★ Coup de cœur Novembre 2016 de Disney World Pub
★ Coup de cœur Mars 2017 de Ouaf Ouaf Pub

Le forum fête ses 5 ans d'existence !
Venez ici nous laisser votre plus beau message !
Inscrivez votre forum sur notre Top-Site !

L'histoire se déroule en Octobre 2013.

« Tant qu'il y a assez de place pour stocker les guimauves, tout va bien. »
par Valentine Bellamy dans You gave up the fight, you left me behind


Charming ೨ Henry ೨ Ruby ೨ August

Partagez | 
 

 La face cachée de l'univers Ft James "Charming"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité
Invité



MessageSujet: La face cachée de l'univers Ft James "Charming"   Ven 6 Sep - 20:02








La face cachée de l'univers.

Tarzan φ James.


L'univers nous révèle de belle surprise, on pense toujours en avoir découvert tous ses secrets, de connaître tout ce qui nous entoure, mais ce n'est qu'un leurre. À chaque aspiration, on mélange son souffle avec le vent, une partie de nous voyage à travers les mondes, découvre ce que l'on peut voir, juste au jour ou l'univers à la bonté de nous laisser découvrir une nouvelle facette d'elle. La vie est à cadeau offert à tous, certains choisissent la lumière, d'autres l'obscurité, obligeant aux habitants de la forêt enchantée de lutter pour survivre, face aux attaques de certaines puissances magiques. Mais, une autre sorte de combat existe, celui qui naît dans le coeur de chacun : L'hésitation !

Au beau milieu du royaume de Fergus existait une forêt dense, dont plusieurs espèces d'animaux y faisaient leur vie, sans oublier le redoutable Mor 'du, grand ours et ennemi de Roi. Les nobles et chevalier de ce royaume étaient réputés, pour leur amour de la chasse. C'est pour cela que la famille gorille qui vivait dans ce lieu avait trouvé un endroit isolé, bien trop loin du château pour qu'il les trouve. Une seule famille de nobles était venue s'y réfugier et avaient fini par périr, enfin pas tous, un bébé encore trop jeune pour se souvenir du monde des hommes, fut recueilli par Kala, compagne de Kerchack, chef de la famille gorille. Partout dans les royaumes, des rumeurs étaient colportées à son sujet, mais jamais âme qui vive n'avait pas fait sa rencontre. C'est pourquoi celui qui portait le nom de Tarzan, n'avait rencontré d'être humain avant Jane, sachant très bien, qu'il n'était pas un gorille comme sa famille adoptive, mais ignorant totalement ce qu'il était.

À cause de sa vie dans la forêt, il était différent des autres hommes, ne parlant même pas leurs langues, se comportant comme un singe, son coeur n'était pas noirci par l'envie d'appartenance. Il vivait au jour le jour, jouant avec ses amisTantore et Tokina, se battant pour la survit dans ce lieu qui pouvait se montrer hostile. Il était encore loin de se douter de la complexité d'être un homme, l'homme-singe ou le singe blanc comme le nommait Jane, il découvrit qu'on lui avait caché que d'autres comme lui existait hors de cette forêt. Sa rencontre avec celle qui faisait battre son coeur d'une manière étrange, changea à jamais sa vision des choses, il savait qui il était, mais pas à quel monde il appartenait.

À présent, une hésitation parcourait son coeur, entre suivre Jane et découvrir le monde qui aurait dû être le sien ou alors rester près de sa famille et continuer sa vie, comme s'il n'avait jamais croisé la route de sa belle. Il se voyait mal, ne plus voir celle qui lui avait appris à lire et parler, celle-ci avait pris une place importante dans sa vie, mais quitter ceux qui l'avaient recueilli et accepté dans leur vie se montrait tout aussi difficile.

Ce matin-là, au lieu d'aller rejoindre Jane à son camp, il avait accompagné sa mère à un ancien campement celle-ci venait de lui révéler la vérité sur sa véritable identité, ses parents étaient morts dans cet endroit, des parents dont il n'avait aucun souvenir. Pour lui Kala serait toujours sa mère, sauf qu'avec le choc, il eut besoin de s'éloigner, voulant fuir quelques instants cette hésitation qui le tiraillait.

De liane en liane, il pouvait sentir le contact de vent qui frappait sa peau nue, Tarzan ne portait qu'un semblant de peau de bête et ne trouvait pas encore l'utilité à porter tous les vêtements que Jane lui avait montrés. Jamais, il n'avait été aussi loin du repère des gorilles. Pour finir, il s'installa sur une branche d'un arbre, mais celle-ci pas assez solide pour supporter son poids, se brisa, Tarzan se retrouva à terre, se tenant comme un gorille, nez à nez avec un animal peu familier, Jane lui avait appris le nom, donc en ouvrant la bouche et articulant de manière qui semblait exagère pour les hommes civilisés, il prononça :

- CHEVAL

Fier de lui, il cogna le sol avec ses mains dont les doigts étaient recroquevillé comme faisait tout singe qui se respecte. N'ayant pas compris que cheval veut dire homme qui le monte.



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: La face cachée de l'univers Ft James "Charming"   Dim 8 Sep - 21:18








La face cachée de l'univers.

Tarzan φ James.

La forêt avait toujours été l’un des refuges les plus sûrs. James s’y sentait vraiment bien, il ne craignait pas les monstres, les sortilèges, les embuscades… De toute façon son esprit était à l’heure actuelle beaucoup trop embrumée pour se soucier de ce qu’il pourrait bien lui arriver pendant sa chevauchée. Cramponné à ses rennes, il accéléra la cadence de sa course, passant à un galop rapide. Le paysage fusait à côtés de lui, ainsi que devant lui, il devinait plus qu’il voyait les obstacles naturels qui étaient présent sur son chemin. Son beau destrier, très intelligent et brave arrivait lui aussi à bien ajuster ses mouvements, pour éviter qu’ils n’aient tous les deux un tragique accident !

Devenir prince lui avait semblait être le projet le plus fou qu’il aurait à entreprendre de toute sa vie. Mais en fait il n’en fut rien, puisque très rapidement on surenchérissait sur cet objectif. En plus de ce faire passer pour son frère jumeau décédé aux yeux de tous, il devait aller tuer un dragon pour le roi Midas. James ne s’en serait pas vraiment crut capable mais il ne pouvait pas non plus rester là à rien faire et voir par sa faute tout le royaume sombrer dans la misère et très certainement la famine. Alors il avait fait preuve de vaillance et avait tranché la tête de cette bête féroce sans une once d’hésitation. Ainsi sa quête était accomplie comme on avait souhaité qu’il le fasse, cette comédie allait pouvoir prendre fin. Mais le jeune homme ignorait qu’il était déjà pris au piège…

Le retour à sa vie d’antan ne lui était plus permis, on ne l’autorisait plus à retrouver sa vie tranquille de berger, auprès de sa mère dans leur chaleureux petit cottage. Il devait endosser ce rôle de prince à tout jamais ! Et en prime on le fiançait à la fille du roi Midas : la princesse Abigaël. Ca faisait beaucoup de projets pour son avenir qui allaient totalement à l’encontre de ce qu’il avait toujours osé rêver jusqu’alors et qu’il avait escompté vivre ! Charmant avait donc scellé sa monture et était parti bien loin du château. Non pas qu’il allait s’enfuir à tout jamais de cet univers, même s’il en avait très envie. James avait besoin de respirer un autre air, voir d’autres gens, découvrir de nouveaux horizons et peut-être chasser ses pensées pour en accueillir de nouvelles.

Sous le couvert de l’épais feuillage de verdure qu’offrait cette forêt luxuriante, James avait l’impression de revenir un peu chez lui, à quelque chose de familier tout du moins. Parce qu’il connaissait la forêt qui entourait la maison dans laquelle il avait grandi et elle était différente de celle-ci. Il avait probablement dû changer de royaume d’ailleurs, mais il n’avait pas envie de s’enquérir de sa localisation, ni même du bon chemin pour parvenir à sa destination. De toute façon il n’en avait pas et pour le moment il n’avait pas à se préoccuper de son trajet de retour, puisqu’il était encore bien trop tôt et il n’était pas encore apaisé.

Le jeune homme prit tout de même la décision de ralentir considérable l’allure de sa monture pour trotter tranquillement le long du sentier sur lequel il se trouvait. Il avait bien envie d’une chose en fait, cette chevauchée lui avait donné terriblement soif et la gourde qu’il avait transporté avec lui était à présent désespérément vide. Il lui fallait donc trouver un cours d’eau et pour dénicher cela il lui fallait encore voir plus nettement les éléments qui l’entouraient. James avait débuté cette nouvelle quête quand il entendit un grand bruit provenant un peu au-dessus de lui. Comme si un singe tombait d’un arbre, ce qui habituellement faisait nettement moins de bruit. Alors il songea qu’il devait s’agir de plusieurs singes, ou peut-être d’un tout autre animal bien plus gros encore…

Le prince pu freiner son cheval à temps en tirant d’un coup sec sur les rennes qu’il tenait en main. L’objet du vacarme tomba au pied du cheval blanc et d’ailleurs ce fut lui qui attira l’attention en premier. James fut surprit d’entendre une voix dire « cheval », ainsi donc ce n’était pas un animal qui venait de faire une chute vertigineuse mais un être humain. Aussitôt inquiété par cette nouvelle, il descendit d’un bond de son cheval, gardant en main sur l’un de ses côtés les rennes. Puis ce fut là qu’il fit cette étrange découverte, l’homme qui venait de tomber n’avait pas une égratignure apparemment, et en plus de cela il semblait ne pas du tout se comporter en homme. Surprit Charmant réussit quand même à déclarer :

- Bonjour… euh… vous allez bien ? Mon cheval n’a rien, vous ne l’avez pas touché. Si c'était là votre inquiétude...


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: La face cachée de l'univers Ft James "Charming"   Lun 9 Sep - 20:48








La face cachée de l'univers.

Tarzan φ James.


La forêt était un refuge naturel pour toutes les personnes, à la recherche de réconfort, si facile de laisser évader son esprit pour le laisser virevoltait parmi les branches des arbres, pensant même être capable de voler et atteindre les cieux du plus grand chêne de la forêt. La vue de celui-ci serait autant terrifiante qu'envoutante, une forêt qui semble sans fin et pourtant la plupart des hommes savent que cela est faux, que le monde est vaste. Sauf que Tarzan n'était jamais sorti de la forêt, n'avait jamais vu de ses yeux des châteaux, des villageois qui travaillent leur champ, ainsi qu'un chevalier sur sa monture. Tout cela était nouveau et il lui faudrait sans doute du temps pour s'y faire.

Pour l'instant, comme l'homme qui allait croiser sa route, Tarzan cherchait le moyen de se vider de l'esprit, de s'évader, loin de cette décision qu'il ne voulait pas prendre. Comment choisir entre Jane et sa famille ? Il avait seulement besoin d'aide, de comprendre ce que lui soufflait son coeur, l'homme-singe avait encore du mal à saisir le mot amour et pourtant dès qu'il se retrouvait loin de Jane, un vide le pesait, elle lui manquait à chaque instant. Il ne pouvait s'imaginer, ne pas voir l'éclat de ses yeux chaque jour, elle avait pris une place importante dans sa vie, ainsi que dans ses rêves. Sauf que comme souvent dans toute histoire, il y a une part d'ombre qui provoque des concessions, Tarzan n'appartenait pas au monde Jane, il avait grandi parmi les singes, ayant toujours été libre et il était loin d'imaginer qu'il devrait apprendre à vivre autrement pour rester près d'elle. Comment pourrait-il le savoir ? Lui qui avait toujours eu cette vie si simple, sans personne, pour lui dicter sa conduite.

Alors qu'il ne s'était jamais rendu aussi loin dans ce vaste royaume, curieux, il voulait savoir quel secret on ne lui avait pas encore dévoilé. Venant d'apprendre la vérité sur sa naissance, cela l'avait chamboulé, même si à présent il comprenait qui il était. Durant son enfance, il avait vite compris qu'il n'était pas comme les autres singes et cela l'avait beaucoup fait souffrir, mais sa mère avait réussi à lui prouver qu'il n'était guère différent, deux mains, un coeur et un bout de nez. Qu'il ne soit pas de la même espèce, ne changeait en rien son amour pour elle, elle serait toujours sa mère, celle qui s'était occupé de lui et lui avait surtout sauvé la vie, sans Kala jamais il n'aurait pu survivre, il lui devait tout. Voilà pourquoi le choix était si difficile avait-il le droit de l'abandonner après tout ce qu'elle avait fait pour lui ?

Il lui fallait un signe du destin pour qu'il sache vers quel chemin aller, retourner à sa vie ou alors en changer ? Plonger dans ses pensées, il ne vit pas qu'il venait de grimper sur une branche trop fragile pour supporter son poids et se retrouva à terre quand celle-ci se brisa. Tombant face à face avec un animal qu'il identifia tout de suite : un cheval ! Il en avait vu en images, mais pas en vrai. Subjugué, par cette rencontre, il ne remarqua pas de suite que l'animal était accompagné d'un homme. Ce fut le bruit de pas, qui le fit tourner la tête vers lui.

- Bonjour… euh… vous allez bien ? Mon cheval n’a rien, vous ne l’avez pas touché. Si c'était là votre inquiétude...

De nature curieuse, Tarzan avança vers lui, toujours en restant sur ses quatre pattes. Il n'avait pas réellement saisi toutes ses paroles, il fallait encore lui parler doucement et captiver son attention pour pouvoir, avoir une réelle conversation. Arrivé très près du chevalier, il se leva pour être à sa hauteur et répéta le dernier mot entendu.

- INQUIÉTUDE..

Il ne savait pas ce que cela voulait dire, mais il aimait le prononcer. Les vêtements de l'homme l'intriguait, les hommes qui accompagnaient Jane, n'en portaient pas de ce genre. Sans aucune gène, il se mit à tirer sur un des manches. Il n'avait pas encore appris les convenances et ne savait pas se comporter en société, sans doute, qu'il aurait continué si le cheval n'avait pas henni, facilement perturbé il se tourna vers la bête laissant s'afficher un sourire enfantin sur son visage.

- CHEVAL ! Retournant la tête vers le chevalier. INQUIÉTUDE !

Pour finir, l'homme-singe qui s'était mis en tête qu'en fait, il venait juste de découvrir le nom de l'inconnu, décida de se présenter lui-même. Posant sa main sur son torse.

- Moi, Tarzan...



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: La face cachée de l'univers Ft James "Charming"   Dim 22 Sep - 20:51








La face cachée de l'univers.

Tarzan φ James.

Lors de sa chevauchée le visage de la princesse lui apparaissait parfois et accolé à celui-ci les paroles qu’elle avait eu pour lui. Il paraissait être évident qu’elle était tout aussi intéressée que lui par ce mariage et le fait de l’avoir pour époux n’était surement pas son souhait le plus cher. Elle ne lui avait rien dit de la sorte, bien évident pas devant leurs deux royaux pères, les convenances et l’étiquette ne pouvait le permettre. Mais son regard et le ton cassant de sa voix en disant long sur ses sentiments à ce sujet. James ne c’était pas penché sur ce fait, qu’Abigaël puisse ressentir la même chose que lui à l’annonce de leurs fiançailles n’avait fait que lui effleurer l’esprit. Il ne cherchait pas à se questionner sur cette éventualité et sur les raisons qui motiverait la fille de Midas à nourrir de tels sentiments. Il semblait naturel qu’une princesse épouse l’homme que son père avait choisi pour elle, un prince, plutôt séduisant, qui avait tué un dragon, que demander de plus ? De l’aimer peut-être ? Les sentiments, c’était indispensable pour Charmant, il avait cru bien des fois être amoureux, mais il savait que l’amour devait être bien plus transcendant et fort que tout ce qu’il avait pu ressentir jusqu’alors. Cela il ne pouvait que le deviner, puisque pour le moment il n’en avait encore jamais fait l’expérience…

Se vider l’esprit de toutes ces pensées était l’objectif qu’il c’était fixé en partant au galop sur le dos de sa fidèle monture… Mais pour le moment il n’y arrivait pas, ni le vent qui fouettait son visage, ni les obstacles que la nature opposait à sa course, ni la beauté du décor, ne parvenait à le distraire. Il lui fallait un élément totalement inattendu, pour mettre fin au tourbillon interminable de ces pensées et aussi à sa chevauchée. Bondissant de sa monture, il pensait qu’il fallait qu’il porte secours au plus vite à celui qui venait de chuter assez lourdement sur le sol. Mais à première vue, il ne semblait pas être touché physiquement, en tout cas le prince ne put constater aucune blessure apparente. James fut donc soulagé de ne pas avoir fait un blessé dans cet accident, toutefois son soulagement fut de courte durée. Il observa en détails le garçon qui venait dans sa direction, en marchant comme à quatre pattes, comme s’il était un singe.

C’était là un comportement des plus étranges et c’était bien la première fois qu’il observait quelqu’un agir de la sorte… Seule explication possible à cela, Charmant avait sous-estimé les dommages engendré par la chute que le garçon avait fait. Il le dévisagea, la mine inquiète et l’écouta s’exprimer. Même s’il arrivait à prononcer des mots, à bien regarder l’expression de son visage et son regard lorsqu’il les prononçait, on aurait dit qu’il découvrait le mot qui franchissait ses lèvres pour le première, ou qu’il en retrouvait que partiellement sa signification. Sans oublier qu’il se déplaçait d’une façon pour le moins non-conventionnelle, il réussit toutefois à lever son bras vers lui pour jouer avec l’une des manches du jeune homme. James le laissa faire à sa guise sans rien objecter, même s’il était inconvenant d’agir ainsi avec un prince. Il n’en était pas vraiment un et il pardonnait bien volontiers au garçon qui semblait être en état de choc.

Sa grande interrogation du moment était de savoir quelle attitude adopter ? Visiblement même si le garçon qu’il venait de rencontrer était grandement désorienté, il avait tout de même réussit à se présenter et par politesse il se devait de faire de même :

- Moi c’est James....

Ca faisait longtemps qu’il n’avait pu se présenter aussi simplement. Le dénommé Tarzan, n’avait apparemment pas reconnu celui qui se tenait devant lui, le prince Charmant en personne. Ce dernier appréciait cela, il n’avait donc pas besoin de faire semblant d’être une personne importante, accablé par le poids des obligations et du protocole de son rang… Présentement il n’était que James, un homme qui passait par-là à cheval et c’était bien suffisant. Lui décochant un sourire bienveillant il chercha ensuite à s’enquérir de l’état du jeune homme :

- Vous allez bien ? Vous êtes blessé ?

En même temps qu’il exprimait ces interrogations, il les mimait pour plus de compréhension et pour être sûr que le message serait bien reçu. Aussi il prenait soin de bien articuler chaque mot. Il posa sa main sur sa tête et fit une moue, pour exprimer la possibilité d’une blessure à la tête. Il en fit de même plus rapidement avec les bras et les jambes, puisque le garçon ne se tenait pas debout… Puis attendant la réponse de Tarzan, il attacha les rennes de son cheval à l’arbre le plus proche pour avoir les mains plus libre et ne pas se préoccuper de sa monture.

HJ: Désolé pour le retard, je suis débordé mais je n'oublie pas mon fofo préféré et mes rps Wink


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: La face cachée de l'univers Ft James "Charming"   Dim 29 Sep - 19:55








La face cachée de l'univers.

Tarzan φ James.


Tarzan n'était pas un homme comme les autres, sa vie parmi les singes l'avait rendu diffèrent autant dans sa manière de se comporter que de penser. Pour lui, il était naturel de toucher tout ce qu'on ne connaissait pas, rien que pour mieux comprendre de quoi il en retournait. Les convenances ne faisaient pas partie de son quotidien et encore moins les significations des vêtements que portait l'homme dont il avait croisé la route. Toutes personnes auraient reconnu qu'il venait de haute de naissance ou alors savoir qu'il était en présence d'un prince, mais même ce mot ne signifiait rien pour Tarzan, ce n'était pour lui qu'un nouveau spécimen de son espèce, un autre moyen d'étudier d'un peu plus près ce qu'était un homme, ce qu'il aurait dû être si Kala ne l'avait pas recueillit après la mort de ses véritables parents.

Ne pensant plus du tout à ce qui l'avait mené à s'éloigner du camp, il approfondissait son observant de l'homme, sans aucune crainte, s'approchent même très près de lui pour lui saisir sa manche, jamais il n'avait vu ce genre d'habit auparavant et il fallait être honnête, cela paraissait bien encombrant. En même temps depuis son plus jeune âge, il avait porté qu'une simple peau de bête, laissant son torse libre. Celui-ci était recouvert de cicatrices plus aux moins longues, font lors des expérimentations de son enfance ou alors durant ses combats contre des bêtes féroces pour défendre les siens. Il était agile et rapide et se relevait être un adversaire redoutable, quand il ne se conduisait pas comme un enfant.

Toujours sur ses quatre pattes, il ne pouvait s'empêcher de prononcer certains mots en langue commune, il arrivait à apprendre très vite toute sorte de choses, comme les sons, les gestes ou les histoires. Cela avait favorisé son rapprochement avec Jane et sa compréhension du monde dans laquelle il vivait, sauf qu'il était loin d'être un élevé exemplaire, il fallait l'avouer qu'il apprenait que pour plaire à Jane. Pour le moment, il en était venu à se présenter, comme l'étranger venait de le faire, Inquiétude était un très joli prénom pour lui, il aimait beaucoup le prononcer et donc tout en touchant son torse, il acclama « Tarzan », son propre nom.

- Moi c’est James....

Ah, il avait donc deux noms, Inquiétude James comme Jane portait, d'après ce qu'il avait compris cela arrivait pour certaine personne, lui cela serait surement Tarzan Gorille, si on pouvait choisir son propre deuxième nom c'est celui là qu'il choisirait pour prouver à quelle famille il appartenait. À quoi ressemblait le clan James ? Avait-il un père comme celui de Jane ?

- Vous allez bien ? Vous êtes blessé ?

Inquiétude commençait à faire une danse de plus bizarre, cela ressemblait à un gorille qui se grattait la tête et mécontent, il imitait certainement kerchack, il était le seul à ne jamais sourire. Non, ce n'était pas ça, voilà qu'il se touchait les bras et les jambes. Sans même remarquer que James était parti attacher son cheval à l'arbre le plus proche, il se leva de toute sa hauteur et vu qu'il adorait imiter tout ce qu'il voyait, il exécuta les mêmes gestes plusieurs fois. Pour finir, emporter par l'excitation, il se mit à tourner en rond en faisant le bruit du gorille, pensant voir son ami cheval, il fit étonner de constater qu'il se trouvait plus loin.

- Cheval lien pas bien !

Il ne comprenait pas pourquoi celui-ci se retrouvait à attacher, alors en prenant appuie sur ses pieds, il s'élança à grande vitesse sur une branche qui se trouvait un peu plus haute et d'une grande rapidité se retrouva jambe accrocher à la branche, tête en bras et les mains prêtes à détacher l'animal, sauf que le noeud lui semblait difficile à défaire plus il tirait dessus, plus cela semblait se serrer à l'arbre. Curieux, il se laissa tomber au sol pour refaire face à inquiétude, restant sur ses deux pieds, il lui semblait capter une lueur étrange dans le regard du chevalier, ce qui lui fit oublier les liens du cheval, de toute façon, il pourrait les couper un peu plus tard avec son genre de couteau qu'il avait fait lui-même quand il était plus jeune.

- Inquiétude James, Aller bien ?

Ps : Ne te fais pas de soucis, tu as le temps pour répondre !



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: La face cachée de l'univers Ft James "Charming"   Dim 20 Oct - 18:07








La face cachée de l'univers.

Tarzan φ James.

En observant le garçon dont le prince Charmant venait de faire la brusque rencontre, il était plus qu’évident, que ce dernier ne se comportait pas normalement. Dans l’esprit de James la seule explication possible et donc envisageable à ce comportement des plus étrange ne pouvait être que le résultat de cette chute. Même si physiquement il ne semblait en avoir récolté aucune séquelle, psychologiquement le bilan semblait être bien différent et plus grave… Le jeune homme ne savait comment agir en pareille circonstance, il n’était pas guérisseur, ni même sorcier et n’avait aucun remède miracle dans l’une des sacoches sur son cheval.

Pour le moment il se contentait d’observations les plus détaillés possibles, pour dresser une liste de l’étendue des symptômes dont Tarzan pouvait souffrir. James agissait avec prudence, craignant des réactions démesurées voir peut-être violentes. Après un tel accident les actions des blessés pouvaient être des plus imprévisibles et le prince en eut très vite la confirmation par la preuve. Le garçon continuait à se déplacer très étrangement et à utiliser un langage décousu, dont les phrases étaient totalement dépourvues de verbes. Très clairement le fait que Charmant attache ainsi son cheval à un arbre dérangea le blessé. Et au lieu de s’en offusquer et de le faire remarquer par quelques arguments, il préféra directement agir en la conséquence !

James observa le jeune homme s’élancer avec une vivacité et une rapidement de mouvements impressionnante. Se yeux s’écarquillèrent comme des billes devant une telle prouesse, qui paraissait des plus improbables mais dont il avait pourtant était le témoin. Il lâcha même dans un souffle un : « waouh ». Sans oublier qu’en plus de ce bond impressionnant le dénommé Tarzan effectua une pirouette d’une grande dextérité pour ensuite se retrouver étrangement pendu à l’arbre où était son cheval. Le garçon sembla vouloir détacher le cheval du prince. Ce qui alarma immédiatement Charmant et en posant vivement une main sur les rennes du cheval (au cas où il déferait son nœud), il signala :

- Non, il pourrait s’enfuir si vous le détachiez.

Puis il le regarda droit dans les yeux pour voir si en plus d’avoir quelques peu perdu ses moyens d’expressions, il avait aussi des problèmes de compréhensions. Encore une fois il n’eut pas à se poser la question bien longtemps, avant que le jeune homme ne réponde sans même avoir été interrogé sur le sujet. Inquiétude James ? Se pouvait-il qu’il croit sincèrement qu’il s’appelait ainsi ? Le cas paraissait davantage plus grave que ce que James l’avais soupçonnait de prime abord. Il le couvrit d’un regard très inquiet, tout en tentant de réfléchir à ce qu’il pourrait faire pour lui venir en aide. La première chose qui lui vint naturellement à l’esprit fut tout d’abord de reprendre sa dernière intervention pour la corriger. Même s’il n’était pas convaincu d’être comprit par son interlocuteur il fallait toujours tenter l’expérience pour voir. Et puis le prince avait bon espoir que tous ces symptômes n’étaient que passagers et qu’ils disparaitraient peut-être d’eux-mêmes.

- C’est juste James… c’est mon prénom. Comme vous le vôtre c’est Tarzan.

Il avait parlé plutôt lentement en prenant soin d’articuler chaque syllabe, chaque son, pour parer à tout problème possible d’audition. Mais pour toute réponse il crut déceler un regard perplexe, signifiant qu’il n’avait très probablement pas compris ce qu’il venait de lui dire. Ce n’était pas vraiment dans ses habitudes, mais finalement le jeune homme prit le partit d’essayer de s’exprimer de la même façon que Tarzan. Il prit une profonde inspiration le regarda et s’exprima à nouveau beaucoup plus simplement, alliant à ses mots des gestes :

- Moi, James … vous Tarzan.

Mettant la main sur son torse à la première partie de son propos et en tendant sa main à plat en direction du garçon à la seconde. Cette deuxième tentative paru plus fructueuse et James en était ravi, même si cela ne lui disait pas encore ce qu’il convenait de faire pour parer à cette fâcheuse situation. Il aurait voulu au moins le reconduire chez lui, là-bas il devait surement y avoir des gens qui sauraient s’inquiéter de l’état du garçon et qui lui fournirait les soins appropriés pour parvenir à son rétablissement. Il restait cependant à savoir comment il pourrait lui demander : où est-ce qu’il habitait et s’il pouvait l’y accompagner ? James garda pour le moment ces questions pour lui. Il souhaitait tout d’abord faire en sorte que Tarzan descende de l’arbre et oubli l’idée de libérer sa monture. Jetant des regards alentours, le prince se dirigea vers un buisson, il en recueillit quelques baies comestibles au creux de sa main. Apparemment il s’agissait de groseilles, il tendit sa main généreusement dans sa direction en disant simplement :

- Manger ?

Puis pour mieux lui montrer ce qu’il voulait dire par-là il prit l’une des baies entre deux doigts. Ainsi il pourrait lui montrer ce qu’il convenait de faire avec en la dirigeant vers sa bouche…


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: La face cachée de l'univers Ft James "Charming"   Sam 26 Oct - 11:42








La face cachée de l'univers.

Tarzan φ James.


Il paraîtrait que tout arrivait pour une raison précise, était-ce un coup du destin qui avait fait briser la branche sur laquelle Tarzan se trouvait ? Devait-il rencontrer Inquiétude James ? Était-ce lui qui allait l'aider à faire son choix entre l'amour d'une femme et de sa famille ? Au premier abord, il était très facile de penser que l'homme-singe ne comprenait pas ce qu'était l'amour, mais durant toute sa vie, il avait été entouré par ce sentiment, il avait été heureux. Certes en oubliant que souvent il ne se sentait pas à sa place et qu'il devait toujours faire ses preuves devant Kerchack. Mais en fait la seule question qui fourmillait dans sa tête, serait-il plus a à place parmi les hommes ? Il ne réalisait pas encore à tel point il était différent d'eux et si jamais il ne trouvait sa place, si son destin était de toujours d'avoir ce sentiment de solitude. Il n'y a que l'avenir qui pourrait répondre à ses questions.

Pour le moment, Tarzan semblait avoir oublié tous ses tracas. Il faisait face à Inquiétude James, appuyer sur ses deux pieds, le dos bien droit. Cela faisait très peu de temps qu'il s'était accoutume à cette posture et à présent cela lui semblait tout aussi naturel que de se tenir sur ses quatre pattes, les doigts recroqueviller, pour un meilleur appuyé sur le sol, tel un véritable gorille.

Tarzan scrutait la moindre variance du regard d'Inquiétude James, il y avait quelque chose qui lui semblait reconnaître, lui aussi semblait perdu d'une certaine façon. Alors, il lui demandait si tout allait bien.

- C’est juste James… c’est mon prénom. Comme vous le vôtre c’est Tarzan.

Pourquoi avoir dit son nom ? Avait-il fait quelque chose de mal qui aurait pu blesser Inquiétude James ? Qui était ce prénom ? Tarzan ne connaissait que le mot nom et ne comprenait pas réellement le sens de sa phrase. D'un coup une idée lui vint, Inquiétude James avait surement perdu quelqu'un dans la forêt, oui cela devait être ça, prénom s'était perdu. S'il pouvait l'aider, il le ferait, la forêt était sa maison et il lui serait facile de trouver une personne égarée.

Fort heureusement que James savait se montrer patient, car s'il n'avait pas une nouvelle fois, tenter l'expérience de bien lui expliquer son nom, Tarzan serait sans doute parti dans la forêt à la recherche de Prénom.

- Moi, James … vous Tarzan.

Un sourire s'afficha sur son visage, Jane s'était présentée de la même façon, bougeant ses mains d'un sens à l'autre pour bien lui faire comprendre son erreur, il s'appelait donc James, c'était cela qui voulait lui expliquer depuis le début. Par principe, il fit lui-même le geste, ainsi le chevalier comprendrait qu'il avait enfin compris.

- Tarzan... James !

Inquiétude et Prénom s'étaient totalement évaporés de l'esprit de l'homme gorille. Communiqué n'était pas si difficile que cela, si on s'en donnait les moyens, Tarzan avait déjà hâte d'aller raconter cette rencontre à Tok et Tantore ou alors à Jane. L'hésitation de son coeur revint aux triples galops. La raison de sa présence dans cette partie de la forêt ne s'était pas camouflé longtemps. Comment allait-il réussir à choisir entre ses deux vies ? Plonger dans ses pensées, il n'avait pas vu James partir ramasser des fruits, non quand elle reporta son intention sur lui, il lui tendait la main pour lui en proposer.

- Manger ?

James commença d'ailleurs lui-même à goûter un des aliments positionner dans sa main. Tarzan le regarda tout d'abord faire, il avait appris qu'il était dangereux de manger certains fruits dans la forêt, certains animaux avaient péri, alors l'homme-singe s'était toujours méfié. Puis il fallait le dire qu'il n'avait pas faim, non une sorte de compression dans son estomac lui enlevait toute envie d'avaler la moindre chose.

- Pas manger !

Son air devint plus triste, Jane ou sa famille ? Ce choix devait être pris très vite et il en avait pas envie, pourquoi devait-il prendre une décision ? Kerchack se montrait une nouvelle fois très sévère à son égard. Soufflant tout en laissant retomber ses épaules, d'un bond il atterrit contre un arbre, pour se laisser tomber un sol, dos contre lui.

- Tarzan réfléchir... Choisir entre Jane et Famille...

Il porta son regard vers le chevalier et sa monture est si lui l'aidait. Il n'avait pas l'air de mourir de ses fruits, alors surement qu'il était aussi très intelligent pour l'aider à prendre la bonne décision. Une lueur d'espoir fit pétiller son regard et il demanda :

- James réfléchir avec Tarzan ?


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: La face cachée de l'univers Ft James "Charming"   Ven 1 Nov - 19:45








La face cachée de l'univers.

Tarzan φ James.

Ca paraissait bien peu de choses d’arriver simplement à se présenter à un inconnu, mais au vue des paramètres de la situation actuelle c’était presque une prouesse. En tout cas James n’en était pas peu fier et souhaitait pouvoir aider davantage le dénommé Tarzan si cela restait dans ses possibilités… Il le jucha du regard, le couvrant d’un sourire et d’un regard bienveillant, voulant à tout prix instauré un climat de confiance où les deux hommes pourraient se parler sans crainte, ni détour. Le prince Charmant n’était pas vraiment du genre cachotier et si on le disait parfois mystérieux c’était le fait le plus involontaire de sa part. Comme tout le monde il avait toutefois ces petits secrets, ces problèmes. Sa position de prince du royaume faisait qu’il ne pouvait discuter qu’avec un cercle très réduit de personnes de tout cela. Mais à bien considérer Tarzan, il se dit qu’il pouvait peut-être se confier à lui, après tout il semblait ignorer le simple fait qu’il soit actuellement en train de converser avec un prince. C’était une chance et peut-être même que cela lui permettrait d’y voir plus clair…

Loin de se vexer du refus qu’il essuya avec sa tentative de proposer quelques baies, il les garda soigneusement dans sa main et en avala une seconde. Il nota ensuite la mine soudainement grave et triste qui s’empara du visage du jeune homme. James n’en devina pas la cause et ne pensa pas un instant qu’elle pouvait être liée d’une manière à une autre aux baies qu’il avait offert de bon cœur un instant avant. Il en avala d’ailleurs une troisième, en commençant à sentir dans sa gorge un léger gout de groseille. Pendant ce temps il observa Tarzan effectuer une nouvelle pirouette avant de s’adosser à un arbre. Le prince choisit de l’imiter se laissant choir contre l’arbre le plus proche qui faisait face à son interlocuteur. Pour sa part il n’effectua aucune pirouette, il fit juste quelques pas rapides pour rejoindre l’arbre qu’il avait repéré.

Comme il le faisait depuis qu’il c’était rencontré Tarzan s’exprima très simplement, en ne donnant pas vraiment des phrases finies, mais avec les mots essentiels pour comprendre le sens général de chacune de ses répliques. James le regard très intrigué et heureux à la fois de ce qu’il venait de lui dire. A vrai dire, il n’avait pas exactement comprit à quoi pouvait bien faire allusion le garçon quand il disait : « Choisir entre Jane et Famille... ». Qui était cette Jane ? A priori une femme, à laquelle il devait tenir assez pour hésiter entre la choisir elle où sa famille… D’un autre côté le prince était content d’apprendre qu’il n’était pas le seul à être dans la tourmente, des questions en tête… Ils étaient apparemment tous deux à un carrefour très important de leurs vies et ils avaient dû se rencontrer aujourd’hui pour mieux mûrir leurs décisions et faire le meilleur choix possible pour leurs avenirs.

- Moi devoir choisir entre…

En entendant le jeune homme s’exprimer de la sorte il avait voulu faire de même, les premiers mots qui sortirent de la même forme simplicité que celle adopté par Tarzan furent libérateur puis il c’était arrêté… Il ne pouvait rien dire de plus et cela ne lui été venu à l’esprit qu’au moment où il allait se prononcer. James n’avait aucun choix possible, il était contraint de suivre la route qu’on avait tracé pour lui et il ne pouvait qu’espérer que sa destinée changerait le tracée de cette route pour son bonheur et celui des personnes qu’il rencontrerait. Pour l’instant il n’avait pas envie d’aborder ses problèmes personnels, après tout il avait entreprit cette chevauchée pour oublier un instant sa vie de prince. En compagnie de Tarzan ça paraissait un objectif tout à fait possible à atteindre alors autant saisir cette opportunité. Pour commencer il répondit favorablement à sa demanda en lançant la question qui brûlait ces lèvres :

- Qui est Jane ?

James défit sa ceinture avec son épée et la déposa sur le sol à côté de lui pour être un peu plus à l’aise assis contre l’arbre. Il avala de nouveau quelques baies et glissa celles qui restaient sur une belle feuille verte qu’il arracha à l’arbre au-dessus de lui. Puis il déposa la feuille entre eux deux, accessible à chacun en tendant simplement le bras. Ainsi il n’avait plus à les garder en main, ni à tenter d’en proposer à nouveau au jeune homme, il était libre de se servir si l’envie lui en prenait. Il prit ensuite sa gourde et but deux gorgées de l’eau qu’il avait emportée avec lui. Une fois sa soif étanchée il referma la gourde et la déposa à côté de la feuille.


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: La face cachée de l'univers Ft James "Charming"   Sam 2 Nov - 11:34








La face cachée de l'univers.

Tarzan φ James.


Toute vie est parsemée de décision à prendre, guidant vers une destinée plutôt qu'une autre. Si Kala n'avait pas sauvé Tarzan quand elle n'était alors qu'un enfant, il aurait cessé d'exister il y a bien longtemps, jamais il n'aurait rencontré le prince d'un royaume voisin, ni Jane. Sa mère l'avait aidé à s'adapter à la vie sauvage, l'avait aimé et surtout lui avait appris certaines conduites à avoir, comme elle disait toujours, il fallait simplement écouter son coeur. Le seul souci était que son coeur chavirait entre deux ports, l'un vers les bras chaleureux d'une mère, entouré par tous ses amis d'enfance et de l'autre côté une femme qui s'était imprégné dans son âme, pensant à elle dès qu'il voyait une fleur, le soleil se lever, des oiseaux qui s'envolent d'un arbre, en fait il était clair qu'elle était devenu une vraie passion.

Perdu, c'était son état d'esprit actuel... l'excitation de cette nouvelle rencontre et d'avoir vu pour la première fois un cheval lui était passé. S'étant adossé à un arbre, il ne savait quoi faire pour trouver la solution... S'il choisissait sa famille, il savait qu'il aurait le coeur brisé de ne plus voir Jane, mais s'il décidait de suivre Jane au château dont elle lui parlait souvent, que deviendrait sa vie ? Il ne savait pas du tout ce qui l'attendait là-bas, si cela ressemblait rien qu'un peu à sa vie dans la forêt, oui suivre la femme qui l'aime le mènera à découvrir ce qu'il aurait pu être, peut être une partie de lui-même qu'il ne connaissait pas encore.

James l'imita et s'installa contre un arbre, celui-ci mangeait toujours les fruits qu'il avait ramassés dans un buisson. L'homme-singe se demanda si lui pouvait l'aider à réfléchir, oui c'était un homme comme Jane et un peu comme lui, surement qu'il serait comprendre la situation dans laquelle il se trouvait et pour l'aider à prendre une décision. Alors, Tarzan demanda si jamais allait réfléchir avec lui, l'aider à choisir entre sa famille et Jane.

- Moi devoir choisir entre…

Tarzan attendait la fin de sa phrase, entre quoi il devait-il choisir ? Se trouvait-il aussi dans la même situation que lui ? La seule certitude était qu'il était impossible que James est grandi parmi les gorilles, non il ressemblait bien trop à un homme. Alors quoi ? Sa famille, encore mieux son père lui imposait-il un choix à faire ? L'homme-singe avait arrêté de bouger, ne clignait plus des yeux, son regard pointer vers James qui ne semblait pas vouloir finir sa phrase. Quel drôle d'attitude !

- Qui est Jane ?

Tout en posant sa question, James enleva son gros couteau très long, pour la poser auprès de lui et mangea quelques baies avant de les déposer sur une feuille arrachée de l'arbre. Très observateur, Tarzan n'avait qu'une seule envie de l'imiter pour pouvoir apprendre, c'est ce qu'il avait fait ses dernières semaines avec Jane, son père et l'occasion Clayton. Au lieu de faire comme le prince, il pensa à Jane, à sa jolie Jane, rien qu'entendre son nom le faisait sourire, son coeur battait plus fort et il lui donnait envie de la retrouver. Collant sa tête contre l'arbre, il était facile de lire dans son regard à tel point il l'aimait.

- Femme, Yeux et sourire jolie, dessine beaucoup. Jane belle, parfaite !

Le si peu de mots qu'il connaissait, il venait de prononcer ceux qui correspondaient le plus à sa douce amie. Respirant une grande bouffée d'air, il réalisa qu'il était impossible de James comprendre, vu qu'il ne lui avait pas raconté toute l'histoire. Alors, tout en bondissant sur ses deux pieds.

- Elle voir Gorille, alors emmener voir famille, mais Kerchack aime pas les hommes et me dire de choisir si moi homme ou gorille, choisir entre suivre Jane ou rester Famille.

À chaque mot, il avait joué la scène, d'abord il s'était tenu bien droit comme Jane et quand il avait parlé de gorille s'était mis dans la première position quand il avait rencontré le prince. Pour Kerchak, il avait montré avec ses bras qu'il était le plus gros des gorilles, le chef et quand il s'exprima sur son choix, il se laissa retomber contre l'arbre. Cette situation le rendait réellement triste, car il ne savait pas ce qu'il était lui ?

- James me dire... Moi être homme ou gorille ?


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: La face cachée de l'univers Ft James "Charming"   Mar 24 Déc - 16:00








La face cachée de l'univers.

Tarzan φ James.

Amoureux… Tarzan était épris de cette demoiselle qui se prénommait Jane, c’était une évidence. Avant même qu’il n’écoute la description qu’il lui délivra il l’avait compris. Son regard, sa façon d’être et de se tenir le trahissait bien avant que ses mots n’en apportent la preuve concrète. Le prince ne savait pas précisément tous les sentiments qu’on pouvait ressentir quand on était amoureux, il en avait juste une idée générale et aspirait à trouver lui aussi l’amour. Le portrait qu’il dépeignit de sa douce aimée était très simple et délivré le plus naturellement du monde sans avoir à rechercher ses mots le moindre instant, c’était une description très touchante qu’il lui donna de la dénommée Jane. Il voulut lui dire ce qu’il en pensait mais il fut pris de vitesse par le jeune homme qui se lança dans un discours pour le moins surprenant.

Il lui sembla que sa démarche était celle de révéler des morceaux de son passé et de ses pensées aussi. Charmant fut touché par tant de sincérité, c’était une qualité dont tout le monde ne possédait pas le talent et la bonté de cœur nécessaire pour l’utiliser. Sans compter que leur rencontre datait en une poignée de minutes tout au plus. Le jeune homme prit donc comme un devoir des plus importants de l’écouter et de le conseiller si cela était dans ses possibilités. Il dut se repasser le discours qu’il lui dit une bonne dizaine de fois dans sa tête avant d’en saisir concrètement le sens. Car à la toute première écoute de son message il devait bien l’avouer… il n’avait absolument rien compris à cette histoire qui ne tenait pas debout et dont les péripéties lui étaient inconnus.

En résumé qu’avait-il compris de l’histoire que Tarzan avait tenté de lui transmettre. Il était évident que les protagonistes de cette histoire étaient le garçon lui-même et la prénommée Jane, qui paraissait être sa bien-aimée. Le dilemme de ce récit était apparemment l’appartenance à une espèce : les humains ou les gorilles ? C’était à ce niveau-là qu’un brouillard voilait la vision du prince. Quel était le lien entre Tarzan et les gorilles ? Avait-il était enlevé ? Agressé par ses animaux ? S’y intéressait-il pour une raison sentimentale ou autre ? Ou peut-être que James avait sous-estimé les dommages subit par le garçon suite à sa chute, celle-ci ou d’autres précédentes… Au milieu de cette histoire des pièces du puzzle ne s’emboitait nulle part et il se devait de les mettre pour le moment de côté : « sa famille » « Kerchack ».

Sa toute première idée fut de l’emmener voir un magicien un spécialiste qui aurait pu le soigner d’une quelconque manière et ainsi l’aider à y voir plus clair. Il avait déjà eu cette pensée un peu avant, mais les propos de Tarzan le poussaient encore à réfléchir à cette option d’action. Même si pour le moment il voulait encore chercher à comprendre la situation dans son ensemble et il laissait ainsi une chance au jeune homme de prouver d’une manière ou d’une autre que ses propos pouvait avoir un fond de vérité. James choisit de poser ses questions le plus simplement qu’il le pu pour être compris par son interlocuteur :

- Gorilles ? Qui être pour toi les gorilles ? Pourquoi toi me parler d’eux ?

Bien entendu le fait que Tarzan lui ait parlé tout en mimant chacune de ses paroles l’avaient plutôt aidé, mais malgré cela il n’avait pas tout saisit à la description qu’il avait voulu lui dépeindre. James avait pour sa part très envie d’oublier ses soucis personnels et se plonger dans l’univers et les problématiques d’une autre personne lui semblait être une vraiment bonne alternative pour s’évader un peu de ses sombres pensées. Encore fallait-il pour cela arriver à se glisser dans cet univers et en comprendre l’environnement, les tenants et les aboutissants. Charmant tint quand même à montrer qu’il avait compris quelques choses par-ci, par-là et qu’il pouvait déjà lui certifier un fait !

- Tarzan aime Jane, je pense. Et toi être un homme, comme moi, on est pareil !

Cela répondait-il à toutes ses interrogations, surement pas mais peut-être à quelques-unes et peut-être cela l’aiderait-il à y voir un peu plus clair… James le regarda fixement attendant la suite de son discours, il se surprit même par la curiosité grandissante en lui. Il délaissa même les baies avec lesquelles il se délectait quelques instants avant.


© Méphi.
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: La face cachée de l'univers Ft James "Charming"   Jeu 9 Jan - 21:29








La face cachée de l'univers.

Tarzan φ James.


Devoir se faire comprendre de James n'était pas si facile qu'il le pensait. C'était vraiment plus simple avec Jane, rien qu'un regard échanger, nullement de mot... Enfin elle avait préféré lui apprendre le langage des hommes qu'il maîtrisait du mieux qu'il pouvait. D'ailleurs, James Inquiétude semblait tout de même suivre ce qu'il racontait, en tout cas Tarzan lui était persuadé d'avoir une conversation tout de plus normal, celle dont lui avait tant parlé Jane, il manquait simplement l'eau avec des feuilles dedans. Tarzan avait voulu faire découvrir ce breuvage à sa mère, quelques feuilles prisent au hasard associé à l'eau froide prise dans la rivière la plus proche. Sauf que sa préparation n'avait pas du tout le même goût que celui de Jane et ne parvint pas à faire plaisir à sa mère vue la grimace qu'elle lui lança.

Sa vie était sans complicité majeure, Tarzan ne se doutait pas de ce qui l'attendait s'il devait suivre Jane, non rien ne serait plus pareil quand il découvrirait ce que cache la race des hommes, ce dont il était capable de faire rien que pour le pouvoir et ce n'est pas James qui lui ferait saisir tout cela. Non, le prince appartenait tout comme Jane et son père, aux personnes qui se battaient pour le bien de tous et non pour leurs profits. Il suffisait d'un simple regard pour le comprendre, l'homme-singe avait cette faculté de regarder les gens et d'y voir comme les enfants, une certaine vérité.

Il avait besoin de réponse, de comprendre les mots souffler par son coeur. Une décision devait être prise et pour le moment, il s'en sentait incapable. Deux mondes, une seule famille, voilà l'idée pour laquelle il voulait se battre. Mais Kerchak était intraitable, hors de question pour lui de se mélanger au monde des hommes, lui les connaissaient sans doute mieux que Tarzan. Mais il n'arrivait pas à saisir ce qui l'effrayait tant dans cette espèce, ne les voyant pas aussi dangereux que le chef de sa famille lui disait. Tant de questions, tant de décisions, Tarzan décida de demander de l'aide à James inquiétude sentant qu'il pourrait le comprendre. Sauf qu'au lieu de répondre, il posa d'autres questions.

- Gorilles ? Qui être pour toi les gorilles ? Pourquoi toi me parler d’eux ?

Tarzan le dévisagea, pourquoi il parlait ainsi ? Était-il d'un autre monde que Jane ? Parlait-il cheval ? Une langue qu'il n'avait pas apprise ? Oui, il était loin d'imaginer qu'il parlait lui-même ainsi, pensait être claire comme Jane. Par preuve de bonne foi, il décida de lui expliquer doucement

- Famille est Gorille, Grandir avec gorille... Gorille famille !

Un grand sourire naquit sur son visage, persuadé qu'il avait enfin bien expliqué son lien avec les gorilles. N'était-ce pas courant d'avoir été élevé par des singes ? Pour lui cela semblait tout à fait normal, mais il avait bien remarqué que Jane avait été surpris par ce point. En même temps, lui c'était ses drôles de vêtements qui lui paraissaient étrange.

- Tarzan aime Jane, je pense. Et toi être un homme, comme moi, on est pareil !

Pareil ! Voulant être sur de ses propos, il bondit pour retomber sur ses pieds et s'approcha d'une distance peu conventionnelle du prince, l'examinant une nouvelle fois du regard, allant à lui tirer ses court cheveux.

- Toi pas cheveux pareil, ni robe...

Tarzan possédait de long cheveux bruns et ne s'embarrassait pas de tous ses vêtements. Non, il n'était pas pareil. Par contre, il était vrai que Jane représentait tout pour lui, il était normal de la choisir elle, de passer sa vie près d'elle. James avait réussi à l'aider comme il l'avait pensé plus tôt.

-Moi choisir Jane, doit aller voir Jane.

Il ne laissa pas le temps au prince de réagir, que sans prendre aucun élan, il s'élança pour attraper la branche qui se trouvait un peu plus haut et grâce à une liane a laquelle il s'agrippa, alla rejoindre un arbre qui se trouvait un peu plus loin. Il s'éloignait au fur à mesure, mais d'un coup fit demi-tour pour retourner près de James et les jambes accrocher à la branche et la tête vers le sol, lui demanda :

- Veux venir ou partir cheval chez toi ?


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: La face cachée de l'univers Ft James "Charming"   Ven 27 Juin - 14:24








La face cachée de l'univers.

Tarzan φ James.

Intérieurement le fait de s’exprimer d’une façon aussi simple et décousu le faisait beaucoup rire. Peut-être était-ce de cela dont il avait besoin pour se changer les idées, de distractions ? Quoiqu’il en soit James appréciait beaucoup le fait de ne pas avoir cette fois-ci à endosser un rôle qu’il n’était pas encore tout à fait prêt à jouer dans son entièreté. Là, à cet instant, en compagnie de Tarzan, il était juste James, rien de plus. Pas un prince, pas un noble, pas un guerrier, pas le futur héritier du royaume, pas le fiancé de la princesse Abigaël… juste James. Cette simple perspective était à elle seule bien réconfortante et apaisante. Il décida donc très naturellement et rapidement, de ne plus se préoccuper que de la situation de l’homme qu’il venait de rencontrer.

Et en se focalisant ainsi exclusivement sur lui, une idée folle lui vint à l’esprit. Et si cet homme était un sauvage ? S’il avait toujours vécu au milieu de cette forêt ? Cela expliquerait pourquoi il parvenait difficilement à s’exprimer, pourquoi il prenait James pour un étranger, cette étrange façon de se vêtir… Mais cela était-il vraiment possible ? Pourquoi un homme aurait vécu au milieu des bêtes, dans un lieu aussi hostile, dangereux et incommode ? Il garda dans un coin de sa tête cette hypothèse auquel il avait du mal à apporter beaucoup de crédit et mis aussi de côté ses interrogations sur le passé de Tarzan. Mais il n’eut pas l’occasion d’y revenir, Tarzan le devança et répondit à certaines d’entre elles. Ainsi il avait été élevé par une famille de gorilles et il se considérait comme l’un de ses membres…

C’était une histoire de plus en plus étrange, mais pas un instant il ne lui vint à l’idée de remettre en cause la véracité de ses propos. Il lui suffisait de regarder les yeux de Tarzan, pour y lire sans difficulté, la sincérité qu’il dégageait et avec laquelle il s’exprimait. D’ailleurs en le regardant il ne lui avait pas échappait, ce qui lui sembla être proche d’une légère moue quand James tenta de s’exprima dans un langage similaire au possible de celui du garçon. Apparemment sa tentative n’avait pas été des plus concluantes. Peut-être parlait-il trop vite ? Ou avec des mots inconnus ? Ou peut-être qu’un tel langage dans sa bouche à lui était bien trop étrange pour être recevable d’une quelconque façon que ce soit… La révélation que lui avait dévoilé Tarzan l’avait tellement surprit qu’il répliqua sans revêtir cette fois-ci le langage qu’il avait expérimenté peu avant :

- Tu n’as pas grandi avec les hommes ? Pourtant tu es un homme…

Il avait tout une multitude de questions qui lui brulaient les lèvres et il se retenait de toutes les poser à la fois lors d’une seule et même intervention. Il espérait secrètement que le jeune homme ne le trouvait pas trop indiscret, ou curieux à son sujet, même s’il était vrai que c’était le cas. James se prenait à vouloir découvrir le monde de Tarzan, il avait l’air si différent de tout ce qu’il pouvait connaitre jusque-là. Même s’il ne faisait que dépeindre sa réalité, sans l’invité à en faire partie, cela le comblerait déjà beaucoup. Pourquoi ? Il ne savait pas exactement… Le prince avait cruellement envie de nouveauté, comme s’il manquait d’un nouvel air, de nouveaux horizons…

Le jeune homme semblait souligner un point avec lequel il était en désaccord avec James, pour lui ils n’étaient pas du tout pareils. Il le lui dit et le lui montra même en tirant sur ses cheveux. Heureusement pour Charmant, il avait des cheveux très court et il n’eut pas mal, bien au contraire cela le fit sourire de le voir réagir ainsi. En même temps que Tarzan l’examinait sous toutes ses coutures, avec son regard d’expert il renchérit :

- Pourtant si… on a deux bras, deux jambes, une tête, on parle la même langue, on est couvert d’une peau et non de poils.

Il aurait aimé élargir plus avant sur ce débat, qui faisait qu’il appartenait ou non à l’espère humaine, mais le jeune homme en décida autrement. Le conseil que lui avait prodiguait le prince au sujet de la dénommé Jane semblait avoir éveillé quelque chose en lui. Du coup il eut l’irrésistible envie de s’envoler, littéralement, vers sa belle, en oubliant même jusqu’à la présence du prince. James ne put réprimer un nouveau sourire d’amusement, devant autant d’ardeur et d’insouciance. Il fut content de voir réapparaitre Tarzan quelques secondes plus tard, celui-ci avait dû surement se rappeler la présence de l’homme avec qui il parlait juste avant. James s’avança vers son cheval, prit les rennes de celui-ci et monta sur sa selle, il lança en même temps :

- Je pense que tu dois aller lui parler seul. J’espère qu’on se reverra Tarzan. Prends bien soi de toi et de Jane.


© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La face cachée de l'univers Ft James "Charming"   
Revenir en haut Aller en bas
 

La face cachée de l'univers Ft James "Charming"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» On a tous une face cachée à l'Iris de tous [FORET EFFROI]
» Haïti : René Préval, un président "têtu" au "caractère de caméléon"
» Economies informelles, éconmies criminelles : la face cachée de la mondialisatio
» L'ironie du sort, c'est la face cachée de notre destin.
» Topics de Vasilisa: Voulez vaiment vor la face cachée ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon a Curse ::  :: Les Archives :: Archives Fairytales-