★ Coup de cœur Novembre 2016 de Disney World Pub
★ Coup de cœur Mars 2017 de Ouaf Ouaf Pub

Le forum fête ses 5 ans d'existence !
Venez ici nous laisser votre plus beau message !
Inscrivez votre forum sur notre Top-Site !

L'histoire se déroule en Octobre 2013.

« Tant qu'il y a assez de place pour stocker les guimauves, tout va bien. »
par Valentine Bellamy dans You gave up the fight, you left me behind


Charming ೨ Henry ೨ Ruby ೨ August

Partagez | 
 

 Chatte Blanche, je me faufile sous votre lit et vous griffes les jambes!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Minette Fraser
Habitante ೨ Agnèle Beauchamp

✒ Curse :
17
✒ Coeur :
Toujours à moi!
✒ Statut :
Princesse maudite
✒ Personnage de Conte :
La chatte blanche


MessageSujet: Chatte Blanche, je me faufile sous votre lit et vous griffes les jambes!    Sam 9 Juil - 21:04

Welcome to Storybrooke !


       
Nom Beauchamp
       Prénom(s) Agnèle Félicia
       Âge Humaine 18 ans, chatte 6 mois
       Conte La chatte blanche
       Personnage La chatte blanche
       Groupe Je me bat contre une autre malédiction
       Camp Neutre
       Avatar Gabriella Wilde
       Image © Myself

Operation Cobra, here I am !

What is in my mind.
Détaillez une dizaine de traits dominants dans la personnalité de votre personnage ; qualités, défauts, ou petites encore manies...
        Je ne saurais véritablement dire qui je suis, d’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours étais très calme et avenante.  Pour autant, j’ai été élevé comme une princesse, sage et pleine de ressource. Je ne parlais que peu, non pas par timidité mais parce qu’on m’avait enseignée qu’une femme silencieuse était d’une grande maturité, ainsi, je n’ouvre la bouche que lorsque c’est nécessaire ou que j’entrevois là une meilleure raison. Comme les chats, je suis dotée d’une grande curiosité, qui me pousse à toujours vérifier par moi-même ce qui trouble mes pensés, même lorsque cela s’avère dangereux.

Jusqu’à mes quinze ans, lorsque je vivais encore dans le palais des fées, j’avais toujours adoré mes geôlières, qui me le rendaient bien, m’offrant toutes les connaissances du monde dés que je les réclamais. Hélas, je me suis toujours sentie très seule, si bien que même mes amis animaux, un chien et un perroquet, ne savaient quoi faire pour me réconforter. Je compatis toujours à la peine d’autrui, et j’aime faire en sorte que les choses s’arrangent pour le mieux, de préférence le plus rapidement possible. J’ai un talent pour la musique, la harpe et la chanson n’ont plus aucun mystère pour moi, et je sais manier le clavier d’un clavecin comme si je dansais sur ce dernier.  J’adore les fleurs et les fruits, avec une préférence pour les baies sauvages, mais je ne rechigne jamais face à un morceau de poisson ou de poulet.

Cependant, je sais que je ne suis pas que bonne aux yeux des autres. J’ai toujours était très rancunière et susceptible. C’est pourquoi lorsque mes geôlières voulurent me marier à un seigneur nain des montagnes et que je l’humiliais, je fus punie et enfermée dans mon propre château, sous les traits d’une petite chatte. Je leur en ai voulu, Dieu que oui, je leur en veux toujours, mais à présent, ma situation étant différente, je suppose que j’ai quelque peu changée aussi.

J’aime me sentir belle et propre, c’est pourquoi je fais toujours soigneusement ma toilette, je suis aussi très affectueuse, et j’aime lorsque les personnes présentes n’ont d’yeux que pour moi. J’ai tendance à fuir lorsque je me sens mal-à-l’aise, voir très mal, et l’évite alors la foule, je peux même devenir acerbe pour faire déguerpir quiconque souhaitant m’aider lorsque je ne m’en sens pas prête. Autrefois, lorsque j’étais encore humaine, je savais manier une épée, mais à présent que mes mains sont pattes, je ne le puis plus. Je ne suis d’ailleurs même plus sûre d’être capable de me battre un jour, lorsque je serais redevenue humaine. Mais serait-ce possible ?
The fairest of them all.
Détaillez en une dizaine de lignes le physique de votre personnage, s'il est du genre à prendre soin de lui ou préfère vivre à la dure...
       C’est très déconcertant de se dire que j’ai été femme, et qu’aujourd’hui, je suis chatte. Lorsque j’étais humaine, j’étais d’une taille raisonnable, pas très grande, certes, mais j’apparaissais délicate et parfaitement proportionnée. D’environ un mètre soixante, j’avais une longue chevelure blonde m’arrivant au bas des reins, que j’entretenais de cent coups peigne chaque soir, puis tressais en une longue natte simple. J’avais des yeux en amendes, légèrement bridés, bordés de longs cils noirs, et des yeux bleus ciel. Un visage encore rond de l’enfance, j’étais très blanche, et je rougissais facilement, j’avais d’ailleurs le soleil en horreur. Je n’étais que peu musclée, mais surtout très mince, car les derniers mois de ma vie humaine avaient été placés sous le jeun pour me punir.

Heureusement, ma poitrine ne fut que très peu touchée par cette maigreur, j’ai donc conservé assez d’espace pour ma cage thoracique et le chant, quand bien même je n’ai fais que miauler ces dernières années.  Un ventre plat, mais sans muscles, sur lequel se trouve une fine marque de naissance en forme de croissant de lune, juste autour de mon nombril.  Des jambes fines et bien fuselée, j’étais totalement glabre, je vous laisse donc deviner ma réaction lorsque je me suis entièrement couverte de poils.

Justement, venons-en à cette forme là. Lorsque la malédiction nous à touchés, j’étais retournée dans le palais de mes parents, dans la forêt enchantée, sous la forme d’une petite chatte blanche de six mois environs. Je faisais alors cinquante centimètre de longueur, et une quinzaine de largeur. Je ne pesais pas plus qu’un kilo, et j’étais couverte d’un poil blanc très long, dit angoras, avec quelques rainures argentées sur le dos et le museau. Un nez tout gris, encadré par de très longues moustaches, et mes yeux toujours aussi bleu cernés de fin poils argentés. J’avais une longue queue touffue, dans laquelle je ne cessais de m’emmêler, sans compter que mon museau était plus fin, et que je devais apprendre à vivre ainsi.

Once upon a Time...

This is not a fairytale... Or is it ?
Détaillez en une quinzaine de lignes minimum le passé de votre personnage dans les contes.

       Je suis née sous les titres d’Agnèle Félicia Beauchamp, princesse des six royaumes bordant la rivière d’or, dans la forêt Enchantée. Hélas, je n’ai jamais vécu dans ces royaumes, et je fus très loin de ces derniers durant quasiment toute ma vie jusqu’à présent.

Avant de naitre, ma mère, la Reine Clarisse, s’était baladée à travers les mondes par le biais d’un étrange miroir offert le jour de ces noces. Et lors de l’un de ces voyages, elle découvrit une terre étrange, où des fées et d’autres créatures fantastiques qu’elle n’avait pas reconnues vivaient en harmonie, sous le joug d’une ombre néfaste. Cependant, elle ne s’intéressa pas du tout à leur légende, mais au précieux jardin qui bordait le royaume des fées. On disait que les fées avaient dans leur jardin les meilleurs fruits, les plus savoureux et délicats qui ne fussent jamais mangés. Ma mère s’en approcha, mais jamais les portes ne cédèrent sous ses coups, et elle fut contrainte de retourner à la cours. Elle ne dormait ni ne mangeait, elle soupirait sans cesse et ne parlait que des fruits du jardin inaccessible, enfin, elle tomba dangereusement malade sans que quiconque ne puisse y changer quoi que ce soit.

Une nuit, alors qu’elle s’était assoupie, elle se réveilla en sursaut au contact d’une main froide. C’était une petite vieille, laide et décrépite, assise dans un fauteuil au chevet de son lit. Cette nuit là scella mon destin. Ma mère se vit offrit tous les fruits qu’elle désirait du jardin féerique, en échange de quoi, lors de ma naissance, je serais confiée aux créatures ailées qui ne me ramènerait que le jour de mes propres noces. Ma mère accepta le marché, et on la conduisit dans les jardins féeriques, où elle se régala de ces fruits merveilleux, et fit charger quatre mille mulets pour en ramener au palais. Ce ne fut alors que bals, mascarades, courses de bagues et festins, où les fruits de la reine étaient servit comme un régal délicieux.

Quand je naquis, la reine se rappela de son marché, et sombra dans une inquiétude mélancolique, soupirant et négligeant sa propre vie. Le roi, mon père, chercha par tous les moyens à la faire parler, et il finit par l’obtenir. Il entra dans une colère sombre, et fit enfermer ma mère dans la plus haute tour du château, clamant qu’elle n’avait aucune amitié pour lui d’offrir sa fille en échange de quelques fruits, et me conduisit auprès de nourrices. Hélas, les fées apprirent le stratagème de ce dernier, et chargèrent leur gardien, un immense dragon noir à cornes, d’abattre son courroux sur les royaumes. Le roi, mon père, m’aimait chèrement, mais après la destruction totale de l’un de ses royaumes, il n’eut d’autre choix que de me céder aux fées pour apaiser leur colère.

Je fus alors mise dans un berceau de nacre, orné de tout ce que l’art peut faire imaginer de plus galant. Un cortège florissant m’accompagnait, tandis que je portais un ajustement plus que magnifiques, les bandes de mon maillot étaient faites de pierreries scintillantes. Et les fées descendirent ensemble, accompagné de leur immense dragon, attaché avec des chaines du diamant le plus pur qu’on eut jamais vu. Elles me prirent entre leurs bras, me dotèrent de plusieurs avantages, et m’emmenèrent avec elle.

Mon enfance se passa alors paisiblement, dans une tour où se trouvaient mille beaux appartements pour toutes les saisons de l’année, des meubles magnifiques et des livres agréables. J’étais comblée, mais la solitude d’être enfermée ici se fit rapidement sentir. Personne au monde ne restait avec moi, si ce n’est un perroquet et un petit chien, il n’y avait point de porte, seulement de très hautes fenêtres, protégées par des sorts contre l’ombre qui sévissait dans leur royaume. J’avais quitté dés ma naissance, la forêt enchantée, pour me retrouver au royaume du Neverland, dans lequel je fus alors élevée. Les fées m’apportèrent tous les soins qu’elles avaient promis, m’offrant toutes les tenues que je désirais, m’apprenant tout ce qui convenait à mon âge et à ma naissance. Je ne leur donnais pas beaucoup de peine, ma douceur leur était fort agréable, et elles s’enchantaient de m’entendre chanter les soirs de pleine lune.

Je serais demeurée tranquille le reste de ma vie si elle ne s’était pas avisée de me choisir un époux. Le soir où leur choix s’arrêta sur un petit roi d’un royaume voisin, j’eu le loisir de croiser l’ombre si terrifiante qui hantait les lieux devant ma fenêtre, elle n’avait fait que passer, probablement curieuse de tant de sortilèges. Ma curiosité l’emporta, et je décidai que rien ne pourrait m’empêcher de découvrir la vérité à propos de cette ombre… pas même le mariage prévu par les fées avec le petit roi Mignonnet. Lorsque l’une de mes geôlières m’apporta robe et parures merveilleuses pour l’arrivée de mon futur époux, je fis la sourde oreille, et renvoyais celle-ci avec violence, clamant que jamais je n’épouserai un tel individu.

Hélas, je le vis malgré tout, hissé sur un étrange char volant, se planter devant ma fenêtre dans l’espoir de m’embrasser. Je me tins fort droite, et l’empêchais ainsi de m’atteindre par ses embrassades – c’était un nain – mais lorsqu’il demanda l’aide de son écuyer, je m’enfuis dans la chambre verrouillant portes et fenêtre, de sorte que le roi fut très indigné contre moi et alla se plaindre aux fées. Ces dernières, exaspérée de mon refus, décidèrent de me punir cruellement. Elles me touchèrent, et je me vis aussitôt sous la figure d’une chatte blanche. Elles me conduisirent alors dans l’ancien palais de mon père dans la forêt enchantée, et me firent savoir qu’un jour, peut-être, je serais libre, si j’apprenais de mes erreurs.
Hélas,  quelqu’un d’autre avait décidé que ce royaume, et ceux alentours, n’avaient plus droit à leur fin heureuse, et c’est de mon balcon, que je vis les nuages violets s’étendre vers moi et m’emporter dans un tourbillon inconnu de souvenirs et de lieux. Au réveil, je n’étais qu’un petit chat, sans parole, avec pour seule activité que satisfaire mon gentil maitre, réclamer des caresses, et quémander des croquettes.


       
This was my life... Wasn't it ?
Détaillez en une quinzaine de lignes minimum la vie qu'a vécu votre personnage à Storybrooke avant que les souvenirs ne reviennent. N'oubliez pas d'y intégrer les événements des contextes passés !
       Je suis une chatte blanche. Jusque là, rien d’anormal. J’ai toujours vécu dans l’appartement de mon maitre, qui était très gentil, bien que parfois, un peu sévère. J’étais un être félin, je me souviens être née ainsi, par une mère féline ayant donné naissance à six petits comme moi. Je jouais très souvent avec les frères et sœur, bien que je fusse plus calme que la plupart, j’aimais dormir contre le ventre chaud de ma mère, et m’assurais ainsi une place pour les tétines. À l’animalerie, tout allait bien, nous jouions dans la cage de verre de jours avec d’autres chatons, et nous passions notre temps à nus battre légèrement. Je n’aimais pas trop prendre des coups de pattes, j’avais l’impression de ne pas être aussi rapide que mes congénères.

Et un jour, ma vie bascula. Je vis défiler des gens dans l’animalerie, des parents avec leurs enfants, des hommes et des femmes, à la recherche de petits compagnons. Mes frères et mes sœurs partirent les uns après les autres, mais pas moi. Ma mère vint plusieurs fois frotter son museau contre le mien, ce qui m’assurait un peu de réconfort, mais elle aussi, finit par partir, et je me retrouvais toute seule. Chaque jour, je passais une demi-heure à faire ma toilette soigneusement, et je surveillais ma ligne en ne mangeant que les croquettes aux poissons que l’on m’apportait.

Mes tentatives pour apparaitre plus belle furent récompensées, et je fus adoptée par un gentilhomme. Je vécu alors chez lui, dans un appartement plus que confortable, assez grand, avec une cheminée pour l’hiver. Je dois admettre que j’adorais faire mes griffes sur le canapé, et cela me valut bien des punitions, jusqu’au jour où mon maitre m’offrit un arbre à chat, sur lequel je pus grimper à tout vas et griffer de tout mon saoul. La vie dans cette demeure était merveilleuse, j’étais choyée et brossée par mon maitre le soir, lorsqu’il enlevait le surplus de mes poils avant que je ne profite du pied de son lit.

Quelques fois, je sortais sur la terrasse, et par le lierre grimpant le mur, je descendais pour visiter un peu les alentours. Je vérifiais mon territoire, en quelques sortes. J’ai fini par faire la connaissance de tous les enfants du quartier, qui me donnait des caresses en passant, sur le chemin de l’école, mais aussi de gentilles personnes et… et parfois, de mauvaises. Certains me jetaient des pierres, c’était souvent des garçons plus âgés, qui me disait de foutre le camp. Vous vous doutez bien qu’avec le jet de pierre, j’obéissais.

Puis un jour, quelque chose d’étrange m’est arrivée. Alors que je me promenais en ville, j’ai croisé une dame blonde que je n’avais jamais vue, et plus encore, alors que je passais prés de la bibliothèque pour revenir vers l’appartement de mon maitre, un énorme « DONG » s’est fait entendre. L’horloge s’était remise à tourner ! Mais moi, je ne savais pas vraiment ce que c’était, et j’en ai évidemment eu peur. J’ai donc couru me réfugier chez mon maitre, plus précisément sous le lit, d’où je n’ai pas bougé pendant des heures… En fait, jusqu’à ce que mon gentil maitre ne m’appâte avec une coupe de lait.

Plus tard, j’ai revu la dame blonde, j’en ai donc conclut qu’elle vivait aussi ici, c’était bizarre d’ailleurs, elle était la première femme extérieur à venir. Moi, je continuais ma vie de petite chatte d’appartement, quittant parfois celui-ci pour me dégourdir les pattes, mais de nombreuses fois, quelque chose clochait. Il y a eut une fête un soir, quelque chose à propos des mines, et d’un coup, tout fut noir, je suis alors allée me réfugier dans le salon, là où mon maitre se trouvait normalement, mais lui non plus n’était pas là. Il est revenu plus tard, et il a parlé de cambriolage étrange, mais je ne savais pas quoi il parlait non plus. J’ai quémandé des caresses, mais il semblait trop absorbé dans ses pensés pour me les donner.

Plus tard, j’ai vu des choses étranges arriver, la nuit, certains enfants de l’école quittaient leur maison et disparaissaient dans le noir, et parfois, des statuettes bizarres plantés dans les jardins disparaissaient. C’était de plus en plus bizarre, la ville me faisait peur, et je ne voulais même plus sortir. Un jour, alors que je profitais du soleil à travers la vitre du salon, roulée en boule sur le canapé, j’ai vu une gigantesque ombre noire flotter dans le ciel, mon poil s’est hérissé violemment, et je me suis cachée sous le lit de mon maitre.

Trois mois s’écoulèrent sans que d’autres évènements bizarres ne surviennent, mais je refusais toujours de sortir de l’appartement, je mangeais moins, et je ne cherchais même plus la compagnie de mon maitre, qui semblait lui aussi, très inquiet de ce qu’il se passait dehors.  Et puis, un jour, au moins d’Aout, mon maitre s’est soudain effondré sur le sol, alors qu’il allait me servir mon repas du soir, il dormait. Mais ce n’était pas normal, alors, j’ai griffé son visage pour qu’il se réveille, mais rien du tout, il ne bougeait même plus. Je lui ai mordu le nez, j’ai gratté ses vêtements, déchiré sa veste, fait tomber les verres du placard encore ouvert, mais rien. Rien ne le réveillait.

Alors j’ai quitté l’appartement pour trouver de l’aide, mais c’était le cas chez pleins d’autres gens, ils s’étaient endormis, comme ça, sans raison. La situation est restée ainsi pendant plusieurs jours, jours pendant lesquels j’ai éventré le sac de croquette pour me nourrir, et tenter tant bien que mal, de réveiller mon gentil maitre par des léchouilles sur le visage. Je désespérais, je voulais de nouveau que mon maitre ouvre ses yeux pétillants et me câline comme avant, je voulais qu’il se réveille et que tout se passe comme avant, lorsque tout allait bien. Et je le souhaitais si fort, que je n’ai pas vu l’onde bizarre qui secoua toute la ville.

Mais soudain, c’était comme si mon cœur s’était arrêté de battre.

       
This is who I am, now... Isn't it great ?
Détaillez en une quinzaine de lignes minimum le présent de votre personnage, maintenant que les souvenirs sont revenus. Comment se positionne-t-il par rapport au possible retour de la magie ? Veut-il retourner dans le monde des contes ? Laquelle de ses deux identités prédomine, maintenant qu'il a le choix ?

       Le souffle me revint au même instant que l’homme qui m’avait abrité s’éveilla, surprit, probablement autant que moi. C’était comme si un enchainement de couleurs, de sons et de parfums venait d’exploser dans mon esprit sans prévenir. Je me souvenais de tout, d’avant, de qui j’étais, de ce que j’aurais dû être, de ma vie toute entière. J’étais une femme, une princesse réduite à l’aspect de chaton pour avoir humilier son prétendant choisit par ses propres marraines et geôlières du Neverland.

J’étais Agnèle Félicia Beauchamp, fille unique de la Reine Clarisse et du Roi Orphéus, héritière des six royaumes. J’étais la princesse maudite dans un corps de chatte. L’homme qui m’avait adopté était partit depuis longtemps de l’appartement, m’ignorant presque, comme s’il n’avait plus conscience de qui il avait pu être sous cette nouvelle identité, et m’avait laissée seule. Seule avec mes souvenirs et mon mutisme forcé. J’étais une princesse condamné à miauler, dans un corps félin minuscule et fragile, j’étais maudite, sans pouvoir dire qui j’avais été, sans pouvoir appeler à l’aide.

J’ignorais ce qu’il s’était passé, mes derniers souvenirs datant d’avant cette étrange malédiction me montraient un nuage violet venir dans la direction du château, mais rien de plus. Je suis alors sortie de l’appartement, en faisant attention où je mettais les pattes, et j’ai suivit la masse de monde. Je compris rapidement qu’ils avaient mis en place des stands de soutiens pour les gens qui venaient de retrouver la mémoire, mais j’avais un autre problème… Je n’étais plus humaine. Prisonnière sous une magie étrange, l’absence de magie m’avait définitivement bloquée sous cette forme féline. Si dans la forêt Enchantée, j’avais encore la parole, ici, je ne pouvais que miauler.

Mais contrairement aux autres, j’avais un avantage immense. J’étais un chat, je pouvais me faufiler partout où je le désirais, mes sens étaient plus aiguisés, et j’étais plus qu’agile… Quand je faisais attention à bien utiliser ma queue en balancier. Je finis donc par user de ces sens, cherchant un moyen de faire savoir aux autres qui j’étais, pour qu’ils m’aident à retrouver ma véritable forme… Ou au moins, le don de parole… Le silence devient insoutenable…

Un soir, alors que je me promenais dans les allées du restaurant chez Granny's, quémandant quelques bouchées des plats préparés par cette dernières aux clients, je pus surprendre une conversation des plus étranges. On parlait de faire revenir la magie ici, pour repartir dans notre monde. J’étais surprise de cette idée, et en même temps, plus que réjouie. Car même si je ne voulais pas forcément retourner dans mon palais et m’y enfermer ad vitam eternam, le retour de la magie me permettrait peut-être de devenir humaine à nouveau ! Et ça, c’était plus qu’intéressant !

Je suivis donc le plus possible les gens qui en parlaient, faisant comme si je n’étais qu’un petit chat comme les autres, loin de leur réalité, dans l’espoir de trouver une solution. Et caché là, dans un coin de mon esprit, l’envie de retrouver cette ombre à cause de quoi tout était devenu catastrophique dans ma vie se faisait sentir.

Mais y arriverais-je un jour ?


Through the looking glass.

Pseudo Angie
       Âge 21 ans sous peu
       Comment avez-vous connu Once Upon a Curse ? Remerciez Poudre de cheminette
       Votre avis sur le Forum Il est cool, par contre, les écritures me semblent un peu trop sombre pour le design actuel, c'est difficile à lire...
       Conseil(s) ; Suggestion(s) Offrir des chocolats aux petits nouveaux?
       Votre Présence sur une semaine Je suis disponible tout le temps, en phase avec mes envies
       Le Code du Règlement ok by Ella
       Le point final À cause du code du règlement, j'ai "Aloha oe" en tête...
© Méphi.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Ornella "Ella" Curl
Admin ೨ Boucle d'Or

✒ Curse :
427
✒ Coeur :
J'y fais bien attention.
✒ Humeur :
Nostalgique.
✒ Statut :
Célibataire
✒ Personnage de Conte :
Boucle d'Or {Boucle d'Or et les Trois Ours}


MessageSujet: Re: Chatte Blanche, je me faufile sous votre lit et vous griffes les jambes!    Sam 9 Juil - 21:43

Storybrooke n'attend que toi !


 
Si tu veux obtenir une clé chez Granny...
Tout d'abord, laisse moi te remercier de ton inscription au nom de tout le Staff de Once Upon a Curse ! Nous avons tous vraiment hâte de pouvoir t'accueillir en tant que membre validé dans notre belle famille de princes & princesses ! Mais avant, souviens-toi que tu disposes de dix jours pour compléter ta fiche, à moins que tu aies besoin d'un délai supplémentaire... Auquel cas, n'oublie pas d'en faire la demande auprès d'un membre de l'équipe administrative. Prends bien soin de suivre les avancées du contexte pour pouvoir les intégrer dans la partie Storybrooke de ta fiche, si tu fais l'impasse des événements importants du contexte dans ta présentation, nous ne pourrons pas te valider ! N'oublie pas non plus d'aller lire le règlement, si ce n'est déjà fait, et d'en inscrire le code dans le bas de ta fiche sans quoi elle ne sera pas validée ! Pour que tu puisses organiser au mieux l'histoire de ton personnage, tu peux également consulter notre frise chronologique ici, cela t'aidera certainement à mieux situer ton personnage dans l'avancée du forum. Une hésitation concernant ton personnage au niveau de l'avatar que tu voudrais ? Vérifie l'état du bottin ici ! Tu voudrais prendre un personnage en particulier mais tu ne sais pas s'il est libre ? Viens trouver la réponse à ta question ici ! Ces deux bottins sont mis à jour tous les lundi & jeudi. Il s'agit d'un problème avec son métier ? Tous les postes à pourvoir se trouvent , peut-être cela pourra-t-il te donner une idée pour compléter ton histoire, mais il te faudra attendre d'être validé pour aller y recenser ton métier... Si c'est le groupe que tu n'arrive pas à choisir, jette un coup d’œil par ! Nous tenons également à t'informer que tous les personnages de la série sont susceptibles d'être utilisés à un moment où un autre par le staff, et ce dans le but de faire avancer le contexte du forum. Tu devras donc tenir compte de ces faits pour l'avancée de ton personnage s'il est présent dans la série mais, ne t'en faites pas, ces utilisations ne seront jamais abusives. Tu as une autre question, technique ou relative au forum ? Il te reste un problème à résoudre ? Dans ce cas, je te propose de venir le poster sur ce sujet ou bien de contacter le Staff par MP afin que nous fassions tout ce qui est en notre pouvoir pour t'aider ! Ça y est, tu es prêt à rejoindre l'aventure ? Génial ! Il ne me reste donc plus qu'à te souhaiter bon courage pour remplir ta fiche, dans ce cas !

 
L'accueil du voisinage.
Bien le bonjour, nouvel habitant !
Je me présente, Ella Curl, co-admin pour vous servir
Ravie que tu ais pris la décision de t'inscrire et de nous rejoindre, nom d'un petit bonhomme !

C'est un choix de personnage plutôt atypique mais intéressant Rolling Eyes

Petit détail: Je crois qu'il y a une petite erreur au niveau de ton pseudo ; le point doit apparaître après la lettre "F" comme ceci : Agnèle F. Beauchamp Wink
Et effectivement, nous travaillons avec les admins sur ce problème de couleur foncée Razz

Quand aux chocolats, t'en voici une boîte, petite chatte Rolling Eyes

Je vais m'empresser de lire ta fiche qui a l'air d'être déjà bien entamée, mais avant cela, je te souhaite la bienviendusation sur OUAC !
 
QUE LA FORCE SOIT AVEC TOI !
 
©️ Méphi.


Some may call it a curse, a life like mine. But others a blessing. It's certainly a lonely life. But a fullfilling one and the best. It's my cross to bear. And I'll bear it gladly. Someone has to take a stand against evil, why should it not be me?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Minette Fraser
Habitante ೨ Agnèle Beauchamp

✒ Curse :
17
✒ Coeur :
Toujours à moi!
✒ Statut :
Princesse maudite
✒ Personnage de Conte :
La chatte blanche


MessageSujet: Re: Chatte Blanche, je me faufile sous votre lit et vous griffes les jambes!    Sam 9 Juil - 21:56
Haha!! Merci pour les chocolats, je te fais des patouilles <3

Pour ce qui est du pseudo, le point se place avant la lettre, ou après, en fonction du pays, alors je n'ai pas fais attention, désolé xD C'est obligé de changer?

Et la fiche est terminée, en fait x3 *Ronronne*


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Mary Margaret Blanchard
Admin ೨ Blanche-Neige

✒ Curse :
10072
✒ Coeur :
Mariée à son Prince Charmant
✒ Statut :
Enceinte de trois mois
✒ Personnage de Conte :
Blanche Neige


MessageSujet: Re: Chatte Blanche, je me faufile sous votre lit et vous griffes les jambes!    Lun 11 Juil - 20:12
J'en profite pour te souhaiter la bienvenue parmi nous j'ai adoré ton histoire ainsi que ton style d'écriture


Bravo, tu y as cru assez fort !



À toi de percer les secrets de Storybrooke...
Ça y est, tu as réussi à te retrouver parmi les amnésiques maudits ! Alors, qu'est-ce que ça fait ? Tu n'as pas peur des gros nuages magiques, au moins ? Ce serait vraiment dommage ! Bon, trêve de plaisanterie, c'est maintenant que les choses sérieuses commencent ! Tu es validé, ce qui signifie que tu peux désormais aller poster dans les autres parties du forum : la catégorie où tu établis tes liens & tes RPs, celle où tu peux flooder et jouer, mais surtout la partie RP ! Bah oui, c'est quand même pour ça que t'es là à la base, non ? Surtout, n'oublie pas d'aller recenser ton métier ici, si tu es en âge de travailler, sinon il ne sera pas pris en compte et quelqu'un d'autre pourrait prendre ta place ! En tout cas, encore un gros merci de la part du Staff pour tenter l'aventure parmi nous... Le forum t'ouvre ses bras, c'est maintenant à toi de jouer !

PRENDS GARDE À LA MALÉDICTION !
©️ Méphi.


I make a mistake

   

« I thought we were doing something brave for our child. And we were brave… but we weren’t king. We were selfish. If anything, we are not heroes anymore… »© Eöl
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Ally Brynhild
Admin ೨ Astrid

✒ Curse :
389
✒ Coeur :
Insensible
✒ Statut :
En couple
✒ Personnage de Conte :
Astrid Hofferson


MessageSujet: Re: Chatte Blanche, je me faufile sous votre lit et vous griffes les jambes!    Lun 11 Juil - 21:07

Bienvenue à toi petite nouvelle



Coucou toi, et bienvenue parmi nous  
Alors tout d'abord, et même si tu es déjà validée, je tiens à dire que j'aime beaucoup l'originalité du choix de ton personnage. Ce n'est pas un conte que l'on retrouve souvent sur les forums OUAT, ça me plait beaucoup.

Dans un second temps, je voulais commenter ton style d'écriture. Parce que tu as vraiment une très jolie plume, je ne pourrais être plus ravie de t'accueillir parmi nous  

J'espère que tu te plairas dans notre petite communauté de fous  
©️ Méphi.





Sweet Sacrifice

I thank you for the promises you broke. For always watching, watching while I choke. I thank you for teaching me hela.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Minette Fraser
Habitante ೨ Agnèle Beauchamp

✒ Curse :
17
✒ Coeur :
Toujours à moi!
✒ Statut :
Princesse maudite
✒ Personnage de Conte :
La chatte blanche


MessageSujet: Re: Chatte Blanche, je me faufile sous votre lit et vous griffes les jambes!    Lun 11 Juil - 21:46
Merci à toutes les deux <3 Mrraouw!


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Adriel Holmes
Habitant ೨ Jack Frost

✒ Curse :
34
✒ Personnage de Conte :
Jack Frost


MessageSujet: Re: Chatte Blanche, je me faufile sous votre lit et vous griffes les jambes!    Jeu 28 Juil - 10:17
Bienvenue très en retard. Je ne connaissais pas le personnage et je trouve ce choix vraiment original. Par l'Homme de la Lune, merci ! Enfin un personnage de moins de 19 ans ! Je me sens moins seul  
Amicalement,
Adri !


I wouldn't change a thing in my life
This is the best feeling : this innocence. I'm free forever. Just wind and snow in front of me. I'm free, I'm innocent. I'm just a kid. And I like that.

☼ ABSENT DU 5 JUILLET AU 30 AOUT ☼
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chatte Blanche, je me faufile sous votre lit et vous griffes les jambes!    
Revenir en haut Aller en bas
 

Chatte Blanche, je me faufile sous votre lit et vous griffes les jambes!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Résolu] Votre mission si vous l'acceptez...
» « Je dégueule sur la facilité des sentiments. » (Elena.)
» Votre portrait Chinois
» projet de table
» [Templar] L'ordre des templiers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon a Curse ::  :: Fiches Administratives :: Passeports Validés-