Inscrivez votre forum sur notre Top-site !


« Tant qu'il y a assez de place pour stocker les guimauves, tout va bien. »
par Valentine Bellamy dans You gave up the fight, you left me behind
L'histoire se déroule en
Octobre 2013.


Partagez | 
 

 Les deux hommes de la Taverne ♫ [Raph']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Maxwell Jackson
Habitant ೨ Capitaine Crochet

⚔ Curse :
39
⚔ Personnage de Conte :
Crochet


MessageSujet: Les deux hommes de la Taverne ♫ [Raph']   Mer 6 Avr - 13:44
L'ancien pirate déambulait , comme a son habitude , sur les quais de Storybrooke , son regard irrémédiablement attiré vers la mer. Il travaillait son équilibre sur le bord des passerelles , son crochet tournés vers le ciel et sa bouteille de rhum près de sa bouche pour se donner du courage. Contrairement a ce que la plupart des gens pensaient , il trouvait qu'il avait un meilleur sens de l'équilibre lorsque l'alcool lui tournait légèrement la tête. Ce n'était pas vraiment totalement vrai mais il prenait un malin plaisir a effrayer les gens de passage en faisant mine de tomber à l'eau. Chacun ses occupations. Quelle sois idiote ou non. D'ailleurs un jeune couple que Maxwell n'avait pas reconnu venait d'accélérer le pas pour , selon leurs propres termes , "s'éloigner de cet ivrogne". L'ancien pirate sur ses mots avait fini par descendre de son perchoir et s’asseoir , laissant pendre ses jambes dans le vide et en rangeant le fiole de rhum dans sa poche. Il avait prévu de se rendre au Rabitt Hole dans la soirée et se retrouver bourré avant n'était pas réellement conseillé. Même si la soirée approchait a grand pas. En effet le soleil amorçait sa descente vers les enfers et le ciel se teintait peu à peu de rose. C'était donc ce petit spectacle que l'ancien navigateur observait tout en examinant son crochet du coin de l’œil.

Depuis le retour des souvenirs , l'homme ne savait plus a quel nom il répondait. La plupart des personnes ne connaissant pas son nom d'avant continuait à l'appeler Maxwell. Certains avaient osé lui quémander son identité d'autrefois , dans ces cas là il se contentait de hausser les épaules dans un geste vague. A vrai dire le vrai problème restait Gold. Il n'avait toujours pas de plan de vengeance bien établis. A moins qu'il n'inclus Belle , une de ses conquêtes qu'il avait également tenter de tuer dans l'autre monde. Mais Max' ne savait pas comment l'approcher désormais que tout leur était revenu. C'était presque impossible. A moins que le hasard ne fasse bien les choses. Mais que lui dirait-il ? Qu'il arrêterait simplement de s'attaquer a Gold et qu'il voudrait qu'ils continuent leur bonne entente ? Bien que mentir lui serait aisé , cela n'arrangerai pas ses plans.

Finalement lorsque le soleil fut complètement englouti par l'océan , le pirate se releva et but une gorgée de rhum pour se donner du courage. Après tout il pourrait réfléchir a ses plans plus tard lorsque le moment sera venu. Pour l'instant il devait surtout s'éloigner du crocodile et de sa Belle. Et puis , il avait acquis un allié solide depuis peu. Il n'avait pas de raison de s'inquiéter. Non vraiment aucune.

En passant les portes du bar , le pirate oublie ses tracas. Après tout c'est bien le but d'un bar non ? De noyer ses problèmes dans l'alcool et de hurler des obscénités...Killian ou Maxwell comme vous préférez , fut d'abord déçu de ne point voir Ella' une agréable compagne de soirée avec qui il prenait plaisir a se remémorer des voyages , depuis le retour des souvenirs. Celle-là étant absente l'ancien pirate s'asseyait généralement près d'une table où plusieurs discutaient déjà bruyamment. Mais en cette soirée la vue de Raphaël , un autre bon compagnon de boisson l'en dissuada. Il prit place a côté du personnage et commanda le premier tour de boisson. Il resta d'abord silencieux quelques secondes tout en tapotant le bar du petit doigt. Cela faisait quelques temps qu'il n'avait pas parlé avec Raph' et il hésitait a débuter la conversation. Finalement lorsque l'objet de convoitise fut arrivé il se lança :

"Alors comment tu te portes vieux frère ?"

Il accompagna ses paroles d'une bourrade amicale sur l'épaule. Il but une gorgée de bière avant de pointer discrètement du doigt , un groupe de jeune filles de l'autre côté du bar , en souriant. Il savait que son camarade était un peu comme lui au niveau des filles. Les aventures d'un soir lui convenait parfaitement et toutes étaient agréable a regarder. Voilà qui promettait une discussion intéressante...


684 mots ♫



_________________________


En plus:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Raphaël Abbot
Admin ೨ Le Shérif de Nottingham

⚔ Curse :
468
⚔ Coeur :
Il bat, pourquoi ?
⚔ Personnage de Conte :
Guy de Gisborne, le Shérif de Nottingham


MessageSujet: Re: Les deux hommes de la Taverne ♫ [Raph']   Ven 6 Mai - 22:02

Hook & Gisborne



Le retour des souvenirs avait laissé une trace profonde chez le Shérif de Nottingham. Ça avait été un véritable choc quand il s’était réveillé soudainement avec tous ses souvenirs. Quelque part, il pourrait se sentir libéré de cette fausse vie qui avait été un mensonge pendant vingt-huit ans, mais d’un autre côté, la colère l’avait envahi. Il se souvenait précisément de l’instant où ce nuage noir les avait enveloppés, Marianne et lui, mettant fin au mariage. Un mariage qu’il avait tellement espéré, tellement attendu. Tout s’était envolé avec cette foutue malédiction. Il avait perdu la chance de pouvoir se marier avec la femme qu’il désirait plus que tout au monde. S’ils avaient été dans leur monde, nul doute que le mariage pourrait avoir de nouveau lieu car la régence revenait toujours au Prince Jean, mais ici, à Storybrooke… Ce n’était pas la même histoire. La législation n’était pas la même dans ce monde. Et ce n’était pas pour plaire à Guy un seul instant.

Sa femme de ménage avait de nouveau eu toute la villa à ranger quand Gisborne eut terminé de tout saccager à cause de la colère. S’il y avait bien une chose qui n’avait pas changé malgré la malédiction, c’était les piques de colère qui le prenaient et qui se calmaient une fois que tout avait volé dans la pièce. Malheureusement, une malédiction ne pouvait pas toujours tout changer, surtout une malédiction aussi conséquente que celle que Madame le Maire avait envoyé. Enfin toujours était-il qu’une fois que la femme de ménage s’était mise au travail, Guy avait quitté sa demeure après avoir enfilé un jogging, un t-shirt et une paire de baskets pour courir dans la forêt. La colère et la frustration se lisaient clairement sur son visage. Certains habitants de Storybrooke s’étaient écartés sur son chemin, peut-être était-ce des anciens habitants de Nottingham ? Des paysans qu’il avait un jour tourmentés ? Ou bien la colère se lisait tellement sur son visage que du coup, les gens s’éloignaient instinctivement. Enfin peu importait. Qu’ils s’écartent, ce n’était pas plus mal en fin de compte !

Il avait couru pendant deux heures sans ressentir la moindre fatigue. Il était transpirant, mais ça ne le gênait pas. Faire des joggings était dans ses habitudes alors il pouvait courir presque trois heures avant de commencer à sentir la fatigue arrivée. Néanmoins, cette fois-ci, il fut de retour après deux heures. La villa était déjà bien rangée quand il était arrivé. Il n’avait pas prêté la moindre attention à la bonne et était allé prendre sa douche pour se rafraîchir. L’eau avait contribué à détendre ses muscles et il avait laissé l’eau couler sur sa peau jusqu’à ce qu’il ressente à nouveau cette paix intérieure.

Aujourd’hui, il s’était vêtu d’une chemise et d’un jean Levis. C’était une nouvelle journée où il n’allait pas se rendre au travail. Il n’en avait pas envie. Il n’avait pas envie de croiser le Prince Jean. Celui-ci avait tenté de le joindre à diverses reprises mais le Shérif de Nottingham n’avait pas décroché. Ici, ils n’étaient pas dans leur ancien monde et par conséquent, il n’avait aucun compte à lui rendre. Et puis, que lui voulait-il ? Des conseils à nouveau pour séduire une femme ? Il avait assez donné avec lui et ses tentatives de drague envers cette pauvre fille qui vivait enfermée dans un manoir. Non, lui, la malédiction ne l’avait définitivement pas changé. Ce qui était bien dommage ! La journée passa et Raphaël ne prêta pas spécialement d’attention à ce qu’il se passa autour de lui. Il resta enfermé chez lui à tourner en rond. Journée bien peu lucrative mais cela l’importait peu. La nuit avait fini par tomber et l’obscurité avait englouti Storybrooke. Une nouvelle journée s’achevait. Une journée d’échec pour Regina Mills.

Être enfermé commençait un peu à la rendre dingue alors quand il s’en sentit capable, il quitta sa villa et referma la porte derrière lui. Le Rabbit Hole n’était pas situé très loin de chez lui alors il ne ressentait pas l’utilité de sortir sa voiture. D’ailleurs, il ne l’avait jamais sorti pour se rendre au bar car avec les quantités d’alcool qu’il ingérait pendant les soirées où il se trouvait là-bas, il n’aurait jamais été capable de conduire. Il mit quelques minutes à arriver sur place et à pousser la porte qui menait à l’intérieur du bâtiment. Sans un regard pour quasiment personne, il alla s’asseoir à chaise sur le comptoir et aussitôt, le barman arriva pour prendre sa commande. Il demanda un bourbon et se retrouva seul pendant quelques minutes. Il n’attendit pas spécialement longtemps avant qu’il ne revienne et dépose son verre en face de lui. Il la remercia vaguement et commença à le siroter tranquillement. Perdu dans ses pensées, Guy ne fit pas attention à ce qu’il se passait autour de lui avant qu’un visage connu ne s’installe à côté de lui.

Maxwell s’installa sur le siège à côté et commanda sa boisson. Le Shérif de Nottingham ne prononça pas un seul mot. Il supporta même sans rien dire les tapotements de Maxwell sur le comptoir. En temps normal, celui-ci était un bon compagnon de soirée et il n’avait rien contre lui, mais il semblerait que le temps de silence était nécessaire pour l’un comme pour l’autre. Ça faisait un petit moment qu’ils ne s’étaient pas vu mais ce n’était pas un problème pour l’architecte. Finalement au bout de quelques secondes, quand il fut servi à son tour, il lança la conversation. C’était reparti. Exactement comme s’il ne s’était rien passé. Un léger sourire vint desserrer le visage de Raphaël.

- Entre deux ou trois souvenirs douloureux, répondit-il avec franchise. Et toi ?

Il ignorait qui était Maxwell en réalité. Tout comme, lui ne savait peut-être pas qui il était non plus auparavant. Mais est-ce que c’était le plus important dans l’histoire ? L’ancien Shérif n’en était plus vraiment sûr. Toujours était-il que malgré tout ça, il conservait une certaine rancœur par rapport au fait que son mariage était parti en fumée. D’un coup d’œil, il regarda dans la direction que lui enseignait son ami de beuverie et vit un groupe de jeunes femmes. Là, ce fut un sourire en coin qui se dessina sur les lèvres de Guy. Même s’il n’avait qu’une seule et unique femme en tête, il ne pouvait pas résister à de jolies demoiselles. C’était plus fort que lui ! D’ailleurs, c’était bien pour ça qu’il avait commencé ses thérapies avec le docteur Lynch à la base non ? En parlant de lui, l’architecte se demanda s’il faisait toujours ses consultations malgré le retour des souvenirs.

- Je vois que certaines choses ne changent pas, fit-il. Je crois qu’il y en a une qui s’intéresse à toi plus que les autres.

Raphaël désigna légèrement une demoiselle vers la droite. Celle-ci adressait des sourires dans leur direction, mais ses yeux verts chats étaient principalement dirigés vers l’homme à une main.

 
fiche codée par Empty Heart

_________________________
Shérif de Nottingham
Raphaël Abbot
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Maxwell Jackson
Habitant ೨ Capitaine Crochet

⚔ Curse :
39
⚔ Personnage de Conte :
Crochet


MessageSujet: Re: Les deux hommes de la Taverne ♫ [Raph']   Mer 1 Juin - 19:57

Maxwell pouvait se remémorer quantité de soirée passée ici au Rhabbit Hole où il s'était tellement enivré qu'il avait dû dormir dans les toilettes du bar pour ne pas risquer de se faire renverser par les rares voitures qui roulaient de nuit dans Storybrooke. Pendant 28 ans sa vie ne s'était résumé qu'à cela avec des conquêtes féminines rarement sérieuses. Pas d'inquiétude , ni de retournement de situation. Pas d'aventures ni de voyages en pleines mer. Au fond de lui , l'homme savait que quelque chose lui manquait , comme si une partie de son être avait disparu. Il n'y avait pas tellement prêté d'attention et il savait désormais qu'il n'aurait eu de toute façon aucunes manière de se souvenir de quoi que ce soit . Depuis la fin de cette ère la mer lui manquait de plus en plus. La vie de pirate , de capitaine de voyage en pleine mer de pillages et de beuverie avec son équipage. C'était devenu un rêve inespéré. Une vie qu'il avait vécu mais qu'il lui semblait si loin. Une vie mené par la vengeance . Il se devait de venger la femme qu'il avait aimé.

Il évitait le plus possible d'y penser mais lorsqu'il entrait dans ce bar , tout refaisait surface. Milah , la femme qui rêvait d'aventures et de liberté était évidement tombé sous son charme. Mais lui n'avait pu rien faire. Killian sirotait une gorgée de sa boisson avant de répondre a son compagnon que lui aussi des souvenirs douloureux le hantaient. Son impuissance l'avait freiné là bas , et l'ignorance ici. Mais désormais peut être que les choses pourraient avancer...

L'ancien pirate suivit le regard de Raphaël , ne pouvant s'empêcher d'adresser un regard charmeur à la demoiselle en question. Il avait toujours autant de succès auprès des femmes au moins cela n'avait pas changé ici . Les yeux verts qui le sondaient timidement lui arracha un sourire sincère cette fois-ci , il repéré une autre belle jeune fille sur la droite qui murmurait quelque chose à l'oreille de celle qui venait apparemment de tomber sous le charme ténébreux du capitaine. Il ne pouvait rien entendre de leur conversation mais il en profita pour lancer :

" Tu vois la belle à côté ? Je suis sûr qu'elle vient de dire : non mais tu as vraiment mauvais goût , celui à côté est tellement plus beau..."

Maxwell aimait bien taquiner ses compagnons de boissons ou de soirées . Néanmoins il était sincère , son "ami" n'avait rien à lui envié question physique . La question de qui il était dans l'autre monde perturbait l'ancien pirate mais bizarrement une gène étrange , l'empêchait de lui quémander la réponse. Lui même prendrait assez mal la question donc il préférait ne pas savoir . Et si les deux étaient indirectement ennemis ? Non mieux valait éviter. D'ailleurs à part Belle et le Crocodile en gros , c'étaient les seuls personnes qui connaissaient sa véritable identité dans toute la ville. Du moins les seuls qu'il avait repéré. N'ayant pas fait de très belles choses dans sa vie de pirate , Killian se disait qu'il valait mieux faire profil bas jusqu'à ce que Gold soit hors d'état de nuire.

Enfin , Maxwell avait ses raisons de garder secrète son identité et Raphaël en avait surement aussi et prendre le risque de le frustrer... Ce n'était pas nécessaire de plus que la conversation prenait un ton plutôt agréable et il ne voulait pas saper leur complicité apparente. D'ailleurs les jeunes filles leur lançaient toujours de œillades engageantes et Maxwell répondit par un clin d’œil à celle aux yeux verts . Elle était plutôt pas mal mais l'ancien pirate n'avait pas vraiment la tête "à se faire quelqu'un" aujourd'hui. Finissant sa bière et commandant cette fois-ci un rhum , Killian continua sur sa lancée :

" Apparemment je dois avoir raison vu qu'elle te regarde toi. Au moins tu n'est pas lésé..."

Maxwell appuya sa plaisanterie d'une petite boutade à l'épaule. Un geste amicale.

HRP:
 
   

_________________________


En plus:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Raphaël Abbot
Admin ೨ Le Shérif de Nottingham

⚔ Curse :
468
⚔ Coeur :
Il bat, pourquoi ?
⚔ Personnage de Conte :
Guy de Gisborne, le Shérif de Nottingham


MessageSujet: Re: Les deux hommes de la Taverne ♫ [Raph']   Jeu 2 Juin - 19:38

Hook & Gisborne



Pendant vingt-huit ans, Raphaël avait vainement cherché à comprendre pourquoi est-ce qu’il était aussi en colère et surtout, savoir envers qui elle était dirigée. Maintenant que la malédiction était brisée, il la comprenait aisément. Il était en colère de ne pas avoir pu se marier avec la belle Marianne, mais ce n’était pas tant Marianne qui faisait les frais de sa colère : c’était ce maudit Robin des Bois qui, d’une certaine manière, avait réussi à obtenir ce qu’il voulait, il avait réussi à obtenir la belle demoiselle. Lui avait lutté pendant des années pour que le maudit Prince Jean lui offre la main de sa nièce et quand il l’avait enfin obtenu, elle lui échappait des doigts. Il y avait vraiment de quoi être en colère et il l’avait bien montré en détruisant, une fois de plus une pièce de la villa où il habitait.

Bien sur quand il avait quitté les lieux, il avait laissé la bonne remettre tout en ordre. Il ignorait où elle allait pouvoir trouver les bibelots pour remplacer ceux qu’il avait détruit, mais il s’en fichait. Du moment qu’elle remettait la pièce en ordre, il n’en demandait pas beaucoup plus. Maintenant qu’il était au Rabbit Hole, il n’y pensait plus vraiment. En fait, la compagnie de Maxwell lui permettait de mettre de côté ce choc du retour des souvenirs. Bien sur, Guy n’allait pas se mettre à faire comme si de rien était d’un coup d’un seul, c’était impossible. Néanmoins, progressivement, la colère que l’ancien shérif possédait en lui commençait petit à petit à s’apaiser. Comme quoi, le Rabbit Hole était vraiment le lieu idéal pour laisser de côté les soucis de la vie quotidienne.

Il n’avait pas pu s’empêcher d’être sincère quand Maxwell lui avait demandé comment il allait. C’était vrai qu’il était perdu entre deux ou trois souvenirs, mais il restait tout de même déterminé à passer une agréable soirée. Et si son compagnon de beuverie était présent, la soirée ne pouvait qu’être parfaite non ? Il aurait tout le temps de penser le lendemain. Pour l’instant, l’attention de Gisborne était portée sur un groupe de demoiselles que Maxwell lui montrait. Il souligna le fait qu’une demoiselle semblait prêter de l’attention à Maxwell et aussitôt, celui-ci se mit à charmer la demoiselle par son regard. La séduction ne se basait pas uniquement sur les paroles, mais aussi les gestes et tous les messages subliminaux qu’on pouvait transmettre. Guy, ou plutôt Raphaël, avait réussi à charmer plus d’une femme sans prononcer aucun mot.

Maxwell entra dans le jeu et imagina les paroles d’une autre demoiselle qui s’était penchée vers son amie pour lui murmurer quelque chose tout en continuant de les fixer. Un sourire en coin se dessina sur le visage de Guy. Ce n’était pas impossible qu’il ait tapé dans l’œil de l’autre demoiselle. L’ancien shérif avait toujours été certain du charme qu’il possédait. Après tout, il avait séduit plus d’une femme dans leur monde d’origine et à Storybrooke, même si au fond, il n’avait jamais aimé qu’une seule femme. Il but une nouvelle gorgée de son verre et le reposa sur le comptoir. L’espace de quelques instants, Guy se demanda qui étaient ces jeunes femmes, réellement. Surement pas des nobles, ni des princesses, ni des reines. Sinon, elles ne seraient pas assises à ce bar maintenant que les souvenirs étaient de retour, et elles ne lanceraient pas des messages subliminaux aux deux compagnons de beuverie. Peut-être venaient-elles d’un bordel ?

D’ailleurs, en parlant de véritable identité : qui pouvait bien être Maxwell ? Il n’en savait rien. Il avait un crochet à la place d’une de ses mains. Un homme comme lui, s’il était passé par Nottingham ou bien s’il avait fait entendre parler de lui dans un des royaumes voisins, Guy l’aurait sans doute su. Du coup, il songea que Maxwell devait être étranger à ces royaumes là. Celui-ci ne chercha pas non plus à savoir qui était Gisborne et ne semblait pas savoir qui il était non plus dans leur ancien monde. Ici, ils étaient tous les deux Raphaël et Maxwell. Et quelque part, ça faisait du bien de ne pas avoir un regard « connu » sur soit. Il avait croisé deux villageois de Nottingham un peu plus tôt et il avait très bien vu dans leur regard le dédain qu’ils ressentaient pour lui. Ici, Raphaël n’était plus rien, si bien qu’il pourrait très bien payer les conséquences de ses actes. Enfin, techniquement, l’ancien shérif n’avait fait qu’obéir aux ordres du Prince Jean.

- Ne me dis pas que tu vas t’en plaindre ? lâcha-t-il. Ton admiratrice ne te lâche pas des yeux non plus.

Il avait bien vu le clin d’œil qu’il avait adressé à la demoiselle aux yeux verts. Elle n’était pas mal, il fallait bien le dire. Dans le groupe, elles étaient toutes plutôt jolies et Raphaël se serait réellement fait une joie de les courtiser toutes, en même temps, s’il en avait eu le cœur. Sauf que ce soir, il n’avait pas spécialement envie. Peut-être un autre soir. Maxwell semblait lui aussi ne pas avoir trop envie.

- Tu ne vas pas la voir ? lança-t-il afin d’attester sa supposition. Te serais-tu rouillé, par hasard ?

 
fiche codée par Empty Heart


Hors Jeu:
 

_________________________
Shérif de Nottingham
Raphaël Abbot
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les deux hommes de la Taverne ♫ [Raph']   
Revenir en haut Aller en bas
 

Les deux hommes de la Taverne ♫ [Raph']

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « Deux hommes regardent à travers les mêmes barreaux. L'un voit la boue, l'autre les étoiles. » - Dio ♠
» Deux hommes torses nus au soleil... trop beau pour être vrai ? (libre)
» COHEN - La mort est une dette que chacun ne peut payer qu'une fois...ou deux si tu es un zombie
» Patte-Patte et Turban partent à l'aventure (PV. Dahmed)
» Le baiser au Moyen-Age

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon a Curse ::  :: Les Commerces :: Les Restaurants et Bars :: Le Bar Rabbit Hole-