Inscrivez votre forum sur notre Top-Site !

L'histoire se déroule en Octobre 2013.

« Tant qu'il y a assez de place pour stocker les guimauves, tout va bien. »
par Valentine Bellamy dans You gave up the fight, you left me behind


Charming ೨ Henry ೨ Ruby ೨ August

Partagez | 
 

 It was just a bad dream, isn't it ? ft. Robin des bois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
Invité



MessageSujet: It was just a bad dream, isn't it ? ft. Robin des bois   Dim 14 Sep - 19:28






It was just a bad dream, isn't it ?









Robin David

"Qui garde son âme d'enfant ne vieillit jamais."
➹ Abraham Sutzkever
Ce n’était pas une journée comme les autres et pour tout dire elle n’avait vraiment pas bien démarré. La surprise fut dotant plus mauvaise que le jeune homme n’était pas coutumier du fait. La veille il c’était endormi comme une masse, totalement vidé de toute son énergie après une longue journée de labeur. David appréciait cela, avoir une journée bien remplie et se coucher sans avoir à rechercher le sommeil. Généralement il s’en suivait une nuit pendant laquelle il dormait d’un profond sommeil réparateur. Mais pas ce soir-là. Il fut le prisonnier d’un terrible mauvais rêve, duquel il n’arrivait pas à s’extirper et sur lequel il n’avait pas le moindre contrôle. Et comme beaucoup dans sa situation à son réveil, son cauchemar disparu, s’effaçant assez rapidement de sa mémoire. Seuls quelques détails demeuraient encore : la peur qu’il avait ressenti, les monstres informes qui s’en étaient pris à lui et la dernière vision de lui sentant son corps se vider lentement mais surement de tout son sang pour ne laisser sur le sol qu’un cadavre.

Bien heureusement rien de tout cela n’avait été réel. Et même s’il s’était réveillé en sursaut, il avait pu vite constater qu’il n’avait aucune blessure et qu’il était bel et bien vivant. Ne voulant plus se rendormir David souhaita donc quitter son lit pour commencer sa journée et cela même s’il était encore bien tôt. D’ailleurs une fois levé il put constater, que si lui était debout ce n’était pas encore le cas du soleil, pas un seul de ses rayons n’était visible à l’horizon. Ca ne l’empêcha pas pour autant de poursuivre comme si de rien était. Il alla se rafraichir rapidement le visage avec un peu d’eau qu’il prit du puit le plus proche. Puis revenant dans la modeste demeure qu’il partageait avec sa mère il s’habilla rapidement, revêtant un pantalon marron et une chemise en lin couleur crème avec des manches courtes. Une tenue simple, adapté à la saison et qui ne cachait pas sa condition sociale.

Il profita de son réveil plus matinal qu’à l’accoutumé pour faire un peu de rangement et de ménage dans sa chambre et dans le salon/cuisine. Quand il rouvrit la porte pour aller travailler, les premiers rayons du soleil faisaient leur apparition, décrivant dans le ciel une jolie palette de couleur. David ne s’en laissa pas émouvoir, il marcha avec douceur mais détermination vers l’enclos où étaient rassemblés leurs moutons. La plupart d’entre eux devaient encore dormir où sinon ils avaient juste envie de rester encore allongés dans leur cabane. Cependant plusieurs étaient déjà debout et le jeune homme les entendait bêler leur impatience. Il enjamba la clôture en bois dans un saut et alla délivrer les bêtes qui souhaitaient se dégourdir les jambes et brouter l’herbe rafraichit par la rosée du matin.

Pendant ce temps le jeune homme en profita pour inspecter l’enclos, l’état de l’herbe, de la clôture, des bâtons composant l’enclos. Il fit quelques réparations par-ci, par-là puis rentra dans la petite bergerie, à présent déserté par les moutons. Toutes les bêtes étaient maintenant dans l’enclos, profitant du soleil, de l’herbe, de cette semi-liberté d’offerte. David remit rapidement un peu d’ordre, de paille et d’eau dans la maisonnée des bestiaux. Une fois cela de fait il s’apprêtait à regagner sa chaumière pour y saluer sa mère et déjeuner quelque peu en sa compagnie. Mais il n’en eut finalement pas l’occasion.

L’espace d’un bref moment il s’était appuyé contre le bâton de sa fourche, avec laquelle il avait retourné et éparpillé la paille composant la couche des moutons. Le regard de David était comme happé dans le lointain. Au début il regardait le paysage qui était face à lui, les sapins, les buissons, les chênes, les herbes folles, le reflet du soleil sur les brins de ses dernières qui leur donnait presque un air phosphorescent, un écureuil qui bondissait d’arbre en arbre avant de disparaitre dans le trou d’un tronc d’arbre. Ce paysage avait beau lui être familier depuis toujours il découvrait à chaque fois de nouveaux éléments, des évènements dans celui-ci. Ce n’était pas un tableau froid et mort, c’était la nature, la vie, l’épanouissement qui faisait naître toujours en lui un certain émerveillement. C’était son univers, rien que de pouvoir le contempler suffisait déjà grandement à son bonheur.

Une agitation nouvelle et inhabituelle le tira de sa rêverie éveillée. Le troupeau c’était agité derrière lui, certains moutons bêlant plus fort que de raison. David n’eut pas besoin de plus pour être sur le qui-vive et se mettre immédiatement en état d’alerte. D’un bond il fit volte-face en brandissant sa fourche en avant, juste sous le cou de son visiteur, à peine à quelques centimètres de sa gorge. Découvrant immédiatement l’identité de l’arrivant, il se calma et baissa son arme sur le champ tout en lâchant avec une pointe de colère dans la voix :

- Robin ! Bon sang, ne fais plus jamais ça, j’aurai pu te tuer !

Il planta légèrement les pointes de sa fourche dans le sol et vint étreindre son ami pour tenter de se faire ensuite pardonner. Il le considéra ensuite dans tout son ensemble, du haut de ses quatorze ans Robin en paraissait plus, en tout cas il avait déjà la maturité d’un homme. Cette réflexion lui fit rappeler que lui-même venait discrètement mais surement de devenir un homme, puisqu’aujourd’hui c’était le jour de son dix-huitième anniversaire. David se demanda comment il avait pu faire pour oublier cet évènement jusqu’à présent, pourtant la veille il se l’était très nettement rappelé. Il songea ensuite que c’était peut-être-là le motif de la visite de son ami, il n’eut pas le temps de s’en assurer par une interrogation, Robin avait été plus rapide que lui…

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: It was just a bad dream, isn't it ? ft. Robin des bois   Ven 16 Jan - 17:18






It was just a bad dream, isn't it ?









Robin James

"Qui garde son âme d'enfant ne vieillit jamais."
➹ Abraham Sutzkever
Le jeune Robin de Loxley n'en était pas à sa première escapade, orphelin de longue date il avait été recueilli par le château, et bien que de haute naissance il se plaisait à fuir les responsabilités de son titre. Ce matin là ne fût pas différent des autres, après avoir été réveillé aux aurores par les domestiques et avoir suivi un cour sur la diplomatie et les différents pouvoirs en action dans cette partie du monde il avait décidé de fausser une fois de plus compagnie à ses instructeurs pour aller se balader.

Aujourd'hui était un jour important, en effet un ami qu'il s'était fait en battant la campagne fêtait son anniversaire, enfin fêter était un grand mot, cela n'avait rien à voir avec les réunions fastueuses du château mais il tenait à marquer le coup. Sur son chemin des femmes le saluaient avec solennité et il répondait toujours par une parole aimable et un sourire, il lui arrivait parfois de s'arrêter pour s'enquérir de leurs familles quand il connaissait la personne. Il avait toujours été très sociable et était persuadé que seul l'amabilité permettait de faire de sa vie quelque chose de sain et de bien fondé.

Il était arrivé à la petite fermette où résidait son ami, tout était calme dans la maisonnette car personne ne devait être réveillé pour le moment, Robin se faufila a travers les derniers arbres et entreprit de monter sur une des plus hautes branches. Depuis qu'il était tout petit il avait acquis une certaine agilité et une stabilité hors norme lorsqu'il s'agissait de crapahuter sur des branches d'arbres. Il s'assit calmement le dos accolé au tronc pour regarder le paysage baigné de soleil, il était toujours émerveillé par les beautés que pouvait receler son monde. Enfin il vit David sortir de chez lui, il ne le vit d'ailleurs pas car il semblait être dans ses pensées et c'est grâce à cela que Robin réussit à descendre furtivement de sa branche pour aller se mettre non loin de son ami. Lorsqu'il lui tourna le dos il s'installa avec souplesse sur la barrière de l'enclos créant un mouvement de panique chez les moutons.

Quelques secondes plus tard le jeune Loxley se retrouvait avec les pointes d'une fourche à quelques centimètres de sa gorge, alors qu'il aurait du avoir peur il se contenta de sourire à son ami.

- Robin ! Bon sang, ne fais plus jamais ça, j’aurai pu te tuer !

Le jeune garçon trouva cette réplique assez drôle car il savait que David ne lui fairait jamais de mal, il le regarda planter sa fourche dans le sol et lui rendit son accolade affectueuse;

-J'ai confiance en toi je sais que tu ne me ferais jamais de mal ! Ou du moins pas intentionnellement !

Robin se mit debout et se placa auprès de son ami, pour son âge c'était un garçon plutôt grand et il était très mature c'est pour cela qu'il avait une confiance absolue en David. Il le gratifia d'une tape dans l'épaule et enchaina.

-Parlons sérieusement je suis venu car j'avais quelque chose d'important à te dire.

Robin avait décidé de lui jouer un petit tour à sa façon car il ne fallait pas l'oublier il restait un jeune garçon de quatorze, pour ménager son effet il prit un air sérieux et commença à faire les cents pas dans l'enclos faisant fuir les moutons qu'il approchait. Il jouait l'homme torturé par une terrible décision à prendre, puis au bout de quelques minutes il n’y tint plus.

-Joyeux Anniversaire !

Robin lui offrit son plus beau sourire et commença à s'éloigner à reculons des fois qu'il prendrait l'envie à David de le pourchasser pour lui faire payer sa mauvaise plaisanterie.

© Méphi.



Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: It was just a bad dream, isn't it ? ft. Robin des bois   Mar 3 Fév - 18:16






It was just a bad dream, isn't it ?









Robin James

"Qui garde son âme d'enfant ne vieillit jamais."
➹ Abraham Sutzkever
S’il se fut inquiété un instant de la réaction de Robin fasse à cet accueil des plus surprenants, cela ne demeura pas. Le garçon le rassura quasiment immédiatement, en affirmant que jamais il ne lui ferait du mal, en tout cas pas de son propre fait. Ce à quoi le berger répondit bien volontiers en opinant du chef. Quand ils se séparèrent, Robin ne partit pas très loin de lui, le gratifiant même d’une tape amicale sur l’épaule en lui lançant joyeusement qu’il avait quelque chose d’important à lui dire.

Sur le coup David se demanda intérieurement s’il y avait là matière à s’inquiéter. Allait-il lui annoncer une mauvaise nouvelle ? Mais son inquiétude ne fut qu’une passagère dans le train à grande vitesse de ses pensées. Les traits détendus du visage de son ami, ainsi que son sourire, laissait clairement sous-entendre qu’il ne s’agissait pas de quelque chose de grave, ou qui risquait d’être un sujet pouvant les diviser. Et David avait vu juste se n’était rien de dramatique, bien au contraire.

Robin avait pensé à la date de son anniversaire et plus encore il s’était éclipsait du château pour venir le lui souhaiter en personne. C’était une attention toute particulière qui toucha vraiment le cœur du jeune berger. Mais il n’eut pas le temps d’être ému, ni même de réfléchir à une formule pour le remercier. L’emballage cadeau qui avait porté ce présent c’était volontairement voulu des plus suspect, pour la surprise soit plus grande à David. Et cela avait un peu marché au début, mais il connaissait bien Robin et il avait su lire entre les lignes et deviner qu’il lui jouait un tour, qu’il cherchait à le faire marcher.

Mais malgré cela, quand David vit le garçon reculer de quelques pas, faisant mine de préparer sa fuite, le berger bondit littéralement sur cette occasion. Il se chamaillait souvent avec Robin, une fois de plus ne serait pas de trop, et il avait bien envie de rire et courir en cet instant-même. Juste avant il lâcha avec un petit sourire en coin :

« Tu devrais peut-être prendre un peu d’avance. Je crois que j’ai eu une toute dernière poussée de croissance cette nuit. Du coup avec mes grandes jambes je pourrais vite te rattraper, se ne serait pas drôle. »

Comme pour lui en faire la démonstration, il bondit sans la moindre difficulté au-dessus de la barrière, en s’appuyant tout de même de ses mains sur le haut de celle-ci. Derrière son passage il prit grand soin de bien fermer l’enclos derrière lui. Il ne pouvait se permettre de le laisser, ne serait-ce qu’entrouvert et de voir ainsi le troupeau perdu à jamais ! Puis il partit à la poursuite de son ami. La vision de Robin courant à quelques mètres devant lui, en faisant semblant de crier et en riant en même temps, lui rappelait leurs jeux d’enfants. Depuis ce temps-là ils avaient tous les deux bien grandit et mûri et pourtant leurs âmes étaient restées les mêmes, celles de deux frères de cœur.

Robin courait vite et cela malgré le fait qu’il soit un peu plus petit que lui, il était très rapide et avait une bonne vision de la forêt. Cela était très certainement dû au fait qu’il connaissait très bien les sentiers sous le couvert des bois, tout comme David d’ailleurs, ce n’était pas là-dessus qu’on les départagerait. En revanche, David était plus endurant que son petit frère de cœur et généralement le temps passant lui donné l’avantage. Sans compter qu’il était dans son rôle favori, celui du chasseur et non celui de la proie. Il avait son ami en visuel ce qui décuplait sa motivation pour l’attraper, davantage encore quand il voyait qu’il se rapprochait de plus en plus à mesure qu’il faisait de nouvelles foulées.

Ce fut seulement après une petite dizaine de minutes, que David finit enfin par rattraper et même capturer dans ses bras le garçon. Il aurait pu aisément choisir de le faire tomber par terre, mais comme ils étaient à présent sur un chemin terreux et caillouteux, il préféra épargner Robin. Il le relâcha une fois qu’il l’eut stoppé, profitant un instant de l’excitation provoqué par cette victoire. Une poignée deux mains entre les deux hommes suffit pour clore cette course improvisée. Et David n’oublia pas d’ajouter :

« Merci au fait pour la surprise. Et surtout pour avoir pensé au jour de ma venue au monde. »

Les deux amis se posèrent nonchalamment sur deux gros rochers, qui étaient non loin de là. Ils en profitèrent pour discuter de ce qui s’était passé dans leurs vies ses derniers jours. Car bien sûr, s’ils s’étaient ainsi à demi-assit sur ces rochers, ce n’était pas du tout pour récupérer leur souffle, ils étaient tous deux en pleine forme suite à cette course de vitesse… n’est-ce pas ?

Alors qu’ils étaient en pleine conversation, David entendit un bruit des plus suspects en provenance des buissons qui se trouvaient à une dizaine de mètres d’eux. Généralement on pouvait voir un écureuil ou un lapin en sortir, et l’alerte n’était que passagère. Mais dans les bois il valait mieux être toujours sur ses gardes. D’ailleurs Robin semblait être du même avis que lui, il s’était lui aussi arrêté de parler et c’est d’un même ensemble qu’ils tournèrent leurs yeux en direction du bruit, avec la discrétion qui était de rigueur. Le bruit cessa, le feuillage arrêtant de bouger, juste avant qu’un museau noir ne sorte d’entre les feuilles, suivit d’un second à côté. Très vite le couple d’animal sortirent de leur cachette, dévoilant leur véritable nature, il s’agissait là de deux loups gris pâle adulte. L’un se tenait bien fermement sur ses pattes et montraient ses crocs, tout en salivant et en regardant dans leurs direction…

© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: It was just a bad dream, isn't it ? ft. Robin des bois   
Revenir en haut Aller en bas
 

It was just a bad dream, isn't it ? ft. Robin des bois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dream of Ewilan
» Hollywood Dream Boulevard
» Dream ticket :Obama/Gore
» California Dream !
» Horse Dream RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon a Curse ::  :: Les Archives :: Archives Fairytales-