Inscrivez votre forum sur notre Top-site !


« Tant qu'il y a assez de place pour stocker les guimauves, tout va bien. »
par Valentine Bellamy dans You gave up the fight, you left me behind
L'histoire se déroule en
Octobre 2013.


Partagez | 
 

 Where's the fun in that ? (pv.Adrian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
Invité



MessageSujet: Where's the fun in that ? (pv.Adrian)   Mer 11 Fév - 9:06









Daniel + Adrian


« L’avenir nous tourmente, le passé nous retient, c’est pour ça que le présent nous échappe. »





Gagner puis tout perdre. Ce n'était pas la première fois que l'ancien conseiller subissait ce genre de coup tordu du destin. D'abord, en tant que Damien, il avait perdu tout ses repères en passant du monde grisonnant d'HalloweenTown à celui tellement plus intéressant et coloré qu'était la Forêt Enchantée. Ensuite, alors qu'il était trop concentré sur ces découvertes pour voir le danger des conséquences de ces actes, sous le nom Triste Sire, il avait été obligé de fuir le royaume de la princesse Belle. À Nottingham, il avait dû repartir de zéro, mais était tout de même parvenu à se hisser au rang de conseiller grâce à ses seules compétences et non plus grâce à une aide magique. S'il devait retirer une seule fierté de sa vie passée, çà serait ce dernier point. Il aurait dû se douter que rien de bon n'arrivait lorsqu'on devenait trop confiant.

Prendre certaines choses pour acquises, voilà quelle avait été sa plus terrible erreur, car, aujourd'hui, il se retrouvait de nouveau dans une situation précaire. Tout çà à cause d'une malédiction ! Non seulement, l'ancien conseiller ne saura jamais comment se serait terminé le mariage de la princesse Marianne (complot qu'il avait mis plus d'un an à mettre en place) mais, en plus, il devait à présent reprendre la partie en subissant les erreurs faites en tant que Daniel Lynch.

Lui qui avait passé tellement d'années en tant que 'joueur' se retrouvait dans la position d'un pion sur l'échiquier. Humiliant et plutôt irritant. Cependant, il n'avait pas le luxe de s'attarder sur ce qu'il ressentait. Il devait gagner du temps. Chose qui lui faisait cruellement défaut puisqu'il devait agir vite. D'abord, il fallait stabiliser le jeu, faire le point et, seulement ensuite, il pourra réfléchir à la manière d'en reprendre le contrôle. Si c'était possible.

Le psychiatre avait commencé à agir dans ce sens en libérant les patients de son service. Même si la princesse Belle était intervenue à un moment du procédé, le résultat restait le même : il avait coopéré et l'initiative lui revenait.

Ensuite, il y avait la question du travail. Curieusement, concernant cette décision, il devait lutter contre lui-même. Une part de lui voulait s'accrocher jusqu'au bout pour garder un titre qu'il ne méritait pourtant pas. C'était illogique. Pourquoi chercher à garder la fonction de chef de service lorsque le service en question était à présent vide ? En plus, c'était le premier endroit où ces ennemis viendraient le chercher. Triste Sire devait agir en contre-sens par rapport à la manière de penser de Daniel Lynch. Un exercice plus ardu que prévu.

L'ancien conseiller avait reçu dernièrement un coup dur qui lui avait fait réaliser une évidence : jamais il ne pourra rattraper ce que la malédiction lui avait enlevé. Nottingham avait été un plateau de jeu parfait pour le manipulateur qu'il était, pourtant cette partie était perdue. Le maléfice de la reine avait changé trop de choses. Rentrer ne l'intéressait pas et il ne pouvait continuer à se morfondre dans son appartement, même si sa dernière discussion avec Marianne avait été un coup plus dur qu'il ne voulait bien l'admettre. Il devait continué d'avancer.

Daniel avait passé ces derniers jours à rassembler des informations de manière indirecte. Sur quelle alliance pouvait-il encore compter ? Sa dette impayée auprès du Ténébreux semblait être mise en suspens grâce à l'absence de magie, c'était bien le seul point positif de cette situation. Pouvait-il compter sur l'ancien Shérif de Nottingham ? Il en doutait et ne voulait pas prendre le risque d'aller le trouver. Coraline ? Après les derniers événements, le natif d'HalloweenTown voulait l'éviter autant que possible. En fait, il voulait éviter tout ceux le connaissant sous son véritablement nom, celui de Damien. Ceux l'appelant Triste Sire, il pouvait faire avec mais ceux qui le connaissait d'avant cette période... non.

Il préférait chasser de son esprit la possibilité de rencontrer ces personnes pour se concentrer sur les alliances qu'il pouvait lui rester. Concernant certaines d'entre elles, il devait mettre les choses au clair. Storybrooke était une trop petite ville pour risquer de jouer pour deux camps. Était-il plus intéressant de maintenir son alliance avec le juge Frollo ou bien s'assurer du soutien de Clopin ? D'ordinaire, l'ancien conseiller aurait été confiant. Il imaginait bien le chef des gitans lui rendre service, du moins, s'il jouait bien ces cartes. Sauf que Daniel Lynch n'avait jamais croisé Matthew Grey. Est-ce que ces vingt-huit dernières années risquaient de compromettre ces chances d'obtenir se qu'il voulait ? Cette fois, il devait prendre le risque.

Savoir où trouver l'ancien gitan fut facile. Il y avait au moins un côté positif à déprimer dans son appartement en regardant la télévision en quête d'inspiration ! Après s'être rendu plus présentable (un de mes mauvais côtés de se cloîtrer chez soi était de subir un certain laisser-aller), Daniel se décida à sortir pour se diriger vers le studio d'enregistrement.

Le psychiatre (mais pouvait-il encore se nommer ainsi ?) pensait que la suite serait plus ardue. Il avait beau avoir vérifié que les magouilles faites en tant que Daniel Lynch n'avait pas filtré dans les journaux, il redoutait de ne pouvoir atteindre le studio en toute tranquillité. Pourtant, ce fut le cas. Autre surprise : l'accueil lui indiqua un équivalent de la salle de repos lorsqu'il demanda à parler à Matthew. Daniel fut surpris de se manque flagrant de sécurité. Était-ce parce qu'il était habitué à son service psychiatrique ou bien était-ce la fin de la malédiction qui avait créé un tel laxisme ? Quoi qu'il en soit, en entrant dans la pièce, il ne trouva aucune trace de l'ancien chef des gitans mais tomba par contre sur Andrian Bones.

"Pardonnez-moi." Dit-il aussitôt en voyant que la pièce n'était pas vide, même si la personne qu'il cherchait en était absente. "Je cherchais monsieur Matthew Grey. Savez-vous où je pourrais le trouver ?"

Pour le psy, il s'agissait d'une première rencontre. Daniel Lynch avait bien des souvenirs d'Andrian Bones. Il se souvenait d'une tentative d'audition, mais ce souvenir là ne pouvait être réel puisqu'il était clairement plus jeune. Ce n'était qu'un faux souvenir. Damien était bien loin de s'imaginer être sur le point de vivre des retrouvailles avec l'ancien roi de la parade. LE Jack Skellington, la personne qu'il avait autrefois admirée. Pourtant, le nom de famille aurait dû éclairer sa lanterne.



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas
 

Where's the fun in that ? (pv.Adrian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Adrian Mutu
» Adrian Aucoin
» Université de Boston - Adrian dans son bureau...
» Adrian Korbel
» Adrian fait une visite surprise à Colleen (Colleen)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon a Curse ::  :: Les Archives :: Archives Storybrooke-