Inscrivez votre forum sur notre Top-site !


« Tant qu'il y a assez de place pour stocker les guimauves, tout va bien. »
par Valentine Bellamy dans You gave up the fight, you left me behind
L'histoire se déroule en
Octobre 2013.


Partagez | 
 

 You're important to me [pv Elana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Lacey French
Admin ೨ Belle

⚔ Curse :
2105
⚔ Coeur :
Amoureuse d'une bête
⚔ Personnage de Conte :
Belle


MessageSujet: You're important to me [pv Elana]   Dim 4 Jan - 21:01






Belle & Elana



Quand les souvenirs avaient fait leur apparition dans la mémoire des gens, on avait l’impression que le temps à Storybrooke s’était de nouveau arrêté. Tout le monde avait cessé leurs activités pour aller retrouver les personnes qui avaient été séparées par la malédiction. Autant dire que dans la ville régnait principalement la joie. Il était évident que je n’avais pas fait exception. Quand je m’étais souvenue de qui j’étais, je me trouvais encore dans le manoir de Nafanaïl, me préparant pour aller ouvrir la Bibliothèque dont j’étais devenue la gérante depuis quelques temps. Mes souvenirs se manifestèrent par une espèce d’onde de choc qui m’avait momentanément étourdie et quand c’était passé, tout me semblait nettement plus clair. J’avais tout d’abord été choqué par la personne que j’étais devenue. Il me semblait évident que Lacey était une personne complètement montée de toute pièce parce que maintenant que j’étais redevenue Belle, je ne pouvais pas m’imaginer être autre chose. Et pourtant… Pourtant tout ce que j’avais fait depuis que j’étais sortie de l’hôpital était vrai. Ce n’était pas des souvenirs montés de toute pièce. Je m’étais retrouvée dans la peau d’une femme délurée, je-m’en-foutiste et effrontée.

Une fois le choc passé, j’avais retrouvé Mulan. A présent, je comprenais parfaitement pourquoi elle m’était venue en aide quand j’étais encore entre les mains de Triste Sire. Le jour où nous nous étions rencontrées, je lui étais venue en aide et il semblerait qu’à Storybrooke, elle ait payé sa dette en me délivrant du service psychiatrique. A présent, je savais que jamais je n’avais eu de soucis mentaux. Bien sur, je le savais avant, mais étant donné ma pseudo amnésie, rien n’avait été réellement sur jusqu’à maintenant. J’avais aussi compris pourquoi je m’étais retrouvée là-bas : Regina m’avait enfermé dans son cachot, dans notre monde d’origine et il semblerait que la malédiction ait perpétré cet emprisonnement. J’aurais pu  atterrir dans le commissariat, mais elle m’avait souhaité à l’abri des regards, là où on ne pourrait pas me trouver. Là où Rumple ne pourrait pas me trouver. J’ignorais quel mensonge elle lui avait inventé pour qu’il se désintéresse à ce point de moi, mais il était évident que l’arrivée d’Emma avait changé bien des choses puisque je m’étais retrouvée libre. En parlant de Rumple, une fois mes retrouvailles fêtées avec Mulan et mes excuses présentées à Nafanaïl (dont j’ignorais le véritable prénom), j’étais sortie pour me rendre chez Rumple.

Dans les rues, de nombreuses personnes se retrouvaient. Moi, je n’avais pas grand monde à retrouver en fait, si ce n’était mon père, mes cousines et l’homme qui faisait battre mon cœur. Mais avant de retrouver ma famille, mes pas m’avaient directement mené jusqu’à chez M. Gold. J’avais été un peu surprise de le retrouver exactement comme il était pendant la malédiction. Bizarrement, je m’étais un peu attendue à le retrouver sous les traits de Rumplestilskin, le Ténébreux, mais cela n’avait pas été le cas. C’était un peu la preuve que la magie n’était pas présente à Stroybrooke. Nous étions dans un monde dénué de magie, c’était certain ! Du coup, je me demandais pourquoi est-ce que j’avais cru retrouver Rumple sous d’autres traits que sous forme humaine ? Allez savoir… En tout cas, une fois mes retrouvailles faites avec lui, j’avais essayé d’appeler Noelia, ou plutôt Elana, ma cousine. La malédiction nous avait permise de nous retrouver et de nous rapprocher. Cependant, je craignais que le retour des souvenirs ne provoque notre éloignement. Dans notre ancien monde, ma relation avec mes cousines n’avaient pas été au beau fixe. Nous nous étions éloignées en grandissant. Or, aujourd’hui, je voulais vraiment qu’Elana et moi redevenions les cousines que nous étions avant.

Malgré mes quelques appels, elle n’avait pas décroché ni ne m’avait envoyé un message pour m’expliquer la raison de son impossibilité à répondre. Le lendemain du retour des souvenirs, je me rendis à la bibliothèque afin de l’ouvrir. Je n’avais toujours aucune nouvelle d’Elana, mais je ne comptais pas laisser le silence s’installer plus longtemps. Je verrais bien si elle venait travailler ou pas. Si ce n’était pas le cas, je pouvais toujours me rendre chez elle. Je croiserais peut-être mes deux autres cousines, mais ce n’était pas grave. Non pas qu’elles ne m’intéressaient pas, mais j’avais renoué contacte avec Elana alors il était normal que je la fasse passer en priorité, non ? Enfin, avant de faire des conclusions hâtives, je me concentrais sur l’instant présent. J’ouvris la Bibliothèque et comme à mon habitude quand je commençais la journée, je rangeais les livres qui avaient été consulté avant la fermeture des lieux l’avant-veille et que je n’avais pas eu le temps de remettre à leur place. Il y avait aussi les livres qui avaient été rendus par le biais de la boite aux lettres. J’étais entrain de sillonner les étagères quand j’entendis la porte de la Bibliothèque s’ouvrir.



_________________________

Once Upon A Beauty and the Beast
belle & rumpelstilskin ⊹ Il y a un monde où l'espoir et les rêves vivent à jamais. Tant de merveilles à voir, un monde que ton coeur seul connaît. Et aussi belle qu'un vieux poème, cette chanson là nous entraîne vers un beau voyage tel un baiser volé. Si l'on y croit, le voeu que l'on donne aux étoiles s'exaucera. Mon cœur à travers l'air du vent sera guidé vers toi. Et si l'on y croit, les reflets d'un ciel de diamant brilleront de mille feux. L'amour sera toujours heureux, à tout il survivra ; si l'on y croit. Un jour je viendrai vers toi. Tout en moi je le sais puisque ce jour-là la pantoufle m'ira, je verrais l'amour dans tes yeux. Un conte ancien comme le temps, aucun obstacle au devant car tu vis en moi tel un baiser volé. Éternelle histoire, la rose ne flétrira. Ce beau rêve bleu est là qui nous attend. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're important to me [pv Elana]   Jeu 22 Jan - 0:37

Lacey &Noelia
You’re important to me
Les souvenirs sont revenus. La vie est devenue … compliquée. En tant que Noelia, j’aidais cette pauvre Lacey, je la protégeais des personnes qui lui voulaient du mal sans trop comprendre pourquoi ou ne connaissant pas mes motivations. Hors, aujourd’hui, tout a changé. Lacey est redevenue Belle, je suis redevenue Elana. Je n’aime pas cette ancienne moi, je préfère celle que je suis aujourd’hui, je suis fière d’être Noelia, je suis fière, car elle est plus forte et indépendante que ses sœurs, elle ne se laisse pas avoir, même si parfois il lui arrive d’être naïve. Dans les rues de Storybrooke, tout le monde était heureux, je me souviens des regards de mes sœurs, je les avais trahi et abandonné pour sauver Belle, pour la chercher et la ramener à la maison. Mes sœurs ne comprendront jamais mes intentions. C’est par honte que je n’ai pas cherché à répondre aux appels de ma cousine, par honte et surtout par peur. Elle est douce, gentille, compréhensible et adorable, jamais elle n’oserait me détester, mais j’ai peur, tellement peur de la décevoir. Pourquoi cela ? Me demanderez-vous, et bien parce que je l’ai abandonné, suivant les pas de mes sœurs, je n’ai plus voulu passer du temps avec elle, pensant qu’elle me manipulait, alors qu’il n’en était rien. Je l’ai compris par instinct et j’ai eu cette envie de l’aider et la sauver.

Les jours ont passé depuis que la ville a retrouvé sa mémoire. J’étais dans mon appartement, assise sur mon canapé, je regarde mon portable et les multiples appels en absence de Belle, ainsi que ses sms … tous sans réponses. Je m’humecte les lèvres et soupire. Ok. Je me lève et prend mon portable, je me dirige vers l’entrée de mon appartement, prend mon sac, mets mon portable dedans, sors de ma demeure, ferme la porte et m’en vais après avoir mis mes clés dans mon sac à main. Je suis déterminée et décidée. A faire quoi ? Voir ma cousine. Il fallait que je l’affronte, il fallait que l’on discute toutes les deux et que l’on mette une bonne fois pour toutes certaines choses au claire. Je marche vers la bibliothèque, traversant la rue. Je m’arrête devant la porte. J’ai peur. Je déglutie. Aller Noelia, tu peux le faire. Je souffle un bon coup et ouvre la porte de la bibliothèque avant de m’y engouffrer. Je ferme la porte et marche. Je ne la vois pas sur le comptoir, alors je tente de l’appeler « Belle ? » appelle je doucement d’une voix mal assurée. C’est alors que d’instinct, je me tourne sur la gauche et la vois. Mon cœur fait un bond. Je mets ma main droit sur ma bouche, fais tomber mon sac à main et me précipite vers elle pour la prendre dans mes bras et la serrer très fort comme pour me dire que oui, elle est belle et bien là. Ma cousine que j’aime tant. Je finis par desserrer cette étreinte maladroite et me recule penaude et paniquée « J’suis désolée je … j’avais honte … terriblement honte. Je m’en veux tu sais. Je… je pouvais pas te répondre … j’avais peur … peur que … tu m’en veuilles. J’aimerais tant que les choses soient comme avant, mais c’est impossible » lui dis je, les yeux émus par l’émotion, le cœur battant, les joues rouges, jouant avec mes mains et le cœur battant. Je déglutis, j’ai dû mal, ma gorge est horriblement sèche.

C’est alors que je me rends compte que je n’ai plus mon sac alors, je me recule et me retourne pour aller le récupérer, je peux parfois être tête en l’air et oublier mes affaires un peu partout,mais se serait dommage qu’on me vole mes papiers ou mon téléphone ou mes objets de valeurs, même si je sais pertinemment que ce n’est pas le genre de la ville. Après je pense que c’est surtout pour éviter Belle, j’ai peur qu’elle m’hurle dessus. Oui bon ce n’est vraiment pas son style, j’espère qu’elle me pardonnera et que l’on pourra faire évoluer notre relation, sinon, je la comprendrais …


good vibes.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Lacey French
Admin ೨ Belle

⚔ Curse :
2105
⚔ Coeur :
Amoureuse d'une bête
⚔ Personnage de Conte :
Belle


MessageSujet: Re: You're important to me [pv Elana]   Mer 4 Fév - 16:32






Belle & Elana



Je ne savais pas trop si j’allais voir Elana en venant à la Bibliothèque. Quoi qu’il arrivait, moi, j’ouvrirais la Bibliothèque et continuerais d’y travailler. Pour beaucoup d’habitants, le monde avait presque cessé de tourner depuis le retour des souvenirs et je mentirais si je disais que pour moi ce n’était pas le cas. Le jour où j’avais retrouvé la mémoire, je n’avais pas ouvert les lieux parce que c’était une journée importante. Je me souvenais enfin de qui j’étais et pour moi, il n’y avait pas plus beau cadeau. Qui aurait cru que me souvenir de mon passé serait quelque chose d’aussi extraordinaire ? En tout cas, je n’avais plus besoin de chercher qui j’étais parce que j’étais certaine d’une chose : Lacey n’était pas moi. Peut-être était-elle mon moi intérieur, mais je m’appelais Belle. Et s’il fallait avoir un nom de famille dans ce monde, French ne me déplaisait pas. Mon prénom, dans ce monde, était un mot français. L’équivalent de Beauty dans notre langue.

Enfin pour en revenir à l’instant présent, en arrivant à la Bibliothèque, j’ignorais si j’allais revoir ma cousine. Comme elle ne répondait ni à mes appels, ni à mes sms, je me posais des questions. Est-ce que le fait d’avoir retrouvé ses souvenirs avait ravivé cet éloignement que nous avions vécu plus jeunes ? Je n’en savais rien. J’espérais que non, mais apparemment, c’était ce qui était entrain de se passer. Je savais que ses deux autres sœurs lui avaient monté la tête contre moi, il y a plusieurs années de ça. J’ignorais ce qu’elles avaient dit exactement, mais ça avait fonctionné. Elana avait toujours été la plus influençable des trois. Je le savais, mais je n’avais jamais usé de ça. Du coup, ça m’attristait que le retour des souvenirs nous ait séparé. On s’était plutôt bien retrouvées pendant la malédiction et se serait dommage que tout s’écroule maintenant. Mais je ne pourrais pas aller à l’encontre de la décision de Noelia.

Incertaine de la situation, je commençais ma journée de travail en allant chercher les livres qui avaient remis dans la boite aux lettres et les pointais comme rendu. Les emprunteurs à la Bibliothèque s’étaient faits de plus en plus nombreux au fil des jours. Tous les habitants de Storybrooke n’étaient pas des grands lecteurs, mais bon. Ce n’était pas bien grave, j’avais assez de « clients » pour faire tourner la boutique. A croire que mon envie de reprendre la Bibliothèque avait été un signe du destin ou quelque chose dans ce gout-là. Enfin, toujours était-il que ça me plaisait ce que je faisais. Et c’était le principal. Sillonnant les étagères que je connaissais par cœur, j’étais entrain de remettre les livres à leur place quand la porte de la Bibliothèque s’ouvrit. Machinalement, je tournais la tête vers le bout du rayon, mais je ne voyais pas la porte de là d’où j’étais. Mon cœur s’était mis à battre plus rapidement.

La Bibliothèque était encore fermée au public. Du coup, cela ne pouvait être qu’elle. Ou Rumple… mais cette fois-ci, j’espérais que c’était Elana. Non pas que je ne serais pas contente si c’était lui, mais j’espérais voir ma cousine pour qu’on parle. J’avais la sensation que le monde avait cessé de tourner après que la porte se soit refermée et qu’il n’y ait plus un bruit. J’étais tentée d’aller voir, mais je n’y arrivais pas. Mes jambes étaient comme pétrifiées. Mais le monde reprit son cours lorsque j’entendis mon prénom, mais aussi le son de la voix d’Elana. Elle était venue ! Mon cœur s’était mis à battre plus fort. Je fis quelques pas tandis que de son côté, ma cousine m’avait retrouvé. J’avais encore deux livres dans mes mains et je ne savais pas quoi en faire. Je vis ma cousine porter sa main à sa bouche pour se précipiter vers moi ensuite. Machinalement, j’écartais les bras. Suite à mon écartement, les livres furent posés sur une étagère, puis mes bras se refermèrent autour d’Elana.

Ses bras se refermèrent autour de moi si fort que si elle avait été Hercules, elle m’aurait sans aucun doute brisée en deux. Je sentis mes yeux se remplir de larmes tandis que je la serrais contre moi. Nous restâmes ainsi pendant quelques instants avant qu’elle ne me relâche. Sur son visage, la panique s’était dessinée et j’ignorais la raison de cette panique jusqu’à ce qu’elle m’explique avoir eu peur. Mais peur de quoi ? Je fronçais légèrement les sourcils, essayant de comprendre de quoi elle voulait bien parler. Je n’eus pas le temps d’ouvrir la bouche pour dire quoi que ce soit qu’elle s’éloigna. Au début, je crus que c’était pour repartir et du coup, je me préparais à la suivre, mais elle n’alla que chercher son sac qu’elle avait lâché en venant vers moi. Je m’approchais d’elle et lui pris ses mains dans les miennes avant de plonger mon regard dans le sien. Le plus sérieusement du monde, je lui demandais :

- Elana… pourquoi est-ce tu veux que je t’en veuille ? Qu’est-ce qui te fait peur à ce point ?

Je n’avais pas la réputation d’être le grand méchant loup. Je le saurais si c’était le cas. Je n’étais pas méchante pour deux ronds et je ne comprenais pas vraiment ce qui pouvait pousser Elana à croire que j’allais lui en vouloir. Je n’avais rien à lui reproché. C’était ma cousine, même si tout n’avait pas été rose entre nous. Je regrettais d’ailleurs que ça ne l’ait pas été parce qu’enfants, nous étions toutes les quatre vraiment proches. Elles étaient les sœurs que je n’aurais jamais et pourtant… La vie nous avait séparées et j’avais l’impression que je ne pourrais jamais rien faire pour les retrouver. Elana était peut-être la seule que je pouvais ravoir à mes côtés et je ne comptais pas faire une croix dessus.

- Pourquoi est-ce que les choses ne pourront jamais être comme avant ?



_________________________

Once Upon A Beauty and the Beast
belle & rumpelstilskin ⊹ Il y a un monde où l'espoir et les rêves vivent à jamais. Tant de merveilles à voir, un monde que ton coeur seul connaît. Et aussi belle qu'un vieux poème, cette chanson là nous entraîne vers un beau voyage tel un baiser volé. Si l'on y croit, le voeu que l'on donne aux étoiles s'exaucera. Mon cœur à travers l'air du vent sera guidé vers toi. Et si l'on y croit, les reflets d'un ciel de diamant brilleront de mille feux. L'amour sera toujours heureux, à tout il survivra ; si l'on y croit. Un jour je viendrai vers toi. Tout en moi je le sais puisque ce jour-là la pantoufle m'ira, je verrais l'amour dans tes yeux. Un conte ancien comme le temps, aucun obstacle au devant car tu vis en moi tel un baiser volé. Éternelle histoire, la rose ne flétrira. Ce beau rêve bleu est là qui nous attend. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're important to me [pv Elana]   Mer 11 Fév - 13:18

Lacey &Noelia
You’re important to me
Je suis entrée dans la bibliothèque, ça y est, je l’ai fait. J’ai pris on courage à deux mains et je suis entrée. J’ai regardé autour de moi et je l’ai vu. Ma cousine. Je me suis précipitée vers elle pour la serrer contre moi. Tous ces souvenirs, tout ce temps. Tout ce que nous avons subi et vécu. Dire que je voulais la retrouver, dire que je voulais la sauver – même si je n’étais pas seule à cet instant précis – et bien, elle est là devant moi désormais. Je la serre contre moi quelques instant, serrant mes dents, ne voulant pas exploser en sanglots, je m’en voulais tellement, je l’avais trahis avant de me raviser à la chercher. A Storybrooke c’était comme si je m’étais donnée une mission pour me repentir, mais que j’ignorais la raison de ce repenti, aujourd’hui, je le sais. Je lui suis redevable de beaucoup de choses, elle qui a toujours été si gentille, souriante, aimante … bref, Belle quoi ! L’avoir dans mes bras, la ressentir contre moi, ça me fait tellement du bien. Je la serre très fort contre moi avant de la relâcher et lui exprimer ma culpabilité. Je m’en veux tellement. Ses yeux devinrent sérieux, je pris peur, elle allait m’en vouloir, je sais pas, peut être. Ou pas. Elle me demande alors pourquoi elle devrait m’en vouloir, ne comprenant pas ma réaction, ni ma culpabilité ni pourquoi j’ai peur ou je me punis à ce point. Je la regarde, rien ne sera jamais comme avant, je le sais. « Parce que … tout change. Les relations, soit nous nous éloignons, soit nous nous rapprochons », lui dis je, me calmant. Je soupire et ferme les yeux tout en séchant mes larmes. « A l’époque, je m’étais éloignée de toi, car sois disant, tu te moquais de moi. J’ai été beaucoup influencée par mes sœurs et j’en suis navrée. Ensuite … quand tu as été forcée de partir et bien … je pense qu’on devrais s’assoir tu sais » lui dis je avec un faible sourire.

Doucement, nous marchons vers l’entrée pour nous installer sur deux chaises. J’avais beaucoup de choses à lui raconter, alors, j’ai commencé mon récit. Je lui parle de ma fuite de la maison pour la retrouver. Que mes sœurs étaient heureuses que Belle ne soit plus à la maison, lui montrant qu’elles étaient mauvaises et jalouses de Belle. Après la mort de Gaston, je suis partie à la recherche de Belle, en mentant à mes sœurs, disant que j’allais effectuer un pèlerinage pour la mort de notre bien aimé. Je me suis arrêtée en souriant avant de rire et de secouer la tête, mes sœurs y avaient bêtement cru. Je continue mon récit jusqu’à Camelott où j’ai rencontré le roi Arthur et ses chevaliers, que je suis partie et pendant mon chemin, on m’avait attaqué, mais un preux chevalier – Gauvain – m’a rattrapé et sauvé. Depuis, nous avons fait route pour retrouver et sauver Belle. Mais arrivés devant le château, la Malédiction avait frappé … je finis par hausser les épaules. « Ici, j’étais devenue libraire, je suis juste en face de chez toi en fait » lui dis je en montrant du menton la libraire où je travaille « Quand on a retrouvé la mémoire, j’ai eu … toute cette culpabilité en moi. Et … j’ai croisé le regard de mes sœurs, elles ont compris que je les avais trahi pour te retrouver. Aujourd’hui, nous ne nous parlons plus comme avant. Tu sais … aussi fou que ça puisse être, je préfère qu’on m’appelle Noelia ou Noe … parce que … Elana … et bien, elle est influençable, elle est maladroite et elle n’a pas vraiment de personnalité. Celle que je suis ici me convient tellement. Je t’ai protégé, je m’étais donnée pour mission de … te protéger parce que je tenais et je tiens énormément à toi Belle … tu m’as tellement manqué, j’avais tellement peur pour toi … tu es ma famille, tu es comme une sœur … je t’aime tellement » lui dis je, les larmes aux yeux, la regardant avec tellement de sincérité, j’étais tellement heureuse de la revoir, j’étais tellement émue. Après lui avoir raconté tout ça, mon cœur s’était allégé, doucement, je lui prends la main «Tu veux bien me pardonner … de les avoir cru et de t’avoir abandonné ? » lui demande je en espérant qu’elle me dise « oui »


good vibes.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Lacey French
Admin ೨ Belle

⚔ Curse :
2105
⚔ Coeur :
Amoureuse d'une bête
⚔ Personnage de Conte :
Belle


MessageSujet: Re: You're important to me [pv Elana]   Mer 18 Mar - 19:16






Belle & Elana



C’était déroutant de se dire qu’on abandonnait une identité qu’on avait porté pendant vingt-huit longues années pour en récupérer une autre qu’on n’avait même pas eu conscience de perdre un jour. De Lacey j’étais passée à Belle et honnêtement, je n’étais pas mécontente. Quand j’y repensais, Lacey et moi n’avions rien en commun et pourtant, c’était ainsi que j’avais été. Pourtant, je ne pouvais toujours pas dire ce que Lacey avait fait pour se retrouver en psychiatrie. Certaines personnes semblaient avoir un passé fictif plutôt bien construit alors que moi, j’avais été dans le flou total. Etre amnésique n’était définitivement pas quelque chose d’amusant. C’était même frustrant parce qu’on était tout le temps à la recherche de soi. Et bizarrement, absolument rien ne me permettait de mettre le doigt sur un potentiel passé. Rumple avait essayé de me cacher le fait qu’on se connaissait et le lien qui nous unissait. Sauf que ça m’avait plus énervé qu’autre chose.

Mais à présent, je me souvenais de qui j’étais et ça me faisait un bien fou. Je pouvais de nouveau être moi sans en souffrir. Et surtout j’avais retrouvé celui que j’aimais. Maintenant, je voulais retrouver ma cousine, celle que j’avais toujours énormément appréciée et que la malédiction m’avait donné la chance de retrouver. Mais il semblerait que le retour des souvenirs ait fait des miracles parce que depuis que nous avions retrouvé la mémoire, je n’avais plus absolument aucune nouvelle d’elle. Pourtant ce n’était pas faute de lui avoir envoyé des messages et de l’avoir appelé un certain nombre de fois. Mais elle n’avait jamais répondu. Du coup, je m’étais mise à croire qu’elle m’en voulait de quelque chose, que l’influence de ses sœurs était de retour, ce qui aurait pu être possible après tout étant donné le caractère d’Elena et d’Ellen. Je me faisais donc à l’idée, même si ça ne me réjouissait pas. Néanmoins, j’avais espoir de la voir venir travailler un jour.

Et il semblerait que mon espoir ne soit pas vain car alors que je m’y attendais le moins, elle se jeta dans mes bras. Je la réceptionnais un peu tant bien que mal, contente de la voir là, contente de voir qu’elle ne me haïssait pas comme elle avait pu me détester avant. Ma Elana était de retour. Elle me serrait tellement fort que je remerciais un peu le ciel que ce n’était pas un homme. Elle m’aurait surement cassé une côte. Et je n’en avais pas besoin en ce moment. Je ne comprenais absolument rien à ce qu’elle me disait. Elle s’excusait limite, alors que je ne voyais pas pour quelle raison. Qu’avait-elle fait ? Elle seule le savait et c’était pour cette raison que je lui posais la question. Je voyais dans son regard qu’elle avait vraiment peur de quelque chose. Je voulais la rassurer, mais je ne savais pas de quoi. Je l’écoutais donc m’expliquer que le retour des souvenirs chamboulait tout. Là, j’étais bien d’accord avec elle, mais je ne voyais pas en quoi. Sans la brusquer je l’écoutais jusqu’au bout, découvrant ainsi la cause de notre éloignement dans notre monde. J’en écarquillais les yeux de surprise.

J’étais choquée d’apprendre qu’on lui avait fait croire que je me moquais d’elle alors que jamais je n’avais osé faire une telle chose. C’était ma cousine, jamais je n’aurais fait ça. Surtout que nous étions proches depuis toujours et nous avions les mêmes centres d’intérêt. C’était bien mes cousines d’oser dire un tel mensonge. J’en étais profondément énervée et blessée. Je hochais la tête lorsqu’elle me demanda si nous pouvions nous asseoir. Je n’y voyais absolument aucun inconvénient, j’étais curieuse de savoir ce qu’il s’était passé une fois que je fus partie avec Rumple. Je savais que mes cousines avaient eu à affronter la mort de Gaston. Une mort qui n’en était pas vraiment une étant donné qu’il avait été transformé en rose. Je la suivis jusqu’à deux sièges et écoutais la suite de son récit. J’étais surprise de savoir qu’Elana, de nature si discrète et timide, avait osé se lancer dans une aventure toute seule. Surprise, mais admirative. J’étais touchée qu’elle ait voulu me libérer. Une lueur d’admiration passa dans mon regard quand je sus qu’elle s’était rendue à Camelot. J’aurais souhaité m’y rendre, moi aussi, mais prisonnière d’un château, c’était difficile.

A aucun moment je ne l’interrompis. Je la laissais aller jusqu’au bout de son récit. Je n’étais pas spécialement surprise qu’elle préfère son identité Storybrookienne plutôt que celle qu’elle possédait avant. Ce qui voulait dire que je ne pouvais plus l’appeler Elana mais Noelia. Ca me convenait. Tant qu’elle, elle était heureuse, je l’étais aussi. Il n’y avait pas de raison. Si elle s’identifiait plus à Noe, alors je l’appellerai ainsi. Finalement, lorsqu’elle me demanda de lui pardonner, un large sourire se dessina sur mes lèvres et je hochais la tête.

- Bien sur que je te pardonne ! Et puis, au fond, il n’y a rien à pardonner puisqu’on t’a menti.

Même si elle s’en était rendue compte, je tenais à ce qu’elle sache que jamais de ma vie je ne m’étais moquée d’elle ou bien l’avait prise pour une idiote. C’était ma cousine, celle que j’adorai le plus. Pourquoi aurais-je fait une telle chose ?

- Comme tu le sais, tes sœurs t’ont menti, je n’ai jamais fait la moindre moquerie à ton égard. Au contraire, j’adorais tous les moments qu’on passait ensemble. On était sur la même longueur d’onde etc… J’étais profondément triste le jour où tu m’as tourné le dos, et j’ai cherché ce que j’avais fait de mal, mais je ne voyais pas ce que tu me reprochais.

Puisque c’était l’heure des révélations, autant qu’on soit honnête l’une envers l’autre.

- Ta sollicitude me touche énormément. Je suis contente qu’on se soit retrouvé. Et je comprends ton choix de devenir Noelia. Personnellement, je préfère rester Belle. Lacey était vraiment tout le contraire de moi…

Bien sur, je ne parlais pas niveau sociabilité, mais plutôt dans son mode de vie. Lacey préférait passer du temps dans les bars alors que j’étais plus portée par les livres. Lacey aussi, là-dessus je ne le niais pas, mais ma vraie moi, l’était encore plus.

- Moi aussi je t’aime. Je pense que tu es née du mauvais côté de la famille. Je suis sure qu’on aurait passé de biens meilleurs moments, toi et moi. Mais on ne choisit pas sa famille n’est-ce pas ? Alors tout ce qu’on peut faire, c’est reprendre là où on s’est arrêtées ?



_________________________

Once Upon A Beauty and the Beast
belle & rumpelstilskin ⊹ Il y a un monde où l'espoir et les rêves vivent à jamais. Tant de merveilles à voir, un monde que ton coeur seul connaît. Et aussi belle qu'un vieux poème, cette chanson là nous entraîne vers un beau voyage tel un baiser volé. Si l'on y croit, le voeu que l'on donne aux étoiles s'exaucera. Mon cœur à travers l'air du vent sera guidé vers toi. Et si l'on y croit, les reflets d'un ciel de diamant brilleront de mille feux. L'amour sera toujours heureux, à tout il survivra ; si l'on y croit. Un jour je viendrai vers toi. Tout en moi je le sais puisque ce jour-là la pantoufle m'ira, je verrais l'amour dans tes yeux. Un conte ancien comme le temps, aucun obstacle au devant car tu vis en moi tel un baiser volé. Éternelle histoire, la rose ne flétrira. Ce beau rêve bleu est là qui nous attend. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're important to me [pv Elana]   Lun 13 Avr - 23:59

Lacey &Noelia
You’re important to me
J’étais là, face à ma cousine. Il fallait que je vide mon coeur, que je lui dise tout ce que je ressens, tout ce qui se trame dans ma tête et je voulais surtout me décharger de tout ça. Je lui demande de me pardonner. A sa réponse, mon cœur eu un raté, oui c’était si évident pour elle ! Je me mets ma main droite su ma bouche, n’y croyant pas. Je me sentais comme libérer, libérer d’un lourd fardeau. Je l’avais tant cherché et je la vois enfin devant moi après tant d’années. Je soupire et reprend mon souffle, enlevant mes larmes. Je l’écoute me parler, oui mes sœurs m’ont menti et manipuler pour qu’on reste toutes les trois. Je le comprends qu’aujourd’hui. Même si je m’en doutais bien avant. Je regarde Belle, jamais elle se serait moquée de moi, jamais elle m’aurait prise pour une imbécile, tout sauf ça. Nous nous entendions très bien et nous avions les mêmes envies et passions. Nous adorions la lecture et pour preuve ! Je suis devenue libraire ! Je regarde ma cousine, toute culpabilité a enfin disparu de mon cœur et je me sens libre, mais tellement libre et ça fait du bien, tellement du bien.

Me voila enfin débarrasser de tout ce qu’il fallait que je lui dise. Je finis par lui dire que je préfère désormais la jeune femme que je suis aujourd’hui. Cette femme forte, cette femme indépendante, même si toujours aussi naïve, car je ne peux pas me délaisser d’Elana, qui fait partie de moi. Je crois, que je suis devenue Noelia le jour où je suis partie de la maison pour chercher Belle. D’ailleurs, elle me parle de Lacey, son pur contraire, ce qui me fait sourire et légèrement rire « Oui c’est sûr que toi en tant que femme qui traîne dans les bars … c’est pas vraiment glorieux … tu es bien mieux telle que tu. Tu as toujours été … une inspiration pour moi » lui dis je en rougissant. Oui, Belle était comme une héroïne, l’est et le sera toujours. Je lui avais dit que j’étais partie la chercher et elle en fut même étonnée. Oui, je me suis lancée à sa poursuite seule, faisant passer ce voyage, comme un deuil stupide envers Gaston que je voulais faire seule.

Et ça a fonctionné comme raison ! Et comme j’ai pris mes sœurs pour deux idiotes, depuis, elles m’en veulent certainement. Je souris à Belle, oui je suis née du mauvais côté de la famille, j’hausse les épaule, malgré tout, j’aime ma famille, aussi étrange qu’elle soit. Belle propose de reprendre là où nous sommes arrêtées je souris « Je pencherais plutôt à redémarrer une nouvelle aventure ensemble. Fermer cette page du passé et avancer, ensemble cette fois-ci » lui dis je avec sincérité, me rendant compte que mes paroles étaient sages et je pense que je peux en être fière. Je ne veux pas retourner en arrière, non, je veux avancer, je veux qu’on soit ensemble, je ne veux plus mentir, ni me cacher. Et je pense qu’elle serait d’accord avec ce choix. Je la regarde, avec plus sérénité. Je me sens mieux et un poids lourd venait de s’échapper en un claquement de doigt. Belle a ce don, ce don qui me donne espoir. Elle voit toujours le bon côté des êtres et je trouve ça beau et je ferais tout pour la protéger. Je regarde Belle, rassurée de la situation, tout allait bien se passer, j’en suis certaine. Même si je vais certainement être en guerre avec les deux frangines et qu’elles feront tout pour me mettre des bâtons dans les roues, je ne suis plus à leur image, j’ai enfin la mienne qui m’est propre, d’où mon désire d’être appelée Noélia ou Noé. Belle semble le comprendre et elle a certainement compris que cette malédiction avait eu beaucoup de changements. Et c’est vrai. Je me sens mieux, à l’aise dans ma peau et je m’accepte telle que je suis. « Le plus drôle, c’est que je m’occupe d’une librairie, bon ça tu le sais mais, dans notre enfance, on lisait toutes les deux » lui dis je en souriant « Et tu as une belle bibliothèque » lui dis je avec admiration. Ce qui est vrai ! Sa bibliothèque est grande et spacieuse. J’ai déjà envie d’emprunter des livres pour les dévorer


good vibes.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Lacey French
Admin ೨ Belle

⚔ Curse :
2105
⚔ Coeur :
Amoureuse d'une bête
⚔ Personnage de Conte :
Belle


MessageSujet: Re: You're important to me [pv Elana]   Dim 17 Mai - 17:32






Belle & Elana



L’heure de vérité semblait avoir sonnée pour Elana, ou plutôt Noelia. Après avoir passé quelques jours à m’ignorer, nous étions enfin l’une en face de l’autre. Je lui avais laissé un certain nombre de messages et SMS, mais elle ne m’avait jamais recontacté. Remarquez que c’était mieux que l’on se voit en face à face. Quelque part son silence n’était pas si mauvais que ça. Mais je m’étais inquiétée. A Storybrooke, nous étions reparties sur de bonnes bases, et je craignais que parce que nous nous souvenions de qui nous étions réellement, les choses changeraient à nouveau. Après tout, pour une raison que j’ignorais, Elana s’était éloignée de moi. Pourtant, avant on s’entendait bien. On faisait plein de choses ensembles avant, donc, bon… Néanmoins, j’avais toujours soupçonné ses sœurs de s’être mêlées de ça et d’avoir fait en sorte de nous éloigner. Elana seule connaissait la vérité et elle l’avait partagé avec moi durant notre instant de vérité.

Je comprenais parfaitement ses doutes et ses craintes. Mais il fallait qu’on les affronte ! Et cet instant c’était précisément ce que nous faisions. Les jumelles avaient bien monté leur coup ! Est-ce que je leur en voulais maintenant ? Et bien pour dire vrai, non… C’était il y a longtemps et puis, les choses avaient changé, et en bien. Elana et moi nous nous retrouvions et c’était tout ce qui comptait réellement. Le reste était secondaire. Néanmoins, un jour, il faudrait que j’ai une conversation avec mes deux cousines afin de savoir ce qu’elles me reprochaient exactement. Encore faudrait-il que je les croise… Ce qui n’était pas vraiment évident puisque je n’avais pas encore cherché à les revoir… Enfin, je verrais bien. En attendant, je me consacrais à ma cousine et à la joie de l’avoir à nouveau à mes côtés. Si un jour j’avais pu avoir une sœur, j’aurais aimé que ce soit elle. Mais la vie avait décidé qu’elle ne serait que ma cousine, sœur jumelle de deux autres. Enfin bon…

Pardonner Elana ne fut pas du tout compliqué. En réalité, je n’avais pas grand-chose à lui pardonner. Elle avait été influencée par ses sœurs après tout. S’il y avait quelqu’un à qui je devais en vouloir, c’était bien elles. Mais le temps n’était pas encore arrivé pour aller leur exprimer ma façon de penser. Rassurer Elana était ma priorité numéro un ! Comme dirait les jeunes : « On est cool ! ». Ma cousine s’exprima également sur le fait qu’elle préférait être Noelia plutôt qu’Elana. Je hochais la tête, comprenant parfaitement bien son choix. Si elle se sentait mieux avec cette identité là, qui étais-je pour la critiquer ? Quand je voyais la personnalité dont j’avais hérité avec la malédiction… Il était clair que mon choix était vite fait. J’acceptais sa condition. Il y aurait certainement quelques loupés au début car malgré tout, Noelia avait été Elana pendant quasiment toute ma vie donc… mais j’allais faire un effort ! De son côté, elle n’aurait pas vraiment d’effort à fournir puisque je comptais bien me faire appeler Belle et pas autrement !

Je n’étais pas la seule à trouver que Lacey était mon exact contraire. Il y avait des choses que j’avais faites et dont je n’étais pas fière du tout. Pouvait-on me pardonner parce que j’étais sous l’influence d’une malédiction ? J’espérais bien que oui. Et puis, je comptais bien rattraper mes erreurs. Comment ? Je n’y avais pas encore réfléchi, mais ça allait venir ! Je prendrais le temps d’y réfléchir quand je serais toute seule. Un sourire se dessina sur mes lèvres face au compliment de Noé sur ma personne, rapidement accompagné de petites rougeurs sur mes joues. Ca me faisait toujours quelque chose quand on me complimentait. J’étais souvent mal à l’aise, en fait. Mais venant de ma cousine, ça partait bien sur d’un bon sentiment ! Mais je ne pouvais pas contrôler mes réactions. Les rougeurs aux joues, c’était difficile de les contrôler.

- Merci, c’est gentil, répondis-je. Je vais avoir des choses à rattraper, mais je suis confiante, j’y arriverai !

Etre déterminée, c’était ce qu’il fallait. Et déterminée, c’était exactement l’état d’esprit dans lequel s’était trouvé ma cousine pour avoir pris la grande décision de venir me chercher alors que j’étais au service de Rumplestilskin. Qui aurait eu le courage de venir affronter le Ténébreux pour venir me délivrer ? Honnêtement, j’étais admirative. Il y avait bien Gaston qui avait essayé de me sauver et ça lui avait valu d’être transformé en rose… Heureusement qu’Elana… Noelia ! n’avait pas eu le temps d’essayer de me sauver car je craignais ce qui aurait pu lui arriver. En quoi est-ce qu’il l’aurait transformé ? En marguerite ? Enfin, j’essayais de ne pas trop y penser parce que cela avait été un sujet de dispute entre lui et moi. Je ne pouvais plus rien faire pour Gaston alors… Mais je pouvais toujours protéger Noelia !

Je proposais à ma cousine de reprendre là où nous nous avions été contraintes de nous arrêter, mais elle ne voyait pas les choses de la même façon que moi car elle proposait plutôt de tout recommencer. Un sourire se dessina sur mes lèvres tandis que je hochais la tête en guise d’assentiment. Recommencer était peut-être la meilleure chose à faire. Nous avions eu le droit à deux nouveaux départs. Mais ce départ là n’était pas négligeable. C’était peut-être notre dernière chance de faire les choses bien !

- D’accord on recommence à zéro ! Et si quelqu’un te dit que je me moque de toi, je veux que tu l’envoies promener avec toute la grâce du sang royal qui coule dans nos veines !

Un air taquin s’était dessiné sur mon visage. Dans une autre vie, nous avions été des princesses. Aujourd’hui, nous étions des filles banales sans aucun titre, ni aucune obligation ! Un petit rire m’échappa lorsqu’elle évoqua le fait que nous travaillions toutes les deux dans une bibliothèque. C’était vrai. Je regardais légèrement autour de moi.

- Hé oui… Disons que nous nous retrouvons dans un domaine que nous connaissons bien. On a eu de la chance ! Mais ce n’est pas ma Bibliothèque, je n’en suis que la gérante. Elle appartient à Rumple.



_________________________

Once Upon A Beauty and the Beast
belle & rumpelstilskin ⊹ Il y a un monde où l'espoir et les rêves vivent à jamais. Tant de merveilles à voir, un monde que ton coeur seul connaît. Et aussi belle qu'un vieux poème, cette chanson là nous entraîne vers un beau voyage tel un baiser volé. Si l'on y croit, le voeu que l'on donne aux étoiles s'exaucera. Mon cœur à travers l'air du vent sera guidé vers toi. Et si l'on y croit, les reflets d'un ciel de diamant brilleront de mille feux. L'amour sera toujours heureux, à tout il survivra ; si l'on y croit. Un jour je viendrai vers toi. Tout en moi je le sais puisque ce jour-là la pantoufle m'ira, je verrais l'amour dans tes yeux. Un conte ancien comme le temps, aucun obstacle au devant car tu vis en moi tel un baiser volé. Éternelle histoire, la rose ne flétrira. Ce beau rêve bleu est là qui nous attend. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: You're important to me [pv Elana]   Mar 23 Juin - 0:02

Lacey &Noelia
You’re important to me
Voila, je me suis lancée et je puis vous assurer que franchement, je me sens ENFIN libérer, au fond de mon cœur, je vais beaucoup mieux. Belle était si douce, si compréhensive, elle était ma cousine préférée et nous nous ressemblons énormément et mine de rien, qu’elle me « pardonne », ça ne me surprend pas, d’autant plus qu’elle ne m’en a jamais voulu. Elle connait mes sœurs et finalement, elle sait très bien comment elles sont. Il m’a fallu beaucoup de courage pour être ce que je suis devenue aujourd’hui et mes sœurs ont dû mal à accepter que je sois devenue si différente d’elles. Je ne veux pas leur ressembler, je veux être unique. Je ne dis pas que je les déteste ni ne les aime pas, au contraire, elles sont comme elles sont, je ne peux pas leur en vouloir.

Je suis ravie de retrouver Belle, elle qui se faisait appeler Lacey, personnage assez différente de Belle, je suis ravie de retrouver ma véritable cousine. Quant à celle que j’étais pendant la malédiction, la perte de nos souvenirs, j’ai été fière de celle que j’étais, plus courageuse, même si malgré tout, toujours aussi naïve et peureuse, mais plus courageuse que la Elana que j’ai été. Bon ok, je sais, dans notre monde, je suis partie à sa recherche, j’ai voulu tout faire pour la retrouver et mine de rien, la voila en face de moi. C’est juste merveilleux. Enfin, je complimente ma cousine et souris par la rougeur de celle-ci, non je ne me moquais pas, je la trouvais toujours aussi adorable et toute mignonne. J’hoche ensuite la tête « Oh sur ça, je ne me fais aucuns soucis », lui dis je en souriant.

Belle voulait revenir à l’époque où nus étions toutes les deux, mais je voulais repartir sur de bonnes bases, je voulais être Noé, je voulais avancer et devenir celle que je veux être. Je veux laisser le passé derrière moi et Belle semble d’accord avec moi, alors je souris, reconnaissante qu’elle m’accorde cette seconde chance de revivre ma vie. Belle me lance alors une boutade qui me fait rire et je secoue la tête, « Oh ne t’inquiètes pas, je pense que j’aurais assez de répartie pour l’emmener promener », lui lance je en riant. Ça me fait du bien de rire, de me sentir plus légère et détendue, j’en avait réellement besoin. C’est alors que je lui dis que toutes les deux nous sommes dans un univers qui nous complait, qui nous convient complètement. Je vends des livre, elle est bibliothécaire et j’aimerais beaucoup travailler avec elle pour pouvoir discuter, rêver avec elle, rire et me rapprocher. C’est alors que Belle me lance une sorte de claque en pleine poire. Mon sourire s’efface, mon cœur fait des ratés et la peur me tiraille les entrailles « Qu … quoi ? Rumple’ ? Tu parles bien de … Rumpelstiltskin ? Celui qui t’a enlevé ? », lui demande je en faisant les yeux ronds. Je ne comprends rien, elle semble si apaisée, si confiante, même de citer son prénom, elle n’avait pas l’air d’avoir peur, c’est pour ça que j’essaie dès lors de me calmer et de ne pas céder à la panique, j’ai besoin de comprendre « Ok je … je crois qu’il va falloir qu’on discute toutes les deux. Belle. Il t’a enlevé et je suis partie à ta recherche pour te sauver, que s’est il passé ? », lui demande curieuse, il fallait que je sache, est-ce qu’il a fait exprès de la prendre sous sa coupe ? L’a-t-il empoisonnée ou pire encore ! M’a-t-il charmé ? Mais elle n’avait pas du tout l’air ainsi et ça m’inquiète. J’espère que rien de grave ne s’est produit et je peux vous assurer que là, je la regarde et je triture mes ongles avec angoisse


good vibes.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Lacey French
Admin ೨ Belle

⚔ Curse :
2105
⚔ Coeur :
Amoureuse d'une bête
⚔ Personnage de Conte :
Belle


MessageSujet: Re: You're important to me [pv Elana]   Mer 24 Juin - 20:29






Belle & Elana



La malédiction n’avait pas que des mauvais côtés car elle nous permettait, à Noelia et moi, de nous retrouver et de repartir sur de nouvelles bases. Les explications avaient été de mises également étant donné qu’à cause de mes deux autres cousines, nous avions fini sur une mauvaise relation qui n’avait pas lieu d’être. Jamais, ô grand jamais, je n’avais pensé qu’Elana était une simple d’esprit que je pouvais manipuler comme je le voulais. Ce n’était pas dans mon caractère de manipuler les gens. Et encore moins avec une personne que j’appréciais énormément. Si j’avais dû avoir une sœur, j’aurais souhaité que ce soit elle. Mais voilà, le destin avait souhaité que j’ai trois cousines et aucune sœur. Mais malgré les liens que la vie nous imposaient, on pouvait toujours choisir de quelle façon on traitait quelqu’un. C’était un peu comme le dicton qui disait « on choisit ses amis, pas sa famille ». Je voyais bien le soulagement qui était apparu sur les traits de Noelia lorsque j’avais accepté ses excuses qu’elles n’avaient pas lieu d’être étant donné que ce n’était pas sa faute.

En tout cas, j’étais heureuse d’apprendre que Noelia avait trouvé le courage de se détacher de ses deux sœurs qui étaient plutôt envahissantes et très autoritaire. Il fallait que les choses aillent comme elles, elles le souhaitaient et pas autrement. C’était un comportement que je trouvais particulièrement immature, mais bon, que pouvais-je y faire ? Je n’avais pas la solution miracle à cette bêtise. Et puis, depuis que j’étais sortie de l’hôpital, je n’avais pas eu l’occasion de les croiser. Il n’y avait que Noelia qui m’était apparue. Ellen et Elena étaient aussi à Storybrooke, mais nos chemins ne s’étaient pas encore croisés. Et quelque part, tant mieux car je n’avais pas spécialement envie d’avoir affaire à elles. Si c’était pour qu’elles me reprochent la fascination de Gaston à mon propos ou bien qu’elles m’accusent d’avoir attiré Noelia dans mon camp… Enfin… la bêtise humaine était incurable malheureusement. A la rigueur, je préférais les laisser dire et ne pas relever. C’était encore ce qu’il y avait de mieux à faire les concernant. Et ce n’était pas Noelia qui me dirait le contraire, j’en étais certaine.

J’acceptais le choix de Noelia de rester avec cette identité plutôt que celle d’Elana. Nous avions le choix alors autant en profiter. Pour ce qui était de moi, je préférais qu’on m’appelle Belle. Lacey était beaucoup trop différente de moi pour que je continue à l’être. Néanmoins, je ne pouvais pas nier que cette Lacey existait au fond de moi. Elle ne sortait pas de nulle part, c’était évident. Mais à présent que j’étais redevenue moi-même, je tenais à être Belle, même s’il était évident que si Lacey avait surgi pendant un temps, elle continuerait d’être présente. Elle m’avait changé, mais j’ignorais encore à quel point. J’allais un jour le découvrir bien sur mais quand restait un mystère. Je ne possédais pas de boule de cristal pour prévenir l’avenir. En tout cas, j’étais contente que ma cousine s’affirme un peu plus, d’ailleurs cela me fit rire qu’elle trouve de quoi répliquer à ceux qui osaient l’embêter. Mais sa bonne humeur sembla s’effondrer lorsque je lui avouais n’être que la gérante de la Bibliothèque et que le propriétaire n’était autre que Rumple, ou plutôt M. Gold dans ce monde.

- Euh… Oui, c’est bien ça… répondis-je. Pourquoi ?

Mon sourcil s’était automatiquement arqué. Je ne comprenais pas pourquoi est-ce que ça la mettait dans cet état, surtout que tout le monde savait que Storybrooke lui appartenait. Enfin, plus vraiment maintenant que la malédiction était rompue, mais dans les vingt-huit années où nos souvenirs avaient été remplacés par d’autres, M. Gold était propriétaire d’une très grande partie de la ville ainsi que de nombreux logements. Un petit sourire coupable se dessina sur mes lèvres lorsqu’elle me demanda des explications. C’était normal qu’elle souhaite savoir ce qu’il m’était arrivé. Après tout, je n’avais pas pu donner de nouvelles à personne pendant ma captivité et ensuite, j’étais partie à l’aventure sans moyen de prévenir ma famille. Enfin… Je me mordillais la lèvre inférieure.

- Et si on s’asseyait ? proposais-je en entrainant Noé jusqu’à des fauteuils que j’avais installer dans un coin lecture que j’avais aménagé après le saccage de la bibliothèque.

Je m’installais sur un fauteuil près de celui où ma cousine s’assit. Je restais silencieuse pendant quelques secondes, lissant ma jupe, chassant de la poussière inexistante. Puis, je me lançais :

- Ma vie en tant que servante n’a pas été aussi terrible, tu sais ? fis-je. Au début, Rumple me considérait réellement comme une servante et je dormais dans les cachots. Mais petit à petit, j’ai appris à le connaître et je me suis rendue compte qu’il n’était pas aussi terrifiant qu’il voulait bien le montrer. En fait, par moment, il était attentionné. Il a appris que j’aimais les livres alors il m’a crée une bibliothèque avec des livres pour me satisfaire jusqu’à la fin de mes jours et puis il m’a offert une chambre, une vraie chambre, qu’il m’a fait nettoyé de font en comble, mais elle était pour moi.

Je ne pus m’empêcher de rire légèrement en y repensant.

- Toutes ces petites attentions ont fait que je me suis attachée à lui. Je pense que son attachement à mon égard est également là, même s’il ne le montre pas toujours et que parfois, il fait des choses complètement contradictoires.



_________________________

Once Upon A Beauty and the Beast
belle & rumpelstilskin ⊹ Il y a un monde où l'espoir et les rêves vivent à jamais. Tant de merveilles à voir, un monde que ton coeur seul connaît. Et aussi belle qu'un vieux poème, cette chanson là nous entraîne vers un beau voyage tel un baiser volé. Si l'on y croit, le voeu que l'on donne aux étoiles s'exaucera. Mon cœur à travers l'air du vent sera guidé vers toi. Et si l'on y croit, les reflets d'un ciel de diamant brilleront de mille feux. L'amour sera toujours heureux, à tout il survivra ; si l'on y croit. Un jour je viendrai vers toi. Tout en moi je le sais puisque ce jour-là la pantoufle m'ira, je verrais l'amour dans tes yeux. Un conte ancien comme le temps, aucun obstacle au devant car tu vis en moi tel un baiser volé. Éternelle histoire, la rose ne flétrira. Ce beau rêve bleu est là qui nous attend. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: You're important to me [pv Elana]   
Revenir en haut Aller en bas
 

You're important to me [pv Elana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Design - Hiver 2011 | IMPORTANT |
» Dans la vie , il est important de savoir perdre que de savoir gagner. A 70 ans ,
» L'important n'est qu'un détail, mais les détails sont importants selon Monsieur
» Eric de Branford [Un PERSONNAGE IMPORTANT dans la nouvelle vie de Megan] [LIBRE]
» LES PROCHAINS JOUR (TRES IMPORTANT À LIRE)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon a Curse ::  :: Les Archives :: Archives Storybrooke-