★ Coup de cœur Novembre 2016 de Disney World Pub
★ Coup de cœur Mars 2017 de Ouaf Ouaf Pub

Le forum fête ses 5 ans d'existence !
Venez ici nous laisser votre plus beau message !
Inscrivez votre forum sur notre Top-Site !

L'histoire se déroule en Octobre 2013.

« Tant qu'il y a assez de place pour stocker les guimauves, tout va bien. »
par Valentine Bellamy dans You gave up the fight, you left me behind


Charming ೨ Henry ೨ Ruby ೨ August

Partagez | 
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
 

 Demain est un autre jour- Scott et Nahia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
Invité



MessageSujet: Demain est un autre jour- Scott et Nahia   Jeu 11 Déc - 16:48

"Demain est un autre jour"









Les mains dans le dos, et campée sur ses talons Nahia faisait les cent pas dans son bureau. Accroché sur un pan de mur, un imposant écran plasma lui indiquait les plans du réseau d’égout de la ville et de ses galeries souterraines. Le sous-sol de Storybrooke était un véritable gruyère. Et le tout réparti dans des labyrinthes de 854 kilomètres. Le secteur situé sous le quartier bourgeois venait de se mettre en surbrillance et en vert. Rien à signaler !

Depuis ce qui était arrivé avec Morphée et qu’elle savait qui elle était vraiment Nahia avait beaucoup réfléchi à la façon de repousser une nouvelle attaque. Le dragon et l’affreux encapuchonné étaient certainement liés même si ils n’avaient pas forcément les mêmes intentions. Et il fallait les retrouver avant que eux ne le fassent. C’était la première partie de son plan. Et puisque les recherches à la surface n’avaient rien donné il lui avait paru logique d’aller voir ce qui se passait en dessous. Elle avait pris pour prétexte une révision des installations d’Eau De Storybrooke qui soit disant se faisaient vieillottes. Sauf qu’en réalité, Storybrooke était quelque chose de complètement inventé on ne savait pas de quand tout cela datait. Secteur par secteur, les sous-terrains étaient minutieusement explorés. Si quelque chose s’y cachait elle finirait par le savoir ! Et quand tout cela serait terminé, elle irait rencontrer le Maire pour lui faire son rapport et tâcher d’en savoir un peu plus. Car c’était elle qui était à l’origine de cette malédiction et tout le monde le savait ! Hors, Nahia voulait retrouver sa vie et Barenton. Depuis combien de temps son royaume se retrouvait sans souverain et la fontaine de Barenton sans gardien ? Le cœur de Laudine se serra à cette pensée. Mais avec un peu de chance, le temps en dehors des murs de Storybrooke, pouvait s’être figé.

« Tu veux mon boulot tout de suite ? Ca m' f'ra des vacances ! »

La fontainière passa la tête dans l’entrebâillement de la porte. Madame Placard, la standardiste, ridée comme un pruneau, était en train de former un nouveau qui prendrait sa place une fois qu’elle serait en retraite…dans deux longues années !

Il fallait du courage pour supporter son caractère mais elle était une assistante efficace et rigoureuse. Son successeur aurait intérêt à être à la hauteur. Avisant la fenêtre qui dispensait un ciel dans lequel la nuit s'était installée elle interrompit leur « gentil » conciliabule.

- Quelqu’un peut me dire l’heure qu’il est ?

Presque dix heures du soir! Arrivée aux aurores ce matin , elle n'avait pas vu le jour. Alors que l'équipe de nuit commençait à s'installer elle pensa qu'il était temps de rentrer chez elle. Ce soir, elle ne pourrait rien faire de plus. Se saisissant de son porte-documents, elle salua tout le monde et quitta le bureau. Alors que les portes de l'ascenseur s'ouvraient elle se posa une question existentielle : rentrerait-elle à pieds ou en voiture ? Si la plupart des femmes avaient peur de se promener à la nuit tombée ça n'avait jamais été son cas. On était à Storybrooke et la seule fois où elle s'était faite agresser c'était lorsqu'elle dormait tranquillement et "en sécurité" dans son lit.

L'aire délicieusement tiède de la nuit d'été vint lui chatouiller les narines et acheva de la convaincre à choisir la première option. En coupant à travers le centre commercial, Nahia pourrait même aller s'offrir un chocolat chaud vanille-caramel. Folie quand tu nous tiens!! Son petit porte-documents sous le bras et se sentant comme libérée, délivrée, telle une petite biche pouvant gambader sans crainte de chasseur dans la forêt, la fontainière arriva au Starhippogriffe.

Elle eut le plaisir de reconnaître et d'échanger quelques mots avec le vendeur puis se dirigea là où elle se sentait bien. Vers la fontaine du centre commercial. Elle était en pierre et de forme circulaire toute simple. Mais plutôt grande et ses jets d'eau illuminés montaient à six mètres de hauteur. Nahia s'assit sur le large rebord et posa une main presque caressante sur la pierre. Cette pierre qui accueillait l'eau lui aurait parlé si elle avait été Laudine avec tous ses dons. Mais ici elle demeurait muette et cela jeta un froid à Nahia. Comment une chose dont elle avait été privée et ignorante si longtemps pouvait autant lui manquer ? Portant le gobelet en carton à ses lèvres, elle se rendit compte qu'elle avait un voisin assis à un petit mètre d'elle et qu'elle le connaissait...du moins elle connaissait le roi qu'il était. Mais l'habitant de Storybrooke c'était une autre histoire. Ils avaient à peine échangés quelques mots lors de leur aventure avec Morphée. Elle dut faire un petit effort de mémoire pour se souvenir de son prénom.

- Scott ? C'est bien vous ?

Le réflexe de l'appeler "Sire" ou "Majesté" lui brûla les lèvres. Scott était le roi Arthur. Ce roi pour lequel Yvain l'avait oublié...du moins elle le supposait. Elle l'espérait même. Aucune autre cause ne pouvait être pardonnable et même avec tout ce qui était arrivé à leur couple elle ne pouvait s'empêcher d'espérer que ce n'était pas une autre femme qui avait détourné son époux d'elle.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Scott Millers
Admin ೨ Roi Arthur

✒ Curse :
367
✒ Coeur :
Bat pour la jolie demoiselle de l'aquarium
✒ Personnage de Conte :
Le roi Arthur


MessageSujet: Re: Demain est un autre jour- Scott et Nahia   Jeu 1 Jan - 19:16

"Demain est un autre jour"







Le retour des souvenirs avait provoqué un très grand changement en ville. A Storybrooke, tout le monde fêtait leurs retrouvailles avec les personnes qui leur avaient été chères dans leur vie passée. Et ils avaient bien raison ! La malédiction était terminée, il y avait de quoi se réjouir, c’était bien vrai. Mais le cœur de Scott n’était pas à la fête. Contrairement aux autres, il ne s’était pas précipité dans les rues de la ville pour aller retrouver les personnes qui l’avaient entourés quand il était encore le roi Arthur. Ces personnes auraient été essentiellement ceux qui avaient été les chevaliers de la Table Ronde et il ne voulait pas les croiser. Il craignait ce qu’ils pourraient attendre de lui. Pour le moment, le jeune homme appréciait beaucoup trop la vie que la malédiction lui avait offerte. Elle était calme et paisible. Il se retrouvait au milieu de chevaux, comme lorsqu’il était encore un enfant. Etre roi, dans leur ancien monde, avait bien évidemment été sa destinée, mais c’était une destinée à laquelle il n’avait jamais été vraiment destiné puisque ça lui était un peu tombé dessus comme un cheveu dans la soupe.

Arthur n’avait pas la sensation d’avoir été un mauvais roi. Au contraire, il avait fait absolument tout ce qu’il avait pu pour Camelot. Il avait pris des décisions qui n’avaient pas toujours été faciles à prendre, mais il avait fait ça pour le bien de tous, même si certain n’avait pas été spécialement content. Ensuite, il s’était lancé dans la recherche du Graal, exactement comme Merlin le lui avait demandé. Une cause perdue, de toute évidence étant donné que lui et ses chevaliers avaient sillonné divers royaumes sans jamais trouver le moindre indice sur l’existence d’un tel objet. Surtout que personne ne savait à quoi il ressemblait et du coup, c’était encore plus difficile à chercher. Mais Arthur n’avait jamais perdu espoir, il avait continué à entretenir le moral de ses chevaliers, comme il pouvait, alors que ce n’était pas simple. Enfin, il avait tout fait pour réussir, mais ça n’avait pas fonctionné. Il avait échoué, mais il refuserait d’accepter qu’on vienne lui dire qu’il n’avait rien fait pour son royaume, parce que ce serait faux. Etre Scott Millers avait ses avantages car il pouvait vivre tranquillement et c’était justement ce dont il avait besoin.

C’était peut-être idiot, mais maintenant que les souvenirs étaient de retour, le jeune homme sortait de moins en moins son centre équestre. Pendant vingt-huit ans, il avait été quelqu’un d’extrêmement discret qui faisait très peu entendre parler de lui, si bien que certains habitants le connaissaient à peine. Avec les souvenirs, il craignait qu’en sortant, on le reconnaisse et on le traite comme un roi, chose qu’il n’était visiblement plus. Alors du coup, quand il était contraint de se rendre dans le centre ville de Storybrooke, il veillait à le faire quand il n’y avait presque plus personne. Comme aujourd’hui, par exemple. Il devait aller faire quelques courses étant donné que son frigo commençait à être vide, du coup, il attendit qu’il soit plus de vingt heures pour croiser un minimum de personnes. Les boutiques fermaient assez tard ces derniers temps. Ce qui n’était pas plus mal car au moins, ça lui évitait la foule de la ville. Certes, tout le monde ne faisait pas ses courses tous les jours, mais les gens avaient tendance à les faire quand dans la matinée ou l’après-midi. Jamais le soir. Ils préféraient être tranquilles à ces heures-là.

Comme à son habitude, Scott ne s’attarda pas plus que nécessaire dans les rayons du supermarché du centre commercial. Il fit son petit plein de courses et se dirigea à la caisse. Il veilla à choisir une caisse où il était à peu près certain que la personne ne le connaissait pas avant de déposer ses courses sur le tapis roulant. Même s’il restait distant avec les autres, cela ne l’empêcha pas d’être poli et courtois avec la personne s’occupant de la caisse. Il rangea ses courses et après avoir souhaité une bonne soirée à l’employé, il sortit. Alors qu’il se dirigeait vers le parking où il avait garé sa camionnette, le jeune homme fut pris d’un doute quant à la réserve de granulés pour les chevaux. S’asseyant au bord de la fontaine du centre commercial, il sortit un carnet qu’il avait toujours dans sa poche arrière et consulta ce qu’il avait écrit récemment. Dans les nombreuses boutiques du centre commercial, il y avait la boutique spécialisée chez les animaux. Il était le seul à acheter de la nourriture pour les chevaux, c’était pour cette raison qu’il commandait chez eux. Il était entrain de vérifier à quand remontait la dernière commande quand une voix l’interpella.

Surpris, d’être reconnu, Scott tourna la tête dans la direction d’une jeune femme qu’il se rappela avoir vu la nuit de leur rencontre avec Morphée. Dans ses souvenirs de son monde d’origine, il ne se rappelait pas l’avoir déjà vu. Alors peut-être ne savait-elle pas non plus qui il était en réalité et que peut-être, pour elle, elle n’était que Scott, le propriétaire du centre équestre. Du coup, il n’avait pas vraiment de raison de paniquer. Il était très loin de se douter de la réalité, mais surement était-ce mieux ainsi.

- C’est bien moi, répondit-il. Et vous, vous êtes la belle-sœur de Lilwenn, n’est-ce pas ?

Il savait que Lilwenn était en fait Elaine d’Astolat qui avait vécu au château pendant quelques années. Mais il ne savait pas trop si cette jeune femme connaissait l’adolescente uniquement à Storybrooke ou bien aussi dans leurs vies passées. Du coup, il préféra viser une valeur juste plutôt que de prononcer le véritable prénom de la rouquine et qu’elle le regarde avec des yeux aussi ronds que des balles de ping pong.

- Je suis désolé, je crains ne pas avoir retenu votre prénom. Ne le prenez pas mal car j’ai une vague idée de ce qu’il est mais je préfère ne pas dire de bêtise.

Il n’avait jamais eu une mauvaise mémoire en ce qui concernait les prénoms, mais pendant leur sommeil, ils n’avaient pas vraiment eu le temps de parler plus de quelques instants.




Scott Millers
You held out your hand, and I took it without stopping to make sense of what I was doing. For the first time in almost a century, I felt hope.

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Demain est un autre jour- Scott et Nahia   Mar 27 Jan - 11:53

"Demain est un autre jour"









Le ciel était sans étoile. La nuit était silencieuse.  Et surtout elle était nue, lisse. Dans son royaume Laudine avait foulé des terres de nuits de brume et de magie. Elle avait marché sous les grands arbres aux racines profondes, aux troncs voilés d'argent, aux cimes perdus dans les étoiles.A Storybrooke tout semblait tellement artificiel. Comme mis en vitrine. Jamais auparavant elle n'y avait prêté attention. Même la fontaine du centre commercial fabriquée par la main de l'homme n'avait rien de naturel. Les coups de ciseau dans la pierre étaient trop précis. Cette vie n'avait rien d'authentique. Elle tenait chacun éloigné de ce qu'il était vraiment. Et il y avait ici un roi, un grand roi sans terres et sans sujets. Un roi, qui, semble t-il, essayait de la remettre. Elle hocha la tête pour confirmer qu'elle était la belle soeur de Lilwenn.

- C'est exactement ça. Yvain le chevalier au lion est mon époux

Arthur et sa cour avaient assister à leur mariage à Barenton. C'était lui et ses chevaliers d'ailleurs qui avaient incité Yvain à ne pas trop s'endormir sur ses lauriers et à repartir à l'aventure. Et à l'époque, Laudine n'avait même pas eu envie de s'y opposer. Le devoir avant tout. Et maintenant ? Elle aurait surement refait la même erreur. Il y avait des causes à servir plus grandes que soit même. Scott s'excusa alors de ne pas se souvenir de son prénom.

- Oh ça ne fait rien! On était tous tellement confus. Je suis Nahia Brooke ici et Laudine de Barenton là bas.

"là-bas". Elle n'avait pas trop sur quel autre terme employé. Nahia se souvint alors de Ondine qui paraissait très proche de Scott. Elle aussi était coincée à Storybrooke! Et elle avait entendu Scott l'appeler par son prénom qui était...

- Diane...comment va t-elle ? Vous avez eu de ses nouvelles ?

Que faisait-elle dans cette vie et où se trouvait-elle ? Nahia n'en avait pas la moindre idée. Elle rougit un peu en se souvenant que celle-ci avait fait une cricrise de jalousie. Pensant que Scott et elle se rapprochaient dangereusement. Ce qui était faux bien entendu! Nahia tâcha de masquer son embarras en se concentrant sur son gobelet en carton et en buvant une gorgée de chocolat. Tout ceci était l'oeuvre de l'encapuchonné pyromane. Il avait semé le trouble chez tout le monde.

- Nous étions assez proches dans l'autre vie. J'aimerais bien la revoir. Mais j'ignore tout d'elle ici.

Regina n'avait pas du juger bon de les faire se connaître ! Durant un instant, Nahia se demanda pourquoi personne n'intervenait auprès de Madame le Maire. C'était sa malédiction non ? Et qu'est ce qu'elle avait fait à Morphée et au dragon ? Quelles que soient leurs intentions c'était elle qui les tenait prisonniers. L'encapuchonné avait été assez clair là dessus. Et si on continuait à ignorer ce qui se passait, il se produirait peut être la même chose et cette fois ci il y aurait des morts peut être bien! Seulement voilà. Tout le monde semblait être sous le choc et ne pas savoir comment réagir. Et Laudine savait que répondre à un mouvement de colère sans avoir longuement réfléchi avant pouvait avoir des conséquences désastreuses. C'était pour cette raison qu'elle prenait son temps. Mais si La dame du lac en la personne de Diane pouvait lui confirmer qu'elle était sur la bonne voie se serait mieux encore!

- Et vous comment allez-vous ? Ce Morphée avait l'air sacrément en colère!

Arthur avait combattu des dragons, des chefs de clan et toutes sortes de créatures fantastiques. Mais il était Arthur et avait Excalibur avec lui. Ainsi que son fourreau qui le protégeait de toutes blessures importantes. Mais ici, Scott, n'était rien de tout cela. Et il n'était pas Arthur. Pourtant...pourtant, il l'ignorait surement mais si il le voulait il pourrait certainement engager une action avec ses chevaliers...Nahia était certaine que Valentin le suivrait sans faillir. Si il y avait une qualité qu'elle devait reconnaître à son époux, c'était bien la loyauté qu'il avait vis à vis de son roi.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Scott Millers
Admin ೨ Roi Arthur

✒ Curse :
367
✒ Coeur :
Bat pour la jolie demoiselle de l'aquarium
✒ Personnage de Conte :
Le roi Arthur


MessageSujet: Re: Demain est un autre jour- Scott et Nahia   Mar 10 Fév - 10:32

"Demain est un autre jour"








Scott s’était tellement peu mêlé aux autres habitants de Storybrooke pendant la malédiction qu’il ne connaissait pas beaucoup de gens. En tant qu’Arthur, il en connaissait sans aucun doute un peu plus, mais en tant que Scott, ses connaissances ne se bousculaient pas au portillon. En tout cas, il avait été surpris que la jeune femme l’ait reconnu comme étant le propriétaire du centre équestre et non pas comme le roi d’un royaume aujourd’hui laissé derrière lui depuis vingt-huit ans. Si au départ, il n’avait aucune idée si la jeune femme le connaissait en tant qu’Arthur, très rapidement, il se fit un avis, étant donné qu’elle lui précisa être la femme d’un de ses chevaliers. Néanmoins, silencieusement, le jeune homme la remercia de ne pas l’avoir appelé « Sire », comme Yvain l’avait fait quand il l’avait découvert en pleine nuit dans son écurie. Peut-être que le chevalier au lion lui avait raconté comment il s’était fait prendre et dit que son roi refusait d’être appelé « Sire » dans ce monde où il n’était rien de plus qu’un citoyen américain ?

Maintenant qu’elle le précisait, Scott la remit. Il avait assisté à leur mariage. Il avait même eu une conversation avec Yvain à propos de ce mariage. N’étant pas un expert en amour, le jeune homme se souvint lui avoir dit que s’il était certain qu’elle était l’élue de son cœur, il devait faire tout ce qui était en son pouvoir pur l’avoir à ses côtés. Un conseil sage et avisé qu’il n’avait pas du tout honoré étant donné qu’à cette époque, il était marié à Guenièvre pour qui il n’avait jamais éprouvé le moindre sentiment amoureux. Un mariage arrangé. Dans leur ancien monde, Arthur n’avait pas été le premier à subir cela. Mais il était sans doute le seul époux à n’avoir jamais touché sa femme faute de manque d’envie. Certains mariages arrangés s’étaient soldés par un véritable sentiment d’affection entre les deux concernés, mais le mariage entre Arthur et Guenièvre avait toujours été voué à un échec. Il l’avait toujours su. Il hocha la tête lorsque Nahia se présenta également sous son autre identité. Laurine. Ce prénom lui sonnait beaucoup plus à présent.

- Comment préférez-vous être appelée à présent ? demanda-t-il.

Scott n’avait aucun souci à être appelé Arthur. Après tout, il s’agissait de son prénom de naissance. Tout ce qu’il demandait, c’était qu’on ne l’appelle pas « Sire » ou « Majesté », ou « mon roi » ou une autre appellation qui rappellerait sa condition sociale. Yvain avait choisi de l’appeler Arthur. Avec beaucoup de mal, mais il avait choisi son prénom d’origine. Il n’en demandait pas plus. Il ne savait pas trop quoi dire à Nahia. Ils ne se connaissaient pas spécialement, mais ils appartenaient tous les deux du même monde. Il ignorait si Laurine était originaire de Camelot, mais étant mariée à Yvain, lui-même originaire de Camelot, Scott considérait qu’ils venaient du même endroit. Parfois les royaumes pouvaient s’apparenter dans ce monde aux pays. Légèrement perdu dans ses pensées, il ne s’attendait pas à ce qu’elle lui demande comment allait Diane. Pour le coup, il afficha un air surpris. Il réfléchit pendant quelques secondes avant de répondre :

- Bien. Enfin je suppose… Depuis le retour des souvenirs on n’a pas vraiment eu l’occasion de discuter…

Le jeune homme se sentait un peu honteux d’avouer ça. En se souvenant de tout, il s’était souvenu avoir déjà vu Diane à Camelot, mais la Diane qu’il avait vu était une fée qui l’avait secouru de la noyade. Savait-elle qui était ce jeune garçon à l’époque ? Avait-il changé tant que ça ? Arthur ne s’en savait rien. Pour savoir, il devrait poser la question. Mais pour poser la question Diane et lui devaient se revoir. Scott était certain des sentiments qu’il avait pour elle, mais en tant que roi, il avait toujours fui la magie. Et il ne s’attendait vraiment à tomber amoureux d’une personne pratiquant la magie. Il avait chassé sa propre sœur parce qu’elle pratiquait la magie… Bon, il n’y avait pas que cette raison qui avait contribué à l’exil de Morgane, mais c’était une des raisons malgré tout. Il fut surpris d’apprendre qu’elles se connaissaient auparavant. Même s’il ignorait cela, il pouvait toujours l’informer sur qui elle était dans ce monde.

- Si jamais vous souhaitez la voir, elle travaille à l’aquarium. Si vous étiez proches, elle sera contente de vous revoir.

Scott connaissait Diane. Il savait qu’elle serait contente de le voir. Mais on ne pouvait pas vraiment dire qu’il connaissait la personne qu’elle était devenue avec le retour des souvenirs de leur vie passée. D’ailleurs, si tous les faux souvenirs étaient liés à la malédiction, cela voulait-il forcément dire que les sentiments que Scott croyait avoir ressenti pendant toutes ses années étaient faux ? Après tout, c’était logique. Jamais il n’avait été au lycée, jamais il n’avait réellement vu Owen et Diane ensemble. Pourtant, le jeune homme était persuadé de ses sentiments. Peut-être était-il « tombé amoureux » de la fée qui lui avait sauvé la vie, en fin de compte ? Difficile de dire. Et il serait réellement difficile pour lui de savoir s’il ne prenait pas la peine d’avoir une conversation avec la jeune femme concernée. Et puis, s’il avait bien tout compris, tout ce qui s’était passé depuis l’arrivée d’Emma Swan en ville était réel. C’était avant qui était faux car en réalité, il avait vécu inlassablement la même journée pendant vingt-huit années ; une journée, donc, banale parmi les chevaux à pailler les box, à les nourrir et à les sortir.

Laudine le sortit de sa petite réflexion qui le fit quitter ses mains des yeux pour reporter son attention sur elle. Il était évident qu’elle lui évoquerait Morphée. Techniquement à Storybrooke, c’était là qu’ils s’étaient connus, même si cela relevait plus du songe que de la réalité. Quoi que…

- Bien, bien. Quelques petites brûlures sur les bras, mais rien d’insurmontable, répondit-il. Et vous ?

Morphée avait laissé quelques souvenirs marquants. Heureusement que ce n’était pas des brûlures graves. D’ici quelques temps, il n’y aurait plus rien. N’empêche que Scott ne pouvait pas s’empêcher de se demander comment il avait fait pour investir leurs rêves sans faire usage de la magie ? C’était une excellente question… Malheureusement, la magie il n’y connaissait pas grand-chose et il ne voulait pas s’y connaître. Il avait déjà testé ce que ça donnait, et il n’avait pas envie de retenter l’expérience. C’était pour cette raison que ce monde-là lui convenait. Il n’y avait pas de magie. Il avait d’ailleurs tenté de l’expliquer à Yvain, mais celui-ci avait décrété qu’il trouverait un moyen de retourner à Camelot et de mettre la main sur le Graal. Sauf que sans la magie, Yvain ne risquait pas d’aller loin, mai il était tellement persuadé de sa réussite… D’ailleurs, Laudine était-elle au courant ?

- Vous aussi vous souhaitez retourner dans notre ancien monde ? demanda-t-il. J’ignore si Yvain vous l’a dit, mais il souhaite retourner là-bas pour trouver le Graal.




Scott Millers
You held out your hand, and I took it without stopping to make sense of what I was doing. For the first time in almost a century, I felt hope.

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Demain est un autre jour- Scott et Nahia   Mer 18 Mar - 17:38

"Demain est un autre jour"









Elle allait bien. Nahia était surprise de constater que malgré le grand chamboulement que provoquait la malédiction elle allait plutôt bien. Certes tout n’était pas comme ils l’avaient tous pensé mais ce n’était pas plus mal. Deux vies en une ! Peu de personnes avaient cette chance. Et quand elle pensait aux nombres de possibilités qui s’offraient à elles Nahia en avait le tournis. Ce qui allait être vraiment difficile en réalité c’était de ne pas s’éparpiller. Le jeune homme en face d’elle par contre semblait plus posé, tranquille. Arthur avait toujours été un roi réfléchit. L’était-il aussi à Storybrooke ? Apparemment oui étant donné la question qu’il lui posa. Elle prit tout de même le temps de répondre.

- Laudine ou Nahia peu importe. J’appartiens à chacune des existences qui me sont offertes. Et un jour elles s'enchevêtreront.

Bien sûr tout était loin d’être parfait. Que ce soit à Storybrooke ou à Barenton mais elle était encore jeune et pouvait améliorer ce qu’il fallait. Peut-être même son histoire avec Yvain qui sait ? Quoique dans un premier temps, traquer les monstres qui s’acharnaient après eux, puis retourner à Barenton voir si tout allait bien semblait être une priorité.

- Et vous ? Est-ce que vous avez réussi à faire un choix ?

Scott allait-il tenter de récupérer son épée et de chasser le dragon ? Nahia, elle, voulait récupérer son anneau. Cet anneau qu’elle avait donné à Yvain avant son départ. C’est grâce à ce bijou qu’elle pourrait retrouver sa forme de cygne et s’assurer une vie qui ne s’achèverait pas prématurément.  Il était possible que le sort de Regina aie suspendu cet effet que l’anneau avait sur elle. Mais maintenant ? Qu’allait-il se passer ? La magie était bien complexe. Peut-être trouverait-elle des livres qui l’informeraient sur le sujet. Ou Ondine…qui travaillait à l’aquarium donc. Nahia sourit

- Ça ne m’étonne pas, ça lui correspond bien ! J’ai eu plusieurs fois à faire avec l’aquarium mais je ne savais pas que c’était elle qui en était la propriétaire.

La fontaine qui s’y trouvait c’était Nahia qui l’avait dessinée ! Une de ces premières œuvres. Comme quoi tout se rejoignait. Scott expliqua qu’il n’avait eu que quelques brûlures. Nahia n’avait donc pas rêvé. Le feu qu’elle avait senti se consumer était bien réel.

- Pareil que vous mais sur les mains. Je pense que c’est en essayant d’éteindre le feu avec ma cape. C’était l’idée du siècle!

La dernière phrase était ce qu’il y avait de plus ironique.

-  j’ai besoin de savoir qui est ce Morphée et le retrouver. Si on pouvait éviter de retomber dans un de ces pièges ça m’arrangerait. J’imagine que vous n’en savez pas plus vous non plus ?

Ce manque d’informations était très désappointant.  Et là encore la magie avait toute sa place. Pour autant Nahia ne se sentait pas complétement démunie. On lui avait appris à n’utiliser ses dons qu’en dernier ressort et surtout de ne pas se laisser maîtriser par eux. Mieux valait tenter de se débrouiller par ses propres moyens que de compter sur un sort quelconque. Il y avait toujours un prix à payer…trois fois. Il aurait été pourtant bien pratique qu’elle puisse interroger l’eau pour savoir tout ce dont elle avait besoin sur Morphée et le dragon. A défaut, elle enquêtait. Arthur la sortit alors de son superbe plan d’action en lui demandant si elle souhaitait retourner dans son ancien monde.

- Je voudrais au moins m’assurer que tout va bien à Barenton. La fontaine et nos terres se retrouvent sans gardiens depuis je ne sais combien de temps ! Ça m’inquiète beaucoup vous savez. S’il est arrivé quelque chose à mes gens j’en serais l’entière responsable.

Et elle s’en voudrait c’était certain. Toutefois le tableau ne pouvait pas être si noir. Elle n’était pas partie sans laisser Barenton avec personne pour diriger. Il y avait Lunette et le capitaine de la garde ainsi que les conseillers. Pourvu que tout le monde aie réussit à s’entendre !

- J’ignore si Yvain vous l’a dit, mais il souhaite retourner là-bas pour trouver le Graal.

Nahia sursauta. Cette nouvelle lui fit l’effet d’une douche froide. Le Graal était un symbole fort en magie d’accord. Mais là, était-il vraiment utile ? Et surtout, est ce qu’il était dans le coin ? Ils avaient tous perdus leurs appartenances de conte, alors comment espérer retrouver une chose sur laquelle on ne parvenait même pas à mettre la main dans le monde d’origine ?

- Tout seul ? Sans co-équipier ? Mais…est ce qu’il a eu des indices ?

Laudine ne savait pas si elle était inquiète pour Yvain ou si elle était peinée qu’à nouveau il s’éloigne d’elle volontairement. D’un autre côté elle n’avait rien fait pour le retenir. Encore ! Mais avec ce qu’il lui avait fait, elle ne pouvait pas faire comme si de rien n’était et lui pardonner comme ça. Se rendant compte qu’elle venait un peu de faire subir un interrogatoire au Haut Roi ses joues s’empourprèrent.

- Excusez-moi. Je ne voulais pas vous cribler de questions…

Elle lui était même reconnaissante de l’en avoir informé. Nahia but une dernière gorgée de chocolat chaud pour se réconforter et soupira légèrement.



Revenir en haut Aller en bas

avatar

Scott Millers
Admin ೨ Roi Arthur

✒ Curse :
367
✒ Coeur :
Bat pour la jolie demoiselle de l'aquarium
✒ Personnage de Conte :
Le roi Arthur


MessageSujet: Re: Demain est un autre jour- Scott et Nahia   Jeu 7 Mai - 21:41

"Demain est un autre jour"








Quelle était la probabilité de rencontrer la femme d’un de ses anciens chevaliers à cette heure-ci de la soirée dans le centre commerciale ? Scott n’en avait aucune idée, mais en tout cas, il était surpris de retrouver Nahia dans ces lieux. Avant qu’elle ne lui dise, il n’avait pas fait le rapprochement avec Laudine, l’épouse du chevalier au lion. Les épouses de ses chevaliers, lorsqu’ils habitaient encore tous dans leur monde d’origine, le roi Arthur ne les avait que très peu côtoyer. Elles venaient souvent pour les grandes occasions, quand elles ne résidaient pas au château, mais il était rare qu’il leur accorde de l’attention. Pour lui, elle était Nahia, une femme plus ou moins rencontrée lors de l’attaque de Morphée. Là, oui, il s’en souvenait pour avoir pris le temps de discuter avec elle. Avait-il discuté avec Laudine ? Il ne s’en souvenait guère. Peut-être que si elle lui parlait d’une fois où ils avaient discuté, cela lui reviendrait, mais dans le cas contraire…

Mais ce n’était pas le plus important. Assis tous les deux au bord de la fontaine, ils discutaient tranquillement, comme si rien n’avait changé alors qu’il était évident que c’était le cas. Néanmoins, une question subsistait : comment nommer les gens après cela ? C’était la question à trois dollars. Pour sa part, il n’accordait pas réellement d’importance. Scott ou Arthur, il se retournerait de toute manière. Mais ce n’était probablement pas le cas de tout le monde. Certains pouvaient vouloir oublier leur ancienne ou leur nouvelle vie. Mais lui n’avait rien à se reprocher que ce soit en tant qu’ancien roi ou bien en simple propriétaire de centre équestre. Certes, en tant que roi il avait dû se montrer intransigeant sur certaines choses, comme par exemple la trahison de Guenièvre qu’il avait dû bannir, mais il avait été plutôt cool comme roi. Surtout envers certains chevaliers qu’il aurait dû mettre au cachot faute d’abuser de sa gentillesse de sa patience.

Par politesse, il avait demandé à Nahia comment est-ce qu’il fallait l’appeler désormais. Il ne souhaitait pas commettre d’impaire en l’appelant d’une certaine façon. En tant que Scott, il se sentirait extrêmement gêné que la jeune femme lui réplique qu’elle ne souhaitait pas être appelée ainsi, mais en tant qu’Arthur, il n’en aurait probablement pas eu de scrupule et aurait peut-être même fait exprès d’insister mais bon.  Avoir été Scott lui avait permis de se calmer. Quelque part, c’était un mal pour un bien, dirons-nous. Très sincèrement, Scott était assez impressionné par la philosophie dont elle faisait preuve. C’était certain qu’on le veuille ou non, les deux identités qu’ils possédaient tous à l’instant présent devraient s’emmêler à un moment ou un autre. Valentin avait plus ou moins vu juste en refusant que Scott ne souhaite plus être appelé roi. Mais pour le moment, le jeune homme ne se considérait plus vraiment comme le souverain d’un royaume. Ce qui était bien sur l’inverse de ce que croyait Valentin qui s’était évertué à l’appeler Sire jusqu’à ce qu’il lui ‘ordonne’ de ne plus le faire.

La jeune femme posait une vraie colle à Scott en lui demandant s’il avait réussi à faire un choix d’identité. Quelque part, oui, mais dans un autre sens, pas vraiment étant donné qu’il acceptait qu’on l’appelle de l’une ou de l’autre façon. C’était un peu compliqué dans sa tête, mais au fond, il se comprenait. Il passa une main dans ses cheveux qu’il avait fait un peu raccourcir peu de temps avant que la malédiction ne se brise, tout en prenant une légère inspiration.

- Oui et non, répondit-il avec franchise. On peut m’appeler comme on veut, du moment qu’on ne me gratifie pas d’un « sire »…

Ca pouvait en surprendre plus d’un qu’Arthur refuse son statut de roi, mais soyons honnête, à Storybrooke, quel royaume y avait-il à gouverner ? Aucun ! Qu’était advenu Camelot pendant vingt-huit ans ? Existait-il encore ? C’était des questions auxquelles il n’avait pas de réponse. Enfin, ici, il n’était pas plus roi qu’un autre. Valentin avait eu la réaction qu’il craignait de la part de ses chevaliers. Serait-ce la même chose avec les autres ? Allait-il se lever un beau matin pour découvrir toute sa troupe aux portes du centre équestre dans l’attente d’ordre ? Il espérait bien que non…

Concernant Diane, Scott avait un peu honte d’en parler car depuis que les souvenirs étaient de retour, ils n’avaient pas réellement eu l’occasion de discuter, ni de se retrouver. Le jeune homme s’était aussitôt souvenu de qui était la jeune femme dans leur ancien monde. Il ne l’avait croisé qu’une seule fois lorsqu’il n’était encore qu’un gamin en plein apprentissage sur le rôle de roi qui lui était tombé dessus sans prévenir. La magie, Arthur la détestait. Trois fois il avait failli y laisser sa peau à cause de la magie. Merlin, aussi gentil soit-il, avait failli le faire tuer à cause de ses tours de passe-passe. Il était évident que la jeune femme ne méritait pas son silence qui était injustifié. Elle pratiquait de la magie, elle avait été une fée, si ses souvenirs étaient exacts. Aujourd’hui, qu’en était-il ? Il l’ignorait puisqu’il n’avait pas pris le temps de la contacter. Il s’en voulait un peu. Enfin, il allait falloir qu’il remédie à la chose parce que malgré tout, elle restait la femme pour qui il éprouvait des sentiments et l’ignorer ainsi, ça ne se faisait clairement pas…

- Elle est fière d’avoir pu ouvrir son aquarium, précisa-t-il avec un léger sourire.

Il n’était ni douloureux, ni étrange de reparler du sommeil qu’ils avaient passé en compagnie de Morphée. Après tout, ils avaient vécu la même galère. Quant à savoir s’ils avaient été réellement blessés et bien oui. Ce qui leur était arrivé pendant leur cauchemar avait vraiment laissé des marques sur eux. Ce qui était assez étonnant étant donné que beaucoup affirmait encore que la magie n’était pas revenue. Or, Scott voyait en cela un acte de magie. Où était le vrai du faux ? Allez savoir. Néanmoins, il ne s’en était pas trop mal sorti, il avait eu simplement quelques brûlures aux bras et aux mains. Rien de désastreux et déjà quasiment guéri. Il aurait surement quelques marques pendant quelques temps, mais ça ne l’affolait pas plus que ça. Il en voyait bien d’autres avec ses chevaux, entre celui qui lui marchait sur le pied, celui qui filait des coups, celui qui s’enfuyait etc… Une ou deux marques de brûlure, à côté, ce n’était pas grand-chose. Un léger sourire se dessina sur les lèvres de Scott lorsque la jeune femme lui remémora son acte héroïque.

- Au moins, vous avez tenté quelque chose. C’est toujours mieux que ceux qui n’ont rien tenté.

Il lui adressa un sourire rassurant. Néanmoins, il ne s’attendait pas du tout à ce que Nahia lui confie vouloir retrouver Morphée. S’il y avait bien une chose que Scott espérait, c’était de ne plus croiser la route de cet individu ! Imaginez deux secondes qu’il envahisse de nouveau les cauchemars ? Une fois pas deux ! Mais peut-être que le fait d’avoir été touché une fois immunisait contre d’autres invasions ? Encore une fois, il n’en savait rien. La magie n’était pas son domaine, et il ne s’y était jamais intéressé. La seule chose de magique qu’il avait toléré, c’était son épée. On disait qu’elle revenait toujours vers son propriétaire. D’ailleurs, Scott attendait toujours. Quoi que… S’il n’y avait plus de magie, elle ne risquait pas d’arriver de si tôt. Sauf que voilà, il ne savait même pas si elle était là.

- Je n’en sais pas du tout plus. Personnellement, je ne souhaiterai le recroiser pour rien au monde donc. Mais pourquoi vous voulez le retrouver ?

Même si Arthur ne comprenait pas pourquoi elle voulait absolument chercher Morphée, il ne chercherait pas à la dissuader de le faire. Elle avait peut-être ses propres raisons d’agir ainsi. Ce qu’il se passait chez les autres ne le regardait pas. Après, si on lui demandait son avis, c’était différent. En attendant de savoir, le jeune homme lui demanda dans quel camp est-ce qu’elle se sentait : ceux qui souhaitaient retourner dans leur monde ou bien ceux qui souhaitaient rester à Storybrooke. Scott aimait bien sa vie ici. Elle était calme et non pas aussi agitée qu’avait pu l’être celle qu’il avait vécu à FairyTale. Laudine ne tarda guère à lui répondre qu’elle souhaitait voir si tout allait bien à Barenton. Il hocha la tête. Logique. Au fond, lui aussi aimerait bien savoir ce qu’il était advenu de Camelot, mais pour y régner à nouveau… Si un jour il était amené à remonter sur son trône, les choses seraient probablement différentes d’aujourd’hui.

- Responsable ? Je doute que vous le soyez. Vous n’avez pas quitté Barenton de votre plein grès. On vous y a forcé, d’une certaine manière. Si la malédiction de Regina ne nous avait pas arrachés à notre vie, je serais encore roi de Camelot et vous serez encore là-bas à veiller sur vos gens.

En tout cas, c’était bien ainsi que ça se passait pour lui. Après, il ne connaissait pas la vie de Laudine. Il ignorait quelle était sa situation quand la malédiction avait frappé, mais il supposait que la jeune femme n’avait pas laissé son peuple de façon volontaire. Enfin bon… Scott ne savait pas trop quelle était la situation entre Nahia et Yvain, mais la visite que lui avait faite le chevalier au lion l’autre soir l’inquiétait. Il lui avait confié vouloir se lancer dans la recherche du dragon afin de retrouver le Graal et retrouver son honneur. Arthur avait bien tenté de le dissuader, mais cela avait été inutile. Dans ce monde, sans magie, que pouvait bien trouver Yvain ? Et encore, même dans leur monde d’origine, la magie était présente et on lui avait plus souvent rapporté des pots de chambre, des coupes etc… que le Graal en lui-même. Il informa Laudine, peut-être dans l’espoir qu’elle saurait faire quelque chose pour l’arrêter. Il la vit sursauter, ainsi que son visage se décomposer légèrement. Cette nouvelle ne semblait pas la réjouir. Tout comme ça ne le réjouissait pas non plus.

Il ne lui en voulant nullement de toutes les questions qu’elle venait de lui poser. Aussi secoua-t-il la tête quand elle s’excusa pour ses questions. Il la comprenait. Il aurait agi de la même manière, sans aucun doute s’il avait été à sa place.  Du coup, il prit le temps de répondre à ses questions sans plus tarder.

- Des indices… des déductions dirais-je. Il est persuadé que le Graal se trouve avec le dragon. Il va se lancer tout seul à sa recherche. Je vous avoue que j’ai bien tenté de le dissuader de se lancer dans l’aventure, mais il était tellement déterminé dans son idée que je n’ai pas vraiment eu le cœur d’insister jusqu’à ce qu’il rende les armes.

Des pressions psychologiques, il avait parfois eu besoin d’y avoir recours. Surtout quand il avait affaire à un chevalier particulièrement borné. Il aurait pu user du fait qu’Yvain voyait encore en lui son roi pour lui ordonner de ne pas le faire, mais ça irait à l’encontre de la décision qu’il avait prise.




Scott Millers
You held out your hand, and I took it without stopping to make sense of what I was doing. For the first time in almost a century, I felt hope.

Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Demain est un autre jour- Scott et Nahia   Mer 20 Mai - 9:23

"Demain est un autre jour"









C’était étrange. Si l’on avait dit à Laudine qu’elle se retrouverait là assise sur le bord d’une fontaine à échanger avec le roi Arthur elle ne l’aurait jamais cru. La fontainière n’avait vraiment pris conscience du monde alentour que tard dans son existence. Lorsqu’elle avait rencontré Yvain en fait. Avalon puis Barenton étaient des royaumes extérieurs, un peu isolés. Et les personnages qui le peuplaient bien trop éloignés et abstraits pour penser les côtoyer un jour. Il n’empêchait qu’elle avait suivi avec attention les aventures des chevaliers quand on les lui rapportait. Plus tard lorsqu’elle s’était rendue à Kaamelott pour retrouver Yvain, elle n’avait pas eu directement à faire au Haut Roi mais avait pu bénéficier de sa courtoisie puisqu’il lui avait laissé une pièce où recevoir ses conseillers qui la tenaient informée des affaires de Barenton. Bref, elle avait toujours vu le roi Arthur comme quelqu’un d’inaccessible. Et à moins d’une affaire grave, jamais Laudine n’aurait essayé de casser cette distance protocolaire qui lui semblait nécessaire. Pourtant ici leur discussion était tout ce qu’il y avait de plus simple et même facile. Ils étaient dans une autre existence et les usages n’étaient pas les mêmes. Le fait que Scott affirme qu’il ne voulait pas qu’on le nomme « Sire » ne faisait que renforcer cette impression. Nahia hocha la tête d’un air entendu. Elle comprenait et respectait ce choix. Mais elle espérait qu’un jour, lorsque les circonstances s’y prêteraient, le grand roi qu’il était referait surface. Un pâle sourire se dessina sur ses lèvres lorsque Scott lui demanda pourquoi elle tenait tant à retrouver Morphée. Ca pouvait paraitre bizarre en effet. On ne pouvait pas dire que l’encapuchonné leur avait fait passer un bon moment ! Elle hésita un peu à donner cette réponse qui lui faisait honte et finit par se décider.

- Parce que maintenant j’ai peur...

Pour quoi exactement ? Pour Valentin ? Pour Storybrooke ? Pour l’avenir ? Pour elle ? Tout cela à la fois peut être bien.

- Morphée se dit enfermé par Regina et il a pris Henry et nous comme moyen de pression pour qu’elle le délivre. Et puis il y a eu ce dragon aussi…On dirait que ça monte en densité. Alors la prochaine fois, qu’est-ce que ça va être ?

Laudine passa une main songeuse dans ses cheveux  et prit conscience qu’elle venait de poser tout haut les questions qui la turlupinaient. Elle n’attendait pas spécialement de réponse de Scott puisqu’ il n’y en avait pas.

- Je ne maîtrise rien. Je suis arrivée là où il l’avait décidé, par sa simple volonté, sans avoir aucun moyen de défense. Morphée est très intrusif apparemment. Et puissant aussi ! Je n’aime pas être démunie. Si il doit il y avoir une prochaine fois...il faut que je sois prête.

C’était certainement très présomptueux de sa part. D’autant plus que sans magie, ses chances d’arriver à maîtriser Morphée étaient plus que faibles. Mais au moins, si elle pouvait comprendre qui il était et ce qu’il voulait vraiment, ce serait déjà quelque chose.
Le jeune homme était très aimable et rassurant. Pour lui son absence de Barenton n’était pas de sa faute et par conséquent on ne pourrait pas lui en vouloir. Et sans doute raisonnait-il de la même façon concernant Kaamelot et lui. Nahia, elle, pensait que les causes de son absence n’importaient pas franchement aux yeux de la collectivité. Elle n’était pas là et c’était un tort. Les gens n’étaient pas par nature gentils et compréhensifs. Surtout lorsqu’ils se sentaient abandonnés comme c’était son cas avec Yvain. Toutefois Scott mettait tellement de bonne volonté à être positif qu’elle n’eut pas le coeur à le contrarier.

- Vous avez probablement raison…

Elle l’espérait en tous cas. Mais ça lui paraissait un peu trop facile pour être possible. Laudine sentit un profond élan de gratitude vis-à-vis de Scott lorsqu’il l’informa qu’il avait tenté de dissuader Yvain de partir.

- Merci d’avoir essayé de le ramener à la raison ! Quand il a une idée en tête c’est difficile de le faire renoncer. Face à tout ce qui se passe je pense qu’il a besoin de réagir...

Devait-elle partir avec lui afin de tenter de sauver leur histoire une ultime fois ? Ils n’iraient pas bien loin mais ce pouvait être une solution pour prendre un chemin. Peu importe où il menait…Elle eut mal au cœur en repensant à leur dernière conversation. Valentin lui avait bien fait comprendre qu’elle était un poids pour lui. Oui mais…si elle voulait récupérer son anneau elle n’avait peut-être pas le choix.

- Et vous Scott ? Vous avez une idée de la façon dont vous voulez gérer la suite des évènements ?

Nahia ne voulait pas être indiscrète. Simplement, avoir cette conversation avec Scott l’aidait un peu à y voir plus clair.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Scott Millers
Admin ೨ Roi Arthur

✒ Curse :
367
✒ Coeur :
Bat pour la jolie demoiselle de l'aquarium
✒ Personnage de Conte :
Le roi Arthur


MessageSujet: Re: Demain est un autre jour- Scott et Nahia   Jeu 28 Mai - 19:56

"Demain est un autre jour"







S’il y avait bien un être que Scott ne voudrait recroiser pour rien au monde, c’était bien ce Morphée. Il ne conservait pas vraiment un excellent souvenir de leur petite rencontre dans le monde des rêves. En soi, les choses ne s’étaient pas trop mal passées. Ca aurait pu être nettement pire étant donné que le feu brûlait réellement. La preuve, le jeune homme s’était réveillé avec des brûlures qu’il ne possédait pas la veille en se couchant. Il avait eu mal pendant quelques instants, mais rapidement, il s’était remis de ses blessures. La première chose qu’il avait faite en se levant, c’était de se rendre dans la salle de bain pour étaler un peu de dentifrice à la menthe pour l’étaler sur son bras avant de panser correctement la brûlure pour la guérir. Etant pompier volontaire, il connaissait les premiers secours par cœur, du coup, il ne s’en était pas sorti trop mal et avait eu exactement le même résultat que ceux qui s’étaient précipités à l’hôpital pour être soigné en catastrophe. Ce jour-là, les hôpitaux avaient fonctionné comme jamais.

Scott ne comprenait pas vraiment pourquoi est-ce que Nahia –ou Laudine – désirait à ce point retrouver Morphée. C’était sans aucun doute la dernière chose qu’il ferait lui. Néanmoins, peut-être avait-elle une raison de faire cela ? Des situations incompréhensibles pour certaines personnes pouvaient l’être pour d’autres. La logique était propre à chacun après tout. Du coup, le jeune homme souhaitait comprendre la logique de la jeune femme et lui demanda les raisons qui la poussaient à vouloir retrouver ce Morphée. N’importe qui aurait surtout prié pour ne pas croiser à nouveau sa route pour les six cent prochaines années. Mais Nahia ne semblait pas de ce bord-là. Sauf que lorsqu’elle lui répondit que c’était parce qu’elle avait peur, il eut un léger bug cérébral. Elle avait peur et souhaitait le retrouver. N’était-ce pas là un paradoxe ? Les gens censés ne courraient pas après ce qui les effrayait, non ? Or, la jeune femme voulait faire tout le contraire ? Pourquoi ?! Là, Scott avait du mal à comprendre.

Néanmoins, il lui avait semblé percevoir une hésitation dans la voix de Laudine à cet instant, du coup, il laissa passer quelques secondes avant de prendre la décision de parler, mais ces quelques secondes suffisaient amplement pour qu’elle tente une nouvelle explication. Elle avait raison de penser que les choses allaient surement aller de mal en pi, mais était-ce une raison de se lancer ainsi à la recherche d’un être qui ne souhaitait pas particulièrement devenir votre meilleur ami ? Scott en doutait fortement. Pourtant, la nuit suivante, il n’avait pas vraiment craint de s’endormir. Il avait mis un peu de temps à cause du sujet Diane qui s’avérait être une fée, si ses souvenirs étaient exactes, mais quand il avait réussi à trouver le sommeil, il s’était endormi sans problème. A aucun moment il n’avait craint que Morphée ne revienne envahir ses rêves. Et c’était tant mieux. Il ne dormait déjà pas beaucoup par nuit alors si en plus, il faisait des insomnies à cause d’un gugusse à capuche…

- La fin du monde est peut-être plus proche que ce qu’on ne pense, plaisanta-t-il légèrement. Non, plus sérieusement, je ne pense pas qu’on ait à s’inquiéter de Morphée pour le moment, sinon, il aurait déjà agi, vous ne pensez pas ?

Il comprenait parfaitement qu’elle se sente menacée. Qui ne le serait pas ? Néanmoins, pouvait-on être prêt à affronter une telle personne ? C’était comme vouloir affronter le Ténébreux. Le jeune homme n’avait jamais eu affaire à ce terrible sorcier. Probablement grâce à son aversion pour la magie. Cela lui avait été fortement utile pour le coup, même s’il s’était retrouvé entouré de personnes la pratiquant étant donné que sa sœur Morgane et Merlin pratiquaient la magie. Mais il avait été très clair quand il avait ordonné à ce qu’on ne pratique pas la magie à sa proximité. Il avait été roi après tout, il avait été en droit d’exiger sans qu’on ne lui dise quoi que ce soit. Parfois, être roi, ça avait du bon. Mais il n’en avait jamais réellement abusé. Après tout, il avait grandi en tant que serviteur – soit disant écuyer – pendant quelques années, donc il n’avait pas trop de mal à se mettre dans la peau des personnes de plus basses extractions que lui.

- Comment souhaitez-vous être prête ? demanda-t-il finalement.

Il était curieux de savoir comment Nahia résonnait. Mais il était aussi curieux de connaître ses potentielles solutions face à Morphée. Après tout, tant qu’ils n’auraient pas essayé, ils ne sauraient pas comment se débarrasser définitivement de cet olympien. Mais si Laudine avait la solution miracle, peut-être serait-elle un exemple à prendre après tout. Jusqu’à présent, la jeune femme avait su être un exemple pour les gens de Barenton. Même si Arthur ne s’était jamais réellement intéressé à ce qu’il se passait là-bas, lorsqu’elle était en visite à Camelot, il lui laissait une salle afin qu’elle puisse gérer ses affaires, mais jusqu’à ce jour, ils ne s’étaient jamais réellement croisés. La malédiction les avait déchargés de ces responsabilités, mais dans quel état se trouvaient les lieux à présent ? Scott n’arrivait pas vraiment à se l’imaginer. Probablement était-ce abandonné ou alors, occupé par des personnes venant d’autres royaumes plus lointain qui avaient été épargnés par la malédiction… Mais il n’arrivait pas à se faire une idée exacte, même s’il avait plusieurs suppositions. Mais pour avoir une idée exacte à cent pour cent, il faudrait qu’il puisse retourner à Camelot.

L’abandon de leur territoire, royaume, n’était pas de leur fait. Regina les avait forcés, en quelque sorte, pour une bête vengeance personnelle. Néanmoins, il n’arrivait pas vraiment à lui en vouloir car grâce à cette malédiction, le jeune homme avait gagné le droit de prendre congé de sa couronne pour avoir une vie un peu plus tranquille. Ca lui faisait du bien de ne plus être roi et ne pas subir la pression de la royauté… Maintenant qu’il se souvenait de sa vie passée, Scott se rendait très bien compte d’à quel point cette nouvelle vie lui faisait du bien. C’était une vie comme celle-ci qu’il aspirait avant que Merlin ne vienne frapper à la porte du seigneur Hector pour lui annoncer qu’il était l’héritier d’Uther Pendragon, roi du royaume de Camelot et qu’il devait prendre sa place suite à la mort de ce père dont Arthur n’avait jamais entendu parlé. En même temps, il ne pouvait pas se souvenir de sa véritable famille étant donné qu’il n’était encore qu’un bébé lorsque Merlin l’avait confié au seigneur Hector et sa femme, mais il fallait vraiment être un enfant naïf pour suivre comme ça un vieillard à chapeau pointu jusqu’à un château où tout le monde s’agenouillait à votre passage.

Scott sentit dans la voix de Nahia qu’elle n’était pas forcément convaincue de ses paroles lorsqu’il affirmait que s’ils étaient là, ce n’était pas de leur fait. On les avait contraints, c’était une réalité. Par conséquent, s’ils avaient abandonné leur gens, ce n’était pas de leur faute. On ne pouvait pas leur en vouloir de cela. Il adressa un petit sourire à la jeune femme avant d’embrayer sur un tout autre sujet qui préoccupait un peu Scott : le désir de trouver le Graal d’Yvain. S’il avait bien tout compris, Laudine et lui, c’était devenu compliqué. Pourquoi ? Scott ne souhaitait pas s’en mêler parce que les histoires de couple, il valait mieux rester extérieur, surtout quand ça ne le concernait pas. Et puis, il n’était tellement pas « doué » dans ce domaine alors pour donner des conseils, il était extrêmement mal placé ! Enfin là n’était pas le sujet. Le jeune homme avait reçu la visite nocturne d’Yvain qui souhaitait retrouver le Graal pour retrouver son honneur. Il était tellement convaincu de ses idées que Scott n’avait pas vraiment réussi à le convaincre de laisser tomber. Du coup, il avait pris la décision de confier cela à Laudine, dans l’espoir qu’elle puisse essayer de le ramener à la raison. Affronter un dragon, ce n’était pas un rien !

- Peut-être, oui… mais de là à se lancer la tête la première dans la gueule d’un dragon… Si nous étions encore dans notre monde, je ne me serais pas trop fait de souci étant donné les nombreux moyens de protection dont on pouvait disposer, mais ici, je doute qu’une combinaison anti-feu face réellement effet face à une telle créature.

Oui, Scott craignait pour la vie d’Yvain. Il l’aimait bien, même si par moment, il l’exaspérait complètement. A force de côtoyer ses chevaliers, le roi Arthur avait fini par s’attacher à chacun d’entre eux, même si, assez souvent, il ne leur avait pas montré. Le comportement de certain lui sortait par les yeux, mais mis à part ça, c’était tous des chouettes personnes. Mais actuellement, le jeune homme voulait prendre de la distance avec tout ça. Il ne pouvait pas prévoir le futur, mais en attendant, il voulait encore profiter de sa solitude, de sa vie au milieu des chevaux. Pour cette raison, il resta quelques instants silencieux lorsque Nahia lui demanda ce qu’il comptait faire pour la suite. Il fixa pendant plusieurs secondes un point invisible avant de prendre une légère inspiration et répondre sincèrement :

- Je n’en ai aucune idée. Peut-être déjà avoir une discussion avec Diane… Nous n’avons pas vraiment eu l’occasion de nous voir depuis le retour des souvenirs…

Autant avouer de suite que Scott avait un peu fui la jeune femme, en réalité. Mais pour qui est-ce qu’il passerait s’il avouait fuir la jeune femme juste pour une histoire de magie ? Surtout que rien ne lui disait que la magie était présente à Storybrooke. Il vivait dans un coin reculé de la ville où tout était tranquille donc il ne se tenait pas forcément informé de ce qu’il se passait autour de lui. Et enfin de compte, ce n’était pas plus mal. Il préférait vivre en autarcie que de vivre dans un système où tout changeait dès que le moindre petit truc ne convenait pas.

- Tant que c’est possible, j’espère pouvoir continuer mon brin de petite vie tranquille et sans prise de tête tout en priant qu’un matin je ne me réveille pas avec une foule de chevaliers prêt à aller affronter un dragon…




Scott Millers
You held out your hand, and I took it without stopping to make sense of what I was doing. For the first time in almost a century, I felt hope.

Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Demain est un autre jour- Scott et Nahia   
Revenir en haut Aller en bas
 

Demain est un autre jour- Scott et Nahia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Demain sera toujours un autre jour.
» Jour 3 - Un autre meurtre, un autre jour!
» Jake Cooper → Demain est un autre jour
» Un jour s'en vient, l'autre jour s'en va...
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon a Curse ::  :: Les Archives :: Archives Storybrooke-
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.