★ Coup de cœur Novembre 2016 de Disney World Pub
★ Coup de cœur Mars 2017 de Ouaf Ouaf Pub

Le forum fête ses 5 ans d'existence !
Venez ici nous laisser votre plus beau message !
Inscrivez votre forum sur notre Top-Site !

L'histoire se déroule en Octobre 2013.

« Tant qu'il y a assez de place pour stocker les guimauves, tout va bien. »
par Valentine Bellamy dans You gave up the fight, you left me behind


Charming ೨ Henry ೨ Ruby ೨ August

Partagez | 
 

 Des pattes de Kate, çà ne doit pas être si dur à cuisiner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
Invité



MessageSujet: Des pattes de Kate, çà ne doit pas être si dur à cuisiner   Sam 12 Oct - 9:57


Damien & Coraline

La maison de Damien avait toujours été trop grande pour une seule personne. C'était peut-être pour cela qu'elle était plus habitée par les livres que par son propriétaire souvent absent. Habité ? Envahi, serait peut-être plus juste. Le jeune homme était ce qu'on pouvait qualifier de "dévoreur de livres" mais il les aimait autant pour les informations qu'ils contenaient et non pour leurs histoires. La forme et le style de l'écrivain ne l'intéressaient guère. De cette façon, s'intéresser aux thèmes des ouvrages étaient un indice des plus révélateurs sur l'évolution du natif d'HalloweenTown. Cela traçait même une courbe évolutive descendante du grenier jusqu'au salon puisqu'il montait aux étages les malheureux bouquins qui ne répondaient plus à ces critères de ses recherches.

Au grenier, ces manuels médicaux. Les pauvres livres commençaient à prendre doucement la poussière depuis que Damien avait décidé d'arrêter ces études de médecine afin de se libérer du temps pour ses recherches plus importantes à propos du monde coloré.

L'étage était consacré à la parade d'octobre d'HalloweenTown et à différents plans pour améliorer sa participation ainsi que quelques idées principalement soufflées par Jack qui était à l'étude. Damien était un des rares humains a y participer aux côtés des monstres. Il fallait dire que c'était la seule activité intéressante de ce monde sans couleurs. Il ne pouvait donc pas passer à côté d'un tel événement. La montagne d'écriture était encore parfois consultée et s'agrandissait du compte-rendu des réunions au sommet organisé par le squelette roi de la parade. Mais il était évident que Damien y consacrait moins d'enthousiasme qu'avant. Le contenu de cet étage semblait "vivre" sous la menace d'être transféré au grenier d'un instant à l'autre.

Et enfin, chaque pièce composant le rez-de-chaussée était monopolisée par sa recherche la plus prenante : les portes menant vers d'autres mondes.

Un véritable casse-tête qui se retranscrivait parfaitement dans un fouillis à la hauteur du problème. Livre, carte d'HalloweenTown recouvert de croix témoignant d'explorations infructueuses et tentative de carte des autres mondes d'après les récits de ses anciens habitants. La princesse Elizabeth semblait fermement croire que la solution devait inclure de la magie. Depuis, Damien accumulait les ouvrages faisant ne serait-ce qu'une allusion au sujet. Les gens d'ici juraient plutôt par la science que par des sortilèges. Aussi, les ouvrages étaient rares.

Cela faisait des mois que ses recherches piétinaient. Les témoins étaient rares et leurs descriptions vagues. Les personnes qui savaient où ces portes se trouvaient préféraient garder cette information pour eux. Sally insistait sur le fait que ce monde coloré était dangereux. C'est vrai que Jack avait failli y mourir. Mais Jack était... malgré tout le respect qu'avait Damien pour le roi de la parade, il fallait se rendre à l'évidence : Jack était un monstre. Ce genre de créature n'était apparemment pas bien vu dans cet autre monde. Lui était un humain. Donc il n'y risquait rien, n'est-ce pas ?

Damien commençait à douter de l'existence de ces fichus portails entre les mondes quand, un jour, il y eut un miracle. Une jeune fille avait échappé à la terrible sorcière. Une zone qu'aucun habitant d'HalloweenTown sain d'esprit n'osait approcher, qu'il soit monstre ou humain. Une adolescente débarquant en plein milieu du quartier des monstres. Voilà qui changeait de la monotonie des lieux ! Cela n'étonna pas vraiment le jeune homme. Chaque fois que le quotidien de la ville se retrouvait bouleversé, c'est qu'il y avait toujours un rapport avec un autre monde. Ce qui renforçait à chaque fois sa détermination de partir d'ici.

Elle s'appelait Coraline Jones et venait d'un monde différent de celui de la princesse Elizabeth et du ménestrel Charivari. Venait-elle du même monde que cet étrange ne chat parlant que Damien avait croisé en une seule occasion ? Damien avait tout naturellement proposé d'héberger la demoiselle pendant un temps pour en savoir plus. À force de cohabiter, un lien s'était tissé. Un lien proche de ceux entre un frère et une soeur en vu de la différence d'âge qui les séparait. Peut-être était-ce pour cela que le jeune homme se risquait à une expérience inédite : la cuisine.

Récemment, Coraline commençait à éprouver les symptômes que Damien avait vus chez tous les habitants d'un autre monde se retrouvant coincé ici : la nostalgie. Peut-être n'était-ce que son imagination mais il avait vu ce cas se produire si souvent et surtout empirer. Alors, il avait pris le risque d'une initiative pour rappeler un peu son monde à la jeune fille en tentant de lui préparer un des petit-déjeuners typiques qu'elle lui avait décrits. La veille, il avait demandé un peu d'aide pour un cours rapide. Malheureusement, même pour les cuisiniers expérimentés, certains éléments restaient un mystère. Le plus costaud était le mystérieux batteur à oeufs. C'était quoi ? Ils en étaient venus à en déduire que c'était une sorte oeuf très rare mais il y en avait déjà trois dans la recette. Donc...

À présent, il essayait d'appliquer les conseils donnés. Le résultat n'était pas vraiment... concluant. Mais il n'avait jamais vu de pancake de sa vie donc peut-être que çà y ressemblait.

"Coraline." Appela-t-il, assez fort pour se faire entendre de l'étage où la jeune fille dormait. "Petit-déjeuner !"

Devant cette annonce, son regard se reporta au résultat se trouvant au fond de sa poêle.

"Enfin... j'espère." Commenta-t-il à voix basse.

FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des pattes de Kate, çà ne doit pas être si dur à cuisiner   Ven 18 Oct - 21:31


Damien & Coraline
Récapitulons : quelques jours auparavant, elle avait découvert un passage secret dans la maison nouvellement acquise par sa mère. Un passage qui l’avait menée vers un monde merveilleux où soudainement sa vie avait changé : on l’aimait, on faisait attention à elle, elle était prise en considération. Si bien que ce n’était que trop tard qu’elle s’était rendue compte de ce que tout cela cachait, qu’elle s’était aperçue que l’Autre Mère était loin d’être la femme aimante qu’elle semblait être en apparence. Lorsqu’elle lui avait proposé de rester ici pour toujours si elle se laissait coudre des boutons dans les yeux, elle avait su qu’elle devait rentrer chez elle. Sauf qu’elle ne l’avait pas pu. Et le piège s’était refermé. Elle s’était retrouvée prisonnière du miroir, et sans l’aide du chat et de son Autre Voisin, elle y serait probablement encore.

Elle savait à présent qu’elle devrait lutter pour trouver le moyen de rentrer chez elle. L’Autre Mère la voulait et ne la laisserait certainement pas filer aussi facilement. En attendant, elle était hors d’atteinte, pour le moment, bien que se trouvant bien loin de chez elle. C’était grâce au chat qu’elle avait pu fuir, et c’était ainsi qu’elle avait découvert la véritable nature du monde dans lequel elle se trouvait : un monde sombre, sans couleur, bien différent de l’univers idéal que l’Autre Mère avait créé uniquement pour elle. Un univers qui n’était qu’une illusion. La réalité était là : Halloweentown, un univers qui lui avait semblé si effrayant au début, avant qu’elle ne se rende compte que certains de ses habitants étaient capables de se montrer généreux et accueillants.

L’adolescente avait trouvé refuge chez Damien, l’un des seuls humains qu’elle ait croisés, et au fil des jours avait fini par s’attacher à lui. Il n’était pas seulement celui qui l’hébergeait, mais aussi son guide dans un monde qu’elle ne connaissait pas et dont le manque de couleur lui donnait l’impression d’évoluer sur l’écran de la télévision qu’avait eue son père.

Elle qui passait pour tout voir en noir aurait volontiers tout donner pour se retrouver dans la vieille bicoque ennuyeuse qu’elle avait habitée avec sa mère, loin de cet univers horrifique et monochrome. Elle avait cependant découvert des choses intéressantes : la magie existait, le Dr Frankenstein n’était pas qu’un personnage de roman et les choses effrayantes telles que les sorcières, les vampires et autres créatures typiques d’Halloween existaient réellement. Autant dire que si on le lui avait dit, elle n’y aurait jamais cru.

Pourtant, elle avait bien dû se faire à l’évidence, elle elle sentait qu’il lui aurait fallu encore longtemps avant de se faire à ce monde. Mais elle ne comptait pas y passer un temps indéfini. Au contraire, elle espérait trouver le moyen de rentrer chez elle aussi rapidement que possible. Sa mère lui manquait, son père aussi et même la maison perdue au milieu de nulle-part. Elle était nostalgique, déprimée, et même apeurée lorsqu’elle songeait à ce que l’Autre Mère avait l’intention de lui faire subir. Au début, elle avait été surprise que celle-ci ne la poursuive pas. Puis, elle avait compris : elle ne le faisait pas parce que l’adolescente n’avait aucun moyen de s’échapper d’HalloweenTown.

Elle dormait paisiblement dans la chambre que lui avait prêté Damien. Ici au moins elle n’avait pas à avoir peur que la sorcière débarque pour lui coudre des boutons dans les yeux ou que ses espions l’informent sur ses moindres faits et gestes. Elle se sentait toujours un peu mal à l’aise, mais elle avait un toit au-dessus de la tête et une présence sécurisante dans la même maison qu’elle, c’était toujours ça.
Du fond d’un sommeil sans rêve, elle entendit son prénom résonner, une voix qui finit peu à peu par l’extirper de l’inconscient et l’amener à la réalité. Comme à chaque fois, il lui fallut bien quelques secondes avant de se souvenir du lieu où elle était et de comment elle était arrivée là.

Puis, elle se souvint qu’elle était toujours coincée dans le même monde. A l’expression « petit-déjeuner », elle s’aperçut que son estomac criait famine : elle mourait littéralement de faim. Elle se leva avec enthousiasme, enfila un pull dans lequel elle nageait avant de sortir de sa chambre pour dévaler les escaliers. Pourtant, au fur et à mesure qu’elle en franchissait les marches, l’odeur qui flottait dans l’air la rendait de plus en plus sceptique. Elle ignorait ce qu’il avait préparé, mais ça n’avait clairement rien à voir avec le bacon, les oeufs et pancakes auxquels elle était habituée. Elle poussa la porte de la cuisine et tenta de montrer un peu d’entrain.

« Bonjour Damien ! » Elle s’avança jusqu’à la poêle et en en voyant le contenu ne put se retenir de froncer le nez. « Euh... qu’est-ce que tu prépares exactement ? »

Elle ne voulait pas remettre en doute ses talents de cuisinier, mais elle devait bien reconnaître que ça avait l’air plutôt douteux. Elle se recula et s’assit à table, attendant de voir ce que le fameux petit-déjeuner allait donner.
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des pattes de Kate, çà ne doit pas être si dur à cuisiner   Sam 19 Oct - 11:59


Damien & Coraline

L'expérience n'était pas vraiment un succès. Il s'agissait là de la seule conclusion logique qu'on pouvait avoir en regardant le résultat. Damien n'avait jamais été un expert en cuisine... alors cuisiner un plat d'un autre monde. Que s'imaginait-il ? Se découvrir tout d'un coup un don culinaire ? Pour l'instant, son seul espoir était que le résultat étrange venait du fait qu'il ne savait pas à quoi devaient ressembler des pancakes. L'arrivée de Coraline le tira de ses pensées ainsi que de ses derniers préparatifs. L'air faussement enthousiasme de l'adolescente lui confirma qu'il devait réussir sa tentative de petit déjeuner à tout prix.

"Bonjour !" Répondit-il avec un sourire. Il allait lui demander si elle avait bien dormi mais son attention fit attirer vers le pull trop grand. Il eut un mince sourire d'excuse. "Je peux demander à Sally de venir pour quelques ajustements si tu veux." Proposa-t-il aussitôt.

À son arrivée, Damien avait proposé tout naturellement à sa visiteuse de lui prêter quelques affaires ou en tout de ne pas hésiter à se servir dans ces armoires. La différence de taille faisait que Coraline se retrouvait quasiment constamment avec des pulls trop grande comme maintenant. Sally, la poupée de son crée par le docteur Frankenstein, était une excellente couturière et elle serait certainement ravie que Damien lui parle pour une autre raison que pour en s'avoir plus sur les portes trouvé par Jack afin d'aller dans un autre monde. Très vite, la demoiselle avança vers la poêle en fronçant le nez et lui demandant ce qu'il préparait. Oups, mauvais départ... apparemment, le résultat ne ressemblait pas aux fameux plats typiques du monde de Coraline.

"Hé bien... des pattes de Kate, bien sûr !" Déclara-t-il avec un restant d'enthousiasme, déformant le mot "pan-cake" comme le faisaient quasiment tous les habitants d'HalloweenTown en présence de terme venant d'un autre monde. Damien ne comprenait pas pourquoi on appelait ce plat ainsi puisqu'il n'y avait définitivement aucune trace de patte d'aucun animal ou volaille dans la recette. Peut-être était-ce une sorte d'humour propre au monde coloré ou alors un des ingrédients qu'il n'avait pas compris.

Malgré ces trous dans la recette, il avait été confiant... jusqu'au froncement de nez qui l'avait fait douter et effacer instantanément toute assurance dans sa voix.

"Non ?" Questionna-t-il avec crainte de recevoir la confirmation de son doute.

Coraline s'installa à la table. Damien doutait de plus en plus à ce que le résultat de son expérience culinaire plaise à l'adolescente. Malgré tout, il chercha une assiette dans les placards de la cuisine. Après quelques recherches maladroites, il en trouva une entre deux livres (qui étaient rangées avec les couverts pour des raisons obscures) et put y déverser le contenu de la poêle.

"D'accord... çà n'y ressemble pas." Admit-il en posant l'assiette devant la visiteuse d'un autre monde. "Mais peut-être que çà en a le goût ?"

Lui-même ne croyait pas ou très peu à cette théorie désespérée. Il aurait aimé goûter avant pour affirmer ses dires... malheureusement, tout comme l'apparence, il ignorait le goût du plat en question. Qu'il ne le trouve pas bon ne voulait pas forcément dire qu'il n'avait pas réussi. D'ailleurs, le plat était-il vraiment aussi mauvais qu'il en avait l'air ? Les goûts pouvaient changer d'un monde à l'autre, non ? çà lui semblait logique. De cette logique étrange à laquelle il était habitué.
S'accoudant au plan de travail, les bras croisés, il attendait le verdict de son amie avec une certaine crainte. Si son regard avait eu le pouvoir de transformer la pâte informe qui se trouvait actuellement dans l'assiette en plus bon petit-déjeuner du monde, la magie aurait fonctionné... tant le jeune homme voulait s'accrocher à l'espoir qu'il n'avait pas totalement raté sa tentative de remonter le moral de Coraline.

FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des pattes de Kate, çà ne doit pas être si dur à cuisiner   Dim 20 Oct - 23:51


Damien & Coraline
En respirant l’odeur de ce que Damien avait préparé, elle n’était plus vraiment certaine d’avoir faim. Quelle étrange mixture il avait décidé de concocter, ça, c’était un mystère. Elle s’était néanmoins efforcée d’avoir l’air pleine d’entrain malgré la mélancolie qui l’envahissait. Il remarqua bien évidemment sa tenue et proposa de demander à Sally d’y remédier. La poupée vivante qu’elle avait déjà rencontrée l’avait terrorisée au début, mais elle s’était bien vite rendue compte qu’il n’y avait pas une once de méchanceté en elle. Elle haussa simplement les épaules.

« Non ça va, j’aime bien comme ça. » Bien qu’étant déjà plutôt avancée en âge, elle ne se souciait pas vraiment d’être élégante ou non. Elle avait beau être plutôt grande, elle était surtout très maigrichonne au grand désespoir de sa mère qui aurait bien aimé la voir prendre quelques formes. Une pensée qui autrefois l’agaçait, mais aujourd’hui la rendait profondément triste.

Elle préféra éviter de s’étendre plus longtemps sur le sujet. Elle avait l’impression que chaque chose la ramenait à sa mère, sa vraie mère, et à ses souvenirs, à son monde qu’elle avait quitté, peut-être pour toujours. Certes, elle avait réussi à trouver des soutiens ici, des amis, mais elle sentait bien que ce monde sans couleur n’était et ne serait jamais le sien. Tout son être souhaitait repartir et elle regrettait plus qu’amèrement le temps où elle aurait donné n’importe quoi pour connaître autre chose, le moment où elle s’était laissée tenter par ce que lui offrait l’Autre Mère. Au moins ici elle était en sécurité, du moins pour un temps. Damien prenait soin d’elle, à sa façon, bien que sa cuisine soit plutôt douteuse. Lorsqu’il lui annonça le nom du plat, elle prit une expression ahurie.

« Des pattes de... quoi ? » Etonnemment, elle n’était pas très enthousiaste à l’idée de manger quelque chose dont l’ingrédient principal était des pattes. Il avait l’air étrangement enthousiaste, s’attendant visiblement à ce qu’elle le partage, et elle s’en voulait que ce ne soit pas le cas. Elle s’en voulut encore plus lorsqu’il lui demanda confirmation avec hésitation.

Ne sachant quoi répondre, elle s’assit à table, quelque peu mal à l’aise. Elle n’avait très franchement aucune envie de manger sa préparation plus que douteuse, mais elle n’avait pas non plus envie de lui faire de la peine alors qu’il semblait si fier de son plat. Pourtant, lorsqu’il posa l’assiette devant elle, elle ne parvint pas à retenir une grimace : si l’odeur était désagréable, l’aspect était encore pire. Ce qui était étrange était la persistance du jeune homme à lui demander son approbation. Hésitante, elle tenta de se montrer la plus diplomate possible.

« Euh... je n’en sais rien, je n’en ai jamais mangé... C’est quoi... Kate ? » Elle espéra très fort que c’était une chose et non une personne. Puis, elle ajouta, bien qu’elle soit certaine de la réponse : « C’est un plat de ce monde ? »

Elle savait qu’elle aurait très probablement dû goûter pour satisfaire son hôte, mais en tant qu’adolescence râleuse et difficile en matière de nourriture, elle avait tout de même un peu de mal à se résoudre à avaler cette mixture. Elle sentait qu’il allait peut-être falloir pourtant si elle ne voulait pas le vexer. Prenant son courage à deux mains, elle attrapa sa cuillère et la plongea dans l’étrange plat. Puis, elle la porta à sa bouche, avalant la plus petite quantité possible. Malheureusement, c’était aussi mauvais que ça en avait l’air, mais elle ne pouvait tout de même pas lui dire ça.

« Ce... ce n’est pas mauvais du tout. » mentit-elle sans grande assurance. Elle se força ensuite à esquisser un immense sourire, espérant que cela suffirait à le convaincre.
Peut-être qu’elle ne serait pas obligée de tout manger, surtout qu’elle souhaitait avant tout savoir ce qui était contenu là-dedans et ce qu’étaient les pattes de Kate. Elle avait beau être curieuse au sujet de ce monde, elle n’était pas certaine d’avoir envie d’en goûter tous les plats...
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des pattes de Kate, çà ne doit pas être si dur à cuisiner   Lun 21 Oct - 16:40


Damien & Coraline

Damien s'attendait à voir Coraline refuser sa proposition de faire venir Sally pour quelques raccommodages. L'apparence de la poupée de son avait effrayé la jeune fille lors de leur première rencontre. Sans doute Damien l'aurait été aussi s'il ne côtoyait pas déjà quotidiennement toutes sortes de monstres.

"Oui et puis, tu vas bientôt rentrer chez toi." Argumenta-t-il. "Alors il est sans doute inutile de te faire une garde-robe ici."

Damien avait dit cela dans le but de réconforter un peu la demoiselle et il aurait aimer pouvoir ajouter à cette certitude qu'il avait bien avancée dans ses recherches sur les portails. Ce n'était, hélas, pas le cas. Les personnes connaissant l'emplacement de ces fameuses portes restaient muets quand le jeune homme les questionnait sur le sujet. Ce qui était frustrant. Ils ne comprenaient pas que certaines personnes coincées ici voulait rentrer chez eux ?
La seule solution fiable était la porte se trouvant dans la demeure de la sorcière que Coraline appelait "Autre mère"... une entreprise très dangereuse.

Cependant, Damien préférait se montrer optimiste devant son invitée. Inutile d'aggraver la tristesse de la jeune fille. D'ailleurs, servir un petit-déjeuner typique de l'autre monde constituait la première partie de son plan de la journée pour remonter le moral de son amie.

Quand elle lui demanda ce qu'il cuisinait, il répondit fièrement qu'il faisait des pattes de Kate. Il fut surpris que la demoiselle ne sembla pas comprendre de quoi il voulait parler. Le résultat final était donc si éloigné de la véritable apparence du plat ?

En versant sa tentative culinaire dans une assiette, il assura d'une voix de plus en plus hésitante que si le plat n'avait pas l'aspect de l'original, peut-être en aurait-il le goût. Du moins, il l'espérait et attendait le verdict de Coraline avec appréhension.

Il fut véritablement étonné quand la visiteuse d'un autre monde lui assura qu'elle n'en avait jamais mangé avant de demander s'il s'agissait d'un plat typique de ce monde-ci. De plus en plus curieux. Est-ce qu'en plus de rendre mélancoliques, HalloweenTown rendait les étrangers à ce monde sans couleur amnésique ?

"Mais si... Tu sais bien... Des pattes de Kate."
Répéta Damien avec patience comme si le fait de le redire pouvait redonner la mémoire à son amie. "Tu sais... tu me disais que tu en prenais tout le temps au petit-déjeuner d'où tu viens. Avec du jus d'orange et du..."

Il s’interrompit dans ses explications comme s'il se rappelait quelque chose.

"Le jus d'orange ! C'est çà que j'ai oublié." Déclara-t-il en semblant content d'avoir trouvé le nœud du problème tout en s'en voulant d'avoir oublier un détail aussi important. "Pas étonnant que tu ne reconnaisses pas ! Il manquait l’essentiel."

Sa déclaration était assez vague pour laisser un doute sur l'utilité qu'il aurait faite du jus d'orange en question. L'aurait-il ajouté aux autres ingrédients de ces soi-disant pans-cakes dans la poêle ou bien se serait-il souvenu qu'il devait être servi à part ? Le mystère resta entier puisque Coraline avala une toute petite bouchée de sa recette.

Face au mensonge de Coraline, le jeune homme se montra à nouveau fier mais aussi soulagé d'avoir potentiellement réussi une recette venant d'un autre monde. D'ordinaire, Damien était assez doué pour reconnaître un mensonge. Sauf que dans ce cas précis, il était tellement désireux de faire plaisir à son amie qu'il croyait volontiers qu'elle trouvait sa tentive pas mal du tout.

"Je suis soulagé." Commenta-t-il sincèrement. "Il y a certains ingrédients que j'ai eu un mal fou à trouver un équivalent comme ils n'existent pas ici. Comme ce... batteur à œufs par exemple. Ou la levure."

À l'entendre, on aurait pu croire qu'il parlait d'une chasse aux trésors périlleuse. Le soulagement passé, il tapa dans ses mains avec enthousiasme.

"Allez, fini vite ton assiette, je t'emmène faire un tour."

Damien espérait sincèrement pouvoir entamé la phase deux de son plan. Il était loin de se douter que les quelques mots qu'il venait de prononcés constitueraient une épreuve de force pour Coraline.

FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des pattes de Kate, çà ne doit pas être si dur à cuisiner   Sam 26 Oct - 12:08


Damien & Coraline
« Oui, sans doute... » répondit-elle, non sans un soupir peu convaincu.

Rentrer chez elle ? Elle ne savait même plus si elle y croyait encore. Tout ce qu’elle avait cru détester avant lui manquait terriblement. Elle savait qu’il y avait des portails, comme celui qu’elle avait pris pour rejoindre HalloweenTown sans le savoir et elle savait que Damien les recherchait également, mais jusqu’à présent elle ne connaissait que celui qui se trouvait chez l’Autre Mère, et inutile de dire qu’elle n’avait pas forcément très envie d’y retourner, surtout si c’était pour se faire coudre des boutons dans les yeux et voir son âme lui appartenir pour toujours.

Il avait apparemment voulu la réconforter en lui cuisinant ce petit déjeuner, mais elle devait bien admettre que ce n’était pas vraiment concluant. L’aspect de la mixture était extrêmement douteux, de même que l’odeur qui s’en dégageait. Elle aurait presque pu croire qu’il s’agissait d’une vaste plaisanterie, s’il n’avait pas eu l’air aussi fier de lui, et c’était d’ailleurs bien là le problème : elle l’aimait bien et voyait qu’il avait voulu faire des efforts pour lui faire plaisir, elle n’avait aucune envie de lui faire de la peine.
Elle était malgré tout étonnée de le voir insister autant au sujet du plat, comme si elle ne pouvait que le connaître.

« Mais... je n’en ai jamais mangé, je te jure... » Tenta-t-elle de dire, l’air un peu perturbée.

Qu’est-ce que le jus d’orange venait faire là-dedans ? Elle n’en savait rien mais au moins le jus d’orange était quelque chose qu’elle connaissait. En tout cas elle ne voyait pas vraiment en quoi cette boisson pourrait l’aider à reconnaître une épouvantable mixture qu’elle était persuadée de n’avoir jamais mangée. Elle se demanda d’ailleurs ce qu’il comptait en faire.

Elle avait quand même fait l’effort d’y goûter, mais n’était pas certaine qu’elle pourrait retenter l’expérience. Elle était persuadée qu’il allait flairer l’énorme mensonge qu’elle venait de sortir. Et pourtant, il avala tout avec une immense fierté, qui la fit juste se sentir encore plus mal à l’aise. Ce n’est que lorsqu’il parla des ingrédients qu’il avait eus du mal à trouver que le déclic se fit.

« Des oeufs... de la levure... Tu ne veux pas dire des pancakes ? » lui lança-t-elle, intriguée.

Jamais elle n’aurait pu imaginer que cette mixture était des pancakes. Ca n’en avait ni l’aspect, ni l’odeur, et encore moins le goût. Elle fut néanmoins extrêmement touchée des efforts qu’il avait faits pour reconstituer un plat de son monde, juste pour la réconforter un peu, même si ce n’était au final pas une réussite.

« Tu sais... ça ne ressemble pas vraiment à ça... je pourrai te montrer si tu veux... » ajouta-t-elle gentiment, espérant qu’il ne se vexerait pas.

Mais la suite fut beaucoup plus difficile. Evidemment, puisqu’elle lui avait menti, prétendant aimer son plat, elle allait devoir le manger jusqu’au bout, chose à laquelle elle n’avait pas vraiment réfléchi. Elle eut un regard désespéré, qu’il ne dut même pas apercevoir. Bon, peut-être que ce ne serait pas si mauvais si elle s’y habituait.
Hésitante, elle prit sa fourchette et attrapa une petite portion, avant de la porter à sa bouche et de la mastiquer. Non, décidément, elle se voyait mal avaler toute l’assiette de cette manière. Elle prit un air malheureux.

« Je... je suis désolée, je n’ai pas très faim... »

Elle n’avait plus qu’à espérer que cela le convaincrait de ne pas la pousser à manger le reste, parce qu’elle voyait mal comment elle pourrait arriver à tout finir sans en vomir au moins la moitié. Elle n’avait pas non plus envie de lui dire que tous ses efforts avaient été vains et que le plat qu’il avait préparé était tout simplement immangeable.

« Mais je veux bien aller faire un tour. Tu m’emmènes où ? »

Une manière d’appuyer encore pour qu’il oublie l’idée de la faire manger. Et puis, elle avait beau trouver ce monde effrayant, elle devait bien admettre qu’elle était aussi très curieuse de le connaître davantage. Après tout, ce n’était pas donné à tout le monde de découvrir qu’il existait un tout autre univers, avec de la magie en plus !

FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des pattes de Kate, çà ne doit pas être si dur à cuisiner   Mer 30 Oct - 8:44


Damien & Coraline

De plus en plus curieux. Alors qu'elle lui avait déjà raconté en quoi consistait un petit déjeuner dans son monde, maintenant elle jurait n'avoir jamais goûté des pattes de Kate. C'était à n'y rien comprendre. Damien avait beau insister, rien n'y faisait. Au point qu'il se demandait si l'amnésie n'était pas un symptôme de l'étrange mélancolie qui touchait tous les habitants d'autres mondes arrivant ici. Heureusement, lorsqu'il précisa les ingrédients qu'il n'avait su retrouver, Coraline sembla retrouver la mémoire.

"Des pan-ca-kes." Répéta-t-il lentement en décortiquant chaque syllabe pour en comprendre la logique. "Oui, çà doit être çà." Continua-t-il pas réellement convaincu.

Comme certains mots exclusifs à un autre monde, il ne comprenait pas la logique de celui-ci. Le terme 'patte de kate' lui semblait plus adéquat, en tout cas. Même si, à la réflexion, cela expliquerait pourquoi il n'y avait aucune patte dans la recette. Donc, il avait bien raté quelque chose puisque Coraline n'avait pas reconnu tout de suite son plat. Il en eut la confirmation quand son invitée lui annonça gentiment qu'elle pourrait lui montrer à ce que ressemblaient vraiment des pancakes.

"Avec plaisir." Répondit-il, nullement vexé par la suggestion. "Tu sais bien que je suis toujours partant pour apprendre de nouvelle chose, surtout si çà a un rapport avec un autre monde." Ajouta-t-il avec un sourire malicieux sur ces dernières paroles.

Un trait de caractère que le natif d'Halloween conservera certainement toute sa vie est son éternelle soif de connaissances. La montagne d'ouvrages variés qui tapissait sa demeure en était le meilleur témoignage. La cuisine n'était pas vraiment un des domaines qui relevait son intérêt mais sa curiosité ne s'arrêtait pas à ce genre de détail. On lui proposait d'apprendre une nouvelle chose et grâce à çà, il arriverait à faire une nouvelle tentative de petit déjeuner. Peut-être même que l'apprentissage déridera un peu son amie, qui sait ? C'était une expérience à tenter.

Pour l'instant, Damien restait persuadé que s'il avait raté la présentation du plat, il avait su au moins en conserver le goût. Voilà pourquoi il était impatient qu'elle vide son assiette pour passer à la deuxième étape de son plan. Cependant, cette certitude se fissura tout doucement alors qu'il remarqua le peu d'enthousiasme de Coraline à vider l'assiette en question. Devant la déclaration malheureuse de son amie qui déclarait ne pas avoir très faim, il dut se rendre compte de l'évidence.

"C'est mauvais, c'est çà ?" Demanda-t-il avec un soupir.

Comment avait-il fait pour ne pas s'en rendre compte plus tôt ? Il était déçu d'avoir raté son expérience culinaire mais aussi touché que la jeune fille lui ait menti pour ne pas le blesser. Il aurait été sadique, sans doute Damien aurait continué d'insister pour voir jusqu'à quel point Coraline se serait aventuré dans le mensonge pour lui faire plaisir. Heureusement pour son invitée, le jeune homme n'avait pas encore développé cette facette de sa personnalité.

"Ce n'est pas grave, je n'aurais qu'à rayer 'cuisinier' à la liste des métiers que je pourrais faire quand on arrivera dans ton monde." Dit-il avec humour pour que son amie ne se sente pas désolée pour lui.

Involontairement, il venait de soulever un mystère important. Que ferait-il si leur plan de ramener Coraline chez elle fonctionnait ? Damien s'était fait une idée sur la question à propos du monde de la princesse Elizabeth. Il viserait les châteaux, c'était certain. Même s'il n'avait encore aucune idée précise de se qu'il y ferait, les récits de bals que faisaient la lady étaient ces passages préférés. Seulement... le monde décrit par Coraline était bien différent de celui qu'on nommait la forêt enchantée. Il n'y avait ni Princesse ni château. Que ferait-il une fois là-bas ? Malgré tout, Damien n'allait pas renoncer à sa meilleure chance (du moins sa preuve la plus concrète depuis des mois) de quitter HalloweenTown pour si peu.

Le jeune homme parut tout d'un coup hésitant quand Coraline lui demande où il allait l'emmener. Hésitation qu'il masqua très vite. Damien avait un plan et une destination toute trouvée. Il avait voulu emmener Coraline dans le quartier des monstres, plus précisément dans la salle de réunion pour la parade et essayer de persuader Jack pour que la demoiselle y participe. Cela lui changerait certainement les idées et puis il s'agissait de la seule activité véritablement intéressante de ce monde sans couleurs, ce serait dommage pour elle de partir sans l'avoir vu. Toutefois, son échec de petit déjeuner le poussait à mettre la barre plus haut pour se rattraper.

Il savait ce qui ferait plaisir à la jeune fille : une aventure ! Et il allait lui en fournir une.

"Je t'emmène en exploration !" Annonça-t-il avec un enthousiasme renouvelé. Il quitta son coin d'appui pour s'installer devant Coraline, comme s'il allait lui confier un secret bien gardé.

"Il existe dans le quartier des monstres, une créature qui se tient à l'écart de tous." Commença-t-il à expliquer sur le ton de la confidence. "Je me disais que peut-être elle ne sortait jamais parce qu'elle garderait quelque chose... Quelque chose de précieux qui l'obligerait à rester enfermer... comme une porte vers un autre monde par exemple..."

Il était redevenu hésitant sur la fin. Damien aurait aimé vérifier un peu cette théorie avant d'en parler à Coraline. N'allait-il pas faire pire que mieux s'ils revenaient bredouille de cette histoire ? Ne devrait-il pas plutôt demander à son invitée ce qu'elle voulait faire ? Une autre caractéristique que Damien garderait toute sa vie était d'être têtu. Il voulait vraiment remonter le moral à son amie et était prêt à tout pour y arriver.

FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des pattes de Kate, çà ne doit pas être si dur à cuisiner   Lun 4 Nov - 15:37


Damien & Coraline
Le malentendu était enfin dissipé : comme elle s’en doutait, les pattes de Kate n’était pas quelque chose qu’elle connaissait. Il avait simplement voulu cuisiner des pancakes, chose qu’elle n’aurait jamais pu deviner. En effet, cette mixture brunâtre n’avait absolument rien à voir avec les crêpes qu’elle dévorait chaque matin accompagnées de sirop d’érable. Il n’avait pas l’air très convaincu par le nom qu’elle lui avait donné, mais à son avis, c’était bien plus appétissant que quelque chose incluant des pattes. Heureusement, il ne parut pas se vexer et au contraire annonça qu’il aimerait beaucoup apprendre.

« Parfait, je t’apprendrai demain matin alors. » annonça-t-elle avec un sourire.

Sourire qui retomba lorsqu’elle se souvint qu’elle allait devoir manger cette épouvantable mixture. Coraline n’était pas vraiment connue pour sa bonne volonté. Si sa mère avait osé lui servir quelque chose d’aspect si infâme, elle aurait tout simplement repoussé l’assiette en refusant de manger, et ne se serait en plus pas fait prier pour dire très exactement ce qu’elle en pensait. Mais là c’était différent. D’abord parce qu’elle n’était pas chez elle, ensuite parce qu’elle n’avait aucune envie de faire de la peine à Damien, ayant conscience qu’il essayait sincèrement de lui faire plaisir.

Elle avait espéré que son petit mensonge fonctionne, quoi que ce n’était plus qu’un demi-mensonge : la fameuse mixture lui avait bel et bien coupé l’appétit et elle n’avait absolument plus faim pour le petit déjeuner. Mais il n’était pas idiot et ne fut pas dupe bien longtemps et comprit vite qu’elle n’avait pas apprécié. Elle n’avait pas envie de répondre oui franchement, et même si elle n’avait pas l’intention de mentir, elle préférait prendre des gants pour ne pas être trop dure.

« Et bien c’est que... ça ne ressemble pas vraiment à ce que j’ai l’habitude de manger... »

Mais étant donné la tête qu’elle devait faire, il dut probablement comprendre ce qu’elle pensait réellement. Elle ne voulait pas qu’il se décourage pour autant, et elle lui fut reconnaissante de ne pas agir de manière à ce qu’elle se sente coupable de ne pas avoir aimé son plat.

« Ne dis pas ça, tu pourras apprendre dans les livres de cuisine. » dit-elle avec bonne humeur.

Elle avait été surprise lorsqu’elle avait compris qu’il ne comptait pas seulement l’aider à rentrer chez elle, mais également l’y accompagner. Cependant la surprise avait laissé place à tout autre chose, un sentiment de joie au fur et à mesure qu’elle avait appris à le connaître et s’était attachée à lui : elle avait hâte de pouvoir lui faire découvrir son propre monde, en espérant qu’il l’apprécierait autant qu’elle saurait le faire désormais. Il lui tardait que cela arrive enfin, mais elle sentait que, malgré ce que disait Damien, l’opération en question était loin d’être simple : sinon il aurait lui-même pu s’en aller depuis longtemps, non ?

En attendant, ce n’était certainement pas tous les jours qu’on se retrouvait dans un tout autre monde, un monde en noir et blanc où la magie existait. Elle avait beau savoir qu’il y existait des êtres tels que l’Autre Mère, elle se disait qu’il ne pouvait y avoir que ça, et en avait d’ailleurs eu la preuve puisque beaucoup des habitants de ce monde qu’elle avait pu rencontrer avaient été d’une immense gentillesse à son égard. Se retrouver à HalloweenTown était une aventure plus incroyable qu’elle n’aurait pu le rêver et elle avait bien l’intention de continuer à découvrir cet étrange endroit, du moins jusqu’au moment où elle pourrait rentrer chez elle.

Il sembla le comprendre et vouloir accéder à ses envies, puisqu’il lui proposa une exploration, ce à quoi elle répondit par un sourire radieux.

« Une exploration ? Qu’est-ce qu’on va explorer ? » demanda-t-elle avec enthousiasme.

Il n’y a pas si longtemps, elle aurait ri au nez de quiconque lui aurait parlé de monstres, ayant depuis bien longtemps dépassé l’âge de croire à de telles sornettes. Néanmoins, les derniers jours avaient provoqué quelques changements dans ses croyances et elle était désormais toute prête à se montrer un peu plus ouverte vis à vis de ce qu’elle pouvait voir. Ainsi lorsqu’il lui parla d’une étrange créature au quartier des monstres, elle frissonna, à la fois de peur et d’excitation.

« Une créature ? Quelle est cette créature exactement ? » Quelque part, elle espérait presque qu’il ne lui réponde pas, pour conserver cette part de mystère qui était si excitante. En entendant qu’il pourrait y avoir une porte là bas, elle écarquilla les yeux. « Tu crois vraiment ? »

Elle n’avait pas pensé qu’une telle chose soit possible, pas si rapidement en tout cas et était si surprise qu’elle ne se rendit même pas compte de l’hésitation du jeune homme. Elle sautilla jusqu’à l’entrée, attrapa son éternel imperméable jaune avant de revenir et de le tirer par le bras, aussi enthousiaste qu’une enfant le matin de Noël.

« Alors, qu’est-ce que tu attends, on y va ? »
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des pattes de Kate, çà ne doit pas être si dur à cuisiner   Lun 4 Nov - 23:56


Damien & Coraline

L'éventuelle déception d'avoir raté le petit déjeuner préféré de son invitée fut vite effacé grâce à la perspective d'apprendre quelque chose d'inédit. Il se demandait déjà à quoi pouvait ressembler vraiment ces fameux pancakes et surtout quelle partie de la recette lui avait échappé. Damien aimait apprendre de ces erreurs même s'il avait du mal à les admettre. Le monde décrit par Coraline n'était peut-être pas aussi magique que celui de la princesse Elizabeth mais il comportait assez d'élément inédit par rapport à HalloweenTown pour l'attirer, ou en tout cas attiser sa curiosité.

"Je devrais t'appeler, Professeur Jones alors ?" Demanda-t-il pour taquiner la jeune fille qui lui proposa de lui apprendre à cuisiner des pancakes demain matin. "Mais demain matin tu seras peut-être rentré chez toi."

Damien faisait son possible pour rester optimiste sur ce dernier point, même s'il savait que Coraline réagissait souvent par de la tristesse quand il évoquait son retour imminent dans son monde d'origine. Le jeune homme ne voulait pas que son invité perde espoir. Il s'en voulait parfois d'être si lent dans ses recherches. Non, plutôt, avec le temps, il en voulait plus à ceux qui savaient mais ne voulait rien lui dire. C'était plus facile d'accuser Jack ou Sally pour leur silence et leur mise en garde stupide. La venue de Coraline ici l'avait rassuré. Les portes existaient bel et bien. La jeune fille savait même où en trouver une. Sauf qu'elle était gardée par cette Autre Mère. Et si le seul moyen de quitter ce monde sans couleurs qu'il avait toujours connu était un affrontement avec cette féroce sorcière ? Damien ne préférait pas y penser. Une porte existait, Jack en avait franchi une, le ménestrel Charivari avait parlé d'un ensemble de portails mis côte à côte. Il devait bien avoir une autre solution que la tanière de la sorcière. Il fallait juste trouver où. Même s'il avait retourné chaque centimètre de ce monde durant ses recherches, il devait bien avoir un endroit auquel il n'avait pas pensé.

Alors, oui, il gardait espoir. De cet espoir naïf que seuls les rêveurs pouvait avoir. S'il était seul, Damien se serait sans doute fait une raison depuis longtemps et aurait renoncé à son projet d'autre monde. Les choses avaient changé depuis que Coraline habitait chez lui.

D'abord, le natif d'HalloweenTown voulait tellement avoir réussi son projet de petit déjeuner, qu'il avait cru au mensonge de la jeune fille quand celle-ci qualifia sa tentative de "pas mauvais". Mais ensuite, il se rendit bien vite compte qu'il s'agissait d'un mensonge. Là encore, il fut plus touché qu'elle lui est menti pour ne pas le décevoir que déçu ou même vexé. Il devait tout de même en avoir le coeur net et demanda de manière directe si son plat était mauvais.

"C'est si mauvais que çà ?" Taquina-t-il à nouveau devant la réponse évasive de Coraline.

Il se savait mauvais cuisinier, que le plat vienne d'un autre monde ou non, mais à ce point ? Damien fut un instant tenté de prendre une fourchette pour goûter la mixture brune à son tour. Sans doute est-ce un restant d'instinct de survie qui l'empêcha de concrétiser son idée. Disons qu'il avait d'autres priorité, comme par exemple, que Coraline ne se sente pas mal à l'aise de lui avoir caché la vérité. Ce n'était pas si grave que çà. Il n'avait qu'à rayer le métier de cuisiner dans ces possibilités d'avenir. Coraline lui assura qu'il pourrait toujours s'améliorer avec des livres de cuisine.

"Oh ne t'en fait pas, j'ai plein d'autres options en réserve." Assura-t-il. "Comme euh..." Il réfléchit à toute vitesse pour que son hésitation ne se voit pas trop. "Reprendre mes études de médecine par exemple."

Il espérait franchement trouvé mieux lorsqu'ils arriveront dans ce nouveau monde. Damien aimait toujours l'idée d'être docteur, si ses recherches de portails ne lui avaient pas pris autant de son temps libre, il aurait sans doute poursuivi dans cette voie ici. Mais il se voyait mal faire un métier demandant de rester enfermer derrière un bureau. Prendre tous ces risques pour atteindre un autre monde et ne pas en profiter pour voyager ? Hors de question ! En cet instant, le jeune homme était bien loin de s'imaginer ce que le destin lui réservait.

Damien laissa cette préoccupation de côté pour passer à la deuxième partie de son plan. Sa première tentative ayant échoué, il se décida à passer au niveau supérieur. Même si ce nouveau plan comportait certains risques, voir l'enthousiasme de Coraline lui confirma qu'il avait visé juste cette fois-ci. Il s'était assis pour lui faire part de son projet. Restant vague pour garder un peu de suspense et de mystère à leur exploration. Très vite, la demoiselle le bombarda de questions sur la créature évoquée. Damien préféra continuer sur ces suppositions, même s'il les avait prononcés avec hésitation.

"En fait..." Hésita-t-il. "Ce n'est qu'une supposition mais l'objet gardé doit être précieux pour nécessiter un tel gardien et ce n'est pas un objet pouvant être déplacé puisqu'elle doit rester chez elle pour le surveiller. C'est donc l'option la plus logique."

Cela ne pouvait être que çà, n'est-ce pas ? Son raisonnement tenait la route. Damien essayait d'éviter de penser que, même s'il s'agissait bien d'un portail, ils n'avaient aucune garantie qu'il conduise au monde de Coraline. Une autre peur qu'il essayait d'étouffer était que cette exploration ne se termine en faux espoir pour la jeune fille. Il songea à mettre Coraline en garde tout de même, par soucis d'honnêteté mais elle était déjà près de l'entrée pour prendre son imperméable. Damien eut à peine le temps de se lever de sa chaise que son invitée était revenue sur ces pas pour le tirer par le bras. L'enthousiasme de la jeune fille le fit sourire, balayant ses doutes.

"On y va." Répondit-il avant de suivre Coraline.

FICHE ET CODES PAR EPISKEY.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des pattes de Kate, çà ne doit pas être si dur à cuisiner   
Revenir en haut Aller en bas
 

Des pattes de Kate, çà ne doit pas être si dur à cuisiner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'agriculture doit être une des priorités des efforts de la reconstruction
» SOS Refuge "Aux Bonheur des 4 Pattes"
» BIJOU FEMELLE YORK 7 ANS EN FA ASSO COEUR SUR PATTES
» [Résolu] Pourquoi doit-on se présenter?
» HELP IL DOIT MOURIR DEMAIN YORK 14 ANS 1/2 FOURRIERE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon a Curse ::  :: Les Archives :: Archives Fairytales-