage pour la regarder dans les yeux. Je me perdis alors dans son regard et mes levres allèrent trouver les siennes. Je l’embrassais d’abord doucement comme si j’avais peur qu’elle disparaissent puis je passais une main dans le bas de son dos pour l’attirer plus fortement à moi et l’embrasser plus fort. Je n’avais aucune idée de ce que je faisais mais je le faisais et ca me faisait plus de bien que je n’aurais pu l’imaginer.

♡ ❤ ♡




« Fuit moi je te suis, suis moi je te fuis. »







© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: It's just me, thinking of you. Feat Luz Daegan   Dim 20 Jan - 23:39




Luz & Leydan



♡ ❤ ♡
La voleuse était encore bien loin d'imaginer ce qui allait lui arriver et surtout elle n'y était pas préparée. Luz vivait dans une sorte de bulle, ne percevant pas les émotions et même ce qui l'entoure comme les autres. Pas qu'elle n'était pas intelligente, car pour préparer ses plans de vols et repérer chaque habitude des habitants de storybrooke, il fallait quand même posséder quelque capacité intellectuelle. Et qui a dit que ce n'est pas elle qui a raison, après tout il y a toujours une part de vérité pour ce qu'elle dit, choquante qu'elle soit. Luz ne recherchait pas à être aimé ni même à être détesté, elle n'a besoin d'aucune reconnaissance particulière, hormis savourer les vols qu'elle a faits en allant écouter les plaintes des victimes.

D'ailleurs, elle venait une fois encore de prouver qu'elle pouvait facilement blesser les gens, car sans le vouloir réellement. Elle venait de rejeter Leydan, un homme qui serait sans doute prêt à tout pour elle, sauf qu'elle ne le comprenait pas ainsi et ne voulait surtout pas ouvrir les yeux, car les sentiments n'apportent que souffrance et la seule chose qu'elle pouvait sepermette d'idolâtrer était son butin dans son caveau. Alors qu'elle voulait que Big Ben referme le trou ou avait enterré son chandelier. Elle se dirigea vers l'arbre ou la pelle avait été posée pour pouvoir lui donner. Déjà c'était un grand geste de sa part de se déplacer, car elle aurait pu simplement monter sur une branche et le regarder travailler. Si ça ce n'est pas une preuve qu'elle l'appréciait un peu et alors qu'elle allait attraper la pelle, elle sentit les mains de l'homme la saisir et sans qu'elle n'eut le temps de réagir, il la retourna pour la plaquer contre l'arbre, son geste était déjà déconcertant, mais la douleur qu'elle eut de se prendre la pelle en plein dos, ne fit qu'encore plus douloureuse. Elle ne pouvait plus bouger cette brute avait une force qu'elle n'arriverait pas à surmonter. La douleur de son dos, la fit verser quelques larmes et le regard deLeydan était tout de même étrange, pas effrayant, car il n'en fallait beaucoup plus pour Luz. Mais elle n'aimait pas se sentir à la merci d'une personne. Il ôta une de ses mains qui étaient collées à l'arbre.

-Excuse moi

Elle ne l'avait même pas réellement entendu, la pelle lui faisait encore mal et elle essayait de trouver un moyen de réussir à se défaire de son emprise, visualisant toutes les acrobaties qu'elle pourrait faire, mais elle ne voulait pas se faire mal davantage. Ce fut de sentir son pouce sur sa joue qui enlevait une des larmes qui la firent le regarder dans les yeux, la douleur devenue secondaire ne comprenant vraiment pas ce qui se passait dans la tête de Leydan et surtout ses agissements, il venait de la plaquer contre l'arbre, bon cela restait normal pour elle, il lui avait déjà fait le coup à la boutique. Mais pourquoi son nouveau jeu était de vouloir lui enlever ses larmes, ça n'avait vraiment aucun sens. Il releva ensuite son visage, pointant se ses yeux droits dans les siens et alors il s'approcha très près, posant ses lèvres sur les siennes. À ce moment-là, des sentiments contradictoires s'entremêlèrent entre colère et désir. D'abord, doux celui-ci s'intensifia, Leydan la poussa à lui, l'éloignant de l'arbre ainsi que la pelle qui lui martelait le dos. Luz n'avait pas bougé elle, répondant tout de même à son baiser. Sauf qu'elle avait tout de même encore mal, bien sûr elle aurait pu le repousser, mais elle se laissa faire toute en passant sa main dans sa poche pour de nouveau lui piquer son portefeuille, instinct de voleuse à jamais et quand elle eut en main, son seul réflexe fut de lui placer un coup de genou bien placer et réussi enfin à se libérer.

- La prochaine fois que tu me colles à un arbre pense à voir s'il n'y a pas d'objet qui peut blesser !

Ce n'était pas le baiser en lui-même qui l'avait mise en colère, mais bien qu'il lui soit fait mal, pour la peine elle lui avait fait mal en retour. Le défiant du regard, elle attrapa la pelle pour pouvoir fermer le trou, car à présent il en serait bien incapable Luz ne pensait déjà plus de tout au baiser qu'il avait échangé, ne pensant pas que cela avait son importance, Leydan était simplement malade et il irait mieux demain, elle aussi, pouvait agir bizarrement quand elle était fiévreuse.

- Dois-je t'emmener à l'hôpital ? Je connais le meilleur des médecins.

Rien qu'en pensait à Ginnie, elle ne put s'empêcher de rire. Luz adorait torturer cette jeune femme, même si celle-ci ne le remarquait même pas. Se demandant bien ce qu'elle allait imaginer comme maladie pour ce pauvre Big ben. Et Alors qu'elle commençait à reboucher le trou, les sentiments de bien-être qu'elle avait ressenti quand il l'embrassa lui parurent étrange, c'était bien la première fois qu'elle ressentait cela, ne finissant pas sa tâche, elle revint près de Leydan ouvrant le porte-feuille qu'elle avait pris et de nouveau regarda sa carte d'identité.

- Big-Ben, dis-moi quelle maladie te fait agir si bizarrement ?

♡ ❤ ♡




« Fuit moi je te suis, suis moi je te fuis. »







© Méphi.



Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: It's just me, thinking of you. Feat Luz Daegan   Jeu 31 Jan - 9:35




Luz & Leydan



♡ ❤ ♡

- OUCH !

Ouch ! C’est tout ce que j’avais pu lacher lorsque Luz m’envoya un coup de genou bien placer entre les jambes, je reculai de quelques pas et elle passa près de moi pour s’éloigner de moi. La douleur me martelait la tête, je savais que c’était douloureux mais cette fois la douleur physique était plus fort mais aussi plus douce, plus forte car la jeune femme n’y était pas aller avec le dos de la cuillère et plus douce parcequ’il était la conséquence du baiser qu’elle et moi venions d’échanger.

-La prochaine fois que tu me colles à un arbre pense à voir s'il n'y a pas d'objet qui peut blesser !

J’essayais de me redresser en vain, j’avais vraiment mal bordel, Luz prit la pelle et je crus un instant qu’elle allait de nouveau me frapper je reculai un peu mais au lieu de ca elle me defia du regard et alla prêt du trou pour commencer à le reboucher. Je la regardais incrédule, comment pouvait elle faire comme si rien ne venait de se passer ? Avais –je rever ? cela aurait pu être possible bien sûr mais j’étais persuadé que tout cela était réelle, comme l’avait été sa réponse à mon baiser.

-Dois-je t'emmener à l'hôpital ? Je connais le meilleur des médecins.
-J’ai pas besoin de médecin, bordel tu étais obliger de frapper aussi fort, ca fait mal ! grognais-je

Comment faisait elle ca ? faire comme si il n’y avait rien eu la seconde précedente, cela me mit en rogne très rapidement. J’entendis Luz rire et mon humeur changea immédiatement et je souris, dieu que c’était agacant ces sautes d’humeurs !! Luz s’arreta et rse tourna vers moi, l’espace d’un instant je crus qu’elle allait m’embrasser à son tour mais au lieu de sa elle sortit mon portefeuille de sa poche et tira ma carte d’identite, tatant mes poches je réalisai qu’elle avait profiter du baiser pour me piquer mon portefeuille dans ma propre poche et moi comme un idiot je n’avais rien senti…

-Ca t’arrive des fois de ne pas me faire les poches ???

Je lui adressais un sourire puis tentait par deux fois de reprendre mon bien, je devais ressembler à un gamin a qui un grand avait piquer son jouet, la rapidité de Luz eut très vite raison des mes essais aussi je tendis patiemment la main devant moi.

-Aurait tu l’obligeance de me rendre mon bien s’il te plait ?
-Big-Ben, dis-moi quelle maladie te fait agir si bizarrement ?

Hein ? moi malade, non j’allais parfaitement bien hormis la douleur lointaine du a son coup de pied, je cherchais à comprendre se qu’elle voulait dire quand la lumière se fit dans mon esprit. De rage je frappait de mon poing l’arbre le plus proche, y collait ma tête avant d’etre pris d’un rire nerveux.

-Tu crois que je suis malade ? elle croit que je suis malade, dis-je pour moi-même. Je ne suis pas malade Luz ! M’enfin tu sors d’où ? et ne me repond pas de ta maison ! Comment je pourrais t’expliquer … on pourrait dire que j’éprouve quelque chose pour toi …

La jeune femme me regarda et elle était visiblement à l’ouest de ce que je venais de lui annoncer.

-Bah laisse tomber, salut !

Elle se tenait derriere le trou mais cela je ne le remarquai que quand mon pied se prit sur le rebord du trou, je me sentis perdre l’équilibre, Luz se trouvait devant moi et me regardait. J’ouvris les bras et me retenait à elle en désespoir de cause et nous tombâmes enlacés sur le sol. Mon corps heurta le sol tandis que ma tête trouvait le moyen de se cogner contre une pierre assez pointues, la douleur fulgurante fusa dans ma tête et je perdis connaissance.

♡ ❤ ♡




« Fuit moi je te suis, suis moi je te fuis. »







© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: It's just me, thinking of you. Feat Luz Daegan   Sam 2 Fév - 11:47




Luz & Leydan



♡ ❤ ♡
Big ben avait beau vouloir tenter de reprendre son bien, que Luz lui avait dérobé quand ils s'embrassaient. Il n'était pas aussi habile qu'elle, pourquoi voler son portefeuille ? Par habitude ou alors pour comprendre ce qui arrivait au brun ? Il ne pouvait qu'être malade, c'était la seule raison qui expliquerait ses agissements et quand elle lui posa la question, il réagissait de manière encore plus étrange en frappant dans le pauvre arbre, Luz ne put s'empêcher de sourire, car pour elle faire mal à un arbre, emmenait toujours un esprit qui se vengerait, Big ben l'aurait bien cherché de toute façon. Ce qu'elle ignorait c'est qu'elle avait déjà rencontré cet esprit de la forêt quand elle n'était que Lumi. L'enfant s'amusait à bruler des arbres, juste pour le voir, mais c'était il y a bien longtemps et dans une autre vie. Leydan posa sa tête contre l'arbre et commença à rire, Luz ne pouvait s'empêcher de faire des gros yeux, il était vraiment atteint.

-Tu crois que je suis malade ? elle croit que je suis malade. Je ne suis pas malade Luz ! M’enfin tu sors d’où ? et ne me repond pas de ta maison ! Comment je pourrais t’expliquer … on pourrait dire que j’éprouve quelque chose pour toi …

Elle n'aimait pas forcément la façon dont il lui parlait, en plus c'était vrai elle sortait de sa maison, puis il ne lui laissait même pas répondre quelle malpolie, s'il voulait parler tout seul, il n'avait qu'à le faire en dehors de son cimetière. Le fait qu'il éprouve quelque chose pour elle, ne lui parut pas du tout étrange sauf qu'éprouver restait bien une maladie, elle ne pourrait pas dire laquelle, mais tout cela  pouvait être soigné, si on voulait bien guérir. Après elle n'avait pas vraiment réalisé qu'il parlait de sentiments plus fort qu'une amitié, car elle ne voulait surtout pas entendre parler d'amour, ce mot avait été banni de son dictionnaire depuis toujours. Vexer qu'il est répondu tout seul à son interrogation, elle avait décidé de ne plus rien lui dire.

-Bah laisse tomber, salut !

Planter devant le trou, elle s'en fichait un peu qu'il part de toute façon il l'avait un tout petit peu dérangé à son arrivée et alors qu'il voulait partir, sans vraiment comprendre ce qui se passait, celui-ci l'attrapa et ils tombèrent ensemble dans le trou. Désespérée, elle l'avait bien prévenu que c'était un maladroit et qui s'ils ne refermaient pas le trou, il allait tomber dedans, sauf qu'elle n'avait pas pensé qu'il l'emmènerait avec lui. Le repoussant en grognant légèrement, se fut en se relevant qu'elle le découvrit inconscient, il ne manquait plus que ça, s'approchant doucement elle alla vérifier son pouls, s'il était mort elle aurait plus qu'à l'enterrer c'est lui qui avait choisi sa tombe après tout. Manque de bol, il pouvait sentir son coeur battre, secouant sa chevelure pour y enlever la terre qui s'y était déposé, elle se mit à la secouer de toutes ses forces.

- Tu te réveilles où je t'enterre tu es prévenu !

Ne sachant pas s'il reprenait ses esprits, elle se hissa hors du trou regardant autour d'elle. Une idée lui vint à l'esprit, courant pour prendre le seau rempli d'eau, il retourna près du trou et sans regarder dedans versa l'eau plus que froide. Il n'y avait rien de mieux pour éveiller les esprits.

- Alors si avec ça tu ne réagis pas !

Se tournant dos au trou, elle continua de chercher un autre moyen, loin de penser qu'il était peut-être déjà réveillé. Voyant qu'elle avait laissé la lumière de sa maison allumée, elle se dit qu'elle avait peut-être une trousse de secours chez elle, sauf qu'elle ne se rappelait pas d'en avoir volé une où c'est qu'elle appartenait à Maddhen.

- Si tu veux je dois avoir de quoi te soigner, un verre de lait te ferait plaisir ?

♡ ❤ ♡




« Fuit moi je te suis, suis moi je te fuis. »







© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: It's just me, thinking of you. Feat Luz Daegan   Lun 4 Fév - 16:09




Luz & Leydan



♡ ❤ ♡

Lorsque je commençais à reprendre un peu connaissance, je sentis des doigts frais et doux sur mon cou, je restais immobile peut être que si je ne bougeais pas elle allait tenter de me sauver avec du bouche à bouche, rien que cette pensée me donna envie d’éclater de rire tant elle était absurde, je tentais de rester sans sourire mais j’avais du mal, elle se mit ensuite à me secouer comme un prunier, étonnamment elle avait beaucoup de force, ma tête dodelinait de droite à gauche réveillant une douleur insupportable. Je sentis ensuite de la terre tomber sur moi, est ce qu’elle m’enterrait ? J’ouvris les yeux et ne la vit plus, non en fait elle m’avait abandonner dans le cimetière, courbaturée et sonnée je me remit sur mes genoux d’abord pour vérifier si j’avais de l’équilibre. Lorsque je fut certain de pouvoir me lever sans rechuter je me mit debout, au même instant je reçu un seau d’eau glacée en plein visage.

- Alors si avec ça tu ne réagis pas !

J’inspirai une grande goulée d’air, j’étais fatigué, blessé, trempé et je sentais que mes os commençaient à geler, je levais les yeux et vit Luz qui me tournait le dos, qu’attendait elle ? Je geignis pour lui faire comprendre que j’avais repris mes esprits, sur mon visage je sentais quelque chose couler qui n’était sûrement pas de l’eau, je passais mes doigts sur ma joue ils étaient recouverts de sang.

-Merde, j’ai pas du me rater cette fois !

- Si tu veux je dois avoir de quoi te soigner, un verre de lait te ferait plaisir ?

Sur le coup je restais interdit, je me hissais ensuite sur le rebord du trou et sortit du lieu qui aurait pu être ma tombe si je m’étais alors fracasser le cou.

-Je préférerais une bière mais bon si tu n’as que du lait …

Je la suivis jusqu’à sa maison où elle entra, avant de mettre un pied à l’intérieur ma raison reprit le dessus.

-Tu sais tu n’es pas obligé de me soigner, je peut très bien rentrer chez moi … enfin il ne faut pas que je croise le shérif bien sûr car je ne saurais pas comment m’expliquer …

C’était vrai, je ne me voyais pas lui dire : Salut shérif oh je me suis blesser en voulant enterrer le chandelier de la gardienne du cimetière juste après l’avoir embrassé ! Non finalement il valait mieux qu’elle me soigne et quelque part ça me laissait aussi l’occasion de voir sa maison et de passer un peu plus de temps avec ma voleuse. Je prit alors une chaise et un verre de lait apparut devant moi, je m’en saisit et en bu un peu. Ca n’était pas aussi bon qu’une bière mais cela me fit quand même du bien après avoir transpirer en soulevant la terre du cimetière. Je profitai de cet instant de calme pour regarder plus attentivement la maison, il y avait des peluches de lapin qui se tenait ça et la, je souris en essayant d’imaginer Luz avec l’une de ses peluches puis je vis le triangle qu’elle avait voler lors de notre premier coup ensemble et tout un tas d’objet rare et sûrement très chers qu’elle n’avait pas du acheter. J’aurais pu la dénoncer mais je trouvais que son mode de vie était très fascinant tout comme elle d’ailleurs. Lorsque j’eu finis de boire mon lait je vis qu’une trousse à pharmacie avait rejoint nos verres, comment faisait elle pour être aussi rapide et que je ne vis rien ? Je la regardais et me tint immobile, je ne disais rien mais intérieurement j’étais inquiet, savait –elle au moins soigner des blessures ?

- Je te suis redevable je crois ...
♡ ❤ ♡




« Fuit moi je te suis, suis moi je te fuis. »







© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: It's just me, thinking of you. Feat Luz Daegan   Lun 4 Fév - 19:54




Luz & Leydan



♡ ❤ ♡
Après toutes ses tentatives pour pouvoir le réveiller, l'eau avait réussi à l'éveiller vu le gémissement qu'il avait fait. Le seau d'eau était un truc infaillible, contente d'avoir réussi son coup, ce n'était pas pour ça qu'elle l'avait aidée à sortir, mais elle lui proposa tout de même s'il voulait un verre de lait et surtout des ustensiles pour se soigner. D'un coup l'homme apparut derrière elle, avec du sang sur la joue.

-Je préférerais une bière mais bon si tu n’as que du lait …

Haussant les épaules, chez elle, l'alcool était complément banni, donc elle avait sans doute autre chose que du lait mais certainement pas de la bière et puis il n'y avait rien du mieux que du laitage pour se remettre d'une blessure. La jeune femme avança juste à chez elle, rentrant sans vraiment vérifier qu'il la suive.

-Tu sais tu n’es pas obligé de me soigner, je peut très bien rentrer chez moi … enfin il ne faut pas que je croise le shérif bien sûr car je ne saurais pas comment m’expliquer …

- Bah tu es tombé dans un trou que tu as creusé pour enterrer un chandelier, je ne vois pas où est le problème ?


Non Luz ne comprit pas vraiment où il est voulu en venir ! Ah les hommes se posent beaucoup trop de questions, pour elle, il ne suffisait que d'agir sans vraiment réfléchir enfin hormis quand c'était un de ses vols, pour le coup tout était bien prévu dans sa tête, quelques minutes avant de commencer le casse. Lui servant un verre de lait qu'elle posa sur la table, sans prêter attention à Leydan qui observait sa maison, elle fila dans la chambre de Maddhy et trouva de suite la sacrée trousse qu'elle avait toujours trouvée inutile. Il suffisait qu'un idiot tombe dans un trou qu'il avait lui-même creuser pour qu'elle en trouve la nécessite. Revenue dans la pièce principale, elle avait disposé la trousse près de lui et alors qu'elle voulut boire un verre de lait, il s'immobilisa et la regardait.

- Je te suis redevable je crois ...

Comment ça redevable ? Qu'est-ce qu'elle avait fait pour lui ? Le verre de lait ou la trousse ? C'est très vite qu'elle comprit où il voulait en venir. Il pensait qu'elle allait le soigner, genre elle était devenue une infirmière en une nuit.

- Non mais tu crois que je vais te soigner...Voyant bien qu'il ne bougeait pas...Pfff ok !

Attrapant la trousse, elle se plaça face à lui et observa la vilaine blessure à la tête. Mais quel crétin quand même, disposant de l'alcool sur un coton, elle appliqua sur la plaie sans prévenir que cela allait certainement piquer. Mais bon ça serait la vengeance de l'arbre, oui l'esprit n'était pas venu donc quelqu'un devait tout de même agir. Soulevant certaines mèches de cheveux, elle y colla un pansement et se mit à appuyer dessus.

- Ça fait mal si j'appuie là !

Rigolant de sa blague, elle ne put résister à appuyer une deuxième fois. Bon il avait l'air d'être un peu près guérit et capable de rentrer chez lui, l'attrapant par le bras sans attendre aucune réaction, elle l'emmena à la porte.

- Bonne nuit Leydan !

Et toute en disant ses mots, elle lui déposa un baiser chaste sur ses lèvres, avant de refermer la porte devant son nez. A peine l'avait-elle embrasser qu'elle l'avait oublié son geste. Epuisée, elle réinstalla son chandelier à sa place et s'écroula dans son lit. Bonne nuit monde cruel.


♡ ❤ ♡




« Fuit moi je te suis, suis moi je te fuis. »







© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: It's just me, thinking of you. Feat Luz Daegan   Mar 5 Fév - 9:37




Luz & Leydan



♡ ❤ ♡
Non mais tu crois que je vais te soigner...

Et pourquoi pas ca pourrait être amusant de la voir jouer les infirmières, je restais à la regarder peut être que si je ne réagissait pas elle croirait que j’étais amnésique et que je ne savais plus comment on faisait …

Pfff ok !

Gagné ! Elle attrapa la trousse et se plaça devant moi, elle paraissait extrêmement sérieuse tandis qu’elle examinait ma plaie. Puis je la vit prendre un coton et y mettre une lotion que je ne reconnus que quand elle me l’appliqua sur la blessure : de l’alcool.

-je croyais que tu n’avais pas d’alcool chez toi…

Je plaisantais surtout pour cacher la douleur elle n’y allait pas de main morte avec l’alcool, elle recommença l’opération et je serrais les dents pour ne pas émettre de bruit. De ses doigts fins elle souleva quelques mèches de mes cheveux et colla un pansement rose dessus en appuyant fortement, cette fois je ne pus retenir mon gémissement.

-Ça fait mal si j'appuie là !

-Non tu crois ?

Elle rigolait la situation devait être cocasse et je ne put m’empêcher de sourire jusqu'à ce qu’elle appuie une deuxième fois sur mon front, comme si elle prenait plaisir à ma souffrance. C’est ça elle aimait le fait que j’ai mal ! J’avais envie de lui faire mal aussi pour qu’elle comprenne ce que ça faisait, c’était la première fois depuis notre rencontre que j’avais vraiment envie qu’elle ai mal a son tour. Pour je revis dans ma tête le visage de Luz ravagé de larmes et toutes mes noires pensées disparurent aussi rapidement qu’elles étaient arrivés. Elle me jaugea du regard puis fit un signe de tête engageant, elle m’attrapa alors par le bras et m’emmena vers la porte. Bien sûr je l’avais réellement voulu j’aurais pu me stopper net et devenir un vrai bloc immobile néanmoins elle m’avait eu par surprise.

-Qu’est ce que…. ?

-Bonne nuit Leydan !

Tout en me souhaitant une bonne nuit elle déposa un baiser tout en douceur sur mes lèvres.

-Attends on peut peut être en parler ?

Mais elle ne m’entendit pas et me ferma porte au nez. Je me permit alors de regarder par la fenêtre à coté, elle remit son chandelier en place avant de se diriger dans une autre pièce qui devait être sa chambre. Si une personne était passer à cette heure tardive on aurait pu me prendre pour un voyeur, aussi je me décidais à partir je jetais un dernier regard à la petite maisonnette et sortis du cimetière sans même une pensée pour Lena et William.

Sur le chemin je me remémorais l’ensemble de cet étrange soirée, qui aurait cru que tant de chose pouvait se passer en une seule soirée … Luz comprenait elle vraiment ce qu’elle avait fait avant de me mettre à la porte ou n’était ce qu’une façon de me remercier ? dans le fond je l’avais bien chercher je voulais provoquer une réaction de sa part et je l’avais eu bien que cela me prit au dépourvu. Si je l’avais même envisagé je pense que je l’aurais retenu et je ne serais sûrement pas là à déambuler dans la rue. Lorsque j’arrivais à la boutique je passais par derrière, je ne prit même pas la peine d’allumer, je connaissais cet endroit par cœur. Je filais à la salle de bain pour me doucher, l’eau chaude détendit mon corps tendu, une fois que je me sentis délaissé j’enfilais un caleçon et me glissait sous les couvertures. Je m’endormis en repensant au main de ma voleuse sur mon visage et la sensation de ses lèvres sur les miennes.


♡ ❤ ♡




« Fuit moi je te suis, suis moi je te fuis. »







© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: It's just me, thinking of you. Feat Luz Daegan   
Revenir en haut Aller en bas
 

It's just me, thinking of you. Feat Luz Daegan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» I'm always thinking of you
» Just the same //feat Matt'//
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon a Curse ::  :: Les Archives :: Archives Storybrooke-