★ Coup de cœur Novembre 2016 de Disney World Pub
★ Coup de cœur Mars 2017 de Ouaf Ouaf Pub

Le forum fête ses 5 ans d'existence !
Venez ici nous laisser votre plus beau message !
Inscrivez votre forum sur notre Top-Site !

L'histoire se déroule en Octobre 2013.

« Tant qu'il y a assez de place pour stocker les guimauves, tout va bien. »
par Valentine Bellamy dans You gave up the fight, you left me behind


Charming ೨ Henry ೨ Ruby ೨ August

Partagez | 
 

 On n'enterre pas un secret. On vit avec. Feat Will

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
Invité



MessageSujet: On n'enterre pas un secret. On vit avec. Feat Will   Sam 15 Mar - 15:59

William&Louna❧ On n'enterre pas un secret. On vit avec.

On n'enterre pas un secret. On vit avec. On n'en parle pas, c'est tout. Mais il n'y a rien de plus présent. Les  journaliste vivent  parmi les secrets, ceux qu'ils gardent comme moyen de pression et ceux qu'ils dévoilent aux yeux de tous pour la justice et la reconnaissance pour certains. À ce moment précis, la jeune Nerys cachait un secret, rien à voir avec le travail, non c'était un problème personnel, un événement que Louna voyait comme soucis, alors que beaucoup de femmes s'en seraient réjouis...pour elle s'était encore trop tôt, ces derniers mois tout avaient été si vite, les retrouvailles avec Will, son mariage et maintenant, ça... Louna n'arrivait même pas à prononcer le mot, tellement cela l'effrayait. Comment est-ce qu'un test de grossesse pouvait tout changer ? Est-ce que du moins, c'était fiable ? Ouais, après que le mariage soit fini et remarquant que les nausées continuaient, l'avait fait douter. Ce qu'elle avait mis sur le stress du mariage ne s'appliquait plus, non, elle avait cherché d'autres raisons et pour finir s'était servi du test de grossesse offert par Amaury au mariage. Le pro des blagues mal placées, qui ne voyait que ce mariage pour une seule raison, Will avait engrossé sa nièce. Alors, que non, c'était une union faite d'amour et pourtant le test de grossesse trancha, elle était enceinte ou alors c'était encore une farce de son oncle, comment pouvait-elle savoir ?

Vivre avec le doute n'arrangeait en rien son humeur, en voyant ses nausées se dissiper, elle en avait été soulagée avant de remarquer sa prise de poids, mais vu tout ce qu'elle mangeait en ce moment, il n'y avait rien d'étonnant qu'elle grossisse. Chaque preuve de sa grossesse, elle arrivait toujours à trouver un argument pour la démentir et quand on se bat avec son propre esprit, il y a de quoi devenir folle. La jeune héritière se retrouvait perdue avec personne à qui réellement se confier, deux personnes savaient qu'elle était peut-être enceinte et Will n'en faisait même pas partie. Elle était incapable de lui faire part de ses doutes, si elle osait lui en parler il voudrait sans doute l'emmener à l'hôpital et là tout deviendrait réel, c'était comme si elle savait la vérité sans vouloir l'admettre et en gardant le secret, elle continuait sa vie qu'elle s'était tracée dans son esprit, arrêter les méfaits de Daniel, faire une grande carrière et dans quelques années trouver une maison où s'installer avec Will, oui pour le moment ils vivaient un tour chez l'un puis chez l'autre, ils n'étaient pas prêts, ils étaient trop jeunes.

La peur d'être enceinte l'avait fait devenir distante par rapport à son mari, il lui était difficile de lui cacher ce qu'elle savait et pourtant, elle s'accrochait à l'idée que cela ne servait à rien qui le sache, pas pour le moment, que ce n'était que son problème à elle. Depuis longtemps, elle avait pris l'habitude de se débrouiller seule et ne penser qu'au problème des autres, quand on ne se concentre jamais sur soi, on oublie nos propres faiblesses, mais tout le monde est humain et la vraie peur de Louna avait pointer le bout de son nez. Sa mère était morte en lui donnant la vie, son père l'avait abandonné, Louna connaissait le prix d'avoir des enfants et elle ne rêvait pas de cette vie pour Will et elle.

Voilà à tout ce qu'elle pensait tandis qu'elle faisait mine d'écrire un article sur son ordinateur portable. Bien installer dans le salon de Will, cela faisait déjà quelque temps qu'elle avait fait le test de grossesse et se torturait l'esprit ainsi, elle ne comptait même plus le nombre de fois qu'elle s'était mise à pleurer pour des raisons futiles. Elle n'avait jamais été autant à fleur de peau et n'arrivait même pas à se retenir, dès qu'elle sentait les larmes arrivées, cela amplifiait sa crise ne comprenant pas du tout ce qui se passait chez elle. Will devait donc la supporter ainsi, distante, sensible qui s'emporte facilement et ne veut rien faire d'autre que bosser, son seul refuge.

Son enquête sur les enfants disparut avançait et penser à ses pauvres orphelins lui arrachaient quelques larmes, qu'elle essuya quand elle entendit la porte s'ouvrir derrière elle. Regardant l'heure, elle remarqua qu'elle n'avait pas vu le temps passer. Tournant la tête vers lui, elle lui sourit :

- Tu as passé une bonne journée ?


Plus rien à voir avec la jeune femme qui sautait dans ses bras dès qu'ils se revoyaient après quelques heures. Relevant ses lunettes comme un serre-tête, ses longs cheveux noirs étaient détachés tombant sur un pull bien trop grand pour elle.

©flawless
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: On n'enterre pas un secret. On vit avec. Feat Will   Mar 18 Mar - 10:55

William&Louna❧ On n'enterre pas un secret. On vit avec.

William se tenait accolé à l'un des rares arbres du lycée, son regard étaient posé sur ses élèves qui couraient sans même prendre le soin de respecter les consignes qu'il avait donné au début de l'heure. Pourtant il n'avait pas envie de les rappeler à l'ordre, il avait bien d'autre chose à pensez que cela et puis il préférait que ses adolescents se défoulent avant de rentrer chez eux c'était la dernière heure de cour après tout.

Tandis que les rires résonnaient dans la cour William soupira, sa vie avait tellement changer depuis quelques temps, il avait retrouver la femme de sa vie et l'avait épouser pour son plus grand bonheur mais depuis quelques temps tout avait basculer. Louna était de plus en plus distante et laissait Will dans le doute, regrettait –elle de l'avoir épouser ? Il en arrivait même à penser que peut être elle n'aimait tout simplement plus, leur histoire n'avait pas toujours été rose. William songeait au changement de comportement de sa belle, la distance qu'elle mettait entre eux, ses crises de colères ou même les larmes qu'elle essayait tant bien que mal de lui dissimuler lorsqu'il lui faisait la moindre réflexion. Leur relation était sur le déclin il le savait mais ne savait que faire pour y remédier et l'idée qu'il puisse la perdre lui était insoutenable.

L'horloge de la ville sonna 17 h et Will siffla pour signaler la fin du cours, les élèves se dirigèrent vers le vestiaire et il attendit patiemment en se torturant l'esprit que les adolescents sortent tous du gymnase. Il alla troquer son survêtement contre un jean et un tee shirt noir puis se rendit dans la salle des professeurs pour prendre le reste de ses affaires dans les casiers. Il fit signe à ses collègues pour lui souhaiter une bonne soirée et monta dans sa voiture. Arrivé devant la maison, il sortit du véhicule et pris une longue inspiration. L'odeur de la forêt le faisait toujours se sentir mieux, il regarda la porte d'entrée et il hésita à faire demi-tour pour aller se balader. A l'intérieur il savait que Louna l'attendait mais il redoutait chacune de leurs retrouvailles autant qu'il les attendait avec impatience. Il tourna la clé et entra, il vit la tête de son épouse dépasser du canapé et se tourna pour fermer la porte.

- Tu as passé une bonne journée ?

Il se tourna vers elle et lui rendit le sourire qu'elle lui faisait et hocha la tête pour lui répondre, malgré ce tendre accueil le cœur du jeune homme se serra en songeant aux premiers jours elle se jetait dans ses bras dès qu'il arrivait. Il s'avança et déposa un baiser sur le front de sa femme en redoutant qu'elle le repousse puis il s'éloigna dans la cuisine pour se faire un café malgré l'heure bien avancé de la journée. Du coin de l'œil il observa la tenue que portait Louna, elle auparavant si féminine portait aujourd'hui encore un vêtement informe et au moins 10 fois trop grand pour elle mais même ainsi habillée il la trouver ravissante. Il l'aimait tant et pourtant il risquait à tout moment de la perdre.  

Une fois une tasse fumante servie il alla s'installer près de Louna et passa un bras autour de ses épaules en guettant sa réaction. Il était pénible de devoir faire attention au moindre de ses gestes mais il ne parvenait pas à rester stoïque face à sa femme, il avait toujours besoin de la toucher ou de l'embrasser. Il se rapprocha au plus près d'elle et s'intéressa à ce qu'elle faisait. Comme d'habitude elle préparait un article pour le journal.

-Sur quoi travaille-tu en ce moment ?

La question ne servait qu'à engager la conversation néanmoins c'était bien d'autres questions à sa bien aimée et notamment si elle regrettait leur mariage mais il ne pouvait décemment pas lui demander ça de but en blanc. Un moment passa durant lequel on entendait seulement la musique qui venait de la cuisine (will l'avait allumé en prenant son café pour rompre le silence) puis il décida qu'il ne pouvait plus se taire il devait comprendre ne serait-ce que pour la sûreté mentale de son esprit. Il ôta l'ordinateur des jambes de Louna et lui prit les mains.

- Ecoute Louna je t'aime mais je m'inquiète pour toi, tu … tu as tellement changé, regrette tu de m'avoir épousé ? Je pourrais comprendre et essayer de te faciliter la vie tu sais, je ne peut plus te voir comme ça ….

Voilà c'était dit, il n'avait plus qu'à attendre et voir si elle allait encore prendre la fuite ou si elle allait enfin lui dire ce qu'il se passait, quoiqu'il en soit il attendait avec impatience quelle tournure allait prendre cette fin de journée.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: On n'enterre pas un secret. On vit avec. Feat Will   Jeu 20 Mar - 15:51

William&Louna❧ On n'enterre pas un secret. On vit avec.

Quand il y a changement de vie, il faut soit s'y habituer soit se laisser emporter dans le tourbillon. Louna K-Nerys avait déjà du mal se faire d'avoir un nom de plus à écrire, les changements étaient tout arrivés en même temps et cela l'effrayait, car cela ne se passait pas comme elle s'était imaginée son avenir. Durant des années, elle était restée dans le cocon familial, bien à l'abri. À présent, elle était comme un oisillon qui voulait prendre son premier envol, mais que la peur de tomber dans le vide l'empêchait d'avancer.

Elle était heureuse d'être liée par le mariage à l'homme de sa vie, rien n'était sa faute. Non, le problème venait d'elle, pour l'heure, elle rêvait simplement de redevenir une enfant qui court dans les bras d'Alec et lui fasse oublier tous ses tourments, il était son ancre et elle savait qu'elle devait ressentir le même sentiment avec lui, il était son mari ils avaient promis de s'aimer dans le meilleur et dans le pire. Mais les fantômes de sa naissance ne pouvaient la quitter et depuis le test de grossesse la hantaient plus que jamais.

Après avoir passé l'après-midi dans ses pensées au lieu de bosser son article, elle entendit les clés dans la porte, signe que Will arrivait, vu l'heure cela ne pouvait pas être Târa. Lui demanda comment c'était passé sa journée avec un grand sourire, elle était incapable d'en faire plus. Son homme s'approcha d'elle pour l'embrasser sur le front, avant de partir dans la cuisine. Rien n'était comme avant, son secret les tuait à petit feu, elle en avait conscience, mais n'avait pas encore le courage d'agir contre. Pour le moment, elle devait réellement avancer son article et cela lui donnait toujours une bonne excuse de garder le silence, même quand il vint la rejoindre avec une tasse de café fumante, l'odeur était fort désagréable, déjà que Louna n'aimait pas le goût, pour le coup l'odeur lui donnait envie de vomir. Alors qu'il posait un bras autour de son épaule et se rapprochait davantage, Louna ne pensait qu'à une seule chose, se débarrasser de ce poison de tasse de café, mais elle garda son calme, il le fallait.

-Sur quoi travaille-tu en ce moment ?

Elle ne pouvait pas lui dire la vérité, pas qu'elle ne lui faisait pas confiance, mais c'était le prix de sa carrière de journaliste. Certains sujets devaient rester privés, et elle ne voulait surtout pas qu'il s'inquiète, surtout s'il apprenait que Târa travaillait avec elle, pour enquêter sur un faux médecin qui torturait ses patients.

- Les enfants de l'orphelinat...

D'un côté, elle ne lui mentait pas, elle enquêtait bien sur la disparition des orphelins, il manquait seulement certains détails. Continuant à écrire du bout de phrase qui ne semblait pas avoir de sens, dû à son esprit troublé, la musique de la cuisine retentissait dans la pièce, aucun des deux ne parlaient et pour Louna, le silence ne la gênait pas du tout, c'était une sorte de refuge. Mais cela ne devait pas plaire à Will, vu qu'il lui ôta son outils de travail des genoux, pour lui prendre les mains.

- Ecoute Louna je t'aime mais je m'inquiète pour toi, tu … tu as tellement changé, regrette tu de m'avoir épousé ? Je pourrais comprendre et essayer de te faciliter la vie tu sais, je ne peut plus te voir comme ça ….

L'entendre parler ainsi lui donnait envie de pleurer, mais non cette fois, elle serait maitresse de ses émotions, enfin, elle l'espérait l'être. Elle ne voulait surtout pas qu'il croie qu'elle regrettait leur union, leur mariage restait le plus beau de sa vie avant qu'un dragon vienne assister à la fête.

- Bien sûr, je ne regrette pas de t'avoir épuisé...épouser !

Oh oui, elle était totalement épuisée, mais ce mot n'avait rien à faire dans la phrase, heureusement qu'elle s'était rattrapée à temps. Se tromper de mot n'était pas dans son habitude et cela lui donnait encore plus l'envie de pleurer, elle se trouvait minable. De plus, il ne voulait plus la voir comme ça...comme ça... COMME CA. C'est bon, elle ne rêvait plus de pleurer, mais bien de le tuer. Éloignant ses mains de lui brutalement.

- Puis, qu'est-ce que ça veut dire comme ça ? Tu as un problème avec ma tenue ou moi ?

Bien énerver, elle se leva d'on bon et elle enleva le pull trop grand pour elle, en même temps, il appartenait à Will et se retrouvait avec un débardeur bleu qui avait dû rétrécir au lavage, vu qu'à présent, il lui collait bien à la peau, épousant toutes ses petites formes. Pull en main, elle le balança sur Will.

- Tiens, je te le rends !

©flawless
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: On n'enterre pas un secret. On vit avec. Feat Will   Ven 21 Mar - 18:46

William&Louna❧ On n'enterre pas un secret. On vit avec.

Will tenait toujours les mains de sa belle entre les siennes, elle ne semblait pas lui en vouloir de l’avoir dérangé dans son travail et c’était mieux que rien. Elle s’était tournée vers lui pour lui qu’elle ne regrettait absolument pas leur union mais fait étrange et rarissime elle s’était trompée de mot, cela ne lui arrivait pour ainsi dire jamais. Elle avait dit épuisé au lieu d’épouser et aux yeux de Will cela traduisait bien l’état de fatigue extrême de sa compagne. Pourtant il ne lui fit aucune remarque, non pas parce qu’il ne voulait pas mais parce que Louna ne lui en laissa pas l’occasion. Elle rejeta brutalement les mains de Will.

- Puis, qu'est-ce que ça veut dire comme ça ? Tu as un problème avec ma tenue ou moi ?

-Mais pas du tout … Je…

Elle ne le laissa pas finir et se leva d’un bon du canapé, Will était stupéfait comment une simple question pouvait tourner une discussion en dispute. D’un mouvement rapide Louna ôta le pull et le lui balança en pleine face en lui criant qu’elle le lui rendait. Le pull cacha momentanément la vue de Will et il se retrouva tout échevelé quand il put enfin la voir, elle se tenait devant lui et semblait vraiment furieuse. Elle portait un débardeur bleu qu’elle portait très prés du corps, Will ne put qu’admirer les formes harmonieuses de sa compagne mais s’abstint de lui faire toute remarque de peur d’envenimer d’autant plus la situation.

-Arrête de dire des sottises, je n’ai pas de problème avec ta tenue et encore moins avec toi ! Je suis juste inquiet pour toi ! Ces derniers temps tu t’énerve pour un rien et dés que j’essaie d’avoir un semblant de conversation avec toi tu fuis ou te réfugie dans le travail ! Mais parle moi bon sang !

Voila qu’il s’énervait à son tour, cette discussion n’allait mener à rien si ils n’arrivaient pas à se calmer l’un comme l’autre. Will inspira profondément et s’exhorta au calme puis il posa des yeux suppliants sur son épouse.

-Pour le meilleur et pour le pire tu te souviens ?

Avec calme il tendit une main engageante à Louna en espérant de tout son cœur qu’elle la prendrait et qu’il pourrait enfin l’attirer dans ses bras pour qu’ils se réconcilient comme ils l’avaient fait tant de fois auparavant. Mais elle ne la saisit pas et Will sentit de nouveau sa colère monter. Il ne savait plus que faire, il ne voulait pas que la dispute dégénère encore plus mais il ne voulait pas abandonner Louna qui de toute évidence n’était pas dans son état normal. Le jeune homme était complètement perdu et ne savait plus comment réagir. Il enfonça ses mains dans ses poches et resta un moment debout face à elle sans rien dire, puis il saisit le pull et lui lança pour qu’elle se rhabille, il ne dit pas un mot. Derrière eux la musique résonnait toujours et c’était le seul bruit qu’on pouvait entendre dans le silence pesant qui s’était abattu dans la maison. La seule solution que Will pouvait envisager c’était de laisser tomber mais malgré tout il voulait savoir et surtout comprendre le changement de comportement de Louna, même si il s’avait qu’elle ne regrettait leur mariage il n’en était que plus inquiet désormais.

-Tu sais quoi je vais aller prendre un douche et ensuite j’irais voir Bran ou David, ca nous laissera le temps de retrouver nos esprits …

Sans un regard pour Louna il fila sous la douche, il passa ses nerfs sur les murs et se retint de hurler. Il ne se reconnaissait plus, lui qui n’aspirait qu’à une vie calme et simple auprès de son épouse voyait son monde s’écrouler …. Il s’habilla et retourna dans le salon, il ne regarda pas Louna il n’en n’avait pas la force, il risquait de se mettre à pleurer d’incompréhension. Il prit ses clés sur la table et se dirigea vers la porte.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: On n'enterre pas un secret. On vit avec. Feat Will   Mer 26 Mar - 16:22

William&Louna❧ On n'enterre pas un secret. On vit avec.

Louna ne voulait pas perdre le contrôle de ses sentiments et pourtant, elle ne pouvait pas l'éviter, telle une proie entourée par des chasseurs qui attendent le moment propice pour la blesser et faire couler ses larmes. Son corps devait abriter une rivière ou pire un océan vu le temps qu'elle passait à pleurer et son coeur à s'énerver comme une mauvaise tempête. Plus rien ne semblait aller autour d'elle, Will ne faisait aucun effort pour la comprendre, elle avait peur et la seule solution pour ne pas lui mentir était de se montrer distante, mais de là à rester calme devant ce qu'il venait de lui dire, cela lui était impossible.

Lui lâchant les mains brusquement, elle se leva d'un bond du canapé et lui demanda ce qu'il voulût dire avec le terme « comme ça ». Il est vrai qu'elle portait son pull trop grand pour elle, mais était-ce la façon de lui dire que ça ne lui plaisait pas ? Et si elle était vraiment enceinte, allait-il la quitter, car elle deviendrait trop grosse ? L'apparence comptait-elle pour lui ? À ce moment précis, elle en doutait plus et folle de rage, enleva le pull pour lui balancer au visage. Sans était trop, elle ne pouvait pas en supporter davantage.

-Arrête de dire des sottises, je n’ai pas de problème avec ta tenue et encore moins avec toi ! Je suis juste inquiet pour toi ! Ces derniers temps tu t’énerve pour un rien et dés que j’essaie d’avoir un semblant de conversation avec toi tu fuis ou te réfugie dans le travail ! Mais parle moi bon sang !

Dans un état normal, elle aurait compris qu'il s'inquiétait vraiment, mais c'était bien le souci, elle ne se trouvait pas dans un état normal, ses hormones en ébullition faisaient la loi, battant à plate couture son esprit. Donc au lieu de rationaliser et de comprendre son point de vue, elle s'offusqua davantage. D'accord, elle s'énervait de plus en plus souvent, la preuve à ce moment précis, mais c'était lui le problème, enfin non peut-être pas lui...puis si, elle n'était pas tombée enceinte toute seule. Encore un nouveau combat intérieur, tandis qu'elle dévisageait son mari.

-Pour le meilleur et pour le pire tu te souviens ?

Il lui tendit la main et le simple fait de la saisir signifierait que la crise était passée. Ce n'était pas si simple, tant qu'elle n'était pas prête à accepter sa grossesse, il lui était impossible de faire un pas vers lui sans tout devoir lui expliquer et ce fut la raison qui l'empêcha de lui prendre sa main. Ils restèrent planter tous les deux faces l'un à l'autre sans dire un seul mot, pour seul bruit la musique de la cuisine. Louna était une personne butée et revenait très rarement sur ses décisions, alors s'il attendait qu'elle change d'avis, il dut comprendre que ça ne serait pas le cas, vu qui lui balança le pull, mais à peine l'avait-elle rattrapé qu'elle le lâcha au sol. N'ayant plus du tout envie de le porter.

-Tu sais quoi je vais aller prendre un douche et ensuite j’irais voir Bran ou David, ca nous laissera le temps de retrouver nos esprits …

Il venait de briser le silence pour prendre une sage décision. La journaliste le regardait filer à la douche et se surprit à penser que ce n'était pas plus mal, qu'ils avaient tous les deux besoins d'espace, au moins le temps qu'elle oublie ses doutes. Ce n'était pas que la peur d'une grossesse, mais bien de ce qu'elle pourrait provoquer et si Will l'abandonnait le bébé et elle, comme l'avait fait son propre père. Elle avait eu beaucoup de mal à lui ouvrir son coeur par peur de souffrir et voilà qu'une nouvelle épreuve pointait le bout de son nez. Respirant un grand coup, elle attrapa son ordinateur pour le ranger dans sa sacoche et enfila son manteau et son écharpe prête à partir. Pas besoin de faire son sac, vu que la plupart de ses affaires se trouvaient chez elle et non ici. Elle était prête à lui écrire un mot pour être partie avant qu'il sorte de sa douche, mais impossible de trouver un crayon et après quelques minutes, ce fut trop tard, il avançait vers la porte et prit le courage de lui déclarer :

- Je vais passer quelques jours chez moi, il me faudra plus que quelques heures.

Le ton de sa voix montrait qu'elle était encore énervée et attrapant son sac et sa sacoche d'ordinateur, elle passa devant lui pour sortir de sa maison. Se retrouver seule avec elle-même semblait être le seul moyen de faire face à ce qui l'attendait, elle avait toujours cette fâcheuse habitude de se débrouiller par ses propres moyens, sans devoir se poser sur l'épaule de quelqu'un. Vu que le rôle qu'elle s'était donné était d'épauler tous ses proches et ceux dans les besoins.

- Je te laisse fermer.

Devoir prononcer ses simples mots fut comme un déchirement, une nouvelle fois, ses émotions décuplées prenaient le dessus, elle l'aimait sans aucune limite, mais en ce moment, elle doutait de lui, d'eux et inconsciemment ne cherchait qu'un moyen de se protéger. Avançant, elle regardait droit devant elle. Elle était venue à pied comme toujours et la maison de Will, ne se trouvait pas si près de la ville, mais ce n'était pas grave respirer de l'air frais lui ferait le plus grand rien. Et comme une résonance avec son passé, un de ses pieds se prit dans une racine ce qui provoqua sa chute. Cette fois aucun feu-follet apparut devant son nez, non rien d'autre que la forêt. Elle s'était rattrapée avec ses mains et se retrouvait à genoux.

- Je déteste cette forêt. Pourquoi est-ce qu'on doit vivre ici !

Elle avait crié ses mots et sans faire le moindre mouvement pour se relever, les larmes coulèrent sur ses joues. Elle ne supportait plus tout ce qui l'entourait et n'avait même plus la foi de lutter même contre une racine. Petit à petit, son énervement fut remplacé par ses pleures.

©flawless
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: On n'enterre pas un secret. On vit avec. Feat Will   Mar 15 Avr - 10:21

William&Louna❧ On n'enterre pas un secret. On vit avec.

Will s'avançait vers la porte en espérant de tout son cœur que Louna le retiendrait mais ce qu'il savait et déjà et qu'il ne voulait pas s'avouer c'est qu'elle ne le ferait pas et cela ne manqua pas de se produire. Bien au contraire lorsqu'il regarda sa femme celle-ci avait ranger son ordinateur et tenait la sacoche sur son épaule, elle avait enfiler un manteau et lui passa royalement devant pour sortir de la maison au grand étonnement de son époux.

- Je vais passer quelques jours chez moi, il me faudra plus que quelques heures.

Ce fût comme un coup au cœur, celui William en était certain avait dû rater un certain nombre de ces battements car il eut comme la sensation de suffoquer. La voix de Louna était tranchante prouvant qu'elle était loin d'avoir retrouver un peu de calme et que la crise n'était pas encore passer alors que Will n'aspirait qu'à la retrouver dans ses bras.

- Je te laisse fermer.

Il était incapable de lui répondre c'était un supplice de la voir ainsi le fuir, Louna sortit et la porte se referma plongeant la maison dans un silence pesant et lourd de reproches. Il resta un moment sans bouger dans l'espoir qu'elle reviendrait et qu'elle viendrait se blottir contre lui pour qu'ils se réconcilient mais rien de tout cela n'arriva. Il fallait qu'il la retrouve pour qu'il puisse lui faire comprendre qu'elle pouvait avoir confiance en lui et que jamais au grand jamais il ne l'abandonnerait un jour. Il attrapa ces clés et sortit rapidement de la maison. Il regarda de chaque côté il savait que Louna avait pris l'habitude de venir à pied chez lui mais il n'avait jamais chercher à savoir si elle suivait la route ou coupait par la forêt. Il se mit à genoux et observa le chemin de terre devant chez lui pour y repérer les traces du passage de Louna. Il vit tout d'abord ses propres empreintes puis il repéra celle de son épouse qui partaient vers la forêt. Il m'y un long moment avant de la retrouver et ne la vit pas tout de suite non il entendit d'abord des sanglots qui lui déchirèrent le cœur tant ils lui semblèrent familier.

Il accéléra l'allure, sautant comme un cabri par-dessus les racines qui parsemaient le sol puis il la vit enfin. Elle était à genoux, les mains au sol, tête baissée et les sanglots secouaient son corps. William s'approcha doucement d'elle et essaya de voir de loin si elle n'était pas blesser lorsqu'il fût certain qu'elle n'avait rien de grave il la rejoint en douceur pour ne pas la faire fuir de nouveau. Les larmes coulaient sur les joues de sa compagne et lui serraient le cœur, il n'avait jamais aimé la voir pleurer et se sentait coupable de cette situation. Il s'assit au sol et l'attira avec délicatesse dans ses bras, il la tint contre lui en la berçant comme une enfant pour tenter de l'apaiser.

- Je suis désolé …. Je suis désolé …

Il prononçait ses mots comme une prière, comme si cela allait tout arranger, il déposa un baiser dans ses cheveux et avant qu'elle ne puisse protester il se remit sur ses pieds, attrapa l'ordinateur puis se baissa pour la prendre dans ses bras. Ses mains qui auraient pu être dure la tenait avec tendresse contre son torse. Sans dire un mot de plus il se remit en marche vers la maison, il lui fallut un moment avant d'y arriver car Louna avait parcouru un bon bout de chemin avant de s'arrêter. Il ouvrit la porte d'un mouvement rapide et habitué et alla déposer sa compagne sur le canapé. Il alla chercher une couverture et l'en couvrit avant de lui préparer une boisson chaude pour la réchauffer. Puis il s'assit sur la table basse en face d'elle et lui attrapa une des mains. Inconsciemment il se mit à tracer des cercles sur celle-ci.

- Est-ce que tu vas bien ? Quand je t'ai vu ainsi dans la forêt j'ai eu si peur pour toi ? Tu es sûre que tout va bien ?

Les questions étaient à double tranchant il le savait bien mais il était prêt à ne pas avoir de réponse, il ne voulait plus qu'ils se disputent ni que le fui comme si avait été la peste ou il ne savait qu'elle autre maladie dangereuse. Il leva les yeux sur elle et plongea son regard dans le sien en essayant de lui transmettre dans son amour.

- Quoique tu en pense et quoique tu décide, je ne te laisserai pas m'abandonner et je ne t'abandonnerai jamais je te le promets sur ma vie …

Il déposa un baiser sur sa main tout en songeant à une partie de son enfance, il connaissait l'abandon mieux que quiconque dans cette maison après tout il n'avait jamais connu ses parents, il était seul depuis tellement d'année que désormais il ne voulait pas perdre la famille qui avait réussit à se construire après bien des épreuves.
©flawless
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: On n'enterre pas un secret. On vit avec. Feat Will   Lun 26 Mai - 20:06

William&Louna❧ On n'enterre pas un secret. On vit avec.

Une terrible tristesse s'était emparée d'elle, ne sachant plus ce qu'il l'avait conduit à ce moment précis de sa vie, ne sachant pas plus reconnaître l'espoir dans le sourire de l'être aimé. Louna n'était plus elle-même, la peur et le doute ne faisaient qu'un dans son coeur et même l'amour pour Will n'arrivait à la délivrer. Tout avait été trop vite, elle ne savait plus ou donner de la tête, concilier son mariage et son travail, était difficile, alors si elle était réellement enceinte, cela serait une catastrophe. Si du moins, elle pouvait ouvrir les yeux et accepter son état, surement qu'il lui serait plus simple de remonter à la surface en prenant une grande bouffée d'air frais pour être prêtre à redevenir la fille forte qui luttait sans relâche contre l'adversité. Mais pour le moment, elle venait de prendre la fuite, s'éloignant le plus loin possible de William, celui qui allait surement l'abandonner comme son père l'avait fait, tout s'embrouillait dans son esprit et le terme "pour le meilleur et pour le pire" ne semblait pas lui revenir. Non, pour elle la difficulté faisait partir ses proches et elle se retrouverait seule.

Les genoux au sol, les larmes qui s'écoulaient sur ses joues, tel un torrent sans fin. Elle ne pouvait plus bouger, une nouvelle fois son corps avait pris le dessus sur son esprit, Louna n'arrivait pas à lutter contre elle-même et d'ailleurs ne comprenait même pas ces réactions de plus en plus excessives. Il lui arrivait souvent de mettre des heures pour réaliser qu'elle avait été trop loin, mais au moment de la crise, elle ne peut pas faire autrement que laisser ses émotions parler.

Combien de temps était passée ? Elle l'ignorait, tout semblait s'être stoppé autour d'elle, c'était comme-si le monde la rejetait de la réalité, comme-ci elle était réellement seule jusqu'à la fin des jours. Elle n'arrivait pas à s'arrêter de pleurer et n'entendit même pas qu'une personne s'approchait d'elle, avant que celle-ci la prenne dans ses bras délicatement et la berce telle une enfant, elle reconnut le parfum de Will et se laisser aller blottit contre lui.

- Je suis désolé …. Je suis désolé …

Ses mots semblaient très lointains, elle pouvait seulement le sentir, comme le baiser qu'il avait déposé sur ses cheveux. À un certain moment, elle constata qu'elle se retrouvait bien loin du sol, il la portait dans ses bras surement pour la ramener chez lui, ou plutôt chez eux, même si elle avait toujours du mal à voir son chalet comme sa maison, rien ne pourrait remplacer le manoir dans son coeur, l'endroit où elle avait grandi et célébré son mariage. Elle ne ressentait plus aucune colère envers son mari, pourtant, elle n'avait pas le courage de parler et encore moins de s'excuser, elle était si lasse qu'elle rêvait simplement de fermer les yeux pour les rouvrir le lendemain, sans avoir l'obligation d'expliquer sa réaction, toujours pas décider de lui parler de ses doutes de grossesses. D'un coup, elle sentit la chaleur de la maison, ouvrant les yeux, Will la posa sur le canapé pour ensuite la recouvrir d'une couverture, elle était comme une poupée, aucune réaction de sa part. Finalement, il s'installa près d'elle en prenait une de ses mains.

- Est-ce que tu vas bien ? Quand je t'ai vu ainsi dans la forêt j'ai eu si peur pour toi ? Tu es sûre que tout va bien ?

Enfin ses paroles pouvaient l'atteindre, mais comment répondre à ses questions sans devoir lui mentir ? Il était si dur de garder un tel secret surtout avec la personne qui partage sa vie, alors elle garda le silence. Même si elle avait arrêté de pleurer si yeux pétillant de mille larmes surtout face au regard plein d'amour que lui lançait Will.

- Quoique tu en pense et quoique tu décide, je ne te laisserai pas m'abandonner et je ne t'abandonnerai jamais je te le promets sur ma vie …

Après qu'il ait déposé un baiser sur sa main, les larmes se remirent à couler, comment pouvait-elle autant douter de lui ? Il n'était pas son père, elle en avait la certitude et surtout elle n'était pas sa mère, si elle était réellement enceinte, elle survivrait surement à l'accouchement. Ils pouvaient être heureux ensemble, elle l'aimait plus que tout. Elle essayait de se rassurer, mais pourtant la peur ne voulait pas la quitter, ainsi que ses doutes. D'un coup, elle le prit dans ses bras, le serrant très fort contre elle, posant sa tête sur son épaule tout en lui murmurant :

- Excuse moi, je ne comprends pas ce qu'il m'arrive...

À cet instant précis, le monde lui semblait plus respirable, elle se sentait à l'abri. Desserrant son étreinte, son visage se trouvait face à celui de son homme, déposant sa main encore froide sur sa joue, elle posa quelques secondes son front sur le front de Will avant de lui dire ce qui l'effrayait sans rentrer dans les détails....

- Il faut que tu me laisses le temps de m'adapter, j'aimerais pouvoir te dire que j'ai confiance en toi que je suis sûre que tu m'abandonneras jamais, mais c'est impossible, cette peur ne veut pas me quitter !

Il n'était jamais simple de faire part de ses doutes, c'est pourquoi elle s'éloigna davantage, lâchant totalement son mari pour coller son dos au canapé. Par contre, ses yeux ne quittèrent pas ceux de Will. Tout en gardant un visage sérieux et un regard inquiet, elle lui demanda :

- Tu m'en veux ?

©flawless
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: On n'enterre pas un secret. On vit avec. Feat Will   Ven 13 Juin - 14:06

William&Louna❧ On n'enterre pas un secret. On vit avec.

Il la regardait, son regard plongé dans le sien tentant de comprendre ce qui pouvait bien se passer de la tête de sa bien aimée. La dernière qu’il avait dite avait fait de nouveau fait couler les larmes sur les joues de Louna et il ne savait que faire pour y remédier aussi garda t-il le silence, il était prêt à ne pas savoir si il pouvait être certain qu’il n’avait pas perdu la femme de sa vie. Soudain elle se pencha et passa ses bras autour de lui, Will inspira l’odeur familière et rassurante de sa femme et poussa un soupir de soulagement, tout n’était peut être pas perdu finalement pour autant il n’osait pas laisser l’espoir l’envahir totalement.

- Excuse moi, je ne comprends pas ce qu'il m'arrive..

Will sourit de tristesse tout en passant finalement ses bras autour de la taille de Louna pour l’approcher de lui, ses nouvelles formes n’étaient pas pour lui déplaire, il préférait une femme ronde à une anorexique même si il se gardait bien de le dire à la première concernée, mais il craignait désormais chacune de ses réactions. Bien trop vite à son goût elle se dégagea de lui mais sans s’éloigner réellement elle déposa sa main glacée sur sa joue y créant la chair de poule, elle vint poser sur front sur celui de Will et celui-ci cessa de respirer pour profiter pleinement de cet instant de douceur devenu trop rare depuis leur mariage.

- Il faut que tu me laisses le temps de m'adapter, j'aimerais pouvoir te dire que j'ai confiance en toi que je suis sûre que tu ne m’abandonneras jamais, mais c'est impossible, cette peur ne veut pas me quitter !

Will relâcha enfin son souffle mais pour mieux ressentir la douleur de la déclaration de Louna, bien sûr tout était de sa faute à lui, si il n’avait pas abandonné il y a quelques années tout ceci ne serait pas arrivé et Louna ne pourrait jamais lui pardonner sa défection. Comme si elle voulait approuver ses pensées la jeune femme se détacha de Will jusqu’à ne plus le toucher, ce cruel manque blessa encore plus William que les mots qu’elle avait prononcé quelques minutes plus tôt…. Elle ne quittait cependant pas des yeux et son regard devenait besoin pour le jeune homme qui ne savait plus que faire pour se faire pardonner.

- Tu m'en veux ?

Lui en vouloir ? Mais de quoi ? Il baissa les yeux de honte, incapable de supporter le regard de Louna. Si elle n’avait pas confiance en lui c’était uniquement sa faute ! Il était tellement en train de se fustiger lui-même qu’il en oublia complètement que sa femme attendait une réponse, ce n’est que quand il osa relever les yeux qu’il vit qu’elle attendait toujours.

- Si je t’en veux ? Mais jamais de la vie, tu es ce qui m’est arriver de mieux dans ma vie, et je sais que je n’ai pas toujours été à la hauteur et je ferrais tout pour me faire pardonner cette erreur, toute ma vie je m’y emploierait je te le promets…

Oui c’était un serment sur sa vie qu’il formulait comme le jour où devant le prêter il lui avait promis de l’aimer jusqu’à ce que la mort les sépare. Incapable de la sentir encore loin de lui mais incertain quant à son comportement, Will posa sa main sur le genou de Louna. Sans la regarder il continua :

-Je comprends que tu es besoin de temps et c’est compréhensible, nous pourrions peut etre passer plus de temps au manoir si cela te permet de te sentir mieux … à moins que tu ne veuille passer plus de temps seule … je pourrais le supporter si c’est ce que tu désire vraiment …

Will devait détourner les yeux pour que Louna n’y voit pas la douleur que provoquait les paroles qu’il venait de prononcer, comme si il était capable de vivre sans elle une journée de plus et par-dessus tout il craignait qu’elle accepte cette situation sans même montrer des regrets. Malgré tout ses efforts Will sentit des larmes traitesses lui monter au yeux, il tacha de ne pas les laisser couler, Louna n’avait pas besoin d’un mari pleurnicheur …
©flawless
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On n'enterre pas un secret. On vit avec. Feat Will   
Revenir en haut Aller en bas
 

On n'enterre pas un secret. On vit avec. Feat Will

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le chef d'état aurait enregistré en secret ses conversations avec les leaders...
» Secret War
» Amour secret...
» Le secret de Térabithia
» secret of mana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon a Curse ::  :: Les Archives :: Archives Storybrooke-