Inscrivez votre forum sur notre Top-Site !

L'histoire se déroule en Octobre 2013.

« Tant qu'il y a assez de place pour stocker les guimauves, tout va bien. »
par Valentine Bellamy dans You gave up the fight, you left me behind


Charming ೨ Henry ೨ Ruby ೨ August

Partagez | 
 

 Tic Toc on the clock [Pv Big Ben]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Lacey French
Admin ೨ Belle

✒ Curse :
2105
✒ Coeur :
Amoureuse d'une bête
✒ Personnage de Conte :
Belle


MessageSujet: Tic Toc on the clock [Pv Big Ben]   Sam 19 Avr - 15:31






Belle & Big Ben

~ Tic Toc on the clock ~


Les journées s’écoulaient toutes sous le même rythme. Je me levais, je prenais un petit déjeuné, je faisais le ménage, je déjeunais, puis j’avais quartier libre si j’avais terminé chacune de mes corvées. On trouvait pire comme mode de vie. Je n’avais pas trop à me plaindre même si je donnerai n’importe quoi pour pouvoir sortir de temps en temps de ce château et prendre l’air. Mais enfin, c’était les règles. Rumplestilskin était le maître des lieux, j’étais sa servante donc par définition, je lui appartenais, donc je n’avais pas d’autre choix que de lui obéir et effectuer ses quatre volontés, même si par moment, je me rebellais. D’ailleurs, depuis que j’avais appris pour Gaston, on ne pouvait pas dire que notre ‘relation’ se soit améliorée car je lui en voulais toujours d’avoir transformé une personne en rose, mais je ne pouvais pas passer ma vie à l’ignorer.

Du coup, progressivement, je m’étais remise à lui parler. Tout d’abord peu, puis progressivement, plus ou moins normalement. Je lui avais expressément demandé de ne plus jamais rien m’offrir. Il m’avait fait la bibliothèque, en échange de rien, par sa propre volonté. Puis il m’avait offert une rose que j’avais grandement apprécié, mais j’avais découvert qu’il s’agissait également de mon ancien fiancé et par conséquent, j’avais nettement moins apprécié. Il n’y avait rien d’étonnant à ce que je refuse un autre cadeau de sa part. La cloche de verre était la dernière chose que j’avais acceptée car elle me permettait de conserver cette rose un peu plus longtemps et j’espérais : jusqu’à ce que je trouve une solution pour venir en aide à Gaston. C’était devenu mon objectif et puisque Rumplestilskin ne voulait absolument rien de moi, je faisais avec ce que j’avais sous la main : la Bibliothèque.

J’étais certaine qu’il existait un livre qui contenait toutes les réponses dont j’avais besoin. Je ne savais pas du tout faire de magie, je ne possédais aucune capacité magique, mais si je trouvais une solution, j’aurais déjà grandement avancé. On pouvait dire que j’étais têtue et obstinée, mais de la méchanceté gratuite, ce n’était pas encore dans mon mode de vie. Et pour cause, j’avais souvent fait obstacle entre le Ténébreux et ses victimes et parfois même, j’avais aidé à leur évasion quand le maître des lieux les ramenait. Avoir des voisins agonisants dans les cachots, ce n’était pas vraiment la meilleure compagnie dont on pouvait rêver. Enfin, toujours était-il que je ne vivais plus dans les cachots. Rumplestilskin m’avait offert une chambre, m’ordonnant de faire de cette pièce ce que bon me semblerait. Aussi en colère que j’avais pu être envers lui, c’était difficile de résister à l’appel d’un lit aussi confortable que celui que comportait cette chambre.

Majoritairement, ma vie au château était solitaire. Bien souvent, Rumplestilskin restait au château quand il n’avait pas de ‘courses’ urgentes à faire. Mais mis à part lui, il n’y avait personne dans ce château. Hormis les apparitions express de Lumi et Ben qui revenaient à la base avant de repartir avec une nouvelle mission qui parfois leur prenait des mois. J’étais toujours contente de les voir, même s’il était plus facile de discuter avec Lumi qu’avec Ben. Je les trouvais assez étrange, tous les deux. Plus Lumi, étant donné que c’était celle que je connaissais le plus, mais elle était attachante quand elle le voulait. Non réellement, les voir me faisait vraiment du bien parce que j’avais l’impression de changer un peu d’air. Mais quand ils n’étaient pas là… Et bien j’avais mes livres pour passer le temps. Sauf que ce n’était jamais pareil. Enfin, je restais positive en me disant que si j’étais là, c’était pour sauver le royaume de mon père et que ses habitants étaient en sécurité.

Je quittais la bibliothèque après avoir terminé le livre que je lisais. Comme je cherchais toujours un moyen de rendre son apparence initiale à Gaston, les livres que je feuilletais étaient ceux de magie, mais absolument rien ne m’indiquait comment rendre son apparence originel à un être humain. J’avais trouvé quelques trucs sur la métamorphose, mais rien de concluant. Rien qui ne m’assurait qu’en l’utilisant, Gaston redeviendrait celui qui l’était. Avec un soupire, je descendis les escaliers vers le rez-de-chaussée. Depuis que j’avais réussi à faire ouvrir les rideaux à Rumplestilskin, je n’avais plus besoin d’un chandelier pour me déplacer dans les couloirs, ni de torche. Avoir une vision de l’extérieur était bon pour le moral. Etre constamment dans le noir, sans la moindre vue extérieure, ce n’était vraiment pas bon pour la santé mentale.

Dans la grande salle principale, je m’attendais à trouver le maître des lieux entrain de filer sa paille pour la transformer en or, mais il n’était pas là. Où était-il ? Je n’en savais rien. Il ne m’avait pas parlé d’une future absence. Tout du moins, pas que je m’en souvienne. Peut-être était-il parti à la dernière minute et qu’il n’avait pas eu le temps de me prévenir. C’était une probabilité. Du coup, je me retrouvais toute seule. Quoi que non car dans un coin de la pièce, je remarquais la présence de quelqu’un, ce qui me fit sursauter. Néanmoins, je reconnus la personne comme étant Ben, ou Big Ben comme l’appelait Lumi. Je lâchais un soupire de soulagement. En temps normal, personne ne s’introduisait dans le château de Rumplestilskin par crainte de subir un de ses sorts ou tortures. Mais certaines personnes osaient entrer et généralement, ils le payaient. Enfin, j’étais soulagée de voir qu’il ne s’agissait pas d’un voleur, mais simplement d’un des habitants du château.

- Ben ! Bon retour, fis-je en souriant. Euh… peut-être que tu cherches Lumi ? Elle est partie il y a deux jours… Tu l’as loupé de peu.

Lui et moi, on ne se connaissait pas plus que ça, mais ce n’était pas une raison pour être discourtoise. Il était tout de même chez lui, même si je le voyais très peu. Instinctivement, je lui avais signalé que Lumi était déjà partie pour une mission deux jours plus tôt parce que je savais que parfois, Ben jouait les gardes du corps. Sauf qu’à chaque fois, la jeune femme arrivait à le semer. Honnêtement, j’avais souvent pitié pour Ben car Lumi ne devait pas lui rendre la vie facile toujours, mais je ne pouvais rien faire. Entre eux deux, c’était de bonne guerre et c’était ce que je trouvais d’amusant.

- Tu es là pour combien de temps ?






Once Upon A Beauty and the Beast
belle & rumpelstilskin ⊹ Il y a un monde où l'espoir et les rêves vivent à jamais. Tant de merveilles à voir, un monde que ton coeur seul connaît. Et aussi belle qu'un vieux poème, cette chanson là nous entraîne vers un beau voyage tel un baiser volé. Si l'on y croit, le voeu que l'on donne aux étoiles s'exaucera. Mon cœur à travers l'air du vent sera guidé vers toi. Et si l'on y croit, les reflets d'un ciel de diamant brilleront de mille feux. L'amour sera toujours heureux, à tout il survivra ; si l'on y croit. Un jour je viendrai vers toi. Tout en moi je le sais puisque ce jour-là la pantoufle m'ira, je verrais l'amour dans tes yeux. Un conte ancien comme le temps, aucun obstacle au devant car tu vis en moi tel un baiser volé. Éternelle histoire, la rose ne flétrira. Ce beau rêve bleu est là qui nous attend. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tic Toc on the clock [Pv Big Ben]   Ven 18 Juil - 8:41






Belle & Big Ben

~ Tic Toc on the clock ~


Lumi m’avait encore semé lors de notre dernière mission, cette jeune femme indépendante était une vrai pile électrique, un électron libre qui s’échappait dès qu’elle le pouvait. Rumple nous avait envoyé sur une mission commune mais dès que celle-ci était arrivée à son terme Lumi m’avait faussé compagnie aussi vite que la lumière. De ce fait je me retrouvais seul et libre de toutes obligations du moins jusqu’à ce que le sorcier fasse son apparition pour me confier une autre mission de son cru.

Notre tache s’était bien déroulé aussi je n’avais pas de blessure ni d’objet à faire réparer néanmoins je me trouvais non loin d’un pitoyable village, aussi petit fut il, il devait certainement avoir une taverne dans laquelle je pourrais me désaltérer à mon aise. Je pris donc le chemin de ce village, tout de noir vêtu et armé je ne passais pas inaperçu les enfants s’enfuyaient devant moi tandis que les femmes me regardaient apeurée. Cette crainte je savais que je l’inspirais surtout car beaucoup de personne n’ignorait pas que je travaillais pour le sorcier que tout le monde redoutait, et c’était plus ce personnage que craignais la population que moi mais je m’en accommodais. Je n’avais jamais été quelqu’un de très sociable et la peur me permettait de ne pas être déranger par les badauds.

J’entrais dans la taverne dans laquelle le silence s’abattit, je commandais une bière d’un ton bourru et allais me mettre au fond de la salle, afin que je puisse surveiller si jamais on m’approchait. Je réglais immédiatement ma consommation et la bût rapidement, le silence n’étant brisé que par le bruit des verres sur les tables de bois et les tentatives infructueuses du patron de la taverne et des serveuses pour dérider les clients. Sans un mot ni un regard je sortis et la porte était à peine refermée que les discussions reprenaient de plus belle. La château de Rumple était bien loin et Lumi m’avait pris mon cheval pour ne pas changer il fallait donc que j’en achète un nouveau. Je me dirigeais vers les écuries et tombait nez à nez avec le maréchal ferrant qui s’empressa de me trouver sa plus belle monture, il m’affirma qu’il voulait me l’offrir je lui tendis quelques pièces que je laissais tomber dans ses mains grasses avant de me mettre directement en selle et de talonner ma monture pour rejoindre la château du sorcier qui était devenu depuis quelques temps mon foyer.

Sur le chemin je me remémorais mon arrivée dans cette bâtisse si confortable après mes années de la guerre des ogres, c’était ma capacité à tuer sans remord et mon efficacité qui avait fait que Rumple m’avait remarqué et fait de moi son mercenaire et garde du corps pour sa petite protégée : Lumi. Dès notre première rencontre nous nous étions mutuellement taper sur le système et nous nous prenions irrémédiablement la tête car il fallait le dire elle est exaspérante, mais je devais bien avouer qu’ensemble nous formions une excellente équipe, chaque mission qui nous était fixée était un succès au plus grand bonheur du sorcier.

Bien que le château soit loin j’eu l’impression de n’avoir mis que peut de temps pour voyager, 4 jours plus tard j’étais aux portes du manoir, depuis quelques temps une nouvelle personne avait fait son entrée dans notre vie bien organisée, c’était une femme qui s’appelait Belle et à qui je n’avais que très peu adressé la parole. Elle avait tout changé dans le château, mais surtout elle avait une force de persuasion qui fonctionnait même sur le plus dangereux sorcier du royaume qui était heureux de lui répondre favorablement à chaque requête. Si lui ne le voyait moi j’avais bien remarquer qu’il n’était pas insensible aux charmes de la jeune femme et je redoutais que celle-ci ne le sache trop bien et essaie de profiter de la situation.

J’entrai dans le château et pris la direction de la chambre qui m’était attribuée, je me fis venir un baquet d’eau chaud pour me décrasser de la poussière du voyage et me délasser avant de revêtir des vêtements propres et noirs pour ne pas changer. Je descendis ensuite dans la grande salle principale à le sorcier avait l’habitude de filer sa paille. Lorsque j’ouvris la pièce était dans la pénombre, j’ouvris les rideaux et remarquais que Rumple n’était pas là pas plus que Lumi. Je me décidais à les attendre, pour se faire je m’assis sur le rebord d’une fenêtre un pied sur la corniche l’autre dans la pièce, je laissais mon regard vagabonder sur les paysages environnant en me vidant la tête.

Soudain la porte s’ouvrit, instinctivement je mis mes mains sur les gardes de mes poignards prêts à dégainer à la moindre menace, je tournais la tête et vit le regard surpris de Belle qui me regardait. De toute évidence elle ne s’attendait pas à me voir ici, mais que venait elle faire dans cette pièce, voulait elle piquer l’or du Sorcier pour s’enfuir, ca ne m’étonnerait guère … Je la vis se détendre en me voyant ce qui était rare, elle m’offrit même un sourire tout en me saluant.

- Ben ! Bon retour. Euh… peut-être que tu cherches Lumi ? Elle est partie il y a deux jours… Tu l’as loupé de peu.

Bon sang mais pourquoi est ce que je chercherais Lumi, la jeune femme aurait elle oublier que je n’étais pas son ami mais uniquement son garde du corps ? Sous entendais t-elle que je ne devais jamais me séparer de Lumi, que je devais lui coller aux bottes ? Je me renfrognais à cette idée sans même avoir saluer Belle. Je me décidais enfin à enlever mes mains de mes poignards car dans cette pièce où nous étions seuls elle ne représentait aucune menace pour moi, je pourrais la briser en la tenant entre mes mains.

- Tu es là pour combien de temps ?

La question me surprit plus qu’elle ne me dérangea qu’est ce que ça pouvait bien lui faire que je soit là une journée ou plusieurs jours ? Soudain je me rendis compte que cette jeune femme assez hors du commun qui avait accepter de rester auprès d’un homme qui s’apparentait plus à monstre qu’à un être humain devait se sentir bien seule dans ce grand château. Lumi et moi étions souvent en mission et Rumple disparaissait régulièrement pour s’adonner à ses activités secrètes. Je posais un regard un peu moins dur sur la jeune femme.

-Quelques jours je dirais, jusqu’à ce que Rumplestitlskin m’envoie ailleurs …

C’était rare que je lui parle réellement ou alors je ne faisais que peu d’effort, le plus souvent je laissais Lumi faire la conversation, je n’avais jamais été quelqu’un de bavard et n’avait jamais rien fait pour y remédier. Pour une fois je tachais de faire un effort et de ne pas envoyer paître Belle.

-Tu voulais quelque chose ? Tu sais où est Rumplestitlskin ?

Wouah deux questions bien joué Ben il y avait du mieux. Maintenant il me restait à voir si Belle allait continuer la conversation, si oui je ferais de mon mieux pour continuer à lui parler sinon je retournerai dans ma solitude habituelle et chérie.



Revenir en haut Aller en bas

avatar

Lacey French
Admin ೨ Belle

✒ Curse :
2105
✒ Coeur :
Amoureuse d'une bête
✒ Personnage de Conte :
Belle


MessageSujet: Re: Tic Toc on the clock [Pv Big Ben]   Jeu 24 Juil - 12:21






Belle & Big Ben

~ Tic Toc on the clock ~


Il y avait des jours où la solitude pesait plus que d’autres jours. Si auparavant j’avais pu me plaindre de toutes ces personnes qui circulaient dans le château de mon père, aujourd’hui, j’en étais venue à les regretter parce qu’au moins, je n’avais jamais l’impression d’être seule. Or dans le château de Rumplestilskin, plus vide que ça, c’était impossible. Le pire, c’était sans aucun doute quand il n’y avait personne, quand le maître des lieux était absent, quand Lumi et Ben étaient envoyés en mission quelconque. Moi, et bien j’attendais, jour après jour que quelqu’un revienne. Une véritable petite servante. En même temps, c’était à ça que je m’étais engagée lorsque j’avais accepté le marché du Ténébreux. Je savais que je deviendrais une servante et sérieusement, j’étais bien mieux traité que ça. Une servante ne disposait pas d’une bibliothèque où elle pouvait aller se servir comme bon lui semblait, or moi j’en avais une. Donc je ne m’en sortais pas trop mal.

Néanmoins, des cadeaux de Rumplestilskin, je n’en voulais plus. La dernière fois qu’il m’en avait fait un, celui-ci s’était révélé plus qu’empoisonné. Je lui en voulais toujours énormément pour ça et je craignais ne jamais pouvoir lui pardonner, mais il fallait bien avancer… Du coup, progressivement, je m’étais remise à adresser la parole au maître des lieux. J’ignorais si c’était un mal pour un bien ou quoi que ce soit, mais quand on n’avait que lui pour compagnie et qu’on se sentait seul, on faisait avec et on passait au dessus de certaine chose. En attendant, de mon côté, je faisais des recherches afin de trouver un moyen pour rendre sa véritable apparence à Gaston. J’espérais trouver un moyen dans les nombreux livres qui peuplaient la bibliothèque, mais pour l’instant, mes recherches n’étaient pas concluantes. Surtout que la magie était un domaine que je ne connaissais pas et par conséquent, c’était compliqué de comprendre seule cette logique.

Cependant, je ne désespérai pas. Un jour, je réussirai à trouver un moyen. A force de persévérer, j’obtiendrai des résultats. En attendant, je ne devais pas oublier les différentes tâches dont m’avait affublé le Ténébreux. Je devais faire le ménage jour après jour pour garder ce château propre, ou tout du moins, les différentes parties du château dont j’avais l’autorisation de mettre les pieds. La dernière fois que j’avais voulu explorer un peu, cela s’était très mal passé. Du coup, je me contentais réellement des différents accès que j’avais et si je devais avoir accès à plus, ce serait Rumplestilskin qui me la donnerait. Une fois toutes mes corvées faites, je retournais dans la grande salle afin de savoir si le maître des lieux avait besoin d’autre chose, mais il ne s’y trouvait pas. Pourtant lorsque je l’avais quitté, il était là, assis à côté de son métier à tisser le fil, et quand il se mettait à filer l’or, il en avait pour des heures et des heures.

Pensant être seule, je me rendis compte que ce n’était pas du tout le cas parce qu’une personne était belle et bien présente dans cette immense salle. Il s’agissait de Ben. Il était assis sur la corniche d’une des fenêtres, surement à regarder le paysage. Sauf qu’en m’entendant arriver, je l’avais perturbé dans son observation parce qu’il avait tourné la tête vers moi. En l’observant, je le sentais sur la défensive. Pourtant, ce n’était que moi. Quel genre de menace pourrais-je bien représenter pour lui ? Surtout que niveau force, il n’aurait pas trop de mal à avoir le dessus. Je ne savais pas me battre, comme Lumi. Sérieusement, rien que pour cela, j’admirais la jeune femme. Etre capable de faire des choses aussi géniales, moi j’en étais incapable. Bon, peut-être aussi parce que je n’avais jamais appris, mais en attendant, pour Ben, je ne devais être qu’une espèce de moustique très facile à se débarrasser.

Faisant fi de son état de défense, je lui souhaitais un bon retour au château. J’étais contente de le voir. Nous ne parlions pas beaucoup lui et moi étant donné que contrairement à Lumi, je ne le voyais pas souvent, mais je n’avais aucune raison de ne pas me montrer gentil avec lui. Puis, je me souvins que Ben avait été envoyé en mission avec Lumi et aussitôt, l’idée qu’il était probablement entrain de la chercher se nicha dans ma tête. Du coup, je lui signalais que la jeune femme était déjà partie deux jours plus tôt. Sincèrement, je ne comprenais pas du tout quel genre de relation ils entretenaient tous les deux. Ils jouaient au chat et à la souris depuis le premier jour où je les avais rencontrés et depuis ce jour, ça continuait inlassablement. Parfois, ils me faisaient rire, mais je rigolais moins quand c’était moi qui tombais dans un des pièges de Lumi. Bien qu’il ne me soit pas destiné, elle ne s’était jamais excusée que ce soit moi qui sois tombée dans la piège et non Ben. Mais à force de la côtoyer, j’avais commencé à comprendre comment elle fonctionnait.

Sincèrement, j’étais contente de voir un « nouveau » visage dans ce château, si bien que je ne pus m’empêcher de demander à Ben pour combien de temps il serait là. Leur temps de visite à tous les deux était tellement aléatoire que du coup, je ne savais jamais combien de temps ils resteraient. Parfois, c’était une journée, parfois plusieurs jours. La réponse que Ben m’offrit m’arracha un sourire. Quelques jours. Cela voudrait dire que je ne serais pas toute seule pendant un petit temps. Un peu de vie dans ce château ne pourrait pas faire de mal. Et puis, peut-être que je serais présente lorsque Ben devra raconter à Rumplestilskin sa mission. Ce serait encore un récit qui me ferait rêver. Vivre en tant que servante dans un château n’était pas exactement le genre d’aventure dont j’avais rêvé, mais au moins, j’étais sortie du château de mon père. De plus, il arrivait que le Ténébreux m’emmène avec lui lorsque c’était nécessaire alors du coup, je visitais un peu. Ma vie n’était peut-être pas si moche que ça enfin de compte !

- Non, fis-je en secouant légèrement la tête à ses questions. Je le cherchais justement. Il était là quand je suis partie m’occuper du ménage, mais il semblerait qu’il ait disparu sans rien dire à personne. Ou alors, il est dans un des coins du château dont je n’ai pas l’accès.

Cette seconde probabilité me semblait plus réelle que le fait qu’il soit parti sans rien dire. Habituellement, il me prévenait, mais qui sait ? Avec lui, on ne savait jamais réellement à quoi s’attendre. Prenant en compte le fait que Ben venait à peine de rentrée, je demandais presque immédiatement :

- Tu veux manger quelque chose ? Tu dois avoir faim après ton voyage, non ?






Once Upon A Beauty and the Beast
belle & rumpelstilskin ⊹ Il y a un monde où l'espoir et les rêves vivent à jamais. Tant de merveilles à voir, un monde que ton coeur seul connaît. Et aussi belle qu'un vieux poème, cette chanson là nous entraîne vers un beau voyage tel un baiser volé. Si l'on y croit, le voeu que l'on donne aux étoiles s'exaucera. Mon cœur à travers l'air du vent sera guidé vers toi. Et si l'on y croit, les reflets d'un ciel de diamant brilleront de mille feux. L'amour sera toujours heureux, à tout il survivra ; si l'on y croit. Un jour je viendrai vers toi. Tout en moi je le sais puisque ce jour-là la pantoufle m'ira, je verrais l'amour dans tes yeux. Un conte ancien comme le temps, aucun obstacle au devant car tu vis en moi tel un baiser volé. Éternelle histoire, la rose ne flétrira. Ce beau rêve bleu est là qui nous attend. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tic Toc on the clock [Pv Big Ben]   Lun 29 Déc - 9:15






Belle & Big Ben

~ Tic Toc on the clock ~


Ben attendait patiemment que la recluse lui réponde, il savait parfaitement son prénom et ne l'utilisait que dans de rares occasions, il préférait largement éviter de lui parler n'étant pas d'un naturel très sociable. Les seuls fois où il tenait vraiment une discussion c'était lorsqu'il se disputait avec Lumi autant dire assez souvent quand on y pensait. Même avec le sorcier, l'ancien soldat ne se limitait qu'à des phrases courtes et assentiments ou dénégations de la tête. Finalement il reporta son attention sur la jeune femme qui n'avait pas bougé pour l'instant, il essaya de se détendre quelque peu elle ne représentait aucun danger. Il décroisa les bras mais ne put s'empêcher de laisser ses mains non loin de la garde de ses poignards, la méfiance naturelle faisant totalement partie de lui.

- Non. Je le cherchais justement. Il était là quand je suis partie m’occuper du ménage, mais il semblerait qu’il ait disparu sans rien dire à personne. Ou alors, il est dans un des coins du château dont je n’ai pas l’accès

Ben hocha la tête pour lui faire comprendre qu'il avait entendu et qu'il comprenait, le sorcier était quelqu'un de très discret et de complètement indépendant, on ne savait jamais où il se trouvait et ce qu'il faisait, les réponses ne venaient que quand il se trouvait en face de vous. Ben lâcha un soupir ce n'était pas aujourd'hui qu'il allait savoir ce que serait sa prochaine mission et où était celle qu’il était sensé protéger …  Avant qu'il ne puisse faire un pas ou intervenir la jeune femme s'enquit de savoir si il voulait manger quelque chose. A vrai dire il ne savait pas s’il avait faim, depuis son arrivée ici manger était devenu un besoin secondaire, bien qu’il n’ait jamais vraiment ressenti le besoin de se nourrir, il prit quelques minutes avant de lui répondre.

-Je n’ai presque rien mangé depuis 3 jours …

Il lui fit un semblant de sourire qui chez lui ressemblait probablement à une grimace, mais ceci il l’ignorait car il ne s’était jamais vu en train de sourire, il espéra seulement ne pas trop l’effrayer quoique la demoiselle avait le cœur bien accroché pour vivre auprès d’un dangereux sorcier. Il attendit qu’elle ressorte de la pièce pour aller lui chercher un repas et se tourna de nouveau vers la fenêtre. Les mains posées de chaque côté de ses hanches, prêtes à sortir ses lames, il posa son regard sur les alentours du château qui lui apparaissaient. Une foule de question se bousculait dans sa tête où était Lumi ? Que faisait-elle ? Etait-elle en sécurité ? Et ou pouvait bien être Rumple … un sérieux mal de crâne commençait à lui marteler le cerveau aussi préféra-t-il se tourner vers la table. Sur celle-ci reposait un service à thé, il s’en approcha et s’aperçut qu’une tasse était ébréchée, il la regarda un moment avant de se rendre compte que Belle était revenue avec un plateau. Il se maudit intérieurement de son inattention, il n’était pas homme à se laisser surprendre et lorsque cela arrivait cela l’énervait au plus haut point, si il n’était même pas capable de surveiller ses propres arrières il n’était pas étonnant qu’il est perdu cette petite peste de voleuse. Toujours est-il qu’il n’était plus seul il s’avança vers la jeune femme et retourna une chaise pour se mettre à califourchon dessus pour manger. Certes il n’avait pas de manière mais elle n’était pas non plus la reine et il n’avait que faire de son opinion, rien ne pourrait le changer. Sans mot il commença à manger puis se rendit compte qu’elle restait là.

-M’ci

Un semblant de politesse envers la jeune femme était déjà un fait important, Ben n’avait jamais eu à remercier quelqu’un il s’était toujours servi par lui-même mais dans sa mémoire il se souvenait d’avoir fait preuve de reconnaissance, de compassion et de politesse envers les autres lorsqu’il était enfant, et plus particulièrement avec son frère et sa mère. De façon irrépressible son regard se posa de nouveau sur la petite tasse à thé…

-Devriez la jeter, elle est cassée …

Ben essayait de paraître un minimum aimable bien que cela fut difficile pour lui mais il savait que Belle était de bonne composition et que si elle le désirait elle arriverait à tenir une conversation avec lui.



Revenir en haut Aller en bas

avatar

Lacey French
Admin ೨ Belle

✒ Curse :
2105
✒ Coeur :
Amoureuse d'une bête
✒ Personnage de Conte :
Belle


MessageSujet: Re: Tic Toc on the clock [Pv Big Ben]   Lun 12 Jan - 0:55






Belle & Big Ben

~ Tic Toc on the clock ~


Je ne connaissais pas beaucoup Ben étant donné qu’il n’était pas du genre bavard. Je ne cherchais jamais réellement sa compagnie étant donné qu’il n’était pas spécialement bavard, mais aujourd’hui, j’étais tellement contente d’avoir un peu de compagnie que je n’avais pas pu m’empêcher d’aller le saluer. Non pas que je ne le faisais pas habituellement, mais qu’il me demande où se trouvait le maître des lieux était sans aucun doute la première fois. Bon, habituellement Rumplestilskin était présent, mais là, ce n’était pas le cas. Je lui expliquais qu’il était présent quelques heures plus tôt mais qu’il avait disparu sans rien dire à personne. J’étais désolée de ne pas pouvoir l’aider beaucoup plus. S’il devait faire un rapport au Ténébreux, il allait devoir attendre que celui-ci réapparaisse. Du coup, je lui demandais s’il souhaitait manger quelque chose. Ma dernière rencontre avec Lumi s’était terminée à la cuisine où elle m’avait montré ses quelques capacités magiques. J’avais été profondément surprise. Par contre, cela avait été moins drôle quand j’avais dû tout nettoyer le lendemain…

J’écarquillais de grands yeux quand Ben m’avoua ne rien avoir mangé depuis trois jours. Trois jours ?! Mais comment faisait-il pour être encore debout ? Bon, c’était Big Ben ! Il ne fallait pas que je l’oublie, mais même le plus fort des hommes devait se nourrir et avait une limite à ne pas atteindre. Sans plus attendre, je fis demi-tour et me dirigeais vers la cuisine pour lui servir un repas. J’étais servante en ces lieux, c’était mon rôle de servir les repas et faire le ménage. Quoi que, le maître des lieux ne me faisait nettoyer qu’une certaine partie du château. Je n’étais pas autorisée à me balader dans tout le château, alors je me contentais de faire le ménage dans les lieux où j’avais accès. J’étais certaine que d’autres salles de ce château auraient besoin d’un bon coup de balai, mais Rumplestilskin donnait les ordres et je ne pouvais pas les discuter. C’était chez lui, après tout. Une fois dans la cuisine, je commençais à rassembler sur un plateau une assiette du plat du jour, des couverts, une miche de pain ainsi qu’un pichet que je remplis avec du vin.

Je me hâtais de retrouver Ben, craignant de le retrouver effondré sur le sol à cause du manque de repas. Quand je retournais dans la salle, il était entrain d’observer le service à thé du maître. Je toussotais légèrement afin de signaler ma présence. A en croire son regard, je l’avais surpris et il n’avait pas beaucoup aimé ça. J’ignorais s’il m’en voulait à moi de l’avoir surpris ou bien s’il s’en voulait à lui d’avoir été momentanément absent. J’attendis qu’il s’installe pour déposer le plateau juste en face de lui. Je reculais de quelques pas, les mains dans le dos tandis que Ben commençait à manger. Je souris. Quand il remarqua que j’étais toujours là, il me remercia pour la nourriture. Mon sourire s’agrandit. Je n’avais pas vraiment l’habitude de le côtoyer, du coup, je ne m’étais pas spécialement offusquée de son manque de savoir vivre.

- Je t’en prie.

Je ne savais pas trop quoi faire d’autre à présent. Me mordillant légèrement la lèvre inférieure, je me préparais à quitter les lieux afin que Ben puisse manger tranquillement, mais il reprit la parole. Je m’arrêtais et posais mon regard sur la tasse ébréchée du service à thé. La jeter ? Mais pourquoi donc ? Je m’approchais du service à thé et pris la tasse entre mes doigts. Elle était la preuve même de ma maladresse de ce moment-là. Avant d’entrer au service de Rumplestilskin, je n’avais jamais tenu un plateau comportant tout un service entre mes mains. J’étais une princesse, ne l’oublions pas, même si j’avais un peu abandonné ce rôle en devenant une servante jusqu’à la fin de mes jours pour le Ténébreux.

- Je ne peux pas la jeter, fis-je. Rumplestilskin ne boit que dedans. Je l’ai maladroitement faite tomber et elle s’est ébréchée. C’était dans mes premiers jours de service. Depuis ce jour, il ne boit que dans cette tasse alors qu’il en a cinq autres en parfait état.

Je ne savais pas trop comment interpréter cela, mais je n’étais pas ici pour poser les questions, sinon pour exécuter les ordres. Je reposais la tasse à sa place initiale et allais m’asseoir en face de Ben qui continuait son repas.

- Pour combien de temps es-tu là ? demandais-je ensuite.






Once Upon A Beauty and the Beast
belle & rumpelstilskin ⊹ Il y a un monde où l'espoir et les rêves vivent à jamais. Tant de merveilles à voir, un monde que ton coeur seul connaît. Et aussi belle qu'un vieux poème, cette chanson là nous entraîne vers un beau voyage tel un baiser volé. Si l'on y croit, le voeu que l'on donne aux étoiles s'exaucera. Mon cœur à travers l'air du vent sera guidé vers toi. Et si l'on y croit, les reflets d'un ciel de diamant brilleront de mille feux. L'amour sera toujours heureux, à tout il survivra ; si l'on y croit. Un jour je viendrai vers toi. Tout en moi je le sais puisque ce jour-là la pantoufle m'ira, je verrais l'amour dans tes yeux. Un conte ancien comme le temps, aucun obstacle au devant car tu vis en moi tel un baiser volé. Éternelle histoire, la rose ne flétrira. Ce beau rêve bleu est là qui nous attend. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tic Toc on the clock [Pv Big Ben]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Tic Toc on the clock [Pv Big Ben]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» tic toc it's a clock. (le 05 juin à 21h42)
» Mathew Hamilton - Tick tock on the Clock But the Party Don't Stop.
» [Terminée] Elsa O'Clock
» tick tock goes the clock, 'til River kills the Doctor.
» Tic, Toc, On the Clock....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon a Curse ::  :: Les Archives :: Archives Fairytales-