★ Coup de cœur Novembre 2016 de Disney World Pub
★ Coup de cœur Mars 2017 de Ouaf Ouaf Pub

Le forum fête ses 5 ans d'existence !
Venez ici nous laisser votre plus beau message !
Inscrivez votre forum sur notre Top-Site !

L'histoire se déroule en Octobre 2013.

« Tant qu'il y a assez de place pour stocker les guimauves, tout va bien. »
par Valentine Bellamy dans You gave up the fight, you left me behind


Charming ೨ Henry ೨ Ruby ೨ August

Partagez | 
 

 Together, today and forever {pv: Snow [hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage



Invité
Invité



MessageSujet: Together, today and forever {pv: Snow [hot]   Dim 25 Aoû - 17:10






Together, today and forever



« Tout est mystère dans l'Amour. »
de Jean de La Fontaine ♥





Snow ღ Charming



Arrivé en haut des escaliers, James patientait sans sourciller devant la porte de la princesse. Il savait que l’attente serait de courte durée et qu’il serait le plus heureux des hommes une fois qu’il aurait aperçu son aimé. Malgré la grande distance et les nombreuses marches qui le séparaient de la salle de bal, le prince entendait déjà ce qui s’y tramait. Du moins il pouvait vaguement le deviner, entendant des bruits de pas affairé sur le sol, des rires joyeux et des conversations d’un ton vif, qui résonnait plus comme un bourdonnement à son oreille. L’ambiance de la soirée semblait déjà chaleureuse et propice à la réalisation du projet du couple royal. Toutefois, tout était encore à faire, son aimée devrait jouer de ses charmes auprès de cette cour, pour avoir leur confiance et leur respect, si elle ne l’avait pas déjà. James serait en tout cas là pour faire en sorte que ça se passe bien, plus qu’un soutien il ferait bloc avec elle, pour elle, pour eux et pour le bien du royaume tout entier.

En effet, c’était cette dernière chose qui primait d’entre toutes les priorités qu’ils avaient. Même si construire leur bonheur et leur nouvelle vie à deux était un projet qui leur tenait énormément à cœur. Le bonheur du royaume, la stabilité et la reconstruction de celui-ci était ce qui comptait le plus, sans cela il ne pourrait y avoir d’avenir, pour eux, comme pour les autres. En songeant à son mariage qui serait surement proche, au rythme où se passaient les choses, il songea aussi que sa demande en mariage lui avait été l’acte le plus naturel qui soit. Depuis qu’il avait rencontré Blanche et qu’il l’avait quitté sur le pont des trools, il en était follement épris. Si le destin ne c’était pas amusé à les séparer sans cesse, alors ils auraient pu déjà être mari et femme. Charmant aurait fait sa déclaration et sa demande dès qu’ils auraient été réunis, pour de bon cette fois et c’est ce qui s’est passé. Il savait pendant tout le temps qu’il était à la poursuite de Snow, que la bague qu’il gardait précieusement en souvenir de sa mère irait un jour au doigt de la jeune femme pour ne plus le quitter.

Ignorant toujours si sa bien-aimée était fin prête, le prince réajusta quant à lui ses boutons de manchettes. Pour sa part, il était vêtu d’un élégant costume d’une teinte écru, avec de légers motifs bleu ciel et son pantalon était de cette même dernière couleur (là). Quelques secondes après avoir signalé sa présence, il entendit le frottement d’une robe sur le sol, annonciateur de la venue de Blanche à la porte. Elle lui ouvrit, visiblement fin prête à ouvrir ce bal comme il se doit. James ne put s’empêcher de l’admirer de haut en bas d’un regard admiratif et d’homme comblé par tant de beauté. Sa fiancée portait une robe d’une teinte vert pâle qui lui sied à merveille. La contemplant ainsi, il aurait voulu directement la complimenter sur son élégance, mais il préférait toutefois répondre à sa remarque. Celle-ci trahissait visiblement une anxiété qui n’avait pu disparaître que très récemment car il en notait encore quelques signes légers dans les fluctuations de sa voix et ses gestes. Conquit par son franc sourire et par sa force de conviction il ajouta avec une pointe d’humour non-dissimulée :

- Pas si je peux l’éviter. Mais j’ai bien peur que cette soirée ne puisse être esquivée puisque nous en sommes les figures d’honneurs et les hôtes. Voyons le bon côté des choses, je ne crois pas que nous ayons des ogres parmi nos invités, répondit-il avec un sourire.

Entrant dans la chambre de la demoiselle, il referma la porte derrière lui, pour être certain de ne pas être dérangés, il n’eut pas besoin de se retourner pour cela, ses mains dans le dos trouvèrent automatiquement la poignée qui joua son rôle. Il n’eut pas le temps d’avancer davantage dans la pièce, que Blanche effaçait d’un pas la distance qui les séparait l’un de l’autre. Un nouveau sourire illumina les visages des deux amants, complices et synchrones sur cette action. Alors qu’elle enlaçait son visage de ses mains possédant la douceur du cachemire, il glissa l’une des siennes dans le dos de la jeune femme pour l’attirer légèrement à lui, tandis que de son autre main il caressait sa chevelure ondulée. Touché par la tendresse de ce baiser et par son compliment, James répliqua par les gestes plutôt que par la parole. Il fondit sur elle et commença par déposer des petits baisers au creux de sa nuque. Puis il remonta sur le bas d’une de ces joues, parcourant celle-ci, il redescendit sur le coin de son menton avant de s’emparer de ses lèvres et de lui donner un baiser passionné.

- Je n’ai nullement besoin d’un miroir magique pour savoir que tu es la plus belle d’entre toutes et à mes yeux c’est pour toujours.

Il fit glisser la main qu’il avait posé sur sa chevelure ébène jusqu’à sa joue, caressant cette dernière avec douceur. James regarda sa fiancée dans les yeux et il sentit que lui aussi se sentait nettement moins anxieux en ce moment-là, plutôt que quelques secondes auparavant. Ensemble, ils pourraient surmonter n’importe quel obstacle c’était certain et ce soir encore il pourrait le vérifier et le prouver à tous. Glissant son autre main dans celle de sa chérie, il al regarda avec un petit regard malicieux et un sourire complice avant de lui lancer :

- Tu crois qu’on peut les faire patienter encore combien de temps ?



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Mary Margaret Blanchard
Admin ೨ Blanche-Neige

✒ Curse :
10071
✒ Coeur :
Mariée à son Prince Charmant
✒ Statut :
Enceinte de trois mois
✒ Personnage de Conte :
Blanche Neige


MessageSujet: Re: Together, today and forever {pv: Snow [hot]   Lun 2 Sep - 0:31


Beaucoup de choses avaient changé depuis que Charming m’avait demandé en mariage. Cet instant avait été le plus beau et le plus romantique de toute ma vie. Moi qui avais cessé de croire en l’amour suite à ce que Régina avait fait vivre à mon père pendant des années, lui avait su me montrer que l’amour n’était pas aussi mauvais que ce que j’avais cru. C’était même tout le contraire et j’avais accepté d’ouvrir mon cœur à cet homme qui avait su le toucher là où il fallait. Depuis ma rencontre avec lui, il s’était passé tellement de choses dont certaines que je regrettais, comme par exemple la potion que j’avais été demandé à Rumplestilskin pour oublier le Prince James ainsi que ce que je ressentais pour lui. L’amour était sans aucun doute le sentiment le plus magnifique au monde, mais lorsqu’il n’était pas partagé, il était sans aucun doute le plus douloureux.

Mais aujourd’hui, je n’avais plus de raison d’y penser car tout était parfait entre nous deux. Certes, le royaume était encore loin d’être à nouveau ce qu’il était car encore beaucoup souffrait de la folie de Régina. C’était pour cette raison que pour l’instant, je ne pensais pas au mariage. Bien évidemment, je n’en étais pas moins impatiente, mais je voulais quand même rétablir la paix avant de songer à mon propre bonheur. Je n’étais pas égoïste. Nous étions en si bon chemin que ce serait dommage de s’arrêter maintenant. Pas si près du but. Charming avait accepté ma vision des choses et aujourd’hui, notre combat était de regagner la confiance de chaque personne faisant parti du royaume et les convaincre de se retourner contre Régina. Je savais bien que ce ne serait pas chose aisée car elle avait réussi à mettre une fausse image de ma personne dans l’esprit des gens.

Si certaines personnes étaient de mon côté, certaines ne l’étaient pas. Aux yeux de ces derniers, j’étais une traitre, une tueuse et une voleuse. Une image que j’avais fui pendant de longs mois, une image qui avait mis en danger mes amis et tous ceux qui m’avaient aidé à un moment ou un autre. Le fait que je sois toujours une princesse et aujourd’hui fiancée au Prince James, ne changeait rien. C’était à moi de faire mes preuves et de prouver que dans l’histoire, j’étais très loin d’être la méchante. Me retrouver de nouveau dans un château avait été une sensation bizarre au début car j’avais pris l’habitude de vivre dans la chaumière des nains ou bien celle de la Veuve Lucas. Mais j’avais rapidement pris mes marques et même si j’avais retrouvé la vie de château, cela ne changeait rien sur ma façon d’être. Plus jamais je ne pourrais être la même femme qui avait fui sa demeure pour ne pas se faire tuer.

Cette nouvelle vie était très loin d’être de tout repos car il y avait énormément de choses à gérer. Heureusement que Charming et moi n’étions pas seuls. Nous pouvions compter sur l’aide de nos amis proches. Ils étaient loin d’être nombreux, mais ils étaient tellement précieux que ça faisait du bien de savoir que nous avions des épaules sur lesquelles se reposer. Mais malgré notre mission, je n’oubliais pas de passer des instants privilégiés avec mon fiancé. La vie n’avait pas été très tendre avec nous jusqu’à présent que maintenant que nous étions réunis, j’avais le droit d’avoir quelques instants de paix en sa compagnie. En cette journée qui s’achevait progressivement allait bientôt avoir lieu un bal que nous avions organisé afin de prouver que la reine n’avait jamais souhaité le bien être des habitants, mais plutôt le contrôle. Il y avait une chose dont j’étais certaine, c’était qu’une fois que Régina aurait obtenu le contrôle de l’ensemble du royaume, elle se serait mise à en attaquer un autre.

Cependant, ce bal nous permettrait également d’officialiser le couple que je formais avec Charming. Certains n’étaient pas encore au courant, d’autres si, mais il valait mieux faire cela de façon officielle une bonne fois pour toute. Encore une fois, je me regardais dans le miroir. En cette occasion, j’avais mis une robe vert pâle, tirant légèrement sur le doré. Cela aussi changeait énormément des vêtements que j’avais pu porter lorsque je n’avais aucun toit sous lequel dormir plus d’une nuit. Mais ce confort retrouvé était très loin d’être déplaisant. Je ne pouvais pas m’empêcher de ressentir une certaine nervosité face à cette soirée qui s’annonçait. Les bals m’avaient toujours rendu extrêmement nerveuse. Je pris une grande inspiration puis expirais lentement tout en fermant les yeux pour faire correctement le vide dans ma tête.

Une fois chose faite, on toqua à la porte de la chambre si bien que je me retournais dans cette direction. Etais-je prête ? C’était évident que non ! Sauf qu’il fallait bien que je le sois à un moment ou un autre. Prenant une nouvelle inspiration, j’expirais à nouveau, plus rapidement cette fois, tout en me dirigeant vers la porte. J’avais laissé mes cheveux détachés si bien que je les sentis ondulés le long de mon dos. Aurais-je dû les relever ? Pleins de questions futiles envahissaient ma tête, si bien que j’essayais de les oublier. Me torturer l’esprit ne servait strictement à rien, mis à part faire grandir ma nervosité. Quand j’ouvris la porte de la chambre, je découvris Charming plus beau que jamais dans ces vêtements d’apparat. Mon regard à peine posé sur lui que toutes mes craintes s’envolèrent aussitôt, comme si elles n’avaient jamais existés, et un sourire se peignit sur mon visage.

- Avec toi, j’affronterai sans aucun doute une armée d’ogres sans éprouver la moindre crainte, répondis-je toujours en souriant.

Ce qui était totalement vrai. A partir du moment où l’homme que j’aimais se trouvait à mes côtés, je n’avais aucune raison d’avoir peur. Au contraire, je me sentais plus forte. Alors si j’affirmais pouvoir affronter une armée d’ogres, je n’aurais aucun mal à affronter ce bal où des gens plus ou moins importants seraient présents, à veiller sur le chacun de nos faits et gestes. Si cette soirée nous permettait d’avancer dans la reconquête du royaume, qui étais-je pour empêcher cela ? Je franchis le pas qui me séparait encore de Charming et pris son visage entre mes deux mains pour déposer un baiser sur ses lèvres.

-Au fait, t’ai-je dit combien tu étais encore plus Charmant dans ces vêtements ?


I make a mistake

   

« I thought we were doing something brave for our child. And we were brave… but we weren’t king. We were selfish. If anything, we are not heroes anymore… »© Eöl
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Together, today and forever {pv: Snow [hot]   Ven 6 Sep - 0:30






Together, today and forever



« Tout est mystère dans l'Amour. »
de Jean de La Fontaine ♥





Snow ღ Charming



Arrivé en haut des escaliers, James patientait sans sourciller devant la porte de la princesse. Il savait que l’attente serait de courte durée et qu’il serait le plus heureux des hommes une fois qu’il aurait aperçu son aimé. Malgré la grande distance et les nombreuses marches qui le séparaient de la salle de bal, le prince entendait déjà ce qui s’y tramait. Du moins il pouvait vaguement le deviner, entendant des bruits de pas affairé sur le sol, des rires joyeux et des conversations d’un ton vif, qui résonnait plus comme un bourdonnement à son oreille. L’ambiance de la soirée semblait déjà chaleureuse et propice à la réalisation du projet du couple royal. Toutefois, tout était encore à faire, son aimée devrait jouer de ses charmes auprès de cette cour, pour avoir leur confiance et leur respect, si elle ne l’avait pas déjà. James serait en tout cas là pour faire en sorte que ça se passe bien, plus qu’un soutien il ferait bloc avec elle, pour elle, pour eux et pour le bien du royaume tout entier.

En effet, c’était cette dernière chose qui primait d’entre toutes les priorités qu’ils avaient. Même si construire leur bonheur et leur nouvelle vie à deux était un projet qui leur tenait énormément à cœur. Le bonheur du royaume, la stabilité et la reconstruction de celui-ci était ce qui comptait le plus, sans cela il ne pourrait y avoir d’avenir, pour eux, comme pour les autres. En songeant à son mariage qui serait surement proche, au rythme où se passaient les choses, il songea aussi que sa demande en mariage lui avait été l’acte le plus naturel qui soit. Depuis qu’il avait rencontré Blanche et qu’il l’avait quitté sur le pont des trools, il en était follement épris. Si le destin ne c’était pas amusé à les séparer sans cesse, alors ils auraient pu déjà être mari et femme. Charmant aurait fait sa déclaration et sa demande dès qu’ils auraient été réunis, pour de bon cette fois et c’est ce qui s’est passé. Il savait pendant tout le temps qu’il était à la poursuite de Snow, que la bague qu’il gardait précieusement en souvenir de sa mère irait un jour au doigt de la jeune femme pour ne plus le quitter.

Ignorant toujours si sa bien-aimée était fin prête, le prince réajusta quant à lui ses boutons de manchettes. Pour sa part, il était vêtu d’un élégant costume d’une teinte écru, avec de légers motifs bleu ciel et son pantalon était de cette même dernière couleur (là). Quelques secondes après avoir signalé sa présence, il entendit le frottement d’une robe sur le sol, annonciateur de la venue de Blanche à la porte. Elle lui ouvrit, visiblement fin prête à ouvrir ce bal comme il se doit. James ne put s’empêcher de l’admirer de haut en bas d’un regard admiratif et d’homme comblé par tant de beauté. Sa fiancée portait une robe d’une teinte vert pâle qui lui sied à merveille. La contemplant ainsi, il aurait voulu directement la complimenter sur son élégance, mais il préférait toutefois répondre à sa remarque. Celle-ci trahissait visiblement une anxiété qui n’avait pu disparaître que très récemment car il en notait encore quelques signes légers dans les fluctuations de sa voix et ses gestes. Conquit par son franc sourire et par sa force de conviction il ajouta avec une pointe d’humour non-dissimulée :

- Pas si je peux l’éviter. Mais j’ai bien peur que cette soirée ne puisse être esquivée puisque nous en sommes les figures d’honneurs et les hôtes. Voyons le bon côté des choses, je ne crois pas que nous ayons des ogres parmi nos invités, répondit-il avec un sourire.

Entrant dans la chambre de la demoiselle, il referma la porte derrière lui, pour être certain de ne pas être dérangés, il n’eut pas besoin de se retourner pour cela, ses mains dans le dos trouvèrent automatiquement la poignée qui joua son rôle. Il n’eut pas le temps d’avancer davantage dans la pièce, que Blanche effaçait d’un pas la distance qui les séparait l’un de l’autre. Un nouveau sourire illumina les visages des deux amants, complices et synchrones sur cette action. Alors qu’elle enlaçait son visage de ses mains possédant la douceur du cachemire, il glissa l’une des siennes dans le dos de la jeune femme pour l’attirer légèrement à lui, tandis que de son autre main il caressait sa chevelure ondulée. Touché par la tendresse de ce baiser et par son compliment, James répliqua par les gestes plutôt que par la parole. Il fondit sur elle et commença par déposer des petits baisers au creux de sa nuque. Puis il remonta sur le bas d’une de ces joues, parcourant celle-ci, il redescendit sur le coin de son menton avant de s’emparer de ses lèvres et de lui donner un baiser passionné.

- Je n’ai nullement besoin d’un miroir magique pour savoir que tu es la plus belle d’entre toutes et à mes yeux c’est pour toujours.

Il fit glisser la main qu’il avait posé sur sa chevelure ébène jusqu’à sa joue, caressant cette dernière avec douceur. James regarda sa fiancée dans les yeux et il sentit que lui aussi se sentait nettement moins anxieux en ce moment-là, plutôt que quelques secondes auparavant. Ensemble, ils pourraient surmonter n’importe quel obstacle c’était certain et ce soir encore il pourrait le vérifier et le prouver à tous. Glissant son autre main dans celle de sa chérie, il al regarda avec un petit regard malicieux et un sourire complice avant de lui lancer :

- Tu crois qu’on peut les faire patienter encore combien de temps ?



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Mary Margaret Blanchard
Admin ೨ Blanche-Neige

✒ Curse :
10071
✒ Coeur :
Mariée à son Prince Charmant
✒ Statut :
Enceinte de trois mois
✒ Personnage de Conte :
Blanche Neige


MessageSujet: Re: Together, today and forever {pv: Snow [hot]   Mar 17 Sep - 22:52


Effrayant n’était pas le mot qui conviendrait pour cette soirée qui s’annonçait. Inquiétante serait le mot qui conviendrait le plus, mais il fallait se dire qu’il ne s’agissait que d’un bal et non pas d’un champ de bataille. Quoi qu’en fait, cela s’y ressemblait à s’y méprendre. J’allais devoir donner le meilleur de moi-même si je voulais survivre à une telle épreuve. Notre avenir, avec Charming, en dépendait, aussi bien que pour notre couple que pour le royaume tout entier. Il fallait partir sur l’objectif que ce bal permettrait à de nombreux partisans de Régina de faire marche arrière et se rallier à notre cause. J’avais plutôt bon espoir, même si le destin restait malgré tout extrêmement incertain. Je savais qu’elle avait rallié des personnes à sa cause par la crainte qu’elle aspirait et que ces gens-là seraient plus ou moins faciles à convaincre de lui tourner le dos et de combattre à nos côtés.

La seule chose qui ferait échouer Régina, c’était qu’elle se retrouve seule et sans plus personne à ses côtés. Après tout ce que j’avais fait pour essayer de la contrer, j’en étais venue à cette dernière solution. Si jamais celle-ci ne fonctionnait pas, je ne savais pas trop ce que nous pourrions faire d’autres, mis à part réessayait encore et encore les dernières solutions. En tout cas, s’il y avait une chose dont j’étais certaine, c’était que je ne fuirai plus. J’avais passé de nombreux mois à la fuir, je ne recommencerai plus. Je préférais nettement lui faire face à présent. Je n’étais plus toute seule et ça, c’était déjà une victoire pour moi. J’étais entourée de toutes les personnes qui m’étaient le plus chers dans ce monde et ça me suffisait amplement pour être forte. On comptait sur Charming et moi pour arranger les choses et faire à nouveau régner la paix. C’était aussi mon plus grand rêve, mais cela ne se faisait pas d’un claquement de doigts.

En m’admirant devant le miroir, je ne pouvais m’empêcher de tourner ma bague de fiançailles autour de mon doigt. C’était un geste que j’avais pris l’habitude de faire depuis que Charming me l’avait passé autour du doigt. Quand j’y repensais, un sourire se dessina sur mes lèvres. Cet instant était sans aucun doute le plus heureux de toute ma vie. Il avait réussi à me faire croire en l’amour véritable. Avant de le rencontrer, je n’avais pas une très haute opinion de l’amour alors que lui y croyait dur comme fer. J’avais rapidement changé d’avis après ma rencontre avec lui. Je m’étais rendue compte que cet homme ne quittait absolument jamais mes pensées. Il m’avait bien fallu admettre que l’amour m’était tombé dessus. Et j’avais cherché à m’en débarrasser… C’était une partie de ma vie que je voulais oublier. Je ne voulais plus y penser. Heureusement que Charming était un homme déterminé et qu’il avait tout fait pour me rendre mes souvenirs.

D’ailleurs, en pensant à lui, j’entendis sa voix s’élever derrière la porte de la chambre. Comme à chaque fois que je le savais près de moi, je ressentis un millier de sensations. Une vague de bien-être m’envahissait déjà. Je ne tardais pas à lui ouvrir la porte. Il voulait savoir si j’étais prête, et la réponse n’était pas réellement positive. Sauf qu’à ses côtés, j’étais capable de faire tout et n’importe quoi. Même affronter une armée d’ogres, comme je le lui avais dit. Je savais bien qu’il ferait tout pour éviter une armée d’ogres. D’ailleurs, sa remarque à ce propos m’arracha un sourire. Un vrai Prince Charmant. J’étais bien contente que ce soit le mien. Et celui de personne d’autre. Je me reculais légèrement pour le laisser rentrer dans la chambre. Sauf qu’une fois à l’intérieur, je ne résistais pas à l’envie de l’embrasser. Il fallait bien avouer qu’habiller de cette façon, c’était difficile de résister à son charme.

Je ne tardais pas à le lui faire remarquer et en guise de première réponse de sa part, j’eus le droit à des gestes plutôt qu’à des paroles. Ses lèvres vinrent se poser dans mon cou et je fermais les yeux, savourant son contact sur ma peau. Je posais une main sur sa nuque, frissonnant légèrement à chacun de ses baisers. Ses lèvres remontèrent à mes joues avant de venir se poser sur ma bouche. Je lui rendis son baiser tout en me serrant contre lui. Un sourire vint se dessiner sur mes lèvres face à son compliment. C’était sans aucun doute pour cette raison, également que Régina me détestait. Tout était une question de jalousie. Depuis le début. Enfin, je ne voulais pas penser à elle pour le moment, elle ne gâcherait pas cette soirée. En sentant la main de Charming se poser sur ma joue, je savourai cette caresse sur ma peau. Mon regard se plongea dans le sien tandis qu’une de mes mains vint entrelacer ses doigts avec ceux de mon aimé. Mon bras libre vint entourer sa taille.

- Mon père avait une règle d’or, les hôtes ne sont jamais en retard, ce sont simplement les invités qui sont en avance, répondis-je avec un sourire.


I make a mistake

   

« I thought we were doing something brave for our child. And we were brave… but we weren’t king. We were selfish. If anything, we are not heroes anymore… »© Eöl
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Together, today and forever {pv: Snow [hot]   Sam 28 Sep - 21:07






Together, today and forever



« Tout est mystère dans l'Amour. »
de Jean de La Fontaine ♥





Snow ღ Charming



Tournant son regard vers sa bien-aimé, Charmant devinait aisément l’inquiétude de la princesse qui se lisait dans ses prunelles enflammées. Les enjeux étaient vitaux et ne laissaient pas vraiment de place aux faux pas, ou aux erreurs. Mais malgré ce poids qu’ils avaient sur leurs épaules, le jeune homme avait le cœur léger, car il avait une force nouvelle et qui à ses yeux était invincible et il s’agissait de Blanche Neige. Cette dernière ne devait pas douter de ces capacités, car elle avait de quoi convaincre toute l’assemblée qui c’était empressée de venir à leur bal ce soir. Elle saurait faire taire les mauvaises langues et faire fondre comme neige au soleil le portrait erroné que le diffusait en public d’elle. La méchante reine était seule responsable de cette représentation, qui était à l’heure actuelle la plus connue de sa belle-fille. C’était d’ailleurs celle que James avait eu avant même d’échanger ses premiers mots avec la jolie brune. Il songea à la scène, où il l’avait attrapé dans un filet et où il en avait profité pour la menacer de la livrer aux soldats de la reine tout en lui présentation un avis de recherche à son nom. Le prince se souvenait clairement de ce qu’il y avait d’inscrit sur cette affichette : « Recherchée ! Pour crimes contre la reine : meurtre, trahison. ». Il n’avait jamais demandé à Blanche ce qui lui avait valu cette haine de la part de la reine, mais il ne le ferait pas. Il écouterait Snow si elle souhaitait lui en parler, voilà tout. Pour sa part il ne portait pas non plus dans son cœur, celle qui serait bientôt aussi sa belle-mère.

A eux deux ils formaient un couple royal, c’était en tout cas ce que les gens devaient penser, ce qui était vrai sur le papier. Mais ils n’avaient pour le moment eut que de très rares occasions d’avoir l’étoffe d’un couple royal et d’agir en tant que tel. Blanche Neige était une vraie princesse, mais il ne fallait pas non plus oublier que pendant des mois elle avait fui le palais, elle a été une fugitive recherchée activement, a vécu en forêt ou dans des refuges de fortune… De son côté, James a vécu l’inverse, il n’a jamais été un prince et ne savait même pas ce que c’était de l’être, il ne l’avait découvert que depuis quelques mois et l’apprenait encore aujourd’hui. Sachant leurs antécédents, pouvait-on vraiment dire qu’ils avaient une chance de se faire entendre et voir comme le couple qu’il faut pour diriger le royaume ? Il le faudrait pour leur avenir à deux et pour le bien du royaume tout entier aussi. Le temps de la réflexion était révolu, il était maintenant grand temps d’agir !

James acquiesça bien volontiers à la réplique de sa fiancée, ainsi donc ils pouvaient s’octroyer un peu plus de temps à deux. Aujourd’hui encore Charmant se disait que même si Snow était au creux de ses bras elle pouvait lui être enlevé à tout moment. Il avait passé tellement de temps à lui courir après et quand ce n’était pas le cas, c’était elle qui le recherchait. Les instants passés à ses côtés lui paraitraient toujours trop courts de toute façon. Il ne chérissait que l’idée de l’avoir à lui pour l’éternité et rien d’autre ne le satisferait davantage pour l’instant ! James souffla à l’oreille de la jeune femme :

- Honorons donc cette merveilleuse règle.

Avant même qu’il n’en prenne l’initiative, la main délicate de Blanche avait déjà glissé au creux de l’une des siennes, entrelaçant leur doigts, il n’eut ensuite aucune difficulté pour la guider. Quelques pas suffirent pour gagner l’immense lit à baldaquin qui trônait dans la chambre. Le prince s’y assit le premier et d’une légère pression du bras il attira à lui son amante. Il ne saurait dire si involontairement il n’avait pas contrôlé son geste, ou si c’était Blanche qui avait pris de l’élan… quoiqu’il en soit elle n’atterrit pas sur ses genoux comme il l’avait escompté. Snow arriva avec vitesse sur lui, le projetant sur le dos sur la couverture du lit et venant ensuite retomber sur son torse. Le choc n’ayant engendré aucun blessé, Charmant prit le parti d’en rire vivement. Puis il reporta son attention sur la jolie brune, juchée au-dessus de-lui. Il passa sa main dans sa chevelure, remettant une mèche à la place qu’elle occupait juste avant la chute. Puis à l’instar de la jeune femme il glissa sa main dans le creux de la nuque de Blanche Neige et l’attira à lui. Il ne put résister à l’envie de titiller une nouvelle fois de ses lèvres et de sa langue, le creux de la nuque d’une douceur incommensurable de la miss. James glissa en même temps ses mains dans le dos de Snow, cherchant sur le haut de sa robe les premières agrafes, ou lacets qu’il trouverait. Du bout des doigts il les trouva, remonta la piste et avec ardeur et application entreprit de les défaire.

Il devait lui rester quelques obstacles à franchir avant d’atteindre son objectif, quand il entendit qu’on venait de signaler une présence à la porte en toquant discrètement à celle-ci. James saisit dans ses bras la jeune femme en nouant ses mains dans son dos, il la fit basculer en même temps qu’il se relevait, l’asseyant à demi sur ses genoux, la gardant épanchée contre son torse. Une voix se fit entendre de l’autre côté de la porte, celle de l’une des suivantes de Blanche Neige :

- Princesse ?

James ne trouva rien de mieux que d’essayer de se faire le plus discrètement possible, du point de vue sonore en tout cas. Il ne devrait normalement pas se trouver dans les appartements de sa fiancée, pas à cette heure en tout cas et pas avec l’évènement qui devait accaparer leur soirée. James laissa donc Blanche Neige libre de formuler la réponse de son choix et pendant ce temps il joua avec les lacets qui pendaient dans son dos, qu’il avait préalablement réussit à libérer.



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Mary Margaret Blanchard
Admin ೨ Blanche-Neige

✒ Curse :
10071
✒ Coeur :
Mariée à son Prince Charmant
✒ Statut :
Enceinte de trois mois
✒ Personnage de Conte :
Blanche Neige


MessageSujet: Re: Together, today and forever {pv: Snow [hot]   Jeu 10 Oct - 20:49


La présence de Charming me rassurait encore plus que celle de n’importe qui. Je ne pouvais pas rêver de mieux. Si je ne l’avais pas eu à mes côtés, je ne pensais sincèrement que je n’aurais pas eu le courage de faire tout ça si je ne le connaissais pas. A ses côtés, j’étais confiante. Il avait beaucoup plus foi en moi que je n’avais foi en ma propre personne. Il savait trouver les mots justes qui me permettaient de surmonter tous mes doutes. Il était tout simplement parfait. Il avait absolument tout du Prince Charmant dont on pouvait rêver et peu importait ses origines paysannes, à mes yeux, il avait tout du titre qu’on lui avait donné à la mort de son frère. Ce bal serait une nouvelle épreuve qu’il nous faudrait affronter, et peu importait ce qu’il se passerait, du moment qu’il était à mes côtés, cela me suffisait amplement.

Quitter ma chambre était beaucoup plus difficile que prévu. Non seulement parce que je ne pouvais pas m’empêcher d’être inquiète sur le déroulement de cette soirée. Si je m’écoutais, jamais je ne quitterai cette pièce où je me sentais en sécurité. Là, en bas, c’était presque la fosse aux lions. Même si Charming m’assurait qu’il ne laisserait rien m’arriver, je ne pouvais pas m’empêcher de ressentir ce sentiment. Quelque part, j’étais bien contente de gagner un peu de temps et le savoir proche de moi me rassurait toujours un peu plus. Il fallait aussi que je me convaincs que si tous ses gens étaient là, c’était aussi pour écouter ce que j’avais à dire. Donc c’était que quelque part, eux non plus ne voulaient plus de Régina. Sauf que moi, je n’étais pas une reine. J’avais été une princesse puis j’étais devenue un bandit. Aujourd’hui, je me retrouvais confrontée au destin que m’assurait ma naissance et ça m’effrayait.

Me retrouver dans les bras de Charming ne m’aidait pas dans ma démarche qui était de descendre dans la salle de bal à son bras. Mais en même temps, quel endroit pouvait être mieux que dans ses bras ? Aucun endroit ne me semblait le mieux. J’étais chez moi là où il était. Quand il m’avait demandé combien de temps on pouvait encore faire patienter nos invités, je n’avais pas pu m’empêcher de penser à ce que mon père me disait toujours quand je n’étais pas encore prête : « Ce sont les invités qui sont toujours en avance ». Cette phrase m’avait toujours faite rire, mais aujourd’hui, elle prenait vraiment un autre sens. Je ne pensais pas ressentir le moindre remord à faire attendre ces gens. Après tout, certains avaient voyagés pendant des journées entières pour venir jusqu’ici, alors attendre quelques heures de plus ne devait pas faire une trop grosse différence.

Un léger frisson avait parcouru mon dos quand il avait murmuré ses paroles à mon oreille. Charming avait un effet extrêmement puissant sur moi. Et pas seulement dans le sens qu’on pouvait croire. Quand il était heureux, je l’étais, quand il craignait quelque chose, il en était aussi de même pour moi etc… Cette empathie qui régnait entre nous était ce qui faisait de notre lien extrêmement fort. Après nous, nous nous retrouvions toujours, malgré les obstacles qui s’étaient jusque lors dressés devant nous. C’était bien une preuve qu’il y avait quelque chose qui nous reliait, hormis bien sur l’amour véritable qui était né entre nous deux. J’avais glissé ma main dans la sienne pour entrelacer nos doigts et grâce à ça, Charming me guida jusqu’au grand lit en baldaquin. Quelques pas suffirent pour arriver à sa hauteur et l’amour de ma vie s’y installa.

Je me laissais attirer vers lui, mais au passage, je le fis basculer sur le dos, m’installant au passage juste au dessus de lui. La robe que je portais n’était pas vraiment pratique pour faire une telle chose, mais par je ne sais quel miracle, j’y arrivais et atterris contre son torse. La situation m’amusa, si bien que je ne pus me retenir de rire légèrement, accompagnant ainsi Charming dans le sien. Je ne bougeais pas quand il remit une de mes mèches de cheveux à sa place. Après avoir fait ça, sa main vint se poser sur ma nuque et je me laissais attirer jusqu’à ce que ses lèvres se posent à nouveau sur la peau de mon cou. Mes yeux se fermèrent et de nouveaux frissons me parcoururent. Mes doigts se posèrent sur sa joue avant de dévier jusqu’à sa nuque. Ses mains avaient glissés dans mon dos tandis que j’avais niché mon visage dans le creux de son cou.

La main que j’avais encore de libre avait glissé sur son torse et tandis que je sentais les lacets de ma robe se défaire avec son aide. Mes doigts remontèrent le long de son corps, se dirigeant vers son épaule afin de lui retirer sa veste. J’avais presque retiré un bras quand on frappa à la porte. L’effet fut immédiat car tout s’arrêta. Je relevais la tête tandis que Charming se redressait. Je me relevais également afin de le laisser libre de ses mouvements. Cependant, je ne m’éloignais pas car je n’avais pas envie de m’éloigner de lui. Il me garda contre lui. J’espérais que la personne qui avait frappé allait laisser tomber, parce que je n’avais pas envie de briser cet instant encore plus qu’il ne l’avait été par les « toc, toc », mais il semblerait que tout espoir était vain, car la voix d’une de mes servantes s’éleva derrière la porte.

Je n’avais plus d’autre choix que d’aller voir. Charming ne me facilitait pas la tâche car il s’amusait avec les lacets de ma robe qu’il avait réussi à défaire. Je lui offris un léger sourire avant d’embrasser ses lèvres. J’aurais pu rester là pendant des heures durant, mais par respect pour la personne qui se trouvait derrière la porte, je mis fin au baiser et me relevais, quittant temporairement la chaleur de ses bras. Je me dirigeais vers la porte tout en remontant légèrement les manches de ma robe sur mes épaules. Puisqu’elle n’était plus vraiment attachée, c’était assez compliqué de la maintenir et comme Charming n’était pas censé se trouver-là, j’allais essayer d’apparaitre au moins correcte aux yeux de la servante. J’ouvris légèrement la porte pour apparaître aux yeux de la femme qui semblait plus que gênée d’être venue frapper à ma porte. Je lui offris un sourire et l’incitais à me dire ce qu’elle voulait.

- Je venais simplement voir si tout allait bien, princesse. Comme nous ne vous avons pas vu sortir de votre chambre, nous commencions à nous poser des questions. Vous allez bien ?

Un léger sourire s’était imprimé sur mon visage, mais je ne me dégonflais pas. J’hochais positivement la tête quant à l’état dans lequel je me trouvais. J’allais très bien même, mais ça, je ne pouvais pas le lui dire.

- Tout va parfaitement bien. J’ai juste une affaire de la plus haute importance à terminer. Faites donc en sorte que tout le monde s’amuse.

La servante hocha la tête en guise d’assentiment et commença à partir quand je l’interpellais à nouveau :

- J’oubliais ! Faites aussi en sorte qu’on ne vienne plus me déranger, s’il vous plait.

Après un nouvel hochement de tête de sa part, je refermais la porte avec un sourire victorieux de dessiné sur le visage. Cela remontait à tellement loin la dernière fois où j’avais donné un ordre que j’en avais presque oublié comment c’était. Il y avait tout de même des avantages à être une princesse, mais ce n’était pas pour autant que je balançais mes ordres sèchement et sans un « s’il te plait ». Il y avait une limite à la politesse et on m’avait toujours inculqué qu’il fallait être courtois avec les gens qui travaillaient pour soit car ils étaient des êtres humains après tout. Personne ne méritait d’être mal traité. Après avoir correctement refermée la porte, je me dirigeais à nouveau vers Charming qui se trouvait toujours là où je l’avais laissé. Je m’avançais vers lui jusqu’à ce que mes lèvres viennent à nouveau embrasser les siennes.

- Je pense qu’on sera plus tranquilles comme ça, soufflais-je à quelques millimètres de sa bouche.

Je me reculais légèrement puis passais mes mains dans mon dos et défis le reste des lacets jusqu’à ce que ma robe tombe à mes pieds, me laissant en corsage et en fine jupe longue blanche. Les joues légèrement roses, je revins vers Charming et repris ma place précédente tout en capturant à nouveau ses lèvres.


I make a mistake

   

« I thought we were doing something brave for our child. And we were brave… but we weren’t king. We were selfish. If anything, we are not heroes anymore… »© Eöl
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Together, today and forever {pv: Snow [hot]   Mar 29 Oct - 15:46






Together, today and forever



« Tout est mystère dans l'Amour. »
de Jean de La Fontaine ♥





Snow ღ Charming


Le temps paraissait se figer, se ralentir, par le biais de leur simple volonté à tout deux. Chaque seconde passée au contact de sa moitié était le bien le plus précieux que la vie pouvait lui offrir en cet instant. Il avait eu tellement de mal à réussir cette quête et à être le preux chevalier qu'il fallait pour délivrer sa bien-aimée de tous les pièges. A présent il entendait bien profiter de sa fiancée. Il savait qu’il avait toute leur vie pour profiter de la présence et de l’amour de l’autre et construire leur vie et leur bonheur à deux. Mais Charmant savait à quel point il était facile de perdre en un instant ce à quoi on tient le plus et cela même si on y prend soin, on le surveille à chaque instant, on le protège de toutes ces forces. Le jeune homme n’était pas fataliste, mais par la force des choses, à travers les diverses épreuves qu’il avait vécu il était devenu plus réaliste, plus pragmatique aussi.

Un baiser, puis un autre, une étreinte qu’il voulait prolonger à l’infini… Puis un bruit se fait entendre, effleurant légèrement leur bulle, les ramenant très brusquement à la réalité du moment. L’espace d’un court instant James avait réussi à mettre de côté les futures activités de la soirée, les discours, les enjeux, son rôle, celui de Blanche… Il n’eut pas le temps de regretter quoique ce soit, son corps réagit instinctivement, voulant par là-même éviter que le couple royal ne soit surprit dans une position gênante. Le prince se surprit lui-même de la rapidité d’exécution dont il sut faire preuve et davantage encore de la réaction de Blanche.

Cette dernière l’embrassa une nouvelle fois tendrement, capturant ses lèvres contre les siennes. Par ce signe James comprit qu’il ne devait pas bouger, ou parler et la laisser faire pour répondre à la servante. Snow se leva du lit, quittant l’étreinte des bras de son aimé pour marcher jusqu’à la porte de sa chambre. Au passage elle rajusta quelque peu sa tenue et sa coiffure, par quelques gestes simples mais efficaces. Arrivée devant la porte, elle entrouvrit celle-ci, ne laissant pas l’opportunité à la servante d’observer le contenu de la chambre de la princesse, ni même de tenter d’y pénétrer.

Comme il s’y était attendu la demoiselle c’était présentée pour prendre des nouvelles de sa maitresse et savoir où elle en était dans sa préparation. Elle semblait tout particulièrement inquiétante quant à l’état de santé de Blanche Neige. Aussitôt Charmant ne trouva pas cette réflexion anodine. Il se dit que peut-être sa fiancée était légèrement incommodée, mais qu’elle n’avait préféré rien lui dire pour ne pas l’inquiéter. Ou qu’elle devait avoir le visage légèrement empourpré et rougit du aux récents échanges qu’elle venait d’avoir avec James. Cette dernière idée le fit sourire et finalement il préféra oublier sa première hypothèse et attendre sagement le retour de Snow.

La fermeté et la réplique parfaites de la princesse laissait présagée que la soirée ne serait qu’une simple formalité et que leurs objectifs seraient surement plus facilement atteint qu’il ne le pensait tout deux. Pour l’heure, James ne repensait toujours pas au bal et aux invités qui devaient les attendre dans la grande salle. Ces derniers devaient surement converser entre eux tout en grignotant allègrement des petits fours pour faire passer le temps et patienter de bon cœur dans l’attente de leurs hôtes royales. Aussitôt la porte refermée, il fut captivée par le regard de sa douce et tendre qui marchait d’un pas voluptueux dans sa direction, un sourire accroché aux lèvres.

Il tendit ses bras vers elle pour l’attirer une nouvelle fois dans ses filets et poursuivre là où ils en étaient restés. Snow devança ses projets et vint jusqu’à lui se glisser tout près de son être, effleurant sa peau, elle signifia très clairement qu’elle voulait prendre une initiative. Son précédent discours à sa servante laissé espérer au jeune homme qu’il avait une chance de voir l’échéance du bal être encore davantage retardé, après tout pour le moment ils n’étaient pas encore pas vraiment en retard…

D’un sourire il observa sa chère et tendre se dévêtir avec élégance. Elle n’avait pas trop eu d’effort à faire pour y parvenir puisque Charmant avait déjà fait une grande partie de la tâche. James l’observa faire avec le sourire que tout homme parfaitement heureux a, se délectant du spectacle qu’elle était en train de lui offrir il se mordilla légèrement la lèvre inférieure. Ce fut avec un plaisir non dissimulé qu’il la captiva dans une étreinte nouvelle, emplie de sensualité, de tendresse, mais sans refreiner son envie.

Laissant leurs lèvres fêter leurs retrouvailles, il s’allongea sur le lit attirant avec lui la demoiselle qui ne le quittait plus. James se glissa sur le côté pour défaire sa veste et la laisser tomber au pied du lit, non loin de la robe de Snow. Il entreprit de défaire ensuite sa fine chemise blanche, qui n’avait plus qu’à glisser le long de son torse pour disparaître. Mais une fois de plus il lui suffit de poser son regard une seconde sur sa fiancée, pour sentir tout son être s’enflammer et ses envies eurent la priorité fassent à ses quelques pensées. Il se pencha au-dessus de Blanche et caressa du bout des doigts la peau nue de ses bras, descendant vers son corsage. Il vint ensuite s’enivrer de son parfum dans le creux de sa nuque tout en lui soufflant :

- T’ai-je déjà avoué à quel point il m’est difficile de résister à tes charmes ?

C’était dans des instants comme celui-ci que la date de leur mariage lui paraissait bien trop loin… Il appréciait tout de même la saveur de chaque instant volé avec Blanche Neige. La chaleur de son corps tout contre le sien l’apaisait, tout en alimentant l’ardent désir qui habitait tout son être à chaque fois qu’il était en privée avec sa dame de cœur. Il tourna sa tête sur le côté, la relevant il ne fut plus qu’à quelques centimètres à peine au-dessus de son visage, il caressa du bout de son nez celui de Snow en souriant.



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Mary Margaret Blanchard
Admin ೨ Blanche-Neige

✒ Curse :
10071
✒ Coeur :
Mariée à son Prince Charmant
✒ Statut :
Enceinte de trois mois
✒ Personnage de Conte :
Blanche Neige


MessageSujet: Re: Together, today and forever {pv: Snow [hot]   Ven 8 Nov - 23:57


Les moments que je passais auprès de Charming étaient les meilleurs de la journée. Je ne pouvais plus me passer de lui. J’avais failli le perdre une fois, je ne voulais plus que ça recommence. Il était devenu l’être le plus cher à mon cœur. Certes, tous mes amis étaient important à mes yeux, mais si jamais je le perdais lui, ça serait la fin de mon monde. Il était le seul élément stable. Sans lui, je ne savais pas ce que je ferais. Une chose était sure, je n’en serais pas là. Je serais peut-être encore cachée chez les Nains ou chez Granny. C’était grâce à lui que les choses avaient évolué et pour cela, je lui serais éternellement reconnaissante. Je ne serais plus Blanche-Neige sans lui. Je serais toujours Mary, bien sur, et peut-être me serais-je faite une autre vie puisque ça aurait été la seule façon de fuir une bonne fois pour toute Régina.

Sa présence à mes côtés me rassurait quant au déroulement de la soirée qui nous attendait dans la salle de bal. Sauf que je n’avais pas encore envie d’y aller. Je préférais largement l’étreinte de ses bras et puis, il ne faisait pas grand-chose pour me repousser non plus. Par conséquent, je n’avais absolument aucune raison de me détacher de lui. Progressivement, je perdais la notion du temps. Seul Charming comptait à mes yeux. Tout ce que je voulais, c’était passer le reste de ma vie à ses côtés. Absolument rien ni personne ne pourrait nous séparer. Si je n’avais jamais cru en l’Amour avant de le rencontrer, il avait su m’y faire croire. J’étais heureuse d’avoir croisé sa route. Certes, ce n’était pas de la façon la plus banale qui soit, mais c’était ce qui rendait mon histoire avec lui exceptionnel.

Une certaine frustration était née lorsqu’une de mes servantes était venue frappée à ma porte. J’avais eu pour but de profiter de ce moment avec Charming, mais il semblerait que le destin avait décidé d’y placer quelques obstacles. Sauf que jusqu’à présent, lui et moi les avions surmontés et cette fois-ci, ça ne ferait pas exception. J’avais donc ouvert la porte, en ayant essayé de remettre un peu d’ordre dans ma robe, histoire qu’elle ne se pose pas trop de question. Charming ne devait pas se trouver dans ma chambre, mais ça, je m’en fichais complètement. Après avoir congédié ma servante, je retournais auprès de mon bien-aimé. Il m’avait tendu les bras pour que je reprenne ma place, mais au lieu de quoi, je terminais de défaire les lacets de ma robe qu’il avait déjà bien entamé un peu plus tôt. Mes joues rosirent légèrement avant que je retourne l’embrasser.

Je sentis ses bras se refermer sur moi et je passais mes bras autour de sa nuque. Il bascula sur le lit et je me laissais entrainer avec plaisir. Je l’aidais à retirer sa veste ainsi que la fine chemise blanche qu’il portait juste en dessous. Mes mains se posèrent sur la peau de son torse. Je me mordillais la lèvre inférieure tandis que mes mains voyageaient sur la perfection de torse. Charming était légèrement allongé au dessus de moi à présent, et un frisson me parcourut lorsque ses doigts caressèrent ma peau, descendant progressivement vers mon corsage. Je fermais les yeux quand il enfouit son visage dans mon cou. Un léger sourire se dessina sur mes lèvres à ses paroles. Difficile ? Et qu’est-ce que je devais dire, moi ? Savait-il à quel point cela avait été une torture de me détacher de lui lorsqu’il m’avait fallu ouvrir à ma servante ?

- T’ai-je déjà dit que tu lisais mes pensées ? soufflais-je.

Ce que je ressentais pour lui était tout simplement indescriptible. Il n’y avait pas de mot pour dire ce que je ressentais réellement pour lui. Je l’aimais, c’était indéniable, mais « je t’aime » n’était pas encore assez puissant pour exprimer ce que je ressentais. C’était bien plus que ça. Charming était ma moitié. Quel était le pourcentage de chance qu’une personne puisse rencontrer LA personne qui lui fallait ? Je n’en savais rien. J’avais eu de la chance, voilà tout, et je ne comptais pas la laisser passer. Je comptais profiter de celle-ci au maximum. Un léger rire s’échappa de mes lèvres lorsque Charming caressa le bout de son nez avec le mien. J’y répondis avec amusement avant de l’embrasser à nouveau. L’attraie de ses lèvres était réellement plus fort que n’importe quoi en ce moment.

De mes mains, je fis glisser sa fine chemise blanche qu’il portait encore, la faisant glisser le long de ses bras. J’ignorais totalement où elle tomba, mais je m’en moquais. Je sentais sa peau sous mes doigts. Je remontais mes mains jusqu’à sa nuque où je les posais. Je détachais mes lèvres des siennes pour plonger mon regard dans ses prunelles azurées. Jamais de ma vie je n’avais vu autant de perfection en une seule et même personne. Dans ma poitrine, je sentais mon cœur battre toujours plus rapidement encore que précédemment. Je déposais à nouveau mes lèvres sur les siennes avant de souffler à quelques millimètres de ses lèvres :

- Je t’aime. Et ces mots-là sont bien faibles face à ce que je ressens réellement.

Malheureusement, il n’en existait pas d’autres alors je devais faire avec. Cependant, je tenais à ce qu’il l’entende. Il le savait, à ne pas en douter, mais le dire, c’était autre chose. Ca rendait les choses beaucoup plus réelles.


I make a mistake

   

« I thought we were doing something brave for our child. And we were brave… but we weren’t king. We were selfish. If anything, we are not heroes anymore… »© Eöl
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Together, today and forever {pv: Snow [hot]   Lun 30 Déc - 17:58






Together, today and forever



« Tout est mystère dans l'Amour. »
de Jean de La Fontaine ♥





Snow ღ Charming



Chaque seconde qu’ils passaient dans les bras l’un de l’autre, sur ce lit, ce soir, les éloignaient davantage de leurs obligations et soit dit en passant de leurs devoirs de futurs dirigeant du royaume. Mais lové tout contre sa chère et tendre, il lui était bien difficile d’essayer d’être un tant soit peu rationnel ou de même réfléchir à ce qu’il devait faire. La raison n’avait pas vraiment sa place quand il était avec Blanche, seul les sentiments qu’ils nourrissaient l’un pour l’autre importait et rien d’autre. Une nouvelle fois encore, il vint glisser ses lèvres le long de la peau de son aimée, déposant de tendres baisers au creux de sa nuque. Peu de temps après il sentit que Snow défaisait agilement sa chemise blanche, voilà que celle-ci allait bientôt rejoindre sa veste qui composait son costume de soirée, avec son pantalon. Il n’y fit aucune objection et ne tenta absolument rien pour l’arrêter ou ralentir son geste. Bien au contraire il sembla l’inciter à agir dans ce sens en la poussant davantage sur le dessus de lit tout en l’emprisonnant sous lui, bien à l’abri de ses bras et sous le radar vigilant de ces yeux bleu.

Résister ? Est-ce que c’était vraiment le terme qui convenait ? Dans le fond il n’avait pas envie un seul instant d’écouter autre chose que ses sentiments et de laisser son corps agir à sa guise, d’offrir à Blanche l’amour et les caresses qu’elle méritait. Il n’avait qu’un seul désir en sa compagnie, la rendre heureuse, lui montrer de toutes les façons possibles qu’il l’aimait. Chaque baiser échangé, lui donnait davantage envie de prolonger ce moment et l’ardent feu qu’il lisait dans les prunelles de la jeune femme ne faisait que conforter son idée. Il sourit quand elle insinua qu’il était surement télépathe, en tout cas avec elle ce don semblait faire ses preuves. C’était surement dû au fait qu’il se sentait sur la même longueur d’onde qu’elle, qu’ils partageaient tous deux le même univers, utilisaient les mêmes codes et semblaient avoir les mêmes désirs. Elle aussi devait être capable de lire dans ses pensées, car à l’instant où il songea que sa chemise était un peu encombrante, quoiqu’ouverte, Blanche Neige s’en empara pour la faire glisser le longe de ses bras et la laissait choir sur le sol.

A partir de là, son cerveau parut enfin vouloir totalement se déconnecter pour le laisser totalement agir, sans qu’il n’eut un seul instant à songer aux conséquences de ses actes. La caresse des doigts fins de la jolie brune qui parcourait son torse le faisait frissonner, de son côté la demoiselle semblait enchanté par la découverte de ce nouveau terrain à explorer. Pour sa part, il profita du fait que Snow avait préalablement défait les lacets qui serraient sa robe pour baisser les manches de celle-ci en dessous de ses épaules. Ces dernières découvertes, il vint dans un souffle se plonger sur cette nouvelle partie de la peau nue de sa fiancée. Comme pour d’autres avant elle, il vint la couvrir de lents baisers. Pendant ce temps il passa habilement sa main droite sous le jupon de robe pour venir caresser sa cuisse. De son autre main il vint apprécier la chevelure bouclée et douce de sa belle, avant de venir faire échouer le bout de ses doigts sur sa joue. La seule chose au monde qui pouvait encore réveillé son esprit en cet instant se fit entendre, ce n’était nulle autre que la voix chaude de la jeune femme. Elle lui une déclaration d’amour, qui même si elle n’était pas la première, la toucha énormément, il plongea son regard dans le sien avec un sourire complice. Charmant aurait aimé ne pas dire les mots qui sortir ensuite de sa bouche mais ils lui apparurent comme une évidence, une fois son esprit à nouveau éveillé. Gardant son regard dirigeait sur sa bien-aimée il dit alors :

- Il est l’heure d’aller à la rencontre de nos invités. Les faire trop patienter pourrait en froisser plus d’un.

James ponctua sa dernière phrase par un sourire un peu triste. Certes il ne voulait pas quitter ce lit et ne souhaitait pas non plus se détacher de Snow, pourtant c’est exactement ce qu’il fit. Ils savaient pourtant tout deux qu’ils ne pouvaient pas faire l’impasse sur cette soirée, ni même les faire attendre plus encore. Le jeune homme s’assit sur le bord du lit, attrapa sa chemise qu’il revêtit ainsi que sa veste. Puis avant que Blanche ne descende du lit il l’attrapa en posant ses mains sur sa taille et la souleva avant de la redéposer sur le sol. Le prince l’attira ensuite contre lui, lui offrant une nouvelle étreinte il en profita pour faire deux choses. Ses mains se glissèrent dans son dos et finirent de renouer correctement les lacets. En même temps il souffla à son oreille, en prenant grand soin d’articuler chaque syllabe, pour que Snow en saisisse tout le contenu de ce message.

- Je n’attendrai pas davantage Blanche. Si tu me le permets après la réception de ce soir, je reviendrai dans cette chambre, sur ce lit...

Cette fois-ci il termina cette phrase non pas par un demi-sourire, mais par un baiser sur le lobe de son oreille. Puis le couple finit tous deux de remettre de l’ordre dans leurs toilettes respectives, avant de se déclarer fin prêt ! Il devait avoir plusieurs minutes de retard, James en ignorait exactement le nombre, mais il n’en prendrait pas le compte non plus. L’essentiel était qu’ils avaient le bon choix, celui de ne pas laisser cette soirée tomber aux oubliettes et leurs invités avec ! Charmant entrouvrit la porte et regarda discrètement si personne ne se trouvait dans le couloir à cet instant. Comme c’était le cas il en profita pour se glisser hors de la chambre entrainant à son bras sa princesse. Refermant la porte derrière eux, ils se dirigèrent ensuite vers les grands escaliers qui conduisaient à la salle de bal. Toujours bras dessus, bras-dessous, le couple descendirent ensemble les nombreuses marches, sans presser le pas et étrangement tout stress préalable semblait s’être volatilisé à présent. Pour preuve, arrivés devant les grandes portes de la salle de bal, il se tourna vers Snow et son sourire radieux sembla se refléter en miroir dans celui de sa fiancée. Il eut le temps de l’embrasser, juste avant que les grandes portes en bois ne s’ouvrent devant eux et qu’une voix forte annonce leur entrée :

"La princesse Blanche Neige et le prince Charmant"



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Mary Margaret Blanchard
Admin ೨ Blanche-Neige

✒ Curse :
10071
✒ Coeur :
Mariée à son Prince Charmant
✒ Statut :
Enceinte de trois mois
✒ Personnage de Conte :
Blanche Neige


MessageSujet: Re: Together, today and forever {pv: Snow [hot]   Mer 8 Jan - 22:43


Les invités m’étaient totalement sortis de l’esprit. Je n’avais plus aucune raison d’y penser pour le moment. La seule chose qui comptait, c’était l’homme qui se trouvait actuellement juste au-dessus de moi, sur mon lit et qui m’étreignait avec ardeur et passion. Jamais de ma vie, jusqu’à présent, je n’avais ressenti de tels sentiments. Je l’aimais, c’était indéniable, ce sentiment-là m’habitait depuis l’instant où je l’avais rencontré. Mais le désir qu’il faisait naître en moi, en ce moment même, c’était tout nouveau et l’attrait de la nouveauté avait quelque chose d’extrêmement excitant. Pour rien au monde je ne me détacherai de lui. Il faudrait nous séparer de force pour mettre un terme à un moment comme celui-là. D’innombrables frissons me parcouraient pendant qu’il déposait des baisers dans le creux de mon cou. J’avais légèrement penché la tête sur le côté pour qu’il puisse y trouver sa place tandis que je faisais glisser sa chemise blanche le long de ses bras pour la lui retirer.

J’avais le cœur qui battait à cent à l’heure. Je le sentais cogner violemment contre ma poitrine. Seul Charming arrivait à le faire s’emballer de cette façon. Après tout, mon cœur lui appartenait entièrement. Il était normal qu’il réagisse de cette façon face à l’homme auquel j’étais fiancée depuis qu’il m’avait sorti du sommeil de mort qu’avait concocté Régina pour m’éliminer une bonne fois pour toute. Mais pour le moment, je ne songeai pas à ma belle-mère. Je m’en moquais. Tout ce qui comptait, c’était celui que j’aimais plus que tout au monde. Une fois que j’eus retiré sa chemise blanche, il me fit glisser un peu plus vers le haut du lit. Son corps au-dessus du mien m’emprisonnait et ses yeux bleus me regardaient d’une telle façon que je me sentais fondre. Je me mordillais la lèvre inférieure tout en le regardant exactement avec la même intensité que lui.

Sa bouche était une addiction. La caresse de ses lèvres sur les miennes me coupait le souffle. J’avais particulièrement hâte que tout ça soit terminé, que la paix soit revenu, au moins de le royaume, et que Régina soit mise hors d’état de nuire. Pourquoi ? Et bien pour la simple et bonne raison qu’après tout ça, James et moi pourrions avoir la vie que nous désirions plus que tout au monde. Plus j’y pensais, plus ça me semblait extrêmement lointain, presque inaccessible… Mais je ne désespérai pas. Je ne désespérerai jamais. Et puis, en cet instant, j’avais une vision de ce que sera peut-être un jour. Ce serait un monde où je pourrais vivre ma merveilleuse histoire d’amour avec Charming sans craindre que le lendemain je pourrais le perdre pour X raison. Mais ce soir, il n’y avait aucune raison qu’on ne me l’arrache.

Mes mains parcouraient son torse et je sentis un frisson le parcourir, ce qui provoqua une nouvelle vague de couleur rouge sur mes joues. Malgré ça, je me délectais des réactions que je faisais naître chez lui. Au moins, je n’étais pas seule à me sentir en émoi. Je n’avais aucune raison d’en douter car je pouvais aisément lire dans son regard azuré qu’il se trouvait actuellement dans le même état que moi, mais c’était toujours extrêmement gratifiant de pouvoir aussi le sentir. Si mon nouveau « terrain de jeu » avait été découvert, le sien pas encore car il abaissa suffisamment les manches de ma sous-robe pour dévoiler mes épaules. Sa bouche vint se poser sur ma peau, m’arrachant un énième frisson et une nouvelle vague de désir m’envahit lorsque je sentis sa main sur ma cuisse. Je l’aimais tellement que je ne pus m’empêcher de lui dire, tout en soulignant le fait que mes paroles restaient faibles par rapport à l’amour que je ressentais.

Cela eut le don de faire relever sa tête à Charming. Son sourire fut contagieux car le mien s’agrandit. Cependant, je ne m’attendais pas à la suite car mon sourire s’évanouit lorsqu’il me fit remarquer qu’il était temps pour nous de rejoindre nos invités. Il avait affreusement raison. Mais je n’avais absolument aucune envie de les rejoindre. J’avais envie de rester-là, dans ses bras et laisser notre amour s’exprimer, mais il y avait aussi nos obligations qui nous rappelleraient à l’ordre à un moment ou un autre. Si j’avais demandé qu’on ne me dérange pas, au bout d’un moment, il y aurait forcément quelqu’un qui nous chercherait et si on nous trouvait là plutôt qu’entrain de remplir nos obligations, jamais on ne nous prendrait au sérieux et Régina gagnerait encore l’avantage sur nous. J’hochais la tête, à regret.

- Tu as malheureusement raison, soupirais-je.

Je le laissais se détacher de moi et eus un léger pincement au cœur lorsqu’il s’éloigna. Je me relevais tandis qu’il enfilait sa chemise que j’avais retirée quelques minutes plus tôt. Moi aussi, il fallait que je me rhabille, mais je ne pouvais pas m’empêcher de le regarder se rhabiller avec une certaine pointe de regret. Quand il eut enfilé sa veste, je fis mine de descendre du lit quand Charming m’attrapa pour me soulever et me déposer ensuite à terre. J’eus juste le temps de remettre ma robe quand il m’attira contre lui. Je me laissais faire, me serrant contre lui. Je passais mes mains dans son dos, regrettant qu’il y ait ce bal justement ce soir. Un sourire se dessina sur mes lèvres lorsque je le sentis renouer les lacets de ma robe. Pendant qu’il faisait ça, il me souffla des paroles qui me firent fermer les paupières et accélérer les battements de mon cœur. A la fin de ses paroles, il déposa un baiser sur le lobe de mon oreille qui me fit resserrer les mains sur sa veste. Je relevais la tête et allais déposer un baiser sur ses lèvres.

- Ma porte te sera ouverte, toute la nuit s’il le faut, répondis-je.

Parce qu’il fallait vraiment qu’on se rende à ce bal, j’effectuais les dernières retouches à ma toilette pendant que Charming faisait de même. Nous étions loin d’être en avance, mais comme l’avait souvent dit mon père : quand on était l’hôte, on pouvait se permettre d’arriver en retard en prétextant que les autres étaient simplement en avance. Mon père était un génie car il nous sauvait la vie en ce moment même. Puis vint le moment où il nous fallut quitter cette chambre qui était dissimulatrice d’un secret et d’un autre à venir. Je suivis l’homme de ma vie dans les couloirs du château jusqu’aux grands escaliers qui menaient à la salle de bal où nous attendait absolument tous nos invités. Une fois derrière les portes du bal qui devaient s’ouvrir sur nous, je ne pus m’empêcher d’éprouver une pointe de nervosité, mais croiser le regard de Charming m’aida à calmer ça.

J’eus à peine le temps de lui rendre son baiser quand les portes s’ouvrirent et qu’on annonça notre arrivée. Lentement, nous nous avançâmes. Il n’était plus possible de faire marche arrière, maintenant. J’avais légèrement cessé de respirer et m’agrippais légèrement à mon fiancé, de crainte qu’il ne s’envole. Ce qui était totalement stupide car il ne pouvait aller nulle part. Cependant, j’avais tellement besoin de lui que ma réaction était plus instinctive qu’autre chose. Tous les regards se tournèrent vers nous. A croire que le monde venait de s’arrêter de tourner. Courage Snow ! J’essayais de me rappeler absolument tout ce que ma mère avait pu me dire à propos d’événements comme celui-ci. Ses paroles me donnèrent du courage et je réussis à me détendre un minimum pour ne plus paraître tendue aux yeux des autres.

- Soyez les bienvenus, fis-je avec le plus de contenance possible. Et un grand merci à tous pour être venus.

Je levais la tête vers Charming et lui offris un sourire. Le moment était venu de saluer nos invités qui étaient beaucoup plus nombreux que prévus. Mon espoir que Régina se retrouve seule et sans aucun allié augmenta. Certes, c’était méchant, mais c’était nécessaire. Si ma belle-mère n’avait plus personne, alors ce serait une grande victoire. Elle ne pourrait jamais se battre contre le monde entier, même si elle se persuadait du contraire. En compagnie de l’homme avec qui je comptais passer le reste de ma vie, nous allâmes saluer chacun de nos invités personnellement. J’en connaissais certain pour les avoir croisé lors des réceptions de mon père, d’autres j’ignorais totalement qui ils étaient, mais tant qu’ils étaient là, cela me suffisait.

Beaucoup semblait connaître James, mais je savais que Charming ne les connaissait pas pour autant. Je connaissais la véritable identité de l’homme avec qui j’avais choisi de passer ma vie, mais j’étais stupéfaite par la maîtrise qu’il avait de lui-même et sa façon de ne rien laisser paraitre. Le regarder faire me faisait rire de toutes mes dents. Une fois que nous eûmes fait le tour de nos invités, je lui soufflais :

- Tu te débrouilles remarquablement bien et je ne peux que t’en aimer d’avantage.


I make a mistake

   

« I thought we were doing something brave for our child. And we were brave… but we weren’t king. We were selfish. If anything, we are not heroes anymore… »© Eöl
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Together, today and forever {pv: Snow [hot]   Mer 25 Juin - 19:45






Together, today and forever



« Tout est mystère dans l'Amour. »
de Jean de La Fontaine ♥





Snow ღ Charming



Le désarroi qu’il perçut dans la voix de Blanche, l’attrista un bref instant. Mais il ne pouvait se résoudre en cet instant de céder à leurs pulsions, ils se devaient tous deux à leur peuple et à la paix qu’ils essayaient de promulguer au sein de leur royaume et avec les royaumes voisins. Pourtant à l’intérieur de lui il n’était vraiment pas aisé d’éteindre le feu qui avait embrassé tout son être au contact de sa fiancée. Il avait beau être un prince charmant, il n’en demeurait pas moins un homme ! James avait ainsi donné la priorité à la raison mais il n’étoufferait pas ses sentiments pour sa belle pour autant. C’est pour cela qu’il lui souffla son audacieuse requête à l’oreille, tout en l’aidant à se rhabiller. A bien y songer ce n’était pas vraiment une demande qu’il lui faisait là, ça en avait l’apparence mais ça s’arrêtait là. Quelque fut sa réponse, il avait déjà pris sa décision, cette nuit il poursuivrait ce qu’il venait d’entreprendre avec Snow.

Une fois que les deux fiancés furent de nouveaux présentables il se hâtèrent de descendre les grands escaliers pour rejoindre la réception qui n’attendait plus qu’eux. Devant les grands battants de la porte de la salle de bal, un dernier coup de stress le submergea. Mais celui-ci partit bien vite. Dès les premiers pas qu’il fut aux côtés de Blanche Neige, il se sentait tout de suite serein. Les convives semblaient tous sous le charme du couple qu’ils découvraient à l’instant même de leur arrivée dans cette salle. Quelques demoiselles admiraient la toilette et la prestance du prince, alors que plusieurs hommes étaient visiblement conquis par la beauté et l’élégance de Snow, d’autres chuchotés déjà au sujet du couple qu’ils formaient. Comme ils sont beaux… Ne dirait-on pas des anges ? Ils s’aiment c’est une évidence… Mais à côté de ses premiers compliments et éloges, James pouvait sentir des regards méfiants et suspicieux à leur encontre. Il était ravi que leur apparition fût globalement une réussite, toutefois il savait que cela serait loin de suffire. Il faudrait parler avec tous et convaincre chacun, surtout les sujets les plus récalcitrant et qui n’acceptaient pas ce nouveau couple pour figure royale.

Blanche salua chaleureusement toute l’assemblée et Charming la gratifia d’un sourire chaleureux pour cette initiative. Ils allèrent ensuite de convive en convive, en restant toujours près l’un de l’autre : offrant des sourires, des paroles sincères, des arguments pour rallier certains sujets à leur cause, des réponses à tous ceux qui avaient dressés une liste d’interrogations à leur attention. Les premiers instants de cette soirée semblaient démarrer sous les meilleurs hospices possibles. Quand un serveur vint leur proposer des verres, Charming en profita pour se rafraichir en buvant près de la moitié d’une coupe de champagne d’une traite.

Ils poursuivirent ce premier contact avec chacun des invités, sans se départir de leurs bonnes humeurs et de leurs convictions en ce qu’il souhaitait tout deux bâtir pour leur royaume et cela malgré certaines critiques. Rien ne semblaient pouvoir les attendre, il ne se sentait pas invincible mais au côté de Snow il se sentait plus fort, plus légitime qu’il ne l’avait pu être jusque-là. Ces inquiétudes au sujet de l’image de Snow qu’avait en tête la plupart des invités parurent bien dérisoires. Rares furent les interventions sur ce sujet de discussion précis et quand c’était le cas la jeune femme savait toujours y répliquer avec tact, justesse et humour. Il paraissait évident que l’image de Blanche Neige la fugitive recherchée pour meurtre avait vite disparu pour faire place à une image plus reluisante et vraie, celle qu’elle présentait ce soir, en tant que future reine du royaume. Il sourit à la déclaration qu’elle lui fit une fois qu’ils eurent conversés avec chaque invité présent dans la salle de bal :

- Je te retourne le compliment très chère.

James déposa lentement un baiser sur la joue de sa bien-aimée. Montrer à tous à quel point il était attaché à Blanche Neige était ce qu’il avait à faire de plus simple à cette soirée. C’était fait sans calcul, avec naturel et il savait pourtant qu’au fond tous les épiés et que l’image qu’ils renvoyaient-là était tout aussi importante que leurs discours. Ils continueraient à parler un peu plus tard, pour l’heure Charmant avait hâte de lancer le bal. Pour cela il fit signe aux musiciens et ces derniers se tinrent prêt à jouer les premières notes, de la toute première danse de cette soirée. Etant les hôtes de cet évènement, il revenait à Snow et Charming de lancer le bal en étant les premiers à faire leur apparition sur la piste de danse. Le jeune homme conduisit sa fiancée au centre des invités, qui s’étaient rapidement reculés pour leur laisser l’espace nécessaire au couple de s’exprimer sur la musique. D’un signe de tête donné par le prince la musique débuta et envahit instantanément toute la pièce. James conduisit Snow, pour une valse des plus sensuelles. Il prit dans sa main gauche la main de sa bien-aimée et tendit son bras en avant, tandis que sa main droite se glissait  au creux des fines hanches de la demoiselle.



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Mary Margaret Blanchard
Admin ೨ Blanche-Neige

✒ Curse :
10071
✒ Coeur :
Mariée à son Prince Charmant
✒ Statut :
Enceinte de trois mois
✒ Personnage de Conte :
Blanche Neige


MessageSujet: Re: Together, today and forever {pv: Snow [hot]   Sam 5 Juil - 0:06


Je n’avais pas honte de reconnaître qu’affronter nos invités me faisait peur. Je n’avais plus joué le rôle de princesse depuis si longtemps que j’avais l’impression d’avoir oublié comment faire. Toutes ces jolies robes qui ornaient mon armoire, la jolie robe que je portais… Depuis que nous vivions au château, je ne portais que ça et cela changeait grandement des pantalons que j’avais portés durant ma fuite. Depuis le jour où j’avais quitté le château de mon père pour la première fois, j’avais changé. J’avais grandi et mûri. Je n’étais plus l’enfant à peine consciente des responsabilités dont on m’incomberait un jour. Aujourd’hui, j’étais une adulte, j’étais de nouveau la princesse Blanche-Neige et fiancée au prince James. Mais même malgré ça, je craignais toute cette foule qui m’attendait dans la salle de bal. Ce qui était assez ironique quand on savait tout ce que j’avais traversé. Du coup, j’étais nettement plus encline à passer le reste de la nuit dans ma chambre en compagnie de Charming…

Néanmoins, il avait raison quand il disait qu’on ne pouvait pas faire attendre plus longtemps nos invités. Si nous continuions ce que nous avions commencé, notre absence serait extrêmement mal vue de la part de tous ces gens qui nous attendaient et que nous voulions rallier à notre cause. Cependant, Charming avait réussi à faire naître en moi assez de désir pour que stopper ce qu’il se passait revenait à faire naître de la frustration. Du coup, je n’étais pas spécialement ravie de reconnaître qu’il avait raison, cela sembla s’entendre dans ma voix car mon bon prince charmant me fit une proposition que je ne pus refuser : me rejoindre au cours de la nuit. J’étais incapable de lui refuser cela. Cela serait me fourvoyer sur la nature de mes propres envies. Techniquement, les traditions exigeaient d’attendre le jour de notre mariage, mais j’avais foi en nous deux et je savais que nous arriverions à ce jour, quoi qu’il en coûte.

Je laissais Charming m’aider à remettre correctement ma robe afin d’être présentable à nos invités. Nous ne devions pas oublier notre objectif premier : restaurer la paix dans notre royaume et éradiquer la peur que Régina avait fait naître en chacun des habitants. En quelques minutes, nous fûmes de nouveau présentables, lui et moi et nous quittâmes ma chambre, prenant tout de même soin de ne pas être vu par les employés du château car cela pourrait délier les mauvaises langues à notre sujet. Or, ce n’était pas le moment. Devant les portes de la salle de bal, je sentis une vague de légère panique m’envahir et sentir la présence de Charming à mes côtés contribua à m’apaiser et à me calmer. Lorsque les portes s’ouvrirent, ce fut le moment pour nous deux d’apparaître, surtout qu’un garde annonça notre présence. Ensemble, nous entrâmes. J’étais certaine que tant que nous resterions ensemble, tout se passerait bien. Les choses ne pouvaient pas mal se passer. Notre amour était notre plus grande force, c’était un fait qu’on ne pouvait pas nier.

Je pris l’initiative de saluer l’ensemble de nos convives d’une simple phrase. J’avais l’agréable surprise de constater que nos invités étaient beaucoup plus nombreux que prévu. Tant mieux. Plus nous serions nombreux, plus nous avions des chances de ramener la paix. Cela annoncerait aussi de nombreuses réunions afin de contenter chacun d’entre nous, mais j’étais disposée à prendre chaque mesure nécessaire pour y arriver. Une fois mes paroles prononcées, nous nous avançâmes vers les premiers convives afin de saluer chacun d’entre eux personnellement. Cela faisait longtemps que je n’avais pas fait ça. Heureusement pour moi que mon père avait organisé des réceptions assez souvent pour que je connaisse presque chaque rudiment du protocole sur la façon dont on recevait ses invités, qu’ils soient amis ou ennemis. Cependant, c’était la première fois que je parlais en mon nom et je trouvais cela stressant avec les trois premières personnes. Puis, progressivement, cela se faisait un peu plus naturellement.

Chaque invité était différent et avait des exigences tout aussi différentes. Néanmoins, Charming et moi faisions de notre mieux pour satisfaire chacun d’entre eux avec les moyens en notre disposition tout en restant honnête et sincère. Il y avait eu assez de mensonge dans ce royaume. Nous trinquâmes avec beaucoup d’entre eux et après le temps qu’il fut nécessaire, nous arrivâmes à nos derniers invités. Après avoir échangé plusieurs paroles avec eux, je me retrouvais un peu seule avec mon fiancé que je félicitais pour la façon dont il se débrouillait. Je connaissais l’histoire de Charming, je savais qu’il avait dû prendre l’identité de son jumeau décédé pour assurer la sécurité de sa mère. Il m’avait tout raconté. Il n’était pas un prince de naissance, mais je m’en moquais. Je ne voulais pas épouser un prince, je voulais m’unir avec la personne que j’aimais pour ce qu’il était et qui m’aimait pour ce que j’étais également.

Un sourire se dessina sur mes lèvres lorsqu’il me retourna le compliment. Cela me rassura mais je serais totalement rassurée lorsque tout serait terminé et que tous nos convives retourneraient chez eux ou bien seraient dans leur chambre. Certain venaient de tellement loin qu’il avait paru naturel de leur offrir une chambre. Dans ce château, ce n’était pas ce qui manquait, d’ailleurs. Mes joues rosirent légèrement lorsque Charming posa ses lèvres sur ma joue. Puis discrètement, je soufflais :

- Je pense que nous sommes sur la bonne voie, même si cela ne va pas être aussi facile…

Charming prit l’initiative de lancer le bal en faisant signe aux musiciens que nous allions commencer. Je pris le bras que mon fiancé me tendait et le laissais me guider jusqu’au centre de la piste de danse. Lorsque nous fûmes correctement placés, les musiciens commencèrent à jouer de leurs instruments. Tandis qu’il prenait possession de ma taille, je posais une main sur son épaule, lui offrant l’autre qu’il tint dans la sienne. Nous débutâmes une valse selon le rythme imposé par nos musiciens. Mon regard plongé dans celui de mon fiancé, je suivais chacun de ses pas sans faire la moindre erreur de pas. J’étais subjuguée par la magnificence de son regard. Je me souvenais parfaitement de la première fois que nous nous étions rencontrés. Je lui en avais fait subit des vertes et des pas mures… Je l’avais assommé avec une pierre, je l’avais frappé, je l’avais volé… Et pourtant, il était toujours là, à mes côtés. J’étais sans aucun doute la femme la plus chanceuse de tous les royaumes.

Du coin de l’œil, je vis certain couples nous rejoindre ce qui me fit sourire. Pour le moment, je trouvais que nous avions fait un sans faute, et pourtant, ce n’était pas encore tout à fait gagné. Il faudrait encore convaincre certains convives que les méchants dans l’histoire, ce n’était pas nous, mais Régina. La haine l’avait poussé à faire des choses ignobles et impardonnables, malheureusement. Et il arrivait qu’elle continue de nous mettre des bâtons dans les roues lors de nos déplacements. Serons-nous un jour tranquille et heureux ? Je l’espérais car je n’avais pas envie de vivre dans la crainte permanente que quelque chose nous arrive à tout moment. J’en deviendrais folle.

- As-tu déjà repéré ceux qui seraient compliqués à convaincre ? demandais-je à Charming pendant que nous continuions de danser


I make a mistake

   

« I thought we were doing something brave for our child. And we were brave… but we weren’t king. We were selfish. If anything, we are not heroes anymore… »© Eöl
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Together, today and forever {pv: Snow [hot]   Dim 20 Juil - 18:22






Together, today and forever



« Tout est mystère dans l'Amour. »
de Jean de La Fontaine ♥





Snow ღ Charming



Le jeune homme observait la foule des invités, aux identités toutes plus diverses les unes que les autres et aux avis très différents aussi. Des princes, des princesses, des comtes, des comtesses, des ducs, des duchesses, des marquis, des marquises, quelques rois et reines aussi. Au milieu de tous ces titres et personnalités aux placés, il y avait quelques représentants du peuple. Des individus qui avaient bénéficié de certains privilèges, ou qui connaissaient des gens plus haut placés qu’eux et qui avaient eu leurs entrées, ici, ce soir. Malgré que le public soit si varié en cette soirée d’une importance capitale, James pu très vite tracer un premier bilan suite au premier tour des invités. Et celui-ci était globalement positif, la plupart des mots qu’ils avaient pu entendre, étaient encourageant, des compliments, des éloges, des idées, des félicitations… Le charme se Blanche-Neige avait dû opérer sur l’assistance, le prince en était certain. Ou sinon c’était qu’il c’était fait un tableau bien plus sombre des idées des habitants du royaume par rapport à la réalité. Ou bien encore il y avait dans la foule des invités, beaucoup d’hypocrites, de menteurs… Mais généralement James avait un don pour démasquer les gens de ce type et discerner l’honnêteté du mensonge. Et là, « son radar » n’avait pas donné d’alertes spécifiques. Les critiques qu’ils avaient pu avoir étaient très précises, parfois même compréhensible et concernaient des personnes qui ne s’étaient pas cachés, qui parlaient à haute voix de ce qu’ils pensaient tout au fond d’eux. Et ce qui revenait souvent c’était l’idée que certains doutés de leur capacité à prendre en main le royaume, à pouvoir vraiment faire face à la méchante reine.

Mais il laissa dans un coin de sa tête ces idées, ils devraient surement aborder ces sujets un peu plus tard dans la soirée. Mais pour le moment James était en train de valser avec sa bien-aimée. Après tout, les invités avaient été conviés à un bal, ça n’en serait pas un sans la musique, la danse et surtout des danseurs. Le prince n’avait pas besoin de réfléchir pour faire les bons pas, pour se mouvoir avec élégance tout en suivant le rythme lent de la musique. Il avait eu de la pratique, un entrainement qui au début c’était fait à contrecœur, que le roi lui avait imposé. Il en avait fait de même avec l’apprentissage de l’étiquette, de quelques langues étrangères, des entrainements au combat… Pour lui qui n’était jusqu’alors qu’un berger sans prétention aucune, toutes ses leçons n’avaient pas été simple à acquérir. Mais elles étaient nécessaire, pour sa survie, celle de sa mère avant tout, pour préserver l’image du prince qu’il se devait de devenir. Il avait lutté un temps avec cette folle idée, surtout quand on avait voulu le marier à une parfaite inconnue. Mais à présent tout ceci appartenait au passé, il arrivait même à apprécier la mise en pratique des enseignements durement acquis. Sans eux, il ne serait pas là, à bouger avec aisance au bras de la plus belle des princesses, au beau milieu d’une salle pleine de gens d’importance. Avec la position qu’il avait pu gagner avec le temps il lui était possible d’agir maintenant pour le peuple, en son nom. Ou plutôt avec la place qu’il s’était faite, qu’il avait acquise, car on ne lui en avait pas fait cadeau ! Il c’était battu, pour elle, comme pour Blanche-Neige, comme pour sa mère et comme il ne cesserait jamais de se battre pour tous ceux qui comptait pour lui !

- Oui, quelques-uns. Deux princes.

Discrètement il les avait désignés du regard, en lui soufflant des indications à l’oreille. Du style : « Le grand blond, trois rangés derrière toi », puis il fait un demi-tour gracieux, pour qu’elle puisse visualiser la cible en question. Il en fit de même ensuite :

- Une magicienne que je soupçonne de pratiquer la magie noire.

James ne voulait pas s‘embarrasser de noms ou de prénoms, ni mêmes de titres et cela pour plusieurs raisons. Tout d’abord pour éviter qu’on ne les entende et qu’ainsi les personnes ainsi relevés ne soient au courant, se mettant ensuite sur la défensive, ou pire encore ne passe à l’offensive. Puis James ne savait pas exactement si Blanche Neige connaissait, ou se rappelait des titres, des noms de tous les invités, il ne voulait pas mettre sa mémoire davantage à contribution, ni la mettre mal à l’aise. Il avait donc une nouvelle fois indiqué avec discrétion la position de la magicienne ainsi que sa description, à savoir une femme à la peau très claire, avec des boucles rousses et qui était vêtu de gris et de noir. James continua jusqu’à ce qu’il eut fini d’énoncer les personnes qui avait retenu son attention :

- Une duchesse, qui à mon avis en a après notre couronne et notre trône. Quelques personnes du peuple aussi, mais peut-être est-ce plus de la méfiance qu’autre chose. Une fois qu’ils nous connaitront mieux leurs avis seront surement différents. Et toi Blanche, en as-tu remarqué d’autres ?



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Mary Margaret Blanchard
Admin ೨ Blanche-Neige

✒ Curse :
10071
✒ Coeur :
Mariée à son Prince Charmant
✒ Statut :
Enceinte de trois mois
✒ Personnage de Conte :
Blanche Neige


MessageSujet: Re: Together, today and forever {pv: Snow [hot]   Ven 25 Juil - 16:28


L’amour était vraiment un sentiment merveilleux car en plus de me faire sentir bien, il me donnait le courage dont j’avais besoin pour affronter les pires choses qui se dresseraient sur ma route. Ma vie avait pris un énorme tournant en rencontrant Charming. C’était la meilleure chose qui me soit arrivée. C’était grâce à lui que nous en étions là. Sans lui, j’aurais sans aucun doute fait une bêtise. En fait, quand on y repensait bien, j’avais déjà fait une erreur en souhaitait l’oublier. Heureusement qu’il ne m’avait pas cru lorsque j’avais affirmé que je ne partageais pas ses sentiments et qu’il avait cherché un remède contre ce breuvage que j’avais été demandé à Rumplestilskin. Où serais-je si l’homme que j’aimais n’était pas aussi obstiné et têtu ? Je n’en savais rien, mais il était fort probable que je n’en serais pas là où j’en suis actuellement.

Etre au côté de Charming m’aidait à affronter chaque événement, même une foule invitée à un bal. Faire bonne impression était le but premier. Le but second était d’avoir des alliés. Bien que ces derniers se faisaient de plus en plus nombreux dans notre royaume, nous avions besoin de l’aide des royaumes voisins pour faire face à Regina. Il fallait que nous ayons le dessus. Cette femme avait ses pouvoirs pour se défendre, nous, nous avions notre courage. Faire face à Regina pouvait s’avérer beaucoup plus dangereux, mais si elle se rendait compte qu’elle était seule face contre tous, elle ne pourrait rien. On avait beau avoir toute la magie du monde, face à au monde entier, on ne pouvait rien. Pour l’instant, je trouvais que nous avions fait plutôt une bonne impression. Bien sur, il y avait et il y aurait toujours des réticents, mais nous pourrions toujours nous occuper d’eux plus tard.

Suivant tranquillement les pas de Charming, je regardais autour de nous. Certains couples s’étaient joint à nous sur la piste de danse tandis que d’autres nous observaient. Je sentais leur méfiance dans leur regard. Je voulais bien comprendre cela. Difficile de faire confiance à un hors la loi, n’est-ce pas ? Regina m’avait tellement faite chercher dans les différents royaumes que tout le monde avait dû voir mon portrait. Ce n’était pas étonnant de faire confiance à une « paria », surtout lorsqu’on ignorait que celle-ci n’avait strictement rien fait. Regina s’était quand même assurée de ne pas me rendre les choses faciles… Enfin, l’important était le résultat, le reste importait peu. Si nous arrivions à faire revenir la paix chez nous et à maîtriser Regina, ce serait à nos yeux une très grande victoire.

Tout en suivant les pas de mon fiancé, je lui demandais discrètement s’il avait réussi à repérer les plus réticents, ceux qui seraient le plus difficile à convaincre. Charming ne tarda pas à me répondre. Deux princes. Après avoir écouté leur description, je me laissais transporter par un léger demi-tour afin de pouvoir poser mon regard sur les dits princes. Celui-ci nous regardait avec suspicion. Un peu comme si nous cachions un lourd secret, alors que ce n’était pas le cas. Dans chaque mot que nous avions pu prononcer, nous avions été sincères, aucun mensonge n’avait été prononcés alors pourquoi est-ce qu’ils nous fixaient comme si nous étions des voleurs ? Je fus tirée de ma réflexion par James qui me parla d’une magicienne et habillement, je fus aussitôt tournée de façon à l’avoir face à moi. Tout comme Charming, je l’avais trouvée assez étrange et un peu trop silencieuse à mon gout. Avait-elle été envoyée par Regina ? J’espérais bien que non.

- Moi aussi, je l’ai remarqué, fis-je. Nous n’avons plus qu’à espérer qu’elle soit une ennemie de Regina plutôt qu’une alliée…

Il ne me semblait pas me souvenir de son nom. J’ignorais d’ailleurs si elle nous l’avait donné ou pas. Puis après un nouveau pas de danse fluide, j’eus le droit à la vision de la duchesse avide de pouvoir. Personnellement, cette femme ne m’inquiétait pas plus que ça. Avec un léger sourire, je répondis :

- Cette duchesse, si un jour elle souhaite la couronne, elle devra se marier avec le Prince de ce royaume. Or, si je ne m’abuse ce Prince là est déjà fiancé. A moins que… taquine, je continuais : le prince James ne la trouve à son goût et ne rompe ses fiançailles.

J’eus un léger rire avant de déposer un baiser sur la joue de Charming. Ce geste attira certain regard vers nous, mais je m’en moquais. Si nous ne pouvions plus montrer notre affection l’un pour l’autre, dans quel monde vivions nous ?! Puis, je repris assez de sérieux pour répondre :

- Pour ce qui est du peuple, Regina leur a fait tellement peur qu’il n’y a rien d’étonnant à ce qu’ils se méfient. Je serais sans doute pareil à leur place…

Je me jurais qu’une fois que tout sera terminé, ces gens n’auraient plus à connaître la misère, comme avant quand c’était mon père qui était à la tête du royaume. Je réfléchis quelques instants sur les personnes qui seront encore compliqués à convaincre. Je regardais autour de nous pendant que la musique continuait à jouer, cherchant encore des visages méfiants.

- Sur ta droite, un couple de baron et de baronne. Il s’agissait d’alliés de mon père à une époque, mais Regina a su leur offrir assez d’avantages pour avoir une vie de roi. Voilà, je n’en ai pas remarqué d’autre…

Et s’il y en avait d’autres, alors ces derniers cachaient plutôt bien leur jeu. Progressivement, la musique touchait à sa fin et lorsque les dernières notes furent jouées, une autre mélodie s’éleva, signe qu’une deuxième s’enchainait. Comme de nombreux couples, James et moi nous étions arrêtés et alors que nous allions reprendre, un duc vint se présenter à nous pour demander la permission à Charming de danser avec moi.


I make a mistake

   

« I thought we were doing something brave for our child. And we were brave… but we weren’t king. We were selfish. If anything, we are not heroes anymore… »© Eöl
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Together, today and forever {pv: Snow [hot]   Mar 29 Juil - 19:12






Together, today and forever



« Tout est mystère dans l'Amour. »
de Jean de La Fontaine ♥





Snow ღ Charming



Se pouvait-il que sa fiancée éprouve une pointe de jalousie en s’exprimant au sujet de la duchesse désignée par Charmant. Le jeune homme l’ignorait et l’idée même le fit sourire. Si c’était le cas elle se faisait vraiment du souci pour rien, car il était à elle, corps et âme et cela pour l’éternité. Il prit sa remarque pour une plaisanterie en y répondant par un léger rire tout en ajoutant :

- Le prince a déjà la plus belle, intelligente, généreuse et douce des femmes du royaume pour fiancée. Il serait bien sot de s’intéresser à une tierce personne.

James vint ensuite planter un tendre baiser sur ses lèvres. Il n’avait pas parlé de lui à la troisième personne pour se vanter de sa position ou de sa personne. Mais plutôt pour continuer sur la même voie l’échange avec Snow et aussi faire comme si l’espace d’un court instant le prince était une personne étrangère dont il connaissait pourtant tout. Prit par cette illusion il arriva même à imaginer un court instant que lui et Blanche était un couple parmi tant d’autres dans la foule d’invités et qu’ils n’étaient pas les hôtes de ce château. Comme si l’espace de cet instant, débarrassés du poids de leurs responsabilités, il ne pouvait du coup subsister que leur bonheur et le plaisir de s’amuser ensemble à ce bal. Mais sa rêverie ne dura guère longtemps et il revint sans mal à la réalité. En fait une fois qu’il reprit conscience de la place qu’il occupait, il se demandait comment il avait fait pour s’échapper dans un songe ne serait-ce que l’espace d’un instant. Il suffisait de sentir tous ces regards braqués sur les deux fiancés, pour se sentir prisonniers des rôles qu’ils présentaient. Mais prisonnier, il ne l’était plus, il ne dirait pas non plus qu’il avait réussi à être totalement libre, mais avec Snow à ses côtés il devait être dans la plus belle des prisons alors.

Il sourit à nouveau en écoutant sa moitié répliquer aux premiers soupçons que le prince avait évoqué. Le peuple n’avait été nourri que par la peur que leur insufflait quotidiennement leur ancienne reine. Au moins c’était une chose que le couple pouvait affirmer et souligner auprès de tous les sujets du royaume : les temps allaient changer ! La tyrannie et la terreur qu’avaient instaurées la méchante reine prenait fin, avec la perte de son trône. D’ailleurs, James pensa tout haut la suite :

- Ce sera notre première mission. Restaurer la confiance et la sérénité dans tout le royaume, auprès de tous un chacun. Montrer que nous ne sommes pas le tyran qu’avait été Régina.

D’une façon certaine, cette soirée-ci contribuait grandement à franchir un premier cap dans ce but-là. Se montrer ainsi naturellement devant les personnes influentes, de pouvoir, ou de confiance était un pas nécessaire et à ne pas louper. Pour le moment il devait bien reconnaitre qu’ils se débrouillaient tous deux très bien. Mais mieux valait pour autant ne pas se reposer sur leurs lauriers. Il savait d’avance que la jolie brune aurait surement d’autres personnes à relever que celles qu’il avait préalablement citées. Blanche connaissait les invités à un degré différent du sien et elle ne portait pas exactement le même regard sur eux. Et la jeune femme ne le détrompa pas. A son tour elle releva quelques personnes qu’il faudrait tacher de convaincre et peut-être veiller à se méfier d’eux. Elle parla d’un couple, un baron et une baronne, dont le prince Charmant n’avait jusque-là rien eu à leur reprocher, ni à leur trouver quoique ce soit de suspect. Il souffla pour réponse :

- S’ils étaient des alliés de ton père il sera judicieux de leur rappeler que tu es la fille d’un ancien grand ami et allié de leur passé. Que tu es comme lui, juste, bonne et compréhensive. Et qu’ainsi nous comprenons tout deux leur égarement du temps de Régina, pour peu qu’ils sachent reprendre leurs esprits.

Sans en dire un mot là-dessus, il savait déjà quel serait leur plan d’action dans la majorité des cas. Ils avaient tous deux le cœur pur et même s’il y avait des alliés de Régina dans la salle, ils tendraient de concert une main bienveillante dans leur direction pour les amener à rejoindre leurs rangs. Cette stratégie aurait bien sur ses limites, certains ne cèderaient pas aussi facilement, suite à quelques belles paroles et promesse. Et s’il fallait éliminer des opposants à la paix du royaume, à leur couple, à leur couronne… alors James était prêt à se battre. Mais ce ne serait pas eux qui déclencheraient les hostilités.

Le couple dansa encore plusieurs autres danses, jusqu’à ce que l’un de leur serviteur vienne l’avertir qu’il était l’heure de prononcer leurs discours. Le prince Charmant cessa aussitôt leur danse et conduisit Snow jusqu’à l’opposé des deux grandes portes, où était disposé une petite estrade sur laquelle ils grimpèrent tout deux. Deux musiciens qui les encadraient jouèrent de leurs trompettes pour requérir l’attention des convives. Ceux-ci habitués au déroulement de ce type d’évènement se dirigèrent d’un même ensemble vers le couple royal, prêt à entendre ce qu’ils avaient à déclarer. Ce fut le prince Charmant qui s’exprima le premier d’une voix forte et claire, dès que celle-ci résonna dans la salle de bal le silence se fit et l’attention fut exclusivement dirigée vers eux :

- Bonsoir à tous et toutes ! Nous vous remercions très sincèrement d’être parmi nous ce soir. Vous n’ignorez pas les raisons de cette réunion. Et je souhaite tout d’abord céder la parole à ma fiancée, la princesse Blanche Neige.

Il aurait aimé en dire davantage, comme par exemple souligner quelques-unes des innombrables qualités de leur future reine, mais ce n’était pas le plan prévu. Cette organisation du discours était voulue et réfléchis au préalable par le couple. Ce n’était pas temps le prince Charmant qui devait convaincre le royaume mais davantage Snow. Beaucoup la connaissait très peu, d’autres en avaient une image erronée et enfin très peu la connaissait réellement pour ce qu’elle était. Il ne voulait pas la défendre à sa place, ce n’était pas une femme, c’était une femme de caractère qui devait montrer qui elle était à tous en le proclamant de sa propre voix ! Pour l’encourager dans cette prise de parole devant ce public, une fois son discours d’introduction donné il applaudit énergiquement des mains et la foule l’imita à moitié, attendant surement de voir et d’entendre la suite.



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Mary Margaret Blanchard
Admin ೨ Blanche-Neige

✒ Curse :
10071
✒ Coeur :
Mariée à son Prince Charmant
✒ Statut :
Enceinte de trois mois
✒ Personnage de Conte :
Blanche Neige


MessageSujet: Re: Together, today and forever {pv: Snow [hot]   Mar 5 Aoû - 11:27


Notre nouveau statut, à Charming et à moi, faisait des envieux. Il n’y avait rien de nouveau là-dedans. Aucun baron, duc, chevalier et j’en passe ne s’était pas un jour imaginé à la place de roi. Et cela fonctionnait également pour les femmes. Beaucoup de duchesses et de baronnes cherchaient à marier leurs filles avec un prince et leurs fils avec une princesse afin de s’élever socialement parlant. Mais cela ne fonctionnait pas ainsi à chaque fois. Il y avait beaucoup plus de mariages princiers que de mariages « mixtes ». Nous ne ferions pas l’exception aux yeux du monde entier et pourtant, si seulement ils savaient que le Prince James n’était pas le Prince James, fils du roi Georges ? Je n’ignorais rien des origines de Charming, je connaissais toute son histoire et sincèrement, je m’en moquais. C’était de l’homme dont j’étais tombée amoureuse, pas de ses origines, sinon, cela ne s’appellerait pas de l’amour. Mais il y avait une chose dont j’étais certaine, c’était qu’il ferait un excellent roi.

Je n’avais pas pu m’empêcher de le taquiner à propos de la duchesse qui louchait sérieusement sur la couronne en lui signalant qu’il était encore temps de la lui offrir s’il daignait s’intéresser à elle. Je n’en pensais bien sur pas un traitre mot car j’avais foi en notre amour, mais quelque part, il m’avait tendu la perche que j’avais saisie. Entrant dans mon jeu, ce fut tout naturellement qu’il y répondit. Un nouveau sourire se dessina sur mes lèvres tandis que de légères rougeurs apparaissaient sur mes joues. Ca me faisait toujours cet effet-là lorsqu’on me complimentait, surtout quand les compliments venaient de lui en fait, parce que je savais qu’ils étaient sincères. Si moi je lui avais simplement embrassé la joue après avoir lancé ma taquinerie, Charming ne se priva pas pour poser ses lèvres sur les miennes. Un peu surprise au départ, je lui rendis tout de même son baiser avant de répondre :

- Il serait très sot, en effet. La princesse doit s’estimer alors extrêmement chanceuse d’avoir rencontrée une personne telle que lui.

C’était assez drôle de parler de soi comme si nous parlions de deux personnes complètement différentes. Comme si ce n’était pas nous. L’espace de quelques instants, j’eus l’impression d’être l’ancienne Blanche-Neige, celle qui n’avait ni titre, ni couronne, celle que tout le monde recherchait pour trahison et outrage à la reine. C’était agréable, je ne pouvais pas le nier parce que toutes ces futures responsabilités m’effrayaient. C’était mon destin depuis mon plus jeune âge et jamais je n’aurais pensé que cela m’effraierait autant qu’en étant face à cette réalité. Le jour où Charming et moi nous nous dirons « oui » et serons unis pour l’éternité par les liens sacrés du mariage, nous deviendrons le roi et la reine du royaume qui m’avait vu grandir. Et le jour où le roi Georges viendrait à décéder, son royaume reviendrait à son unique hériter, ce qui nous ferait un royaume encore plus grand à diriger… Cette pensée m’angoissa aussitôt, et je la chassais avant qu’elle ne prenne trop d’ampleur dans ma tête. Nous n’y étions pas encore !

En chassant cette pensée, je revins au passage à la réalité. Charming et moi évoluions au milieu des couples de danseurs sans aucun faux pas. On continuait de nous observer, on cherchait la moindre faille en nous. On voulait savoir si on pouvait nous faire confiance. Disons que c’était une réaction normale, mais elle était extrêmement stressante pour nous. Enfin, pour moi, c’était certain. Mon fiancé semblait tellement à l’aise… S’en était effrayant. La conversation sur nos principaux suspects reprit comme si elle ne s’était jamais arrêtée. Ceux dont je voulais changer la vie, principalement, c’était les gens du peuple. Regina les avait martyrisés et effrayés au plus haut point. Il nous faudrait être armé de patience afin de réussir. Mais je croyais en nous. C’était un élément que je n’étais pas prête d’oublier. Charming pensait comme moi et c’était ça qui faisait que notre couple était solide, que nous étions indestructibles.

- Je suis entièrement d’accord, mais il faudra s’occuper malgré tout de Regina en parallèle car je crains qu’elle nous mette des bâtons dans les roues.

Il faudrait être fou pour croire que ma chère belle-mère accepterait cela sans rien dire. Elle ferait tout pour nous empêcher, pour faire échouer notre entreprise. Mais nous lui tiendrons tête. J’avais assez fui comme ça pour recommencer. Je ne voulais plus donner cette satisfaction à Regina. Quand vint mon tour de partager mon ressenti vis-à-vis de certaines personnes, je citais presque aussitôt un couple de baron et baronne à qui la Méchante Reine avait retourné le cerveau. Elle avait su les amadouer pour les avoir dans son camp. Auparavant, c’était des alliés de mon père, et plus tard, ma belle-mère avait réussi à leur offrir ce qu’ils aspiraient le plus en étant des alliés. Je craignais qu’ils ne soient durs à convaincre et j’avais aussi des doutes quant à leur présence ici. Etait-ce Reina qui les avait envoyés en reconnaissance afin de savoir ce qu’il se préparait ? C’était fort possible. Néanmoins, je n’aimais pas juger les gens trop rapidement. Peut-être étaient-ils vraiment décidés à venir de notre côté ?

- Tu as surement raison, admis-je. Tout ce que j’espère, c’est que leur présence ici est un minimum sincère et intéressée…

Nous continuâmes de danser pendant plusieurs minutes, plusieurs danses, pour être exacte, quand un des employés du château vint les avertir qu’il était l’heure. Charming cessa de danser et je fis de même. Une boule d’angoisse vint se loger dans le creux de mon ventre. Ma main vint automatiquement se loger dans celle de l’homme que j’aimais et je me résolue à le suivre jusqu’à l’estrade qui nous était réservé. Je me retrouvais de nouveau face à toute cette foule et je commençais à croire que jamais je ne m’y habituerai. Pourtant, quand nous étions arrivés, c’était cette même foule qui était présente et qui nous avait observés. Mais cela n’en restait pas moins impressionnant… Je les regardais venir vers nous, affichant un air aussi serein que possible. Le discours… Je venais de l’oublier, justement. Tout à l’heure encore, je l’avais ruminé inlassablement pour être sure qu’il ne m’échapperait pas et il avait quand même réussi. De quoi allais-je parler ?

Charming prit les devant en s’avançant au devant de l’estrade pour parler. Qu’il gagne du temps en prononçant son propre speech pendant que je cherchais le mien. Je farfouillais dans ma tête, je sentais les rouages de mon cerveau se mettre en route et alors que je croyais que j’avais un peu de temps, j’entendis mon prénom, ce qui me fit redresser la tête presque aussitôt. Quoi ? C’était déjà mon tour ?! Je croyais que les paroles que prononcerait mon fiancé seraient un peu plus longues. Puis au même moment, je me rendis compte qu’il me laissait le loisir de commencer. Quelques applaudissements se firent entendre. Je n’avais plus le choix. Je devais dire quelque chose. Je lançais un regard à Charming qui semblait avoir une foi inébranlable en moi. J’en étais flattée, mais méritais-je réellement tout ceci ? Lui, il semblait tellement persuadé que c’était le cas. Je devais le croire, moi aussi. Si moi-même je n’y croyais pas, je n’arriverai jamais à rien. Je pris une grande inspiration et m’avançais la tête haute. L’enseignement de ma mère, la Reine Eva, me revint en tête. Toujours sembler sur de soi.

- Je me joins au Prince James pour vous remercier à nouveau d’être là. Cet événement nous tient réellement à cœur à tous les deux et nous espérons qu’il aura autant d’importance pour vous très prochainement. Tout me revenait progressivement, j’en avais presque envie de pleurer tellement je m’étais sentie désespérée d’avoir oublié. Ne perdant pas mon courage, je continuais : Une majorité d’entre vous connaissaient le roi Léopold, tous ceux qui un jour ont eu la chance de faire affaire avec lui pourront affirmer que c’était quelqu’un de juste qui faisait passer les besoins des autres avant les siens. Toutes les semaines, le vendredi était réservé aux habitants du royaume afin d’écouter les demandes de chacun d’entre vous. Il n’y avait aucune discrimination : les plus pauvres d’entre vous étaient reçus au même titre que les autres, il n’y avait aucune sélection. Et il faisait son maximum pour satisfaire chacun d’entre vous. C’est cet esprit-là que nous souhaitons instaurer à nouveau en reprenant le pouvoir. Nous ne le faisons pas pour nous, nous le faisons pour vous ! Beaucoup d’entre vous ont eu un jour affaire à Regina et ont pu voir sa cruauté que ce soit directement ou indirectement. La tyrannie de ma belle-mère a assez duré. Tout ce qu’elle fait, elle le fait uniquement pour elle et si elle vous a fait croire le contraire, alors vous avez été manipulés…

Des exclamations se faisaient entendre parmi les invités et j’ignorais totalement si elles étaient positives ou négatives à notre idéal. Je ne pouvais pas me concentrer sur leurs dires, certains parlaient en même temps que d’autres. Je jetais un œil vers Charming qui se trouvait toujours là. Reportant mon attention sur le public, je concluais :

- Pour ceux qui un jour ont été dans son camp et qui souhaitent faire cesser ses agissements, je tenais à ce que vous sachiez qu’aucune justice ne vous portera préjudice. Je pense sincèrement que nous avons tous été un jour victime de Regina.

Mon discours se terminait là et je ne savais plus vraiment quoi faire, ni quoi dire d’autre. Je regardais de nouveau mon fiancé, attendant de voir s’il souhaitait ajouter quelque chose ou pas à tout ceci…


I make a mistake

   

« I thought we were doing something brave for our child. And we were brave… but we weren’t king. We were selfish. If anything, we are not heroes anymore… »© Eöl
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Together, today and forever {pv: Snow [hot]   Lun 18 Aoû - 19:50






Together, today and forever



« Tout est mystère dans l'Amour. »
de Jean de La Fontaine ♥





Snow ღ Charming


La chance, le destin, le hasard, tous ces mots se ressemblaient. Oui ils n’avaient rien planifié de leur rencontre et des circonstances de celle-ci qui resteraient à jamais gravées dans leurs mémoires. Ils n’avaient pas non plus choisis de tomber amoureux l’un de l’autre. Peu importait à quoi leur rencontre et leur amour était dû, l’essentiel était que cela c’était passé et que oui ils avaient énormément de chance de vivre ensemble cette histoire ! A eux maintenant qu’ils avaient les cartes en main, de ne pas gâcher tout cela et de poursuivre ce conte en écrivant chaque chapitre de la plus belle des manières : à deux.

Charmant ne savait pas s’il ferait un bon roi pour son royaume, il savait cependant ce qu’il ne serait pas. Il ne pourrait pas se montrer hautain, indifférent, insensible, supérieur, détaché… de son peuple et de ses problèmes. Car James en avait fait très longtemps parti, il avait plus vécu dans la peau d’un villageois que dans celle d’un prince. Cela il ne l’oublierait jamais, malgré l’univers dans lequel il devait à présent évoluer, il n’oublierait jamais ses racines, son passé, ce que pouvait être la vie en dehors de ce palais ! Et d’ailleurs il comptait bien changer beaucoup de choses pour que la qualité de vie de la plupart des habitants du royaume soit meilleure. Le prince savait que sa fiancée avait les mêmes projets que lui à ce sujet, qu’elle aussi avait vécu comme une simple villageoise. Même si pour sa part Blanche Neige avait grandi en tant que princesse, avant de se retrouver contrainte à se fondre dans le paysage du royaume pour sauver sa vie.

Régina… comment oublier le principal des obstacles à la concrétisation de leurs principaux projets et de leur bonheur ? Impossible, plus encore d’ailleurs pour Snow qui avait la quasi-totalité de son existence d’empoisonné par cette femme. Charming ne la portait pas plus dans son cœur. Elle n’avait cessé de vouloir s’entêter à le séparer de sa moitié, en réduire leur bonheur en cendres, à vouloir les éliminer, eux ou leurs proches. Comment l’apprécier après tout cela ? Elle serait effectivement un problème épineux à résoudre mais ce soir elle n’était pas là et il n’avait pas envie de s’assombrir l’esprit en pensant à elle et à ses nombreux méfaits. Il se contenta donc de répliquer telle une évidence :

- Il serait étrange de la voir agir autrement. Je doute aussi qu’elle nous laisse bien sagement les clés du royaume entre les mains et qu’elle veuille que nous coulions tous deux des jours heureux ensemble. Nous nous occuperons de son cas en temps voulu, pas ce soir.

Le ton de sa voix avait légèrement augmenté sur ces trois derniers mots qui avaient franchi le seuil de ses lèvres. Pour lui le sujet était ainsi clos, ce dossier serait à rouvrir plus tard, c’était certain, mais pour l’instant ils avaient déjà plusieurs fronts sur lesquels ils devaient se présenter. Quand Blanche s’exprima au sujet du couple composait d’un baron et d’une baronne, James avait répliqué très franchement ce que ça première intuition lui avait dicté. Puis en entendant la réponse de sa fiancée il crut comprendre une autre idée qu’elle avait en tête, quelque chose auquel il n’avait pensé avant. Et si ces deux individus étaient venus pour les espionner au nom de Régina, qu’ils pouvaient très bien continuer à servir fidèlement. C’était une possibilité, une hypothèse que la jolie brune avait pris soin de relever et de partager avec lui. Aussi il souligna alors une tout autre réponse :

- S’ils sont venus espionner, qu’ils agissent à leur guise. Bien au contraire, ainsi Régina sera informée de nos plans pour le royaume. Ce ne sont pas là des secrets, tout le monde doit savoir nos grandes directives pour le futur du royaume. Il finit dans un chuchotement : c’est de la manière de contrecarrer Régina et ses partisans dont nous devons parler en privée, à l’abri des oreilles et des regards indiscrets.

Quand après avoir effectués de nombreuses danses on vint leur rappeler qu’il était l’heure de prononcer leurs discours, le prince c’était arrêté sur le champ pour ensuite conduire sa fiancée vers l’estrade. Il percevait quelques légers tremblements à travers la main qu’elle lui avait offerte, elle était encore un peu stressée vraisemblablement. Mais il n’était plus le moment de la rassurer, de songer à rebrousser chemin ou de chercher à gagner du temps. Il fallait se lancer dans l’arène ! Pour l’épauler un peu dans cet exercice il applaudit énergiquement des deux mains, espérant qu’ainsi elle puiserait l’énergie et le courage nécessaire pour trouver les mots juste et savoir se faire entendre de tous.

N’ayant nul besoin d’être convaincu par Blanche Neige, James prêta tout de même la plus grande des attentions à chaque mots qui composés le discours de sa belle. Il fut étonné de la voir s’exprimer avec tant d’assurance, de déférence, de franchise et sans ciller l’espace d’un espace. Ce ne fut qu’une fois qu’elle se tourna discrètement vers lui, qu’il perçut davantage à quel point Snow était faite pour ce rôle. Certains auraient pu la trouver provocatrice ou rebelle de s’exprimer de la sorte, mais ce n’était pas son cas, d’ailleurs il hocha légèrement sa tête de haut en bas pour qu’elle poursuive avec son appui dans cette voie. Quand elle terminée, de la même manière qu’il avait fait un pas en arrière pour lui laisser le devant de la scène, il refit un pas en avant pour être à nouveau à ses côtés. Et il décida d’enfoncer davantage le clou en ajoutant à son tour :

- Nous ne sommes pas ici devant vous, parce que nous sommes intéressés par le pouvoir ou par la richesse. Nous demeurons devant vous, comme vous, pour lutter ensemble contre l’injustice, en commençant tout d’abord par les personnes qui agissent en son nom. Régina se plait à jouer avec chacun, comme un pion sur son échiquier et en tant que tel elle n’hésite pas un instant à faire des sacrifices pour avancer et remporter les batailles. Il est grand temps de lui faire cesser ce jeu-là, bien trop de vies ont été perdues pour son seul profit. Nous vous proposons de vivre désormais dans un royaume ou la peur et les menaces ne seront plus votre fond quotidien. Mais pour réaliser ces projets et bien d’autres nous avons besoin de votre soutien !

Il marqua une courte pause, pendant laquelle à son tour il regarda sa fiancée. Puis il poursuivit dans une toute autre direction :

- Je tiens aussi à informer ceux et celles qui ne le seraient pas, au sujet de ma fiancée. Blanche Neige n’a jamais été une voleuse, une criminelle, une traîtresse envers son royaume ou envers la reine. Toutes les accusations qui ont été formulées par Régina à son encontre n’ont été que des mensonges ! L’image qu’on vous a dépeinte de la princesse Blanche n’a jamais existé dans la réalité.

Pour James ce point était important à encadrer, car même si beaucoup de personnes avaient eu vent des mensonges montées de toutes pièces par la reine concernant Snow, ce n’était pas le cas de tous. Il vint glisser une nouvelle fois sa main dans celle de la jeune femme et finit son discours :

- Nous vous souhaitons de passer une agréable fin de soirée en notre compagnie. Nous restons à votre service si vous avez la moindre interrogation à nous faire part. Si vous souhaitez demander audience pour converser plus longuement avec nous, vous pouvez vous adresser à Mr. Smith.

Le prince désigna l’homme qui était venu les chercher pour les prévenir de démarrer leurs discours. Il était aussi un précieux conseiller et secrétaire, pour ce soir il avait été chargé, entre autre chose, de prendre des rendez-vous avec tous ceux qui en feraient la demande.



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Mary Margaret Blanchard
Admin ೨ Blanche-Neige

✒ Curse :
10071
✒ Coeur :
Mariée à son Prince Charmant
✒ Statut :
Enceinte de trois mois
✒ Personnage de Conte :
Blanche Neige


MessageSujet: Re: Together, today and forever {pv: Snow [hot]   Lun 25 Aoû - 12:38


Lorsque je me trouvais en compagnie de Charming, je sentais des ailes pousser dans mon dos. J’avais l’impression que rien ne pouvait m’arriver de mal parce que quelque part, il serait toujours là pour me protéger. L’inverse était tout aussi vrai. Je ferais n’importe quoi pour lui. Quitte à donner ma propre vie. Mais espérons simplement que je n’aurais pas besoin de le faire et que nous pourrions vivre de longues années, ensemble, et sans craindre le moindre mal. Actuellement, nous faisions tout ce qui était nécessaire pour que ce soit le cas. Restaurer la paix était notre but premier. Le reste viendrait en son temps. Ensemble, nous formions un couple solide. Nous voulions être un exemple. D’ailleurs, quand je repensais à la façon dont nous nous étions rencontrés, je ne pouvais qu’en rire parce que personne n’aurait cru qu’un jour il en serait ainsi. Je lui avais donné le surnom de Charming juste pour être risible, mais en fin de compte, je n’avais pas idée à quel point j’avais été dans le vrai à ce moment-là.

Bien que le rôle de princesse et de future reine m’effraye, je n’avais pas d’autre choix que de remplir mes fonctions. J’étais née pour cela. Il fallait que je fasse honneur à mes parents. Mais depuis que j’avais gouté à la vie de simple habitante du royaume et surtout de hors la loi (même si cela était de façon complètement injustifiée), je n’en étais plus aussi sure qu’avant. J’étais sans doute devenue plus humble. Peut-être était-ce ce qu’il manquait pour devenir une bonne reine ou bien un bon roi ? Je n’en savais rien. En tout cas, j’étais certaine d’une chose : nous donnerions le meilleur de nous même aussi longtemps que Charming et moi porterions la couronne. Et j’avais dans l’espoir que si nous devions avoir un jour des enfants, et bien ils feront de même. Me méfiant de certains invités, je ne pouvais pas oublier que certains étaient encore des alliés de Regina, dont le baron et sa femme. Cela ne me surprendrait pas que ma belle-mère soit au courant pour ce bal. Elle avait des espions partout. Pour cela, il était difficile de passer entre les mailles de son filet.

Il faudrait être fou pour penser que Regina nous laisserait reprendre les clés du royaume sans la moindre résistance. Elle ferait tout ce qui se trouvait en son pouvoir pour nous mettre des bâtons dans les roues. Je ne savais pas pourquoi elle me haïssait à ce point. Au départ, je pensais que c’était parce que j’étais un obstacle entre elle et la couronne, à la mort de mon père, mais j’étais certaine qu’il y avait bien plus que ça. Seulement voilà, j’ignorais quoi. Et je ne souhaitais pas me retrouver face à elle pour lui poser la question. De toute manière, lorsque nous nous retrouvions en face à face, nous ne perdions pas notre temps en discussion. Nos affrontements se faisaient à base de menace et de combat. La crainte avait dû s’entendre dans le son de ma voix car Charming se chargea de nous faire passer à autre chose. Pas ce soir. Machinalement, je hochais la tête. Mon fiancé était aussi têtu que moi alors je savais que lorsqu’il déclarait ne pas vouloir parler de ça à présent, ça ne servait à rien d’insister. Je n’en obtiendrais pas plus et peut-être était-ce mieux ainsi.

Mais en attendant, le baron et la baronne étaient tous les deux biens là et ils nous observaient. J’avais l’impression qu’ils cherchaient la moindre faille pour pouvoir frapper encore plus fort. Peut-être était-ce simplement une impression de ma part, mais j’avais appris à me fier à mon instinct. Charming apparaissait comme beaucoup plus optimiste que moi à leur sujet. Si lui pensait qu’ils étaient là pour le repentir, moi, je ne pouvais m’empêcher de croire qu’ils étaient là en guise d’espion. Après tout, s’ils étaient présents, c’était qu’ils avaient reçu une invitation, donc leur présence n’était même pas illégale… Mon fiancé avait raison dans un sens : tout le monde devait savoir que nous nous apprêtions à faire. Regina le savait déjà en plus. Donc je ne voyais pas trop la raison qui l’aurait poussée à envoyer ses gens. Mais avec elle, sait-on jamais… je préférais rester méfiante plutôt que de croire que tout se passerait bien. Attentivement, je ne perdis pas une seule miette de ce que Charming me chuchota à l’oreille.

- Il est certain que nous ne parlerons pas de stratégie maintenant, répondis-je également de façon à ce que lui seul puisse m’entendre.

Ce genre de chose se faisait avec des personnes de confiance et non pas avec des inconnus. Nous ignorions vers qui se tourneraient nos invités. Nous leur laissions le choix, mais j’espérais qu’ils se rendraient compte que le camp adverse n’était pas une bonne idée. Lorsque vint le moment de nous exprimer, le trac s’empara de moi si bien que je me retrouvais presque tétanisée de peur. S’il n’y avait pas eu Charming pour me faire avancer jusqu’à l’estrade, je serais certainement restée sur place. Ce rôle me faisait réellement peur, je ne maîtrisais absolument rien et je ne pouvais rien faire pour que cela cesse. Mon désarroi ne cessa de grandir lorsque je me rendis compte que j’avais complètement oublié ce que je devais dire. Tout cela allait être complètement chaotique. Il n’était peut-être pas encore trop tard pour faire marche arrière, non ? Si ? Je fus déstabilisée lorsque Charming décida qu’il me revenait la priorité en parole. Je lui lançais un léger regard avant de prendre une grande inspiration et m’avancer face à toute cette foule qui m’observait avec attention.

Même si mon fiancé était à mes côtés pour me soutenir, je me sentis seule face à toute une meute de loups prêts à me sauter dessus au moindre faux pas, au moindre signe de faiblesse. Peut-être était-ce simplement de la psychose et que ça ne risquait pas d’arriver, mais c’était bien de cette façon que je le vivais. Cependant, à mon plus grand soulagement, lorsque je commençais à parler, je retrouvais mon texte avec une facilité déconcertante. C’était tellement inattendu que j’en aurais pleuré tellement je n’avais presque plus d’espoir que cela me revienne. Je fis de mon mieux pour faire passer le message que je souhaitais que tous comprenne. Il était important d’exprimer clairement quelles étaient nos intentions vis-à-vis de ce royaume. La sincérité était la clé pour le moment. Bien évidemment, je n’allais pas révéler de quelle façon nous allions nous y prendre. De ça, nous en parlerons que lorsque nous serions surs de qui étaient à nos côtés et qui ne l’étaient pas. En tout cas, mes paroles ne les laissèrent pas froid étant donné que je pus entendre certaines exclamations. Mais j’ignorais si elles étaient positives ou négatives.

Terminant de parler, je me tournais vers Charming, lui offrant un regard afin de savoir s’il souhaitait ajouter quelque chose. Ce n’était bien sur pas une obligation, mais j’étais certaine qu’il avait également son mot à dire. L’aisance avec laquelle il s’exprimait ne me laissait aucun doute quant au fait qu’il ferait un excellent roi. Il avait l’air tellement plus à l’aise que moi… Je ne pouvais qu’en être admirative, moi qui avais eu cette boule d’angoisse dans l’estomac. James ne fit qu’en rajouter quant à mes paroles et je jugeais cela très bien, quelque fois qu’ils n’aient pas compris la première fois ou bien parce que je m’étais mal exprimée. Cependant, je fus surprise qu’il parle de mon état de hors la loi. Un léger sourire de remerciement se dessina sur mes lèvres tandis que mes joues rosirent légèrement. Regina avait fait de moi une femme aussi recherchée que ce fameux Robin des bois qui sévissait au Royaume de Nottingham. Il y avait des affiches dans tous les royaumes quelque fois que celui-ci décide de s’y rendre. Avait-ce été la même chose pour moi ? Je ne saurais le dire.

Nos discours s’arrêtèrent là. Nous avions décidé d’organiser une journée d’audience, voir plus, afin de pouvoir répondre convenablement aux questions et requêtes de chacun d’entre eux. Tout comme mon père, aucun d’entre eux ne seraient reçus avant un autre parce que hiérarchiquement, il lui était supérieur. Mon père disait que la hiérarchie existait afin de pouvoir maintenir un certain équilibre dans notre monde, mais qu’en dehors de ça, tout le monde était sur un pied d’égalité. Nous vivions et nous mourions, comme l’homme le plus pauvre du monde. Prenant la main de Charming dans la mienne, je nous fis quitter l’estrade afin de ne pas y être plus de temps que nécessaire. Je ne m’y sentais pas encore à l’aise. Il me faudrait plusieurs annonces et discours avant de pouvoir m’y habituer. Néanmoins, il s’agissait de mon rôle, par conséquent, j’allais devoir m’y faire dans tous les cas. Mais jamais je n’aurais cru que cela aurait été aussi effrayant. Pour le coup, j’aurais aimé qu’au moins un de mes parents soient encore de ce monde pour pouvoir me faire part de leur propre expérience dans le domaine.

Nous retrouvant de nouveau parmi nos invités, je me tournais vers Charming. J’avais le cœur qui battait encore à cent à l’heure si bien que je m’étonnais que tout le monde ici ne l’entendit pas. C’était une bonne chose de faite, mais je ne pouvais pas m’empêcher d’être inquiète.

- Tu crois que nous avons été suffisamment convainquant ? lui demandais-je.


I make a mistake

   

« I thought we were doing something brave for our child. And we were brave… but we weren’t king. We were selfish. If anything, we are not heroes anymore… »© Eöl
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Together, today and forever {pv: Snow [hot]   Mer 27 Aoû - 17:11






Together, today and forever



« Tout est mystère dans l'Amour. »
de Jean de La Fontaine ♥





Snow ღ Charming




Leurs discours de prononcé et ainsi le moment capital de la soirée de passé, Charmant ne put s’empêcher d’en ressentir un certain soulagement. Le plus dur était à présent derrière eux, ainsi que la plus grande partie de la soirée. Et déjà il devait reconnaitre que ça c’était plutôt bien déroulé dans l’ensemble. S’ils avaient eu des farouches opposants, ici, à ce bal, ceux-ci n’auraient pas hésités à leur parler très franchement dès leur entrée dans la pièce. Ou bien ils auraient attendus la fin des discours, pour crier leur venin et leurs arguments, sans gêne ni vergogne. Or ce ne fut pas le cas ! James regarda d’un regard d’acier l’intégralité de l’assemblée, couvrant chacun d’une attention toute particulière. Si la plupart c’étaient exclamés, avaient chuchotés entre eux, aucun n’avait osé prendre la parole à haute et intelligible voix. Alors oui, ils avaient ici quelques personnes dont ils devaient se méfier, mais visiblement ce n’étaient pas des gens animés d’un grand feu de haine ou de vengeance à l’encontre du couple princier. Si c’était le cas alors ils se montraient très discrets et n’avaient apparemment pas prévu de faire de quelconques grabuges ce soir.

Tournant son visage vers sa radieuse fiancée, il constata que les joues de cette dernière s’étaient légèrement empourprées et conservaient encore une jolie teinte rosâtre. Le prince sourit doucement en la voyant ainsi, s’interrogeant en pensée sur les origines de ce changement : « Le stress,  la pression d’affronter cette foule ? Quelque chose que j’aurai dit dans mon discours ? Peut-être a-t-elle tout simplement chaud ? Ou… se pourrait-il qu’elle songe déjà plus en avant au futur de cette soirée, une fois que les invités seront tous partis ? ». Pour le coup, à cette dernière hypothèse, ce fut au tour de Charming de rougir légèrement en masquant sa gêne d’un nouveau sourire.

Blanche Neige vint ensuite s’emparer de sa main, pour prendre l’initiative de les faire descendre de l’estrade et d’ainsi retrouver de plus près leurs convives. James, de son côté, donna une légère pression du bon de ses doigts, dans le creux de la main de la belle, pour la remercier. Les fiancés naviguèrent ensuite de nouveau au milieu du flot des invités. Celui-ci était à présent nettement moins dense que lors de leur arrivée, quelques invités, s’étaient éclipsés sur les balcons, d’autres bavardés en groupes, d’autres encore dansaient ou dégustaient quelques mets proposés sur les buffets. Seuls ceux qui n’étaient pas occupaient ce laissaient très facilement approchés ou venaient directement à leur rencontre. Mais avant qu’ils ne se remettent à discuter avec eux, ou qu’ils arrivent à croiser de nouveau des invités, Blanche exposa une question à son prince Charmant. Interrogation dont il ne pouvait donner une réponse déterminé car la réponse leur était pour le moment encore inconnu, aussi il répondit franchement :

- Nous le découvrirons bien assez tôt.

A sa réponse il vint ajouter un immense sourire, confiant en leurs interventions respectives et communes. L’impact serait visible dans les minutes et les jours qui viendraient. Pour commencer, ils récoltèrent un vif enthousiasme et de nombreuses félicitations, de la part de leurs alliés les plus chers, des amis, des voisins, des proches. Toute cette ferveur et ces compliments faisaient véritablement chauds au cœur. L’heureux couple se répandant en remerciements et en sourires, ainsi qu’avec de chaleureuses accolades. Puis une deuxième vague se fit sentir, légèrement plus hostile, ou plutôt perplexe et pensive. Il s’agissait pour la plupart de personnes qui avaient encore besoin d’être convaincus, mais pas par de simples paroles mais par des actes de préférence. C’était aussi des personnes pour qui le couple que formait Snow et Charming restait encore une énigme, tant au plan personnel que sur le plan professionnel. Que valaient-ils vraiment en tant que nouveaux dirigeant du royaume, en avaient-ils la carrure ? Le temps et l’expérience répondraient à cela… Les amoureux ne le savaient pas encore précisément mais ils étaient dotés de bonnes volontés, de déterminations de fer, de courage et d’énergie.

Le reste de la soirée se déroula sans anicroche. Le prince s’autorisa même plusieurs fois à laisser seule Blanche. Tantôt sur la piste de danse, car elle était une cavalière très demandée. De son côté, son carnet de bal n’était pas non plus vide, James était un homme plutôt réclamé lui aussi. Parfois Charmant l’a laissé en bonne compagnie, avec ses amies les nains, ou des bonnes fées. Le jeune homme en profitant pour s’éclipser vers une table et venait s’y repaître de quelques mets à se mettre sous la dent. Cette soirée touché presque à sa fin, aussi James en profita pour enlever un instant sa dulcinée. Il l’arracha à une conversation avec son ami le nain timide. Passant son bras sous le sien il la conduisit vers le balcon situé à l’extrême gauche de la pièce, celui-ci était désert quand ils y parvinrent. James la relâcha qu’une fois parvenu près de la balustrade. Il observa les étoiles dans le ciel et inspira une grande bouffée d’air frais, offert par le ciel nocturne.

- Te sens-tu un peu mieux à présent ? interrogea-t-il sans préambule.

Il la regarda la couvrant d'un regard chaud et protecteur et tendit ses deux bras en avant, lançant ainsi un appel supplémentaire pour l'attirer à lui et pouvoir l'enlacer dans ses bras.



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Mary Margaret Blanchard
Admin ೨ Blanche-Neige

✒ Curse :
10071
✒ Coeur :
Mariée à son Prince Charmant
✒ Statut :
Enceinte de trois mois
✒ Personnage de Conte :
Blanche Neige


MessageSujet: Re: Together, today and forever {pv: Snow [hot]   Mar 16 Sep - 19:25


Prononcer des discours, je ne ferais décidément pas cela toute ma vie. C’était ma première expérience et il était certain que je n’allais pas l’oublier de si tôt. On se souvenait toujours de sa première fois, apparemment. Bien contente de quitter l’estrade, je serrais la main de Charming dans la mienne. J’espérais que ce serait le seul discours que nous devrions faire ce soir et que le prochain n’aurait pas lieu de si tôt. Je me doutais bien que le jour où je serais reine, il faudrait bien que j’en fasse, mais tant que je n’aurais pas récupérer cette confiance royale en moi, que j’avais possédé lorsque j’étais encore une princesse, j’allais avoir le trac. Mais pour le moment, il ne fallait pas que je perde notre objectif de vue : récupérer notre royaume et faire en sorte que Régina soit seule contre tous. La deuxième tâche serait sans aucun doute la plus difficile, mais il ne fallait pas partir perdant.

Une fois remise à hauteur de nos invités, je pus recommencer à respirer à nouveau. Je regardais autour de nous, cherchant un quelconque regard hostile, mais je n’en voyais aucun. Avions-nous plus d’alliés que ce que je ne pensais ? Peut-être que finalement, Charming avait raison d’être optimiste. Quant à moi, la situation me rendait nerveuse et je me faisais toute une histoire qui me rendait par conséquent pessimiste. Dans ma poitrine, je sentais mon cœur qui commençait à se calmer, niveau battement. Il s’était mis à battre comme un fou lorsque mon fiancé nous avait fait prendre la direction de l’estrade et encore plus lorsqu’était venu mon tour de parler devant toute cette foule de personnes. Comment mon père avait-il fait pour survivre à ça ? Je n’en savais rien. Je n’étais pas comme lui. Je n’avais pas son assurance. Et malheureusement, il n’était plus là pour en parler avec moi et à m’expliquer comment faire pour faire face à la population.

Je sentis mes joues continuer de chauffer légèrement ma peau, mais ce n’était plus aussi brulant que précédemment. C’était signe que je reprenais progressivement contenance. Je continuais de serrer la main de Charming dans la mienne. Les invités s’étaient légèrement dispersés dans la salle de bal, rendant leur présence moins étouffante. Mais les choses iraient mieux lorsque tout serait terminé. Je m’étais tellement habituée à la vie de récluse que du coup, me retrouver aussi entourée m’impressionnait. Alors que nous avancions tranquillement parmi nos invités, je demandais à mon fiancé s’il pensait que nous avions été suffisamment convaincants auprès de ceux qui doutaient encore. Sa réponse n’était pas exactement celle que j’espérais, mais il avait raison. Si nous ne le savions pas encore, nous le saurions bien à un moment ou à un autre. Néanmoins, le sourire que Charming m’offrit en fit naître un sur le mien.

Sans que je ne m’en rende compte, nous nous retrouvâmes entourés de ceux qui étaient déjà alliés à notre cause, nous félicitant pour l’assurance dont nous avions fait preuve quelques minutes plus tôt. J’imitais mon fiancé, qui remerciait chacun d’entre eux pour les encouragements qu’on nous offrait. Pendant quelques minutes, j’oubliais tout ce stress et repris un visage souriant et enjoué. Peut-être valait-il mieux apparaître comme étant sur de soi plutôt qu’inquiet. Non, ce n’était pas du peut-être, c’était même certain. Cependant, mon sourire s’évanouit progressivement lorsque des personnes plus hostiles se présentèrent à nous. Mais je pris sur moi pour leur faire face et ne pas apparaître démunie. C’était pareil envers ceux qui avaient encore un doute quant à notre capacité à reprendre le royaume et à faire cesser les agissements de Régina. Eux, je les comprenais fort bien. A leur place, je serais méfiante. C’était une réaction humaine parfaitement normale. Seul le temps nous le dirait, pour eux.

La soirée reprit son cours et j’essayais de me montrer présente pour chaque personne qui en avait besoin. Au bout d’un moment, je me retrouvais séparée de Charming, qui avait aussi à faire de son côté. Ne plus être avec lui ne m’effrayait plus autant qu’au départ. Je recommençais à prendre confiance progressivement. Certaines personnes m’invitèrent même à danser et je ne leur refusais aucune danse. Honnêtement, j’étais contente d’avoir reçu autant d’éducation princière parce que si je n’avais pas su danser les différentes danses que l’orchestre se plaisait à jouer, j’aurais marché sur bon nombre de pieds. Mais non, mes mouvements étaient sans défaut, si bien que je reçus quelques compliments par-ci, par-là. Néanmoins, même si je me retrouvais « loin » de Charming, je ne pouvais empêcher mon regard de dévier vers lui. Lui aussi avait été réquisitionné pour quelques danses et cela me faisait sourire. Cela prouvait qu’individuellement, nous étions disponibles pour chacun d’entre eux. Nul besoin d’être forcément ensemble.

Quand la soirée commença à toucher à sa fin et que quelques invités commencèrent à s’en aller, tandis que d’autres restaient encore. Timide vint me voir pour discuter quelques instants. J’engageais donc la conversation avec lui. Apparemment Grincheux en avait surveillé quelques uns pendant la soirée, et il m’assurait qu’il n’y avait rien à signaler. Je hochais la tête, profondément rassurée. La soirée s’étai bien passée après tout, n’est-ce pas ? Le fait que Grincheux n’avait rien détecté d’amabilité était déjà un bon point pour nous, même si quelque part, cela ne voulait peut-être rien dire. Il y avait toujours un doute, malheureusement. Charming revint près de moi et je m’excusais auprès de Timide avant de suivre mon fiancé. Je me laissais entraîner jusqu’à un balcon de libre. L’air frais me fit un bien fou, si bien que je pris une grande inspiration et fermais les yeux. Une petite brise fraiche frôla mon visage et un sourire se dessina sur mon visage.

- Ca va mieux, oui, répondis-je.

Lorsqu’il me tendit les bras, je ne me fis pas prier pour aller m’y réfugier Je passais mes bras dans son dos et posais ma tête contre son torse, bien contente de retrouver la chaleur de ses bras. Je lâchais un soupire de bien-être. Avec lui, tout allait bien. Rien ne pouvait aller mal. Je ne bougeais plus pendant quelques instants, savourant très simplement sa présence à mes côtés. Honnêtement, je me demandais ce que serait ma vie sans lui… Surement pas grand-chose. Je serais peut-être encore vagabonde, aussi recherchée que ce fameux Robin des Bois. Croiser sa route avait absolument tout changé dans ma vie. Je relevais la tête vers lui et lui offris un sourire aussi grand qu’il m’était possible d’en faire un.

- Et toi ? demandais-je. Comment te sens-tu ?

Même s’il ne m’avait pas donné l’impression d’être stressé par la situation, j’avais la sensation que malgré tout, il avait été plus ou moins dans le même état d’esprit que moi. Mais je pouvais toujours me tromper. Je n’étais pas dans sa tête, donc je ne pouvais pas vraiment être certaine dans ce que j’avançais. Je reposais ma tête contre son torse et fermais les paupières, savourant le calme de la nuit. Très sincèrement, je n’avais plus du tout envie de retourner à l’intérieur pour retrouver les quelques invités qui restaient. Sauf que je doutais que cela se fasse. Si nous disparaissions comme ça, sans rien dire à personne, ce serait un manque de civilité considérable envers nos invités. Déjà que nous les avions fait attendre…


I make a mistake

   

« I thought we were doing something brave for our child. And we were brave… but we weren’t king. We were selfish. If anything, we are not heroes anymore… »© Eöl
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Together, today and forever {pv: Snow [hot]   Ven 19 Sep - 15:55






Together, today and forever



« Tout est mystère dans l'Amour. »
de Jean de La Fontaine ♥





Snow ღ Charming



Bien entendu même s’il avait laissé quelques temps sa douce moitié évoluer seule dans la salle de bal il ne l’avait presque jamais perdu de vue. Vu le passif qu’ils avaient tous deux, le prince avait appris à faire attention à bien veiller à ne plus perdre sa demoiselle. Ils avaient trop souvent étaient séparés loin de l’autre, fait prisonnier, envoyés à l’autre bout du royaume, partis en mission pour plusieurs jours… Leur principale devise était devenue « je te retrouverai toujours », c’est pour dire à quel point il ne cessait sans cesse de se perdre l’un et l’autre. A présent réunis, heureux, amoureux, James n’en perdait pas pour autant ses craintes, de voir Snow se faire enlever. Il ne serait pas surpris un instant si un monstre ou un quelconque invité attrapait la princesse sous son bras et voulait s’enfuir avec elle. Charmant était déjà prêt à agir en conséquence si pareille scène venait à se présenter.

Finalement rien du genre ne se produisit. En fait à première vue cette soirée était une réussite, mais comme elle n’était pas encore totalement terminée il ne voulait pas proclamer ce bilan tout haut pour l’heure. S’éclipsant un instant avec sa fiancée il se doutait bien que leur escapade serait de courte durée et qu’il leur faudrait assez rapidement rejoindre leurs convives. Cela rendait chaque instant passé en compagnie l’un de l’autre encore plus précieux, puisqu’il s’agissait d’une certaine façon de moments volés, presque interdits.

Sur le balcon, tous les soucis qu’il avait cru lire sur le visage de Blanche s’envolèrent en l’espace d’un claquement de doigt. Elle affichait dorénavant une mine radieuse et vint se blottir dans ses bras dès qu’elle en vit l’invitation. Il sentit les mains de la jeune femme venir parfaire cette étreinte en se glissant dans son dos. Sans rien dire ils restèrent ainsi l’un contre l’autre, se laissant juste distraire par quelques brises nocturnes. Charmant passa sa main, dans un geste empli d’affection, sur la longue chevelure brune de la demoiselle, suivant la courbure de ses boucles. Il garda son autre bras le long de son flanc, faisant semblant de bouger involontairement son bras de temps en temps pour effleurer le bras de Blanche Neige.

Quelques poignées de secondes plus tard, la jeune femme releva le menton vers lui et lui offrit un immense sourire, surement l’un des plus épanouis qu’elle avait pu faire ce soir. En échange le regard du prince s’illumina de plus belle et bu les paroles de sa moitié, ou plutôt ses interrogations. Il n’eut pas à réfléchir bien longtemps pour trouver la réponse qui convenait :

- Mieux également. Surtout qu’à présent je peux t’avoir rien qu’à moi. Exclusivement devrai-je dire.

Il suffisait de regarder autour d’eux en cet instant. Ils étaient effectivement seuls sur le balcon, il suffisait de faire abstraction de la fenêtre et de ce qui pouvait bien s’y trouver et s’y passer derrière. Il glissa sa main, qui caressait préalablement ses cheveux soyeux, sur sa joue dans un geste lent et doux. Juste avant de venir littéralement se jeter sur ses lèvres, lui donnant un baiser passionné. James ferma ses paupières tout en savourant la saveur de ce nouveau baiser. Puis le jeune homme fit deux pas en arrière, juste après avoir effectué une nouvelle prise sur sa partenaire. Le prince venait de passer ses deux mains dans le bas du dos de la demoiselle, allant jusqu’à effleurer le haut de ses fesses. Quand il eut fait ses deux pas en arrière il heurta la balustrade qui permettait de ne pas faire une chute vertigineuse en étant sur le balcon. Il s’y adossa, ou plutôt il fit mine de s’y asseoir trouvant juste là un appui confortable.

Ils restèrent là quelques minutes, pas plus de dix en tout cas. Le couple en profita pour discuter de la beauté du ciel étoilée, de quelques souvenirs d’enfance et de bien d’autres choses qui n’avaient cette fois-ci rien avoir avec l’objectif de cette soirée. Ce temps d’intimité écoulé ils retournèrent main dans la main, à l’intérieur de la salle de bal. La lumière des nombreuses lampes éblouies l’espace de quelques secondes le jeune homme, qui s’était vite accoutumé aux ténèbres de la nuit et son éclairage faiblement étoilé. Il cligna à de nombreuses reprises des yeux avant d’y voir plus clair à nouveau. Les fiancés passèrent ensuite cette fin de soirée à saluer les derniers convives qui repartait retrouver leurs demeures, royaumes et couches pour la nuit.

D’ailleurs une fois la salle désertée par les invités, Snow et Charming purent eux aussi regagner leurs chambres respectives. Cela juste après avoir échangé un chaste baiser devant quelques-uns de leurs serviteurs. Du moins en apparence ils avaient pour tous regagner chacun leur chambre. Mais de son côté James avait une promesse à honorer et hors de question de faillir à celle-ci. Il prétexta qu’il devait absolument consulter quelques documents dans son bureau, pour s’éclipser ainsi de sa chambre. Le château était à présent vide, les gardes étaient plus présent à l’extérieur surveillant les remparts et l’enceinte du château. A l’intérieur c’était le calme de la nuit qui avait pris les lieux d’assaut. Le jeune homme en profita pour courir jusqu’à la chambre de son aimée. Arrivé à proximité il trouva un ingénieux stratagème qu’il mit en place pour éloigner un instant la femme de chambre qui gardait la porte. Puis il se glissa tel un chat dans la pièce et referma discrètement la porte derrière lui.



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Mary Margaret Blanchard
Admin ೨ Blanche-Neige

✒ Curse :
10071
✒ Coeur :
Mariée à son Prince Charmant
✒ Statut :
Enceinte de trois mois
✒ Personnage de Conte :
Blanche Neige


MessageSujet: Re: Together, today and forever {pv: Snow [hot]   Mar 23 Sep - 23:55


Faire face et surtout, ne pas montrer ses faiblesses. Voilà les différentes choses que j’avais eu l’occasion d’apprendre lorsque j’étais encore une princesse. Mon père y tenait. Si les dirigeants étaient trop faibles, le peuple avait tendance à les haïr et à en élire d’autres. Pour cette raison, mon père m’avait mille fois répétés qu’il ne fallait pas perdre la face et affronter toutes les situations qui se présenteraient à moi, même les plus difficiles. Quant à ma mère, avant de mourir, elle m’avait répété un grand nombre de fois qu’il me fallait être juste envers chaque personne, peu importait ses conditions de vie. Pour tous ces gens, nous étions les seuls sur lesquels ils pouvaient compter afin d’améliorer leur vie. Du coup, même si ce rôle qui me revenait m’effrayait, j’étais prête à faire le nécessaire pour le remplir et faire honneur à cet héritage que mes parents m’avaient donné. Et puis, pour mon plus grand bonheur, je n’étais pas seule.

A mes côtés se trouvait Charming. Sans lui, je doutais fort de trouver le courage pour faire tout ça. C’était de trop pour une seule personne. Peut être étais-je trop défaitiste… Pourtant, je ne manquais pas de courage, c’était ça le pire. Mais le courage ne faisait pas tout, malheureusement. Il y avait le reste. Je n’étais pas infaillible. J’étais tout ce qu’il y avait de plus humaine, mais avec Charming à mes côtés, j’avais l’impression d’être plus que ça. Je me sentais invincible. L’Amour, avec un grand A, rendait les gens puissant. J’en étais certaine ! La preuve, c’était le cas sur moi. J’avais réussi à prononcer un discours que j’avais momentanément oublié sans cafouiller. Même si au fond, toute cette soirée était une première victoire, il ne fallait pas se montrer trop victorieux non plus. Le plus difficile restait encore à venir. Si je me plaignais d’un malheureux discours, qu’est-ce que ça allait être quand le moment d’agir allait arriver ? Mon dieu, j’avais l’impression d’être une chochotte !

Descendre de l’estrade m’aida à aller mieux, mais je savais que la tension redescendrait une fois que la soirée serait terminée et que je pourrais réellement souffler. Mais en attendant que cet instant n’arrive, je me consacrais à chacun de mes invités qui avaient besoin de moi. Je répondais à des questions sur des points que nous n’avions pas abordés mais qui leur semblait très important. En plus de ça, certains me réclamèrent une danse, chose que j’effectuais avec brio, grâce aux nombreux cours de danse que j’avais pris lorsque j’étais enfant. A diverses occasions, je me retrouvais séparée de Charming car nous étions demandés chacun de notre côté, mais à aucun moment, je ne le perdis de vue. Dès que je pouvais, je n’avais d’yeux que pour lui, et je savais qu’il en était de même de son côté. Instinctivement, nous veillions l’un sur l’autre. Nous avions été trop de fois séparés et aujourd’hui, nous comptions bien ne plus l’être.

Alors que j’étais en discussion avec Timide, mon fiancé vint enfin me retrouver. Je le suivis jusqu’à un balcon vide. L’air frais de la nuit m’enveloppa, et aussitôt, je me sentis apaisée. Je pouvais enfin souffler et oublier toutes mes obligations pendant quelques minutes. Je savais bien que ce n’était qu’une pause et qu’il nous faudrait retrouver nos invités plus rapidement que ce qu’on ne pensait, mais je comptais bien savourer de ces quelques minutes de paix. Je sentis mon visage s’épanouir à nouveau, laissant s’évanouir toutes les inquiétudes qui avaient pu m’habiter. Lorsque Charming me tendit les bras, je n’hésitais pas une seule seconde pour aller m’y réfugier. Mes bras passèrent dans son dos, refermant ainsi mon étreinte sur lui pendant qu’il en faisait de même de son côté. Ma tête posée contre son torse, je me laissais aller à son étreinte, m’enveloppant de sa chaleur et de son odeur qui me rassuraient bien plus que n’importe quel mot.

Un léger sourire se dessina sur mes lèvres lorsque je sentis sa main dans mes longs cheveux auburn. Si seulement le temps pouvait se figer éternellement pour ne vivre que cet instant… Mais c’était impossible, même pour le plus puissant des sorciers. J’étais certaine que Rumplestilskin ne pouvait pas arrêter le temps. Et pourtant, il s’agissait du Ténébreux, de l’être le plus craint au monde, avant ou après Régina, en ce qui concernait ce royaume. Au bout de plusieurs secondes, je décollais ma tête du torse de Charming et relevais la tête vers lui pour lui offrir un grand sourire. En retour, je lui demandais comment il se sentait. Je savais qu’il s’était senti aussi nerveux que moi et il était donc juste que je lui retourne sa question. Un léger rire m’échappa à sa réponse. C’était vrai que depuis que nous avions prononcé notre petit discours, nous n’avions pas été souvent ensemble et quand c’était le cas, c’était juste pour quelques secondes ou quelques petites minutes durant lesquelles nous avions revêtu nos habits de couple royal.

- Mais tu peux m’avoir rien que pour toi quand tu le souhaites, répondis-je.

La main de James qui se trouvait dans mes cheveux vint se poser sur ma joue. Je m’y frottais légèrement quand soudainement, les lèvres de mon fiancé vinrent capturer les miennes. Surprise au départ, je ne tardais pas à lui rendre son baiser. Je m’abandonnais à l’étreinte de Charming, savourant simplement le contact de sa bouche contre la mienne. Depuis que nous étions entrés dans la salle de bal, nous n’avions pas vraiment eu l’occasion d’avoir de véritable contact. En même temps, je doutais que nos invités auraient cautionné cela, même si nous avions poussé le vice jusqu’à nous embrasser légèrement, un peu plus tôt dans la soirée. Notre baiser dura bien moins longtemps que ce j’aurais pu souhaiter, mais un frisson me parcourut lorsque je sentis sa main effleurer la cambrure de mes reins. Etant toujours dans les bras de Charming, je n’eus d’autre choix que de le suivre lorsqu’il recula pour venir s’appuyer contre la balustrade de pierre.

Me tenant toujours contre lui, nous passâmes dix minutes à parler de tout et de rien. Le seul sujet qui ne fut pas évoqué fut la soirée. Nous en reparlerions, bien évidemment. Mais plus tard. Pour le moment, nous profitions du fait que nous étions seuls et que personne ne venait nous déranger ou briser cet instant. Blottie dans les bras de Charming, je ne vis pas le temps passer, mais arriva un moment où nous dûmes retourner à l’intérieur. Main dans la main, nous entrâmes dans la pièce éclairée. La lumière m’éblouit quelques instants, le temps que mes prunelles s’habituent à nouveau à l’éclairage. Les invités ne restèrent pas beaucoup plus longtemps. Alors que certains souhaitaient connaître de dernières informations, d’autres venaient pour nous dire au revoir. Après plusieurs minutes qui me semblèrent interminables, la salle fut vide de tout invité. Toujours main dans la main, nous regagnâmes chacun nos appartements. Tout du moins, c’était la version officielle car depuis que je n’étais plus obligée de penser aux invités, le souvenir de la promesse de Charming s’ancra dans mon esprit.

Je déposais mes lèvres sur les siennes pour un chaste baiser avant de pénétrer dans ma chambre. Je refermais la porte derrière moi, le cœur battant d’excitation. Je me mordillais la lèvre inférieure. Les souvenirs de ce qu’il s’était passé plusieurs heures plus tôt firent monter la chaleur en moi. Tentant de rester calme, je sortis sur le balcon après avoir retiré mes souliers. L’appréhension me gagnait progressivement. Mais n’était-ce pas chose normale ? Je n’en avais aucune idée. Accoudée contre la rambarde, je regardais l’horizon. Certains carrosses quittaient à peine le château. J’espérais que chacun d’entre eux regagnerait sa demeure sans encombre. Légèrement perdue dans mes pensées, j’eus la sensation de ne plus être seule et en me retournant, je pus constater que mon instinct avait eu raison car Charming venait de se faufiler dans ma chambre. Aussitôt, un sourire vint se peindre sur mes lèvres, comme à chaque fois que je le voyais, et je regagnais l’intérieur de ma chambre.

Tranquillement, je marchais jusqu’à lui et une fois à sa hauteur, je me hissais légèrement sur la pointe des pieds pour l’embrasser. Je n’avais nullement besoin de mot pour lui faire comprendre à quel point je l’aimais. Les mots « je t’aime » me semblaient bien faibles à côté des sentiments que je nourrissais pour lui. Mais il était inutile de chercher d’autres mots pour exprimer cela car ils n’existaient malheureusement pas. Faute de mot, il me restait les gestes. Dans le baiser que j’offris à Charming, j’y mis absolument tout l’amour que je ressentais pour lui. Il était certain qu’il n’y aurait jamais personne d’autre que lui. C’était impossible. Une de mes mains vint se poser sur sa nuque tandis que l’autre se posa sur son torse, là où battait son cœur que je pouvais sentir contre ma paume. A regret, je séparais mes lèvres des siennes. Il fallait que je reprenne légèrement mon souffle et ce n’était pas en continuant de l’embrasser que j’allais y arriver.

- Il semblerait que nous n’ayons plus d’invités à honorer, soufflais-je légèrement. Nous sommes donc libres.

Sincèrement, quitter cette pièce plusieurs heures plus tôt avait été un véritable calvaire et je ne l’aurais pas fait si Charming avait su garder les pieds sur terre malgré tout. Mais à présent, la nuit nous appartenait. Plus personne ne viendrait interrompre quoi que ce soit à moins bien sur qu’un problème grave ne survienne, mais nous n’avions pas à nous en faire. Je n’avais aucun pressentiment négatif. Posant à nouveau mes lèvres contre celles de l’homme que j’aimais plus que tout au monde, je rejoignis mes mains sur son torse et entrepris de déboutonner sa veste, comme un peu plus tôt, jusqu’en bras avant de remonter jusqu’à ses épaules et la faire glisser le long de ses bras.


I make a mistake

   

« I thought we were doing something brave for our child. And we were brave… but we weren’t king. We were selfish. If anything, we are not heroes anymore… »© Eöl
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Together, today and forever {pv: Snow [hot]   Mer 1 Oct - 12:02






Together, today and forever



« Tout est mystère dans l'Amour. »
de Jean de La Fontaine ♥





Snow ღ Charming



Il lui avait semblé qu’il s’était écoulé presque une éternité avant qu’il ne sorte de sa chambre. En fait il avait dû attendre quelque chose comme près d’une demi-heure, avant de se lancer. James préférait prendre les précautions nécessaires pour réussir son escapade, ce n’était pas la première du genre, aussi il devait bien le reconnaître en la matière il commençait à devenir plus expérimenté. Ca crainte la plus grande n’était pas de se faire attraper sur le fait, ou même de croiser des serviteurs ou des nobles du château. Charmant, craignait davantage que Snow ait oublié sa promesse, qu’elle se soit endormie à force de l’attendre, ou fatiguée par cette soirée ou bien encore qu’elle ait prit ses propos plus pour une plaisanterie que pour un sujet sérieux. Quoiqu’il en soit il n’allait pas pour autant rebrousser chemin et regagner sa chambre comme si de rien était.

De plus, il était déjà sur le palier de sa porte. Il aurait pu prendre une profonde inspiration et toquer légèrement sur le bois de la porte, ou encore gratter celle-ci, faire quelque chose en somme pour signifier sa présence. Mais James préféra jouer la carte à la fois de la discrétion et de la surprise. Il pénétra dans la pièce sans y être au préalable invité et fit tourner la poignée de la porte avec délicatesse et doigté avant de rentrer dans la chambre à patte de velours. Malgré tous ses efforts pour ne pas faire le moindre bruit, il discerna la silhouette de Blanche Neige près du balcon et celle-ci se retourna alors qu’il venait à peine de pénétrer totalement dans la pièce. Elle devait avoir un sixième sens pour détecter ainsi sa présence, car à coup sûr personne d’autre qu’elle n’aurait pu détecter et donc prévenir de son arrivée.

Absolument pas contrarié par le fait que son effet de surprise fut légèrement gâché, il accueillit dans un premier sa fiancée par un sourire mi amusé, mi charmé. Puis il finit de refermer totalement la porte derrière son passage, avant que la servante ne revienne s’y poster devant, pour y poursuivre sa garde. James fit mine de s’approcher avec la discrétion qui était de mise, en avançant sur la pointe des pieds, il ne réussit cependant pas à retenir dans sa gorge un petit rire. Ils se rejoignirent tous deux à mi-chemin entre la porte et le lit à baldaquin de la princesse. La demoiselle avait franchi une plus grande distance que son partenaire, elle l’avait presque fait en courant, lui sembla-t-il, pourtant elle ne fit pas le moindre bruit comme si elle flottait dans les airs. Cela devait être dû au fait qu’elle était pieds nus.

Toujours aussi avenante et chaleureuse dans chacune de ses retrouvailles avec Charming, elle se jeta presque à son cou, juste avant de se hisser sur la pointe des pieds pour venir l’embrasser. La douceur des lèvres et le parfum enivrant de sa fiancée, lui faisaient presque oublier cette attente avant de quitter sa chambre, qui lui avait paru juste avant comme interminable. Cependant il nota que ce baiser était bien trop court à son goût, il vit Blanche se détacher légèrement de lui, James se pencha à son tour pour venir capturer à nouveau ses lèvres. Il n’en eut pas le temps, ces dernières s’animèrent pour former des mots.

La constatation qu’elle lui fit était une évidence et pourtant c’était comme s’il s’agissait d’un rêve. Il avait été habitué à la poursuivre, comme on court après une chimère, il s’était presque habitué à n’avoir que quelques moments fugaces et intenses moments avec sa moitié. Pouvait-il espérer qu’à présent ils seraient ensemble pour toujours, que plus rien ne les sépareraient ? Après tout c’était exactement le vœu qu’il avait formulé quand il avait fait sa demande en mariage. Demande que Blanche Neige avait accepté, sans une hésitation, car elle devait partager cette vision de leur avenir : ensemble, aujourd’hui et pour toujours. James l’espérait de tout son être, après les épreuves qu’ils avaient traversé, chacun de leur côté et ensemble, ils méritaient bien d’avoir droit à leur part du bonheur. Sur le moment il ne savait quoi répondre, les mots semblaient bien insuffisants pour décrire les sentiments que lui inspirait celle qui serait bientôt sa femme mais celle qui était déjà son âme sœur.

Comme un peu plutôt dans la soirée, la jolie brune entreprit à nouveau de défaire la veste de son prince. Une fois celle-ci de défaite, James  mit ses bras légèrement en arrière le long de son corps, pour que son vêtement glisse sur lui et vint s’échouer sur le sol à leurs pieds. De son côté il reprit lui aussi une activité qu’il avait dû mettre entre parenthèses plus tôt. Il glissa ses doigts dans le dos de la demoiselle et parvint à retrouver les lacets de la robe de sa fiancée. Profitant de son expérience d’il y a quelques heures, il parvint beaucoup plus facilement à dénouer les nœuds et retirer le lacet du vêtement. James remonta ensuite ses mains sur le haut de la robe pour la faire descendre de quelques centimètres, découvrant ainsi les épaules de la demoiselle. S’abaissant vers l’une d’elles, il fit une escale dans le creux de son cou, y déposant un doux baiser, très court. Quelques millimètres plus loin il redéposa ses lèvres sur la peau de sa partenaire, avant de renouveler le geste jusqu’à ce qu’il eut atteint son épaule.

Tout à ses caresses, il n’en oubliait pas pour autant celles que lui prodiguait dans le même laps de temps sa belle. Une fois qu’il parvint à faire glisser totalement la robe de bal de son aimée, aux pieds de celle-ci, il ne put se retenir davantage. Il se mit presque à genoux, pour passer ses mains sous les jambes de Blanche et ainsi pouvoir la porter dans ses bras. Sentant son regard posé sur lui, il captura une fois encore ses lèvres, tout en la conduisant d’un pas léger à son lit. Même s’il ne regardait pas où il allait, il ne flancha pas, ne trébucha pas et parvint donc sans encombre à l’extrémité du lit sur lequel il déposa la demoiselle. Elle se trouvait à demi-assise, éclairée par un rayon de lune, qui semblait vouloir souligner chacun de ses jolis traits. James retira ses chaussures, juste avant de commencer à grimper sur le lit, en se plaçant au-dessus de sa partenaire. Il se pencha vers son visage et malgré l’envie forte qu’il avait de plonger une nouvelle fois sur ses lèvres, il dévia sur son oreille et vient lui susurrer quelques mots :

- Je t’aime Snow.



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Mary Margaret Blanchard
Admin ೨ Blanche-Neige

✒ Curse :
10071
✒ Coeur :
Mariée à son Prince Charmant
✒ Statut :
Enceinte de trois mois
✒ Personnage de Conte :
Blanche Neige


MessageSujet: Re: Together, today and forever {pv: Snow [hot]   Mar 7 Oct - 23:04


La soirée s’était magnifiquement bien passée, il n’y avait pas à dire. Et il faudrait être fou pour ne pas être satisfait de la tournure des événements. Globalement, les gens avaient été satisfaits et j’espérais que tout cela allait faire son petit effet afin de reconquérir ce royaume qui nous revenait de droit à Charming et moi. C’était notre priorité première, mais à partir du moment où chaque invité avait quitté la salle de bal ce n’était plus vraiment à cela que je pensais, mais plutôt à la promesse effectuée par mon fiancé, un peu plus tôt. Je ne pouvais pas m’empêcher de me sentir nerveuse. Impatiente, mais nerveuse. Etait-ce un sentiment normal dans ce genre de situation ? Je n’en avais aucune idée. Ce n’était pas comme si j’y connaissais quelque chose dans ce domaine. C’était même la première fois que l’amour que je ressentais pour Charming me poussait à faire une telle chose. Preuve évidente de ma grande ignorance.

Afin de préserver les apparences, nous nous quittâmes devant la porte de ma chambre, échangeant un baiser relativement chaste. Je pénétrais dans ma chambre puis refermais la porte derrière moi. Je n’avais plus qu’à attendre qu’il trouve le moment opportun pour me rejoindre. Après avoir quitté mes souliers que je laissais dans un coin, là où ils ne gêneraient pas, je me rendis sur le balcon afin de prendre un peu le frais. Je sentais mon cœur battre à cent à l’heure dans ma poitrine et cela résonnait dans mes oreilles. La nervosité, nulle doute. J’appréciais la fraicheur et le silence de la nuit. J’ignorais quelle heure il était exactement, mais il était vraiment très tard. C’était nuit noire dehors. Mais cela importait peu. Je n’étais nullement fatiguée. Accoudée contre la rambarde, je regardais l’horizon, attendant tranquillement l’arrivée de Charming. Je ne m’étais faite aucune illusion quant au fait qu’il arriverait rapidement. Venir dans ma chambre devait être une mission délicate à cette heure de la nuit.

Un léger frisson me parcourut à cause de la fraîcheur de la nuit. Lorsque je me retournais pour regagner ma chambre, je constatais que mon fiancé venait à peine d’arriver. Un sourire se peignit sur mes lèvres tandis que je le rejoignais. Son sourire fit accélérer les battements de mon cœur qui atteignaient déjà des sommets de rapidité. Avançant également vers moi aussi discrètement que s’il se trouvait encore en dehors de ma chambre, je ris légèrement. En fait, je m’en moquais qu’on sache ou pas qu’en ce moment même, Charming était avec moi. Nous allions nous marier, donc ce n’était pas comme si nous commettions quelque chose de grave, bien que la bien séance aurait souhaité autre chose. Mais les règles étaient aussi faites pour être brisées, non ? Lorsqu’enfin je fus à sa hauteur, je me hissais sur la pointe des pieds afin de poser mes lèvres sur les siennes. Une main posée sur sa nuque, l’autre sur son torse, je sentais contre la paume de ma main son cœur battre.

J’ignorais cependant s’il battait aussi fort que le mien. Etait-ce une impression dont on ne pouvait se rendre compte que soi-même ? Je n’en savais rien. Mais je ne désirais pas forcément de réponse immédiate. Au bout de quelques instants, je séparais mes lèvres des siennes afin de reprendre mon souffle et lui fis remarquer qu’à présent, plus rien ni personne ne pouvait nous embêter et que nous étions libres. J’espérais que des moments comme celui-ci, nous pourrions en vivre des tas. Que plus rien ne nous séparerait. Pas comme toutes les autres fois. Je n’imaginais pas ma vie sans Charming. Si on me le retirait, à quoi bon continuer de vivre ? Ce serait inutile. Il était ma raison de vivre, d’être. Et ça, personne ne pourrait y changer quoi que ce soit. A ma constatation, il ne répondit rien. Je n’attendais pas forcément de réponse puisqu’il n’y avait aucunement besoin d’être instruit pour comprendre que nous pouvions faire ce que nous voulions et que la nuit nous appartenait.

Prenant encore une fois possession de ses lèvres, j’entrepris de défaire sa veste, encore une fois. Je pris le temps de la déboutonner jusqu’à remonter mes mains sur ses épaules et la faire glisser le long de ses bras. Un léger bruit m’indiqua qu’elle avait atterri au sol, mais je ne m’en préoccupais pas outre mesure car aussitôt, les mains de Charming passèrent dans mon dos et il délassa ma robe afin sans doute plus de conviction que précédemment. Je devais bien avouer que ce qu’il s’était passé un peu plus tôt dans la soirée avait aidé à désinhiber nos sens, bien que je doutais être une experte avec le peu de savoir que j’avais à présent… Ses mains se posèrent sur mes épaules afin de faire glisser ma robe. Pendant que celle-ci descendait vers le bas, les lèvres de mon fiancé vinrent se poser sur le creux de mon cou, provoquant un léger frisson qui me parcourut de haut en bas. Je sentis ses baisers descendre jusqu’à mon épaule dénudée tandis que ma robe atterrissait à mes pieds.

A nouveau, je me retrouvais en corsage et en jupon blanc qu’il sciait à une femme de porter sous une robe. Me rhabiller de cette façon m’apparaissait aujourd’hui comme assez étrange étant donné les tenues que j’avais pu porter pendant mon exil. Mais j’étais de nouveau une princesse et il me fallait suivre certaines règles qui ne pouvaient pas être brisée, pour le coup. A peine dévêtue de ma robe, Charming me porta, comme on portait une mariée, jusqu’à mon lit. Je ne pouvais détacher mon regard de son visage et ne pus m’empêcher de ressentir une profonde vague d’amour tout au fond de mon être qui me réchauffa presque instantanément. Je ne l’empêchais pas de prendre possession de mes lèvres pendant qu’il avançait, lui faisait confiance pour nous mener à bon port. Ma foi en lui était inébranlable. Doucement, je sentis qu’il me posait et me retrouvais assise sur le matelas. Je souriais, encore. Difficile de faire autrement.

Je le laissais me rejoindre, une fois démuni de ses chaussures. Je reculais légèrement sur le lit afin de lui laisser l’espace nécessaire (bien qu’il n’en manqua pas une seule seconde) pour revenir vers moi. Charming se retrouva au-dessus de moi, mais à aucun moment mon regard ni quitta ses magnifiques prunelles bleutées. Je crus qu’il allait m’embrasser à nouveau quand il dévia vers mon oreille pour me murmurer ces quatre mots qui me rendaient la plus heureuse au monde. Chanceuse, je l’étais, de ça, je n’avais aucun doute. Si tout le monde pouvait posséder la même chance que moi, très sincèrement, nous vivrions dans un monde de paix. Mais c’était aussi un monde beaucoup trop idéal. Cependant, j’étais certaine qu’en se battant pour cela, on arriverait à construire quelque chose de solide et de permanant.

- Je t’aime également, répondis-je à son oreille.

Je ne pourrais jamais le lui dire assez de fois. C’était impossible. Et il n’existait malheureusement pas de mots plus forts que ceux-là pour représenter exactement tout l’amour que j’éprouvais pour lui. Ce que je ressentais allait au-delà des mots, c’était aussi simple que cela. A mon tour, je posais mes lèvres dans la creux de son cou et en parsemait de baiser tandis que je lui retirais sa chemise blanche qu’il avait porté sous sa veste. A présent, nous étions arrivés au moment où nous avions dû nous arrêter, à regret, pour rejoindre nos invités. Mon regard se posa sur son torse et je ne résistais pas à l’envie d’y poser mes mains. La peau de Charming était chaude. Je laissais libre court à mon exploration. Je souhaitais connaître chaque fibre de son être. J’avais la sensation d’avoir la perfection juste sous mes yeux. Après avoir apposées quelques caresses sur son torse, mes mains vinrent se poser dans son dos, pour une exploration que je ne pouvais pas voir, mais que je pouvais sentir et apprécier. Ma bouche remonta le long de sa mâchoire pour déposer un léger baiser sur ses lèvres avant que je ne frotte mon nez contre le sien tout en souriant tendrement.


I make a mistake

   

« I thought we were doing something brave for our child. And we were brave… but we weren’t king. We were selfish. If anything, we are not heroes anymore… »© Eöl
Revenir en haut Aller en bas



Invité
Invité



MessageSujet: Re: Together, today and forever {pv: Snow [hot]   Ven 10 Oct - 18:26






Together, today and forever



« Tout est mystère dans l'Amour. »
de Jean de La Fontaine ♥





Snow ღ Charming



Plus il pouvait être près et en contact prolongé avec l’être aimé et plus il sentait son pouls s’accélérer, les battements de son cœur devenir un peu plus régulier et son sang se réchauffait dans ses veines. C’étaient des sensations à la fois intenses et unique, on ne pouvait ressentir tous ceux-ci qu’en étant amoureux, Charmant en avait la certitude. Avant d’être projeté dans le rôle de prince il avait eu une autre vie, dans laquelle il était aussi un homme comme ce jourd’hui. Pourtant pas un jour avant cette nuit il n’avait éprouvé toutes ses sensations et ces sentiments, jamais avant de connaître cette belle fugitive. S’il lui avait semblé avoir déjà aimé d’autres femmes avant elle, il trouvait cela bien dérisoire à présent. Rien n’était comparable à son amour pour Blanche Neige, d’ailleurs aucune femme à ses yeux ne pouvait tenir la comparaison face à sa fiancée.

Ils s’adonnaient tous deux à de tendres caresses, laissant s’exprimer leurs corps sans aucune limite. Il n’y avait là aucun besoin de réfléchir, de s’inquiéter de quoique ce soit. Ils avaient juste à profiter de la magie de ce moment et faire en sorte que celui-ci dure et soit à jamais précieux. James sentait le regard de la jolie brune qui ne le quittait pas un instant et cela était loin de le dérangeait ou même de l’intimider. Bien au contraire, pour lui c’était une marque d’affection et d’amour supplémentaire de la part de la princesse.

Après avoir dansé une bonne partie de la soirée, avoir parlé à l’ensemble des invités, déclaré leurs discours… voilà qu’à présent ils s’adonnaient à une activité tout autre. Tout à leurs ébats et à son envie grandissante de déshabiller peu à peu sa douce, il en oubliait de laisser aussi se privilège à la jeune femme. En effet il était davantage plus vêtu qu’elle, même si Blanche n’émit aucune objection à ce sujet. D’ailleurs elle continua à le dévêtir lui retirant dans un geste tendre sa chemise. Distraitement James passa une main sur le côté pour attraper le bout de tissu et le faire glisser à terre, ce vêtement ne les gênerait plus de sitôt !

Le jeune homme c’était secrètement promis de tenter de réduire un peu l’allure, mais cette promesse-là brûla comme un torchon imbibé d’huile. Devant le visage légèrement rougit, les prunelles enflammées et le corps à demi-dénudées de son aimée, il ne put se refreiner davantage. Le prince fondit sur ses lèvres et leur appliqua un baiser passionné, tandis que ses mains glissaient lentement avec le bout de ses doigts le long de son corsage, pour descendre jusqu’à l’élastique de son jupon. Une fois parvenu à celui-ci, il glissa ses pouces sous le tissu, de part et d’autre de son bassin pour ensuite faire descendre le jupon sur ses cuisses.

Sa raison semblait pour un temps s’être pliée à la volonté et aux désirs de son cœur. Aussi il était dans la quasi-impossibilité dès à présent de formuler le moindre mot. Il avait juste envie de ne plus quitter l’étreinte de sa future épouse, de s’abandonner totalement à elle et de ne faire qu’un avec l’être cher et désiré entre tous. Quand il parvint enfin à décoller ses lèvres de celles de Blanche, c’était en grande partie pour qu’ils puissent tous deux reprendre un peu leur souffle, il lui sourit et sentit le nez de la miss venir caresser le sien. Ce geste le fit légèrement rire et il apposa une courte pression sur les lèvres de la jeune femme en réponse. Il éloigna ensuite son visage d’environ dix centimètres, il prit en fait juste le recul suffisant pour voir à nouveau entièrement le plus beau visage qu’il connaissait à ce jour.

Un nouveau sourire fendit le visage du garçon, plus grand et lumineux que le précédent, juste avant qu’il ne se penche à nouveau sur sa bien-aimée. Son torse vint toucher la poitrine de Blanche Neige, alors qu’il se penchait pour déposer un baiser sur son front. James fit ensuite une action à la fois fulgurante et surement surprenante. Il agrippa par le bassin, dans un geste sûr et délicat, la jeune femme, puis il roua à moitié sur le côté pour échanger leurs positions respectives et par la même occasion leurs points de vue. A présent allongé confortablement sur le lit, James en profita pour utiliser encore plus librement ses mains et il entreprit, ce qui serait la tâche la plus longue, sur la liste des actions à faire pour retirer les vêtements de la belle… défaire son corsage. Passant ses mains dans le dos de la demoiselle il tâtonna à l’aveuglette cherchant le début de ce « labyrinthe ».



© Méphi.


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Together, today and forever {pv: Snow [hot]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Together, today and forever {pv: Snow [hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Love me now or hate me forever!
» Dessin de Snow'
» What 's the date today ?
» Présentation de Dark'Snow Day
» Snow Night [F, Clan de Glace]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Once Upon a Curse ::  :: Les Archives :: Archives Fairytales-