★ Coup de cœur Novembre 2016 de Disney World Pub
★ Coup de cœur Mars 2017 de Ouaf Ouaf Pub

Le forum fête ses 5 ans d'existence !
Venez ici nous laisser votre plus beau message !
Inscrivez votre forum sur notre Top-Site !

L'histoire se déroule en Octobre 2013.

« Tant qu'il y a assez de place pour stocker les guimauves, tout va bien. »
par Valentine Bellamy dans You gave up the fight, you left me behind


Charming ೨ Henry ೨ Ruby ೨ August

Partagez | 
 

 Passez par la case prison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
Invité



MessageSujet: Passez par la case prison   Mar 9 Oct - 11:12

Masha & Louna


Cela faisait déjà quelques jours qu'elle ne s'était pas posés, toujours a courir partout à penser au boulot ou à l'association... Ayant rester, tout le week-end de sa chambre en ne pensant qu'au baiser qu'elle avait échangé avec William, la blessure n'arrivait à se refermer... Pire qu'il y a six ans, ne sachant pas quoi faire d'autre pour oublier que de se plonger dans le boulot, l'humeur n'était pas au beau fixe non plus, une vraie harpie... Et tout ce surmenage l'avait mené ici, levant la tête elle était seule, le lit de la cellule n'avait jamais été très confortable, mais elle s'y était fait après tous ses séjours... On pourrait croire qu'en étant la nièce du juge, elle ne passait jamais par la case prison, ce qui était bien loin de la vérité étant la présidente de l'association des protestataires de storybrooke, il lui arrivait souvent de finir derrière les barreaux, bien sûr il était un bon petit groupe, mais il n'y avait pas assez de place pour tous les enfermer, enfin pour une fois ce n'était pas l'association qui l'avait mené ici, non c'était son métier de journaliste...

La jeune fille s'était introduite dans une propriété privée pour chercher quelque information sur son enquête sur la section psychiatrique, sauf que le policier qui l'avait intercepté avait tout de suite cru que la jeune fille préparait un autre de ces plans pour sauver les arbres centenaires de la ville et ne lui avait d'ailleurs pas plus poser de questions, elle devait juste passer la nuit au bureau du shérif... Faire partie d'une famille puissante avait son avantage tout de même, elle était pratiquement intouchable car même si elle restait une nuit en prison Sacha, grande avocate de la ville, engager par son oncle, faisait souvent très vite sortir Louna et celle-ci n'avait qu'une légère amende a payé, des amendes qui n'allaient pas la ruiner.

Regardant le mur au-dessus de sa tête, son esprit ne pouvait s'empêcher de divaguer vers William, elle avait réussi à l'éviter depuis leur rencontre dans la forêt, pourquoi l'avait-elle embrasser ? Oui cette question n'arrivait pas à la quitter, elle le savait avec Târa..Faisait-elle parti de ces briseuses de couple? La détective privée ne méritait pas se sort, le baiser avec William avait été si intense et pourtant lui appartenait à une autre...Il n'y a rien de pire que des peines de coeur, de nouveau une envie de pleurer la submergeait, étant seule elle aurait pu se laisser aller, mais un bruit de pas la fit s'asseoir dans le lit, un visage amical venait d'apparaître dans la pièce, Masha une policière dont Louna avait toujours eu du mal à saisir dans quel groupe elle se trouvait entre la justice et la rébellion... Essayant de garder son calme et de ne pas montrer ses tourments, elle lui adressa un grand sourire...

- Salut Geôlière, tu as emmené un jeu de carte ?

Alors qu'elle se leva pour aller à la grille, elle se mit à siffloter pour appeler le chien de celle-ci.

- Gentils chiens... Ramène les clés à Louna !

En disant ses paroles elle pensa directement à Jack Sparrow qui appelait le chien qui tenait les clés dans sa bouche, mais elle n'arrivait à se rappeler si en fin de compte il avait réussi son coup, premier truc à faire en sortant de prison regarder pirates des Caraïbes...
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Passez par la case prison   Mer 17 Oct - 16:02

Louna & Masha



« Merci bien ! »

Masha s’empressa de donner un billet à la serveuse du Granny’s, puis attrapa dans chaque main un café bien chaud. Il fallait dire qu’il faisait vachement froid dehors, aujourd’hui ! Longeant la route, elle rentra alors dans le commissariat. Elle avait fait un service de nuit la vieille, où elle avait dû rechercher un bien perdu. Autant dire qu’en plus du peu de motivation dont elle avait fait preuve, elle n’avait pas dormi. Un café la remettra alors en forme, le temps de son service ! Lorsqu’elle rentra dans son bureau, elle posa les deux cafés prêt de son ordinateur, enleva son écharpe en laine et la posa sur le dossier de son siège. Elle détestait vraiment les uniformes…

- Salut Geôlière, tu as emmené un jeu de carte ?

Elle tourna la tête vers la cellule, et sourit. C’était Louna Nerys, la fille d’une grande famille de Storybrooke. Elle avait fait déjà plusieurs séjours en prisons à cause de ses manifestations, mais s’en tirait plutôt rapidement grâce aux bonnes connaissances qu’elle avait. Elle l’avait déjà arrêté plusieurs fois et elles avaient pu faire connaissance à travers les barreaux. Masha aimait bien cette jeune femme pleine de vie et d’enthousiasme, prête à tout pour défendre les causes qui lui tiennent à cœur ! Parce que oui, elle lui donnait, à elle et ses manifestants, souvent raison. Pourquoi n’avaient-ils pas le droit de s’exprimer et de dire haut ce qu’ils pensent ? Aux yeux de la policière, c’était tout à fait normal ! D’ailleurs, si elle n’était pas flic, elle aurait surement fait plusieurs séjours derrière les barreaux elle aussi. Elle soutenait beaucoup de causes. Se rebeller était quelque chose qui lui tenait à cœur. Elle aimait la justice, et c’est pour cela qu’arrêter la demoiselle lui déplaisait. Être juste, c’était arrêter des criminels ou des gens qui le méritait, pas des gens qui donnaient leurs opinions. Mais bon, fallait pas rêver, il ne se passait jamais rien à Storybrooke. Morne, plat, sans intérêt. Voila les adjectifs qui pourraient qualifier cette ville.

Louna se leva et sifflota alors.

- Gentil chien... Ramène les clés à Louna !

Djali, qui était au pied de son bureau leva les oreilles puis la tête, avant de s’étaler complètement par terre. La brunette qui sortait d’un petit sac marron les encas qu’elle avait acheté chez Granny se mit à rire légèrement.

« Tu sais, à moins que tu veuilles qu’elle ne te mange les doigts, ça ne sert à rien de l’appeler ! » plaisanta-t-elle.

Au fond, elle savait très bien que sa chienne ne lui ferait rien. C’était un amour, qui appréciait tout les gens que sa maitresse aimait. En revanche, ceux qu’elle n’aimait pas, c’était une autre histoire ! Elle avait recueilli cette chienne toute petite, au refuge dans lequel sa voisine travaillait. Elle s’empara alors une nouvelle fois des deux cafés, et se dirigea vers son amie.

« Tiens, je t’ai ramené ça ! » dit-elle en lui tendant l’une des boissons. « Comment tu vas ? » ajouta-t-elle ensuite, le sourire aux lèvres.

© B-NET
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Passez par la case prison   Sam 20 Oct - 10:39

Masha & Louna


Le chien était loin d'être coopératif et au lieu de venir la délivrer, il s'étala par terre. Passant sa tête entre les barreaux, Louna était ravie qu'une personne soit arrivé, car ça l'empêchait de penser à William, l'amour était vraiment la pire souffrance... Sa gardienne devait sortir de chez Granny vu le petit sac marron qu'elle avait déposé sur la table dont elle sortait deux cafés, Louna avait horreur du café, trop fort pour elle... Comme disait son oncle, une petite goutte de café pour miss Nerys et plus personne ne dort de la semaine... Il était vrai qu'elle n'arrivait jamais à rester en place, alors le caféine n'était pas le meilleur moyen pour se calmer, non elle deviendrait une petite diablesse pire que l'alcool pour la jeune femme.

« Tu sais, à moins que tu veuilles qu’elle ne te mange les doigts, ça ne sert à rien de l’appeler ! »

Une légère moue apparut sur son visage, s'éloignant de la grille, elle se colla au mur ses jambes dans ses bras et pouffa un grand coup, pour sûr vu que Masha était là, elle n'allait pas s'ennuyer, appréciant vraiment sa nouvelle Geôlière...Combien de fois l'avait-elle arrêter ? Louna n'arrivait même plus à s'en rappeler, elle ne passait pas non plus tout son temps en prison, mais c'était un peu devenu comme une seconde maison, il faudrait juste penser à changer les matelas des lits, elle ferait une réclamation à la Mairesse, lutter contre elle était son principal devoir, si un jour on la retrouvait morte, elle serait la première suspecte en pensant à cela elle ne put s'empêcher de sourire... Relevant la tête, elle vit que Masha lui tendait un de ces cafés...

« Tiens, je t’ai ramené ça ! Comment tu vas ? »

Louna trop sympathique et qui n'ose jamais contredire les personnes qu'elle apprécie, prit le café, au moins elle se réchaufferait, même si la boire serait une torture ou alors ça serait Louna Caféiner qui deviendrait une torture pour Masha ? à voir... Pour l'instant, elle gardait le café chaud dans ses mains...

- Merci ! Lui adressant un sourire sincère. Alors, je suis derrière les barreaux alors que je devrais bosser sur un article, mais ça va !

Parler de ses peines de coeur à son amie ne se faisait sans doute pas, surtout si le mec en question était en couple..sauf qu'elle était loin d'aller bien et si Masha était un super flic, il ne faudrait pas longtemps pour le remarquer, enlevant le couvercle du café, rien que l'odeur ne réservait rien de bon, mais bon Masha lui avait offert...

- Et pour toi quoi de beau ? As-tu trouver la super enquête qui te sortirait de la routine ?

Question boulot routine, la jeune journaliste ne pouvait que la comprendre, car même pour elle ses articles ne sortaient pas vraiment de l'ordinaire entre l'environnement et la disparition des nains de jardin de storybrooke, la carrière de Louna n'allait pas plus loin, d'un coup elle se mise à rire..en pensant a son article sur les nains de jardins, l'une des victimes n'arretait pas de l'appeler pour savoir si elle avait avancer dans son enquete..

- Alors moi je n'ai toujours pas retrouvée mon sacré voleur de nain de jardin, tu aurais eu vent de quelque chose ?

Prenant une gorgée du café, le gout lui donna des frissons, mais une sensation de chaleur la parcouru... Pour sûr elle allait mettre longtemps à le boire....
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Passez par la case prison   Ven 9 Nov - 23:38

Louna & Masha



- Merci ! Lui adressant un sourire sincère. Alors, je suis derrière les barreaux alors que je devrais bosser sur un article, mais ça va !

Masha sourit légèrement. Si seulement elle pouvait la libérer immédiatement ! Cependant si elle le faisait, elle risquait d’avoir quelques problèmes et ne voulait pas tellement s’en attirer encore. Elle devinait que or l’affirmation de Louna, elle n’allait pas très bien. Quelque chose semblait la tracasser, mais elle n’allait pas faire son indiscrète et n’allait encore moins lui demander ce dont il s’agissait. C’était personnel, et si notre policière ne voulait pas avoir de représailles il faudrait qu’elle se fasse un peu plus discrète de temps en temps. La prisonnière enleva le couvercle du café pendant que l’autre se tenait debout devant elle. N’aimait-elle pas ça ?

- Et pour toi quoi de beau ? As-tu trouver la super enquête qui te sortirait de la routine ?


Ahah, si seulement… Elle sourit une nouvelle fois avant de lui rétorquer :

« Ouf tu sais, je l’attends toujours… »


Eh bien oui, quand est-ce –qu’elle allait se montrer hein ? Elle avait envie de risque. C’était peut-être la seule raison pour laquelle elle se rappelait avoir choisis ce job ! Peut-être exagérait-elle un peu également, et qu’être flic n’était pas si lassant. C’est juste qu’elle avait envie de nouveau. Personne en ville ne se doutait de son ambition concernant la danse, personne ne l’avait même jamais vu danser. Et pour cause, elle voulait rester discrète à ce niveau-là. Un flic qui se reconverti en danseuse, vous avez déjà vu ça vous ? Pfff, valait mieux se sortir ca de la tête !

- Alors moi je n'ai toujours pas retrouvée mon sacré voleur de nain de jardin, tu aurais eu vent de quelque chose ?


Un voleur de nains de jardin ? Elle avait déjà entendu parler de cette histoire. Quelqu’un qui était obsédé par ces petites créatures en céramique devait surement avoir un petit souci dans sa tête, pourquoi ferait-il ca ? C’était surement une question dont lui seul en connaissait l’étrange réponse. Louna devait surement s’acharner sur cette enquête, pas si palpitante que ça il faut l’avouer ! Elle regarda sa collègue boire amèrement le café.

« Non pas que je sache, désolé. La raison pour laquelle quelqu’un volerait des nains de jardin est pour moi-même un des grands mystères de la terre… »

Elle prit une gorgée de sa boisson et, voyant sa camarade se forcer à nouveau à boire le café, elle soupira bruyamment et lui arracha presque des mains pour aller rapidement le jeter dans la poubelle.

« Pas besoin de faire semblant tu sais, je veux pas que tu meurs ! » commença-t-elle à dire en riant. « Désolé je ne savais pas que tu n’aimais pas ça. »

Elle la regarda encore quelques instants puis fronça les sourcils. Non décidément, quelque chose n’allait pas.

« Hé, t’es sure que tout va bien ? » Elle se rapprocha d’elle. « Je suis là si jamais tu veux qu’on discute. »

Elle prit alors les clefs de sa ceinture et ouvrit la cellule, dégageant deux chaises de son bureau pour les mettre l’une en face de l’autre. Ces dossiers de paperasses peuvent attendre.

« Viens t’asseoir si tu veux, et racontes-moi tout ! »



© B-NET
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Passez par la case prison   Dim 11 Nov - 11:35

Masha & Louna


« Non pas que je sache, désolé. La raison pour laquelle quelqu’un volerait des nains de jardin est pour moi-même un des grands mystères de la terre… »

C'était vrai que cette personne n'était vraiment pas nette, mais devait tout de même être très habile. Elle avait imaginé toutes les théories possibles Collectionneur, fou échapper d'asile, personne qui a des tocs ou alors le truc le plus fou un voleur qui pense volé les nains de jardin pour les sauver. Mais bon en même temps personne d'intelligent laisserait ses nains dans le jardin, même si cela sert à décorer, si on ne veut pas se faire voler c'est dans un coffre mort qu'on met ses objets de valeur. Nains jardins, un objet de valeur, Louna devenait aussi folle que le voleur. Alors qu'elle allait encore boire ce liquide de torture, Masha soupira ce qui d'ailleurs le fit à moitié sursauter et lui arracha le café des mains. Elle venait de lui sauver la vie.

« Pas besoin de faire semblant tu sais, je veux pas que tu meurs ! Désolé je ne savais pas que tu n’aimais pas ça. »

Elle ne put répondre au rire de la policière que par un léger sourire, ce qui n'était pas son habitude. Pour finir elle plongea son regard vers le sol. Normalement quand celle-ci se retrouvait en prison et que Masha était sa gardienne, elles passaient leur temps à se dire des choses banales mais drôles.

« Hé, t’es sure que tout va bien ? Je suis là si jamais tu veux qu’on discute. »

Relevant la tête, tout le monde remarquait qu'une chose clochait chez elle, pourtant elle allait quand même un peu mieux qu'il y a quelques jours, oui elle était sur la voie de la guérison enfin elle espérait, une peine de coeur était si difficile à faire disparaître même en se plongeant dans le boulot, au moins à présent elle arrivait de nouveau à écrire tout cela grâce à Moïra. Quand Masha approcha de la cellule avec les clés, Louna se leva d'un coup...

- Mais qu'est-ce que tu fais ?

La porte de la cellule s'ouvrit devant elle, normalement cette scène arrivait soit quand Sacha ou son Oncle débarquait. Au début la journaliste ne bougeait pas, car si quelqu'un la voyait à l'extérieur de la cellule, cela pourrait apporter de soucis à sa jeune amie. Alors que Masha avait installé deux chaises une en face de l'autre.


« Viens t’asseoir si tu veux, et racontes-moi tout ! »


Louna se fit pas priée et quitta la cellule. Avançant vers la chaise, elle fit une petite pause pour caresser le chien de celle-ci, il était vraiment adorable, certes au début vu la taille de la bête il l'effrayait un peu, mais à présent cela allait beaucoup mieux...

- Salut toi ! Levant la tête vers Masha. Tu es sûre que tu n'auras aucun souci ?

Après avoir dit bonjour comme il se doit au meilleur compagnon de l'homme, elle s'installa sur la chaise, fallait-il vraiment qu'elle parle de William ? Oui, car pour le coup elle était en tord, elle avait embrassé un homme qui avait déjà une copine et lui ne l'avait même pas arrêté, puis ne voulant pas forcément que Târa l'apprenne pour ne pas la faire souffrir elle se devait de ne pas le dévoiler à tout le monde, même si Masha est une personne qui avait toute sa confiance, imagine que la détective privée est posée des micros dans cette pièce, encore une idée farfelue de la journaliste.

- C'est juste une légère peine de coeur, mais bon ça va passer on en a tous !


Elle voulait vraiment éviter le sujet et commença à se balancer avec sa chaise, un geste dangereux pour une personne comme elle car en un rien de temps elle se retrouva à terre, La tête affalée au sol, heureusement elle n'avait pas mal, mais elle ne put s'empêcher d'exploser de rire. Se mettant accroupie par terre, elle passa sa main dans ses cheveux pour qu'ils paraissent au moins corrects, l'un d'un coup son regard tomba sur les ordinateurs de commissariat, ordinateur qui détient une tonne d'information, son regard s'illumina en pensant à son enquête sur Daniel Lynch, tendant sa main pour que Masha l'aide à se relever elle lui demanda.

- Est-ce que tu crois que tu pourrais regarder pour moi des informations sur une personne ?
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Passez par la case prison   Dim 2 Déc - 22:06

Louna & Masha



Louna sortit de la cellule et fit halte vers Djali.

- " Salut toi ! " Masha croisa les bras et sourit. Sa chienne était vraiment un amour ! Louna releva la tête vers elle. "Tu es sûre que tu n'auras aucun souci ?"
Masha soupira. Des soucis ? Arf, avec Emma elle ne risquait pas d'en avoir, elles s'entendaient plutôt bien à vrai dire sur ce genre de choses !

"Oh, ne t'inquiète pas pour ca !"
dit-elle d'un air nonchalant.

Alors Louna prit place sur la chaise. Masha tourna la sienne et s'assit à l'envers, posant ses bras sur le dossier et s'apprêta à écouter attentivement son amie. Qu'est-ce qui pouvait aller si mal pour qu'elle soit à se point tracassée ?

- C'est juste une légère peine de coeur, mais bon ça va passer on en a tous !


"On en a tous." Cette phrase tilta la jeune femme. Depuis combien de temps n'en avait-elle pas eu ? Et surtout, depuis combien de temps avait-elle eut une relation sérieuse ? Elle se souvenait peut être d'un ou deux hommes et encore, cela remonte à tellement loin ! Toutes les relations qu'elle avait à présent étaient presque toutes sans lendemain, elle n'arrivait plus à retomber amoureuse comme elle le voudrait. Mais bon au final, il ne fallait pas s'en plaindre, c'était bien mieux d'être seule, on était plus libre et on avait aucune obligation !

Un bruit sourd la fit sortir de sa rêverie. Elle contempla alors, en explosant de rire, Louna affalée sur le sol avec la chaise. Elle avait surement du se balancer un peu trop en arrière. Alors elle se redressa un peu et passa une main dans ses cheveux. Masha se leva et vint tendre sa main à Louna pour que celle-ci puisse se relever. A peine la tâche terminée, celle-ci lui lança:

- Est-ce que tu crois que tu pourrais regarder pour moi des informations sur une personne ?


Elle avait rapidement changé de sujet, dites-donc ! Masha sourit. Elle ne perdait vraiment pas le nord, celle-là ! Mais pourquoi voulait-elle des infos sur quelqu'un ? Elle était journaliste, mais était-ce si pressé que ca ? Les dossiers sur l'ordinateur du commissariat étaient plus ou moins secrets, avec les casiers des gens ou bien les dernières arrestations.

"Et bien c'est que... Techniquement je n'ai pas vraiment le droit, c'est confidentiel même moi je ne suis pas au courant de tout !" Elle marqua un temps d'hésitation et regarda brièvement les alentours."Cependant, je suis seule toute la journée. C'est si important ce que tu veux savoir ?"
Elle n'était pas vraiment sure. Si elle faisait ca, elle risquait là, d'avoir des problèmes. Encore plus si elles se faisaient surprendre. Mais au final, elle pouvait aider une amie non ? A moins que cela ne soit que par simple et pur instinct de journaliste, qu'elle veuille se renseigner sur cette mystérieuse personne.

Oh et puis mince, stupide curiosité ! Elle reprit alors les chaises, et les plaça cette fois-ci devant l'ordinateur et appuya sur le bouton de l'écran pour enlever la veille. Elle étira ses bras une secondes, puis prit place sur la chaise. Posant ses doigts sur le clavier, elle tourna enfin la tête vers Louna.

"Je regarde, si tu m'explique qui et pourquoi !" dit-elle d'un air narquois.


Après tout, elle avait le droit de savoir n'est-ce-pas ? D'autant plus qu'elle y risquait gros en passant des données à une prisonnière qu'elle libère à volonté dans la pièce ! Pas très réglo, tout ca.
© B-NET
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Passez par la case prison   Sam 8 Déc - 22:05

Masha & Louna


Louna Nerys était vraiment une jeune fille maladroite, voilà pourquoi elle était tombée de sa chaise en se basculant. Arf, en ce moment la journaliste accumulait les galères, même la chaise lui en voulait, comme si elle n'avait pas assez mal au coeur. Mais grâce à cela elle avait remarqué les ordinateurs, alors que Masha l'aidait à se relevait elle lui demanda si elle pourrait avoir des informations sur une personne, ok demander à une policière de braver les lois, ne se faisait pas. Mais après tout elle était journaliste et elle ne reculerait devant rien, puis elle savait que Masha pourrait l'aider, certainement la représente de la loi qu'elle appréciait le plus.

"Et bien c'est que... Techniquement je n'ai pas vraiment le droit, c'est confidentiel même moi je ne suis pas au courant de tout !"

Lui lançant son regard de chien battu pour la faire céder, si ça n'aurait pas été aussi important pour elle de découvrir tout sur ce Daniel Lynch, elle aurait sans doute abandonné après tout apporter des ennuis à autrui n'était surement pas son but, elle qui se battait pour tous ses pauvres gens. Alors qu'elle commença à se sentir coupable elle vit Masha regarder aux alentours.

"Cependant, je suis seule toute la journée. C'est si important ce que tu veux savoir ?"


Lui adressant un grand sourire, elle était contente que le brune accepte de l'aider dans cette affaire, car il fallait avouer en ce moment elle ne trouvait rien sur la section psychiatrique et encore moins sur ce docteur et vu leur sacrée entrevue il fallait vraiment qu'elle prouve ce qu'elle avait avancé. Alors que Macha déplaça les deux chaises pour les mettre devant l'ordinateur, elle relança l'ordi qui s'était mis en vielle, s'étira et s'installa sur une des chaises. Louna était restée debout: regardant par la porte si personne n'arrivait, imaginant les soucis que son amie pourrait avoir pour déjà l'avoir fait sortir de sa prison, mais en plus lui donner des informations secrètes. Ce fut quand elle reporta l'intention sur Masha qui avait la tête tourner vers elle et les doigts prêts à écrire sur le clavier qu'elle s'installa sur sa chaise.

"Je regarde, si tu m'explique qui et pourquoi !"

Tout cela sur un petit ton moqueur, Louna plaça quelque mèche derrière son oreille. Faisait-elle vraiment le bon choix ? Car tout dire à Masha le mettrait sans doute en danger aussi, car la jeune Nerys restait persuader que cette histoire ses révélait très dangereuses. Mais après tout n'était-ce pas le boulot de son amie ? Combattre le mal, aspirant un grand coup son regard se fit grave...

- Avant tout, il faut vraiment que ça reste entre nous et pas seulement pour l'exclusivité de l'article, mais aussi parce que je pense que des vies sont en jeu.

Oui le regard de l'infirmière qui lui avait mis la puce à l'oreille ne la quittait pas, il y avait reconnu une telle peur, puis Daniel Lynch s'était montré si insistant sur les séances. Elle ne savait pas pourquoi, mais une chose en elle, lui disait qu'il avait de mauvaises intentions. Regardant une nouvelle fois par la porte pour Etre sûre que personne n'entendrait elle pritenfin le courage de dire le nom de l'homme sur laquelle elle voulait avoir des informations.

- Daniel Lynch, le responsable de la section psy de l'hôpital !

Bon Masha avait aussi demandé la raison de cette recherche et elle savait qu'un simple nom ne suffirait pas pour que celle-ci tape enfin sur son ordi, commençant à jouer avec son nez dans tous les sens, elle céda et balança tout ce qu'elle savait enfin tout pas vraiment un large résumé.

- Une infirmière m'a dit qu'il se passait des trucs louches dans cette partie de l'hôpital j'ai donc été faire mon enquête prêt de ce Daniel et il cache quelque chose j'en ai la certitude. Tu n'as jamais entendue de rumeur et de choses suspectes sur la section psy et surtout Daniel Lynch ?

Elle espérait vraiment que la propriétaire de Djalil ne la prendrait pas pour une folle et surtout l'aiderait à découvrir ce que cachait cet homme...
© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Passez par la case prison   Mer 19 Déc - 17:17

Louna & Masha


- Avant tout, il faut vraiment que ça reste entre nous et pas seulement pour l'exclusivité de l'article, mais aussi parce que je pense que des vies sont en jeu.

Masha imita son amie en prenant elle aussi un air grave. Lorsqu'elle regarda autour d'elle pour vérifier qu'il n'y avait personne dans le coin, la policière se rendit compte de la complexité de la chose. Des vies en jeux, comment ca ? Personne d'autres qu'elles ne devait entendre cette conversation et être au courant de tout. Etait-ce si dangereux ? Masha eut subitement une hésitation avant d'hocher la tête. Dans quelle galère est-ce qu'elle s'entrainait encore...

- Daniel Lynch, le responsable de la section psy de l'hôpital !

Elle n'avait été que très rarement à l’hôpital et n'avait jamais prit rendez-vous chez un psy. Cependant même si elle était incapable de coller un visage sur cet homme, son nom lui était familier. En effet, Storybrooke n'est pas une ville immense et il est assez facile de repérer les gens, ou du moins de connaitre leur nom. Ainsi, on peut connaitre le fils du maire sans même l'avoir jamais vu, aussi bien que MrGold ou même un simple facteur. Mais ca ne suffisait pas, non non ! Si Louna voulait la convaincre de risquer sa carrière pour des recherches, elle devait se justifier. Et BIEN se justifier. Soutenant son regard, Masha attendit et Louna qui parut comprendre, fini par cracher le morceau.

- Une infirmière m'a dit qu'il se passait des trucs louches dans cette partie de l'hôpital j'ai donc été faire mon enquête prêt de ce Daniel et il cache quelque chose j'en ai la certitude. Tu n'as jamais entendue de rumeur et de choses suspectes sur la section psy et surtout Daniel Lynch ?

La concernée fronça les sourcils. C'est assez précipité, de porter des fausses accusations sur quelqu'un !

- Des trucs louches, quels genres de trucs louches ? Ca commence à m'inquiéter cette histoire...


Sans attendre plus longtemps, elle se connecta au siteweb fédéral sur les fichiers identitaires des gens. Mince, un mot de passe. Elle se leva de sa chaise et fouilla un peu partout en veillant à ne pas mettre de désordre pour savoir si ses collègues le possédaient. Ca promettait... Elle trouva enfin un calepin avec les mots de passe des sites confidentiels, et retourna sur sa chaise. Elle tapa Daniel Lynch dans la barre de recherche, et tomba sur une page vierge où s'affichait en tout petit "erreur de saisie". Alors ainsi donc, il n'était pas référencé ? Masha se gratta la tête, puis réfléchit. Il n'était pas référencé sur le site international... mais peut être sur celui de Storybrooke ? Se dirigeant sur celui-ci elle retapa le nom. Cette fois, un résultat s'afficha alors. Lorsqu'elle cliqua, elle tomba sur le fichier du jeune homme. Son visage, ses caractéristiques, son emploi actuel... mais rien d'autres. Aucun antécédent, aucun casier, aucune maladie, aucune information sur son enfance. Rien, blanc comme neige. Légèrement hébétée, la jeune femme tourna la tête vers son amie.

- Daniel Lynch, 31 ans, responsable de la section psychiatrique de l’Hôpital de Storybrooke. Il n'y a rien d'autre, même pas son ancien lycée, le nom de ses parents ou toute autre chose.


Elle retenta d'accéder une nouvelle fois aux sites, et parti même dans les dossiers écrits rangés soigneusement dans les tiroirs du commissariat. Encore et toujours rien. Quelqu'un essaierait-il d'effacer des traces ou des preuves ? Tout le monde avait au moins une donnée qui se relatait à son passé. Tout le monde, jusqu'à présent.

- Je suis désolée Louna, vraiment, mais je ne peux pas faire mieux.

Elle chuchotait presque. C'était très perturbant, ce genre de situation. Comment pouvait-on faire pour découvrir ce qui se tramait, si Louna disait vrai ? Djali aboya bruyamment d'un coup, ce qui fit sursauter sa maitresse. Elle alla ensuite vers elle et s'allongea aux pieds des deux jeunes femmes. Masha lui gratouilla la tête.

- Qu'aurait-il bien pu faire pour mériter d'être au centre de l'attention de l'hôpital ? Ne cherche-t-il pas juste à exécuter son rôle de psychiatre ? .
© B-NET
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Passez par la case prison   Dim 30 Déc - 13:02

Masha & Louna


Des trucs louches, quels genres de trucs louches ? Ca commence à m'inquiéter cette histoire...


Louna remarqua bien que son amie était intriguée et fit soulager de la voir aller sur le site fédéral pour aller chercher des renseignements, car elle n'avait jamais réussi à avoir accès à ce site puis assez bizarrement elle n'avait pas été demander d'aide à Târa, enfin en même temps elle avait embrassé son mec, donc l'éviter devenait primordial. Pourtant, pour sûr la détective aurait des choses à dire sur Daniel Lynch.

- Si je savais, je te le dirais, mais j'avoue ne pas avoir grand-chose pour le moment.

Regardant faire la policière elle vit celle-ci se lever et fouiller sur les bureaux voisins, comprenant bien qu'il lui manquait le code. Alors qu'elle le trouva sur un calepin. La journaliste ne put s'empêcher de penser que c'était risqué de laisser un tel code traîné, mais bon elle avait toujours tendance à se méfier, elle-même codait son écriture sur son bloc note pour que personne ne comprenne quoique ce soit. Masha écrivit le nom de Daniel Lynch dans la barre de recherche et la grande surprise, il y était écrit "erreur de saisie". Cela devenait de plus en plus bizarre, normalement tout le monde devrait être inscrit et il n'était surement pas le seul Daniel Lynch. La policière changea de site pour celui de Storybrooke et informa Louna de ses trouvailles.

- Daniel Lynch, 31 ans, responsable de la section psychiatrique de l’Hôpital de Storybrooke. Il n'y a rien d'autre, même pas son ancien lycée, le nom de ses parents ou toute autre chose.

Cet homme était un vrai mystère, car même dans les dossiers écrits il n'y avait rien. Tout cela ne lui servait à rien car elle le savait déjà, mais le point important c'est qu'il n'avait aucun passé, comme si avant Storybrooke il n'avait pas d'existence mais qu'avait-il fait ? Ou surtout quelle personne puissante le protégeait ? Cela ne lui disait rien de bon. À présent elle avait vraiment la certitude qui se tramait quelque chose et elle le découvrirait pour faire éclater la vérité au grand jour et protéger les gens de ce vif serpent et de ses complices.

- Je suis désolée Louna, vraiment, mais je ne peux pas faire mieux.

Assez bizarrement, Masha chuchotait presque ce qui fit un peu sourire la journaliste, car ça prouvait qu'elle était aussi intriguée qu'elle sur le personnage et c'est vrai que de partager cette enquête lui faisait un bien fou. On a toujours besoin d'un partenaire et Masha était le meilleur choix qui s'imposait à elle. Djalil se mit à aboyer ce qui eut l'effet de la faire sursauter tout autant que Masha, pire que si elles regardaient un film d'horreur.

- Qu'aurait-il bien pu faire pour mériter d'être au centre de l'attention de l'hôpital ? Ne cherche-t-il pas juste à exécuter son rôle de psychiatre ? .

Louna se posait les mêmes questions et d'ailleurs elles tournaient en boucle dans sa tête, son idée première restait sur les patients de l'homme, il traficotait quelque chose sur eux, mais savoir quoi, était la vraie impasse.

- Je pense qu'on devrait retourner faire un tour à l'hôpital, il connaît mon visage, mais pas le tien, puis tu peux bien aller partout avec ton badge même les endroits refuser au public ?

Elle n'avait pas hésité une seconde à lui demander cela, sachant très bien que ce n'était pas si facile. Mais Louna avait toujours été une personne optimiste et alors qu'elle voulait plus rentrer dans les détails de son plan, elle comprit pourquoi le chien avait aboyé des bruits de pas se fit entendre.

- Je crois que nous sommes plus seules.

Se levant à toute vitesse, elle se précipita vers la cellule toujours ouverte, refermant la porte derrière elle. Oui elle ne voulait pas risquer la carrière de Masha, car celle-ci l'avait laissé sorti. Déjà qu'elle avait détourné quelques lois pour lui rendre service, une vraie preuve d'amitié, Louna lui en serait toujours redevables et alors qu'elle était de nouveau enfermée dans sa cellule, elle lui murmura vite fait :

- Si tu veux on en reparlera chez moi, un de ces soirs !

Quelques instants après, le shérif Swan apparut, Louna ne l'aimait pas vraiment et il faut le dire c'est un fait assez rare pour elle hormis Daniel Lynch et Régina certes. Mais Emma n'était pas comme eux, mais pourtant pour Louna une chose clochait aussi en elle, surtout avec son air supérieur. Ne voulant pas dire un mot de plus, elle alla s'installer sur le lit attendant l'arrivée de la personne qui viendrait la sortir de là. Ne sachant pas si cela allait être Sacha, son oncle ou encore sa grand-mère et si c'est la dernière que dieu la protège.

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Passez par la case prison   
Revenir en haut Aller en bas
 

Passez par la case prison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [FB]Erreur de la banque en votre faveur... rendez-vous directement à la case prison !!![PV Zack]
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Un Kidnappeur condamné à dix ans de prison
» Moussa Kaka toujours en prison
» HAITI ELECTION: Preval Craignant à la Fois la Mort, la Prison et l’Exil....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon a Curse ::  :: Les Archives :: Archives Storybrooke-