Inscrivez votre forum sur notre Top-site !


« Tant qu'il y a assez de place pour stocker les guimauves, tout va bien. »
par Valentine Bellamy dans You gave up the fight, you left me behind
L'histoire se déroule en
Octobre 2013.


Partagez | 
 

 [Flashback] The Circle of Life ~ [Louna&Becky]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
Invité



MessageSujet: [Flashback] The Circle of Life ~ [Louna&Becky]   Sam 15 Mar - 17:44


❝Rebecca & Louna

    ♡ The circle of life

Le bruit incessant de la machine à coudre résonnait dans l'appartement depuis un bon déjà et Rebecca était heureuse de constater qu'elle avait presque terminé sa commande. Elle adorait coudre, c'était quelque chose qu'elle n'avait jamais appris mais pour lequel elle était particulièrement douée. Cela lui venait aussi naturellement que respirer ou cligner des yeux, et l’apaisait en un sens. Elle activait ses doigts habituellement maladroits sur les tissus avec une précision qui l'hypnotisait à chaque fois. La jeune femme ne mettait jamais de musique ou la télé lorsqu'elle cousait, aucun bruit de fond ne devait pouvoir la détourner de sa tâche. Rien ne le pouvait en réalité : elle n'était plus de ce monde et ne revenait à Storybrooke qu'une fois son ouvrage achevé.

Quelques minutes et plusieurs points plus tard, Becky put enfin admirer son travail terminé. La robe d’Été était légère et colorée des teintes qui feraient la mode de la saison de cette année selon les prévisions de Lizzie et qui sans aucun doute relèveraient le joli grain de peau de Jude. Le Granny's et le Dragon Guerrier avaient beau être en concurrence directe – en grande partie d'ailleurs à cause de l'attitude de certains dont elle-même d'ailleurs – cela n'empêchait pas la brunette de coudre régulièrement des tenues plus ou moins habillées pour l'hôtesse. Et puis elle adorait livrer ses créations directement au restaurant juste pour voir le regard furieux et trahi de Tao lorsqu'il réalisait qu'il ne pouvait pas la mettre dehors sans vexer la jeune Shaolin. C'était dans ces moments-là généralement qu'elle fanfaronnait joyeusement devant lui avant de s'engager dans leurs plus belles joutes verbales. Sa cliente avait beau affirmer le contraire, l'ancienne poupée de son était certaine qu'elle faisait exprès de se faire livrer au restaurant juste pour le spectacle qu'ils devaient offrir.

Satisfaite, la couturière se leva et alla pendre la robe sur un cintre qui traînait dans le coin. Le bruit de la machine à coudre se faisait encore entendre dans ses oreilles bien que l'appareil soit éteint, cela arrivait parfois lorsqu'elle cousait longtemps. Elle s'étira ensuite en entreprit de ranger son plan de travail avant de jeter les quelques chutes de tissu qui étaient éparpillées un peu partout dans son coin de la pièce. D'un commun accord les cousines colocataires avaient décidé que chacune aurait droit à son endroit personnel pour travailler à défaut d'avoir un vrai bureau et elles ne devaient en aucun cas toucher les affaires de l'autre. Ce qui était pratique pour toujours retrouver ses affaires, moins quand il s'agissait de faire le ménage.

Un grognement reconnaissable se fit alors entendre et une sourire moqueur étira les lèvres pleines de Becca. Elle se dirigea vers la cuisine et ouvrit le placard à sucreries en chantonnant les musiques de Star Wars. Il y avait du choix, surtout des paquets de biscuits au chocolat ou de cookies et une boîte entamée de petits beurres qu'elle suspectait d'être là depuis le nouvel an. Il était hors de question qu'elle mange des petits beurres tout mous ! En fait, elle décida qu'elle préférait manger du salé. Fermant le placard, la brunette se dirigea vers un autre qu'elle ouvrit à la volée... et cesse de sourire et de chanter. Il n'y avait plus rien. Où étaient les gâteaux apéritifs ? Mais surtout : où était son bocal de cacahuètes ? Personne n'avait le droit d'y toucher, même pas Owen. Se rappelant qu'il y avait eu la rediffusion des Indiana Jones à la télé la semaine précédente, elle réalisa que c'était elle qui avait fini le pot pendant que ses trois colocataires avaient terminé les bretzels et les mini-pizzas.

Baissant la tête en signe de défaite, Rebecca entendit de nouveau le grognement caractéristique de son estomac affamé. Elle aurait pu manger sucré, mais elle voulait des cacahuètes. Ou des cupcakes, mais elle n'en avait plus non plus. La jeune Doll laissa échapper un soupir à fendre le cœur et passa ses doigts dans ses cheveux pour les brosser un minimum avant de récupérer son sac, ses clés et de sortir de chez elle pour entrer sans frapper chez Owen et Walgrim. Elle savait que Walgrim était sorti, mais elle aurait sa main à couper que le surveillant était endormi quelque part dans l'appartement. Comme pour lui donner raison, la silhouette du brun venait d'apparaître dans son champ de vision dos face à elle. Il était endormi à la table de la cuisine, la télé allumée ne semblait pas le déranger le moins du monde. Cette fois ce fut un sourire attendrit qui marqua les traits de Becky. Qu'elle aimait cet homme !

Becca devait pourtant le réveiller, troubler son sommeil l'espace de quelques instants. S'il restait là il risquait de se retrouver courbaturé plus tard. Elle s'approcha de lui et enfonça à plusieurs reprises son doigt dans la joue du dormeur. Cela eut l'avantage de le faire réagir et cependant qu'il changeait de position, la couturière murmura assez fort qu'il l'entende mais pas trop pour ne pas l'effrayer.


''Owen, lève-toi je te mets au lit.''

Il marmonna quelque chose qu'il était humainement impossible de comprendre et se laissa guider par la serveuse qui ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel. Becky tenta de nouveau d'établir le contact en lui disant qu'elle allait vers les courses et que s'il avait besoin de quelque chose il pouvait lui dire, mais elle soupçonnait Owen de dormir en marchant aussi n'insista-t-elle pas. Une fois son meilleur ami couché dans son lit, elle quitta l'appartement et sortit de la résidence pour se rendre à la boutique de Mr Clark. Cet homme était toujours malade et n'était pas particulièrement accueillant mais le magasin avait l'avantage d'être tout près. L'ancienne poupée de son ne prit même pas son vélo pour s'y rendre.

Elle entra dans la supérette en lançant un bonjour poli au tenancier avant de prendre un panier et de circuler dans les rayonnages. La serveuse s'empressa de trouve ses cacahuètes et se dit qu'elle allait en profiter pour acheter deux trois broutilles histoire de ne pas se dire qu'elle n'était venue que pour un bocal de cacahuètes. Elle prit de la pâte à tartiner, des céréales et quelques légumes pour se donner bonne conscience. Parfois elle se donnait vraiment l'impression d'être une étudiante dans son premier logement. Elle se rendit ensuite au rayon « salle de bain » comme elle l'appelait. Becca attrapa se dont elle avait besoin avant de remarquer l'autre jeune femme qui se trouver dans le même rayon.

Louna Nerys-Knightwood, la petite veinarde qui avait eu un dragon comme guest à son mariage semblait en plein débat intérieur. Rebecca hésita un instant à aller la voir : après tout elles ne se connaissaient pas réellement. Mais après tout, l'héritière semblait avoir besoin de parler vu l'expression de son visage, et puis elles n'étaient pas non plus totalement des étrangères. Elles s'étaient embrassées tout de même... Cela avait été involontaire, une anecdote de plus à raconter à ses enfants lorsqu'elle ferait le récit du plus beau jour de sa vie. Même si comparé à Smaug le dragon, leur baiser lesbien n'avait rien d'excitant.

De toute façon il était trop pour reculer, Becky voulait savoir ce qui n'allait pas chez la jeune femme aussi s'approcha-t-elle avec un grand sourire aux lèvres et lança joyeusement:


''Hey, salut Louna, comment ça va ?''

D'accord, à en juger par le sursaut phénoménal et le regard apeuré que lui lança la jeune mariée, celle-ci ne s'attendait pas à être abordée. L'ancienne poupée de son eut la grâce de paraître désolée avant d'offrir ses excuses à sa victime.

''Désolée je ne voulais pas te faire peur. Ma cousine dit souvent qu'on devrait m'accrocher une cloche autour du cou pour qu'on puisse m'entendre arriver. Il paraît que je fais peur...''

made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] The Circle of Life ~ [Louna&Becky]   Mer 19 Mar - 12:48


❝Rebecca & Louna

    ♡ The circle of life

Tout n'était pas perdu d'avance, Louna allait trouver une solution et il était temps quelle admette la vérité. N'était-ce pas son métier ? Ne devait-elle pas tout faire pour les révéler au grand jour ? De toute façon, si elle continuait dans ce sens, elle risquait de perdre Will, il pensait qu'elle était malheureuse qu'elle regrettait leur mariage. Mais cela n'était pas la cause de ses tourments, elle avait seulement peur d'être enceinte. Comme pour une enquête banale, elle avait récolté certaines preuves, enfin plus des symptômes en employant le jargon médical, et tout correspondaient à une grossesse. Une pilule qui avait du mal à passer, à tel point qu'elle préférait se perdre dans ses doutes et faire comme-ci rien ne se produisait en elle. Inconsciemment, elle était devenue distante et triste, le prix de garder un tel secret sans arriver à pouvoir se confier.

La veille, il y avait eu une longue explication entre son mari et elle, mais une nouvelle fois, elle avait gardé la raison de son changement de comportement pour elle. Lui révéler ferait devenir les choses réelles et elle n'était pas encore prête, enfin c'est ce qu'elle pensait avant d'avoir passé la nuit sans fermer l'oeil. Elle quitta la maison de Will, alors qu'il dormait encore et que le jour n'était pas levé. S'habillant en tout hâte, elle attrapa son sac et son ordi pour aller se réfugier à l'association.

Tout était si calme, vu l'heure, il n'y avait rien d'étonnant. Une fois dans son bureau, elle s'allongea sur le canapé et se surprit à poser une main sur son ventre légèrement arrondi. Elle avait pris quelques kilos depuis les dernières semaines, en même temps, elle n'arrêtait pas de grignoter tout le long de la journée, rien de bien étonnant de grossir. Main posée sur son ventre, il lui fallut pas longtemps pour s'endormir et se faire réveiller par les rayons du soleil qui parcourait la pièce. Elle ignorait l'heure qu'il était, mais elle se retrouvait affamée sans la moindre trace de nourriture à l'association. Comme une obsession qui ne la quittait pas, elle se passa un coup de brosse et enfila son manteau pour filer au magasin de Mr Clark.

Comme toujours celui-ci éternuait, une habitude que Louna enfant avait prise pour une salutation avant de découvrir que c'était surement plus dû à des allergies, le saluant avec un petit sourire, elle attrapa un panier dans lequel elle posa tout ce qui pouvait posséder des fruits, pomme, fraise, banane...en ce moment elle ne mangerait que de ça, surtout tremper dans du chocolat. Elle prit aussi un paquet de céréales pour mettre avec de la pâte à tartiner, un vrai délice, cette envie de fruit chocolatée était toute récente et ne voulait pas se dissiper. Une fois le panier bien rempli, elle traversa le rayon d'hygiène et s'arrêta devant les tests de grossesse, elle savait que le premier ne pouvait pas être fiable vu la personne qui lui avait offert, mais si elle faisait un deuxième essai au moins elle ne pourrait plus douter.

Complètement submerger par des sentiments divers, sa main tremblait légèrement face à la boîte qu'elle voulait attraper. Cela serait certainement plus discret d'en acheter un ici au lieu de la pharmacie, Mr Clark pourrait ne même pas le voir, vu la tonne de nourriture qu'elle avait prise. Hésitant, le souvenir du visage de Will, le poussa à attraper la boîte.

''Hey, salut Louna, comment ça va ?''

Surprise, elle sursauta comme jamais. Ce n'était vraiment pas le moment pour faire causette au milieu du magasin. Pourquoi fallait-il que Beccy l'ait remarqué à ce moment précis. Que devait-elle des tests de grossesse qu'elle avait fait tomber par terre durant son sursaut. Se retournant, elle se décida à faire mine de rien.

- Beccy, Hey !

Louna était douée pour jouer la comédie, grand atout pour son métier de journaliste, mais pour le coup, la gêne devait se voir sur son visage. Qui ne le serait pas ? Elle ne voulait que personne sache pour son état et voilà quel se trouvait dans un rayon avec quatre tests de grossesse à ces pieds.

''Désolée je ne voulais pas te faire peur. Ma cousine dit souvent qu'on devrait m'accrocher une cloche autour du cou pour qu'on puisse m'entendre arriver. Il paraît que je fais peur...''

Pour le coup, elle ne pouvait qu'être d'accord avec sa cousine, l'histoire de cloche la fit sourire. Elle s'imaginait la tête de Mr Clark si un bruit de cloche retentissait dans son magasin. Le pauvre rien que par réflexe aurait éternué encore plus en s'imaginant un animal.

- Une cloche ?! A mon avis se serait beaucoup plus effrayant, j'aurai cru qu'un animal de ferme se baladait dans les rayons.

Cela faisait très longtemps que Louna n'avait pas rigolé et il est vrai que ça lui fit un bien fou. Elle put apercevoir au loin les regards persistants du propriétaire des lieux. Si, elle ne ramassait pas ce qu'elle avait fait tomber, elle s'attendait déjà à une crise de sa part, mais comment expliquer cela à Beccy ? Bon, elle allait devoir ruser, posant son panier au sol. Elle se baissa pour attraper les tests de grossesse.

- Enfin, t'inquiète, je suis seulement un peu distraite à cause...

Quelle bourde, elle allait encore faire. Il y avait vraiment un truc qui clochait chez elle en ce moment. Attrapant les tests de grossesse, elle se releva pour les remettre en place, sans en prendre un pour elle.

- Et toi comment vas-tu ?


made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] The Circle of Life ~ [Louna&Becky]   Ven 4 Avr - 21:03


❝Rebecca & Louna

    ♡ The circle of life

Le sursaut et la maladresse de Louna qui renversa plusieurs boîtes au sol firent regretter à Rebecca de ne pas avoir filmé la scène. Elle se retint de rire, pensant que ce n'était pas très sympa de se moquer ainsi alors que l'héritière semblait avoir été véritablement surprise. La serveuse se demandait bien pourquoi : le propre de ce genre de petits commerces de quartier était de faire ses courses en compagnie de ses collègues et voisins et de ce fait elles étaient toutes les deux destinées à rencontrer une de leurs connaissances en faisant leur achats. Et puis elle se souvint que la jeune mariée était une Nerys et que de ce fait elle ne devait pas du tout avoir l'habitude de ce genre d'endroit. Ou bien si ? Une chose était certaine : si Becky avait la moitié de la fortune familiale de la jeune femme, elle ne remettrait plus jamais les pieds dans un magasin quel qu'il soit, à l'exception des boutiques de tissus et de jeux vidéos.

Mais elle était bien là et Louna aussi. Cette dernière se remettait de sa frayeur sans pour autant esquisser le moindre geste vers les boîtes qu'elle avait renversées. Pas très malin, surtout lorsque l'on connaissait un minimum Mr Clark. Si l'une d'entre elles ne s'empressait pas de remettre un semblant d'ordre dans le rayon, elles risquaient toutes les deux de rentrer bredouille chez elles. La gène se faisait sentir tant dans l'expression crispée du beau visage de la brunette que dans l'intonation de sa voix lorsqu'elle salua Becca. Cela poussa celle-ci à s'excuser et à essayer de détendre l'atmosphère en lui racontant les idées saugrenues d'Emilia. Vraiment, une cloche ! Qui pensait à des choses pareilles ? Mais ce n'était pas cela qui sembler préoccuper son interlocutrice quand elle répondit:


''Une cloche ?! A mon avis ce serait beaucoup plus effrayant, j'aurais cru qu'un animal de ferme se baladait dans les rayons.''

De quoi ? Rebecca cligna stupidement des yeux en silence plusieurs fois avant de demander d'un air incertain. Louna continuait de parler mais la serveuse ne l'écoutait déjà plus. Elle attendit la jeune femme s'interrompe et se baisse pour ramasser ce qu'elle avait fait tomber avant de lui demander, confuse:

''Pardon, mais tu viens de me traiter de vache ou pas là ? J'arrive pas bien à savoir...''

La couturière avait les sourcils froncés dans un air de réflexion intense et la tête penchée sur le côté. Elle laissa son regard se promener sur le contenu de l'étagère derrière la jeune mariée, celui-là même qu'elle avait renversé et ramassé. Ses yeux se posèrent sur une des boîtes roses sans la voir, préférant se concentrer sur la photo d'une femme jouant avec un bébé. Et puis soudain, comme si la bulle de réflexion dans laquelle elle s'était enfermée venait d'éclater autour d'elle, Rebecca sentit son cœur s'arrêter avant de se remettre à battre à toute vitesse. C'était trop beau pour être vrai. Car enfin l'ancienne poupée de son venait de réaliser où elles se trouvaient, quel genre d'article Louna avait été sur le point de mettre dans son panier déjà plein avant de tout faire tomber.

Des tests de grossesse !

Lysebeth allait adorer ça, Becky elle-même se sentait déjà flotter de bonheur. Elle était sincèrement heureuse pour le couple que formaient William et Louna, ils étaient vraiment adorables ensemble. L'image même de l'Amour avec un grand 'A'. Et puis c'était la suite logique des choses : après le mariage l'on pouvait décemment s'attendre à voir débarquer les premiers rejetons. Will n'avait pas traîné, c'est le dragon qui allait être content de voir débarquer un fils de paysan dans la famille ! Enfin le dragon... Il allait vraiment falloir songer à trouver un nouveau surnom à la vieille Nerys maintenant qu'un vrai monstre à écailles volait dans les parages.

La serveuse s'intima l'ordre de rester concentrée. Louna, enceinte. Enfin, Louna qui pensait être enceinte, mais honnêtement si elle devait se fier à l'air totalement paniqué qu'affichait encore – bien qu'elle essayait désormais de le cacher mais sans grand succès – la journaliste, elle mettrait bien sa main au feu qu'elle savait déjà ce que le test lui apprendrait. Donc ce n'était pas programmé. Bien sûr, après tout elle n'était pas mariée depuis un mois et elle était très jeune, trop peut-être pour envisager de devenir mère. Surtout lorsque l'on savait qu'elle avait déjà deux enfants à gérer au quotidien. Le fait que Moïra Fisher l'insupportable adolescente qui vivait encore avec Louna et le mari de cette-dernière ne s'entendaient pas du tout était un fait connu de tous. Becca se doutait qu'ils passaient leur temps à épuiser la pauvre jeune Knightwood-Nerys avec leurs enfantillages. Alors ajouter un vrai bébé dans la mêlée... Oui, pas étonnant qu'elle panique.

Mais William dans tout cela ? Était-il au courant des soupçons de sa femme ? L'ancienne créature de chiffon se dit qu'il devait l'être, après tout ils étaient mariés et elle n'imaginait pas qu'une chose aussi importante soit cachée dans un couple. L'héritière était journaliste après tout, elle était la première à savoir que plus les secrets restaient secrets, plus douloureux c'était lorsqu'ils étaient dévoilés. Rebecca se représentait les jeunes mariés comme un couple moderne, du genre à tout partager ou presque. Elle-même était comme cela lorsqu'elle était en couple. Jake ne s'était toujours pas remis de la frayeur qu'il avait eu quand un matin elle avait débarqué chez lui en lui disant tranquillement qu'elle avait du retard comme elle l'aurait fait pour commenter le temps qu'il faisait dehors. Seulement au moins il avait été là pour elle, ce qu'il pour lui se traduisait par le fait de ne pas l'avoir mise à la porte.

Becca n'avait toujours pas émis le moindre son, et réalisa qu'elle devrait peut-être dire quelque chose. Elle décida que l'humour n'était peut-être pas indiqué pour la situation présente, après tout Louna donnait toujours l'impression d'être comme une biche figée dans la lumière des phares d'une voiture. A la place, elle avança lentement et aveuglément la main vers les boîtes du rayon et en attrapa un qu'elle tendit à la brunette avec un demi-sourire d'une telle retenue qu'Owen lui-même ne la reconnaîtrait pas. Le test était là, entre elles, et la serveuse se demanda vaguement si c'était l'un de ces moments où deux femmes tissaient un lien indéfectible qui faisaient d'elles les meilleures amies du monde après avoir partagé un instant aussi intime. Leur frôlement de lèvres accidentel n'était rien comparé à une femme présente et soutenant une femme dans les secondes les plus importantes de sa vie. Doucement, presque dans un murmure de peur de briser le silence rassurant et compréhensif, elle déclara:


''Une femme mariée ne devrait pas avoir honte d'acheter ce genre de choses.''

Rebecca ne voulait pas mettre la jeune mariée mal à l'aise. A la vérité, elle aurait voulu la féliciter, lui dire combien elle était heureuse pour elle car elle ne doutait désormais plus que la jeune femme était enceinte à en juger par les regards qu'elle lançait. Offrant un sourire dans lequel elle avait déjà plus de mal à cacher son amusement, l'ancienne poupée de son demanda:

''Je suppose qu'il est trop tôt pour des félicitations officielles ?''

made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] The Circle of Life ~ [Louna&Becky]   Mer 9 Avr - 17:36


❝Rebecca & Louna

    ♡ The circle of life


Son secret n'était pas encore prêt à être dévoilé, Louna n'était pas encore capable de l'accepter et d'en parler. Oui, elle avait peur de toutes les répercussions d'une grossesse, la jeune femme avait sa carrière qui lui prenait beaucoup de temps, ainsi que son association, pour Will, elle avait dû réorganiser toute sa vie, mais avec un enfant, ça ne serait plus une réorganisation, elle allait devoir prendre du temps pour lui. Elle ne doutait pas d'être une mauvaise mère, de ne pas aimer être auprès de son enfant, non c'était les démons de son passé qui la terrifiait, son père avait abandonné sa mère en apprenant sa grossesse et si William faisait de même, si elle perdait l'amour de sa vie pour ce qui pourrait se développer en elle, un enfant qui pourrait la tuer, comme sa mère était morte en lui donnant vie. La jeune femme était enfant unique, son oncle qui l'avait élevé n'avait pas eu d'enfant, Amaury non plus d'ailleurs. Elle avait grandi pratiquement seul, épauler par la famille Tide, mais il n'en restait pas moins que sa famille débordées par leur travail, n'avait que très peu de temps pour elle. Déjà enfant, sa grand-mère l'emmenait dans son bureau, où elle devait rester calme à dessiner. Louna Nerys avait eu une enfance où elle n'avait manqué de rien, hormis peut-être d'attention. Durant longtemps, elle avait été fière quand on lui disait qu'elle ressemblait à son oncle, accro au travail. Mais elle ne voulait pas de ça pour son enfant, elle voulait être une personne présente ou ne pas avoir d'enfant tout cour. Complètement perdu, persécuté par ses peurs sans aucun moment de répit, elle se retrouvait face à Becky avec son secret étaler devant elle.

Réfléchissant à toute vitesse, elle ne fallait qu'elle laisse filtrer aucun signe de faiblesse, pas de larme ni de cri sorti de nulle part, la journaliste était victime de son propre corps qui réagissait seule face à certaines situations. Sa gêne pouvait se lire sur son visage et tout en blaguant à propos de la cloche dont avait parlé l'ancienne poupée de son, elle se baissa pour ramasser les quatre tests de grossesse et ses pieds, essayant tant bien que mal de détourner l'attention de Becky, en lui demandant comment elle allait ? Sauf que la jeune femme semblait à des années-lumière et Louna fut soulagée de ce fait. Reposant les articles derrière elle, elle reprit son panier plein de fruits.

''Pardon, mais tu viens de me traiter de vache ou pas là ? J'arrive pas bien à savoir...''

Pour le coup, elle se sentait encore plus gêner de la confusion de ses propos, elle n'avait jamais voulu se montrer blessante ou même que cela sonne comme insulte. Cela lui apprenait à sortir les premières âneries, sans même tourner sa langue dix fois dans sa bouche.

- Quoi ?! Heu...non, mais c'est courant que ça soit les vaches qui portent des cloches, je ne voulais pas t'insulter !

Affichant un petit air désolé, elle put remarquer le regard de Becky se trimballé sur le rayon derrière elle. Louna Nerys était journaliste, elle savait reconnaître une personne qui trouvait un scoop et elle eut la mauvaise impression de le lire sur la serveuse de Granny's. Qu'avait-il repéré ou surtout qu'elle avait compris ? Louna s'était pensée sorti d'affaire, mais elle comprenait que non. Becky ne pouvait pas être au courant de ses doutes avant Will, c'était impensable et si elle n'était pas prête d'en parler avec lui, elle ne l'était pas non plus avec la jeune femme, même si on dit souvent que se confier à des inconnues faisait du bien, elle n'était pas vraiment une inconnue, Becky avait été présente au mariage, connaissait surement certains de ses amis, non, elle ne pouvait pas laisser une rumeur sur une prétendue grossesse circuler. Pourtant, que pouvait-elle bien y faire ? Elles restaient toutes les deux à s'observer sans émettre le moindre son, avant que Becky se penche vers le rayon pour y saisir un test de grossesse et le tendre vers la journaliste.

''Une femme mariée ne devrait pas avoir honte d'acheter ce genre de choses.''

Que faire ? Affronter sa peur et saisir le test de grossesse ? Tout raconter à Becky ? Tant de questions se bousculaient dans sa tête, elle ne savait pas comment agir faire à la franchise de la jeune femme. L'héritière Nerys n'était pas une adepte du mensonge, même s'il lui arrivait durant ses enquêtes de tourner autour de la vérité, d'utiliser les pouvoirs des mots pour que la personne qu'elle interroge ne comprenne pas ce qu'elle voulait découvrir, là, c'était différent. Sans quitter ses yeux, elle attrapa le test doucement sans le poser dans son panier.

''Je suppose qu'il est trop tôt pour des félicitations officielles ?''

Trop tôt pour des félicitions ? Becky se doutait-elle que Louna eût des doutes, Serrant très fort le test de grossesse dans sa main, sa décision était prise, elle n'était vraiment pas prête de parler grossesses, surtout de la sienne. Lui souriant et essayant de paraître le plus franche possible, Louna était une bonne actrice, elle avait déjà fait ses preuves, mais cela lui était plus difficile de cacher ses émotions à présent.

- Oui, enfin non...je n'ai pas besoin de ce test.

D'une certaine façon, c'était vrai, elle connaissait déjà le résultat, acheter un second test lui aurait servi d'avancer ou pourquoi pas d'accepter la situation. Sans le savoir Becky venait de lui ouvrir les yeux, elle était enceinte, tous les symptômes le prouvaient, et même si elle pensait qu'en être sûre la rassurerait, il n'en était rien, elle avait toujours aussi peur des conséquences. Reposant l'article derrière elle, elle plaça ensuite une de ces mèches derrière son oreille.

- J'ai fait tomber ses articles quand tu m'as fait peur, en fait, je voulais prendre ceci !

Elle se devait bien de trouver une explication et donc elle attrapa l'article le plus près des tests de grossesse, sans vraiment faire gaffe à ce qu'elle venait de montrer à Becky et ce fut qu'au moment de le mettre de son panier qu'elle vit que c'était du lubrifiant. N'étant pas du tout à l'aise, elle se mit à rougir avant de murmurer :

- Mon oncle dit que c'est toujours pratique...

Heureusement qu'elle avait un oncle réputé pour tous ces trucs qui la dérangeaient, elle. Pour le coup, elle aurait préféré parler de test de grossesse.


made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] The Circle of Life ~ [Louna&Becky]   Jeu 13 Nov - 18:00


❝Rebecca & Louna

   ♡ The circle of life

Rebecca balaya les excuses de Louna d'un revers de la main. Bien sûr qu'elle n'avait pas voulu l'insulter, l'héritière ne ferait pas de mal à une mouche et même dans ses articles elle faisait preuve d'une incroyable réserve même lorsqu'elle parlait de personnes que l'ancienne poupée de son elle-même n'aurait pas hésité à enfoncer. Comme par exemple l'Enigma, cette cambrioleuse de haut vol qui sévissait en ville. Becky ne doutait pas qu'il s'agissait d'une femme car un homme ne réussirait pas à mettre au point des tours aussi impressionnants. Oui, des tours, il n'y avait pas d'autre mot. L'Enigma entrait, volait et disparaissait, ne laissant aucun indice derrière elle, l'unique preuve de sa présence quelque part étant la disparition d'objets de plus ou moins grande valeur.

Depuis le début de son règne, la cambrioleuse avait fasciné et énervé la jeune Doll. Fasciné car elle était tellement... Cool ! Un peu comme Catwoman, ou les sœurs Kisugi dans Cat's Eye. A mi-chemin entre la super-héroïne et la super-méchante. C'était d'ailleurs ce dernier point qui énervait la brunette. Attention, elle n'avait rien contre les super-méchants, elle-même avait une fascination que beaucoup qualifiaient de malsaine pour le Joker ou Loki, seulement dans la vraie vie, dans celle dans laquelle – malheureusement – elle vivait, les gens ne pouvaient ni ne devaient pouvoir choisir d'agir ainsi. C'était cela en réalité le drame de sa vie : elle n'était pas née dans le bon monde ! Dans une autre vie elle devait avoir eu un côté plus sombre, plus... Enfin moins... Net ? Comme si elle avait été Malicia avant d'être devenue Shadowcat.

Pourquoi tout avait rapport avec les chats ?

L'ancienne créature de Frankenstein se reconcentra sur Louna. La pauvre n'avait toujours pas bougé même alors que la serveuse lui avait tendu l'article qu'elle était de toute évidence venue acheter. Elle observait la journaliste hésiter, et soudain ce fut comme si quelque chose cliqua dans sa tête, comme si son esprit avait réussi à rattraper le fil de pensées jusque-là trop effrayantes pour être envisagées. Son regard sembla se dégager, moins sombre, plus net... Elle avait l'expression de quelqu'un qui venait de prendre une grande décision et qui se préparait à en subir les conséquences aussi pénibles soient-elles. Rebecca se dit distraitement que c'était un air qui allait bien à la jeune héritière. Louna prit le test de grossesse que lui tendait la serveuse et le reposa sur l'étagère d'où il venait en affirmant qu'elle n'en avait pas besoin et elle le dit avec une pointe de sincérité qui acheva de convaincre Becca qu'elle avait visé juste.


''J'ai fait tomber ces articles quand tu m'as fait peur, en fait, je voulais prendre ceci !''

A ces mots, l'héritière attrapa l'article qui se trouvait tout à côté des tests et le mit fièrement dans son panier. Sans y jeter un œil à priori, sinon elle aurait réalisé... Et voilà, elle venait de réaliser. L'air constipé de Becky qui tentait désespérément de retenir un éclat de rire qui aurait alerté Mr Clark devait avoir mis la puce à l'oreille de la jeune mariée. Mais lorsque cette dernière ajouta d'un air contrit que son oncle lui avait conseillé cet achat, sa lutte prit fin dans un fou rire. Entre deux éclats, elle répondit:

''Bien sûr qu'il l'a dit, Amaury est toujours plein de bons conseils !''

Tout le monde à Storybrooke connaissait la réputation d'Amaury Nerys et en d'autres circonstances la jeune Doll aurait pu croire la pauvre excuse de la journaliste – quoi qu'elle ne fût pas tout à fait certaine que Louna ait inventé le conseil de son oncle... Mais contrairement à la croyance populaire, elle avait une tête bien remplie. Ce n'était pas de sa faute si personne ne croyait en la moitié des choses qu'elle tenait pour acquises ! Parfois elle se disait que les seules personnes aussi malignes qu'elle étaient Walgrim, qui comprenait vite même s'il fallait lui expliquer les choses longtemps, et Owen qui tenait presque tout ce qu’elle disait pour acquis – du moment qu’elle ne venait pas le faire au beau milieu d’une de ses siestes.

‘‘Et donc ton oncle te conseille dans ta vie sexuelle ? Remarque, il s’y connaît drôlement bien, il a dû t’en donner pas mal d’utiles ou d’agréables ! Veinarde. J’ai toujours dit qu’il aurait dû finir sexologue depuis un de ses petits cours au casino.’’

Tentant toujours de calmer son fou-rire pour éviter d’avoir à expliquer à Mr Clark ce qui l’avait mise dans cet état, Rebecca prit le test de grossesse que la jeune mariée avait reposé et le fit tourner dans ses mains, lisant distraitement les instructions qui étaient marquées sur la boîte. Si la jeune épouse pensait qu’acheter ce genre d’article était embarrassant, elle n’avait visiblement jamais eu à acheter la pilule du lendemain dans ses vêtements de la veille, les cheveux en bataille et une gueule de bois digne de celles de Sebastian Hopkins. Tout cela avait été de la faute à la quantité d’alcool qu’elle avait ingurgité avec Jake pour fêter elle ne savait plus trop quoi, ils avaient zigounipiloupilé en plein milieu du salon au risque d’être surpris par le colocataire du jeune homme. Dans sa panique, Becky avait même complètement oublié qu’elle vivait deux appartements plus loin et était partie directement à la pharmacie, mais tout cela avait valu le coup rien que pour la panique dans laquelle elle avait mis Jake. Depuis, l’ancienne poupée de son s’en tenait strictement à la bière.

‘‘Tu sais, si ça te gêne à ce point, je peux l’acheter pour toi. Je peux comprendre que certaines ne soient pas à l’aise avec ce genre de chose.’’

La jeune Doll planta son regard dans celui de l’héritière. Elle voulait lui faire comprendre qu’elle n’avait pas à se sentir mal avec elle. Elles ne se connaissaient peut-être pas vraiment, mais deux jeunes femmes avaient bien le droit de se rendre service sans se connaître de temps en temps. Comme la fois où une cliente du Granny’s était venue lui demander si elle avait des tampons. La solidarité c’était important entre sœurs de galère. Bon par contre elle espérait qu’en retour Louna ferait appel à elle pour coudre la robe de baptême de la petite crevette !

‘‘Mais si tu veux un conseil pour être mieux fixée, il vaut mieux en acheter plusieurs pour éviter de paniquer devant un faux positif. Et si tu as peur de pas pisser assez, soit tu bois un litre de Sunny Delight d’une traite, soit tu… Hum… Recueille ton urine et tu la verse dans plusieurs verres pour pouvoir faire les tests en même temps. Ca fait moins d’attente, donc moins de stress… En principe… Enfin j’en sais rien…’’

Rebecca se tut devant l’air de Louna. Elle avait pourtant dit tout cela pour l’aider. C’était  une seconde nature chez elle, comme si dans une autre vie elle avait toujours aidé les gens de son entourage avant de s’aider elle-même. Alors comme le disait monsieur Spock ‘Ce serait totalement illogique d’aller à l’encontre de notre nature’. Comme ça serait aller à l’encontre de sa nature de ne pas faire part de la grande nouvelle à Lizzie… Et Ruby… Et toute la ville. Elle savait déjà comment elle allait présenter les choses, ça serait son meilleur article ! Et puis elle avait une responsabilité envers ses lecteurs nom d’un horcruxe ! S’éclaircissant la gorge et adressant un sourire conspirateur à l’héritière, elle demanda :

‘‘Du coup je t’en prends combien ?’’


made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Flashback] The Circle of Life ~ [Louna&Becky]   Ven 19 Déc - 22:36


❝Rebecca & Louna

    ♡ The circle of life


Si Louna avait su comment se déroulerait son début de journée, surement qu'elle serait restée dormir plus longtemps. Pourquoi fallait-il qu'elle ait cédé à ses envies de chocolat et de fruits ? Voilà qu'à cause de son estomac, elle se retrouvait face à Beccytoute rouge. Ne voulant surtout pas qu'elle sache pour sa supposée grossesse, elle avait reposé les tests de grossesse à leur place et avait saisi l'article le plus près sans prendre le temps de le regarder, et quelle erreur. Dans son panier, elle venait de poser du lubrifiant et sa première réaction fut de parler de son oncle. Elle se souvenait encore de la fois où il était venu dans sa chambre pour lui expliquer en détail l'éducation sexuelle, elle ne s'était jamais réellement remise de cet évènement, Amaury avait été beaucoup trop loin dans ses explications, mais au moins, il avait été là pour elle et pensait réellement l'aider. Beccy explosa de rire et entre deux éclats, répondit :

''Bien sûr qu'il l'a dit, Amaury est toujours plein de bons conseils ! Et donc ton oncle te conseille dans ta vie sexuelle ? Remarque, il s’y connaît drôlement bien, il a dû t’en donner pas mal d’utiles ou d’agréables ! Veinarde. J’ai toujours dit qu’il aurait dû finir sexologue depuis un de ses petits cours au casino.’’

La surprise lui fit écarquiller les yeux, contrairement à son oncle, Louna était une personne très pudique, elle avait attendu Will pour perdre sa petite fleur, comme le disait sa grand-mère et elle n'avait jamais regretté cette décision. Pour elle, ce n''était pas qu'une question de passer de bons moments avec un homme, c'était surtout une façon de se lier à lui et de l'aimer...ok, et le plaisir, mais elle n'irait jamais en parler à haute voix. Attrapant le lubrifiant, elle le reposa dans le rayon, c'était certain que Beccy avait compris que ce n'était pas cet article qu'elle venait acheter, vu que celle-ci venait de prendre un des tests de grossesse qu'elle avait fait tomber et semblait lire les instructions. La journaliste regarda autour d'elle, Mr Clark ne semblait pas leur prêter attention, fort heureusement.

‘‘Tu sais, si ça te gêne à ce point, je peux l’acheter pour toi. Je peux comprendre que certaines ne soient pas à l’aise avec ce genre de chose.’’

La jeune serveuse venait de planter son regard dans celui de la journaliste. À cet instant, Louna se sentit moins seule, c'était étrange qu'une personne qu'elle connaissait si peu, lui apportait un tel réconfort, c'était comme se libérer d'un poids oppressant. Durant ce dernier mois, elle avait lutté contre l'idée de la grossesse et à présent qu'elle semblait bel et bien réelle, la jeune Nerys se sentait totalement chamboulée.

‘‘Mais si tu veux un conseil pour être mieux fixée, il vaut mieux en acheter plusieurs pour éviter de paniquer devant un faux positif. Et si tu as peur de pas pisser assez, soit tu bois un litre de Sunny Delight d’une traite, soit tu… Hum… Recueille ton urine et tu la verse dans plusieurs verres pour pouvoir faire les tests en même temps. Ca fait moins d’attente, donc moins de stress… En principe… Enfin j’en sais rien…’’

Plissant ses yeux, elle essayait de retenir tout ce qu'elle venait d'entendre, étant journaliste c'était une habitude, mais il était vrai que Beccy était étonnante. Comment pouvait-elle en connaitre autant ? On dit souvent que pour savoir, il faut pratiquer, la jeune Doll était-elle déjà par là ? La curiosité était une flamme en elle qui ne semblait jamais s'éteindre. Beccy s'éclaircit la voix en lui adressant un sourire conspirateur.

‘‘Du coup je t’en prends combien ?’’

Louna la regarda bouche bée, ses yeux dérivèrent sur le test de grossesse que la jeune femme tenait dans sa main. Comment lui dire que c'était la deuxième fois qu'elle ferait pipi sur ce petit bâton ? Que le premier avait bien annoncé une grossesse, mais qu'elle avait préféré croire à une blague de son oncle . Oui, comment lui dire qu'elle doutait toujours de pouvoir être mère ? Elle était encore si jeune, peut-être même trop jeune.

- Je n'en sais rien.

Sa bouche se mise à trembler et une fois de plus, elle sentit qu'elle ne contrôlait plus ses émotions. Des grosses larmes s'écoulèrent sur ses joues. Mais pourquoi avait-elle encore pensé à ses doutes ? Plus elle y pensait, plus elle pleurait, cela devenait ridicule. Elle détestait être impuissante face à ces états émotionnels.

- Je ne sais pas ce qui m'arrive, dès que je suis contrariée, je pleure et ça m'arrive souvent en ce moment, je suis une fontaine...

Rien que la veille, après s'êtes disputé avec Will, elle s'était écroulée en larmes dans la forêt, à cause d'une racine qui l'avait faite tomber. Tant bien que mal, elle essayait d'arrêter de pleurer en aspirant et expirant pour se relaxer, mais rien n'y faisait. Toutes ses peurs remontaient d'un coup, elle avait l'impression qu'elle allait exploser, s'en était trop, elle ne pouvait plus laisser toutes ses craintes en elle, il fallait qu'elle les libère.

- Ma carrière est foutue. Je serais une mauvaise mère, mon père s'est cassé en apprenant que ma mère était enceinte et elle est morte en me mettant au monde. Je n'aurai jamais dû me marier, aucun Nerys est marié, c'est bien qu'il y a une raison, on est tous accro à notre boulot, petite, ma grand-mère m'installait dans son bureau et je ne veux pas ça pour un enfant. Oh mon Dieu, ma vie va être bouleversée, quand je vois toutes ses femmes qui sont sur un nuage et moi qui doute, suis-je un monstre ?


made by MISS AMAZING.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Flashback] The Circle of Life ~ [Louna&Becky]   
Revenir en haut Aller en bas
 

[Flashback] The Circle of Life ~ [Louna&Becky]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01 • Disney & The Circle of Life • Emily & Will Schuester
» Haiti: The corporate vultures circle
» — bring me to life
» Life in UCLA
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon a Curse ::  :: Les Archives :: Archives Storybrooke-